Enième cycle végétatif du Fusain

Page 3 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par fleur_bleue le Mar 17 Sep 2013 - 10:42

Fus... a écrit:J'ai l'impression de ne pas être entendu, en fait. Qu'elle ne mesure pas qu'une demande que je formule est réellement importante, et que le "coût", pour moi, qu'elle n'y accède pas, est incomparablement supérieur au coût, pour elle, d'y accéder (pour autant que je puisse juger de ce dernier d'après ce qu'elle m'en dit)... Et quand, pour finir, elle y accède, elle attend de moi que je "reconnaisse qu'elle a fait un effort" alors que bon, trois mois pour ranger une pièce qui était dans un état indescriptible, quand enfin elle s'y attelle et constate qu'en moins d'une heure et demie c'est fini (il va de soi que je propose mon aide), j'ai du mal à considérer qu'elle a fait un effort pour accéder à une demande importante pour moi...

J'ai l'impression qu'elle a parfois du mal à apprécier ce qui compte réellement à mes yeux, ou à en tenir compte... Bon, c'est une THQI, qui a toujours eu une pression d'enfer sur le seul scolaire, et un manque absolu de confiance en elle... avec tout ce que ça implique...
Vous en avez déjà parlé, de tout ça? A mon avis, ce serait important, pas que ça continue et qu'un jour, tu pètes un câble... Tu sais, Fusain, bien sûr que tu dois la soutenir, mais si c'est pour t'oublier derrière et t'enfoncer toi-même, tu ne seras pas d'un grand soutien. Et tu as le droit à prendre soin de toi aussi. Toi aussi, tu en as bavé, alors, ne t'oublie pas! (Je suis dans un forum d'entraide sur des problèmes psychologiques, notamment dépression, et c'est toujours la première chose qu'on dit aux proches de personnes ayant des difficultés psy, de dire aussi quand c'en est trop et de respecter leurs limites.)

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mar 17 Sep 2013 - 11:07

Fata: nous en avons déjà parlé, tu sais bien que je n'en suis pas là. Bien que "la parole chaque matin me réveille", me nourrisse et me mette en mouvement, elle ne suffit pas encore à combler tous mes besoins au quotidien. Peut-être qu'un palier va se débloquer en spiritualité, mais je ne connais ni le jour ni l'heure...

fleur bleue : oui, on en a parlé de tout ça, et elle me dit qu'elle comprend, mais ça ne se traduit pas vraiment en actes et là, ça me laisse désemparé. Surtout que je sais qu'elle en souffre, de cette situation (ce qui m'incite à abaisser encore mes demandes), elle est aux prises avec un tyran intérieur qui lui commande de s'auto-saboter pour coller à l'image qu'il lui projette d'elle-même...

Sinon, plutôt que de jouer d'un instrument clavier, je m'oriente vers le luth Renaissance, j'ai pris des contacts.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Sam 21 Sep 2013 - 21:52

Sentiment persistant de "tout faire sans arriver à rien".
Et doutes croissants sur la douance, le QI, le test, en fait.
Des fulgurances, on a il paraît. Moi pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par siamois93 le Sam 21 Sep 2013 - 22:20

luth Renaissance : tu nous fais un mauvais jeu de mot là ou c'est moi qui déraille ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Harpo le Sam 21 Sep 2013 - 22:30

Luth renaissance

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 8:42

Pas de jeu de mots. Pourquoi y en aurait-il eu ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par siamois93 le Dim 22 Sep 2013 - 12:23

Lutter pour une renaissance, voilà à quoi j'ai pensé en te lisant . Alors oui je trouve le nom de cet instrument en parfaite concordance avec ce que ta femme et toi vivez.

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 14:34

Ce n'est pas fait exprès. C'est peut-être ce qu'on appelle un clin-Dieu alors. Laughing 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 17:03

Quel week-end de merde. 2 repas de famille à écouter celles de mes belles-soeurs qui ont une réussite professionnelle bien standard se pavaner de leur argent et de leur shopping de luxe. Quant à nous, c'est simple, on ne nous demande même pas comment ça va. On ne risque pas d'étaler nos égos, on n'a pas l'occasion de dire trois mots, conscients que rien de ce qu'on pourrait dire ne présentera d'intérêt (et puis, pensez donc, si on se met à dire qu'on est très contents des circuits courts qu'on a trouvés pour manger local, que les tomates du maraîcher du coin ont bon goût, ça sera pris comme une agression par ces demoiselles qui ne se nourrissent que de surgelé. Car elles aussi susceptibles qu'un chef de clan corse.) En gros, depuis que Madame a soutenu sa thèse, comme elle n'a pas trouvé de super-poste dans la recherche ou ailleurs, elle ne constitue plus, aux yeux de sa famille, un étendard de valorisation sociale, donc, plus aucun intérêt.
Mais là, "aucun intérêt", c'est genre se sentir transparent pendant 4 heures.

Pour ça, on a sacrifié notre week-end, annulé des trucs pour se rendre disponible, faire le taxi, etc. Pour ça. On doit être les gentils qui disent oui à tout, sont serviables, silencieux, en prennent plein la tronche sans rien dire - surtout ne rien dire, sinon c'est nous qui nous ramassons la leçon de morale comme quoi, quand même, on peut bien, etc.

Alors je sais qu'on n'est pas censé accorder d'intérêt au jugement des autres, mais là, les boules quoi. Les sacrifices qu'on fait pour "bien faire" - et l'absence de respect le plus élémentaire. Merde quoi.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 17:51

Et pourquoi y aller ? Si vous êtes là pour servir de "faire-valoir" et être transparents, rendre service sans avoir un minimum de retour, pourquoi ne pas dire non ? "Non, aucun intérêt" et pour toutes les raisons que tu évoques. Je ne comprends pas pourquoi vous vous infligez ça...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 18:11

D'une part, c'est la première fois que ça ressemble à ça. La situation des belles-soeurs a changé récemment, ce qui leur permet, maintenant, de s'en prévaloir.
Ensuite, on a déjà, par le passé, tenté des... prises de distance. Hou le drame. Le grondement du canon. La guerre. On en entendrait parler pendant des années, sans avoir l'ombre d'une chance de faire valoir nos arguments, justement parce que notre rôle, c'est d'être les faire-valoir. Les gens qui vivent dans le paraître ne tolèrent pas que les faire-valoir s'en aillent.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Harpo le Dim 22 Sep 2013 - 18:17

Hummm... Puis-je traduire par un sentiment de non reconnaissance de la part de gens que tu estimes peu ?

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 18:24

Fusain, évidemment que ceux qui vous utilisent comme faire-valoir ne vont pas vous laisser partir comme ça. Mais le grondement du canon, le son du drame, sont-ils si insupportables que vous ne puissiez pas attendre que la tempête se passe ? Sans retour de votre part sur votre décision, elle passera forcément. Et ensuite, vos arguments auront peut-être plus de chance d'être examinés. Les arguments ne sont pas audibles s'ils ne s'accompagnent pas de faits indiscutables. "Tant que vous vous comporterez de cette manière, vous ne nous verrez pas". Et s'y tenir. Et puis, à te lire, vous ne perdez pas beaucoup, dans l'histoire, vous avez tout à gagner, ne serait-ce que vivre vos week-ends comme vous l'entendez.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 18:35

Gallinago: en fait, avec des personnes toxiques, il faut avoir conscience que dès lors qu'on cherchera à s'affirmer, si peu que ce soit, ça virera au duel de cuirassés tirant de toutes leurs pièces. Il ne faut pas s'imaginer qu'il existe des solutions alternatives. C'est se soumettre ou se démettre, si tu veux. Autrement dit, devant nous, il y a quelque chose de radical.

Et ensuite, vos arguments auront peut-être plus de chance d'être examinés. Les arguments ne sont pas audibles s'ils ne s'accompagnent pas de faits indiscutables. "Tant que vous vous comporterez de cette manière, vous ne nous verrez pas".
Si tu savais combien on en a alignés, des faits. C'est vrai, là, c'est pire et on en aurait davantage à pointer du doigt, mais peu importe.

Pour le reste, je ferai une réponse qui pourra aussi s'adresser à Harpo: en théorie, on perd peu, en pratique, vous comprendrez, je pense, que ce n'est pas anodin de rompre en bloc, et au son du canon, avec toute la famille d'un coup. D'autant plus que des parents toxiques, on les a intériorisés et que même si on rompt avec les personnes physiques, on les emportera avec nous. Avec le dépit de n'avoir pas su placer les vrais le nez dans leurs contradictions. C'est difficile de renoncer à ça, surtout quand l'injustice est flagrante jusqu'au grotesque.

Cela dit, la prochaine fois qu'ils nous solliciteront, on ouvrira le feu. Là, maintenant, c'est évident qu'il n'y a plus rien d'autre à faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 18:42

Il y a des gens qui ne nous laissent pas le choix. Il faut soit combattre avec leurs armes, soit se soumettre. Dans tous les cas, on perd et on se perd soi-même.

Si vous avez "intériorisé" ces personnes toxiques, la seule façon de les sortir de vos têtes est la prise de distance radicale. Mais si non seulement elle sont intérieures et vous obligent à les voir, c'est double-peine et jamais de répit. Personne n'a à subir ce que tu décris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 18:50

Fus... a écrit:pensez donc, si on se met à dire qu'on est très contents des circuits courts qu'on a trouvés pour manger local, que les tomates du maraîcher du coin ont bon goût, ça sera pris comme une agression
Ben c'est vivre de façon authentique... ce qu'elles ne savent pas faire !

Fus... a écrit:  c'est genre se sentir transparent pendant 4 heures.  Pour ça, on a sacrifié notre week-end, annulé des trucs pour se rendre disponible, faire le taxi, etc. Pour ça. On doit être les gentils qui disent oui à tout, sont serviables, silencieux, en prennent plein la tronche sans rien dire - surtout ne rien dire, sinon c'est nous qui nous ramassons la leçon de morale comme quoi, quand même, on peut bien, etc. Alors je sais qu'on n'est pas censé accorder d'intérêt au jugement des autres, mais là, les boules quoi. Les sacrifices qu'on fait pour "bien faire" - et l'absence de respect le plus élémentaire. Merde quoi.
Ouais.. m^^de ! c'est ce que j'ai dis à ce qui me servait de famille... mais je reconnais que c'est pas facile, pas "politiquement correct" mais bon, ce qu'ils faisaient non plus hein... mais eux, "avaient le droit". Jusqu'au jour, où j'ai décidé de faire sans eux. Et je m'en porte très bien.. orpheline, mais bien.

Fus... a écrit:Gallinago: en fait, avec des personnes toxiques, il faut avoir conscience que dès lors qu'on cherchera à s'affirmer, si peu que ce soit, ça virera au duel de cuirassés tirant de toutes leurs pièces. Il ne faut pas s'imaginer qu'il existe des solutions alternatives. C'est se soumettre ou se démettre, si tu veux. Autrement dit, devant nous, il y a quelque chose de radical..
Tout à fait... c'est pour ça que j'ai radicalement mis fin à cette non-relation avec ma famille.

Il faut déjà en prendre conscience (c'est fait là, je pense) et .. décider d'aller jusqu'au bout : soit on vous prend en considération, on vous aime et vous le montre, soit Tchao 

Mon ex avait fait ça avec son père, il a fallu 6 mois de silence radio total pour qu'il reçoive un jour un appel de lui, larmoyant et prêt à "enfin" se remettre en question et reconnaître qu'il avait un fils formidable et qu'il ne voulait pas perdre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 19:53

Le vrai lâcher-prise, avec une personne toxique, ce n'est pas la prise de distance géographique. Du moins, c'est une condition peut-être nécessaire mais jamais suffisante. C'est, l'ayant identifiée comme toxique, c'est-à-dire nous enchaînant dans un système 1/ nuisible 2/ qui s'auto-nourrit 3/ incohérent, de s'en détacher au point de ne même plus désirer leur faire entendre raison, leur faire prendre conscience de leurs incohérences. Et c'est difficile parce qu'elles sont criantes, hurlantes. Ou plutôt, la véritable cohérence est inavouable: par exemple, défendre tout et son contraire, pourvu que cela permette de dénigrer nos choix, notre vie.

Ils veulent nous faire comprendre par des manières pas vraiment subtiles qu'ils sont fâchés de nous voir faire des choix de vie pas du tout carriéristes, qui ne nous donnent ni pouvoir, ni argent, ni titres ronflants, et cela leur déplaît, car ils ont envie de se réaliser à travers leurs enfants, que ceux-ci accomplissent le beau cursus honorum qu'eux, n'ont pas eu. Ce modèle, nous nous en fichons complètement. Nous n'éprouvons aucune forme de mauvaise conscience de leur déplaire. C'est une première étape. De toute façon, de même que les tomates du panier sont réellement meilleures que leurs tomates de supermarché, notre chemin du moment nous rend heureux, donc, pas de doutes. Par contre, notre colère a deux motivations: premièrement, la contradiction flagrante entre les valeurs qu'ils professent, et leur exigence d'avoir des enfants qui Réussissent bien, d'une manière socialement bankable; deuxièmement, le fait que ce qui nous rend heureux (ou, le cas échéant, malheureux) les indiffère totalement, au point qu'ils ne nous demandent même pas comment ça va: uniquement où nous en sommes du point de vue qui les intéresse ("tu comptes publier ta thèse quand ? pourquoi t'as pas postulé au poste de directeur, t'as pas envie de progresser en salaire et en responsabilités ?") Quand des parents ont envie de voir leurs enfants "réussir brillamment" pour s'en vanter eux-mêmes, mais se foutent de savoir s'ils sont heureux ou pas, on doit bien constater une absence d'amour, comme on disait sur le tchat tout à l'heure.
Et c'est difficile de couper les ponts au point de renoncer à leur faire prendre conscience de ce comportement odieux. Et c'est dur à avaler, quelque part, l'idée que: heureux, malheureux, nos parents s'en foutent, ils n'attendent de nous qu'une carte de visite ronflante.

Mais bon, à ce rythme, on va y arriver tout naturellement, parce qu'on n'aura rien à leur dire, et eux, rien à nous demander, puisqu'on aura définitivement quitté la voie qui rapporte argent et honneurs, même incidemment. Et comme mes belles-soeurs, elles, répondront aux attentes, et bien, tout se focalisera sur elles, comme ce week-end. Tchao 

Quant à l'éloignement géographique, c'est le plan dès que possible (ie dès que Madame aura trouvé du taf); pas pour ces raisons, mais c'est le plan.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Dim 22 Sep 2013 - 21:04

C'est vrai que c'est décevant de voir que ce n'est pas notre bonheur qui compte à leurs yeux (voire pire, aux yeux de ma mère, je n'existais que si j'étais malheureuse ! dès que le bonheur pointait son nez, elle disparaissait et ne voulait plus me voir prétextant n'importe quoi).

L'éloignement géographique a du bon : tu peux tout lui mettre sur le dos (on est loin, c'est cher de venir souvent, etc.. et comme "vous vous obstinez à vivre chichement au lieu de réussir votre vie" ben vous ne pouvez rien payer, normal) sinon il te reste : je suis malade (ou elle est malade pour partager les rôles ou mieux : le gamin est malade si tu es père indigne). A force, ça fait louche mais tant pis (et surtout souffreteux mais bon.. vu que vous mangez des "trucs de la campagne", pas lavés, c'est normal aussi d'être malade, rien ne vaut la salade ensachée tout le monde le sait !).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Lun 23 Sep 2013 - 7:03

Le bonheur, le chemin qu'on vit. On se dit que s'il n'y a pas de reconnaissance de leur part, on ne sait plus trop de qui on peut en espérer. Avec le déficit affectif qu'on se trimballe, ce n'est pas évident d'en conclure simplement "on s'en fout, on les voit plus basta".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Dark La Sombrissime Encre le Lun 23 Sep 2013 - 10:52

Je suis ce fil parce que quand on pénètre ici, on l'impression d'entrer dans un salon, non, une terrasse avec plein d'arbre pour contrecarrer les rayons du soleil ou il y a plein de belles personnes assises, une tasse de thé à la main à discuter de choses sérieuses.

Coucou a notre hote Fus...! Une excellente journée avec toute l'énergie positive dont tu peux en avoir besoin!
Bonjour également aux autres.
Et gentiment maintenant je me retire en laissant continuer les grandes personnes.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Lun 23 Sep 2013 - 14:52

Arf, les grandes personnes...
Celui qui souffre n'a plus rien de grand. Il est de facto plus petit que tous ceux qui vont bien.

A part ça, la réflexion du jour sera que traiter tout le monde de con, de menteur ou d'incapable ne suffit pas à prouver son intelligence.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Lun 23 Sep 2013 - 19:00

Sauf contrordre, 1er cours de luth lundi dans 2 semaines.


Dernière édition par Fus... le Lun 23 Sep 2013 - 19:02, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par fleur_bleue le Lun 23 Sep 2013 - 19:01

Chouette! Smile

fleur_bleue
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3766
Date d'inscription : 18/09/2012
Age : 33
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mar 24 Sep 2013 - 12:38

Texte du jour.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
La mère et les frères de Jésus vinrent le trouver, mais ils ne pouvaient pas arriver jusqu'à lui à cause de la foule.
On le fit savoir à Jésus : « Ta mère et tes frères sont là dehors, qui veulent te voir. »
Il leur répondit : « Ma mère et mes frères, ce sont ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la mettent en pratique. »
Pour moi aussi en tout cas cette famille-là est moins toxique que la biologique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Invité le Mer 25 Sep 2013 - 11:42

C'est la grosse déprime, impossible de se dégager d'un ennui mortel, et pourtant pas faute de "faire des trucs". Je n'aligne plus trois idées.

On court. Impossible d'avoir du temps vraiment à nous. La pause de midi au boulot ? ben oui, mais la pièce est trop petite, donc certains doivent aller manger sur leurs bureaux, et donc, en bossant, ça va de soi. Le soir ? Mails, réunions, cuisine, sollicitations extérieures. Notre maîtrise du temps et de l'espace, en ce moment, est nulle. Oui, je sais. Faut se résigner. Faut attendre. Faut gnagnagna. A en devenir dingue, dingue de tous les bien-pensants qui vous serinent leurs morales de résignation de merde, qui la serinent à tous ceux à qui il manque quelque chose, sous prétexte qu'il ne leur manque rien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enième cycle végétatif du Fusain

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:51


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 18 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum