Les non testés

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les non testés

Message par 16dims le Dim 30 Juin 2013 - 14:00

Il n'y en a que pour les testés sur ce forum. J'ouvres donc un topic pour les quelques rares, rejetés de la société ET de ce forum, qui en plus d'êtres inaptes à vivre normalement, ne sont PAS testés et n'ont pas envie d'être testé. Pourquoi n'êtes vous pas testé, est-ce un refus de votre part, si oui, qu'est-ce qui le motive ?

Comme c'est mal polit ici (ici ça l'est, je sais pas pourquoi, mais ça l'est) de demander des choses aux autres sans donner un peu de sa personne, je vais commencer par évoquer mon propre cas, me soumettre à ma propre question. Donc si vous en avez rien à foutre de ma vie (ce que je comprendrais, la votre ne me passionne pas toujours) vous pouvez arrêter de lire à partir d'ici et répondre directement à la question posée.
prout:
Bien qu'ayant soupçonné depuis mon adolescence d'être éventuellement concerné par ces histoires, j'ai toujours refusé d'aller au bout. Dans un premier temps parce que lorsqu'on est adolescent on pas que ça à foutre de demander à ses parents "dit papa, dit maman, tu m'envoie chez le psy pour voir si je suis surdoué ?", surtout quand votre mère, qui n'a cessé de vous répéter "tu es très intelligent mon fils" et qu'on a jamais cessé de penser en soi-même "oui évidemment, je suis son fils, elle ne peut pas me dire le contraire" pendent que le père lui, s'en fout complètement. Ensuite, parceque dans l'état où j'étais (et ou je suis encore), qu'on m'annonce que je n'ai pas plus de potentiel qu'un autre glandu ne ferait que me donner une excellente raison de ne plus rien essayer du tout (déjà que je n'ai plus aucune envie de le faire, à force d'échouer, alors bon). Et enfin, parcequ'avec le temps, au fil de ma relation conflictuelle avec la vie et l'univers tout entier, j'en suis arrivé à la conclusion que de toutes façon, surdoué, HQI, ou débile mentale, ce n'est pas de le savoir qui réglera mes problèmes, car le problème, il est, au minimum, dans cette incompatibilité intrinsèque et insoluble entre "moi" et le reste de ce monde, cette "vie", avec lequel, manifestement, je ne suis pas fait pour vivre en communion... Mésentente cordiale (ou pas) entre moi et dieu, ou entre moi et satan, je ne sais lequel des deux, qui ne saurait être résolue par l’annonce d'un tel diagnostique. Si j'en ai voulu à mes parents de m'avoir foutu au monde, et ensuite, à l'univers de m'avoir fait existé, ce n'est pas à cause d'un HQI, ni même de mon rapport à la société, mais à cause de mon rapport à l'existence. Il s'agit donc d'un problème métaphysique, et il n'y a que la métaphysique qui peut le résoudre.

16dims
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1218
Date d'inscription : 20/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par amalgame le Dim 30 Juin 2013 - 14:40

Je ne suis pas testée.

Je ne me sens pas prête pour cela (je sors d'une période un peu trouble, ma mémoire et mes capacités en sont affectées, donc un test maintenant serait "falsifié").
Mais, pour l'instant, je ne le veux pas. En rencontrant ici des gens intéressants, en discutant avec eux, je me sens bien plus "en équilibre, heureuse" qu'auparavant. Moi, ça me suffit. Au fur et à mesure, certains de mes interlocuteurs franchissent le pas, se rendent compte qu'ils sont effectivement HQI-THQI, mais mon appréhension de ces personnes ne change pas.

Je ne sais pas si, au final, on oublie parfois la raison d'être du QI - un outil de diagnostic, afin de permettre à des patients d'aller mieux et de reprendre leur vie en main -  et non un passe-droit pour une aristocratie de l'intelligence, une chasse-gardée de l'efficience mentale. Ceux ici qui ont fait ces tests pour se comprendre eux-mêmes, un peu mieux, sont dans une démarche saine, que j'encourage absolument. Ceux qui l'ont fait pour rentrer dans telle ou telle organisation me semblent quant à eux se servir de cet outil comme tremplin de l'ego... je suis plus dubitative, mais pourquoi pas ? s'ils se sentent mieux ainsi, alors de manière détournée, leur but est atteint.

Mais cela ne devrait être, à mon sens, qu'une étape. La douance n'est pas une fin en soi. On parle d'ailleurs de "haut potentiel", et non de "haute intelligence" aujourd'hui : les surdoués ont des capacités. Ce qu'ils en font est de leur ressort.  
Tout ça pour dire que je pense que certains surdoués passeront leur vie entière à ignorer qu'ils sont surdoués, et à ignorer leur QI. Ils ont un vécu autre, une culture autre, ont eu la chance d'assouvir leurs besoins de connaissances, ont certes été "à l'ouest" des tonnes de fois, mais ont su concilier et mettre en valeur leurs différences avec leur entourage - et les mettre à profit dans leur vie professionnelle. Pour d'autres, pour X raisons, rien n'a eu la saveur de l’évidence - il faut alors se donner les moyens de rebondir. Le QI est là pour ça - un moyen tout désigné de reprendre confiance en soi.

Une dernière petite remarque - nous avons tendances ("nous" = quelques personnes sur ce forum) à dénoncer les étiquettes et les outils de classification, les notes, les échelles. Je trouverais éminemment triste et ironique qu'un jour, on nous demande de donner ici le chiffre de notre QI, ou pratiquait une forme de discrimination par rapport à lui, 16dims. Ce jour-là, je me barre d'ici.

amalgame
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 05/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Zwischending le Dim 30 Juin 2013 - 14:47

Tout pareil qu'amalgame... - et d'accord avec tout le contenu de son message -
Et je vis sans doute dans le monde des Bisounours mais je ne trouve pas que les personnes non testées soient rejetées ici. Bien au contraire (mais j'ai peut-être mal compris ta formulation ?).

Zwischending
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 888
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par 16dims le Dim 30 Juin 2013 - 14:49

zwizwi a écrit:Tout pareil qu'amalgame... - et d'accord avec tout le contenu de son message -
Et je vis sans doute dans le monde des Bisounours mais je ne trouve pas que les personnes non testées soient rejetées ici. Bien au contraire (mais j'ai peut-être mal compris ta formulation ?).

( C'était une forme d'ironie )

16dims
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1218
Date d'inscription : 20/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Zwischending le Dim 30 Juin 2013 - 14:54

Mea culpa, alors, mon détecteur à ironie est rangé dans le placard le dimanche après-midi...

Zwischending
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 888
Date d'inscription : 27/05/2013
Localisation : île de France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Invité le Dim 30 Juin 2013 - 16:06

Pour passer le test, c'est quand même bien d'être à l'aise avec la notion de QI, sinon ça n'a pas énormément de sens.
Perso je n'arrive pas encore à me faire une idée sur ce qu'il est (causes, différences de fonctionnement que ça peut entrainer rapport à l'intelligence) et de ce que le connaitre pourrait m'apporter (quel rapport aux autres, au monde, à moi).
Je n'aurais pas envie qu'il soit bas, ni a peine au dessus de la norme, ni bien au dessus de la norme... dans tous les cas ça me poserait un problème spécifique, sans forcément m'apporter le moyen de le résoudre.
A l'heure actuelle, si je devais quand même avoir une préférence, j'aimerais en avoir un de 110. Je me dis que ça donne la satisfaction (vaguement malsaine) d'être un poil plus performant que les autres, sans se sentir trop "cheaté".
Ça me gaverait complètement de savoir que le peu de choses que j'ai faite, je les ai faite parce que j'aurais un plus gros QI, et que ça ne m'a pas demandé d'efforts par rapport à ce que ça demanderait à d'autres... enfin, ça c'est dans l’hypothèse ou je verrais le QI comme génétique.
Bon après on peut aussi s'interroger sur la notion de liberté, mais le coup du QI je trouve ça vicieux.
Par contre ça permet d'envisager la multiplicité des visions, des manières de penser, avec plus de sérénité. La notion de zèbre met en avant la différence de rapport au monde... mais est-ce que c'est la seule chose qui le permet?
En fait non, mais j'avais "oublié". Venir ici (ma soeur m'a fait lire un extrait du bouquin sur les zèbres, alors que j'étais un peu en "crise") me l'a rappelé, avec la notion de QI, mais aussi avec d'autres choses trouvées sur le forum. Par exemple d'après un test à deux balles fait sur internet, je serais INTP, et en fait ça me parle encore plus comme idée, je trouve ça plus explicatif...  enfin il y a des "schémas" de pensée qui permettent de se ressaisir quand on oublie de réfléchir, plus on en a et moins on oublie pourquoi la communication est parfois si compliquée.
Bon... après je trouve ce forum intéressant, il traite de plein de sujets différents, il y a des personnalités originales, et des personnes que j'apprécie - mais j'ai beaucoup du mal à considérer les personnes d'ici comme étant plus intelligentes. Alors il y a souvent beaucoup d'introspection etc, c'est intéressant, mais je ne suis pas certaine de voir ça comme de l'intelligence, et je ne sais pas encore dans quelle mesure c'est lié au QI.
Bon... en gros pourquoi je ne le passerais pas (et en plus c'est cher, et il faut voir un psy erk)

edit: au fond ce que je dis n'a pas de sens, ne croyant pas vraiment au libre arbitre, mais j'ai tendance à privilégier l'aspect culturel à l'aspect naturel... là le QI ne me dirait rien de plus, il me donnerait juste une donnée non analysable.


Dernière édition par silent le Dim 30 Juin 2013 - 16:27, édité 1 fois (Raison : ajout)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Darth Lord Tiger Kalthu le Dim 30 Juin 2013 - 16:11

Je doute qu'ils soient rejeté les non testés, ils sont même majoritaire sur ce forum en fait.
Ceux avec qui j'en ai parlé en IRL me parlaient surtout d'une question de prix.
Si je n'avais pas été testé enfant, puis jeune adulte pour aider une copine qui avait besoin de surdoué pour une étude (et donc de retester en wais) je doute qu'à l'heure actuelle il me viendrait à l'idée de me faire tester. D'un autre côté je ne serais pas le même en ne le sachant pas peut être ? D'un autre côté je ne serais peut être jamais venu sur ce forum du coup ???
Bref, je pense pour certain une certaine peur aussi (être zèbre résout mon problème, mais si je ne le suis pas je dois tout reprendre à zéro...) et une question de prix.

_________________
Appel tigres // Règles de courtoisie // pour les nouveaux // C'est quoi les Tigres ?
"Hasta la tigrolution siempre !" "Nous pensons trop et ne ressentons pas assez !"

Darth Lord Tiger Kalthu
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 16881
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 37
Localisation : Koriban

http://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Invité le Dim 30 Juin 2013 - 16:49

amalgame a écrit:
Je ne sais pas si, au final, on oublie parfois la raison d'être du QI - un outil de diagnostic, afin de permettre à des patients d'aller mieux et de reprendre leur vie en main -  et non un passe-droit pour une aristocratie de l'intelligence, une chasse-gardée de l'efficience mentale. Ceux ici qui ont fait ces tests pour se comprendre eux-mêmes, un peu mieux, sont dans une démarche saine, que j'encourage absolument. Ceux qui l'ont fait pour rentrer dans telle ou telle organisation me semblent quant à eux se servir de cet outil comme tremplin de l'ego... je suis plus dubitative, mais pourquoi pas ? s'ils se sentent mieux ainsi, alors de manière détournée, leur but est atteint.

Mais cela ne devrait être, à mon sens, qu'une étape. La douance n'est pas une fin en soi. On parle d'ailleurs de "haut potentiel", et non de "haute intelligence" aujourd'hui : les surdoués ont des capacités. Ce qu'ils en font est de leur ressort.  
Tout ça pour dire que je pense que certains surdoués passeront leur vie entière à ignorer qu'ils sont surdoués, et à ignorer leur QI. Ils ont un vécu autre, une culture autre, ont eu la chance d'assouvir leurs besoins de connaissances, ont certes été "à l'ouest" des tonnes de fois, mais ont su concilier et mettre en valeur leurs différences avec leur entourage - et les mettre à profit dans leur vie professionnelle. Pour d'autres, pour X raisons, rien n'a eu la saveur de l’évidence - il faut alors se donner les moyens de rebondir. Le QI est là pour ça - un moyen tout désigné de reprendre confiance en soi.  

Très bien écrit amalgame, et je te rejoins pleinement. Maintenant, bien que je ne doute pas franchement de mes capacités, j'imagine que les voir écrites noir sur blanc pourrait me faire un déclic pour agir plus, autrement, dans ma vie. Peut-être aurais-je une estime de moi plus élevée, en tout cas plus consciente, bien que je n'aille pas mal actuellement. Je me demande si ça ne serait pas un catalyseur de vie.

Donc, parfois, je regrette de ne pas être testée, et parfois je me dis que je peux faire sans. J'oscille. Et comme je n'ai pas la motivation suffisante ni l'occasion qui me passe sous le nez, eh bien je ne suis pas testée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par FadeToBlack le Dim 30 Juin 2013 - 17:14

Je me sens moi aussi concerné par "toutes ce histoires" depuis mon adolescence. Même si de temps en temps, j'en fait abstraction, mon sentiment de différence au quotidien finit toujours par m'y ramener...
Je crois que si jusqu'à présent, je n'ai pas osé franchir le cap du fameux test, c'est à cause d'un subtil mélange de procrastination et d'une capacité incroyable à m'auto-saborder quand il ne le faut pas ! Very Happy Et depuis le temps que je cogite à tout ça, je suis quasi certain de contre performer le jour J ! Non pas que je pense spécialement "scorer" au-dessus de la moyenne mais je crois que je n'arriverais pas à être au meilleur de mes capacités et que l'évaluation sera biaisée.
Et puis, j'essaye de me dire que toutes mes misères ne sont pas forcément à mettre sur le dos d'un hypothétique HQI...J'ai également mes défauts de caractères !

Mais malgré tout, j'ai de plus en plus envie de le tenter quand même car cette question me pèse je voudrais réussir à me faire une idée. Et puis, je pense être dans une période ou je suis prêt à me remettre en question si mes soupçons se révélaient infondés..

FadeToBlack
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 719
Date d'inscription : 08/06/2013
Age : 33
Localisation : Always somewhere...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par abou le Dim 30 Juin 2013 - 17:15

En arrivant ici, connaissant l'existence des zèbres depuis un peu plus de 48 h, j'étais entrée dans une phase d'angoisse et de «faut que je saches, c'est impératif, comment je vais faire pour vivre ma vie sans savoir ?!». Et depuis, je me suis calmée, un peu plus zen, et je ne cesse de faire évoluer ma pensée sur le sujet, disant ici que si j'avais l'argent pour me faire tester, j'irais de ce pas, alors qu'en même temps, je commence à trouver ces classifications (notamment celle des «normaux-pensants») assez lourdes... Du coup, je crois que si on me donnait 2000 $ là maintenant en me disant «vas-y te faire tester», en ce moment (je veux dire à cet instant précis, 12h10, dimanche le 30 juin 2013, parce que je change d'avis constamment) je suis pas certaine que je le ferais... Parce que oui j'ai peur que mon QI ne corresponde pas à mes attentes ou que l'annonce d'une zébritude ne règle rien dans mon rapport aux autres et au monde qui m'entoure. Comme Cherokee, parfois j'aimerais que le résultat soit là pour m'aider à comprendre ce que je suis et pourquoi j'ai l'impression de ne rien faire ou penser comme les autres et d'autres fois, je pense que je n'ai pas besoin d'un chiffre pour connaître mes capacités. Bref, pour moi, ce n'est pas arrêté : je ne sais pas si je veux savoir.

Mais ce forum m'a aidée, notamment en me faisant découvrir les «scanneurs», ces personnes qui s'intéressent à tout, commencent des projets sans les finir, des généralistes plutôt que des spécialistes. Je ne sais pas plus si je suis un zèbre, mais ça m'a réconfortée dans l'idée que j'étais pas une lâcheuse incapable de faire ce que la plupart des gens semblent être capables de faire : s'intéresser à un domaine et s'y tenir. J'ai seulement une personnalité différente qui m'empêche de vivre ainsi, et ce n'est pas mal d'être comme ça.


Dernière édition par abou le Mar 2 Juil 2013 - 18:07, édité 1 fois

abou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 120
Date d'inscription : 22/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Segva le Mar 2 Juil 2013 - 5:06

(Abou tu es excusée si tu ne me lis pas! On en a assez discuté non? Wink )

Seulement nous rappeller que toute cette histoire de zébritude est un parcours personnel.
Le seul fait de se rejoindre sur ce forum parle déjà de chacun de nous.

Moi non plus je n'ai pas encore vu aucun message de rejet envers un non-testé, même sur un non-zèbre.
Moi aussi le jour où je le verrai je m'enfuirai en courant!!!

Donc il n'y a de bonne ou mauvaise réponse à vouloir être testé ou pas, vous avez tous raison.

Pour ma part je viens de prendre la décision de passer une série de tests (je souligne que pas seulement de QI) parce que c'est devenu un besoin personnel sur mon parcours.
Je cherche des réponses ailleurs que dans ma tête, j'ai toujours aimé formuler des hypothèses sur mon 'cas' et j'avais toujours trouvé des réponses qui me satisfaisaient.
Mais lorsque j'ai su du 'phénomène' qui nous réunit ici, ça a été l’effondrement de la tour!
J'ai tout remis en question!
Et depuis le doute est devenu de plus en plus paralysant.
Voilà pourquoi après deux ans de cogitation j'ai opté pour le faire, parce que j'estime que cela m'aidera à mieux me connaître.
Souvent on se décrit avec nos traits de personnalité, nos traits physiques, notre bagage socio-culturel, nos goûts et occupations mais rarement selon notre mode de penser, d’appréhension du monde ou notre façon de gérer ou vivre les émotions (et autres), selon ce que nos permet notre cerveau.
Une batterie de test me donnera certaines réponses qui m'aideront au point où j'en suis.

En parler à mes parents m'a aidé au début mais ils sont tout de même mes parents, non pas que je doute de leur opinion mais tout de même... ils sont trop près.
En parler à mon conjoint aussi mais ça tourne parfois au vinaigre en devenant une source de conflits.
En parler à quelques rares amis, bof. Je l'ai fait avec 2-3 personnes puis j'ai regretté.

Il me reste en parler à un professionnel, avec qui je n'ai pas de lien d'attachement émotionnel.
Mais au moins avec qui je pourrai en parler ouvertement sans me sentir prétentieuse!

Je ne crois pas qu'on doive se définir qu'avec le regard des autres mais reste que nous avons tous besoin (z ou pas z) d’interagir avec le monde.

Je crois que pouvoir l'affirmer de façon un peu plus objective que subjective dans mon cas, ça m'aidera à mieux prendre mes décisions futures.

Si je le suis ou pas, je n'en ai aucune idée.
La seule chose que je sais est que lorsque ce mal-être revient (le décalage, l'ennui, l'hypersensibilité etc etc) je viens sur ce forum et suis capable d'y rester des heures à lire et discuter. C'est comme me ressourcer.

Est-ce un signe? Qui sait, l'important comme vous dites c'est de chercher à se sentir bien !

Dsl pour la longueur de ma réponse!
Amitiés,

Segva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 41
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Harpo le Mar 2 Juil 2013 - 8:39

Je ne suis pas officiellement testé pour soigner ma névrose du doute et de l'entre-deux. L'entre-deux entre ce que je sais de moi et ce que je pourrais savoir grâce à un test / balise crée une zone d'incertitude dans laquelle je prends du plaisir à évoluer. Je sais que je me ferais tester un de ces jours, moment que je choisirais comme une étape nécessaire de mon évolution, un peu comme franchir une marche.

En attendant, tous les prétextes plus ou moins bon pour ne pas me faire tester fonctionnent parfaitement : je suis bien ici, je me reconnais et suis reconnu lors des rencontres réelles que je fais, ce que je sais sur moi me suffit pour le moment à être heureux, et a suffisamment éclairer mon parcours, mon histoire. Je suis déjà officieusement ce que l'on appelle vilainement un surdoué, et j'en ai les preuves. Je préfère consacrer mon faible pouvoir d'achat actuel à des plaisirs plus terrestres, et je n'ai toujours pas décidé d'aller vraiment me confronter en tête à tête avec un psy.

Mais j'en ressens de plus en plus le désir et le besoin. L'idée d'aller voir un psy et de passer des tests commence à me plaire, et même à m'amuser - j'aime bien les tests en général, et parler de moi. C'est peut-être là le cap a dépasser, celui entre désir et besoin...

C'est un peu comme arrêter de fumer : je n'ai pas besoin de me prouver qu'il est capital que j'arrête, je sais que je peux arrêter et que je vais arrêter, là, bientôt. Mais en attendant, je fume, et ça me va. Malgré tout.

Et je sais bien que le jour où j'arrêterai de fumer, cela me fera un bien énorme, mais que ce ne sera qu'un tout petit pas vers la sérénité et le bien être auxquels j'aspire.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Uccen le Mar 2 Juil 2013 - 15:22

Euh vite fait là je n'ai lu que le premier post, de 16dims donc,
je suis faignasse, je lis la suite dans 5 min., j'ai l'impression au contraire que dans tout ce beau monde  se qualifiant via tous les qualificatifs mis à sa disposition (zèbre, surdoué, HQI, THQI et autres sigles ou suite de lettres et chiffres) il y a quand même beaucoup de non testés (cependant sauf à l'arrivée de nouveaux membres cette proportion va en diminuant car c'est un peu leur Graal d'avoir un chiffre et donc la confirmation d'en être quand même je le savais mais le savoir vraiment ça m'ôte un doute et je l'accepte mieux et tout s'éclaire même si c'est dur mais je vais pouvoir aller de l'avant et tout s'explique je comprends mieux il va falloir  bla bla bli),
donc la question de 16dims s'adresse aux non-testés pensant le rester,
 
donc j'en suis, parce que PROUT (et sans aucun besoin métaphysique).

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Harpo le Mar 2 Juil 2013 - 17:00

Wink

J'aime beaucoup cette réponse, qui en plus fait un résumé de la mienne entre parenthèses !

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par bepo le Mar 2 Juil 2013 - 17:02

@Uccen: parfois j'ai aussi le sentiment que le forum perd tout son sens, et parfois je trouve au contraire qu'il reprend du poil de la bête. En cela je remercie les surdoués qui le fréquentent et sans qui, il n'existerait plus. Clairement je suis une forme de parasite. Mais bon discuter de la douance ne peut pas non plus être réservé aux surdoués, et forcément chaque concept est évalué à l'aune du soi, donc on s'envisage dans la peau d'un surdoué comme l'on s'est envisagé dans celle d'un superman, dans ses rêves, enfant. Les surdoués aussi s'envisagent parfois dans la peau d'un asperger ou d'un THQI.
Et finalement je me demande si le fait que des non surdoués s’imaginent surdoué ne peut pas aider indirectement les surdoués à s’intégrer. De la même façon que comprendre l'homosexualité permet à un hétérosexuel de renvoyer un message plus accueillant. Peut comprendre sans se mettre dans la peau de qui l'on cherche à comprendre.
---
Finalement je réalise que ce topic, auquel je dois donc participer en tant que non testé qui fréquente le forum, c'est le topic antinomique d'un topic coming-out, puisque cela revient à annoncer que l'on est peut être parfaitement normal !

Il n'y a pas de rejet explicite sur ce forum, mais forcément les surdoués diagnostiqués doivent chercher auprès de leurs alter ego des points communs afin de valider leurs théories sur les spécificités des surdoués. Cette démarche perd effectivement du sens lorsque l'on est pas testé. En plus cela ajoute un facteur de confusion pour les surdoués qui viennent de se découvrir comme tels.

Une dernière petite remarque - nous avons tendances ("nous" = quelques personnes sur ce forum) à dénoncer les étiquettes et les outils de classification, les notes, les échelles. Je trouverais éminemment triste et ironique qu'un jour, on nous demande de donner ici le chiffre de notre QI, ou pratiquait une forme de discrimination par rapport à lui, 16dims. Ce jour-là, je me barre d'ici.
En lisant je me dis qu'un tabou ça se crée. Ca n'est pas l’étiquette qui fait le problème, mais bel et bien la façon dont on appréhende les inscriptions portées par l'étiquette. On résume cela on disant donc : "je suis contre les étiquettes". Mais en fait j'ai l'impression que ce que l'on critique c'est notre propre incapacité à se détacher de cette étiquette, qui n'a pas forcément plus de signification qu'elle n'en a.
Et plus on se contraint à avancer caché, plus on incite les autres à le faire, et plus cela devient justifié. Plus le sujet est masqué et plus il est facile d'éviter de se poser les bonnes questions.
De toute façon il y a une marge énorme entre un forum libre accès comme le notre et un forum ou la participation serait assujettie à une preuve matérielle (IRL) en bonne et due forme. On peut envisager plein d’intermédiaires où la transparence mutuelle va croissante et est liée ou pas à une transparence vis a vis des internautes en lecture seule.

Sinon clairement j'ai du mal pour l'instant à envisager un autre forum ou je pourrais me sentir mieux.

Comme beaucoup j'ai quelques indices qui pourraient me faire penser que demander à un psy de passer le test n'est pas ridicule (ça c'est accoucher d'une souris Wink), mais me lancer dans une démarche concrète, envisager de consacrer une somme conséquente me rebute.
J'ai aussi du mal à concevoir, que alors que sans test il est difficile de comprendre finement ce qu'est le surdon, une fois le test passé, brutalement la signification ferait jour.
Je pense que si avant de passer le test on est dans le flou, alors une fois le test passé, il faut effectuer un démêlage conséquent. D'ailleurs même si personne ne le dit explicitement, cette idée est en fait partagée puisque l'on constate que beaucoup de surdoués cherchent à étalonner leur détecteur interne à surdoué. Il est très difficile de se dire affublé d'une caractéristique que l'on ne pourrait reconnaître avec certitude, et dont la signification nous échapperait en partie. Cela crée une dissonance cognitive.
Lorsque l'on passe le test et qu'il révèle un surdon cognitif, on ne doit pas manquer de commencer par croire sur parole celui qui nous indique alors ce que cela implique, en y voyant même probablement une forme d'évidence, pour ensuite faire le tri en finesse lorsque l'on est en tête a tête avec soi même. En gros je ne suis pas sur que le test dispense de s'interroger sur l'effet Barnum dans son interprétation du surdon et de ses répercutions concrètes dans la vie de tous les jours..

Bon comme d'hab c'est ce que j'en dis aujourd'hui. Merci de ne pas taper. Si je suis trop con, alors ayez le même comportement qu'avec la veille dame qui traverse une route, aidez moi à comprendre et ne vous dites pas "je la fait tomber, elle ne risquera plus alors d'aller plus bas". Bon je ne suis pas non plus une vieille dame. Wink

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par fleurblanche le Mar 2 Juil 2013 - 17:27

Salut !

Je poste entre plusieurs dossiers que je traite en même temps, donc je n'ai pas eu le temps de lire tout ce qui a précédé pour voir si quelqu'un n'a pas déjà dit la même chose que moi. Smile

Je ne me fais pas tester parce que je n'en ressens pas le besoin.

De passage dans une librairie, le titre du livre "Trop intelligent pour être heureux" a attiré mon attention parce que j'avais, justement, des "problèmes avec le bonheur", et, meilleure élève (20 sur 20 en maths au baccalauréat) et étudiante (2ème meilleure mention pour ma thèse écrite en seulement 2 mois avec mon bébé nouveau-né sur les genoux après avoir procrastiné pendant toute ma grossesse et bien avant) pour toujours, je me savais "intelligente".

J'ai acheté le livre parce que j'étais curieuse de voir le lien que l'auteur faisait entre mon intelligence et la difficulté que j'avais à trouver le bonheur, notamment avec la gent masculine, et un sentiment d'insatisfaction diffus dans la vie en général.

En lisant le livre, je me suis reconnue dans le portrait du zèbre.

De fil en aiguille, je me suis retrouvée ici, sur ZC.

Venir sur ZC, échanger avec les autres et apprendre d'eux, m'a aidé à me comprendre et du coup, à mieux me sentir dans ma peau et dans ma tête.

Si un jour j'ai des problèmes, et que la solution (genre consulter un psy) à mes problèmes passe par avoir un test de QI en bonne et due forme, je me ferais sans doute testée, bien que je déteste les dominos et les questions bizarres (et quand déteste quelque chose, mes performances baissent ! Laughing )

PS : mais si quelqu'un me propose du travail en multipliant par au moins 2 mon salaire actuel, avec comme condition d'être munie d'un test en bonne et due forme, JE FAIS LE TEST TOUT DE SUITE Smile !

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3565
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Lucilou Sauvage le Mar 2 Juil 2013 - 17:51

Merci pour ce p'tit spoil perso 16dims. Je ne suis pas testée, je me cherche énormément, je glisse entre les doigts des psychiatres qui donnent tels ou tels diagnostiques sur mon souci. J'ai lu TIPEH, je me suis sentie zèbre, ai eu trop envie de rencontrer d'autres zèbres avec qui je serais comme équidé sauvage dans la savane. Et quand on est sauvage on n'aime pas être enfermé dans un cadre. Alors si je n'avais pas eu quelques soucis personnels tendant à me demander de me justifier, je ne pense que j'aurais eu envie de me faire tester. Il se peut que je le fasse, mais ça passera après d'autres investissements financiers. Donc ça prendra peut-être un peu de temps. Je considère le forum comme un lieu de réunion de personnes "atypiques", et c'est un peu ce que les gens me font sentir, que je ne suis pas dans la "norme", voilà la raison de ma présence ici.

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par bepo le Mar 2 Juil 2013 - 17:55

@fleur blanche Faudra que tu dises d'ailleurs si avec le recul tu penses toujours ce lien entre intelligence et difficulté à trouver le bonheur aussi pertinent.
Pour ma part je dirais que le livre de JSF, par la vision de la douance qui y est décrite, plus qu'éclairer une zone noire, se contente d'améliorer le rendu des couleurs grâce à un éclairage plus proche de la lumière du jour.
C'est pour cela que des non surdoués peuvent s'y reconnaître.
Tout le monde fait la différence entre un écran d'ordi éteint ou allumé, mais peu apprécient la différence de rendu des couleurs entre l'écran Supermachin et Ultratruc (surtout lorsqu'ils ne sont pas côte à côte)

@astro : je ne crois pas que le forum soit un forum de personnes atypiques. Mais comme les surdoués sont atypiques, forcément il y a certains atomes crochus. En plus il y a certainement aussi des surdoués conformistes et d'autres moins, donc ça peut faire double liaison chimique. Mais il ne faut pas je crois déduire de l'hospitalité affichée du forum, qu'il serait initialement destiné aux atypiques. Le différence est subtile. En fait je suis pas sur qu'elle ne soit pas virtuelle. oupss.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Uccen le Mar 2 Juil 2013 - 18:15

Avant d'arriver ici je ne savais rien de JSF (son nom m'échappe et je ne cherche pas à le rattraper),
je ne m'envisage tout simplement pas dans la peau d'un autre, camionneur, pilier de bar ou surdoué certifié via tests et psys, à ce propos je n’envisage d’ailleurs pas le moins du monde d'aller voir un psy, pas plus l'écouter, je ne suis que moi-même, trouver matière à résonance ici-même peut surprendre un premier temps (je ne me considère en ce sens que comme un demi-parasite...je ne mentirai pas et dévoilerai que je me retrouve en de nombreux point de la description..après..la belle affaire), ensuite  je me sens toujours en porte-à-faux ici comme ailleurs, je dirais même que je m’efforce de l'être, communier m'a toujours rebuté.
Donc Qwerty je n'annonce pas le moins du monde ma normalité, je n'annonce pas grand chose d'ailleurs,
j'affirme juste mon désaccord ici ou là, idiot marquant sa négativité, non comme souci d'exister bien misérablement mais parce que je ne peux m'en empêcher, tant je vois des choses ainsi. Quand je m'enthousiasme ou trouve pertinence, je le savoure mais ne le crie pas forcément.


-------------------

Edit réponse au message ci-dessous de Qwerty :
ce n'est pas parce que tu ne t'adressais pas spécialement à moi, après tes pointillés, que je ne peux réagir, non ?


Dernière édition par Uccen le Mer 3 Juil 2013 - 12:11, édité 1 fois

Uccen
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2369
Date d'inscription : 26/04/2013
Age : 99
Localisation : Awras

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par bepo le Mar 2 Juil 2013 - 18:28

Joliment dit !
Quand à mon truc sur la normalité ça n'engageait que moi et une image comique que l'on pouvait Eventuellement envisager en arrivant sur le topic.
J'avais mis des ------ entre le premier para et la suite pour marquer la scissure. Le @uccen.... a été rédigé à posteriori et n'a donc pas pu présider à l'idée qui semble pourtant suivre dans la rédaction.


Dernière édition par qwerty le Mar 2 Juil 2013 - 18:34, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Lucilou Sauvage le Mar 2 Juil 2013 - 18:33

Ce n'était qu'un avis subjectif, mon propre ressenti personnel, Qwerty. Je parlais du ressenti qui m'a poussé vers ce forum.
Si je suis acceptée ici et que j'y trouve un peu de ce que je recherche, je ne vais pas passer mon chemin tout de suite. Il ne me semble pas non plus que je dérange la modération, ni les personnes que j'ai rencontré "IRL".

Lucilou Sauvage
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 964
Date d'inscription : 26/05/2013
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par bepo le Mar 2 Juil 2013 - 18:39

Ah oui oui Astro. Te justifie pas. Ca me semble très légitime. Regarde moi, je traîne ici depuis plusieurs années. Ca serait me tirer une balle dans le pied. Je ne suis pas testé.

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Segva le Mar 2 Juil 2013 - 18:45

Question: Et le sousdoué? Devrait-il se poser autant de questions avant de passer une évaluation?

Segva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 345
Date d'inscription : 03/03/2012
Age : 41
Localisation : Dans le coin du cercle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Le terrible le Mar 2 Juil 2013 - 19:45

16dims, Amalgame (et d'autres): Je suis moi même et autres (morceaux): on ne peut effectivement pas résumer son Etre à un simple chiffre, une étiquette. Je pense même qu'il serait douteux de résumer l'intelligence humaine à cette simple notation (laquelle est, comme toute mesure, perfectible). En fait, la mesure du QI, pour stressante qu'elle est, me fait penser un peu aux mesures tentées à l'échelle quantique par le père de la physique du même nom (Heisenberg). Rien à voir me direz vous. Et pourtant si: le brave homme expliquait que dans tous les cas, la mesure elle même affectait le résultat (en l’occurrence ici: il fallait éclairer un objet dans une trajectoire, succession d'espaces dans le temps, une longueur d'onde lumineuse courte, ou flash lumineux augmentait la vitesse de l'objet, tandis qu'une longueur d'onde plus longue faisait dévier l'objet de sa trajectoire). C'est un peu ma vision du test de QI (en grossissant les traits ^^ ): quand la mesure, sinon occulte, du moins dissimule en partie l'objet recherché.

Quand à la question "où se niche l'intelligence" (élargissons le débat), je connais bien sûr la fameuse théorie des 9 types d'intelligence ( sociale, mathématique, spatiale...), je la résume pour ma part à un seul type, qui évolue par la suite en une arborescence de manifestations, spécialisations. Pour moi donc, seule prédomine ce que je nomme "l'intelligence de l'instant", capacité à un moment M bien précis de résoudre un problème précis de façon idoine en un temps réduit. Le reste n'est que littérature.

Et je précise bien sûr que je n'ai pas encore passé ce fichu test, j'abhorre les étiquettes.


Le terrible
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 299
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 37
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Le terrible le Mar 2 Juil 2013 - 19:53

segva: le problème se pose en termes identiques pour ce que vous nommez affectueusement "le sous doué". A-t-il vraiment besoin de test pour prendre conscience de ses lacunes, handicaps? Porter cette lourde chape, cette tunique d'infamie, va-t-il l'aider?


Le terrible
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 299
Date d'inscription : 26/06/2013
Age : 37
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les non testés

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum