Non zèbre après le test

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par L.Lune le Lun 23 Aoû 2010 - 20:58

"Ca doit être assez rare"
là par contre, on n'a même pas du "chiffré" alors je dirais : on n'en sait rien.
(sauf si quelqu'un arrive à dénicher une thèse qui en parle, mais je crois qu'on est mal parti pour l'instant, comme on est dans le domaine du.. "rare du rare" bounce )

C'est étonnant comme le besoin du "chiffré" est sélectif finalement..

L.Lune
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 21:14

L.Lune a écrit:
"Ca doit être assez rare"
là par contre, on n'a même pas du "chiffré" alors je dirais : on n'en sait rien.
(sauf si quelqu'un arrive à dénicher une thèse qui en parle, mais je crois qu'on est mal parti pour l'instant, comme on est dans le domaine du.. "rare du rare" bounce )
C'est vrai, on n'en sait rien car personne n'en parle vraiment.
Mais si ce n'était pas le cas, le test de QI ne voudrait plus rien dire du tout et là, par contre, la littérature se base sur lui pour définir la douance. On serait donc dans une situation bizarre où on définit une population par rapport à un repère qui n'a aucun sens....
Si on admet que le QI ne veut plus rien dire, on n'a plus vraiment de repères pour définir la douance.

Cela dit, peut-être qu'avec davantage de connaissances, on découvrira en effet qu'il y a un grand nombre, peut-être même un très grand nombre de cas dans cette situation, du coup, le QI n'est pas du tout un bon indicateur car trop lié à l'état psychologique de la personne.
Pour l'instant j'ai tendance à considérer que si on l'utilise, c'est qu'on considère qu'il est fiable et stable.
J'ai conscience de la fragilité d'une pareille opinion..
Mais comme tu dis, on rentre dans les exceptions du rare donc pas gagné que ça soit étudié sérieusement et profondément....

Tu veux dire quoi avec ta dernière phrase?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 21:48

vega a écrit:Je ne suis pas blasée, du tout.

Nan mais en fait le "blasé" s'adressait à Quetzal...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par L.Lune le Lun 23 Aoû 2010 - 21:49

.(...) On serait donc dans une situation bizarre où on définit une population par rapport à un repère qui n'a aucun sens....
Si on admet que le QI ne veut plus rien dire, on n'a plus vraiment de repères pour définir la douance.

Cela dit, peut-être qu'avec davantage de connaissances, on découvrira en effet qu'il y a un grand nombre, peut-être même un très grand nombre de cas dans cette situation, du coup, le QI n'est pas du tout un bon indicateur car trop lié à l'état psychologique de la personne.
Pour l'instant j'ai tendance à considérer que si on l'utilise, c'est qu'on considère qu'il est fiable et stable.
J'ai conscience de la fragilité d'une pareille opinion..
Mais comme tu dis, on rentre dans les exceptions du rare donc pas gagné que ça soit étudié sérieusement et profondément....

Tu veux dire quoi avec ta dernière phrase?

j'attire simplement l'attention sur le fait que le résultat au test est surestimé (ça répond aussi à ta question) à mon avis, qu'on lui confère un valeur quasi réligieuse(je trouve) et qu'on ne tient rarement compte des limites véritables de cet outil... et du risque qu'une personne qui vit dans le doute (et souvent doutepuissance 10, si surdoué) aura d'autant plus tendance à s'attacher à un résultat chiffré, avec son semblant de "concrèt". qu'on néglige souvent les dimensions "soft" qu'on peut difficilement saisir avec un résultat chiffré. sans parler de l'aspect "soft" (=humain) du psy qui fait passer le test. qu'on peut trouver légitime ou pas - peut etre selon les jours.. (l'erreur est humain)..suffit de regarder les threads sur cogitoz..la mensa...le fait qu'on s'attache beaucoup à un résultat quantitatif et on le prend un peu comme s'il constituait une certitude absolue alors qu'il est fait d'elements qui elle, ne sont pas t o u t e s "quantifiables" avec certitude.


Dernière édition par L.Lune le Lun 23 Aoû 2010 - 22:01, édité 2 fois

L.Lune
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 21:51

Guzman a écrit:
vega a écrit:Je ne suis pas blasée, du tout.

Nan mais en fait le "blasé" s'adressait à Quetzal...
ah ok, comme tu me citais je l'ai pris pour moi Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 22:01

L.Lune a écrit:
.(...) On serait donc dans une situation bizarre où on définit une population par rapport à un repère qui n'a aucun sens....
Si on admet que le QI ne veut plus rien dire, on n'a plus vraiment de repères pour définir la douance.

Cela dit, peut-être qu'avec davantage de connaissances, on découvrira en effet qu'il y a un grand nombre, peut-être même un très grand nombre de cas dans cette situation, du coup, le QI n'est pas du tout un bon indicateur car trop lié à l'état psychologique de la personne.
Pour l'instant j'ai tendance à considérer que si on l'utilise, c'est qu'on considère qu'il est fiable et stable.
J'ai conscience de la fragilité d'une pareille opinion..
Mais comme tu dis, on rentre dans les exceptions du rare donc pas gagné que ça soit étudié sérieusement et profondément....

Tu veux dire quoi avec ta dernière phrase?

j'attire simplement l'attention sur le fait que le résultat au test est surestimé (ça répond aussi à ta question), qu'on lui confère un valeur quasi réligieuse(je trouve) et qu'on ne tient rarement compte des limites véritables de cet outil... et du risque qu'une personne qui vit dans le doute (et souvent doutepuissance 10, si surdoué) aura d'autant plus tendance à s'attacher à un résultat chiffré, avec son semblant de "concrèt". qu'on néglige souvent les dimensions "soft" qu'on peut difficilement saisir avec un résultat chiffré. sans parler de l'aspect "soft" (=humain) du psy qui fait passer le test. qu'on peut trouver légitime ou pas - peut etre selon les jours.. (l'erreur est humain)..suffit de regarder les threads sur cogitoz..la mensa...le fait qu'on s'attache beaucoup à un résultat quantitatif et on le prend un peu comme s'il constituait une certitude absolue alors qu'il est fait d'elements qui elle, ne sont pas t o u t e s "quantifiables" avec certitude. (ça me fait penser un peu à la crise financière ) .. Sleep

Oui bien sur, mais c'est ça la plus-value du psy, sinon, recevoir le résultat du test par courrier ça suffirait, pas besoin de psy pour le passer s'il n'est pas capable de faire la part des choses.
Je crois que plume l'a très bien résumé et je l'ai compris comme lui.
Un thérapeute compétent doit être capable de voir s'il a affaire à un possible surdoué en état d'inhibition et en tenir compte. En théorie, s'il prend le risque d'écarter formellement l'hypothèse douance, c'est qu'il a pris en compte cette hypothèse

Mais oui, c'est important aussi de le répéter. Le QI a beau être un chiffre, il est tout sauf une réalité absolue et définitive.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par L.Lune le Lun 23 Aoû 2010 - 22:03

c'est vrai, et je ne dis pas le contraire, mais comment savoir si on est face à un psy compétent ou pas? si les avis divergent meme sur cogitoz..?
pour le dire autrement : j'ai l'impression qu'on transforme une chaîne d'elements plus ou moins subjectifs en quelque chose qui a un semblant d'objectivité. or, cette objectivité peut être une illusion.

L.Lune
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 22:25

Ce post fort touchant m'évoque l'éternel questionnement entre zebritude et QI......

le zebre est il forcement HQI ou ne retrouve-t-on pas plus de caracteristqiue rayée chez les hqi?

si bien qu' on en vient a considérer que non hqi ne pourrait pas être zèbre et réciproquement...

Je ne sais pas comment aurai je réagi a ta place, certainement mal mais je me dis que si le test ne m'avait pas révélé un haut quotient intellectuel, je ne m'en serai senti pas moins zèbre...alors bien évidemment, ce score (compétence ou pas du professionnel) ne dit pas grand chose.....si ce n'est de se questionner sur ce besoin de VERIFIER, de PROUVER.....Le propre du zèbre n'est il pas de douter? en ce sens Quetzal, bienvenue chez toi parmis les zèbres...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 22:47

L.Lune a écrit:c'est vrai, et je ne dis pas le contraire, mais comment savoir si on est face à un psy compétent ou pas? si les avis divergent meme sur cogitoz..?
pour le dire autrement : j'ai l'impression qu'on transforme une chaîne d'elements plus ou moins subjectifs en quelque chose qui a un semblant d'objectivité. or, cette objectivité peut être une illusion.

C'est aussi une question que je me pose, mais si on commence à partir du principe qu'il est possible que le psy nous ait raconté n'importe quoi par incompétence ou pour s'attacher un client par flatterie, alors il faut se faire à l'idée que personne ne pourra plus jamais savoir s'il est HQI ou pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par L.Lune le Lun 23 Aoû 2010 - 22:59

tu as raison, mais je ne dis pas qu'il faut pousser le bouchon aussi loin.. juste qu'il est plus prudent de garder à l'esprit ce risque de subjectivité dans ce qui a l'air objectif - en lisant les posts de quezal j'avais l'impression qu'il y a moyen de dédramatiser quand meme un peu... cyclops (je sors, j'ai tout dit, avec les nuances nécessaires je crois)

L.Lune
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 619
Date d'inscription : 18/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Lun 23 Aoû 2010 - 23:31

le sujet est "non zebre après le test",

on ne peut devenir zebre parce qu'un test nous le dit
tu devrai dire plutôt non hqi apres le test, cela prouve bien que le zebre n'est pas forcement hqi...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par xabi le Mar 24 Aoû 2010 - 0:34

Je pense que tu devrais te demander très objectivement si dans d'autres conditions ton résultat aurait été significativement différent ou seulement ou peu différent. Maintenant que tu as vu ce qu'était le test de la WAIS, tu dois avoir certaines "impressions" de facilités ou de difficultés par rapport à lui. Je te dis ça dans le cas où tu déciderais de te faire retester.

As-tu discuté avec la psychologue pour essayer de comprendre pourquoi elle aussi soupçonnait une douance? Et qu'est-ce qui précisément dans le test lui fait dire que non?

Car un test est aussi une interprétation d'un psychologue, comme je l'ai dit ailleurs, une de mes connaissances a obtenu 115 de QI global mais pourtant le psy a interprété son test en confirmant une douance. (Je n'ai malheureusement pas tous les détails).

J'abonde dans le sens de certains en disant que si le psy est compétent, il n'y a pas de raison de remettre en doute son interprétation d'autant qu'il s'agit d'un bilan psychologique ou d'autres tests dit projectifs sont de bons indicateurs de QI. Je rajoute que la WAIS est un test complexe ou les subtests sont aussi comparés à une norme pour situer le sujet et c'est notamment par rapport à eux que l'on conclut ou non à une douance si le QI global n'est pas probant.

Moi pour tout dire, le diagnostic à l'époque ne m'a pas été d'un grand secours et je prefère nettement l'appelation haut potentiel et très haut potentiel parce que je considère aujourd'hui que ça n'est que ça. ça ne m'empêche pas de me reconnaitre dans toutes les autres appelations (car pour moi c'est du pareil au même) et surtout dans un mode de fonctionnement différent mais ça m'en a appris plus sur mes faiblesses que sur mes forces et sur la notion de travail et d'efforts.

Ce qui est ressorti est que tu es une personne brillante, c'est vraiment très positif, tu peux donc commencer à exploiter ton potentiel pour corriger tes faiblesses et te concentrer sur tes futurs réussites et il en aurait été pareil si le diagnostic avait été différent. Wink

xabi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 209
Date d'inscription : 21/08/2010

http://intelligencedifferente.xooit.fr/index.php

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Quetzal10 le Mar 24 Aoû 2010 - 8:25

Je suis trés touchée par vos messages et n'étant pas là hier soir je vais essayer de vous donner quelques compléments.

Pour commencer, effectivement ce n'est pas plus une maladie d'être zèbre que de ne pas l'être et la difficulté, pour moi en tout cas, est de devoir explorer de nouvelles pistes expliquant certains de mes aspects de la personnalité.

La psy m'a dit que la trés forte anxiété avec laquelle j'avais passé le test donnais un résultat de QI sous estimé. Le bilan indique que le test est perturbé par une importante anxiété. En outre, le bilan dit que je suis en constante recherche de perfection et tente de garder le contrôle en permanence avec une dépense d'énergie dirigée en ce sens. Bref de la névrose en quantité SVP.

J'ai clairement demandé comment j'avais pu à ce point me tromper (relativement au livre de JSF et autres références). Elle m'a dit que je n'avais pas la pensée en arborescence mais des caractéristiques communes chez les zebres dont ce qui est en lien avec les émotions, l'affect mais aussi d'autres caractéristiques comme le langage avant 2 ans, l'hyperesthésie...

J'avoue que j'étais sonnée par le résultat et je n'ai pas posé toutes les questions que j'ai aujourd'hui et que je retrouve pour partie dans vos messages.

Le bilan indique que je dois mieux me connaître afin de tirer profit de mes ressources intellectuelles et créatives . D'après la psy c'est mon perfectionnisme qui me pousse à la réussite et non un HPI lorsque j'aime bien quelqu'un je suis capable de donner le meilleur mais je suis aussi capable du pire.

Il est clair que j'aimerais savoir ce que donnerait le bilan si je le passais sans les fragilités et l'inconfort psychologique important qui sont décrites. Hélas, je n'ai pas le remède pour stabiliser mes repères internes, et canaliser mon énergie à autre chose qu'une lutte contre moi même.

Quetzal10
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 8:39

Penses-tu retourner la voir pour poursuivre la travail et poser toutes tes questions?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Quetzal10 le Mar 24 Aoû 2010 - 8:43

je ne crois pas car elle m'a pas proposé d'être suivie par ses soins. Il faut dire que je suis suivie par ailleurs.

Au fait le bilan ne parle pas formellement d'inhibition intellectuelle.

Quetzal10
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 9:10

Encore une fois recoiffons les i de leur point sur zèbre/hqi.
Le terme de zèbre a été choisi par JSF et elle seule, pour constituer un synonyme dépassionné de surdoué ou hqi, elle le dit très expressément dans son livre. Dire qu'il existe des zèbres non hqi (je ne parle pas de ceux qui n'ont pas encore fait le test) c'est comme dire qu'il existe des automobiles sans moteur ou des imprimantes qui ne sont pas conçues pour imprimer. C'est la DEFINITION du mot zèbre par celle qui l'a choisi. Ce n'est pas nous qui choisissons.
Si quelqu'un clairement et formellement identifié comme non-HQI/surdoué (cad autre chose qu'un chiffre brut mais une analyse de son fonctionnement cognitif) il n'est pas zèbre par DEFINITION. S'il se sent zèbre, c'est qu'il partage avec eux certaines choses; mais il est autre chose, à découvrir et à nommer.

Si elle pense pouvoir affirmer que ta pensée ne fonctionne pas en arborescence, alors ce n'est plus une question d'inhibition intellectuelle en effet. Lorsqu'on l'a, elle marche tout le temps comme ça; on n'est pas 'arborescent' quand on est en forme et 'non-arborescent' quand on est inquiet ou en dépression. La pensée arborescente est une caractéristique importante, voire fondamentale des hqi/zèbres. Ne pas l'avoir (toujours sous réserve que ce soit formellement établi) écarte l'hypothèse zèbre.

Autrement dit : tu es d'un modèle tellement spécial que tu ne rentres dans aucune catégorie, pas même celle des équidés noirs et blancs à rayures. Il n'y aura pas de bouquin pour te décrire par le menu, personne pour te dire "si tu es ci, tu devrais aussi être ça !" Tu as ton propre modèle à découvrir et à vivre. Et en plus, on te dit que c'est un modèle du genre brillant ! C'est pas mal, non ? Simplement, puisque le bilan semble fiable, il sera prudent pour toi de prendre du recul avec ce qui sera dit ici : tu risquerais de négliger tes spécificités propres en voulant trop ressembler à un autre genre de bestiau... Sois toi-même Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 9:23

J'ai l'impression qu'il y a pas mal de personnes qui se retrouvent dans la description du zèbre sans l'être donc peut-être cela sera t'il étudié un jour. Ca me semble intéressant en tous cas parce qu'il y a réellement quelque chose là....
(Sans faire la lourde, je trouve la thèse précédemment citée apporte quelques éléments à mon sens)

Par contre, je me demandais à partir de quoi, dans les tests, la psy pouvait dire que la pensée n'était pas en arborescence si il lui avait semblé que si avant.

A ta place, j'essaierais au moins d'avoir un autre rdv pour lui poser tes dernières questions. Ca peut vraiment aider pour la suite, et c'est dommage de rester avec ça en suspens. Il me semble et vu le cout des bilans chez cogitoz, ils peuvent bien faire ça.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Quetzal10 le Mar 24 Aoû 2010 - 9:44

A plume d'eau rayée : je pense avoir écris que je n'étais pas zèbre donc pas la peine d'y revenir. HQI =zèbre.

A vega : Je retournerais la question à ceux dont le bilan a indiqué qu'ils possédaient la pensée en arborescence. Comment a été détecté cette forme de pensée dans les tests.
C'est plus facile d'expliquer à partir de quelque chose qui existe que le contraire comme dans mon cas.

Plume d'eau rayée ou toi vega et les autres ? qu'en est il de vos resultats par rapport à la pensée en arborescence?

Je dirais que si la pensée en arborescence est detectée du fait d'un QI supérieur à 130, alors l'inhibition intellectuelle peut la masquer en faisant chuter les résultats du WAIS mais si la résussite à certains substests, indépendanmment du résultat global, indique une forme de pensée en arborescence alors je ne m'explique pas que la psy n'ai pas donné d'explication pour l'exclusion de ce critère.

Quetzal10
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 9:55

On peut dire que JSF aura vraiment, pardonnez moi l'expression, "foutu la merde" avec son best seller... Car la douance étant déjà compliqué à aborder, on n'avait pas besoin d'une psy adepte du marketing pour démocratiser la question... et énumérer des caractéristiques qu'on ne retrouve pas seulement chez les HQI. D'ailleurs, en ce qui concerne la pensée en arborescence, il y a encore très peu d'études scientifiques là dessus, mais JSF, sure d'elle, nous balance ça en 2 paragraphes sans expliquer quoique ce soit, elle l'affirme seulement... Et puis pitié, arrêtez avec ce terme de zèbre, c'est débile, on dirait des gosses! Perso, je vais me désinscrire de ce forum! J'en ai marre de voir des gens considérer "trop intelligent pour être heureux" comme un livre sacré..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 10:04

Je ne pense pas que Plume s'adressait à toi, Quetzal, on voit bien que tu as compris, mais certaines personnes refusent de le faire, c'est tout.

Personnellement, et je ne suis pas passée par cogitoz, on n'a pas particulièrement abordé la pensée arborescente. Si je te pose la question, c'est que je ne vois pas trop où ça apparait dans les tests, mais peut-être certains ici seront plus à même d'en parler.
J'avoue avoir toujours eu du mal avec cette notion...
Toujours eu l'impression que c'était une grande quantité de ressource qui permettait à la pensée de partir dans tous les sens, pas qu'il y avait un mur entre les 2 fonctionnements. Mais bon, a priori, la littérature semble dire le contraire donc mon sentiment n'a pas grande valeur dans ce cas....

Ingscad: JSF a permis à de nombreuses personnes d'en savoir plus sur elles-mêmes et parmi eux un grand nombre de surdoués. Je suis d'accord avec toi sur le terme "zèbre", il n'empêche qu'il est plus facile à utiliser que "surdoué" au début, surtout quand on se sent nul. Ce qui est embêtent, c'est quand on n'arrive pas à avancer, mais ce n'est pas le cas de Quetzal.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 10:07

Vega, je te plussoie sur toute la ligne (ou tout le topic plutôt)...

Et pareil, je suis plus que circonspecte sur l'idée du fonctionnement arborescent. Pour moi si on ne sait pas toujours justifier les réponses qu'on donne c'est juste que la pensée ne se fait pas de manière totalement consciente (elle se fait toute seule) et qu'on peut avoir du mal à sonder par quelles étapes elle est passée a posteriori, surtout si ça va vite et loin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 10:13

+ 1 pour CHEROKEE

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 10:34

A plume d'eau rayée : je pense avoir écris que je n'étais pas zèbre donc pas la peine d'y revenir. HQI =zèbre.

En effet ce n'est pas pour toi que je le disais mais par rapport à une intervention précédente.

Je dirais que si la pensée en arborescence est detectée du fait d'un QI supérieur à 130, alors l'inhibition intellectuelle peut la masquer en faisant chuter les résultats du WAIS mais si la résussite à certains substests, indépendanmment du résultat global, indique une forme de pensée en arborescence alors je ne m'explique pas que la psy n'ai pas donné d'explication pour l'exclusion de ce critère.

C'est certainement la 2e hypothèse, sinon le truc se mordrait complètement la queue. Le bilan ne consiste pas à mesurer le QI et à conclure "vous êtes au-dessus de 130; DONC vous avez forcément la pensée arborescente et tout et tout parce que les Références (ou sainte JSF) ont décrété que ça faisait partie du pack". Je ne sais pas quels sont ces subtests. N'ayant aucune donnée pour supposer le contraire, je suis juste parti du principe que la psy t'avait dit cela avec de bonnes raisons. Ce qui est sûr, c'est que si cela te trouble, il faut que tu lui demandes comment et pourquoi elle arrive à cette conclusion. Elle te le doit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Quetzal10 le Mar 24 Aoû 2010 - 12:36

je l'ai fait elle m'adit que c'était par rapport à mes résultats sans plus d'explication. Aujourd'hui, c'est encore ma curiosité qui me donne envie de savoir.
Je suppose que je n'ai pas le profil psychométrique pour aller dans ton sens. Cela étant dit, lors du bilan elle n'a pas été en mesure de me le dire ni de le montrer. Pour ma part étant déconcertée, je n'ai pas insisté et j'ai plus trés envie de dépenser 70 euros (pour le coup) pour satisfaire ma curiosité. Je pense qu'il y a ici des personnes capables de partager leur expérience sur l'interprétation de leur bilan et notamment sur cette forme de pensée.

Quetzal10
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 04/07/2010
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Invité le Mar 24 Aoû 2010 - 12:46

Il ne me semble pas aberrant qu'elle puisse répondre à tes questions par mail ou par téléphone. La mienne me l'avait proposé en tous cas. Je vois pas trop pourquoi elle te ferait encore payer 70E pour expliquer quelque chose qui n'était pas clair, mais effectivement rien ne l'y oblige.
Après c'est à toi de voir mais c'est normal d'éprouver de la curiosité face à quelque chose qui n'est pas bien expliqué.

De toutes façons, il n'y a pas de barrière nette entre surdoué et non-surdoué donc il ne peut pas y en avoir entre pensée arborescente et pensée linéaire, à supposer que cette distinction existe réellement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Non zèbre après le test

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum