Génie et folie

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Génie et folie

Message par mumen le Lun 6 Mai 2013 - 0:57

C'est curieux, pour moi les deux, folie et génie sont toujours liés.

J'ai lu et je me suis retrouvé bien mieux que dans la bible zc, celui de Kermadec, "l'adulte surdoué". JSF, elle, à l'énorme chance d'avoir été la première à faire du succès de librairie. Son livre était plus simple pour les compliqués, plus terre à terre. Elle a réussi là où Ada était restée en chemin. Elle a réussi parce qu'elle n'est pas surdouée.

Je ne suis pas zèbre. Ni à plume ni à carreaux. Par principe. Je trouve ça nunuche. Hum, désolé. Ce n'est pas un jugement sur vous qui vous dites ce mot, mot qui indubitablement a quelque chose de miraculeux, puisqu'il réunit si fort. D'ailleurs je suis là. Mais il ne me plait pas, voila. Si la vie n'était pas faite de contradictions, qu'est-ce qu'on se ferait... non rien.

Et puis zèbre, c'est une catégorie incertaine. On dirait que c'est un sous-ensemble de surdoué, qui serait lui-même un sous ensemble de vraiment intelligent... ou bien pas. Vous savez, je connais une triso qui a du génie, qui est autonome et qui emmène des gens à sa suite. Une triso surdouée, quoi. Et puis j'ai aussi un jeune gars dans mes connaissances, qui ne comprend pas grand-chose à rien, genre 70 ou moins, qui a un regard, une lueur pour des choses profondes... Alors les catégories, c'est pratique, mais ça a ses limites, hein ! Mais je sais que je prêche ici pas mal de convertis.

Dans K, donc, après m'être trouvé dans les solitaires, maladroits, hypersensibles, écorchés, jamais en troupeau, etc. je me suis reconnu dans ceux qui ont comme "solution" de chercher la compagnie des autres surdoués. J'ai passé ma vie à ça, les chercher, les trouver, en côtoyer, vivre avec eux, devenir eux, aimer, essayer puis un jour, quand même apprendre. Je sais, il y en a des tas ici qui disent n'en jamais trouver, que tomber sur une mine comme ici, c'est extraordinaire, que même, ça change leur vie.

Moi je ne connais que ça, je suis tombé très vite, vers quinze ans, dans une réserve à ça : le bistrot. Oh ! ça coûte cher le bistrot. La chandelle, les deux bouts... Mais qu'est qu'on rit ! J'en ai rencontré des tas des surdoués, des flamboyants, des sombres, des cultivés, des rustiques et des rugueux, des voyous sublimes, des allumés et des éteints, des doux, des dangereux, des voleurs, des tox les premiers à mourir. Tous cinglés autant qu'ils étaient puissants. On a parlé, on a ri, on a bu des tombereaux et fumé des volcans pour finir les nuits. Les nuits innombrables. Sans bonheur, mais avec de la joie à en distribuer par pelletées, gratos ou bien pour le prix d'un émerveillement, pour un bon mot, pour une chanson, pour un éclat de rire d'ivrogne. Demain on s'en fout, tout se passe exactement ici et maintenant. La même chose, patron ! Les rues ont résonné de nos cris et de nos discussions passionnées sans fin, le quartier a connu les meilleurs sons, après la fermeture quand on ne savait plus où aller. Ah Caruso, la Callas ! Ti amo. Run DMC, Charles de Goal ! "Communication break down ! Je veux mon modem !".

Le bistrot de nuit, pour moi, c'est la casse de l'école. C'est tous des génies cramés qui ont eu maille à partir avec un système parfait. Ils ont été balayés sous le tapis. Les déchets. Qu’est-ce que je les aime ! Je suis d'eux. J'ai rencontré des esprits grandioses, intelligents jusqu'au bout des ongles. Désabusés, en échec toute la journée préférant dormir. Les survivants étaient ceux qui travaillaient le jour, comme moi, bien obligés de se lever.

Alors, peut être que c'est moi, que je ne connais que des destroys comme surdoués, mais en tout cas, les gens les plus intelligents que je connais, sont aussi le plus totalement fous. J'ai eu une femme dans ma vie. Mon alter ego. J'ai mis dix ans à sortir avec elle. Pas par timidité, non : je n'étais pas encore assez désespéré. Je n'avais pas encore touché le fond. J'ai commencé à remonter à partir d'elle. Dénude-moi vraiment de tout ce qui est faux en moi, écorche-moi à vif. Elle l'a fait. J'en ai pris plein la gueule pendant deux ans. J'ai perdu tous mes amis. Ma famille. RAZ. Une cinglée rapide comme l'éclair, qui pense avant toi ce que tu vas penser. Borderline tout le temps, sans repos, manipulatrice dans ses retranchements, impossible à arrêter quand elle dérape. J'ai dit impossible, j'ai essayé, d'autres aussi. Séduisante comme la nuit, séduite seulement par la grâce, par l'intelligence sans fard, par l'aplomb. C'est cette furie qui m'a poussé en thérapie. J'étais sidéré ! Elle m'a dit guéris toi, ça me guérira. J'ai dit d'accord. Je reviens parfois vers elle, entre ses pérégrinations, je la pousse gentiment quand j'y arrive. Mais elle est trop loin, beaucoup trop loin. Hyde. On n'est pas jetée bébé dans un torrent sans en pâtir, quand on en est sortie vivante par instinct, par rage. Femme qui court avec les loups, je t'aime. Pars.

Quand je l'ai quittée, cabossé, j'avais 35 ans. J'ai reconstruit à neuf. J'ai appris lentement à m'aimer. J'ai créé. Mon métier. Ma pensée. Mon loisir. J'ai guéri. J'ai aimé d'amour les gens qui m'entouraient. J'ai appris tous les jours. Ce n'est pas fini.

Tout ça, c'est du passé. Le jour de mes 50 ans, j'ai dit : enfin ! Comme si j'avais rendez-vous avec une partie de ma vie plus intéressante. On verra.

Tous mes amis sont, à différents niveaux, fous et surdoués. Leurs enfants aussi. Au moins, ils sont prévenus, certains seront moins fous. Moins libres, mais moins abîmés par ce monde. Tous mes amis ont plus ou moins choisi leur vie. Ils ont tous quelque chose de cassé. Ils ont presque tous cessé de grandir. C'est normal, l'alcool, la défonce, l'échec, ça fige le développement cérébral. Ça empêche. Je vis proche d'eux. Je m'ennuie avec eux, mais je les aime pour leur beauté, pour leur "en puissance", même dangereusement écornée.

Je veux croire que l'intelligence profonde peut ne pas être accompagnée de folie. Les gens que j'ai rencontrés dans ma vie ne sont pas les seuls à être cinglés. Les célébrités, les hommes politiques, les 1% qui dirigent le monde... et pas mal de gens ici, n’est-ce pas ? Dans mon jeune temps, du temps d'avant, il existait un groupe social flou, de gens cultivés et sages, dont certains membres pouvaient croiser mon chemin d'enfant. J'étais petit, je me sentais minuscule, j'étais ébloui, rêveur. On appelait ça l'intelligentsia. Morin (Edgar) en parle et fait leur épitaphe. Ce groupe était peut-être en quelque sorte le garant de la santé mentale de grands esprits. Ce groupe informel est défunt.

Nous sommes tous des orphelins.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par MysticApocalypse le Lun 6 Mai 2013 - 1:15

bonjour,
je viens faire un petit coucou de bienvenue.......et tirer mon chapeau bien bas.......tres belle presentation pleine de couleurs de decouvertes d'intelligences toues plus riches de diversite de d'enseignements que je me devais bien que n'ayant pas le temps de faire une réponse longue saluer......
Plusieurs sujets m'interpellent dans ton post et j'y reviendrait prochainement !
pour ce qui est de la frontiere GENIE/FOLIE il est vrai qu'elle est tres mince puisque plus le QI est elevé et plus nous approchons de l'autisme,j'en ai moi même quelques "effluves" je suis meuroatipyque.....et il est vrai que le GENIE trouve sa source bien souvent dans la FOLIE mais je prefererais dire que le GENIE se trouve dans UN ESPRIT ILLUMINE ,ce terme demontre bien ESPRIT TRES OU TROP ECLAIRE.......aussi bien dans sa BONNE INTELLIGENCE que dans le CÔTE OBSCURE DE LA FORCE.....
ce fut un plaisir de lire cette presentation qui invite à revenir pour ma part
BIENVENU .......ps .pour le groupe informel........pourquoi ne pas le faire renaitre de ses cendres???

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Lun 6 Mai 2013 - 1:19

Love
a+

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Louvoyant le Lun 6 Mai 2013 - 1:45

Salut! Je me lancerai bien dans un grand texte, mais vu l'heure^^'.
Je me retrouve dans beaucoup de ce que tu as écris, je ne doit pas être le seul...

Et s'il y a une ligne entre génie et folie, on doit souvent marcher dessus sans la voir Wink


Louvoyant
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 137
Date d'inscription : 28/03/2013
Age : 25
Localisation : Bayonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par MysticApocalypse le Lun 6 Mai 2013 - 1:56

je confirme beaucoup se retrouveront dans ces écris.....je lm'y reconnais pleinement..... bounce Idée jocolor

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Lun 6 Mai 2013 - 20:08

Je crois que la littérature est passée à coté du fait que les surdoués ont tendance à se regrouper. Ajoutons à ça que la nature innée du phénomène est quasiment admise chez beaucoup de chercheurs. Cercle de famille + cercle d'amitiés. La conclusion est incontournable : quand on rencontre un surdoué, il y a de fortes chances de tomber sur un troupeau.

Quand je suis entré en classe de seconde, donc dans un lieu nouveau, j'ai rencontré immédiatement le plus cinglé de tout le bahut et on est devenus amis pour les vingt années qui allaient suivre. Quand plus tard, j'ai traîné mes guêtres au fond de la cour, sous le petit préau, là ou se regroupaient des gens qui m'attiraient, je suis tombé sur un petit troupeau constitué. Quand cet archéologue en chef, dès la première heure du premier jour à commencé à nous toiser, humbles fouilleurs, et à nous lancer des moqueries d'esclavagiste, du haut de son talus de deux mètres, j'ai pensé, c'est du second degré ou c'est un débile ? C'était du second degré, c'était un génie cinglé et lucide, un amour. On est devenus les meilleurs amis du monde et on s'est vite retrouvé une joyeuse bande de tous horizons avec un point commun, devinez lequel. Enfin deux. Bon. Et je ne parle que de mes débuts, parce que, quand je suis arrivé dans la grande ville...

J'ai rencontré une famille entière dernièrement : les deux parents, leurs enfants et conjoints, leurs petits enfants, les amis de tous ces gens... Cinquante personnes en moins d'un an. Tous brillants, tous magnifiques ; tous généreux, attentifs, respectueux. Oh ça s'engueule comme partout, ça aime, ça hait, ça se méfie, ça râle, ça vit. Mais ils ont un truc en plus. Ils le sentent, mais ne disent jamais le mot.

On est tous plus ou moins comme ça et à la fin ça fait des troupeaux entiers. Il paraît, je l'ai lu ici, que quand on se découvre surdoué, on commence à en voire partout. Peut être que c'est parce que c'est vrai ?

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Lun 6 Mai 2013 - 21:01

Salut, mumu

Merci pour tes éloges ça fait du bien. Ca fait du bien d'être compris, que quelqu'un, au bout de dix minutes, vienne me répondre en ayant intégré le fait que j'ai écris sur plusieurs sujets à la fois. Je découvre que je ne connaissais pas cette sensation. A chaque fois je recommence à écrire de la même façon, avec tout dedans, et à chaque fois je suis déçu. J'étais frustré de ça sans m'en rendre compte, comme ce clebs qui tire sur sa laisse à chaque pas et se fait mal, mais recommence toujours au pas suivant, ayant déjà tout oublié, ayant toujours la joie de se sentir libre, de croire. Je retourne ailleurs, sur d'autres places et je vois autrement les choses. Un peu. Désabusé, distant, désolé ; triste, enfin.


S'y retrouver... ou ça ? Yoan, mumu, vous confirmez ma thèse du bistrot poubelle à surdoué ? Vous en êtes, en fûtes ?

Qui confirme ?


pourquoi ne pas le faire renaitre de ses cendres???
Alors là je reconnais le grand idéalisme Respect ! Tu crois qu'on peut faire renaître un arbre, du souvenir d'une de ses brindilles ? Pourquoi pas. Mais je crois que les technocrates et les experts ont tellement laminé notre pensée, qu'il ne reste de nos esprits, à l'instar du sol labouré de nos champs, qu'une couche stérile et meuble sur un socle durci et impénétrable. TF1 sur TINA. L'intelligentsia avait des racines profondes et anciennes d'un temps ou l'éducation intégrait une morale et même une métaphysique, d'un temps ou l'on pouvait encore être respecté pour un savoir large, quand la spécialisation à outrance n'avait pas encore séparé et finalement stérilisé tout les univers de pensée. Aujourd'hui, on ne peut plus penser un savoir multiple sans y mettre le mot discipline.

Il faut tout relire. Il faut juste savoir comment.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par MysticApocalypse le Lun 6 Mai 2013 - 22:37

je vais passer dans la nuit .......pour te repondre encore beaucoup de choses qui m'interpellent! Laughing

MysticApocalypse
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3476
Date d'inscription : 07/08/2012
Localisation : Dans la limite du stock de neurones disponibles.....

Revenir en haut Aller en bas

Connaître

Message par mumen le Sam 11 Mai 2013 - 14:36

Qui ici connaît le Yi King ? Pas connaît comme on connaît un truc aperçu un jour dans un magazine, ni connaît comme on connaît un humain dans la bible, connaît comme naître avec, peut être, plutôt.

Quand je n'ai pas reçu d'autres réponses que de beaux enthousiasmes spontanés I love you à ce fil, bien sûr... j'ai déprimé. Hmrf. La bienvenue, tout ça.

Quand une situation me dépasse, mais pas trop souvent, je demande à la synchronicité. Il n'y a qu'un ouvrage humain au monde, à ma connaissance qui peut nous connecter à la synchronicité sur demande. Une demande formulée avec une espèce de protocole personnel, sans mots, sans question - comprendre ce que je vis, là, maintenant ; que m'arrive'il -. Trois petites pièces de monnaie, les plus banales.

Dans les années 80, j'avais une amie, deux en fait elle et lui, lui c'est une autre histoire d'amour, qui dure encore et qui a fait des petits, des humains. On se rencontrait au bistrot, chez l'un chez l'autre, en ballade, au resto. Souvent. Avec elle, les discussions étaient très pointues. On parlait de nos lectures, on parlait des gens, on parlait de tas de choses. C'était parfois fort animé. Je mettais une énergie folle à décortiquer ses raisonnements et elle une autre à me déstabiliser en me prenant de temps en temps à contre-pied à mon insu. Une intellectuelle brillante, très brillante et sombre aussi. J'ai des souvenirs de moments où nous nous arrêtions de parler un instant, pour commander un verre ou pour le souffle, et de réaliser que tout le bistrot nous écoutait. On était des fois véhéments, mais on ne s'engueulait pas. En même temps on se combattait et en même temps on s'aimait. C'était passionnant comme passe-temps. On a fini par bien se connaître - dans plusieurs sens -. C'est cette nana qui m'a fait, dans le combat, parmi les plus beaux cadeaux qu'on m'a faits à cette époque. Des cadeaux psychologiques, pour grandir. C'est pour ça que je la raconte ici.

Un jour, on se connaissait depuis des années, je me souviens on sortait du Ballat' je revois la nuit, le coin de rue, le muret sur lequel on était posés, elle m'a dit : "Mais, Mathieu, en fait tu es un faux cul !". Sur le mode standard, c'est une insulte grave. Dans sa bouche, à cause de notre déjà riche histoire ensemble, c'était une révélation. J'ai répondu, "Oui, c'est ça, c'est exactement ça". Je l'ai prise dans mes bras pour la serrer contre mon cœur. C'est un problème d'éducation, d’intentionnalité cachée, honteuse pour de mauvaises raisons. C'est un symptôme.

Vous connaissez la blague "J'ai fait une psychanalyse parce que je faisais pipi au lit. Je fais toujours pipi au lit, mais maintenant je sais pourquoi.". Avoir une torsion c'est gênant. La connaître, c'est déjà mieux. La corriger, c'est d'autant plus difficile qu'elle remonte à la tendre enfance. Depuis trente ans, je me regarde être ce "faux cul" et je "travaille", "j'écoute" ma sincérité, ce qui la retient. Des fois, je vais trop loin. Je suis maladroit. C'est comme ça, mais je préfère ça, malgré tout.

Le Yi King est un miracle permanent. Il accepte de me parler quasiment à chaque fois maintenant. Je sais mettre en oeuvre l'attitude à avoir, je parviens même à guider des amis motivés et préparés. Il faut dire qu'on se connaît depuis longtemps.

J'en étais à ma déprime du manque de contact reçu ici, face à mes textes. La journée, j'étais morose, mon coloc me l'a fait remarquer, il a essayé de me faire changer d'air sans me questionner. Super. Avant de dormir, je me suis souvenu que j'avais décidé un rendez-vous avec la synchronicité, que c'était le moment. Je suis allé chercher mes trois centimes, un papier, un crayon. J'ai ouvert le livre, sur l'Enthousiasme, avec un trait changeant, le sixième. Le dernier trait changeant n'est souvent pas très bon, il montre une fin chaotique. Vu mes états d'âme, cela n'avait pas de quoi me décontenancer, bien sûr.

Six en haut signifie :
Enthousiasme aveuglé.
Mais lorsqu'après être parvenu à l'achèvement on change, il n'y a pas de blâme.


Quand on se laisse aveugler par l'enthousiasme, cela est mauvais. Mais lorsqu'à son tour cet aveuglement est devenu une affaire dépassée et que l'on peut encore changer d'attitude, on est exempt de blâme. Se dégriser après un enthousiasme mal placé est chose tout à fait possible et très favorable.
Boum.

Quand j'ai fini de lire un tirage du Yi King parlant, je suis dans un tout autre état d'esprit qu'avant. Ma déprime s'est envolée, parce que j'avais reçu un recul sur la situation. Comme souvent après un tirage, j'ai joint mes mains, je les ai levées vers mon nez, ma bouche, baissant la tête en direction du livre, en une prière de remerciement aux les esprits si clairvoyants, du fond des âges, qui ont su concevoir cet objet "inanimé" sans égal. Je me suis couché apaisé, et j'ai commencé à écrire ce texte, dans ma tête.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par dessein le Sam 11 Mai 2013 - 15:23

bonjour,

merci pour tes textes.
est-ce que ça "‘Morale’ pourrait s’intituler ‘Autonomie’" c'est de toi aussi ?

dessein
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3074
Date d'inscription : 24/02/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Sam 11 Mai 2013 - 23:57

Oui dessein. C'est à naître et pourtant tout y est en puissance, jeté. Intention ici, intention ailleurs. La libération par l'autre, c'est élémentaire, incontournable.

L'enfer c'est les autres est vrai s'ils sont absents.



Bonjour à ta rencontre, dessein.


mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Orchidée le Dim 12 Mai 2013 - 10:09


''Quand j'ai fini de lire un tirage du Yi King parlant, je suis dans un tout autre état d'esprit qu'avant. Ma déprime s'est envolée, parce que j'avais reçu un recul sur la situation. Comme souvent après un tirage, j'ai joint mes mains, je les ai levées vers mon nez, ma bouche, baissant la tête en direction du livre, en une prière de remerciement aux les esprits si clairvoyants, du fond des âges, qui ont su concevoir cet objet "inanimé" sans égal. Je me suis couché apaisé, et j'ai commencé à écrire ce texte, dans ma tête.''

Bonjour Mumen,
j'utilise cet outil depuis plus de vingt ans et toujours avec le même plaisir de recevoir autant d'éclaircissements à travers cet écrit ancien. Et ta façon d'en parler me touche.

Orchidée
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1800
Date d'inscription : 17/03/2012
Age : 55
Localisation : Extraterrestre sur Planète Terre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Invité le Dim 12 Mai 2013 - 16:17


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Lun 13 Mai 2013 - 13:49

Magnifique.

Merci pour ce verre, droit au cœur.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Négligée ou stricte ?

Message par mumen le Lun 13 Mai 2013 - 14:38

Dessein, j'ai rencontré Beckie0 comme on se promène sur le net. Sérendipité. Une petite nana bien vivante, bien douée. Elle fait ses vidéos toute seule. Elle m'a touché. Je l'ai aimée tout de suite.

J'ai flashé sur une image d'une de ses vidéos, sur la lumière et l'ombre, du dehors, du regard. Une héroïne manga.



Copié collé l'écran, mis sur mon bureau d'un seul geste. Il l'attendait. Magie.



Regarde son intérieur. Négligé au repos.

Les mois qui suivaient, les gens qui passaient devant mon fond d'écran ne pipaient mot. Pensaient en sourdine ce qu'ils voulaient. Yen a qu'un, un jeune mec presque bientôt ado qui a compris. Il m'a regardé avec un air radieux, et il m'a dit "c'est toi en fille !". Bingo.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Odime le Mar 14 Mai 2013 - 2:04

Bienvenue, et n'en déprime pas, surtout!
Je guette la pousse des achillées sur les collines, qui seront mûres à cueillir en fin d'été. Il en faut bien une centaine, pour choisir les plus droites, qu'en penses tu?
Bas guette quoi, au juste?

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Mer 5 Juin 2013 - 15:24

Me suis fais tester, W4. Réponse en forme de choc. Tout s'éclaire.

HQI, 134 plus un mot. Hétérogène.

Attention soutenue moyenne, je me vois faire et je perd le fil. Vitesse lente, je vérifie tout. Manque de confiance, anxiété, dépression, etc.

Une phrase. Plein de relations, mais peu de vrais amis, ceux qui comprennent.

Je savais tout ça, mais je savais pas que je le savais. Jamais dit. Ça change tout.

Je sais depuis toujours, sans l’avoir exprimé, que j’ai ce handicap. Si, depuis ma tendre enfance, j’avais pu mettre un nom là dessus, ma vie aurait été très différente. Je ne l’aurais pas passée à vainement essayer de faire semblant d’être normal tout en étant génial. Le gâchis est là, dans l’absence de diagnostic, mais certainement pas dans le handicap lui même, qui est depuis longtemps une richesse formidable pour moi. Lenteur et inconnaissance. Tout cela est extrêmement rempli d’émotion, je pleure en l’écrivant.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Jeu 13 Juin 2013 - 1:32

J’ai un handicap de naissance ou d’enfance qui m’a fait devenir hyper développé d’un certain point de vue alors que je suis pataud d’un autre. Comme l’aveugle qui a un sens de l’ouïe incroyable. Ce que mon handicap a fait améliorer chez moi, c’est la "vision" simultanée, synchronique. Dans un décor, quand une personne dit "oh, vous avez vu telle ou telle chose !" et que tout le monde dit "ah oui ! oh ! c’est super !", moi, je l'ai vu depuis longtemps, je sais déjà ce que c'est, je sais aussi qu’il y en a deux autres plus loin, etc. C’est un peu la même chose pour les concepts et les idées. Mais c'est quand même assez lent. Des fois, ça peut prendre des années avant d'être pertinent. Je me cogne encore et encore au même endroit, mais je décale ma vision, un peu à chaque fois. Comme je suis tenace, des fois je trouve. Vous verrez.
 
 
La concentration est mon point faible, je suis facilement perturbé. Retenir des suites de mots est délicat : "Mignonne allons voir si la rose qui ce matin avait déclose [...] à point perdu cette vesprée" est mon inoubliable record. Une seule fois, je me suis essayé au théâtre. J'avais une seule réplique, cent mots. Je n'ai pas su la retenir. Impossible.
 
 
Ce que j'ai développé à la place, c’est la présence au monde, l’accueil passif et neutre du tout simultanément, l’inconnaissance, la capacité d’émerveillement, l’essence même du jeu. C'est un état dans lequel je me mets facilement. Quand je rencontre quelqu'un de sincère, quand un décor est plaisant, quand une lecture me bouleverse, quand une vraie question se pose.
 
Je l'ai développé facilement d'abord parce que c'est ma nature innée (préférence cervicale droite, irrationnelle). Le côté séquentiel, diachronique, causaliste est ma faiblesse innée. J'ai une préférence cervicale, comme tout le monde. Mais en plus, du côté cervical gauche, j'ai des ratés. Je ne sais pas pourquoi. Inné, acquis, je ne sais pas. Pas encore, c'est trop frais pour moi, cette révélation.
 
 
Mais j'ai quand même dû développer de très fortes béquilles du côté rationnel, pour survivre. Comme un mauvais joueur d'échec qui se rappellerait énormément de parties jouées, j'ai des tas d'aides mémoires. Je me mets en stress pour être certain de ne pas merder, je vérifie tout plusieurs fois. Ce n'est pas obsessionnel, c'est conscient, pragmatique. C'est un grand contrôle lié à la connaissance intuitive de ce que je suis dans ce monde-là. Je ne perds pas mes clefs ni mes lunettes, je suis à l'heure aux rendez-vous, etc. Je suis très concerné par toutes ces choses, j'ai tellement merdé. J'ai même réussi à devenir un très bon professionnel, en inventant complètement mon métier. 
 
Je suis autodidacte et je me nomme de façon dérisoire "programmaticien". Comme le gars qui dirait fièrement appartenir à une caste, dont il aurait maladroitement forgé le nom ridicule, persuadé de se référer à une appellation connue et prestigieuse. C'est chez moi un humour typique qui exprime depuis toujours mon handicap, mais au second degré, qui contient aussi une assurance de réussir malgré tout, tout comme l'imbécile qui ne savait pas que c'était impossible, mais qui l'a fait.


J'ai un grain de folie que des gens voient clairement et que je m'efforce maladivement de nier depuis 52 ans, moins les quinze jours qui me séparent aujourd'hui du résultat la WAIS IV sur moi. Le problème, c'est que ce déni de mon état réel, je (?) suis parvenu, par mon comportement, à le faire pratiquer par tous les autres humains qui m’aiment ou pas. Peut être que c'est pour ça que je n'ai pas d'ennemi ? Pour ne pas entendre cette vérité ? Faut vraiment que je creuse. J'ai déjà un rendez-vous en TCC. Et plus si affinités.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par siamois93 le Jeu 13 Juin 2013 - 3:12

Jolie région le Pas de Calais, des souvenirs de Wimereux un été.
Pour moi, en écho au Yi-king, TCC c'est le taï-chi-chuan :)J'en fais depuis un bon moment mais je n'ai jamais pratiqué le Yi-king. Comment poses-tu tes questions ?

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 03/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Invité le Jeu 13 Juin 2013 - 4:54

J'ai, moi aussi, toujours aimé les bistrots. Ceux qui sont dans une ruelle sombre, et qui se moquent des arrêtés préfectoraux. On y trouve la lie et le génie de l'humanité. Je n'ai jamais idéalisé les putes, les macs, et les tox. Il y en a de crétins, et de méchants. J'aime sortir seul, vers 3 heures du matin. Une nuit, j'écoutais au comptoir deux poivrots : je les écoutais, les titillais, relançais leur conversation... et rigolais franchement. Un quatrième se joint à nous, un mec assez âgé, qui me souffle : "j'aime bien la façon dont tu regardes les gens". Craignant un malentendu, je me défends : "non mais tu sais... je rigole mais je ne me moque pas". Et le bonhomme me répond "Je sais que tu ne te moques pas".

Aujourd'hui, je me sens déphasé. Plus le droit de fumer dans les lieux publics. Contrôle renforcé des établissements ouverts après deux heure du matin. Quand je trouve des bars clandestins, je me retrouve avec des mecs cocaïnés à mort, violents et sans intérêt. Disputes : "t'as regardé ma copine ?". On s'en fout de ta copine, ducon.

Christiane F, Peter Murphy, Boudu... putain mais vous êtes où ?

Merci pour la chanson de Reggiani.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Jeu 13 Juin 2013 - 21:01

Avec le Yi-King, je ne pose pas de question précise.

Je suis là, dans l'état d'esprit qui correspond, celui dont je parle plus haut. Inconnaissance, disponibilité, réceptivité, laisser faire, etc. 

La question, en fait il y en a une, est toujours la même, je demande ce que je vis à l'instant présent.

Au début j'essayais de formuler une question, et puis j'ai réalisé que la réponse était toujours en relation avec ce que je vivais à ce moment là.

C'est extraordinaire.

Avec les années, le Yi-King me dit toujours ce que je sais déjà. Même si je ne me suis pas rendu compte que je le savais. Il me met en garde et des fois je sais déjà le danger, l'échec. Il confirme. Il met en valeur, il dit ce que l'on sait sans l'avoir déjà exprimé. C'est un lien miraculeux entre soi même et le monde.


Il ne faut pas faire de projection avec le Yi-King. Quand on a lu, qu'on est émerveillé, c'est déjà en train de s'estomper, c'est déjà terminé. Décider une action parce que le Yi-King l'a dit, c'est une erreur. 

Le tirage, par l'éclairage et le décalage qu'il apporte, fait changer d'état d'esprit et alors là on est éventuellement prêt à prendre la bonne décision, s'il le faut. Le Yi-King n'est pas une béquille qui serait intelligente, il éclaire l'intelligence de celui qui l'interroge.

J'ai des souvenirs extraordinaires de situations complètement transformées, de gens pris totalement à contre pied parce que j'avais pris un recul quasi instantané sur la situation. Plusieurs fois, il m'a sorti par miracle d'un piège stéréotypé.

Si une seule chose devait montrer que la rationalité n'est pas l'unique univers de pensée de ce monde, le Yi-King serait cette chose à mes yeux. Heureusement, elle n'est pas seule.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par mumen le Jeu 13 Juin 2013 - 21:35

dd, j'aime cette histoire de la nuit. J'aime la nuit et ses histoire. Le cœur y a sa place. Déchiré par les jours.

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

iking 64, trait changeant 4

Message par mumen le Mer 9 Oct 2013 - 17:46

J'ai tiré un Yi king, l'autre jour avec plus ou moins une question de détail, pour changer. Il m'a été répondu sans rien à voir avec la question... mais tout avec ma vie, comme d'habitude.

C'est maintenant l'heure du combat. Il faut que le passage soit réalisé. Il faut s'affermir entièrement dans sa résolution; une telle attitude procure la fortune. Tous les doutes qui peuvent s'élever dans ces graves moments de combat doivent se taire. Il s'agit d'une lutte ardente pour ébranler et pour châtier le pays du diable, les forces de décadence. Mais la lutte a aussi sa récompense. C'est maintenant le moment de poser les fondements de la puissance et de la souveraineté pour l'avenir.
En vrai ça me parle. Mais quand même c'est du costaud, non ?

En tout cas, après ça, je ne peux plus trop tergiverser et je me sens conduit à la suite.


Il faut savoir que suis l'homme de projets grandioses, tellement grandioses que personne ne les croit. Tout est prêt dans ma tête, dans ma psychologie, dans ma réflexion, dans mon évolution pour que je réalise une sorte de "coming out" en tant que penseur/inventeur/que sais-je encore. Ça fait 20 ans que je bous. Mon totem est la cocotte minute...


Pour la compréhension de ce qui va suivre, je résume rapidement ce qui a changé pour moi ces derniers temps. Je suis arrivé ici, sur zc, suite à ma décision de me faire tester le QI : après m'être inscrit aux tests Mensa, j'ai cherché des gens qui en parleraient sur le NET. Je suis tombé directement ici et je suis resté scotché. Sentant par ma lenteur que je ne serai pas reçu chez Mensa, à cause de leurs tests fondés sur la rapidité, j'ai passé un test WAIS IV, avant même la date du test Mensa auquel j'ai, depuis, échoué comme prévu.

Le résultat de la WAIS (numériquement suffisant pour Mensa) et la révélation d'un probable TDA m'ont prodigieusement décontracté, m'ont enlevé une constante phobie d'être testé, d'être prouvé nul. Dans le même temps, chez les zèbres, j'ai pu commencer à m'exprimer pour des gens à mon niveau et ouverts : j'ai pu me lâcher et vraiment écrire librement, quel luxe infernal. Quelqu'un ici, m'a même pour la première fois du monde renvoyé un reflet positif de moi écrivant (en attendant d'être écrivain) tel que je n'en avais jamais reçu. Un vrai changement profond.

J'ai donc vécu plusieurs changements bouleversants, initiés en ce début mai et dont j'ai mis un plein été de vacuité à prendre la mesure. Maturation de l'été, vendanges de l'automne ?


Ainsi donc, je serais enfin prêt. Des années durant j'ai affuté mon discours, je l'ai assoupli. Je suis allé le confronter aux instances philosophiques - par les lectures et à la fac -. Il est puissant, il a tenu bon. Certains alors l'ont compris : "Je crois bien que tu tiens quelque chose". Oui, moi aussi, je crois bien. J'ai une machine à changement qui ne demande qu'à servir.

Et puis voilà que le Yi King m'envoie ce coup de canon : "Ne pense plus, agis, c'est maintenant". Jamais je n'ai reçu autant, aussi fort et aussi explicite de la part de ce livre. Je me sens tout chétif devant ce tirage.


Je sais de longue date que je dois écrire. Écrire beaucoup et écrire bien. Écrire des livres, au moins deux, sous la forme d'essais. Je n'ai jamais écrit plus que quelques pages et je n'ai personne à qui écrire, personne pour me relire, me critiquer, me rediriger. Ça doit changer.

Et puis, une autre chose est née de cet été oisif : j'ai enfin un plan. Du sérieux, du rationnel.


Tout ceci pour dire cela :

J'ai besoin d'un espace discursif pour mettre ma pensée à l'épreuve, pour construire mes essais. Un espace comme un forum par exemple, si vous voyez ce que je veux dire.

Je vais rédiger une demande d'accompagnement aux contributeurs zc de mon premier projet dans le forum ad hoc, pour voir s'il peut susciter un peu d'intérêt, du désir de me soutenir dans cet effort et puis pour parler du lieu adéquat. Je ne suis pas toujours certain de ressentir cette assurance qu'exige le quatrième trait changeant de l'hexagramme 64, pourtant, j'ai les moyens. Tous les moyens. Le combat en question est d'abord contre moi même.

A bientôt

mumen
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 318
Date d'inscription : 02/05/2013
Age : 56
Localisation : Arras

http://www.zebrascrossing.net/t14327-indexmumen#595427

Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Invité le Mer 9 Oct 2013 - 19:28

.


Dernière édition par cancre zébré le Sam 28 Déc 2013 - 10:42, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Invité le Mer 9 Oct 2013 - 23:42

.


Dernière édition par Gallinago Imperialis le Mar 22 Oct 2013 - 7:14, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Génie et folie

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum