Conseils sur le vivre en société

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Conseils sur le vivre en societe

Message par bleu et blanc le Mar 9 Aoû 2016 - 17:14

Bonjour à tou.s.tes.
C’est avec grand plaisir, une grande satisfaction que j’ai lu ton post, lilipou, ainsi que toutes les réponses. Enfin! Des gens qui voient comme moi.
Veuillez m’excuser, j’ignore comment citer vos propos, cette option qui est généralement offerte n’apparaît pas cette fois-ci. JE ne vous citerai donc pas.
Je suis entièrement d’accord avec ton analyse de la communication dans la société. Il m’apparaît que dans l’ensemble, les gens, que j’ai observés attentivement lors de leurs échanges, ne cherchent pas à communiquer, ils veulent seulement parler, et comme tu le dis bien, parler d’eux-mêmes, uniquement eux-mêmes. Peu leur importe que leur interlocuteur – qui recherche d’ailleurs la même chose qu’eux – les écoute ou pas. Nous avons ainsi un match de ping-pong ou le seul but est de marquer, pas d’échanger - marquer, dans ce cas-là consistant à dire ce que l’on veut dire. Ils font ça tout au long de la journée, et le soir, ils sont contents, persuades d’avoir échangé, communiqué.
Moi aussi, j’ai de plus en plus de mal à le supporter. Vu mon âge, je suis en train d’étouffer. PArce que j’ai passé une grande partie de ma vie à écouter. (Comme m’a dit une psychiâtre il y a une vingtaine d’années, “vous êtes un formidable écouteur de la pensée”; et quelque chose comme “Continuez comme ça, vous ferez une bonne carrière de psychiâtre, sans toutefois parvenir à être heureux”). Seulement, un jour, je me suis dit que ça serait pas mal si les autres m’écoutaient un peu, à leur tour. Il y a bien, bien longtemps, je me suis dit çela. Et alors…quelles désillusions! Tu sais de quoi il retourne, inutile de détailler.
J’ai toujours cherché à communiquer, avec tout le monde, toujours, et c’était une erreur. C’est une erreur de demander à tout le monde de communiquer. Même au bureau, j’ai cherché à communiquer avec tous. Ils disaient tous “au travail, on ne peut avoir que des relations superficielles”. Quelle dommage de répéter ça comme un perroquet, et quel dommage encore plus grand de l’intégrer dans sa vie! C’est contradictoire ce que je dis là, hein! En apparence, seulement. On passe un tiers de sa journée avec ses collègues de travail. Pour des raisons que je ne développerai pas ici – la vision du travail, pourquoi travailler, les valeurs que l’on crée, la dette de reconnaissance que l’on a envers la société et le monde…- je pense que le milieu professionnel est un endroit il est souhaitable que l’on fasse des efforts pour tisser des liens humains. Pour beaucoup de raisons. Je ne développe pas car ça n’est pas le sujet du topic.
COmme quelqu’un l’a dit dans ce topic, les gens discutent pour montrer leur savoir, ce qui leur permet de prendre l’ascendant sur leur interlocuteur. Cela explique, pour moi,(je vois ça différement de toi, Jodhaa) pourquoi ils refusent de reçevoir quelque chose. Etre dans la position de celui qui apprend n’est pas compatible avec le but recherché. Cette attitude est beaucoup plus répandue chez les hommes que chez les femmes, chez qui elle existe néanmoins. Vous savez combien c’est pénible d’avoir un tel interlocuteur. JE suis d’accord avec vous, il est necessaire de trouver une ( plusieurs?) personne avec qui on parvienne à communiquer. Et avec les autres, je fais comme vous, je donne le change, j’écoute un peu et j’essaie de changer de sujet de conversation, ou de m’éclipser . Tiens! Il s’est mis tout seul celui-là, quand j’ai tapé les : et le reste. J’apprends petit à petit sur le forum Z C.

JEpense, oui, que la vie nous rend ce qu’on lui donne. JE pense que nous faisons notre vie à chaque instant. Les relations humaines fonctionnent en miroir; ainsi, si j’envoie de bonnes choses – respect, compassion, bienveillance- sur l’environnement, celui-ci répondra en consequence. Ainsi, j’ai toujours une part de responsabilité dans ce qui se passe. SI je change, l’environnement change. J’ai donc toujours les atouts en main, je suis toujours le timonier. Il arrive qu’on lâche la barre, bien sûr. Néanmoins, on est toujours près d’elle, Il ly a toujours possibilité de la reprendre. Maintenant, esct-ce qu’on peut, est-ce qu’on a la force, à ce moment-là, de la reprendre? ça , c’est une autre question, bien réelle. Là, il est necessaire de demander de l’aide. QUelqu’un a écrit “Même une personne très forte pourra trébucher sur un chemin escarpé, alors qu’une personne de faible constitution ne tombera pas si elle est soutenue par des personnes sûres”. C’est ce que je pense, c’est ce que je suis parvenu à appliquer quelques fois, et c’est ce que j’ai bien du mal à appliquer quotidiennement.
Nous, les êtres humains, sommes des êtres de communication. Un être humain peut-il s’épanouir en se coupant de ses semblables? N’a-t-il pas besoin de ses pairs pour se réaliser? Un tigre de zoo est-il toujours un tigre? Un humain qui se referme sur lui…? JE me suis refermé sur moi, ça n’a pas été concluant. Je suis allé vers les autres, j’ai eu beaucoup de deceptions, de souffrances mêmes, et en ce moment, je suis dans une phase de repli presque total sur moi. Il y a la théorie…et son application. J’ignore si vous êtes comme moi, j’analyse parfaitement certains de mes comportements, l’enchaînement de causes et d’effets qui me mène à l’échec et la souffrance, pourtant, j’échoue à appliquer la solution – que je connais; je suis les mêmes schémas. Ceci dit, malgré les difficultés que j’ai à vivre en société, je plaide pour le bain dans la société. SI nous fuyons les difficultés, nous ne les surmonterons jamais. Par contre, en prenant les problemes à bras-le-corps, nous pouvons les résoudre. J’ai fait le yoyo au fil de ces années. Repli sur moi, avancée dans la société, repli, etc. PArce que que la force, le courage m’ont manqué pour persévérer dans mes avancées. Besoin de faire un pas en arrière, régulièrement.
Je me suis confié, je me suis ouvert à des personnes qui n’étaient pas mes amis, ça faisait partie de mes efforts pour aller vers les autres, ces personnes se sont servi de mes confidences pour me blesser. ALors, continuer, renouveller l’expérience ou décider “plus jamais”? Bon sujet de réflexion. C’était juste des ouvertures, des informations que je donnais sur ma vie. Par contre, pour demander de l’aide, je ne vais pas vers n’importe qui. Je ne me fie qu’à ma connaissance de la personne. AU bureau, un gars était dans tous ces états, nous disant qu’il craignait que sa femme “se barre”. Ecoute, mines compatissantes, et une fois l’interessé parti, partage de ses confidences et craintes avec d’autres, accompagnées de rires moqueurs et de critiques. Pourtant, ces personnes-là discutent ensemble à longueur de journée, vont au resto, prennent l’apéro, toutes choses que je ne fais pas. Car un jour, j’ai dit stop. Environ à 3 ans de la retraite, j’ai cessé de m’imposer le café du matin, les apéros, les repas du services pour les Rois, la CHandeleur, noel…J’étais officiellement à part. Ce qui ne m’a pas empêché de gagner la confiance et les éloges de toute ma hiérarchie. D’ailleurs, demain, je pique-niquerai dans un parc de la ville avec ma chef.

Moi aussi, je me sens mort, Jodhaa, chaque fois que je me referme sur moi. Par contre, à chaque fois que je fais l’effort d’aller vers les autres, d’agir avec les autres, quelle bouffée d’air frais! Comme si j’ouvrais une fenêtre. Et pourtant, aujourd’hui, je suis replié sur moi…JE ne suis pas plus fort que vous.
AU Plaisir de vous lire bientôt. Je vous le redis, ça été un Plaisir de vous lire.





bleu et blanc
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 01/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Invité le Mar 9 Aoû 2016 - 17:59

Bonjour bleu et blanc,

Peut etre que tu as un processus d'écoute exceptionnel et que l'a difficulté est du coté des autres, qui n'ont pas ton talent?

Il n'est pas simple d'identifier ceux qui sont fiables, toujours présents quand il faut et qui savent nous écouter.

On m'a toujours dit "quand on veut, on peut". Je crois énormément à cette phrase, mais je n'y adjoint pas de notion de temps, "le tout tout de suite", c'est dans l'air du temps. 

On ne prends plus le temps de faire les choses, de laisser du temps à l'autre de répondre.
Quand on va dans un magasin, on veut repartir avec le produit.
On n'imagine plus que le produit doit etre fabriqué.
Et pourtant, il n'y a pas si longtemps, on allait dans un magasin, on demandait un produit, son produit, sur mesure, et on attendait qu'il soit fabriqué.
A notre époque, on repart avec un produit qui a été fabriqué pour tous. Et si on veut du sur mesure, il faut etre riche.
Avant, pour une chemise, on voyait le fabriquant, il prenait nos mesures, on faisait 10 essayages, et enfin, on obtenait notre chemise.
Maintenant, tu commande sur le net le produit standard, parfois, certains site propose de customiser un peu, a tes préférences, un "presque surmesure".
Mais cela ne vaudra jamais un contact régulier avec un artisant qui fera un vrai sur mesure.

Les relations, c'est pareil, il faut du temps, des allers retours, pour s'aguster, et se dire que l'on a pas toujours en face le meme talent, et qu'elle joie, de trouver en l'autre le talent que l'on a pas.
Etre dans l'écoute c'est une vrai chance que tu as, mais cela ne t'empecherais t il pas d'avancer par fois? tout écouter, toutes les informations, comment traiter correctement?
Parfois, etre face a quelqu'un qui tris, qui écoute moins, et bien, cela permet d'avancer plus vite aussi, et peut etre qu'exprimer en cours de route, le reajustement necessaire, serait plus simple et moins difficile pour celui qui a moins d'écoute.

Tout le monde ne sait pas garder les petites secrets des uns et des autres une fois les relations terminées, c'est dommage aussi.
Apres, souvent, il racontent sans nommer, "j'avais une ex qui", j'avais un amis qui", ce qui est plutot rassurant.
Il n'y a que nous, qui savons que c'est nous quand on parle de nous dans ce cas, a nous de nous taire, et, quitte a s'assurer que notre anonymat soit préservé et que cela arrive à nos oreille, on peut toujours un rajouter un "non mais quel connard celui la", sans préciser que le connard.. c'est nous meme Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Invité le Mar 9 Aoû 2016 - 18:09

En meme temps, cette logique de ping pong je ne la comprends pas trop.

Dans la communication, le je es une invitation au tu.
Le je est adapté a l'autre, un je sur mesure, il integre un nous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par bleu et blanc le Mer 10 Aoû 2016 - 15:42

Ce ping-pong que j'évoque n'est qu'une image, ces phrases qui viennent les unes après les autres, rapidement, sans temps mort, dès que l'un termine sa phrase, l'autre commence la sienne, et ma tête est comme celle d'un spectateur lors d'un échange entre deux pongistes, elle va rapidement de gauche à droite, à gauche, etc. et les voix des interlocuteurs évoquent les son de la balle ricochant sur les raquettes et rebondissant sur la table...Juste une image.
Bonne journée Revz

bleu et blanc
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 12
Date d'inscription : 01/08/2016
Age : 65
Localisation : AIX EN PROVENCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par zebrepat le Ven 19 Aoû 2016 - 17:41

Buffle a écrit:Bonjour,

Je te conseille de fréquenter des gens qui tu aura soigneusement sélectionner avant, et à qui tu donnera tout ce que tu as à offrir. Il vaut mieux éviter d'en choisir trop (en effet, trop de potentiel de déception...). Le mieux étant, selon moi, de partager tout cela avec des gens qui te correspondent dans ta sensibilité, c'est à dire les HP. Je me rends bizarrement compte que plus je fréquente de HP, et plus de fréquente de gens tout court. Car en fait les gens à qui je tient me "comble" et donc je fréquente bien plus de monde de façon détaché (car j'attend moins du coup).

Avant aussi je fréquentais personne, mais j'ai décidé de me mettre un coup de pied au cul car au fond j'aime les gens.

Je donnerais le meme conseil
j'ai des amis qui sont des perles , trop meme ou d'autres de mes amis sont des zebres ou proche aussi , ex-copains de facs

Alors qu'on peut choisir ses amis, le probleme c'est que ce represente pas la majorité de la population generale et qu'on est obligé de frequenter des gens avec qui on a pas d'affinités

Au boulot j'ai toujours essayé d'etre pro et eviter le copinage sauf leger (courtoisie avec les collegues, quelques activités extérieures etc). Le probleme c'est que tout le monde fait du copinage, parfois tres hypocrite avec du rentre-dedans, ou du fayotage encore pire dans ce genre de milieu.
Dans certains sports que je pratique je suis parfois mal a l'aise avec le public : beaucoup plus jeunes, milieu social tres different, etc un humour d'ado est pas le meme qu'un humour d'adulte

zebrepat
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 165
Date d'inscription : 26/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Amarante le Ven 21 Oct 2016 - 9:32

Bonjour à tous ,
Quelle précision ..!
Vous expliquez si bien l'état actuel des relations entre les gens à une époque où la communication voyage à la vitesse de la lumière.
Personnellement , je me concentre de plus en plus sur la communication visuelle , ré-apprendre l'échange à travers le regard. On y voit des choses qui sont authentiques , et , qui parfois ne peuvent apparaitre à la lumière du jour sans causer d'assourdissants dégâts.
Cette technique d'approche a pour but d'avoir une idée de "l'état d'esprit" dans lequel se trouve mon interlocuteur.

Je pense que tout le monde sait faire cela , et je suis convaincu que tout le monde peut le développer.

J'aime communiquer et j'essaye de de ne pas oublier de le préciser à mon interlocuteur lorsque j'ai passé un bon moment en sa compagnie.

Beaucoup de gens ne demandent que cela , avoir un moment privilégié , un échange sincère et constructif , mais , par expérience , ils savent que cela peut se retourner contre eux suite à une mauvaise interprétation ou à une mauvaise personne , alors ils se referment sur eux même.

J'essaye de ne pratiquer que des conversations sincères et je séduis mes interlocuteurs par la même occasion.
D'un autre coté , je me fais un tas d’ennemis , qui , jaloux de ma libre expression , déforment mes propos afin de me discréditer auprès d'autrui.
Ainsi soit-il..!
Ce qui se passe , en réalité , c'est que mes ennemis se discréditent en essayant d’étouffer mon succès , pas auprès des personnes malsaines , mais uniquement auprès des personnes saines.
En fait , mes ennemis me sont d'une aide précieuse pour faire un tri de ce qui est bon pour moi et de ce qui ne l'est pas.

Bref , une petite anecdote pour finir et pour vous faire sourire :
Là où je vis , il y a une nouvelle mode , celle qui lorsque vous passez en caisse après avoir acheter un objet quelconque vous dit ceci "merci de votre achat et bonne journée" , alors que vous n'avez même pas encore ranger l'objet insignifiant dans votre sac et que la monnaie qu'on vous a rendu traine encore sur le tapis.
La caissière , terriblement déçue d'avoir à attendre que vous disparaissiez de son champ d'action , n'a que d'autre choix que d’émettre un profond soupir de lassitude .

Agréable Journée






avatar
Amarante
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 79
Date d'inscription : 03/01/2016
Age : 50
Localisation : A l'est d'Eden

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Bimbang le Ven 21 Oct 2016 - 12:11

J'essayais de faire le point sur comment je faisais, moi aussi. C'est intriguant dans le fond.

Au boulot, je ne parle jamais de moi vraiment. C'est un endroit où l'on ne s'est pas choisi.
Je n'ai pas envie de mentir, je crois. Et ce ne sont pas des amis. Je cache ma vie personnelle à presque tout le monde. En fait, non, je ne cache pas mais je n'en parle pas de moi même, alors que tous les autres le font. Ils annoncent ce qu'ils vont faire le week end tout ça, où ce qu'ils prévoient pour les vacances.. ce genre de choses. Je ne vois pas l'intérêt que ça pourrait avoir de le dire.
Du coup, comme ils en savent peu, ils ne me parlent pas trop non plus. Mais quelque part, ça m'arrange. J'ai parfois des activités militantes et je n'ai pas envie de confronter mes idées avec les leurs. Je ne les sens pas en phase du tout.
Pour mes clients, c'est la même chose. Certains voudraient se comporter avec moi comme avec une amie, mais je les tiens à distance. Il y a une relation commerciale entre nous, et pour moi, ce serait problématique. C'est le "vous" qui s'impose, même si eux me tutoient parfois.

Avec mes amis, je pousse souvent vers des discussions où il y a des problématiques soit de société, de comportements, des choses en fait qui m'intéressent. Souvent ce sont des questions qui vont permettre une ouverture, un échange d'idées. Je parle de mes états d'âmes, des choses que j'ai découvertes, ce à quoi ça m'a fait penser, qu'est ce que j'en ai déduit... Là, je suis moi.
Mais je vais peu vers eux. Je ne suis pas souvent celle qui relance, qui invite, même si j'aimerais ça. Il faut que je m'améliore.

Pour garder des "relations", je joue la rigolote. Ça ne mange pas de pain, et puis ça au moins, ça met de bonne humeur.
Je cherche des choses qui font sourire, même si c'est pour se foutre de ma tronche. Parfois, c'est plus simple.
J'écoute donc beaucoup. Je pose des questions aussi, pour comprendre. Ça s'arrête là.

Certaines personnes semblent avoir une liste de trucs prêts à dire dans la tête. Je ne sais pas comment ils font. Je n'ai rien "a priori" à dire, mais si la discussion va dans un sens ou l'autre, alors je regarde ce que j'ai à dire en fonction. Je ne fais pas de déballage de printemps. Jamais.

En fait, je crois que je suis quelqu'un de très entier. Je préfère ne pas savoir certaines choses, plutôt que d'apprendre des choses personnelles qui dévalorisent la personne dans ma tête. Une conversation superficielle me va très bien, donc. Ça m'évitera d'avoir des soucis intérieurs en allant vers les gens à d'autres occasions. Si je sens que ça "répond" bien, je tente des questions un peu plus profondes que j'arrête à la moindre alerte. Oui, ça revient à trier comme ça a été dit plus haut.

Bimbang
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 3556
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par heysoulsister le Ven 21 Oct 2016 - 12:23

1. Ne pas vivre en société.
2. Ne pas vivre en société.
3. La réponse 3.

heysoulsister
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Invité le Ven 21 Oct 2016 - 12:24

Je suis assez d'accord avec toi heysoulsister, t'es l'âme soeur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par heysoulsister le Ven 21 Oct 2016 - 12:27







heysoulsister
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par heysoulsister le Ven 21 Oct 2016 - 12:28







heysoulsister
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par heysoulsister le Ven 21 Oct 2016 - 13:00







heysoulsister
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Invité le Ven 21 Oct 2016 - 13:06

Beau! Je suis content!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par heysoulsister le Ven 21 Oct 2016 - 13:27



désolé pour le suivi du fil...

du chaos naissent les nouveaux "ordres" ou modes.

heysoulsister
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par heysoulsister le Ven 21 Oct 2016 - 13:29

cette musique, c'est du génie optionnel, les coeurs sont ajustés, les vagues sont parfaites, les paroles d'or, les chevaliers sont partis, les canons onnent, il est là.

écoutable au château de Montaigut, Ardèche Saint-Affrique, Millau bridge tout ça, Rabhi toussa.

j'ai écouté ce que t'as dit poto ça m'a donné "envie" de donner ske j'ia donnée.

heysoulsister
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 18/10/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Invité le Ven 21 Oct 2016 - 13:52

Ho, c'est le style que doliko aime! Je suis content, merci beaucoup!!! C'est la perfection! Faut que je parte voir le concert!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Invité le Ven 21 Oct 2016 - 15:48

@âmesoeur
Je crois tu va bientôt t'en allé du forum t'écris des trucs qui s'en vont
Tiens, puisque tu aime dieu je te donne ça:

Le forum me r'ennuie du coup. A plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par boule-d-ombre le Ven 21 Oct 2016 - 18:06

ca me fait bizarre de lire une vraie discussion sur ce sujet.
avatar
boule-d-ombre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1189
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Conseils sur le vivre en société

Message par Invité le Ven 21 Oct 2016 - 18:10

Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum