Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Page 9 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par the buru le Mar 3 Sep 2013 - 12:23

j'aimerais donc enfin avoir le témoignage et non pas toutes ces fadaises dont tu nous abreuves depuis tant de posts.
A première vue il pourrait sembler paradoxal de vouloir témoigner de quelquechose qu'on n'a pas vu, mais le paradoxe n'est qu'apparent.
Aussi je ne te demanderai pas de te justifier là dessus. Je m'en fous. Ce qui m'intéresse c'est ton témoignage.
Il s 'agissait en effet d'un témoignage mais il semble qu'il ai fallut 8 pages pour que cela soit lu.  -soupir-

8 pages pour juste être lu, c'est long, c'est chiant...je trouve.

Alors oui, quand je parle et qu'on m'écoutes pas je fait de la cnv...Et quand malgré ca au bout de 4 pages on m'écoutes toujours pas je gueule.
L'étape d'apres c'est je me casse, à vous de voir, moi j'ai mit les formes sur X pages, la ca me gonfle.
Pas envie de mettre les formes avec des gens qui ne me voient pas.

(et merci à chapi, vieux motard que jamais)

Si les "psys" diplômés n'arrivent pas à voir que parler de sa vie et de ses traumas à qqn qui est en train de causer des siens, qui a ouvert un topic exprès pour cela, ca peut aussi être perçu comme "agressifs, je ne peut rien ni pour leur compétence ni pour leur empathie qui égale probablement leur maitrise de la logique.
Si ils ne voient pas que rester courtois malgré cela pendant X pages c'est une volonté de communiquer je n'y peut rien non plus.
Qu'on m'excuse de me laisser aller à un ras le bol lorsqu'une demi douzaine "d'invités" sur mon topic ne respectant absolument pas mon intention de départ.
Qu'on sorte de son contexte des éléments de réponse de type "c'est pas le samu social ici", bhé oui, la c'est moi qui cause...Ca ne veut pas dire qu'on ne peut pas discuter, ca veut dire que j'ai ouvert un topic et que la BASE des forums c'est de lire le premier post du topic, de le comprendre et d'y répondre.

Bref...vous ne me voyez pas (le vous est généralisant, je n'oublie pas les autres) mais vous causez.
Adaptez vous, relisez moi, faite s l'effort de piger ce que j'ai lancé comme discussion ou cassez vous de mon topic.
Sinon modo et sinon c'est moi qui part.

A vous de voir quel forum vous voulez.
moi un forum ou on ne lit pas le premier post des mecs et ou chacun balance son pathos de manière anarchique je suis pas que que ca me botte.D'ou mon "c'est pas le Samu social ici" parfaitement revendiqué et assumé.


the buru
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 12:52

J'attends ton témoignage.

Tu as lancé la discussion. Fais en sorte que ça reste une discussion courtoise, au moins. Si tu casses encore une seule personne, je me casse aussi.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 13:20

Hmmm, tu fais quand même chier. Si ce que tu disais n'était pas intéressant, je ne me sentirais pas l'envie de continuer à participer. Mais prends donc en compte la violence de tes propos (qu'elle soit réelle ou perçue) et évite d'avoir recours à la rationalité pour en annuler ses effets, car ça n’empêchera pas ces derniers d'exister.

the buru a écrit:
Alors, comment donc en arrive t-on à faire passer pour des débiles tous ces gens ?
Et en plus tu arrives à induire des emotions non ressenties par ma personne.
Un vrai don dans la désinformation, fait en qqchose, vraiment.
Si tu avait la gentillesse d'éviter les procès d'intentions (c'est contraire à la charte de ce forum d'ailleurs), ce serait apprécié.
Prouve moi ce que tu viens de dire par rapport à ce que j'ai écris. Je m'en vais te prouver tout de suite que toi non plus, tu n'étais pas exempt de grosses erreurs de logique. Ça fera office de "jurisprudence".

Pour les bases de l'épistémologie, je ne dis pas qu'elles sont acquises (et je ne me prétends pas du tout parfait sur ces bases non plus - j'ai simplement fait le ménage pour savoir dans quoi je m'engageais en "adoptant" la psychanalyse, étant issu de la psychologie scientifique dure), mais que tout le monde était apte à comprendre que fondamentalement, nous ne savons pas et qu'il était important de comprendre qu'aussi logique une proposition soit-elle, elle est dépendante du cadre dans lequel elle s'inscrit et ne dit rien sur sur la réalité. Cette base posée, on peut faire ce que l'on veut dans un cadre, tout sera soumis au système logique de celui-ci.

Tu dois quand même bien savoir qu'il est extrêmement difficile d'apprivoiser l'angoisse que suscite le "fondamentalement, je ne sais rien".


Dernière édition par Ni-Sa le Mar 3 Sep 2013 - 14:09, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 13:38

Je cite the buru

Il s 'agissait en effet d'un témoignage mais il semble qu'il ai fallut 8 pages pour que cela soit lu.  -soupir-

8 pages pour juste être lu, c'est long, c'est chiant...je trouve.

Alors oui, quand je parle et qu'on m'écoutes pas je fait de la cnv...Et quand malgré ca au bout de 4 pages on m'écoutes toujours pas je gueule.
L'étape d'apres c'est je me casse, à vous de voir, moi j'ai mit les formes sur X pages, la ca me gonfle.
Pas envie de mettre les formes avec des gens qui ne me voient pas.

(et merci à chapi, vieux motard que jamais)

Si les "psys" diplômés n'arrivent pas à voir que parler de sa vie et de ses traumas à qqn qui est en train de causer des siens, qui a ouvert un topic exprès pour cela, ca peut aussi être perçu comme "agressifs, je ne peut rien ni pour leur compétence ni pour leur empathie qui égale probablement leur maitrise de la logique.


Quels traumas sont les tiens ?
Arrête de rationnaliser si tu veux nous parler de toi.


Et pitié arrête de t'attaquer aux gens, ils ne t'ont rien fait. C'est pas de leur faut non plus s'ils sont aveugles et sourds, ils font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Uccen le Mar 3 Sep 2013 - 14:55

psychologie scientifique dur(e) à croire.


Allongez-vous, on vous écoute.

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Nanana le Mar 3 Sep 2013 - 15:14

Du problème de la notion d'identité et des identifications qui en découlent. "Être" ne veut strictement rien dire. (Mais certaines croyances sont dures à cuir)

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9mantique_g%C3%A9n%C3%A9rale

Nanana
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 47
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Uccen le Mar 3 Sep 2013 - 15:25

Instinctivement (par atavisme modelé par la géographie sans doute) je prononce des phrases inintelligibles de telle façon qu'aucun ne puisse les abstraire.


D'ailleurs, la carte des Aurès ne recouvre que partiellement le territoire chawi, cela va sans dire.

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Nanana le Mar 3 Sep 2013 - 16:05

Bien sûr, comme tout PN qui se respecte, c'était inutile de le préciser.

Nanana
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1979
Date d'inscription : 26/07/2010
Age : 47
Localisation : bxl, ici et maintenant

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par the buru le Mar 3 Sep 2013 - 16:14

J'attends ton témoignage.
le témoignage il a été fait dans le premier post.
Je me sent décu et triste.
triste de voir a quel point certains concepts (rasoir d'occham, charge de la preuve etc.) ne semblent pas avoir pénétré les cerveaux, meme chez de nombreux professionnels. (je me dit ca des que j'ouvre un DSM ou que j’entends parler environ 70% de mes confrères...Merci aux autres ! )
Rien que je n'ai déjà exprimé ici je crois.
Si tu as des questions précises n’hésites pas.
Ca me rend triste car j'ai suffisamment d'amour pour l'humanité pour penser qu'elle mérite mieux.
Si je trouvait un mécène/de l'argent en masse j'aurais tellement d'idées pour développer la culture et la propagation de certains des mêmes qui ont sortit l'humanité de l'obscurantisme...
Alors pour l'instant je fait ce que je peut : j’écris un livre, je fait des formations et reçoit des patients...
je crois que j'ai envie de faire les choses en plus grand. Smile 

-------------------------------------------------
Hmmm, tu fais quand même chier. Si ce que tu disais n'était pas intéressant, je ne me sentirais pas l'envie de continuer à participer.
Ca va mieux en le lisant.

Mais prends donc en compte la violence de tes propos (qu'elle soit réelle ou perçue) et évite d'avoir recours à la rationalité pour en annuler ses effets, car ça n’empêchera pas ces derniers d'exister.
Les propos ils existent, je les ais tenus, pas de soucis.
Apres je ne peut etre tenu responsable de comment des gens dont je ne maitrise pas le système nerveux perçoivent mes propos.

the buru a écrit:

Alors, comment donc en arrive t-on à faire passer pour des débiles tous ces gens ?


Et en plus tu arrives à induire des emotions non ressenties par ma personne.
Un vrai don dans la désinformation, fait en qqchose, vraiment.
Si tu avait la gentillesse d'éviter les procès d'intentions (c'est contraire à la charte de ce forum d'ailleurs), ce serait apprécié.


Prouve moi ce que tu viens de dire par rapport à ce que j'ai écris. Je m'en vais te prouver tout de suite que toi non plus, tu n'étais pas exempt de grosses erreurs de logique. Ça fera office de "jurisprudence".
pas compris


Tu dois quand même bien savoir qu'il est extrêmement difficile d'apprivoiser l'angoisse que suscite le "fondamentalement, je ne sais rien".
Bien sur.
Je pense que, dans le cadre de ce topic, discuter avec des gens qui ne sont pas au clair avec ca ne m’intéresse pas...A moins qu'il me montrent que je me trompe en sachant accueillir ce que j'ai ecrit autrement...Ca arrive parfois, j'ai une amie qui ne lit jamais, se désintéresse pas mal de tout ce qui a à faire avec les idées mais possède un cœur tellement ouvert qu'elle arrive à transcender la chose par le cœur.
C'est quand il n'y a ni le cœur ni la tete qu'il ne reste plus grand chose...à mon avis.
Ceci dit oui, tu as raison, c'est anxiogène pour bcp de gens, je le sait bien, c'etais le sens de "c'est pas le Samu social".
Parce que si je parles moi de mes émotions et que d'autres prennent la parole pour y déverser leurs angoisses propres sur ce thème je craint qu'on y arrive guère.
Question de méthode probablement.
Ce qui fait qu'on aborde rarement son propre pathos immédiat avec un patient en séance...( on peut aborder le pathos digéré...Dans certaines écoles)

Quels traumas sont les tiens ?
Le fait que je ne me sente pas accueillit et qu'il faille 8 pages pour etre vu malgré mon effort de com' par exemple Smile
Tu n'est pas sans savoir qu'exiger de qqn qu'il aborde qqchose de sensible apres 8 pages de HS ou il n'a pas été vu n'est pas la meilleure façon "d’accueillir" Wink

Arrête de rationaliser si tu veux nous parler de toi.
je fait ce que je veut, surtout quand tu utilises l'impératif.On exiges pas l'intime, il se racontes quand il le souhaites.

La ca m'a gavé de ne pas avoir été vu à ce point par des gens qui font des leçons sur l'empathie et l'émotion...Pas un échantillon sur eux.

Et pitié arrête de t'attaquer aux gens, ils ne t'ont rien fait.
et vla t'y pas que celui qui me soupçonnait il y a 2 pages de nier la souffrance des victimes me fait la lecons.
La tu vois je suis dans la première phase (regardez, je vais vous démontrer en le vivant ce que je disait.)
Cad que la j'ai envie de hurler connaaaaaaard.
Sauf que :
- je sait qu'il n'est pas question de toi, c'est un jeu de projection
- j’espère que toi même tu es clair avec ca, sinon tu vas pas tarder à me détester :p
- Il ne me viendrais pas à l'idée de penser que c'est dans ton être ontologique.

C'est pas de leur faut non plus s'ils sont aveugles et sourds, ils font ce qu'ils peuvent avec ce qu'ils ont.
Tu as parfaitement raison.
Juste que de mon point de vue ils ne peuvent pas grand chose.
Sur ce je vais passer à autres choses, aller m’exprimer auprès de gens câblés pour m'entendre.

Messieurs dames.

Merci à tous et à toutes pour ce moment thérapeutique, j'ai appris pleins de trucs, notamment à cadrer les gens plus tôt sur un fora quand on ne les connait pas.
Cela me sera fort utile pour la suite Smile












the buru
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 16:16

J'ai les yeux qui saignent depuis le début de ce top piques.
Achetez vous un dictionnaire, un Bescherelle aussi. Et ensuite venez nous cassez les couilles avec des questions de sens. Ouais ça me rappelle les Maths: "Monsieur vous êtes sûr pour l'énoncé, c'est pas plutôt..." ahahaha ça faisait marrer mes petits camarades mais pas trop le prof. Faut dire qu'à l'époque j'avais besoin de câlins.
Vous pensez que vous avez besoin de quoi de câlins ou de coups de pieds au cul ? je penche pour la 2ieme option. Ma patience a atteint ses limites. Et mon empathie en pâtit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 16:21

IMPASSE donc.
Il n'y avait donc pas de discussion c'était une illusion, un tour de passe-passe... Bravo le magicien.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par bepo le Mar 3 Sep 2013 - 16:25

Une chose est certaine : l'homme a toujours eu du mal à accepter son sort.
Il cherche à le maîtriser. Manque de bol ca demeure encore et toujours une quête et non une victoire.
Manifestement l'homme est très mal fichu et cet état de fait lui est particulièrement insupportable.
Alors il passe son temps à inventer tous ce qui lui est possible d’imaginer pour se donner l'illusion d'une maîtrise définitive.

Les concepts du bien et du mal en font partie. Parmi d'autres....

Je crois qu'il faut savoir garder à l'esprit ceci et qu'il y a donc de forts doutes que certaines théories ne relèvent que de cette lutte contre l'anxiété, y compris lorsque ces fictions en question sont dotées d'un contexte suffisamment crédible pour que le public se laisse avec bonheur embarquer par l'histoire.

Je pense que je ne déroge pas à la règle.
Maintenant quand je sais qu'il y a une danger, moi ça me fait beaucoup plus peur d'entendre mon entourage se rassurer avec une histoire à dormir debout. Ca veut dire que mon entourage se rassure faussement et n'est plus vigilant voire devient imprévisible. Et plus je sens une construction totalement arbitraire jouer ce rôle de ciment social, plus je flippe.
Je préfère juste lutter contre mon angoisse et apprendre à la gérer.

Donc l'homéopathie, la psychanalyse et touti quanti, ca me fait flipper. Pour moi c'est un univers kafkaïen où un tissu social totalement pervers pour le coup, se construit sur des inepties et finit par être tellement complexe qu'il en aurait presque des apparences de réalité, et que personne n'ose plus le contester considérant qu'il vaut mieux faire avec. C'est vraiment ce qui me donne envie de côtoyer un nombre minimal de personnes.

Je crois bien qu'effectivement c'est encore un leurre de l'histoire, le siècle des lumières n'a pas effacé l'obscurantisme. L'obscurantisme est  probablement un besoin, un effet secondaire inhérent à notre nature.

Et comment faire :
Lorsqu'on dit aux gens "attention on est tous cons", il nous répondent "pour qui tu te prends, tu te crois plus intelligents que nous".(Edit : d'ailleurs il résolvent souvent ceci en admettant que la première phrase était pertinent mais correspondait à de projection, et que quiconque critique un groupe plus nombreux que le sien est donc débile. Ce qui n'est peut être pas faux d'ailleurs.)
Bref. A se tirer des balles.

J'avais lu que trois pages du topic, mais en continuant plus avant j'ai l'impression de vivre ce type d'anecdote ici.
Je vois pas le problème avec the Buru. Je n'ai aucune compétence académique en psychologie, un peu plus en sciences. Je pars du principe que ce qui ne me convainc pas ne peut être considéré comme vrai. Et pour l'instant the Buru me semble le seul qui reste dans le raisonnable.

Il ne faut pas confondre se leurrer soi même, et clamer à la face du monde que son leurre doit donc être reconnu et partagé par tous.(edit même si ca fait vraiment du bien et qu'à petite échelle c'est sûrement vital de vivre cette "communion")
The Buru indique uniquement a mon avis, qu'il faut prendre beaucoup de recul sur le concept de pervers narcissique, prendre beaucoup de précautions en en parlant, et non le servir a toutes les sauces comme c'est le cas. Il ne dit pas qu'il est interdit d'utiliser une stratégie cognitive de copping qui nous soit propre.
Il dit que la stratégie n'est pas une science et que donc la véhiculer correspond à vouloir imposer à autrui sa vision. C'est donc une forme de perversité. Le mécanisme s'apparente à un mécanisme sectaire, qui malheureusement n'est pas mal ou bien, mais humain. Donc admettons qu'il l'est, que tous nous y avons recours et attachons nous à lutter contre le fait qu'il prévale. Pas en s'arqueboutant contre cette tendance chez les autres, ce qui lui donne une existence en creux, mais en s'attachant soi à ne pas favoriser ce type de mécanisme, par lassitude, conformisme, ou manque de confiance.
Seule la science a théoriquement cette vertu de fédérer autour d'elle, tout du moins dans le secteur ou elle n'est pas sous forme de conjectures.
Donc restons y au lieu de nous accrocher à des théories.

Ca n'interdit pas de se raconter des histoires, mais il faut alors le sous titre "fiction qui fait du bien".

Quand je lis que si the Buru cherche à remettre en cause la notion de pervers narcissique c'est donc qu'il l'est probablement, pour moi c'est typiquement un raisonnement pervers.


Dernière édition par qwerty le Mar 3 Sep 2013 - 16:35, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 16:35

Amen.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par bepo le Mar 3 Sep 2013 - 16:36

J'en demandais pas tant.
Sale journée tiens.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 16:38

Quand je lis que tu écris que quand te lis que si the Buru cherche à remettre en cause la notion de pervers narcissique c'est donc qu'il l'est probablement, pour toi c'est typiquement un raisonnement pervers, pour moi c'est typiquement un raisonnement pervers.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par bepo le Mar 3 Sep 2013 - 16:46

Le fait que tu ne perçoives ma phrase que comme une attaque sans sens qui ne mérite qu'un "c'est celui qui dit qui l'est" en réponse m’inquiète.

Donc j'explicite.
Le raisonnement que je cite revient à fournir dans l'expression de sa surprise une seule explication possible, alors que l'on sait pertinemment qu'il y en a de multiples autres.
Mélanger question et réponse. Suggérer pour discréditer l'autre sans en être réellement responsable puisqu'on affirme pas mais on invoque un raisonnement pseudo logique.

Hors quand je lis que le pervers narcissique serait un diable inguérissable, dont la problématique ne pourrait au mieux que se résoudre par une prise de conscience de sa part ne pouvant qu'inexorablement se solder par un suicide, je trouve l'attaque particulièrement perverse.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:01

Tu as tout à fait raison.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:01

c'est exactement ce dont je souhaitais discuter avec the buru

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:02

le point de vue de la personne qui se reconnait dans la définition du pervers narcissique.
j'ai ouvert la porte il me semble, mais je ne peux pas faire tout le chemin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:06

Il m'a semblé dans son premier post qu'il souhaitait aborder le probleme dans l'autre sens, du point de vue du pervers. Après tout ce serait équitable. Mais j'attends toujours.
Alors qu'on vienne me dire que j'utilise des procèdés pervers, certes. Mais je vais te dire le fond de ma pensée.
Je pense que the buru se reconnaît dans les critères.
Je veux bien en discuter.
Mais toutes ces circonvolutions me gavent.
Donc soit il est Ok pour discuter à coeur ouvert. Soit il conduit à l'impasse. J'ai l'impression que c'est ce qu'il a choisi. Je peux être à coté de la plaque. Mais j'ouvre la porte au cas où. Si c'est pas ça, tant pis, au pire je passe pour une conne et je m'en tamponne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:10

et je trouve qu'effectivement une "prise de conscience se soldant par un suicide" est une façon de présenter les choses particulirement néfaste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:12

Si je livre le fond de ma pensée de victime de pervers narcissique (ou personne étiquettée comme tel). Ce que j'ai ressenti:
- une grande souffrance
- difficile à apaiser
- que j'ai pris en plein face pendant des années
- qui a failli me détruire
cependant je ne pense pas que cela soit sans issue, sinon je ne serais pas restée sur ce forum soyons clair.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:13

désolée de vous parler seulement en ressenti mais rationnaliser ça me semble dérisoire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:13

profondement merci pour ton post qwerty,tu formules bien une partie de ma pensée concernant ce topic
il m'a mis du soleil dans le coeur....savoir que certains pouvaient quand meme continuer à reflechir et avec leur coeur et avec leur tete en allant au delà du lynchage de la personne qui souleve simplement un questionnement sur la partie du monde que beaucoup prefere se garder à couvert...en la cachant par des demons et des sorcieres de magazine .. à croire que c'est moins douloureux de croire aux demons exterieurs  que de regarder les siens Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Invité le Mar 3 Sep 2013 - 17:31

qui a lynché qui ? on croit rêver là... une petite perte d'objectivité ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 9:14


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 13 Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum