Folie lumière

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013 - 14:37

Faut faire des gosses, tu seras nounou à temps plein.

Ce qui est drôle c'est que l'on s'occupe beaucoup des tout-petits mais que l'on a une tendance assez importante à les mépriser une fois adulte. Enfin je veux dire, M. Lambda a été gamin, lui aussi. Mais tu l'aurais beaucoup apprécié gamin que monsieur. Pourquoi? Parce qu'il n'est pas devenu ce que tu aurais aimé qu'il devienne? Tiens, je crois que ce que l'on apprécie, c'est de façonner le destin d'un autre, de se charger de la sublimation. Ou bien nous nous sentons simplement plus proche de ceux que nous aidons à grandir.

Je digresse énormément à réponds à des paroles qui n'ont pas été prononcées. Tant pis, maintenant vous savez à quoi j'ai pensé jocolor

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par halogène le Dim 17 Mar 2013 - 14:43

C'est vrai que c'est parlant comme terme, nurturing. On a l'impression de boire du lait à la source.

halogène
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par halogène le Dim 17 Mar 2013 - 14:49

Ygor, c'est vrai que pour moi dès que l'innonence est perdue, je ne ressens pour ainsi dire plus rien. Ou presque, en comparaison avec ce que je peux ressentir pour l'innocence. Mais je ne sais pas si c'est de façonner l'autre qui fait ça. Je crois plutôt que l'innocence déclenche un amour inconditionnel, et quand elle est perdue, c'est forcément la guerre de tous contre tous, l'arrogance de l'homme en force. Et cette guerre, je n'en veux pas, je déserte! C'est un acte politique!

halogène
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Meli le Dim 17 Mar 2013 - 16:58

Je suis plutôt de l'avis de Tyto. Pour moi c'est surtout l'innocence qu'il y a chez les enfants qui m'attire.
Pour les adultes, j'ai tendance à être attirée par ceux qui ont gardé cette innocence, cette âme d'enfant et à mieux m'entendre avec eux qu'avec ceux qui ont trop les pieds sur terre.

Mon dernier ex-copain, par exemple, avait complètement perdu son âme d'enfant... bin le
décalage entre sa façon de voir la vie et la mienne s'est rapidement
fait sentir Wink


Dernière édition par Meli le Dim 17 Mar 2013 - 17:15, édité 1 fois

Meli
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 28
Localisation : Paris

http://cecilepfeuty.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013 - 17:07

Ce que je voulais dire, c'est que je pense que ce n'est pas une pureté quelconque de l'âme de l'enfant que l'on apprécie, mais plutôt le fait de pouvoir le manipuler simplement, se projeter en lui (cf le Portrait de Dorian Gray, de Wilde, pour changer...)

Bon, là vous parlez d'innocence. Qui serait elle-même présente chez l'adulte, tout en restant caractéristique de l'enfant. Qu'est-ce? L'absence d'expérience, de désillusions? Le désabusement est repoussant, mais tous les adultes ne sont pas "blasés".

En deux mots, je me sens plutôt proche du post de Meli que celui de Tytoalba. Chez l'une une valeur que l'on peut retrouver chez tous, chez l'autre une idée de date de péremption.

C'est un ressenti subjectif, j'interprète forcément vos paroles...

Amour

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Meli le Dim 17 Mar 2013 - 17:45

Oui je vois ce que tu veux dire.
Je comprends assez ta vision de la "manipulation" (même si le terme est plutôt péjoratif). Malheureusement beaucoup de gens aujourd'hui font des enfants pour combler un manque, ou accomplir quelque chose à travers eux qu'ils n'ont pas su faire.
De toute façon à mes yeux, le désir d'enfant part d'un désir assez égoïste à la base. Le désir de faire perdurer sa lignée, de faire un "mini-nous" ou un "mini-moi".
Or,pour ma part, je me vois mal faire un mini-moi avec tous les troubles psycho, angoisses et autres que je me traine depuis des années. J'aurais l'impression de mettre au monde un être déjà en souffrance depuis la grossesse, pour ensuite lui imposer une vie encore plus chiante au vu de notre monde actuel.
Si un jour je dois m'occuper d'un enfant (donc un jeune humain en devenir) je préfèrerais que ce soit un enfant que j'aurais adopté. C'est la meilleure solution que j'ai trouvé à ce jour, si je souhaite combler mon instinct maternel et mon envie d'aider quelqu'un (ce qui part également d'un désir égoïste, j'en conviens).
Parce que c'est donner une seconde chance à un enfant dont l'arrivée sur terre ne s'est pas déroulée comme prévu. Et si je peux l'aider à construire sa vie en lui offrant du temps, un toit, de la nourriture et de quoi financer son avenir, alors dans ce cas je le fais oui. Mais je le fais avant tout pour l'enfant, l'humain, et non pas pour avoir un "mini-moi" dont je devrais m'occuper.
Je trouve que de nos jours, les gens considèrent trop les enfants comme des "poupées" ou des "doudous réconfortants". Or ce sont surtout et avant tout des êtres humains, avec leur particularités auxquelles il faut porter beaucoup d'attention. Mettre au monde un être humain, c'est pas quelque chose d’anodin quand même ! Et de plus en plus de gens assouvissent ce désir comme ils assouviraient une envie de pisser. Mais bon après, ce n'est que mon avis.

Pour ce que j'appelle innocence, je dirais cette capacité à s'émerveiller de tout et n'importe quoi. Certes, tous les adultes ne sont pas blasés. On peut être conscient que le monde dans lequel on vit a beaucoup de côtés noir, mais on peut aussi être capable d'en voir les côtés clairs. J'ai beau être amère et très pessimiste, je trouve que la vie vaut la peine d'être vécue, au fond. Pour toute les expériences qu'elle offre à vivre.
Alors oui, ça rentre en contradiction avec mon non-désir d'enfant (qui peut-être s'en ira avec l'âge). Mais quand je vois le nombre d'enfants déjà présents sur terre et qui n'ont plus de parents, je me demande à quoi cela sert d'en faire d'autres. Autant s'occuper de ceux qui sont déjà là Wink

C'est marrant, quand j'en parle aux autres dans la vraie vie, j'ai souvent des réactions étranges comme "tu réfléchis trop, on réfléchit pas pour faire un enfant, on le fait avec les sentiments !" Ahem... c'est peut-être ça le problème ?

Moi ma vision ne me semble pas si absurde que ça... Mais bref. Je ne l'impose à personne ^^

Meli
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 28
Localisation : Paris

http://cecilepfeuty.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013 - 18:15

Le problème est que tout cela reste de la théorie. Une théorie que je partage, que la logique m'a montré. Le malheur c'est qu'un jour j'aimerai bien être père aussi, au sens humain mais aussi biologique du terme.

Mais je vais essayer de ne pas, because que je pense que je serai pas un bon paternel, trop intellectualisant. J'ai peur de ne pas l'aimer ou de ne pas le trouver à la hauteur, puis de culpabiliser pour ça. Egoïsme, quant tu nous tiens, tu nous lâche plus...

Gogor avait misé trois dollar cinquante sur l'apparition prochaine du mot "émerveillement". Il n'est cependant pas d'accord, s'émerveiller de "tout et n'importe quoi" devient ridicule. Nos penchants particuliers, ce qui fait que ceci m'intéresse et pas cela, voilà ce qui me différencie de mon pote John.

Bon, j'ai été complètement cassé dans mon envolée scriptatoire par un coup de tél, je m'arrête ici I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Meli le Dim 17 Mar 2013 - 20:19

Bah on peut s'émerveiller pour tout et ne pas avoir les mêmes intérêts. Quand je dis s'émerveiller pour tout, je parle plus d'un regard éveillé et sensible sur les choses, petites ou grandes. Et l'avoir en commun avec quelqu'un est important pour être sur la même longueur d'onde.

Ça peut être tout et à la fois rien : un chant d'oiseau, un rayon de soleil sur soi, un hasard, une brise, quelque chose de drôle, une fleur qui éclot, un bonheur simple, une coïncidence, l'odeur du printemps, une nouvelle rencontre, une invention, un bruit particulier, une découverte, un regard... Bref, être sensible à ce qui se déroule autour de soi, prendre ce qu'il y a à prendre et l'apprécier pour rendre sa journée meilleure. Rêver un peu, en fait.

Je suis restée 3 ans et demi avec un type qui ne savait pas du tout apprécier toute ces petites choses, pour lui, tout lui était égal. J'ai fini par étouffer, le couple devenait un poids pour moi, et son humeur blasée me déprimait encore plus que je ne l'étais déjà. Au final, j'avais pas l'impression de partager mes rêveries.

Bref, je me comprend Smile


Dernière édition par Meli le Dim 17 Mar 2013 - 20:21, édité 1 fois

Meli
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 28
Localisation : Paris

http://cecilepfeuty.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013 - 20:21

Ben perso, je peux rester des heures à contempler une poussière caressée par le souffle de mes narines. Pis j'aime bien les étoiles, aussi.

Et les rayons de soleil, je les utilise pour griller les fourmis Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Meli le Dim 17 Mar 2013 - 20:26

Oui les étoiles Wink

Ça me fait penser, y a un immense champs devant la maison où j'habite. J'ai proposé à mon meilleur ami d'aller passer une soirée dans ce champs quand il fera plus chaud, la nuit, car on voit super bien les étoiles dans la ville où j'habite. J'ai hâte de faire ça ! Avec de la musique, quelques bières, de quoi grignoter... ça sera tip top. Et j'ai toujours voulu aller au milieu de ce champs en pleine nuit !

Sinon, t'as souvent des poussières près de tes narines ? Laughing

Meli
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 28
Localisation : Paris

http://cecilepfeuty.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013 - 20:34

Quand je m'allonge sur le sol pour souffler.

Un des moments de partage le plus intense que j'ai vécu, je l'ai passé avec une amie dans un champ, à regarder les étoiles. Le champ était suffisamment vaste pour que notre vision périphérique ne soit pas encombré par la présence d'arbres et autres conneries du même genre. Juste de l'herbe, des étoiles. Et des mots, rares.

Spoiler:
Oui, ce n'était qu'une amie, oui, n'avons fait que contempler le ciel, bande de petits obsédés.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Meli le Dim 17 Mar 2013 - 20:43

Spoiler:
Je n'ai rien dis et rien pensé moi ! What a Face

Ah, mon champs n'est pas aussi énorme, mais on peut marcher suffisamment pour s'éloigner de la rue et ne pas être vu en tout cas !
Je trouve ça marrant, d'ailleurs, le fait de se fondre dans la nuit ainsi.
La dernière fois quand je rentrais à une heure assez tardive, j'ai vu des gens escalader la barrière et marcher vers le fond du champs. Il y a vraiment eu cet effet de "se fondre" dans le noir. En plus, on peut voir sans être vu, à cause des lampadaires qui éclairent uniquement la rue, mais pas le champs. C'est assez grisant, quand on y pense.

Bientôt, moi aussi je ferai ça. Et je pourrais le partager avec quelqu'un, ce qui rend la chose encore plus attrayante. bounce

Meli
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 134
Date d'inscription : 06/02/2013
Age : 28
Localisation : Paris

http://cecilepfeuty.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Invité le Dim 17 Mar 2013 - 20:45

Spoiler:
Pis pour la prochaine fois, pense à moi Amour

C'est lundi pour nous, tytoalba, n'oublie pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par halogène le Lun 18 Mar 2013 - 21:03

Oui oui oui oui oui oui oui oui!!!

Les poussières qui font des vortex après un geste brusque! La lumière après l'orage! L'étrange aliénation quand on rentre chez soi après un long voyage! Le verre d'eau quand on a vraiment soif!

- je m'arrête? Ok ok je m'arrête.


Dernière édition par tytoalba le Mer 3 Juil 2013 - 22:32, édité 1 fois

halogène
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Invité le Lun 18 Mar 2013 - 21:37

Sans oublier les petits clapotis quand on tient la brique de jus dans le mauvais sens et la fascination que l'on peut trouver à la contemplation de fumées tabagifères...

Tes désirs seront des ordres, fixe le rendez-vous, j'accourrai, avec autant de vélocité que le permet la flânerie rêveuse sur les routes campagnardes et nocturnes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par halogène le Jeu 21 Mar 2013 - 21:20

World Poetry Day !


Dernière édition par tytoalba le Mer 3 Juil 2013 - 22:33, édité 1 fois

halogène
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par halogène le Ven 10 Mai 2013 - 10:23

...

halogène
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 144
Date d'inscription : 24/01/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Folie lumière

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:12


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum