Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 12:14

@switch : oui je pense qu'on peut. sur la question affective, je t'avoue que je ne me pose pas la question... ça doit aider lol.

après je t'avoue que au vu de la pression extérieure qui peut exister je conçois que ça puisse pour certaines personnes ne pas simplifier.

je pense que je suis heureuse oui mais je ne pense pas qu'il faille l'attribuer à un célibat ou non. la vie n'est pas qu'affective et l'affectif n'est pas que le couple Smile


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Simon M. le Mar 9 Déc 2014 - 12:18

zabgirl a écrit:je pense que je suis heureuse oui mais je ne pense pas qu'il faille l'attribuer à un célibat ou non. la vie n'est pas qu'affective et l'affectif n'est pas que le couple Smile

Excellent résumé je trouve ^^
avatar
Simon M.
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 20/10/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Switch71 le Mar 9 Déc 2014 - 12:23

Je t'envie alors. Je suis plutôt solitaire, je peux passer de longues périodes seul avec moi-même (ce qui peut sembler très chiant vue le manque d'intérêt que je peux présenter)
Mais j'ai compris aussi qu'on a parfois besoin de partager notre enthousiasme, nos intérêts, nos questionnements avec quelqu'un. On a également besoin de donner ou de recevoir un peu de tendresse, de soutient, d'aide. Le couple est donc la solution idéale pour tout ça, et c'est le modèle largement adopté par la plupart des gens.

Je suis donc pris entre le besoins ou l'envie de partager ma vie avec quelqu'un et le constat que je suis seul et le resterai encore sans doute longtemps.

Switch71
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2633
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 12:24

Simon M. a écrit:
zabgirl a écrit:je pense que je suis heureuse oui mais je ne pense pas qu'il faille l'attribuer à un célibat ou non. la vie n'est pas qu'affective et l'affectif n'est pas que le couple Smile

Excellent résumé je trouve ^^

Merci. mais sur ce sujet je me suis toujours trouvée chanceuse d'avoir pu rapidement dépasser ce stade si je puis dire, j'ai l'impression d'avoir la chance de ne pas être entrée dans un "tuyau" de vie obligée...et j'ai tout de même "chercher" sur l'affectif (entre d'autres occupations) mais pas "chercher quelqu'un"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 12:31

Switch71 a écrit:Je t'envie alors. Je suis plutôt solitaire, je peux passer de longues périodes seul avec moi-même (ce qui peut sembler très chiant vue le manque d'intérêt que je peux présenter)
Mais j'ai compris aussi qu'on a parfois besoin de partager notre enthousiasme, nos intérêts, nos questionnements avec quelqu'un. On a également besoin de donner ou de recevoir un peu de tendresse, de soutient, d'aide. Le couple est donc la solution idéale pour tout ça, et c'est le modèle largement adopté par la plupart des gens.

Je suis donc pris entre le besoins ou l'envie de partager ma vie avec quelqu'un et le constat que je suis seul et le resterai encore sans doute longtemps.

Je suis solitaire aussi, j'aime bien être seule et je peux l'être, peut être aussi parce que je suis enrichie de rencontres.

où j'ai alors et je peux partager de la tendresse (qui n'engendre pas forcément de calins ou d'intimité), soutenir et être soutenue, aider et être aidée. donc ce n'est pas le couple qui est la solution à ça et pour ce qui est du modèle largement adopté, comme j'ai eu la chance d'avoir un modèle de couple défaillant, deux mêmes, ça a du m'aider fortement à réfléchir à d'autres formes de bonheur qui eux resteraient constants quoi qu'il arrive

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Switch71 le Mar 9 Déc 2014 - 12:47

Le couple n'est pas la seule solution, c'est la solution la plus "économique" ou pratique, c'est la solution la plus "évidente".

C'est étonnant de voir autant de couples qui se séparent, pour reformer ensuite des structures recomposées, comme si rester seuls était finalement une épreuve encore plus insurmontable que de former un couple qui fonctionne. Il y a pourtant des unions qui fonctionnent, ou qui semble fonctionner. Mystère ?

Switch71
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2633
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 15:19

Switch71 a écrit:Le couple n'est pas la seule solution, c'est la solution la plus "économique" ou pratique, c'est la solution la plus "évidente".

C'est étonnant de voir autant de couples qui se séparent, pour reformer ensuite des structures recomposées, comme si rester seuls était finalement une épreuve encore plus insurmontable que de former un couple qui fonctionne. Il y a pourtant des unions qui fonctionnent, ou qui semble fonctionner. Mystère ?

Je partage cette opinion. Vivre en couple ou rester en couple est parfois une solution de facilité. Je crois que pour certains c'est plus facile de se projeter à deux, pire, de se projeter dans ses enfants, que d'introspecter par peur de se trouver soi. Comme si vivre seul avec soi même était trop flippant pour pouvoir s'envisager. Un peu comme systématiquement allumer la télé pour couvrir ses pensées quand on est seul chez soi.
Personnellement je me trouve d'excellente compagnie, alors je suis plutôt dans l'optique "s'il y a quelqu'un pour partager tant mieux, sinon tant pis je m'amuse bien toute seule".

J'ajouterai que la formulation même de ce topic me hérisse le poil des bras.
Dreamy a écrit:Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?
Sérieusement !? Déjà dans la vie rien n'est définitif, et je ne vois pas en quoi avoir un conjoint devrait etre la motivation pour trouver la vie satisfaisante.
L'amour, l'art, la culture, la générosité, l'altruisme, ne sont pas suffisant pour trouver sa place et son propre bonheur ?
J'ai l'impression que la question sort des années 50 : tu as plus de 25 ans mais tu n'as ni mari ni enfant? Pourquoi n'as tu pas encore sauté d'un pont ? affraid

La vérité est ailleurs alien


Dernière édition par Placebo le Mar 9 Déc 2014 - 16:18, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Switch71 le Mar 9 Déc 2014 - 15:32

Placebo a écrit:Un peu comme allumer systématiquement allumer la télé pour couvrir ses pensées quand on est seul chez soi.
Embarassed comment tu sais ça
Placebo a écrit:
Personnellement je me trouve d'excellente compagnie, alors je suis plutôt dans l'optique "s'il y a quelqu'un pour partager tant mieux, sinon tant pis je m'amuse bien toute seule".
Tu as de la chance, ma compagnie laisse à désirer ces derniers temps, mais la force de l'habitude rend les choses plus simples.

Switch71
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2633
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 16:32

Switch71 a écrit:
Placebo a écrit:Un peu comme allumer systématiquement allumer la télé pour couvrir ses pensées quand on est seul chez soi.
Embarassed comment tu sais ça
Parce que moi aussi ça m'arrive de le faire, même si je n'ai pas la télé... le bruit m'aide à me concentrer aussi, mais c'est encore autre chose.

Switch71 a écrit:
Placebo a écrit:
Personnellement je me trouve d'excellente compagnie, alors je suis plutôt dans l'optique "s'il y a quelqu'un pour partager tant mieux, sinon tant pis je m'amuse bien toute seule".
Tu as de la chance, ma compagnie laisse à désirer ces derniers temps, mais la force de l'habitude rend les choses plus simples.
Alors il faut prendre plus soin de toi, faire les choses dont tu as envie et qui te rendent heureux. Et surtout c'est très important de savoir rire de soi au lieu de s'emporter contre soi pour des bêtises. J'y travaille encore mais ça a changé ma vie.
Par exemple hier quand j'ai fais le diner et que j'ai mis le bouillon cube dans la poubelle et l'emballage dans la sauce... avant je me serais dis : "t'es trop conne" et je me serai énervée. Là j'ai ri, jeté le papier, pris un autre bouillon cube. Et pendant la fin de la cuisson j'ai textoté à un pote pour lui raconter, on a rit, papoté, et on est retourné dans nos vies respectives...
Il faut être indulgent avec soi, les autres ne le sont que trop rarement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Simon M. le Mar 9 Déc 2014 - 16:42

Placebo a écrit:Alors il faut prendre plus soin de toi, faire les choses dont tu as envie et qui te rendent heureux.

C'est bien plus facile à dire qu'à faire, avoir envie de faire quelque chose qui rend heureux c'est pas ce qu'il y a de plus dur, en avoir la motivation pour le faire c'est bien différent. C'est une sensation très nouvelle pour moi, avoir des envies mais pas de motivations de les concrétiser.
avatar
Simon M.
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 20/10/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 16:54

J'ai pas dis que ca serai facile!
Ya toujours un moment où il faut se faire violence et se sortir un peu les doigts...Razz

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Traockl le Mar 9 Déc 2014 - 16:58

Je plussoie le dernier commentaire de Simon M. et ajouterais qu'au delà de la motivation il y a aussi la barrière du "non mais quand même je vais pas aller au cinéma tout seul quand même?!"

Simple exemple bidon mais je pense que ca marque bien mon point.

J'ai du mal à sortir seul, faire des resto seul, etc.
Je préfère regarder un film pépère chez moi au chaud dans mon lit ou sur mon fauteuil douillet plutôt que d'aller faire la queue dans le froid a se frotter aux autres gens (qui faut l'avouer, ne sente pas toujours bon, ou ne sont pas toujours agréables. (bon parfois on a de très bonnes surprises aussi Very Happy))

Enfin tout ca pour dire que je comprend aisément que quelqu'un puisse ne pas apprécier sortir seul sauf pour aller retrouver un groupe (genre groupe de danse ou entrainement de sport, etc).


J'avoue même que parfois je me dis que en m'habituant à cela, je finirais peut-être par ne plus apprécier faire ces même chose avec de la compagnie... mais pour ca on verra le moment venu.
avatar
Traockl
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1867
Date d'inscription : 06/10/2013
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 17:26

Je comprends aussi l'idée, j'ai pensé comme ca un temps, mais je pars du principe que ce n'est pas seule sur mon canapé que je rencontrerai de nouvelles personnes avec qui partager.

Et puis je ne suis jamais totalement seule lorsque je suis avec moi, surtout que je passe ma vie a observer les gens, donc à moins que le resto soi désert, j'aurai toujours de quoi m'occuper l'esprit. Aussi, j'ai toujours un des deux bouquins que je lis sur moi, question de survie.

Le cinéma c'est structurel, j'ai besoin d'y aller toutes les semaines, et souvent plusieurs fois. Ça fait un peu parti de mon job de savoir de quoi je parle et donc de suivre l'actu... attendre que quelqu’un ai envie de voir le même film que moi, et soit dispo le même jour, et la même heure, et pour le voir dans la même salle, ca peut même pas s'envisager sinon je serai complètement à la ramasse.

Un film au cinéma c'est comme voir un concert dans une salle : entre la vibration du public, la qualité du spectacle et le son qui te transperce de part en part, l'expérience est à son paroxysme. En comparaison, le home-cinéma me paraîtra toujours aussi insignifiant quelque soi l'équipement.

Mais j'aime les gens, même s'ils me font peur, c'est peut être là ce qui nous différencie réellement, je ne sais pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Simon M. le Mar 9 Déc 2014 - 17:29

J'ai pas dis que ca serai facile!
Ya toujours un moment où il faut se faire violence et se sortir un peu les doigts...

C'est exactement ce que je fais, je me force. Mais c'est la volonté que j'y mets dépend beaucoup des jours ^^. Au final je progresse pas vraiment dans cette direction, je dirai que je stagne, au moins j'empire pas la situation ^^

@Traock : A une époque j'avais pas ce problème principalement car j'avais absolument personne avec qui faire quoi que ce soit ^^ Maintenant que j'connais plus cette "solitude" dira t'on, j'suis devenu incapable de faire çà non plus...
avatar
Simon M.
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 20/10/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Zufall (Milune) le Mar 9 Déc 2014 - 19:15

L'instinct de survie.
avatar
Zufall (Milune)
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 216
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 19
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Kadjagoogoo le Mar 9 Déc 2014 - 19:26

Traockl a écrit:J'ai du mal à sortir seul, faire des resto seul, etc.
Je préfère regarder un film pépère chez moi au chaud dans mon lit ou sur mon fauteuil douillet plutôt que d'aller faire la queue dans le froid a se frotter aux autres gens (qui faut l'avouer, ne sente pas toujours bon, ou ne sont pas toujours agréables. (bon parfois on a de très bonnes surprises aussi Very Happy))
OK, soyons francs : peu de gens aiment sincèrement sortir seul, aller au resto seul (quelle idée saugrenue, quand on sait que pas un menu à moins de 30 € ne présente un réel intérêt gastronomique, et qu'à ce prix-là, autant axer sa sortie sur le partage. Je suis beaucoup sorti au resto cette année, et toujours accompagné, donc, sans quoi j'aurais subi ces repas la plupart du temps sans surprise, sans réelle gratification culinaire, pris dans des cadres quelconque, justifiant à peine le prix de l'addition).
Mais faut apprendre à se faire violence, à se méfier de cette redoutable tentation du confort (l'appel du canapé qui pourrait s'apparenter, en l'occurrence, au repli fœtal, en quelque sorte) pour lui préférer le risque symbolisé par ce que j’appellerai, à la suite de Jonathan Franzen, "la zone d'inconfort".
Hier soir, par exemple, je me suis fait une douce violence pour participer à ma première IRL et j'en ai été largement été récompensé, vraiment, avec deux belles rencontres successives notamment.

Traockl a écrit:J'avoue même que parfois je me dis que en m'habituant à cela, je finirais peut-être par ne plus apprécier faire ces même chose avec de la compagnie... mais pour ca on verra le moment venu.
Huhu, on pourrait parler ainsi de la masturbation qui menacerait, à terme, la sexualité à deux, et rester totalement pertinent et visionnaire...
avatar
Kadjagoogoo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 895
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 19:36

Kadjagoogoo a écrit:
Traockl a écrit:J'ai du mal à sortir seul, faire des resto seul, etc.
Je préfère regarder un film pépère chez moi au chaud dans mon lit ou sur mon fauteuil douillet plutôt que d'aller faire la queue dans le froid a se frotter aux autres gens (qui faut l'avouer, ne sente pas toujours bon, ou ne sont pas toujours agréables. (bon parfois on a de très bonnes surprises aussi Very Happy))
OK, soyons francs : peu de gens aiment sincèrement sortir seul, aller au resto seul (quelle idée saugrenue, quand on sait que pas un menu à moins de 30 € ne présente un réel intérêt gastronomique, et qu'à ce prix-là, autant axer sa sortie sur le partage. Je suis beaucoup sorti au resto cette année, et toujours accompagné, donc, sans quoi j'aurais subi ces repas la plupart du temps sans surprise, sans réelle gratification culinaire, pris dans des cadres quelconque, justifiant à peine le prix de l'addition).

alors, sortir seul, c'est juste le méga pied. Very Happy Comment dire ...!! un ciné tranquille sans se demander comment il faudra avoir perçu le film et comment il faudra en rendre compte à la sortie pour coller à ce que la personne va probablement attendre (par exemple ... un collègue de travail ... au hasard ...)
un resto tranquille pénard tout seul Smile je dis vouiii
un concert, une pièce de théâtre pénard tout seul, je dis vouiiii
une sieste au parc tout seul, je dis vouii
une séance de natation tout seul, je dis vouiii
pas de conversation à faire .. voilà l'avantage

et vient un moment où tu te dis ... c'est qui le type qui fera: resto, concert, théâtre, ciné, natation, sieste au parc, rando, ski, lecture, film dans le canap ?? et là ça fait mal Smile

de la part de qqn qui apprend à trouver des avantages à la solitude ou plutôt qui essaie de penser en anglais: alone n'est pas lonely Smile I may be alone, but I haven't felt lonely for quite some time now ^^ (someone is to be thanked for that)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Simon M. le Mar 9 Déc 2014 - 19:53

samtYmbanque a écrit:et vient un moment où tu te dis ... c'est qui le type qui fera: resto, concert, théâtre, ciné, natation, sieste au parc, rando, ski, lecture, film dans le canap ?? et là ça fait mal
9/10 qui dit mieux ? Very Happy

Bref, dans ta définition Saltymbanque ce qui me dérange c'est que tu vois le truc comme, vulgairement parlant, "sortir avec des cons". Si tu dois te forcer de dire "J'aime tel truc" alors que c'est l'inverse juste pour bien se faire voir, tu as vraiment une mauvaise image de sortir en groupe ou tu sors pas avec les bonnes personnes Very Happy
avatar
Simon M.
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 291
Date d'inscription : 20/10/2014
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 19:57

Simon M:
oui je déteste sortir en groupe, faire semblant d'aimer être prise en photo, d'aimer perdre son temps à dire ...Rien ? à faire ... Rien ? à rire ... pour Rien ? à faire les magasins pour choisir ... Rien ? à apprendre ... Rien ? et à être d'accord ... sur Rien ?

Parce que c'est bien ce qui se passe systématiquement...sauf sortie à 2 ou 3 maxi Smile
Tu t'adresses à quelqu'un qui a réussi à faire croire qu'elle était fan de métal, à faire croire qu'elle adorait Marvel et ses adaptations au ciné, la science fiction, les aprèms gibert jeune et barbe à papa ou chais pas quoi d'autres, et les ...Filles !!!!!!!!!!! (celles de 20 ans, là, les plus connes de toute) pour les beaux yeux (et le cerveau aussi) de 2 gars super sympas.
Oui, j'ai menti (mais depuis j'ai avoué, et je vois ...les gars, et plus les autres ! et je me force plus..)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 20:03

Je rejoins Salty, j'aime les comités restreint. Plus de 3 ça peut vite devenir mon enfer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 20:04

Plus de 3 possible à condition que:
je connaisse chacun des gens présents de manière individuelle et que l'on ait une connivence même.
à ce moment là, aucun pb !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Kadjagoogoo le Mar 9 Déc 2014 - 20:22

saltYmbanque a écrit:alors, sortir seul, c'est juste le méga pied. Very Happy Comment dire ...!! un ciné tranquille sans se demander comment il faudra avoir perçu le film et comment il faudra en rendre compte à la sortie pour coller à ce que la personne va probablement attendre (par exemple ... un collègue de travail ... au hasard ...)
Heu là, tu devrais t'interroger sur ton approche de l'échange avec autrui, et puis aussi sur ton droit à la différence, à l'altérité, qui t'autorise de façon inaliénable à penser autrement que ton interlocuteur. J'arrive pas à croire que je doive apprendre cela à un zèbre, qui par essence est : 1) intelligent ; 2) incapable de ne pas penser différemment que l'autre, avec de surcroît un esprit de contradiction naturellement prononcé, ce qui nous caractérise tous +/- ici, n'est-ce pas ?  Idea

Nan, par contre je te rejoins pour redouter cela, dans l'idée d'aller au ciné, au théâtre, concert ou ailleurs - au spectacle, disons - avec quelqu'un, a fortiori avec qui l'on n'est pas intime (un collègue, notamment, pour reprendre ton exemple) : la crainte est grande et parasitaire de ne pas parvenir à apprécier le spectacle autant que nous l'aurions probablement fait seul, sans avoir le souci, empathique, du ressenti de l'autre, à plus forte raison si l'on nous a laissé le choix dudit spectacle (ce qui est d'ailleurs préférable si l'on veut pas risquer une séance encore plus épineuse et pénible, huhu !  Twisted Evil ).

saltYmbanque a écrit:un resto tranquille pénard tout seul Smile je dis vouiii
un concert, une pièce de théâtre pénard tout seul, je dis vouiiii
une sieste au parc tout seul, je dis vouii
une séance de natation tout seul, je dis vouiii
pas de conversation à faire .. voilà l'avantage
OK, OK, peu y avoir des avantages objectifs à tout cela, mais c'est justement cette notion d'objectivité sur laquelle ta logique achoppe, je crois : tu ne prends pas là en considération les vertus - indiscutables - du partage, de l'échange. On dit à ce propos que certains paysages sont trop majestueux pour être admirés seul, pour ne pas être partagés dans l'instant. Et il en va évidemment de même avec toutes ces phénomènes inhérents au voyage, que l'on pourrait même qualifier d'artefacts, ces précieuses altérations du processus qui sont liés aux accidents, à l'intervention humaine. Vraiment, c'est pas la même chose de relater un événement, une anecdote à quelqu'un que de le ou la vivre avec lui. (Ou alors, il faut être passé maître dans l'art du storytelling, comme c'est mon cas. Poète )

Quant à ta dernière phrase/objection, elle fait froid dans le dos : tu subis donc à ce point la conversation, le fait de la faire ou d'y participer ?  Suspect

Simon M. a écrit:
samtYmbanque a écrit:et vient un moment où tu te dis ... c'est qui le type qui fera: resto, concert, théâtre, ciné, natation, sieste au parc, rando, ski, lecture, film dans le canap ?? et là ça fait mal
9/10 qui dit mieux ? Very Happy
L'un de vous deux pourrait-il expliciter pour moi cette phrase dans le sens m'échappe quelque peu, je crois : tu es une fille, Salty, et tu te cherches ton alter ego capable d'épouser rigoureusement (symétriquement) toutes ces activités que tu aimes jusque là pratiquer seule ?
Une rencontre, c'est pas autre chose ? Genre la rencontre avec l'altérité, genre le fan d'opéra qui se laisse apprivoiser par la fan de rock au point de reconsidérer le mépris qu'il cultivait jusque là pour ce genre musical... Je sais pas, mais ça devrait pas consister en cette aspiration morbide (narcissique) à se retrouver chez l'autre (son clone), en cette quête méthodique (mathématique) du matching parfait à laquelle tu (vous) semblez aspirer là.
Je dis ça, je dis rien, mais je vois pas la possibilité du véritable échange/partage avec un autre soi-même, non.  Non désolé

Simon M. a écrit:Bref, dans ta définition Saltymbanque ce qui me dérange c'est que tu vois le truc comme, vulgairement parlant, "sortir avec des cons". Si tu dois te forcer de dire "J'aime tel truc" alors que c'est l'inverse juste pour bien se faire voir, tu as vraiment une mauvaise image de sortir en groupe ou tu sors pas avec les bonnes personnes Very Happy
Voilà qui rejoint, je crois, mon intervention en mode détracteur.  Wink

Placebo a écrit:Je rejoins Salty, j'aime les comités restreint. Plus de 3 ça peut vite devenir mon enfer.
Brassens disait : "A partir de quatre, on devient une bande de cons." Idea
avatar
Kadjagoogoo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 895
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par SeppAdrohl le Mar 9 Déc 2014 - 20:27

vous parlez trouple?
avatar
SeppAdrohl
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 140
Date d'inscription : 29/09/2014
Age : 32
Localisation : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Invité le Mar 9 Déc 2014 - 20:44

Brassens était un génie. 1st point.

Cher ami vous avez omi mon intervention suivante où j'ai expliqué le pourquoi du comment: je me force à subir le groupe que je honnis parce que certaines individualités m'importent énormément et que les apprivoiser passe par supporter leur groupe de potes, leur harem ou n'importe quoi d'autre ... tant pis ! c'est mon choix.

vient un moment où après, je fais dans le pince sans rire ... d'où mon second degré. La conversation c'est trop bien. mais pas avec n'importe qui. Je cherche un alter ego ? tous les êtres humains sont des alter ego, des autres "je" (pas des miroirs de mon moi, ni des équivalences de mon je, bien des autres sujets pensants). et je ne cherche rien. Je suis tout à fait heureuse Very Happy (et comblée ...)
Mais comment fait on, pour reprendre tes exemples, ou plutôt comment fais-je, moi fan de rock et d'opéra et de métal et de classique et de pop et de salsa et de tous les types de musique ...?????? (et de brassens et de chanson française aussi d'ailleurs). Fallait-il donc que je tombe sur un mec qui n'écoute que peu de musique, ou plutôt qui aime écouter en boucle le manège enchanté ?? XD
et oui ... il le fallait visiblement ^^

est ce que je suis pluss compréhensible ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Kadjagoogoo le Mar 9 Déc 2014 - 21:02

saltYmbanque a écrit:Cher ami vous avez omi mon intervention suivante où j'ai expliqué le pourquoi du comment: je me force à subir le groupe que je honnis parce que certaines individualités m'importent énormément et que les apprivoiser passe par supporter leur groupe de potes, leur harem ou n'importe quoi d'autre ... tant pis ! c'est mon choix.
Navré, j'avais pas vu/lu, non. J'ai dû poster tandis que tu expliquais tout cela, et je te remercie pour m'avoir éclairé.

saltYmbanque a écrit:vient un moment où après, je fais dans le pince sans rire ... d'où mon second degré. La conversation c'est trop bien. mais pas avec n'importe qui. Je cherche un alter ego ? tous les êtres humains sont des alter ego, des autres "je" (pas des miroirs de mon moi, ni des équivalences de mon je, bien des autres sujets pensants). et je ne cherche rien. Je suis tout à fait heureuse Very Happy (et comblée ...)
Mais comment fait on, pour reprendre tes exemples, ou plutôt comment fais-je, moi fan de rock et d'opéra et de métal et de classique et de pop et de salsa et de tous les types de musique ...?????? (et de brassens et de chanson française aussi d'ailleurs). Fallait-il donc que je tombe sur un mec qui n'écoute que peu de musique, ou plutôt qui aime écouter en boucle le manège enchanté ?? XD
et oui ... il le fallait visiblement ^^

est ce que je suis pluss compréhensible ?
Carrément :
- j'ai bien compris ton 2nd degré (c'était manifestement trop subtil pour moi Suspect ) ;
- j'ai bien compris désormais que tu étais "casée" ("comblée") et que tu parlais d'une position exogène à la plupart des autres intervenants, qui se sont reconnus dans l'intitulé du topic : des célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, quoi, des catégories auxquelles tu n'appartiens pas. Non désolé

une précision si besoin est:
(C'est étrange : je relis mon post et il sourd de celui-ci comme une animosité diffuse que je ne ressentais pourtant pas en l'écrivant. Suspect Je ne comprends. Je vais le poster tel quel, en précisant donc que je ne te suis pas hostile, Salty. Non désolé )
avatar
Kadjagoogoo
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 895
Date d'inscription : 15/11/2014
Localisation : Lyon (Dabrowski Point)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les célibataires endurcis ou les solitaires définitifs, qu'est-ce qui vous motive à vivre ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 12 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 10, 11, 12  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum