Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Aller en bas

Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers" - Page 7 Empty Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par the buru le Mar 8 Oct 2013 - 14:28

Bonjour, je tombe sur ce fil par hasard, attirée par "pervers", une question qui m'occupe depuis longtemps.
The Buru, a la lecture, ton texte m'a dérangée et puis finalement, je suis d'accord.
Tu ne pouvait pas me faire plus beau compliment...Etre dérangé puis, finalement être d'accord, c'est souvent être enrichit:face: 

J'ai fait une analyse et j'ai découvert, derrière une colère terrible, mes schémas masochistes. Ce fut un grand choc et une grande tristesse. Depuis, je redresse la barre.
Cool Smile (que tu redresses la barre NB Laughing  )

Or, il se trouve qu'au moment même où je disais à mon psy il y a cinq mois qu'il était temps pour moi de déconstruire les "monstres", je lui annonçait mon inscription à un atelier de communication non-violente.
et oui...Les relations toxiques n'existent que parce qu'on les laisse perdurer...C'est une vérité qui peut apparaitre comme violente parfois, surtout lorsqu'on a le sentiment de les subir...Le problème c'est que le "sentiment de" et ce qui se passe en réalité sont deux choses différentes...Mais le but n'est bien sur pas de faire culpabiliser qui que ce soit...Ce qui est peu audible par certains.

Ce n'est donc pas sans plaisir que je reconnais son application dans ta manière de communiquer.
Des fois...Parce que des fois la CNV ca me gonfle aussi...M'enfin quand j'ai l'élan de prendre en charge la relation, je le fais...

Je ne suis pas experte es-perversion (je l'ai cru), mais enfin les deux cas qui m'occupent (si l'on peut dire, vu mon éloignement physique) sont effectivement des individus dont les besoins d'affection et d'écoute ont été proprement piétinés, la carence est immense. Je ne suis pas au point (débutant à peine en CNV) de pouvoir gérer au moins mon père (mon frère ayant coupé tout contact) sereinement, en allant chercher ses besoins. Mais bon, je me donne les moyens et j'ai assez vécu pour savoir que ces choses-là prennent du temps et demandent à régler des trucs.
Je trouve ton témoignage intéressant dans le sens ou tu nous apprends que, quand on ouvre son cœur et ses oreilles, ce qu'on nomme habituellement "perversion" prend une tout autre allure...
C'est exactement le sens de mon message.
Je ne nie pas l'existence d'un nombre ridiculement bas de pervers (autant que les accidents d'avions grande ligne) mais quand je n'entends pas le cœur ouvert chez la personne qui témoigne, mon rasoir d'occham m'invite à penser qu'il s'agit plus d'une personne "perversisée" que d'un véritable pervers (chose, je le répète, réellement rarissime).

Les mots que nous utilisons dans le quotidien ne sont pas ceux de la psychologie ou de la psychiatrie, même s'ils leur ressemblent. Il est assez courant de confondre un peu pervers et sadique, par exemple. De même que L'on étend vite à la personne toute entière un comportement itératif.
+1

Je comprends que tu sois triste de voir les mots utilisés à mauvais escient. Peut-être le serais-tu moins si tu allais voir le besoin et l'émotion que cachent ces mots chez ceux qui les utilisent... Wink
Je les voit les besoins derriere...Cependant personne n'a jamais été plus proche de ses émotions en utilisant des concepts erronés.
On peut Hurler "j'ai mal", "t'avais pas le droit" "crève" dans un coussin en thérapie sans user de sadique anal pervers narcissique polymorphe avec forclusion du signifiant du nom du pere.. Surtout quand on ne sait pas ce que ca veut dire.
Si ca aide à sortir, je suis le premier à dire que c'est ok de s'en servir...Moi ca me va.
C'est quand, dans une discussion, on essaie de me faire passer une béquille pour un fait que je coince.


the buru

Messages : 869
Date d'inscription : 05/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers" - Page 7 Empty Re: Communication perverse, perversion, PN et tout ce qui commence par "per" et finit par vers"

Message par Cécile~ le Mar 8 Oct 2013 - 15:08

C'est quand, dans une discussion, on essaie de me faire passer une béquille pour un fait que je coince.

Oui ! Cela dit, l'ignorance, c'est comme un tonneau des Danaïdes, on n'en finit jamais de la combler... Courage, camarade ! ^^

Merci de ta longue réponse.
Cécile~
Cécile~

Messages : 237
Date d'inscription : 16/09/2010
Age : 45
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum