Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Sam 8 Fév 2014 - 7:38

J'adore William Sheller sur scène et ses anecdotes Smile
Longtemps que je ne suis plus allé le voir, faudra que j'y retourne.

Merci Gimli  pirat 

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Dim 9 Fév 2014 - 4:17



La chapelle de la joie - Thomas Fersen (2005) - Album "Le Pavillon des Fous:

J'oublie de manger mon sandwich
Et je songe à me faire prêtre
Quand elle paraît à sa fenêtre
Comme une sainte dans sa niche

Barbe, cheveux, sourcils incultes
Mon jardin est à l'abandon
J'éteins la télé qui m'insulte
Et comme je suis un fin guidon

Je prends mon vélo par les cornes
J'ai donné quelques tours de roue
Le ciel est pâle, le matin morne

À sa fenêtre à guillotine
Mon regard est toujours pendu
Dommage qu'une paire de bottines
Soit tout ce qui s'offre à ma vue

Lorsqu'elle apparaît sur son socle
Qu'elle brille dans son cadre doré
J'en laisse tomber mon monocle
Je gambade à travers les prés

Je prends mon vélo par les cornes
J'ai donné quelques tours de roue
Le ciel est pâle, le matin morne

Dans cette lumière d'aquarium
Le front appuyé sur la vitre
Avec ma barbe et mon teint d'huître
Je traumatise le géranium

Alors elle écarte la brume
La brume de ses rideaux de soie
Et dans la chambre qui s'allume
Eclate la chapelle de la joie

Je prends mon vélo par les cornes
J'ai donné quelques tours de roue
Le ciel est pâle, le matin morne

Derrière mes rideaux de cretonne
Rêvassant dans le demi-jour
Je suis comme une jeune fille bretonne
Je brode en attendant l'amour

Je prends mon vélo par les cornes
J'ai donné quelques tours de roue
Le ciel est pâle, le matin morne


Dernière édition par Woban le Dim 9 Fév 2014 - 10:28, édité 1 fois

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Dim 9 Fév 2014 - 4:38

Qu'est-ce que c'était bon ça ... à une époque où les groupes français n'avaient pas le "droit" de chanter en anglais, même si les textes étaient bons (aujourd’hui c'est un peu tout l'inverse  pirat )



Cupid - Kat Onoma (1987):

Your blood is slower than sap
Colder than snow
I don't why, I don't why,
I love you so

I'm setting my trap
I'm bending my bow
Oh, I want to hit, I want to hit
Before you go

I've put the seed of passion
On the head of my arrow
I only have, I only have
To let it grow

I'll be growing without motion
In your heartless circulation
Growing without motion
In your heartless circulation
I don't why, I don't why
I love you so

I'm rooting in your chest
Don't you try to set me free
I won't give you any rest
I'm patient as a tree

You're sending birds to haunt me
But the fretch my evil seeds
Are you sending dogs to hunt me ?
But you're the one who bleeds

I'll be growing without motion
In your heartless circulation,
Growing without motion
In your heartless circulation,
I don't know why, I don't know why
I love you so

Your blood is slower than sap
And is colder than snow
I don't why, I don't why,
I love you so
I'm setting my trap
I'm bending my bow
Oh, I want to hit, I want to hit
Before you go

I've put the seed of passion
On the head of my arrow
I only have, I only have to let it grow

I'll be growing without any motion
In your heartless circulation
Growing without motion
In your heartless circulation

I don't why, I don't why
I love you so

I'll be growing without any motion
In your heartless circulation
I'll be growing without any motion
In your heartless circulation

Et une version partiellement traduite en français :

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Lun 10 Fév 2014 - 9:23

Prendre un peu de distance ...

http://vimeo.com/61343958

Shine On You Crazy Diamond (Part 1 & 2) - Pink Floyd (1975):

Remember when you were young, you shone like the sun.
Shine on you crazy diamond.
Now there's a look in your eyes, like black holes in the sky.
Shine on you crazy diamond.
You were caught on the cross fire of childhood and stardom,
blown on the steel breeze.
Come on you target for faraway laughter, come on you stranger,
you legend, you martyr, and shine!

You reached for the secret too soon, you cried for the moon.
Shine on you crazy diamond.
Treatened by shadows at night, and exposed in the light.
Shine on you crazy diamond.
Well you wore out your welcome with random precision,
rode on the steel breeze.
Come on you raver, you seer of visions, come on you painter,
you piper, you prisoner, and shine!

---

Nobody knows where you are,
How near or how far.
Shine on you crazy diamond.
Pile on many more layers
And I'll be joining you there.
Shine on you crazy diamond.
And we'll bask in the shadow
Of yesterday's triumph,
And sail on the steel breeze.
Come on you boy child,
You winner and loser,
Come on you miner for truth and delusion, and shine!


Dernière édition par Woban le Jeu 13 Fév 2014 - 18:14, édité 2 fois (Raison : manquait le texte de la partie 2 en fait ...)

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mar 11 Fév 2014 - 6:33



La chambre - Kat Onoma (1996):

Dans ma chambre vous croqueriez une pomme petite vous tremperiez
Dans le thé des langues de chat
En silence
Et après le débat comme dit Casanova
Fronçant les sourcils vous diriez
C'est bizarre

Car vous n'auriez qu'un mot à dire
Dans la rue la journée
Pour vous servir d'acolyte j'aurais mon parapluie qui sait?

Dans ma chambre vous croqueriez une pomme petite vous tremperiez
Dans le thé des langues de chat
En silence
Et après le débat comme dit Casanova
Fronçant les sourcils vous diriez
Ç'a été?

Car vous n'auriez qu'un mot à dire
Dans la rue la journée
Si seulement il vous en disait

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mer 12 Fév 2014 - 4:28



Coutances - Dick Annegarn (1975):

Un dimanche aprés-midi, à Coutances
Dans une chambre d'hôtel moyen, sans étoiles
Le soleil passait à travers des rideaux de voiles
Un soleil frais

Je me suis levé bien tard, ce matin
Trop tard pour le petit déjeuner
Je suis sorti, sans rien manger
Je me suis rangé derriére la queue de la boulangerie
La ville était toute habillée de dimanche et de soleil
Un soleil frais

Sur un banc d'un jardin public, je me suis recueilli
Avec un sablé et un pain raisin comme seule compagnie
Mais qu'est ce que je suis venu faire ici ?
Entre deux vacances
Un dimanche aprés-midi à Coutances

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Jeu 13 Fév 2014 - 14:13



Un mois d'août 75 - Charlélie Couture (1981) - Album "Pochette Surprise":

On a loué une maison, pas très loin d'Avignon
à un vieux Polonais qui cherchait une mine d'or,
il faisait bon dès l'aurore, à regarder le ciel
dans un fauteuil en toile,
et les poules imbéciles et le coq d'opéra,
quand le café était prêt, une fenêtre s'ouvrait,
et la mère bonne humeur commentait un de ses rêves
j'ai les pieds gelés mais je me souviens du mois d'août 75

Tu tissais un gilet comme un stage d'artisan en maillot de bain du soir au matin
tes frangins faisaient des sprints à vélo sur une route déserte,
on allait chercher du fromage de chèvre frais, dans la ferme du haut
sur les chaises du jardin, le père barbu chauve pensait à Picasso,
la piscine était loin, mais ça faisait du bien
quand on arrivait, quand on arrivait

On buvait du pastis comme si c'était de l'eau
tu voulais que je reste, tu voulais que je t'enlève
comme un premier amour
on jouait à la pétanque comme des amateurs,
mais y'à guère qu'un amateur pour cent mille navigateurs,
y a un seul conteur pour cent mille baratineur,
j'ai des crampes dans le coup et les yeux qui me piquent,
mais je me souviens...

On écoutait le mistral souffler sur la plaine,
on faisait l'amour sur le toit en regardant les étoiles
y avait rien à gagner les journées passaient tout était simple,
on ne croyait plus en rien, en rien d'autre qu'à l'instant,
et ça jouait de la musique sur tous les sentiments,
pas d'intrigues de village, pas d'ambition,
juste une manière de vivre,
une manière d'être, je me souviens

Mais il ne reste jamais rien de ce qui est vécu,
quelques grains oxydés sur de la paraffine
et des souvenirs idiots mais qui donnent un peu de lumière
les jours de pluie.

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Jeu 13 Fév 2014 - 15:28

C'est beau comme les meilleurs moments de l'épopée d'Elric de Melniboné tout ça pirat 



Iron - Woodkid (2011):

Deep in the ocean, dead and cast away
Where innocence is burned in flames
A million mile from home, I'm walking ahead
I'm frozen to the bones, I am...

A soldier on my own, I don't know the way
I'm riding up the heights of shame
I'm waiting for the call, the hand on the chest
I'm ready for the fight, and fate

The sound of iron shocks is stuck in my head,
The thunder of the drums dictates
The rhythm of the falls, the number of dead's
The rising of the horns, ahead

From the dawn of time to the end of days
I will have to run, away
I want to feel the pain and the bitter taste
Of the blood on my lips, again

This deadly burst of snow is burning my hands,
I'm frozen to the bones, I am
A million mile from home, I'm walking away
I can't remind your eyes, your face

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Sam 15 Fév 2014 - 0:09

Au vent, sur vagues, elles voguent
En bord de mer, à Marseille
En haut en bas puis haut
Elle se marrent bien les mouettes


Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Dim 16 Fév 2014 - 19:37



Un instant précis - Diabologum (1996):

Dors fais de beaux rêves
dans ce moments-là
c'est chacun pour soi
fais de beaux rêves
tu pourrais parler rire ou bien pleurer
c'est ton problème
tu pourras mentir simplement subir
choisir ta peine
revoir ton ami
un instant précis
sans qu'il comprenne
voler une craie
puis tracer un trait

Dors fais de beaux rêves
je serai l'amant le tueur ou l'enfant
c'est ton problème
nous sommes recherchés
sûrement dénoncés
dans la dernière scène
tu pourras partir mais toujours revenir
comme on se traîne
du lit à la table sans motif valable
un instant précis
trop souvent diffusé mais toujours inédit

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mar 18 Fév 2014 - 9:47

Un pote dégouté, une porte verrouillée ...

... comme une grosse envie d'insouciance ce matin. silent 


Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mar 18 Fév 2014 - 19:46

Quand la nostalgie emplie une vie ...



Music Hall - Dominique A (2006):
De grands cieux gris inquiets
Clouent le jour balnéaire au sol.
L'homme avance parmi les dunes
Il chemine en se balançant
Il se souvient du Music Hall
Du long couloir en entonnoir
Où la foule se dévidait
Les robes ne tenant qu'à un fil
Et le trottoir mouillé, mouillé.

Il avance parmi les dunes
Gomina battue par le vent
Il pense qu'il est huit heures du soir
Et qu'il circule dans le couloir
Où les épaules bruissent en glissant
La foule se place au cœur des dunes
La mer applaudit bruyamment.

« Tu ne sais pas lui dire adieu »
Lui a-t-elle dit hier au soir
« Tu n'verras pas si je pars
Ma route ne passe pas par tes yeux
Dans ta tête, c'est huit heures du soir
A jamais, ici ou ailleurs
C'est le velours du grand couloir
Qu'on trouverait, si on t'ouvrait le cœœur ».

Au Casino qui toise les dunes
S'éveillent les machines, hoquetant,
Quelques orphelins de la lune
S'attèlent déjà consciencieusement
A cumuler de l'infortune
Un grand café serré l'attend
Près des machines qui cliquètent
En entrant, il voit la moquette
Et il voit des lumières d'avant.

« Tu ne sais pas leur dire adieu
Ni à ces grandes lettres rouges
Ni au désordre des entractes
Ni aux rideaux qui vont flottant
Tu te souviens du Music Hall
De rires et de gorges serrées
Et du froissement des épaules
Et dehors, le trottoir mouillé ».

Boulevard maritime, la maison
Au cœœur d'autres maisons muettes
Bouches closes une fois l'été passé
La table mise, la femme fluette
L'assiette qu'il n'y a qu'à réchauffer
Et l'hier soir qui vibre encore
Des quelques vérités brassées
Il lui pardonne sans un effort
C'était trop vrai pour le toucher.

Ils s'embrassent, elle part travailler
Elle a le pardon du fantôme
Et l'espoir indéboulonné ;
L'amour se cabre dans le hall
Où le souvenir l'a condamné
Avec la grande tristesse bravache
Des fins de soirées déglinguées
Où les vêtements font relâche
Et le cœœur est déshabillé.

Et sous les cieux gris qui s'inquiètent
Dans les dunes ou au Casino
Parmi les machines qui hoquètent
Il regarde, il voit des cerceaux
De feu qui brunissent la moquette
Et il voit tomber des rideaux
Des mains qui claquent dans la tempête
Au dehors.

Et il voit les lettres
Rouges, et le couloir cramoisi
Et tout le possible des nuits
Qui s'affiche, rouge, en toutes lettres
Et rien de tout ça n'est fini
L'amour s'y niche, inentamé
Et tous les adieux s'y empêtrent
Comment dire adieu à la vie ?

Il se souvient du music hall
Du long couloir en entonnoir
Où la foule se dévidait
Les robes ne tenant qu'à un fil
Et le sable mouillé, mouillé.

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mer 19 Fév 2014 - 20:04



Sur la route ...

Mise en mouvement, là je redescend
J'échappe pour quelques journées au glacis
Aux grises et froides pierres de mon abris
L'envie est forte à motiver l'élan

La voie d'asphalte me guide en bonne amie
Poussé par le vent, couvert par l'orage,
La lumière jaillit entre les nuages
Réchauffe mon cœur quand surgit l'accalmie

Le vide en moi a déjà été fait
Vers d'autres échanges spirites je file
Les chants et les rythmes me guident, tranquilles
Peut être sur moi veille-t-elle encore, ma fée

Wob' 2014

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mer 19 Fév 2014 - 21:59



Samuel Hall - Alain Bashung (1998):

J’suis parti à 15 heures trente
J’étais fatigué j’avais mal
Tu es fatigué c’est tout
Dit-elle

Acheté une livre et demie de viande hachée
Haricots en boîte plus chips
Quel besoin avais-tu d’acheter tout ça
Dit-elle

Tu ferais mieux de nous pondre un truc qui marche mon garçon
Dit-elle
Tu ferais mieux de nous pondre un truc qui marche

Allez continue comme ça
Continue comme ça

Ohé ohé

Avale me disais-je
Allez avale

Allez au diable je m’appelle Samuel Hall
Je vous déteste tous
Allez au diable je m’appelle Samuel Hall
Je vous déteste tous

Mon estomac s’est contracté oh de la mortadelle ou Dieu sait quoi
Oh Seigneur j’ai dit Oh
Tu ferais mieux de revoir tes vieux amis
Dit-elle
Tu ferais mieux de revoir tes vieux amis

Glissé le carbone plus papier dans la machine et au travail
C’est ça oui c’est ça
Dit-elle

Avale me disais-je
Allez avale

Allez au diable je m’appelle Samuel Hall
Je vous déteste tous
Allez au diable je m’appelle Samuel Hall
Je vous déteste tous

Allez continue comme ça
Continue comme ça

Ohé ohé

Continue comme ça ...

Hommage:

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Ven 21 Fév 2014 - 18:55



Creep - Radiohead (1992):

When you were here before
Couldn't look you in the eye
You're just like an angel
Your skin makes me cry
You float like a feather
In a beautiful world
I wish I was special
You're so fucking special

But I'm a creep
I'm a weirdo
What the hell am I doing here?
I don't belong here

I don't care if it hurts
I want to have control
I want a perfect body
I want a perfect soul
I want you to notice when I'm not around
You're so fucking special
I wish I was special

But I'm a creep
I'm a weirdo
What the hell am I doing here?
I don't belong here

She's running out the door
She's running out
She runs runs runs runs..
Runs...

Whatever makes you happy
Whatever you want
You're so fucking special
I wish I was special

But I'm a creep
I'm a weirdo
What the hell am I doing here?
I don't belong here
I don't belong here

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Lun 24 Fév 2014 - 19:36



Les filles électriques - Alain Souchon (1993):

Tout au long de la vie qui pique,
On prend des beignes
À vouloir toucher les filles électriques,
Des sacrées châtaignes.
On retrouve, couché par terre,
L'effet uppercut.
Les filles, sans en avoir l'air,
Ça électrocute.

Tout au long d'la vie qui pique,
On veut s'évader
En touchant, pour le physique,
Les filles dénudées.
On s'retrouve alors par terre,
Triste et tout nu.
En amour, de toute manière,
On prend du jus.

Tout au long d'la vie, c'est sûr,
On s'abîme le cœur
À vouloir mettre la main sur
Les filles conducteur.
La mélancolie des passions
Nous chloroforme.
Faut refaire toute l'installation :
Rien n'est conforme.

Tout au long d'la vie qui serre,
On s'égratigne
Au mystère des filles de fer,
Sur toute la ligne.
Ou alors faut s'isoler,
Comme dans un linceul,
Et jouer d'sa guitare tout seul
Sous les tilleuls.


Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Lemniscate le papillon le Mer 26 Fév 2014 - 12:57

Salut Woban....

Je viens de voir que ce samedi à 20h50 sur Arte, il y aura un reportage sur... Vauban... alors forcement j'ai pensé à toi  Razz 

Des bizzz

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mar 4 Mar 2014 - 15:45

Lemniscate a écrit:
Je viens de voir que ce samedi à 20h50 sur Arte, il y aura un reportage sur... Vauban... alors forcement j'ai pensé à toi  Razz 

Oui, je l'ai bien évidement (re-)regardé. C'était une rediff' d'il y a quelques années, mais c'est toujours plaisant d'entendre parler de son œuvre, de son humanisme, de sa vision politique, tellement en avance sur la société dans laquelle il vivait et évoluait (non sans quelques phases de grandes exaspération très certainement  pirat ).

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mar 4 Mar 2014 - 15:51



Neige - Dionysos (2005):

Allez neige tombe comme avant
Eclaire-moi dans la nuit noire, éclaire-moi maintenant
Je ne suis plus vraiment comme avant, comme avant
C'est un cimetière d'étoiles cassées Qui a poussé hier
Dans mes poches glacées Bon anniversaire

[Refrain]
Come home little mamma
Come home little bird
Don't stay alone in the rain
Come home little mamma
Come home little bird
Don't stay alone in the rain

Mais allez neige tombe comme avant
Eclaire-moi, j'en veux encore des bras
Des comme les tiens, tiens-toi bien
Je me tiens bien
J'en veux encore des étoiles filantes
Entre mes doigts dans le ventre et le cœœur
Plantez-moi, je me soulèverai
Allez petit fais-nous voir ça
Je ne sais plus comment ça marche les éclairs
Mais, j'en veux encore, j'en veux encore, oh j'en veux encore, oh j'en veux encore

Il faut réparer, recoller, me recoudre à la foudre super glue des cieux
Messieurs Dames, je ne vais peut-être pas y arriver
Mais allé neige tombe comme avant ! Éclaire-moi
Envoie-moi tes flacons d'éclaires tendres
Tombe sur moi, avalanche avale-moi
Je me soulèverai la terre avec mon petit doigt vissé à la mer
Et si je pique encore une colère
Tout s'écroulera sur ma gueule
Comme avant et maintenant
Comme avant et maintenant, comme avant

Come home, come home
Don't stay alone in the rain
Come home (little mamma)
Come home (little bird)
Don't stay alone in the rain

[Refrain]

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mar 4 Mar 2014 - 21:26

Une certaine lucidité ...  pirat 



Love Will tears us appart - joy division (1979):

When routine bites hard,
And ambitions are low.
And resentment rides high,
But emotions won't grow.
And we're changing our ways,
Taking different roads.

Love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.

Why is the bedroom so cold?
Turned away on your side.
Is my timing that flawed?
Our respect run so dry?
Yet there's still this appeal,
That we've kept through our lives.

Love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.

Do you cry out in your sleep?
All my failings exposed...
Gets a taste in my mouth
As desperation takes hold.
Why is it something so good
Just can't function no more?

Love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.
Love, love will tear us apart again.
Love, love will tear up apart again.

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Jeu 6 Mar 2014 - 8:02

Vivement les prochaines élections, je vote pour eux pirat



Stupeflip Vite !!! - Stupeflip (2011):

[Intro]
Tressaillez d'allégresse
Car votre récompense sera grande dans le ciel...

[Couplet 1 : King Ju]
Moi j'suis Raskar Kapak et j't'attaque avec mon mic
La vie une chausse-trappe
Pas d'quartier quand les lyrics frappent
Mon sourire te glace
Comme un clic-clac qui grince
Le v'la qui r'vient MINCE
Tous les mardis pour te serrer la pince
Donne moi l'courage
D'aller bouffer tous les nuages
Ecoute mon coeur
Ecoute la rage
Ecoute ce texte anthropophage
Ecoute ce mec qui vote réac'
Ecoute cette mère seule qui craque
Ecoute le cri des animaux
Quand on les enfouit dans un sac
On revient fiers
Tapis dans l'ombre pendant des millénaires
Ces poumons t'éclairent
Comme l'EDF ou l'nucléaire
Alors ferme ta gueule
Les argémionesmarchent seuls
Pas d'meuf pas d'taff pas d'bouffe
C'est bien casse-gueule
J'me calmerai jamais
J'en ai trop gros sur la patate
J'coupe les pattes, t'épate, encore donner des coups de savatte
Et c'est l'hypocrisie totale
Peu d'espoir que ça dérange
Et c'est l'apathie générale
Peu d'espoir que les gens changent mais...

[Refrain] :
Stupeflip vite Stupeflip vite
Stupé-stupeflip vite
Stupeflip vite Stupeflip vite
Le truc est vivant dans les têtes même s'il est cramé dans les FNACs
Tu l'as séquestré, bâillonné, ligoté X2 Ouwiii

[Couplet 2 : Cadillac]
Cadillac en peer-to-peer
Reviens te chier dans l'crâne
Faire un p'tit tas
C'est au p'tiot que jcause
Qui est en toi à qui jcause
Dans ton for intérieur
Y a un enfant qui pleure
Toi tu t'sens plus, lui y se sent mal
Tu l'a séquestré, bâillonné, ligoté
Tu r'connais le p'tit gars qu'est en toi
Le p'tiot la p'tiote
Qui chiale dans l'fond c'est toi
Tu préfères te cacher
Faire le steak haché
Sous vide
T'as du mal à respirer
C'est toi là-haut ?
Dans la cour des grands
Tu fais semblant
Le coq, le fanfaron, la putain
Qui tourne en rond
Tu crois gérer
Mais t'es mal digéré
Il est où le p'tiot qu't'étais ?
Il est mort le p'tiot qu't'étais ?

[Refrain] X2

[Couplet 3 : King Ju]
Je ne casse pas
Je n'me marre pas
Je n'espère pas
J'observe les autres
Qui partent en couille
Ou en chipolata
Viens pas m'juger
J'fait c'que j'peux
Avec c'que j'ai, grand
C'est pas l'carnaval des enfoirés
Ni Augustin Legrand
4 par 4
J'découpe mes rêves
Avec un cimeterre
Noie les p'tits chats
Tue les espoirs avec un lance-pierre
Mais d'où j'ai pas fais
Tous les trucs que j'aurais dû faire?
J'ai fait mes soixante prières
Par terre dans la poudrière
Foule sentimentale je t'ai souvent cherché
Mais où es-tu
Où sont les utopies
Où sont les éveillés ?
Où sont les belles dames
Les belles âmes
Où sont les cérébrés ?
Ras-le-bol d'être tout seul
Je suis fatigué d'expliquer
Utopistes debout !
J'ai des lyrics en stock
Et si plus personne comprend
Je m'exile à Pétaouchnok
Alors laisse moi triper
Laisse moi te dire avant d'mourir
J'suis pas cet esclave qu'attends l'week-end
Pour s'enfuir

[Refrain] x2

[Outro]
Tu l'as séquestré, bâillonné, ligoté X2
Bâillonné ligoté (echo)

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Sam 8 Mar 2014 - 4:04

Je ne sais pas pourquoi, mais la "rupture", à partir d'environ 4:00 dans cette chanson, me bouleverse littéralement (frissons, larme à l'œil, etc ...).



There there - Radiohead (2003):

In pitch dark I go walking in your landscape
Broken branches trip me as I speak
Just cos you feel it doesn't mean it's there
Just cos you feel it doesn't mean it's there
There's always a siren singing you to shipwreck (don't reach out, don't reach out [x2])
Stay away from these rocks we'd be a walking disaster (don't reach out, don't reach out [x2])
Just cos you feel it doesn't mean it's there (there's someone on your shoulder [x2])
Just coz you feel it doesn't mean it's there (there's someone on your shoulder [x2])
There there...
Why so green
And lonely [x3]
Heaven sent you
To me [x3]
We are accidents waiting
Waiting to happen
We are accidents waiting
Waiting to happen

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Dim 9 Mar 2014 - 1:24


Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Invité le Dim 9 Mar 2014 - 12:01

Que de superbes découvertes sur ton fil Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Woban le Mer 12 Mar 2014 - 7:53

(merci Parisette de ton passage ici)



Les Fleurs - Ridan (2007):

Et si toi et moi, on était pareils
Un même combat pour vivre les mêmes émois
Un même père aimant la même mère
Un même peuple aimant le même roi.
Et est-ce qu'on laisse à nos descendants
La même haine, la même couleur du sang,
La même peur brûlant les mêmes âmes,
La même sueur brûlant les mêmes fronts,
La même mort glissant des mêmes monts,
Les mêmes drames à l'intérieur
Des mêmes femmes ?...

{Refrain :}
Pourries par la racine,
Les fleurs fanent sur la Terre promise.
Pourries par la racine, j'ai peur du monde
Pourries par la racine,
Les fleurs fanent sur la Terre promise.
Pourries par la racine, j'adore ce monde

La Terre tremble sous les pieds
D'un pauvre gosse dénudé,
Armé jusqu'à la mort, le seul sort de sa vie
Une souffrance de tout temps,
Avant l'âge de dix ans,
La raison n'a pas de nom,
C'est toujours mon enfant ;
Comme ce couple qu'on marie,
En plein coeur de l'été,
Qui se jure leur amour
Sous le regard de leur foi.
Un bonheur que l'on saigne,
Qui ne vivra que sans voix
La vérité me fait peur
Ils sont tous morts et c'est tout.

{au Refrain}

J'suis rempli d'injustice, rempli de trahison,
Vidé par tout ce qu'on voit,
Par ces images en télé.
J'te jure que le temps donne raison,
J'te jure que tout va changer,
Que le destin je le tiens
Comme mon coeur dans les mains,
Et si les gens le croient plus,
Nous referons le Monde
Juifs, Arabes et Chrétiens,
Tous unis dans cette rue.
J'ai honte de tout ce qu'on vit
J'ai honte de tout ce que j'ai vu
Regarde le soleil pleure,
J'attends le jour meilleur...

{Refrain}

Woban
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1863
Date d'inscription : 30/09/2012
Age : 48
Localisation : pAca

Revenir en haut Aller en bas

Re: Woban : Derrière la muraille, y'a moi =)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum