Se faire tester or not se faire tester?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se faire tester or not se faire tester?

Message par Ponitodesbois le Dim 18 Sep 2016 - 20:20

Bonsoir!

J'ai (enfin) rencontré une psy qui connaît les "soucis" liés au haut potentiel. Elle m'a naturellement proposé de passer des tests, même si ce que je lui raconte semble montrer que je suis concernée. Elle m'a présenté ça comme une aide pour bien orienter la suite de ma prise en charge. J'ai trouvé ça cohérent.

Oui mais depuis, mon entourage me déconseille de les faire. Ils ont peur que ça me mette dans des cases, me disent qu'il faut plutôt traiter les troubles sans se soucier de l'origine précise de la chose.

A force d'entendre ce genre de choses, je me pose également des questions. Est-ce que si les résultats reviennent "normaux", je ne serais pas encore plus paumée face à mes problèmes? Et s'ils montraient un "haut potentiel" quelconque, ça changerait quoi?

Bref, j'ai besoin de lire vos expériences à ce sujet sur les bénéfices/risques de se faire tester, bien qu'évidemment ce soit propre à chacun.

Ponitodesbois
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 18/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Yoda300 le Lun 19 Sep 2016 - 22:22

Plus je lis des témoignages sur le forum, et plus j'ai l'impression que les "difficultés communes" rencontrées par les zèbres ne sont pas liées qu'au QI. Il me semble que l'on peut être "zèbre" sans passer le seuil fatidique des 132 de QI.
Par contre si ta psychologue te le conseille, c'est peut-être qu'elle en a besoin pour la suite. Fait attention au prix qu'elle en demande, apparemment juste le WAIS c'est entre 150 et 180 €.

Yoda300
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 554
Date d'inscription : 12/06/2016
Age : 43
Localisation : Lot-et-Garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Ponitodesbois le Lun 19 Sep 2016 - 23:14

En a-t-elle vraiment besoin, ou a-t-elle besoin des 160€? Smile
Je dois être bien bien loin des 132 de QI effectivement, d'où mes réflexions actuelles sur l'intérêt de faire ça!

Ponitodesbois
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 18/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Buffle le Mar 20 Sep 2016 - 7:31

160€ c'est rien du tout pour un test x)

Mais en tout cas si j'ai bien un conseil c'était de pas en parler à tes proches. C'est jamais bon apparemment. Et surtout s'ils reconnaissent eux-mêmes de ne pas avoir assez de recul intellectuel pour pas te foutre dans une case... Wow ça fait peur [car apparemment il ne s'agit ici que d'eux, tu ne vas pas chanter sur tout les toits que tu es HP, eux seuls le serons...)

PS: traiter les symptômes sans connaitre la cause? Non sérieux, comment on peut dire une connerie pareil? En gros tu as un cancer, tu souffres, et plutôt que de te faire une bonne chimio (bah oui on sait pas que c'est un cancer!!) on va te filer de la morphine... Pas sur que ce soit une bonne idée...

Buffle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1026
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Parisette le Mar 20 Sep 2016 - 8:41

C'est marrant cette comparaison avec le cancer. Je ne pense pas qu'on souffre quand on a un cancer non diagnostiqué. C'est plutôt le traitement contre le cancer qui fait souffrir. (Mais un cancer non diagnostiqué tue, pas mieux).
Si on veut faire la comparaison avec le HQI, ca ressemblerait à annoncer à une personne que depuis des années elle a mis en place un faux self pour se normer, et quand on gratte trop ca finit par faire mal.
"Tu te pensais con mais t'as une Ferrari sous le capot, par contre tu dois continuer à rouler à 50 en ville, tiens prends des cachetons ca ira mieux".

Ponito, tes questionnements sont légitimes, on est beaucoup à s'être posé cette question.
Si tu as rencontré une psy, c'est qu'au départ quelque chose clochait. Et maintenant qu'elle t'a parlé d'un éventuel haut potentiel tu vas avoir envie de savoir quand même non ?
Y'a des personnes sur zc qui ne font pas ce test mais elles sont convaincues de leur intelligence. Ca prend une autre dimension quand on se pense dans la norme voire en dessous.

Comme Yoda3000, je ne pense pas que le HQI soit la réponse à tous les maux. D'ailleurs souvent ca masque les vrais troubles.
Par contre, ca peut être un début de réponse.

J'ai passé le test il y a 5 ans. C'etait une révélation pour moi, je ne suis pas quelqu'un de particulièrement intelligente. Donc c'a été une étape importante. J'ai compris des choses sur mon caractère, sur ma sensibilité, ca m'a aidé à être plus tolérante avec les autres qui comprennent moins vite (encore que, je trépigne encore souvent d'impatience).
Mais ca n'a rien changé de plus. Je dois quand meme apprendre à gérer mes peurs, contrôler mes émotions, me mettre des coup de pieds au cul pour avancer...HQI ou pas, faut pas être dans l'acceptation passive.

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1161
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Ponitodesbois le Mar 20 Sep 2016 - 9:03

Mes parents (enfin ma mère) captent pas l'intérêt de fouiller ça, elle trouve que ça fait démarche paranoïaque/hypochondriaque. Genre je cherche un souci ou y'en a pas.
Quant à mon père... Je le soupçonne d'être HP ^^ Et il ne donnera jamais d'avis là-dessus.

J'en ai parlé à un pote très récent sinon, et en fait il est HP, et lui est contre, il trouve qu'il aurait bien mieux vécu sans les tests. Mais il les a passés à l'adolescence en période compliquée alors est-ce que le ressenti viendrait de là. En tout cas c'est assez déconcertant de parler vaguement d'un truc à un inconnu et qu'il te dise "ah, t'es zébrée?" Euh. Wink

Ce qui me stresse (outre...tout ^^) c'est que le peu de test qui trainent sur internet, du style "trouver l'image manquante", ben je suis nullissime, ça me donne des QI merdiques (enfin normaux sup), donc j'ai pas envie de me retrouver face à un QI de 110 au moment des résultats, je le vivrais très mal. Et comme tout ce qui me fait peur, j'ai envie de le fuir!

Ponitodesbois
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 18/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Buffle le Mar 20 Sep 2016 - 10:18

Parisette a écrit:C'est marrant cette comparaison avec le cancer. Je ne pense pas qu'on souffre quand on a un cancer non diagnostiqué. C'est plutôt le traitement contre le cancer qui fait souffrir. (Mais un cancer non diagnostiqué tue, pas mieux).
Si on veut faire la comparaison avec le HQI, ca ressemblerait à annoncer à une personne que depuis des années elle a mis en place un faux self pour se normer, et quand on gratte trop ca finit par faire mal.
"Tu te pensais con mais t'as une Ferrari sous le capot, par contre tu dois continuer à rouler à 50 en ville, tiens prends des cachetons ca ira mieux".

Ponito, tes questionnements sont légitimes, on est beaucoup à s'être posé cette question.
Si tu as rencontré une psy, c'est qu'au départ quelque chose clochait. Et maintenant qu'elle t'a parlé d'un éventuel haut potentiel tu vas avoir envie de savoir quand même non ?
Y'a des personnes sur zc qui ne font pas ce test mais elles sont convaincues de leur intelligence. Ca prend une autre dimension quand on se pense dans la norme voire en dessous.

Comme Yoda3000, je ne pense pas que le HQI soit la réponse à tous les maux. D'ailleurs souvent ca masque les vrais troubles.
Par contre, ca peut être un début de réponse.

J'ai passé le test il y a 5 ans. C'etait une révélation pour moi, je ne suis pas quelqu'un de particulièrement intelligente. Donc c'a été une étape importante. J'ai compris des choses sur mon caractère, sur ma sensibilité, ca m'a aidé à être plus tolérante avec les autres qui comprennent moins vite (encore que, je trépigne encore souvent d'impatience).
Mais ca n'a rien changé de plus. Je dois quand meme apprendre à gérer mes peurs, contrôler mes émotions, me mettre des coup de pieds au cul pour avancer...HQI ou pas,  faut pas être dans l'acceptation passive.

J'ai vu quelqu'un mourir du cancer, sans qu'il n'ai plus aucun traitement à ce moment et depuis un certain temps (anyway il allait mourir) et il souffrait atrocement. C'était du cinoche pour nous attendrir? Un effet des semaines après du traitement? Ou le cancer qui fait extrêmement mal au moment où il tue?

Buffle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1026
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Stauk le Mar 20 Sep 2016 - 10:45

Je trouve que c'est intéressant de faire le test si tu peux vivre comme un soulagement d'avoir un QI dans la norme (c'est un des prérequis que je me suis donné quand j'ai fait le test : si je suis dans la norme, je me dispense d'aller sur ces forums, et je peux aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte... un moyen de sélectionner, qui au fond ne cause pas une grosse perte quelque soit le résultat du tirage ...)

Pour ce qui est des informations que ça donne, je trouve que souvent c'est trop cher pour ce que c'est mais ... les tarifs que tu donnes sont plutôt raisonnables par rapport à quelques autres que j'ai pu lire ici.

Et puis faut voir combien t'as de budget disponible pour tes loisirs, si le prix est peanuts par rapport à ce budget là, ça rend la chose plus désirable. Je trouve que ton entourage semble bien avoir la tête sur les épaules par rapport à tout ça, et du coup ça te met dans une position meilleure pour passer les tests que si tu étais seule .. quelque soit le résultat, tu auras des gens pour t'aider à relativiser.

Par contre cette peur que tu décris, je ne sais pas trop quoi en penser, j'aurais tendance à suggérer que tu attendes qu'elle disparaisse avant de te prendre trop la tête à passer des tests. Pour ce qui est de la psychologue qui en a besoin pour te prendre en charge, je trouve ça louche, la question c'est de savoir si toi ça t'aiderait à te prendre en charge.

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

jj

Message par nikko76 le Mar 20 Sep 2016 - 10:56

jjj

nikko76
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Invité le Mar 20 Sep 2016 - 12:54

passer le test n'est qu'une partie du processus

le qi ne mesure que une certaine forme d'intelligence

"
Plus que l'"intelligence", difficile à définir, ce sont les caractéristiques suivantes qui dépeignent le mieux les adultes à haut potentiel :

Attention : il n'est pas indispensable qu'elles soient toutes présentes !

Hypersensibilité , extrêmement susceptible.
Intensité - hyperstimulabilité (niveau de réaction plus élevé aux stimuli, être "plus " tout : plus rapide, plus agité, plus attachant, plus exigeant, plus généreux, plus impatient, ...)
Hyperesthésie ou exacerbation des cinq sens (hyperréactif aux stimuli sensoriels)
Curiosité exceptionnelle.
Imagination débordante, grande créativité .
Grande capacité d'observation, note les plus petits détails.
Intérêts très variés, saute facilement d'un domaine à l'autre.
Peut faire plusieurs choses en même temps (suivre deux conversations en parallèle, parler et écrire, rêver et pourtant écouter, ...)
Recherche la compagnie de personnes plus agées.
Capacité d'attention, persévérance : forte si l'intérêt y est; faible, voire nulle, sinon.
Grand sens de l'humour (et humour très particulier, souvent incompris).
Rapidement frustré s'il ne trouve pas les personnes ou les ressources pour réaliser ses grandes idées.
Grand sens de la justice, de l'équité, moralité. Intolérance à l'injustice, pour lui et pour les autres.
Respect des règles bien comprises ("logiques"), mais tendance à questionner l'autorité non fondée.
Idéalisme, altruisme, compassion.
Grande capacité de raisonnement/résolution de problèmes.
Rapidité d'apprentissage.
Méthode d'apprentissage particulière, surtout en math et en lecture.
A lu très jeune et avidement.
Vocabulaire extensif.
Excellente mémoire.
Bon en chiffres, puzzles, ...

Et surtout :

Perfectionnisme, doublé d'une extrême lucidité , qui entraînent parfois le doute, la peur de l'échec.

http://www.douance.be/douance-ahp-caracteristiques.htm

donc comme dans le livre de facchin l'important est surtout la différence de fonctionnement qu'idéalement la ou le psy qui fait passer les tests doit mesurer et valider aussi

et de toute façon on sait plus ou moins consciemment qu'on fonctionne autrement

passer le wais4 permet de mesurer l'écart dans certains pans, et de valider ou non un ressenti mais la discussion sur les autres thèmes cités plus haut est également une validation

ta famille a donc raison de craindre que le qi mette dans une case si justement on n'a pas ce recul sur les autres éléments nous constituant

du coup rater un test de qi n'indique pas nécessairement pas qu'on n'est pas différent, mais il existe quand même un lien entre les deux , les tests de qi sont imparfaits mais mesurent quand même objectivement plusieurs formes d'intelligence

formes que l'on a obligatoirement du développé si on est différent, au moins quelques unes d'entre elles

prenons l'exemple de l'intelligence spatiale, elle peut avoir pour origine une nécessité de survie d'observations et du déploiement d'une intelligence adaptative en ce sens

il n'y a donc pas de fumée sans feu la plupart du temps mais il existe des gens n'ayant pas un qi très élevé mais parfaitement géniaux parce que c'est leur regard sur le monde et l'imagination qui compensent

bien entendu on peut cumuler aussi :-)

en ce qui concerne la peur de l'échec , j'ai été malade comme un chien la veille du test et je partais du principe que j'allais rater, que non je ne l'étais pas

tout dépend ce que l'on cherche en passant ces tests

pour moi c'etait vital de savoir si j'"tais bien différent ou si c'etait juste une mauvaise interpretation de ma part et à quel degré j'étais différent

je ne regrette pas d'avoir passé ce test même s'il est imparfait

le risque réel en effet est de se laisser enfermer dans un chiffre surtout s'il est haut ou proche de la limite au contraire

et de bien comprendre que cela ne change rien à ce qu'on était avant

il faut par ailleurs absolument ne pas rester seul après avoir passé ce test, en causer, si possible avoir un accompagnement psy, car c'est un choc

un choc souvent sous estimé, qu'il faut du temps à maitriser

en ce qui me concerne il m'a fallu plus de 8 mois pour revenir à une capacité de maitrise mais ma vie ne m'a pas aidé

faire son coming out à ses proches ou ailleurs est souvent une mauvaise idée, iols se font une mauvaise idée de la douance et collent des étiquettes sur nous sans comprendre, ont des attentes impossibles ou de la jalousie

se confier à ses parents et ses proches n'a de sens que si eux mêmes sont surdoués ou en ont les caractéristiques

le fait que il y ait une crainte d’étiquetage ma laisse penser que peut être..

ce serait peut être utile d'en recauser avec eux

si t'es pas surdouée au sens wais4.. et alors ? tu es ce que tu es avec tes différences et tes bonheurs et tes mal êtres cela ne signifie pas que tout soit en l'air, mais que les mal êtres doivent être abordés autrement que sous cet angle là , dans tous les cas on progresse pour connaitre les cause

je m'étais dit que si je n'étais pas surdoué en effet que mon mal être n'avait pas d'explication pour finir par comprendre qu'il faudrait creuser autrement c'est tout

d'ailleurs testé et surdoué, le suivi de ma psy par la suite n'a absolument pas abordé ma douance au sens strict mais justement mon mal être pour finir par piger que mon surdon n'est qu'un accélérateur de ces choses

voilà quelques pistes , je ne parle que de mon expérience elle m'est propre et je n'ai pas prétention à dire qu'elle s'applique à chacun ;-)





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 20 Sep 2016 - 15:40

Si tu te poses la question, ne le passe pas, garde tes sous pour autre chose.
Ça doit venir de toi !

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7826
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Invité le Mar 20 Sep 2016 - 16:21

l'intuition n'est pas toujours bonne conseillère ceci dit

mais parfois si , à voir donc

et je note

"J'ai (enfin) rencontré une psy qui connaît les "soucis" liés au haut potentiel."

le mot "enfin" traduit une recherche volontaire selon moi

et sans doute au contraire une volonté inconsciente de.. enfin... savoir

mais bon je ne vend rien hein , je ne voudrais pas être tenu responsable , c'est de ta faute mec, avec ton baratin

hein qui mowaaa ? mais j'ai rien dit

tsss

plus sérieusement, les deux options sont bonnes , tout dépend ce qu'on cherche en passant ces tests, que veux t'on savoir qu'on ne sait déjà ?

que veux t on valider ou invalider ?

c'est un truc entre soi et .. soi

dormir dessus le choix pour mieux le poser le lendemain aide parfois, l'inconscient et les rêves donnent parfois des clefs










Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Ponitodesbois le Mar 20 Sep 2016 - 17:45

Je cherche à confirmer que "c'est bien ça le problème", ce qui expliquerait... A peu près toute ma vie Wink Mais bon les exos... Je ne compte pas me renseigner sur le test, mais je sais que les types d'exercices logiques, c'est vraiment pas mon fort. Et surtout, je me sens beaucoup moins efficace qu'il y a quelques années! J'aurais aimé les faire il y a 10 ans.

La démarche vient de moi, j'ai cherché CETTE psy en particulier car je n'en peux plus de tourner en rond, et vu que tous les "symptômes" collent (à part le fait que je sois une bouse en math et logique...hum)

Ponitodesbois
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 18/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 20 Sep 2016 - 18:03

Ben alors passe le, comme ça tu en auras le cœur net !

Après tu peux te poser des tas de questions sur le test, sur ses résultats, mais le moyen le plus simple de savoir si l'eau mouille, c'est encore de se jeter à l'eau.

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7826
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Stauk le Mar 20 Sep 2016 - 18:51

Suce ces p'tits Bleus ! a écrit: le plus simple de savoir si l'eau mouille, c'est encore de se jeter à l'eau.

Ou alors tu peux ruser !
Spoiler:

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par chuna56 le Mar 20 Sep 2016 - 20:42

Mouais....

Le " confirmer que c'est bien ça le problème", je suis pas persuadée à 100%...

Le problème, je pense, pour la majorité des surdoués, c'est probablement plus autre chose, mais exacerbé par la douance.
Toutes les casseroles que tout le monde se traine depuis petit. En pire pour certains.

J'ai pas passé pasque trop peur et pas assez de sous, depuis 2 ans que ma psy est certaine que j'en suis (observations cliniques).
et je regrette pas vraiment, j'ai qd même vachement avancé.

ça veut pas dire que je vais pas le passer, un de ces 4, il me faudra savoir (dès que j'ai les sous).

Mais je sais comment je fonctionne, ça me suffit, pour évoluer en tout cas. C'est ce qui m'importe, pouvoir avancer, et panser ses blessures.
Et ça, je suis pas certaine qu'il faille des méthodes vraiment extraordinaires pour les surdoués...
Savoir qu'il y a de la zébritude et le prendre en compte, c'est AMHA suffisant, indépendamment du nombre.

J'ai presque eu l'impression que ma psy me déconseillait de le faire, en fait. Presque, hein. En tout cas, pour elle, c'était inutile pour confirmer.
et je suppose qu'elle pensait que c'était un peu risqué, puisque je risquais de stresser comme une malade, et me retrouver face aux mêmes sentiments que toi si jamais c'est "pas bon".
Enfin, aujourd'hui je le vivrais différemment, mais ya 2 ans que c'était tout neuf pour moi, et assez perturbant.

Enfin bref, ptèt que c'est juste un peu tôt pour toi. Si tu dois stresser c'est pas la peine.

chuna56
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1354
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 35
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Gigi le Mar 20 Sep 2016 - 21:24

Ponitodesbois a écrit:Je cherche à confirmer que "c'est bien ça le problème", ce qui expliquerait... A peu près toute ma vie Wink Mais bon les exos... Je ne compte pas me renseigner sur le test, mais je sais que les types d'exercices logiques, c'est vraiment pas mon fort. Et surtout, je me sens beaucoup moins efficace qu'il y a quelques années! J'aurais aimé les faire il y a 10 ans.

Pour te rassurer :
- le test comporte des exercices assez variés, la logique n'y occupe qu'une part restreinte
- l'âge est pris en compte dans la notation : tu es évalué par rapport aux performances attendues pour ton âge

Ponitodesbois a écrit:
La démarche vient de moi, j'ai cherché CETTE psy en particulier car je n'en peux plus de tourner en rond, et vu que tous les "symptômes" collent (à part le fait que je sois une bouse en math et logique...hum)

Le test pourrait donc t'apporter une confirmation que tu es sur la bonne piste, t'aider à clarifier qui tu es, comment tu fonctionne, et te permettre de poursuivre tes explorations personnelles avec plus d'assurance.
Mais il pourrait aussi remettre en question cette piste, ce qui peut être difficile à entendre, mais semble néanmoins préférable au long terme, pour t'aider à y voir plus clair.
Enfin, il faut savoir que le résultat pourrait être "entre deux", ce qui peut également être compliqué à gérer.
Peut-être pourriez-vous discuter avec ta psychologue de ces différentes issues possibles, et de comment les gérer, afin de désamorcer un peu l'inquiétude ?

Une autre façon de faire est à la Dr House : appliquer le traitement, si le patient va mieux, c'est que le diagnostic était bon. Ici, poser que comme tu ressembles beaucoup aux surdoués, que tu rencontres les mêmes difficultés, tu peux t'approprier les solutions "pour surdoués" et voir si elles t'aident.
Il sera toujours temps quand tout cela aura décanté de voir si tu as envie de passer le test, ou si finalement tu t'en fiches.

Par rapport au prix annoncé, il me semble également bas. Il faudrait t'assurer que la psychologue te fera une réelle analyse derrière, pas juste des chiffres sans plus. La WAIS est quand même une bonne occasion d'avoir des informations un peu détaillées sur son fonctionnement cognitif. Donc je trouverais dommage de passer le test sans en tirer le maximum possible, d'autant qu'il est compliqué de le repasser ensuite. Bref, ne pas hésiter à insister lourdement pour connaître le contenu de la restitution orale ET écrite, idéalement demander à voir un exemple de compte-rendu. L'avantage est aussi qu'en cas de résultat "décevant", tu aurais moins l'impression d'avoir dépensé de l'argent pour rien, puisque tu en retirerais quand même des informations sur ton fonctionnement.

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Ponitodesbois le Mar 20 Sep 2016 - 21:52

Bon, vous me mettez encore plus le doute! ^^ C'est assez facile chez moi je l'admets.

Elle me ferait une séance le lendemain pour la restitution détaillée! Ils procèdent comme ça habituellement? Bon je lui ferai quand même un petit mail concernant mes doutes, elle est réactive...

Ponitodesbois
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 57
Date d'inscription : 18/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Gigi le Mar 20 Sep 2016 - 23:12

Oui, tu dois avoir une restitution orale, mais aussi un écrit détaillé (résultats chiffrés, observations, et interprétation). C'est souvent ce dernier point qui fait défaut.

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Stauk le Mer 21 Sep 2016 - 9:29

Gigi a écrit:
Une autre façon de faire est à la Dr House : appliquer le traitement, si le patient va mieux, c'est que le diagnostic était bon. Ici, poser que comme tu ressembles beaucoup aux surdoués, que tu rencontres les mêmes difficultés, tu peux t'approprier les solutions "pour surdoués" et voir si elles t'aident.
Il sera toujours temps quand tout cela aura décanté de voir si tu as envie de passer le test, ou si finalement tu t'en fiches.

Intéressant ...

C'est quoi la solution "pour surdoués" ? La seule qui semble fonctionner pour moi, c'est : tu prends ton cerveau et ton couteau, tu vas te baigner dans l'immense océan de la vrai vie, et si tu ne meurs pas noyé, c'est que tu es en train d'avancer sur la bonne voie.

Bon j'ai aussi avalé ma dose de bouquins "psychologies pour les nuls etc etc" quand j'étais ado, ce qui m'a quand même donné des pistes (mais glissantes  mouais  )

Stauk
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 4978
Date d'inscription : 16/01/2015

http://www.staukwood.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Buffle le Mer 21 Sep 2016 - 12:44

Stauk a écrit:
Gigi a écrit:
Une autre façon de faire est à la Dr House : appliquer le traitement, si le patient va mieux, c'est que le diagnostic était bon. Ici, poser que comme tu ressembles beaucoup aux surdoués, que tu rencontres les mêmes difficultés, tu peux t'approprier les solutions "pour surdoués" et voir si elles t'aident.
Il sera toujours temps quand tout cela aura décanté de voir si tu as envie de passer le test, ou si finalement tu t'en fiches.

Intéressant ...

C'est quoi la solution "pour surdoués" ? La seule qui semble fonctionner pour moi, c'est : tu prends ton cerveau et ton couteau, tu vas te baigner dans l'immense océan de la vrai vie, et si tu ne meurs pas noyé, c'est que tu es en train d'avancer sur la bonne voie.

Bon j'ai aussi avalé ma dose de bouquins "psychologies pour les nuls etc etc" quand j'étais ado, ce qui m'a quand même donné des pistes (mais glissantes  mouais  )

Je m'attendais à une chute beaucoup plus "hannibal lecteur"

Buffle
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1026
Date d'inscription : 22/07/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par un panda sinon rien le Mer 21 Sep 2016 - 15:56

"Si ça ressemble à un canard, si ça nage comme un canard et si ça cancane comme un canard, c'est qu'il s'agit sans doute d'un canard".

Je pense que c'est transposable à d'autres animaux Smile

un panda sinon rien
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 253
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 32
Localisation : Ô mon pais

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Gigi le Mer 21 Sep 2016 - 16:40

Stauk a écrit:C'est quoi la solution "pour surdoués" ?

Hi, hi, je me suis posée la même question en écrivant cette ligne : mais au fait, c'est quoi les solutions déjà ?  scratch
Comme quoi, quand un problème est passé, on oublie vite... Smile

Jadis, j'avais débuté un fil pour collecter diverses solutions : http://www.zebrascrossing.net/t402-ici-postez-les-choses-qui-vous-ont-aide-vos-solutions
Et je vois que depuis, certains sont passés à la vitesse supérieure : http://www.zebrascrossing.net/f90-labo-du-bonheur  cheers

Un exemple qui me revient : certaines façons de gérer les difficultés sont jugées comme néfastes par les aidants, et peuvent effectivement l'être pour beaucoup de personnes "dans la norme". Mais elles peuvent êtres au contraires positives pour des surdoués (enfin, pas toujours non plus, hein). Je pense en particulier à la volonté de décortiquer, de comprendre, souvent qualifiée de sur-intellectualisation.  
Sinon, il y a bien sûr les classique en termes d'acceptation de soi (ya rien à corriger, tout va ensemble...), de gestion des décalages avec les autres (patience, pédagogie, et à petites doses...) et de donner plus d'importance à rechercher ce qui nous convient dans la vie (activité, milieu...). Avec un éclairage sur ses propres caractéristiques et leur atypie, on est nettement mieux armé pour réussir ces défis je trouve.

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 673
Date d'inscription : 08/10/2009
Age : 41
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par AKG le Ven 21 Oct 2016 - 14:10

Le plus simple de savoir si l'eau mouille, c'est encore de se jeter à l'eau.
=> ma nouvelle phrase préférée, je la rajoute dans ma collec', aux côtés de :
Si ça ressemble à un canard, si ça nage comme un canard et si ça cancane comme un canard, c'est qu'il s'agit sans doute d'un canard.


Si ça te semble cohérent, si ça arrive après des discussions avec ta psy, si elle est calée dans ce domaine, si elle te le suggère, et si tu penses que tu peux en tirer quelque chose, alors vas-y !

Les parents, les amis etc. ne seront pas d'une grande aide pour prendre cette décision. Ils sont trop impliqués personnellement, notamment les parents, parce que :
1/ ça pourrait les culpabiliser : s'ils ne t'ont pas "détecté", ils ne t'ont peut-être pas donné les meilleures opportunités ? Ils n'ont peut-être pas été de bons parents ?
2/ ça pourrait les vexer, par comparaison,
3/ ça pourrait rentrer en collision avec leurs propres complexes, qu'ils projetteraient sur toi. S'ils se sentent banals, ils peuvent tenir pour impossible d'avoir eu un enfant HQI.
4/ s'ils sont HQI et non détectés, ça pourrait entraîner une violente remise en question de leurs propres choix de vie par rapport à leurs propres capacités.
5/... je suis sûre qu'on peut encore trouver une palanquée de bonnes raisons.
Il serait intéressant de savoir ce que ça veut dire, pour eux, HQI ?

Tout ça pour dire que malgré tout le bien que te veulent tes amis et ta famille, ils ne seront pas forcément de bon conseil, dans un sens comme dans l'autre.

AKG
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 14/10/2016
Age : 33
Localisation : Kourou

Revenir en haut Aller en bas

Re: Se faire tester or not se faire tester?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum