Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mer 25 Juil 2012 - 23:49


Bonjour Bluenn

D'abord je te souhaite bienvenue sur ce forum. Je suis an ancien déjà puisque cela fait 13 jours que je suis inscrit. Pour l'instant je m'y sens bien et je te souhaite la même chose.

Cela me fait très plaisir de t'avoir incité à t'inscrire. J'aurai déjà servi à quelque chose.

Moi je suis du pays gallo, Rennes et les Côtes D'Armor, mais cela fait longtemps que j'ai quitté ces terres et je n'y retourne que pour voir ma famille.

Alors, profite!

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Jeu 26 Juil 2012 - 2:48

Doinel a écrit:
J'ai eu la révélation des raisons profonde de cette honte il y a quelques années, dans un bus. Je pensais à ma mère et c'est toujours un souvenir douloureux parce que je me suis beaucoup éloigné d'elle dans les dernières années de sa vie et je sais qu'elle en a souffert. J'ai alors réalisé que l'expression sans filtre de son émotivité, de sa sensibilité et de son sentimentalisme me faisait horreur, à moi qui étais si rationnel, intellectuel et viril (loin de la "femmelette" que beaucoup avaient vu en moi), parce que justement elle était le reflet de tout ce que je refusais en moi à l'époque.

J'ai un temps nié ma sensibilité, puis l'ai reléguée au second plan de ma personnalité. J'ai un temps cru l'avoir perdue et ai regretté de ne plus être moi même. Enfin, je me suis rendu compte que toute ma personnalité était structurée autour d'elle, en bien ou en mal, et j'ai fini par l'accepter. J'ai toujours peur d'aller au cinéma voir certains films car je sais qu'à la moindre scène d'émotion je risque d'éclater en sanglots, mais bon, j'assume et revendique d'être en fait si semblable à ma mère.

Bon. Je ne connaissais pas les concepts d'anima et d'animus, je viens de les découvrir. Je suis une quiche en psy, connais quasiment rien, mais bon pas si compliqué à comprendre non plus...
Ce que je sais par contre c'est le miroir que je découvre en lisant cela, combien nous avons de goûts proches, et aussi que cela n'est pas si étonnant. Quand je te parlais de ma découverte du cinéma, des ces films d'Ozu et du Monde d'Apu, devant ma télé, ce fameux ciné-club, j'oubliais de dire une chose, inconsciemment ou pas. C'est que tous ces films je les ai vu avec ma mère, tous les deux, et que nous étions tout autant bouleversés l'un que l'autre. Le même cœur, la même affectivité, un lien indéfectible qui nous unira toujours. Moi aussi je l'ai planqué ce cœur derrière l'illusion du mec solide, mais cela a toujours été moi, ontologiquement, mon identité. Ce cœur.
Comme je me définis tout autant par tout ce que j'ai rejeté de mon père, la peur, la colère, la rancœur... Aujourd'hui, quand je croise des gens de ma famille, ils me disent tous combien je lui ressemble - physiquement, les mêmes yeux, le même regard. Comme il m'est difficile de prendre cela comme un compliment, même si je sais qu'il était beau, et que ces mots sont bienveillants...
Moi aussi je me suis éloigné de ma mère un temps, je ne pense pas que ce soit pour les mêmes raisons. Les miennes sont plus triviales. Peur du temps qui passe, de la vieillesse. Et pourtant...

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 26 Juil 2012 - 11:15


Harpo, je sais qu'il y a de lourds secrets dans ma famille. Depuis quelques jours, j'en suspecte un nouveau: j'aurais un frère ainé habitant dans le sud ouest Very Happy

Physiquement, j'ai toujours voulu ressembler à mon père, un sosie d'Errol Flynn dans sa jeunesse (même si Errol Flynn n'est pas mon idéal physique, mais bon il est mieux que Galabru), mais je ressemble beaucoup à ma mère.

Quand je me suis éloigné de ma mère, je me suis dans un premier temps rapproché de mon père, beaucoup plus "digne" à mes yeux. Cependant mon père est sensible c'est sur, mais aussi profondément égocentrique et conservateur. De plus, il porte un masque en permanence, ce qui me rend très mal à l'aise. Je porte moi aussi un masque, mais celui ci tombe dès que je "connecte" avec quelqu'un. Je me dis que je ne connais pas mon père, qu'il reste en grande partie un étranger pour moi. Je ne lui confie que le strict nécessaire.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Jeu 26 Juil 2012 - 11:22

Wink Ma famille est la championne des lourds secrets !

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 26 Juil 2012 - 11:33


Mazette, encore un point en commun!

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par ♡Maïa le Jeu 26 Juil 2012 - 11:41

Vous êtes beaux tous les deux là, j'vous aime Smile

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par ♡Maïa le Jeu 26 Juil 2012 - 11:45

bulle:
Ben voilà ! Vlà que j'reguimauve !

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Jeu 26 Juil 2012 - 13:18

And now for something completely different...

Après Christophe Miossec, je voudrais partager avec vous un groupe qui m'est cher et reste assez méconnu.

Blonde Redhead est un groupe formé à New York dans les années 90, composé d'une japonaise (Kazu Makino) et d'une paire de jumeaux italiens qui ont grandi à Montréal (Amadeo et Simone Pace). A ses débuts, le groupe comprenait une seconde japonaise.

BRH est un groupe en mutation permanente. Je distinguerais arbitrairement trois période:
- Une période expérimentale avec des tendances atones et bruitistes, des chansons déstructurées, une influence jazz, et un son très proche de Sonic Youth.
- Une période de normalisation relative, avec un son plus alt rock.
- Une période mélodique, dans laquelle le groupe assume des références telles que Serge Gainsbourg et évolue vers des sons plus synthétique, avec certains morceaux dignes de figurer sur des compilations New Age.

Voici quelque morceaux.

D'abord, un extrait de concert et un morceau phare de la période mélodique.



Retour aux débuts, avec le morceau qui m'a fait connaitre le groupe via Bernard Lenoir.



Un morceau plus expérimental de cette époque.



Toujours la même époque, mais un morceau qui préfigure l'évolution à venir.



Un morceau de la période "classique", interprété en français.



Un morceau charnière: une reprise de La Chanson De Slogan pour un tribute New Yorkais à Gainsbourg. Cette version m'a fait changer mon interprétation de la chanson.



Passons à la période mélodique, la plus riche.

D'abord, un beau clip amateur utilisant deux titres du premier album de cette période.



La seule chanson en italien du groupe (tiens, Piccoli et Romy Schneider en poster!).



Un autre titre de ce premier album mélodique.



Un de mes préférés, dans une version interprétée par David Sylvian, le chanteur du groupe Japan, que j'avais découvert par son interprétation de la chanson de Furyo, composée par Ruichi Sakamoto.



La version française d'une de leurs chansons.



Une chanson très "gainsbourgienne"



Une autre favorite.



Un nouvel extrait de concert.



Retour à une voix (légèrement) plus virile.



Un extrait du dernier album (que je n'ai pas encore "digéré" mais ça vient).



Pour finir, une interview de Kazu Makino, qui donne un aperçu de son esprit torturé.


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Ven 27 Juil 2012 - 11:45

Bande A Part, Godard, Anna Karina, Claude Brasseur, Samy Frey, la scène de danse.

28/8/2012: l'extrait original ayant été supprimé, en voici une nouvelle version. Je trouve que c'est un joli moment de poésie cinéphile de regarder un extrait d'un petit film d'auteur français piraté dans un cinéma.



Simple Men, Hal Hartley, la scène de danse.



Dernière édition par Doinel le Mar 28 Aoû 2012 - 12:59, édité 1 fois

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Dim 29 Juil 2012 - 13:02



Spoiler:
Ce soir nous sommes septembre et j'ai fermé ma chambre
Le soleil n'y entrera plus
Tu ne m'aimes plus
Là-haut un oiseau passe comme une dédicace
Dans le ciel

Parlé:
Je t'aimais tant Hélène
Il faut se quitter
Les avions partiront sans nous
Je ne sais plus t'aimer Hélène

Avant dans la maison j'aimais quand nous vivions
Comme un dessin d'enfant
Tu ne m'aimes plus
Je regarde le soir tomber dans les miroirs
C'est la vie

Parlé:
C'est mieux ainsi Hélène
C'était l'amour sans amitié Il va falloir changer de mémoire
Je ne t'écrirai plus Hélène

L'histoire n'est plus à suivre et j'ai fermé le livre
Le soleil n'y entrera plus
Tu ne m'aimes plus

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Ven 24 Aoû 2012 - 11:50




Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par ♡Maïa le Ven 24 Aoû 2012 - 12:20

Les synchronicités parfois... En faisant le tri dans mes abonnements, je me disais justement "Tiens, ça fait un moment qu'on n'a plus de nouvelles de Doinel"... Je te demanderais bien "comment vas-tu?", mais les musiques que tu viens de poster parlent déjà... et résonnent aussi. Je ne les connaissais pas, merci pour le partage...

♡Maïa
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1734
Date d'inscription : 06/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Invité le Ven 24 Aoû 2012 - 12:28

Bienvenu.
Je connais rien au cinéma d'auteur. Face au club Dorothé Truffaud and Co faisait pas le poids... Et je n'écoute pas Miossec non plus, sauf accident, parce que mes parents, c'était plutôt Goldman et Sardou, entres autres hein, mais aussi plus tard et maintenant parce que boire baiser (encore que baiser hein je dis pas non...) mais parce qu'appartenant à la même famille, celles des écorchés, je fais particulièrement attention à ce qui rentre en moi, et miossec, ça me fait flipper... Comme d'autres... tu vois... Par contre je trouve toujours ça beau d'aller chercher au fond de soi et d'accepter ce qu'on y trouve. Découvrir qu'on peut pleurer rien qu'en écoutant ou regardant un truc, c'est stupéfiant, ça fait tellement de bien. Après t'as peur de reperdre tout ça... Moi en tout cas.
Bienvenu.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Ven 24 Aoû 2012 - 15:44


@Mogwai. Je suis touché par ta sollicitude et je t'en remercie. Je reviens de vacances, étant allé voir mes enfants. Je ne peux pas dire que le moral est au beau fixe: contrecoup d'avoir quitté mes enfants, peine de cœur, boulot qui m'emmerde. Je n'y pensais pas vraiment en choisissant ces liens, mais l'inconscient a joué. C'est vrai que la chanson de Charlotte trouve un écho particulier dans ce que je vis, ainsi que ce que représente son père dans ma vie.

@Le shung'. Moi, j'ai tellement pris l'habitude de me blinder que le cinéma et la chanson sont des moyens de faire sortir ce qui autrement pourrait rester bloqué au fond de moi, me minant de l'intérieur. Deux façons de vivre sa sensibilité.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Ven 24 Aoû 2012 - 18:44

Ta vidéo de danse de Bande à part ne marche plus, dommage ! Je vais la chercher pour voir. Cette idée d'opposer deux extraits de films sur un thème, c'est aussi un truc que j'ai en tête depuis longtemps, faut juste que je le fasse Wink

Pour te remonter le moral, v'là le casting de Jean-Pierre Léaud pour le rôle d'Antoine Doinel dans les 400 coups. Ça fait du bien de rappeler que les 400 coups est un des plus beaux films sur l'enfance que je connaisse.


Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Ven 24 Aoû 2012 - 19:35


J'ai découvert Hal Hartley à l'époque de ses premiers films (Simple Men, Trust Me, The Unbelievable Truth) et j'avais beaucoup accroché à cette scène de danse (sur Sonic Youth en plus que j'écoutais à l'époque). Ce n'est que plus tard que j'ai vu Bande A Part et ai fait le rapprochement (pas trop dur d'ailleurs car Hartley était réputé pour truffer ses films de références à Godard).

Merci pour le casting de Léaud que j'aime beaucoup. En écho, il parait que les réponses d'Antoine dans la scène du psy étaient complètement improvisées par Léaud:


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Dim 26 Aoû 2012 - 11:47

Connaissez vous la Blogothèque?

Cela donne ceci:



Ou cela:



Ou encore cela:



Et puis ceci:


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Dim 26 Aoû 2012 - 12:13

Ah la blogothèque ! J'y ai pas mal trainé, et y connais quelques gens Wink

Mais là, tu parles surtout des Concerts à emporter. Concept génial ! Pour ma part, j'aime surtout celui de Dirty Projectors (je dépose juste la première partie ici).



Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Dim 26 Aoû 2012 - 12:36


Il faut que je donne une seconde chance aux Dirty Projectors. Jusqu'ici, ils me sont passé au dessus de la tête.

Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Dim 26 Aoû 2012 - 12:46

Là, comme ça, je ne connais que deux personnes qui aiment... Pas simple d'apprécier cette dissonance. Et puis tout n'est pas bien hein, les derniers albums sont assez chiants.

Je te conseille surtout "The Glad Fact", largement mon préféré, celui que j'ai aimé dès la première écoute, et "The Getty Address", une sorte d'opéra rock qui a été mise en image (on trouve l'intégralité des vidéos sur Youtube).

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Lun 27 Aoû 2012 - 11:01

Magnifique chanson d'un chanteur suisse méconnu, reprise de manière discutable par Françoise Hardy et Alain Delon il y a quelques années. Avec en prime un extrait de la bande son d'un film qui m'est cher.


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mar 28 Aoû 2012 - 9:21


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Harpo le Mar 28 Aoû 2012 - 9:51

Chico Buarque a écrit plusieurs centaines de chansons, toutes plus belles les unes que les autres. Un seul obstacle à la compréhension de son œuvre : la lanque. Il faut comprendre pour apprécier la beauté de Chico Buarque

Silvio a écrit:Le lancement de Construção, fin 1971, fut comme une bombe au milieu de ce marasme [avant le texte parle des chansons nationalistes, fruits de la dictature et complètement sans grâce]. Le disque contenait des chansons d'une fraîcheur poétique inédite dans l'histoire de la MPB. La chanson-titre en était la chanson phare. Chacun de ses vers, qui décrivent l'existence insipide et la mort tragique d'un ouvrier, se terminent invariablement par un mot proparoxyton (accentué sur l'avant-avant-dernière syllabe). De plus, après la mort du personnage, ces mots changent de vers - un procédé qui joint à l'intensification de la musique, crée la sensation d'un immeuble en construction rapide et d'une progression mélodique vertigineuse. Le fabuleux arrangement est l'oeuvre du maître tropicaliste Rogério Duprat.Construção fut unanimement salué par la critique. Ce fut, probablement, la chanson qui permit à Chico de parvenir à la presque unanimité absolue.

Construção

Chantier

Il a aimé cette fois comme si c’était la dernière
Il a embrassé sa femme comme si c’était la dernière
Et chacun de ses enfants comme s’il était unique
Et il a traversé la rue de son pas timide
Il est monté sur le chantier comme s’il était une machine
Il a dressé sur le palier quatre murs solides
Brique après brique en un dessin magique
Ses yeux aveuglés par le ciment et les larmes
Il s’est assis pour se reposer comme si c’était samedi
Il a mangé du riz et des haricots comme s’il était un prince
Il a bu et hoqueté comme s’il était naufragé
Il a dansé et ri comme s’il entendait de la musique
Et il a trébuché sur le ciel comme s’il était ivre
Et il a flotté dans l’air comme s’il était un oiseau
Et il a fini par terre en un paquet flasque
Il a agonisé au milieu de la voie publique
Il est mort en sens interdit embarrassant le trafic

Il a aimé cette fois comme s’il était le dernier
Il a embrassé sa femme comme si elle était unique
Et chacun de ses enfants comme s’il était prodigue
Et il traversa la rue de son pas ivre
Il est monté sur le chantier comme s’il était solide
Il a dressé sur le palier quatre murs magiques
Brique après brique en un dessin logique
Ses yeux aveuglés par le ciment et le trafic
Il s’est assis pour se reposer comme si c’était un prince
Il a mangé du riz et des haricots comme si c’était le top
Il a bu et hoqueté comme s’il était une machine
Il a dansé et ri comme s’il était le prochain
Et il a trébuché sur le ciel comme s’il entendait de la musique
Et il a flotté dans l’air comme si c’était samedi
Et il a fini par terre en un paquet timide
Il a agonisé au milieu de la voie naufragée
Il est mort en sens interdit embarrassant le public

Il a aimé cette fois comme si c’était une machine
Il a embrassé sa femme comme si c’était logique
Il a dressé sur le palier quatre murs flasques
Il s’est assis pour se reposer comme s’il était un oiseau
Et il a flotté dans l’air comme s’il était un prince
Et il a fini par terre en un paquet ivre
Il est mort en sens interdit embarrassant le samedi.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Doinel le Mar 28 Aoû 2012 - 11:04

Chico Buarque est la source de ma plus grande frustration linguistique. En écoutant la chanson, il est clair que même les traductions ne sauraient lui rendre entièrement justice.

D'un autre côté, cette barrière linguistique produit un délicieux trouble quand on sait que Le Chant Des Partisans brésilien est une samba:


Doinel
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 50
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Invitado le Mar 28 Aoû 2012 - 12:02

Ton monde dévoile un paysage familier par la lucidité et le romantisme qui se dégage des mots, le regard sur son ressenti, de l'avatar avec le BB et le pan d'étoffe, le petit noeud....






Invitado
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Je suis Alphonse Doinel, le fils d'Antoine

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:15


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 40 Précédent  1, 2, 3 ... 21 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum