Rien ne glisse

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Sam 24 Nov 2012 - 17:46

Cela fait maintenant un moment que je traîne mes guêtres sur ce fofo et j'ai pu apprécier la diversité humaine du monde des surdoués, tout aussi varié que l'est celui n'importe quel groupe humain.
Cela dit, une phrase de jeanne siaud facchin entendue sur une radio ou sur youtube me trotte en tête; cette dernière fait la remarque que sur un surdoué, rien ne glisse. Chaque pensée qui passe à portée, chaque chose qu'il entend, lit, voit ou éprouve il va le sonder - plutôt que l'analyser dans le sens ou l'analyse est une méthode ordonnée à une fin, le retourner en tous sens, le méditer, le conserver, le modifier, ect. Et c'est complêtement mon cas. Sans doute même accompagné du fait que je discrimine finalement très peu l'importance intrinsèque de cet apport: tout a tendance à être pris avec la même curiosité, la même importance, un détail comme une révélation. Cela tient au fait je crois que nous essayons de voir les choses qui sont dérrière les choses jusqu'au point ou finalement les différences sont abolies pour paraître relever de lois internes similaires. C'est un peu comme percevoir derrière une simple lettre tout le potentiel des textes dont elle autorise l'écriture.
Ainsi, je prends tout, rien ne glisse, rien n'est sans importance, tout peut être utile, voire essentiel. Je pense tout, ressasse tout, non seulement les concepts, mais les phrases, non seulement les phrases, mais les mots...Ce trait m'est très saillant. Auriez-vous quelque chose à en dire vous concernant ?


Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Pieyre le Sam 24 Nov 2012 - 21:21

Je reconnais ce type de fonctionnement dans mon cas, mais avec des nuances.
Je capte en effet toute information de mon environnement, c'est-à-dire tout ce qui vient (bruits, paroles, mouvements, etc.) comme tout ce qui est là, immobile, simplement.
Mais comme ça, je dirais juste que je perçois un peu plus que d'autres, et encore : pas en toute disposition d'esprit. D'ailleurs, ce serait plutôt l'attitude contraire (à moins que ce ne soit un versant opposé) qui me ferait remarquer, c'est-à-dire le défaut d'attention. Me promenant avec une amie, elle s'étonne que je n'ai pas remarqué telle particularité de la personne que nous venons de croiser. Aussi me dit-elle que décidément je ne remarque rien. Pourtant, là où mes sens étaient en alerte, j'ai remarqué partout les petites choses, les petites formes...

Ce qui vient compliquer peut-être, c'est que j'en suis venu à m'irriter de tout ce que je ne peux m'empêcher de considérer, quand je le juge sans intérêt. C'est le cas souvent de ce qui se produit sans que j'y trouve un sens, ou de ce qui est là, qui se répète à l'identique, indéfiniment. Ainsi en bibliothèque j'ai toujours eu du mal à travailler. Je regarde tout ce qui est autour de moi, je lève la tête dès que je perçois un mouvement... enfin je ne parviens pas à me concentrer jusqu'à oublier ce flux potentiel de perceptions.

Aussi je tente en quelque sorte de ne pas faire attention volontairement. J'ai cette attitude notamment devant un affichage publicitaire. Je sais qu'il ne faut pas que je comprenne le second degré ou le sous-entendu, parce que réfléchir c'est retenir davantage. De même pour ce qui susceptible de me contrarier plus que de raison : il ne faut pas que je saisisse, que je comprenne l'implicite...

Finalement, si au départ aucune information ne glisse, j'en viens à en occulter certaines pour que les émotions négatives puissent elles glisser plus facilement. Aussi j'ai une attention pour ce qui est simple plus que pour ce qui est composé.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15331
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Dim 25 Nov 2012 - 6:03

J'en suis à penser que plutôt qu'un cerveau, c'est un athanor que j'ai sous le crâne. La petite cuisine ne s'arrête jamais. Ma psy a même ri en réalisant que je fais la même chose quand je rêve que quand je suis éveillé...On dirait un animal qui goberait toutes les bestioles qui passent à sa portée.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par adcvh le Dim 25 Nov 2012 - 9:40

C'est ce que la plupart des gens qualifient de "se prendre la tête", je crois.

C'est à tel point que je crois que ta description est même en dessous de la réalité, Fata.
Je me souviens notamment avoir élaboré toute une explication autour d'un espace en trop dans un mail, semblable à celui que je viens de faire. Déjà pour remarquer ça... Et ensuite chercher à lui donner un sens...

Je me demande pourquoi on agit ainsi. Est-ce par jeu ou par peur ?

Et sinon, comme Pieyre, dans certains cas, depuis quelques temps, j'ai tendance à me voiler la face. Je me dis "non, tu ne dois pas penser à ça, ça va te faire souffrir". Mais en réalité, si j'en suis venu à penser ça, c'est que je sais bien déjà où ma pensée va m'emmener. Donc qu'elle a déjà eu lieu. Donc c'est se voiler la face. Mais ça me permet de passer à autre chose.

adcvh
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 646
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Invité le Dim 25 Nov 2012 - 10:16

Se prendre la tête, ou bien surinterpréter. Et en toute sincérité, en plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Dim 25 Nov 2012 - 10:32

Grain de sel "de guirlande" : JE ne me prends pas la tête ; ÇA me prends la tête.
Je ne sais pas comment j'ai fait mais j'ai plus ou moins réussi à juguler ce problème en mettant en place comme des sortes de "filtres". La contrepartie, c'est que je zappe régulièrement des trucs qui changent parfois beaucoup de chose.

Nul n'est parfait ... Même pas moi. Laughing

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Invité le Dim 25 Nov 2012 - 10:39

J'essaie mais c'est un effort permanent, avec le risque de se planter, de laisser passer une allusion importante signifiant qu'on gêne et d'être un écornifleur.
Ne vaut-il pas mieux se censurer pour rien que s'imposer par erreur ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Dim 25 Nov 2012 - 14:53

"JCVD" explique très bien ce phénomène : "To be aware" ^^

Personnellement je suis fan de l'Homme et du personnage (beaucoup moins de l'acteur)...je l'ai beaucoup écouté (avec un très léger tri), il y a quelques longues et riches vidéos sur le net.

Je pense qu'avec l'expérience "l'inconscient" (je ne suis pas sûr que ce soit le bon qualificatif) prend de plus en plus le relais et permet de tout ressentir, tout voir et traiter très vite, sans vrai effort "conscient"...

C'est comme tous les domaines de la vie l'expérience permet de mieux gérer et performer.

Evidemment, il ne faut pas se laisser polluer par des choses "secondaires"...

En revanche, il est vrai que parfois trop d'informations ralentissent les prises de décisions ou les rendent moins assurées.

Moi je ne vois que des avantages (au final) au fait que "rien ne glisse"...enfin, tout passe, mais filtré, analysé.

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Pieyre le Dim 25 Nov 2012 - 16:54

Tout cela me correspond assez, mais je me méfie de ma capacité d'analyser ce que je perçois.

J'accepte bien de saisir spontanément la réalité brute, qu'il soit question de la myriade de perceptions possibles qui me viennent de sensations élémentaires, ou bien de ce que j'appréhende comme système dans la réalité, système que j'aurais tendance à analyser en effet.

Mais il y a aussi des réalités composées par d'autres, et parmi elles beaucoup d'artificielles et de trompeuses (j'ai évoqué les affiches publicitaires, mais ce peut être aussi un discours d'autorité bidon).
Il n'y a pas que le problème de prendre en compte une quantité inutile et étouffante d'informations. Il y a aussi celui d'adhérer à des schémas qui nous emprisonnent l'esprit. Là il ne s'agit pas pour moi d'analyser mais de déconstruire.

Pieyre
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15331
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Dim 25 Nov 2012 - 17:24

Ce qui est vrai c'est que je ne me plains pas de cette propension à faire feu de tout bois. Même si je me dis que si tout m'intéresse cela revient à dire que rien ne m'intéresse en particulier. Ça me fait penser au jazz qui parfois se joue en quartes, on appelle cela "indifférence harmonique". Tout est un peu comme le reste. J'ai du mal à sélectionner une chose par rapport à une autre. Et suis du genre à penser que le diable se cache dans les détails...Tout est allusif d'autre chose, et je butine, butine, butine, au point que le projet de départ est rapidement perdu de vue...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Basilice le Dim 25 Nov 2012 - 21:59

Fata Morgana a écrit:

Ainsi, je prends tout, rien ne glisse, rien n'est sans importance, tout peut être utile, voire essentiel. Je pense tout, ressasse tout, non seulement les concepts, mais les phrases, non seulement les phrases, mais les mots...Ce trait m'est très saillant. Auriez-vous quelque chose à en dire vous concernant ?

C'est idem pour moi. What a Face
Je le vis avec euphorie quand je suis seule et avec une forme de honte quand je suis face aux autres, parce que je ne me sens pas précise (pendant longtemps je n'ai pas parlé de peur de dire des bêtises, aujourd'hui je vis mieux l'erreur, l'imprécision).
Par ailleurs, cela me handicape au quotidien, dans l'action.
Tout est prioritaire, rien ne l'est, j'ai énormément de mal à hiérarchiser et du coup j'ai l'impression de manquer de temps, de cadre, de rigueur en permanence.
J'arrive à vivre avec de mieux en mieux... En faisant des efforts mais aussi en m'acceptant comme je suis. Smile

Basilice
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1335
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 34
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 8:16

Dans les relations avec les autres, les surdoués souffrent. Il me semble, outre le fait que j'ai réduit au maximum tout contatc avec les autres IRL, qu'une forme de bienveillance patiente a remplacé la gène et les distorsions du passé. Je SAIS que je ne serai pas reçu, compris, comme je SAIS que ce n'est de la faute de personne. Je SAIS que je serai déçu et que je serai étonné de la pauvreté de la pensée en face de moi. Mais dans le même temps je sais que je pourrai l'air de rien distiller des remarques qui pourront contribuer à aider ces personnes à passer un cap. J'essaie juste de faire dévier très légèrement leurs certitudes de sorte qu'au moins elles s'interrogent.
La plupart du temps elles ne se rendent pas compte qu'elles arrivent dans mon jardin conceptuel délicat avec d'énormes écrase-merde. Elles assènent des banalités qui peuvent leur sembler élevées. Avant, je retenais ces pensées-canons comme je retenais toutes les autres, et je me martelais la tête, supposant qu'il venait de m'être dit quelque chose d'essentiel. Mais aujourd'hui je sais que ce n'est QUE ÇA, que je n'ai pas à changer de trajectoire intérieure pour une grosse affirmation pataude la plupart du temps imitée d'une idée entendue ailleurs et non vérifiée. Dans ce sens précis, je trie plus qu'avant.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Lun 26 Nov 2012 - 8:56

Fata Morgana a écrit:Je SAIS que je ne serai pas reçu, compris, comme je SAIS que ce n'est de la faute de personne. Je SAIS que je serai déçu et que je serai étonné de la pauvreté de la pensée en face de moi. Mais dans le même temps je sais que je pourrai l'air de rien distiller des remarques qui pourront contribuer à aider ces personnes à passer un cap.
C'est marrant mais c'est fou comme cela me parle ! On pourrait croire que nous faisons notre Calimero mais si on y regarde de plus prés et en prenant du recul dans le temps ...
Merci Fata.


Dernière édition par Foreigner le Lun 26 Nov 2012 - 9:47, édité 1 fois

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 8:57

Prego l'ami Smile

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 9:18

Je ne suis pas en accord avec ton dernier post...(EDIT : celui de 8h16).

Je comprends peut-être mal tes propos, j'espère !

Moi je lis que tu penses être "omniscient", être supérieur en tout dans la pensée, l'analyse etc...

Tu parles d'isolement, à mon avis c'est peut-être ce point qui te fait te sentir plus légitime que les autres; Une sorte de complexe de supériorité non identifié ? Ou au contraire assumé ? Et non contrarié pour le coup.

Certains passages m'ont semblés prétentieux et "absurdes", désolé...

Comment penser que notre pensée est supérieure aux autres en tout point, allant jusqu'à considérer que l'échange avec autrui est un appauvrissement intellectuel.

J'espère ne rien avoir compris de tes propos...

Pour moi les intelligences s'additionnent, se multiplient, elles ne se divisent pas...au pire elle s'accordent mal.

Moi j'aime parler avec des personnes "intelligentes", moins "intelligentes", cultivées, analphabètes, cyniques, bisounours etc
Je m'enrichis de chaque contact, même auprès "des cons"...et parfois surtout auprès de ces derniers ^^

Quand je lis certains, soit disant "HQI", testés ou pas je me sens très différent de certains (et très proche d'autres)...Notamment ceux qui parlent de supériorité ou se plaignent d'avoir à faire des efforts pas possibles au quotidiens, avec TOUT le monde.
Moi il m'arrive d'avoir du mal à m'adapter, mais je fais toujours l'effort et si je n'y parviens pas je n'en tire pas de conclusion définitive.

Les chiffres de QI, les ressentis c'est une chose, mais la capacité à s'adapter, convaincre, comprendre etc ça me semble plus significatif de l'intelligence.La vraie, la moins quantifiable ou "scorable".

Le côté marre de tous ces blaireaux décérébrés faut arrêter 5 mn...tu penses tout savoir sur tout, avoir raison sur tout ??

Si tel est le cas ta quête devrait être de trouver une personne plus intelligente que toi (ça doit pas être compliqué (humour)) pour relativiser...

L'idée de départ du topic me semblait intéressante, mais je suis un peu refroidi.

Déjà je déteste le terme "surdoué", s'il est réduit à "HQI", avec toutes les nuances que ça comporte, les approximations et les degrés...
Je déteste les certitudes absolues également.
Et je déteste par dessus tout le complexe de supériorité (on est toujours le con de quelqu'un).

Tu dis que les autres arrivent avec leurs gros sabots dans ton univers, mais ne pense-tu pas arriver en buldozer sur de jolis champs de blé, ou de maïs (que tu ne vois pas) ?

"On récolte ce que l'on sème" : tu penses ne pas être compris, mais à mon avis tu ne cherches pas à l'être et encore moins à comprendre les autres...

Bref, j'aimerais comprendre sur le fond...

Mon ton est interrogatif, il n'est pas agressif, même s'il est direct Wink

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 9:23

Perso j'ai du mal avec ton avatar... Very Happy

Plaisanterie mise à part, s'il me fallait réécrire tout mon historique, cela prendrait des jours. Donc tu n'as pas d'autre choix: fais-moi confiance !

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 9:30

Fata Morgana a écrit:Perso j'ai du mal avec ton avatar... Very Happy

Ok, effectivement tu dois avoir du mal avec tout le monde alors...je pense t'avoir très bien compris, hélas.

Au passage, mon avatar c'est Batman, si tu ne l'avais pas reconnu et Batman porte des valeurs assez positives et n'a pas de super pouvoirs...mais c'est un peu plus profond...

Enfin, un avatar reste un avatar, quelque chose de relativement secondaire...le tien je le trouve "moche" mais je m'en fiche.

Sinon, j'espère que tu souhaites échanger sur le fond de ce que j'ai dit, si ce n'est pas le cas, tant pis...moi je passe rapidement à autre chose quand je ne vois aucun intérêt...à ce stade ce topic m'intéresse beaucoup moins...

EDIT : visiblement tu as édité...Désolé te faire confiance ne me semble pas pertinent dans le cadre d'un échange Smile Moi je préfère débattre ^^

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 9:40

Que veux-tu entendre ? Que je suis victime d'une énorme inflation de l'égo et que je n'éprouve que mépris pour la masse humaine qui grouille à mes pieds ? Alors tu ne l'entendras pas. Par contre, que par le fait d'une certaine conformation de mon esprit, à la fois innée et acquise, les échecs répétés de mes contacts sociaux m'incite à me tenir le plus à l'écart possible de mes dissemblables pour éviter 1) d'en souffrir, 2) de les faire souffrir est une nécessité dans ma vie, ne serait-ce que pour justement travailler à devenir réellement positif, serviable et utile, alors oui, c'est le cas. Je m'attache à éviter les "bienfaits" de mes contemporains - pas tous ! puisque expérience faite il m'en bien assez cuit comme ça.
Est-ce à dire pour autant que je les méprise ou rejette ? Non, simplement j'estime que chacun doit tenir la place qui lui échoit.
Le fait est là que l'homme est ainsi fait qu'il ne sait pas être humble tant qu'il n'a pas rencontré son supérieur. J'en ai rencontré deux: Dominique, et Jésus-christ. D'autre part, ce que mon épouse n'a pas comme QI, elle l'a comme QC (coeficient de cordialité) et sur ce point, elle est bien plus avancée que moi. Je reconnais sa supériorité indéniable. Voilà. Mais nier le fait que les violences inconscientes que nous font subir les neuro-typiques méritent qu'on y prenne garde et sache se préserver, c'est un discours que tu verras ici plutôt partagé. Cela te convient-il mon ami ?
Quant à l'avatar, je ne faisais que te taquiner. Tu ne l'as pas perçu ? Wink
Beaucoup te diront que les cons sont dangereux. Et les faits ne cessent de le démontrer dans tous les domaines de la vie sociale. C'est donc souvent par souci prophylactique que l'on cherche à se tenir sagement à l'écart des avanies causées par ces gens.
"Qu'ils parlent ou qu'ils pètent, c'est tout comme" disait un auteur Romain. Et hélas, cela se vérifie parfois.
J'ajoute que je ne rencontre des personnes autres que mon épouse qu'une fois par mois en moyenne. Donc je suis très pratiquant de ce recul social, qui pour moi du moins, est salutaire.
Ne suffit-il pas de regarder le mouvement global du monde alentour pour considérer comme raisonnable le fait d'avoir peur ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 9:58

Je comprends Fata, à la base. Cette lassitude immense face à des personnes qui considèrent leurs raisonnements de tambour comme de la haute analyse, leur lâcheté comme du cynisme de haute valeur philosophique, leurs propos de comptoir comme de saines vérités. Oui, des gens comme ça, il faut se tenir loin.
Là où, en revanche, je ne suivrai jamais, et rejoindrai plutôt Darkside, c'est sur l'équation neurotypique = les écornifleurs de la pensée susdécrits, et surdoué/HQI/ce que vous voulez = qualité de pensée garantie.
Parce que je vois et je rencontre des contre-exemples à la pelle, qu'il s'agisse de neuro-typiques cultivés, épris d'absolu, soucieux et capables de réfléchir en profondeur et d'apporter autant qu'un surdoué, ou au contraire de surdoués tenant des propos de bistrot parce qu'ils s'aventurent sur des domaines qu'ils ignorent en croyant que leur "intelligence" les dispense de faire preuve de sagesse ou de rigueur, et sachant que je suis régulièrement capable, moi aussi, de relever de cette seconde catégorie, bien que, promis monsieur le juge, j'y ferai attention.
Peut-être mon intelligence n'est-elle pas assez vive, assez au-dessus du commun pour accéder au constat que les neurotypiques n'ont rien à m'apprendre; peut-être n'est-elle pas assez ramifiée et complexe pour s'étendre systématiquement dans des domaines où ils ne peuvent pas me suivre; tant pis, si participer à quelque olympiade de l'intelligence supérieure doit achever de m'isoler de 98 ou 99,2% de mes concitoyens, je ne crois pas que cela me plaira; je préfère m'abstenir de toute généralisation de ce genre et accueillir le pourcentage de ces vilains-neurotypiques avec qui un échange nourricier est possible, et sans même chercher à l'évaluer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 10:04

@ Fata : Je respecte ta vision, je ne la partage pas...cependant je ne prétends pas être dans une vérité supérieure à la tienne...

Il serait très long d'en débattre de manière pertinente et constructive : tu es auto-persuadé de ce que tu dis (c'est une simple remarque) Smile

Encore un point, selon moi, une supériorité peut difficilement être absolue...

Bref, je ne te connais pas, je ne te juge pas, je m'interroge, tu réponds en partie à certaines de mes interrogations, sans les satisfaire...c'est un début...

Je te lirai, ici et ailleurs...

Pour l'avatar je pense que le message (le premier avant édition) était clair...une forme de rejet...mais tu es allé au-delà après, je considère que c'est donc positif, au final.

Amis

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 10:07

@ Fusain : je suis en accord avec ce que tu dis.

Darkside
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 46
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 10:08

Le fait est que je ne plaçais pas au départ les choses en terme de QI mais plutôt en termes de souffrance. Je parlais non d'incompréhension causée par je ne sais quel score, mais de solitude. De même la briéveté de ma remarque indique que mon discours sur ce point était ramassé et ne se préoccupait ni des détails, exceptions et contradictions. Il s'agissait plutôt de la description synthétisée d'une manière d'être au monde, globalement dans une position de repli protectrice, devant les fréquents coups de boutoirs et déceptions rencontrés EN GÉNÉRAL lors des contacs sociaux; de plus le thème est "rien ne glisse". Longtemps j'ai pris pour argent content (stupidement au passage) les manifestations de moquerie et d'acrimonie qui m'étaient adressées. Et ce n'est plus le cas aujourd'hui. J'assume enfin le fait que j'ai les capacités nécessaires pour ne pas me laisser tomber sous le coup de l'accusation pour un oui ou pour un non. Avec un premier fruit merveilleux: je ne me mets plus en colère. J'espère que cet éclairage vous persuadera de ma bonne volonté... Very Happy Certains ayant essayé de me tuer, on ne s'étonnera pas de ma prudence...

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 10:16

PS.

Il y a une chose que je fais, c'est que je détache volontiers l'intelligence d'une production. Ainsi, le surdoué, indépendamment de ses réalisations est hypersensible. Cette hypersensibilité l'expose à des coups de boutoir d'autant plus violents qu'il est plus sensible. Cette fragilité est là. Elle est constitutive de sa personne, même si par ailleurs il utilise son intelligence de manière décevante. Or j'ai cette fragilité à un haut degré. Et les vacheries plus ou moins conscientes qui m'ont été faite par des gens qui resonnent sensoriellement comme des morceaux de plomb m'ont profondément affecté. C'est pourquoi, oui, je pense que quiconque sera affublé d'une sensibilité comparable aura tendance tout naturellement à préserver une distance de sécurité raisonnable avec ses concitoyens. Ce n'est pas là du mépris, c'est de la sagesse.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Foreigner le Lun 26 Nov 2012 - 10:21

Darkside a écrit:Tu parles d'isolement, à mon avis c'est peut-être ce point qui te fait te sentir plus légitime que les autres; Une sorte de complexe de supériorité non identifié ? Ou au contraire assumé ? Et non contrarié pour le coup.
Bien évidemment je ne réponds pas à le place de Fata, mais en ce qui me concerne... (Et c'est du vécu !)

Pour ne pas être seul, encore faut-il qu'il y a quelqu'un en face ! (Au moins un ...).
Et pour cela, encore faut-il que ce quelqu'un soit ; mais soit "réellement" et non une simple présence théorique ou au mieux touristique.

Je dois très (trop en fait) souvent expliquer des trucs qui coulent de source.
Alors de deux choses l'une : soit l'autre est particulièrement idiot, soit il ne prend pas la peine de réfléchir. Dans un cas il n'y a pas grand chose à faire, dans l'autre ... Mais dans les deux cas, que peut ont véritablement attendre ?

Je dois très souvent me répéter. J'ai alors droits à des "Oui oui !" (de plus en plus agacés) mais c'est tout ! Rien. Cela ne déclenche rien, cela n'a aucune conséquence tangible. Pas plus de prise de conscience (ou de re-considération) que de changement de comportement ou de discussion.
Alors de deux choses l'une : soit l'autre est particulièrement étourdi, soit il n'en a rien à foutre. Dans un cas il n'y a pas grand chose à faire, dans l'autre ... Mais dans les deux cas, que peut ont véritablement attendre ?

Je dois, là encore trop souvent, trouver des solutions et prendre des initiatives.
Chez l'Autre, le cœur y est ! Du moins c'est ce que l'on me dit et que l'on me montre effectivement (plus ou moins ...). Ça ce n'est pas du tout le problème ; de ce côté là, il n'y a aucun soucis. Malheureusement, si c'est pourtant un bon point de départ, c'est également un point final.
Alors de deux choses l'une : soit l'autre est particulièrement flemmard, soit il se paie ma tête. Dans un cas il n'y a pas grand chose à faire, dans l'autre ... Mais dans les deux cas, que peut ont véritablement attendre ?

Mes proches me disent, parfois presque comme un reproche, "Tu n'as rien à te reprocher. Tu as fais tout ce qu'il y avait à faire et même beaucoup plus que n'importe qui. Je ne connais pas grand monde qui aurait fait la moitié de ce que tu as fait."
Alors ou je suis particulièrement con, ou je suis trop bon ... Toujours est-il que j'ai rectifié le tir et que maintenant je demande à voir.
"Tu dis que ... ? Ok ! Bien sûr que ça me tente ! Banco : on y va. Montres moi. Mais tant que ce ne sera pas réellement accompli, il est hors de question que je surenchérisse."
Attention : je reste très ouvert !
Résultat : le fait est que depuis que je n'accepte plus les chèques en bois, je suis encore plus seul. En revanche je ne suis plus déçu ni pigeonné. Et à tout prendre, je préfère ça ; et de loin. Quitte à de toute façon n'arriver nulle part, autant ne pas courir.

Foreigner
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 641
Date d'inscription : 23/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 10:23

franchement, je ne vois pas pourquoi je te rejetterais ! Tu réagis à un texte qui a peut-être comme défaut d'être trop synthétique ! J'ai cette manie de ne penser que dans l'absolu et mon cerveau droit synthétique est incroyablement plus valide que mon gauche qui est myope...le pauvre. Du coup stylistiquement parlant j'ai une tendance à la synthèse, à tout ramener à l'état de symbole, qui parfois me joue des tours.
Et après, il faut que je détaille. Pas de souci darkside, tu as le droit de dire ton opinion ! Very Happy

Bon, pour ce qui est d'être sommé de m'expliquer et de rendre des comptes (y compris parfois de bienfaits !) je suis comme toi Foreigner...
"Que peut-on attendre ?" Ma foi j'ai renoncé à attendre quelque chose. Il est finalement plus facile d'essayer de donner, de partager, quelque chose.


Dernière édition par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 11:07, édité 3 fois (Raison : faute(s))

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rien ne glisse

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum