Rêves d'Ours

Page 1 sur 36 1, 2, 3 ... 18 ... 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rêves d'Ours

Message par Invité le Mer 20 Fév 2013 - 18:35


Il y a un an, un homme extraordinaire m'a écrit cela sur mon fil de présentation.
Je souhaite rappeler ses mots.

Passeur …le Ven 9 Mar 2012 - 9:34 a écrit:
Parce que nous en partageons la symbolique ici, je vais te parler d'un ours.

Oui, il est comme tu le décris, capable de réactions vives et incompréhensibles si on le cherche, y compris dans sa tanière où il lui est essentiel de se retrouver, la vie en bande n'est pas son principal atout et certains de ses plaisirs (se gratter le dos) sont troublants.
Mais ce que tu décris de cet ours est qu'il s'est construit par protection, par couches peu à peu construites pour protéger son essence, ne même plus risquer de souffrir de sa différence, de son anormalité qui n'est pourtant qu'un bout d'une grande courbe.
Peu à peu, les coups de pattes, réels parfois, mettent la distance nécessaire pour que l'écorchement de soi ne soit même plus possible. Le reste du temps, les coups de pattes potentiels suffisent à mettre de la distance.
Tout comme la subir.
Alors l'ours fait de la place autour de lui quand il sort de sa tanière.
On le croit dangereux, il est tout sauf cela.
On le croit gentil nounours, il est tout sauf cela.
Par cette apparence, parce qu'il n'a peu à peu plus aucun prédateur, on le croit bien plus qu'on ne le sait.
Lui, sait.
Mais à n'être qu'avec lui-même, à comparer la grandissante distance pourtant nécessaire pour se protéger d'avec les autres, il n'a plus que deux choix : paraître, para-Etre donc ne pas être lui-même ou passer pour fou, pense-t-il, si il expliquait même un peu ce qui fait son quotidien intérieur ; ces émotions si vives, ces sourires si intenses, ces blessures si profondes, son regard si conscient.
Et la distance se creuse, à la fois protection et désormais souffrance …/…


Passeur …le Ven 9 Mar 2012 - 9:34 a écrit: …/... Mais le temps a passé, et c'est grand à l'intérieur de toi, fort, puissant, immense et riche. Avoir accès à cela implique que l'ours soit non plus dangereux par réaction, mais désormais assume sa pleine puissance, sa pleine grandeur, sa réelle dangerosité sans plus avoir jamais à l'utiliser. N'être plus un ours par protection de cet immense à l'intérieur de soi, mais Etre cet ours.
Etre, tout court.
Mais pour cela il y a beaucoup de lignes à bouger. De celles que l'on croyait immuables. Donc tout désintégrer, tout revoir, tout reprendre, dans des mouvements internes totalement contradictoires qui accélèrent autant qu'ils forment la désintégration même.
Et chaque rencontre pousse dans cette direction, parfois en mots, parfois en regards, parfois en sens, parfois d'une douceur presque douloureuse, parfois, parce que si ouvert, dans une plus grande virulence.

Et à être si près de Toi, tu es tombé sur l'Autre, dans une intimité qui dépasse l'entendement et même les sentiments. Il n'y a pas de mots pour décrire cela, comme tu le dis si bien.


110 pages et 2600 messages plus tard, je dois reconnaître qu'il a eu raison et que j'ai eu une chance extraordinaire de croiser son chemin..

J'ai demandé le verrouillage de mon ancien fil et non sa suppression ( http://www.zebrascrossing.net/t9468p360-je-venais-du-fond-des-temps#399919 ).
Il m'a couté beaucoup de temps, de douleurs et de larmes mais bien plus de joies, de rencontres et d'amour. Il m'a couté cher. Il va s'enfoncer peu à peu dans les profondeurs de ZC, c'est bien ainsi.

Je me sais désormais au seuil d'une nouvelle vie. Je tâche d'en préparer les grandes lignes depuis le début de l'année 2013. Mais au fond, je ne sais ni de quoi demain sera fait, ni comment, ni avec qui, ni pour combien de temps encore.
Cette nouvelle vie, je la veux douce, calme, tendre et amoureuse.
Tout particulièrement amoureuse, pas passionnée.
La passion, la colère, l'envie, la volonté puérile d'être plus, d'être mieux, tout cela m'a brulé.
L'amour répare, il accueille, il entend, il libère.

Comme beaucoup ici, mon chemin emprunte beaucoup à Zola, ni plus, ni moins.
Je n'avancerai pas vers vous, mes malheurs au bout d'une perche, puante justification irrévocable d'une tristesse ou d'une mélancolie absolue. Ce n'est plus la peine, je l'ai déjà fait, "mais c'était avant".
Au fil des mois, j'ai fait la paix avec mes parents décédés pour l'un d'entre eux depuis fort longtemps. Il était temps.
Au fil des mois, je suis devenu le fils de mes parents et par là, ils ont repris leur dignité de père et de mère. Il n'y a pas eu de pardon, il n'y a pas eu de regret, il n'y a pas eu d'excuse, simplement de l'acceptation.
Au fil des mois, j'ai accepté toutes les blessures, d'où qu'elles soient venues (parents, famille, scolaire, adulte, amis). Je n'ai plus rien à en dire.
Au fil des mois, j'ai appris que seuls les émotions et les ressentis m'étaient nécessaires pour avancer ; c'est ma complexion, rien d'universel en cela. Et ces ressentis se cultivent pour moi dans le calme, le partage, la lenteur (dont il faut faire l'éloge), la patience, le témoignage et le respect. Alors, la véhémence, l'invective, la provocation qui se veut pédagogique, le trait d'esprit (un trait c'est aussi une flèche, un carreau d'arbalète, non ?), je n'en veux plus.
Au fil des mois, libérant peu à peu ce que je suis, j'ai compris que je n'étais pas que HQI, mais aussi pour une part d'une forme d'esprit qui désocialise encore un peu plus, pas grave, plus rien n'est réellement grave.

Alors, parce que j'ai fait la paix avec mon monde et avec moi-même, parce que j'ai changé de peau, je n'ai plus besoin de me grimer en Ours. Je n'ai plus peur de rêver d'ailleurs et c'est ainsi que je me présente à nouveau à vous.

Je nous souhaite de pouvoir être ici comme dans un salon anglais : lecture, musique, poésie, réflexions et aphorismes, retenue, élégance et fauteuil club ; en somme dédier ce fil à la bienveillance mutuelle.

Merci d'exister !




Dernière édition par Ailleurs le Mar 12 Mar 2013 - 19:27, édité 3 fois (Raison : Ajustements...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par ♡Maïa le Mer 20 Fév 2013 - 19:36

Sois le bienvenu dans ce nouveau fil de vie rêve d'ailleurs Long hug
Je lorgne en coin le fauteuil club un peu râpé qui est posé là, j'ai bien envie de m'y lover pour partager la bienveillance du lieu Smile

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Jeu 21 Fév 2013 - 0:50




OUPS :

....... bienvenue ;-)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Jeu 21 Fév 2013 - 8:04

Ailleurs dans les étoiles.

Vous souvenez-vous de Dune ?
Les voyages interstellaires par l’Épice.







---

---

Site : http://www.astroanarchy.blogspot.fi/
Facebook : https://www.facebook.com/jp.metsavainio


Dernière édition par rêve d'ailleurs le Jeu 21 Fév 2013 - 8:47, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Jeu 21 Fév 2013 - 8:46

Autoportrait et nu masculin (rassurez-vous, pas de moi...)
Certains clichés sont très "graphiques", certains plus sensuels, certains plus sexuels ; mais toujours très sensibles.
Étonnant !






Site : http://www.arno-rafael-minkkinen.com/index.html

Et j'aime bien sa devise : "What happens inside your mind, can happen inside a camera"

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Dark La Sombrissime Encre le Jeu 21 Fév 2013 - 9:13

Bienvenue reve d'ailleurs.
Ravie que tu aies fait la paix avec tes parents et avec toi aussi il me semble.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Jeu 21 Fév 2013 - 9:22

Il y a quelques instants, j'étais dans un univers à estimer où se situe la 4éme dimension.
Je trouve ton avatar superbe et accordé à ton pseudo.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Harpo le Jeu 21 Fév 2013 - 9:22

L'ours a muté en rêve d'ailleurs !

Bienvenue alors, c'est beau rêve d'ailleurs. Tout comme cette huile est belle, fenêtre ouverte sur des zèbres.

A bientôt je l'espère !

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Fata Morgana le Jeu 21 Fév 2013 - 9:23

Salut !

Ah que j'aime les gens qui brûlent leurs vaisseaux pour entrer dans une nouvelle histoire et un nouvel âge...
Rompre les amarres est la promesse de nouvelles îles.
J'aime quand on laisse cette exuvie disparaître dans la poussière du passé et qu'on emboîte le pas à ce qui vient !

Bon redépart donc. Que le chemin t'entraîne !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Jeu 21 Fév 2013 - 9:24

Impec !

Merci de votre passage à tous les deux.

Oui, tu as raison. Par moment il est nécessaire de changer de peau, de remettre son métier sur l'ouvrage, de se remettre en mouvement. On n'a qu'une vie mais rien ne nous interdit d'avoir plusieurs idées, du moment qu'on ne renie rien.


Dernière édition par rêve d'ailleurs le Jeu 21 Fév 2013 - 9:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Dark La Sombrissime Encre le Jeu 21 Fév 2013 - 9:30

Merci reve d'ailleurs.

Dark La Sombrissime Encre
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3259
Date d'inscription : 04/12/2012
Age : 23
Localisation : 4eme dimension

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par MarSupilami le Jeu 21 Fév 2013 - 18:36

Hou ! J'ai eu peur ! J'ai pensé t'avoir perdu. J'ai parcouru les 4 premières pages de la section en cherchant ce pseudo à 4 lettres. Et puis je t'ai retrouvé. Plus vraiment toi mais pas non plus tout à fait un autre Smile Trans-figuré.
Je t'embrasse et du fond du coeur te souhaite bonne route ! Smile

MarSupilami
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 788
Date d'inscription : 25/11/2012
Localisation : Océan Indien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Mag le Jeu 21 Fév 2013 - 19:27

Bon ben c'est vraiment le printemps alors ! L'ours est sorti de sa tanière et de l'hibernation et part en rêve éveillé dans la forêt...
Ose rêver, ton rêve... Amis Un ange Au galop !

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3587
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Fata Morgana le Jeu 21 Fév 2013 - 19:29

En aparté, moi il m'arrive souvent aussi de rêver d'un ailleurs. A la réflexion j'en suis arrivé à la conclusion que cet "ailleurs" ne pouvait être en réalité que le fait d'être autre. Je ne sais pas si ça te parle.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Renarde20 le Sam 23 Fév 2013 - 14:34


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Dim 24 Fév 2013 - 17:58



On Jubilee street there was a girl named Bee
She had a history, but no past
When they shut her down the Russians moved in
Now I am too scared to even walk on past

She used to say:
All those good people down on Jubilee Street
They ought to practice what they preach
Here they are to practice what they preach
Those good people on Jubilee Street
And here I come up the hill
I’m pushing my own wheel of love
I got love in my tummy and a tiny little pain
And a ten ton catastrophe on a 60 pound chain
And I’m pushing my wheel of love on Jubilee Streets
I look at them now

The problem was she had a little black book
And my name was written on every page
Well a girl’s gotta make ends meet
Even down Jubilee Street
I was out of place and time, and over the hill, and out of my mind
On Jubilee Street
I ought to ṗractice what I preach
These days I go downtown in my tie and tails
I got a foetus on the leash

I am alone now, I am beyond recriminations
Curtains are shut, the furniture is gone
I’m transforming, I’m vibrating, I’m glowing
I’m flying, look at me
I’m flying, look at me now

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Dim 24 Fév 2013 - 18:06

Fata Morgana a écrit:En aparté, moi il m'arrive souvent aussi de rêver d'un ailleurs. A la réflexion j'en suis arrivé à la conclusion que cet "ailleurs" ne pouvait être en réalité que le fait d'être autre. Je ne sais pas si ça te parle.

En ce qui me concerne : Pas être un autre à proprement parlé ; regarder les choses, aborder la vie, rencontrer l'autre en partant d'ailleurs.
Décider que le chemin précédent a cessé de faire sens, prendre un autre chemin.
Continuer à avancer vers l'horizon, espérance dérisoire que notre vie croisera cet horizon.
Impossible ?
Inutile ?
Pourtant le chemin choisi parmi tous les chemins possibles construit notre vie et celle de nos proches.

La réponse à ton commentaire, cette réponse qui s'installe numériquement ici, résonne curieusement avec le dernier paragraphe du précédent message.
Et compte tenu de nos cultures et expériences, n'est-ce pas le plus approprié des commentaires, inattendu, spontané !
Non ?


Dernière édition par ailleurs le Dim 24 Fév 2013 - 18:13, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Dim 24 Fév 2013 - 18:11



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Dim 24 Fév 2013 - 18:37


Spoiler:

They take apart their bodies like toys for the local boys
Because they're always there at the edge of the water
They come from the capitol, these city girls go way down
Where the stones meet the sea
And all you young girls where do you hide
Down by the water, in the restless tide

And the local boys hide on the mound and watch
Reaching for the speech and the word to be heard
And the boys grow hard, hard to be heard
Hard to be heard as they reach for the speech
And search for the word on the water's edge
But you grow old and you grow cold
Yea you grow old and you grow cold

They would come in their hordes, these city girls
With white strings flowing from their ears
As the local boys behind the mound
Think long and hard about the girls from the capitol
Who dance at the water's edge, shaking their asses
And all you young lovers where do you hide
Down by the water, in the restless tide

With a bible of tricks they do with their legs
The girls reach for the speech and the speech to be heard
To be hard, the local boys teem down the mound
And seize the girls from the capitol
Who shriek at the edge of the water
Shriek to speak, and reach for the speech
Reach for the speech to be heard
But you grow old and you grow cold
Yea you grow old and you grow cold
You grow old

Their legs wide to the world like bibles open
To be speared and taking their bodies apart like toys
They dismantle themselves by the water's edge
And reach for the speech and the wide wide world
Ah, God knows our local boys

It's the will of love
It's the thrill of love
Ah, but the chill of love is coming on

It's the will of love
It's the thrill of love
Ah but the chill of love is coming on

It's the will of love
It's the thrill of love
Ah but the chill of love is coming down, people


Dernière édition par ailleurs le Dim 24 Fév 2013 - 22:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Dim 24 Fév 2013 - 21:55


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Renarde20 le Dim 24 Fév 2013 - 23:38


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Lun 25 Fév 2013 - 7:57

Dans certaines sociétés premières (c'est mieux que primitives), les masques servent à l'évocation des mythes et par là à la transmission de vérités sociales fédératrices.

Dogon :



Haut Pays catalan



Est-ce à penser que, se démasquer tel qu'on tente de le faire ici, renforcerait notre désocialisation ?
Sous prétexte de vérité d'être, n'entretenons nous pas une enfantine illusion communautaire bien différente des communautés humaines d'adultes ?
A chercher à comprendre plutôt que d'accepter, ne sommes-nous pas en train briser le millefeuille cérébral et social (cerveau - être masqué socialisable - sur-masque sociétal) ?




Dernière édition par ailleurs le Lun 25 Fév 2013 - 8:09, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Renarde20 le Lun 25 Fév 2013 - 8:04

Sommes nous seulement conscients des masques que nous portons, que l'on nous fait porter ... ?


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Lun 25 Fév 2013 - 8:04

Recherche de refuge...

Je crois sincèrement que les gens qui se ressemblent dans leurs craintes s’assemblent un moment pour se rassurer. Ils y trouvent leur compte un instant (plus ou moins long), mais sentent obscurément que la réponse qu'ils cherchent n'est pas seulement là. Et posent encore des questions. Puis d'autres. Et d'autres encore.

Je crois, sincèrement, que cette réponse est en chacun de nous. Mais je conçois qu'il est très dur d'aller la chercher, de sentir alors, et plus encore d'accepter notre solitude ontologique. D'accepter que nous ne pouvons que bâtir notre chemin seul, puis partager au mieux ensuite.

Je crois également qu'en plus de savoir ce que chacun ne désire pas, il est nécessaire (pour aller vers un équilibre quelconque) de savoir également ce que l'on désire. Savoir, à mon sens, ce que l'on désire, c'est faire un pas vers la réalisation. Et, il me semble que cela ne peut venir que de soi. De son profond soi. En admettant aussi que, par là-même, il devient alors possible, et même probable, de se heurter à d'autres.

Vivre, c'est aussi risquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Invité le Lun 25 Fév 2013 - 8:38

Chapeau bas à tous les deux, chacun dans votre registre.

Prudence, patience.

Bonne semaine.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rêves d'Ours

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 36 1, 2, 3 ... 18 ... 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum