Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Lun 25 Avr 2016 - 14:25



Bonjour,

Je ne sais pas vraiment si c'est le bon endroit pour poster mon message... Ni trop par où commencer, je vais essayer de ne pas trop m'éparpiller.

J'ai 26 ans et j'ai découvert ce qu'était vraiment la surdouance (car je pensais bêtement que la surdouance s'arrêtait à être très intelligent et à avoir une culture immense) en écoutant Jeanne SIAUD FACCHIN en tombant par hasard, il ya un peu plus d'une semaine, sur une vidéo qui m'a bouleversée, chamboulée... Cette vidéo c'est celle ci : youtube.com/watch?v=z_Sf6XCTWBM une vidéo de 13 minutes dans laquelle Jeanne SIAUD FACCHIN parle de son livre "Trop intelligent pour être heureux" avec le témoignage d'une femme qui s'est decouverte surdouée à un âge avancé.

Quand je dis par hasard, je ne recherchais pas de renseignements sur les surdoués, mais je me posais des questions sur moi-même, après une dispute (selon moi car pour elle ce n'en était pas une) avec une amie (qui ne comprenait pas mes réactions, comme bien souvent et qui m'a un peu bousculer pour me faire "réagir" en me faisant bien comprendre que ce n'était pas normal de réagir comme je le faisais) et au fil de mes recherches je suis tombé là-dessus et j'ai fondu en larmes devant cette vidéo. J'ai eu le sentiment d'entendre tout ce que je n'arrivais pas à comprendre, ni même à dire et de trouver enfin des mots pour expliquer tous les maux qui me font tant souffrir. Je me suis effondrée, je ne sais pas comment l'expliquer c'était un mélange de plusieurs sentiments, de la tristesse parce que je me reconnaissais là dedans et j'entendais que ça faisait mal, même si au fond de moi je sais que j'ai mal mais je m'y perd à force de prendre sur moi pour ne pas le montrer parce que j'ai déjà parler de mes états d'âme à des proches mais j'ai toujours eu le sentiments d'être incomprise et de peur de perdre ces proches j'ai arrêté de montrer mon malaise ; un sentiment de soulagement, comme si je me sentais moins seule tout à coup, moins bizarre et comprise ; en même temps le doute, je me reconnaissais puis je me disais que ce n'était pas possible, que oui j'ai un problème, je le sais, je le ressent par rapport aux autres depuis bien longtemps, mais ce n'est sans doute pas ça, même si ça ressemble fortement à ce qui est décrit.

Après ce bouleversement, je ne pouvais pas en rester là, j'ai regardé des vidéos sur le surdoué tout le dimanche, je ne suis pas sorti de chez moi et on en trouve beaucoup sur le sujet. Lundi, rebelote, mardi puis mercredi, puis je me suis reconnu dans tout ce qui était dit au niveau du comportement, du malaise intérieur, de l'hyper sensibilité... Il y a un point qui me fait douter c'est l'intelligence mais j'ai vu dans les vidéos qu'un surdoué n'était pas plus intelligent qu'une personne normale c'est juste une intelligence différente (pardonnez-moi si je me trompe). Alors je me dis c'est peut-être ça mon soucis, puis le doute revient et je me dis non ! Quelqu'un l'aurait vu avant, à l'école déjà !

Alors j'ai décidé d'en parler à ma maman, pour savoir si je "me faisais des films" ou si j'étais vraiment comme ce qui est décrit des surdoués, je lui ai montrer deux vidéos, je lui ai posé des questions et elle m'a dit que j'étais comme ça que depuis toute petite j'ai toujours posé beaucoup de questions, auxquelles ils ne savaient pas toujours quoi répondre (et je me souviens très bien du "parce que" et je disais mais "parce que quoi ?" au point de les énerver) elle m'a dit que j'avais parlé très tôt et que je parlais beaucoup, que j'avais toujours envie de tout savoir et de comprendre "même quand il n'y avait rien à comprendre" selon eux, que d'après eux j'avais toutes les capacités à avancer dans la vie mais que j'avais toujours une peur déraisonnée qui me freinait et qu'ils ne comprenaient pas. Mais qu'il est fort possible que comme je suis la première de 3 enfants, ils n'ont pas vu quelque chose de différent n'en ayant pas eu avant moi.... Pour mon Papa je me fais une montagne pour des "broutilles" je suis tout à fait normale il faut que j'arrête de me faire des idées.... (j'ai pleuré --')

À l'école primaire, quand j'étais au CP il y avait un classement dans la classe et j'étais toujours en haut du tableau, mais je me souviens que ma maîtresse me disait que j'écrivais comme un escargot et je le prenais très mal. Je suis restée dans la même école jusqu'au CM1 et je n'avais pas vraiment de copains, je ne me sentais pas aimée et je le vivais très mal. J'ai eu une période où je ne voulais plus aller à l'école, j'avais mal à la tête, tout le temps, le médecin disait que je faisais des migraines parce que j'étais trop anxieuse. Il me demandait si j'avais des problèmes à l'école, je disais que non et mes parents s'inquiétaient vraiment, on m'a fait des scanners, des prises de sang et rien donc le médecin a dit que c'était le stress. Depuis toute petite dans mon carnet de santé et à plusieurs reprise les médecins m'ont définie d'anxieuse.

Après le CM1 on a déménagé, j'avais peur d'aller dans cette nouvelle école mais en même temps, je me disais que j'allai peut-être pouvoir m'y faire des copains. Et je m'en suis fait ! Je ne sais pas ce qui avait changé chez moi pour qu'on m'aime mais je n'étais plus le bouc-émissaire.

Ensuite le collège, la 6ème, j'avais toujours des bonnes notes, et je ne travaillais pas à la maison. c'est en 5ème que j'ai commencé à régresser. Comme le disent mes parents et comme ils le nomment, j'ai commencé à faire ma "crise d'ado", je ne comprenais pas le sens de ma vie, le sens de la vie tout court, l'école, le travail, la société, la mort, la méchanceté des gens, je questionnais beaucoup ma Maman là-dessus et elle me disait qu'il ne fallait pas que je me pose des questions pareilles, parfois elle pleurait et me demandait d'arrêter de penser à ça. Alors j'ai arrêté de lui en parler mais j'y pensais toujours autant. Puis pendant cette période j'étais en grand conflit avec mon Papa. J'ai fait une dépression puis en 4ème j'ai fait une TS, j'en ai très honte aujourd'hui car ça a fait beaucoup de mal à ma famille. Mon Papa m'en voulait tellement qu'il n'est pas venu me voir pendant toute ma première semaine d'hôpital. Après ça je suis sortie de l'hôpital sous la condition d'être suivie par un psychologue qui s'est avéré être une psychiatre, j'y allai toutes les semaines, je lui parlait, elle ne disait pas grand-chose alors je ne savais pas trop quoi lui dire non plus, elle m'a prescrit un traitement "Risperdal" j'étais complètement shootée je m'endormais en cours. Je voulais arrêter mon traitement mais ma Maman ne voulait pas elle avait peur que ça recommence, ma révolte, les conflits avec mon Papa, mais ce n'est pas ce traitement qui a arrêté tout ça, c'est ce qu'elle croyait, alors pendant plusieurs mois j'ai fait semblant de le prendre, je disais à ma psy ce qu'elle voulait entendre quand j'y allait et on a dit que c'était bon, j'allai mieux, je n'avais plus besoin de ma psy ni de son Risperdal !

Je n'avais plus de si bonnes notes, pour ne pas dire que j'avais de très mauvaises notes, je séchai souvent les cours, surtout ceux qui ne m'intéressaient pas, ma moyenne générale en fin de 3ème devait avoisiner les 5/20 je me suis faite renvoyée de mon collège à deux semaines du brevet et le CPE m'a dit, en me notifiant mon renvoi "Ça te laissera le temps de travailler pour ton brevet ! Si t'arrives à l'avoir !" avec un sourire arrogant. J'ai regardé un peu mes livres parce que ma Maman ne me voyant pas travailler n'arrêtait pas de me dire qu'il fallait que je révise et que ce n'était pas comme ça que j'allai l'avoir et mon Papa rajoutait que j'avais intérêt à l'avoir pour faire fermer le clapet (pour ne pas être vulgaire) de mon CPE. Bref j'ai eu mon brevet.

Je ne savais pas trop quoi faire et comme je n'avais pas de bonnes notes en 3ème lors du rendez-vous au sujet de l'orientation on m'a conseillé la filière professionnelle, et on m'a orienté en compta parce que j'aimais les maths. Me voilà partie, BEP compta, au début j'ai essayé d'être studieuse puis très vite j'ai recommencé à sécher les cours, j'en informai mes parents pour qu'ils me couvrent au cas où le lycée les appellerait, ma Maman était d'accord à condition que je continue à avoir des bonnes notes, si mes résultats baissaient c'était fini. J'ai eu mon BEP franchement les doigts dans le nez en même temps vous me direz ce n'est qu'un BEP.

Me voilà en Bac pro. On ne change pas les bonnes habitudes, puisque ça marche. J'ai été convoqué par ma CPE à de nombreuses reprises, au sujet de mes absences à répétition et elle m'a dit, un jour, une chose qui m'a choquée "Vous avez de la chance, la seule raison pour laquelle on ne vous renvoie pas de l'établissement c'est parce que l'on sait que vous allez avoir votre bac" j'ai trouvé ça "dégueulasse" (excusez-moi pour le terme), mais je me suis dit que j'étais toujours là seulement pour les statistiques et que si quelqu'un en avait marre des cours comme moi mais n'avait pas de bons résultats, il serait renvoyé. Bref, j'ai eu mon Bac avec mention.

Me voilà en BTS, on nous dit qu'en sortant de Bac pro, le BTS va être très dur et que beaucoup échoue, que pour ceux qui s'accroche il faut souvent une 3ème année pour décrocher le BTS Compta après un Bac pro car pas du tout le même niveau en ce qui concerne les matières générales.
Alors je me dis "Oula je vais me calmer, le système scolaire, oui c'est chiant mais j'ai pas envie d'échouer quand même et puis j'ai la pression de ma famille qui me dit : Tu vas y arriver on te fait confiance !". Je prend sur moi, j'ai ma bande de Bac pro qui est à fond ! On se met au premier rang, on note les cours, on écoute les profs... Mais ça n'a pas duré longtemps, j'ai recommencé à ne plus prendre mes cours, je dessinai, je faisais des mots fléchés, je "geekai" sur mon téléphone, puis j'ai recommencé à sécher, surtout les cours d'informatique parce que je n'aimais pas mon prof. Puis j'ai voulu arrêter carrément mon BTS parce que je pensais que je n'y arriverai pas. Les maths, que j'avais toujours adoré devenaient très compliqués, je ne comprenais pas mon prof. On a fait des probabilités et il ne nous expliquait rien à part des formules à apprendre par coeur et à appliquer mais je n'y arrivais pas et ça me frustrait beaucoup parce que jusque là pour moi les maths avaient toujours été très faciles et plaisants et là ça devenait difficile et saoulant. Le pire c'est que tout le monde trouvait ça facile sauf moi alors mon prof est venu me voir en nous rendant nos copies et il m'a dit "je ne comprend pas, vous arrivez à me résoudre des intégrales mais ça non ?" Alors je lui ai dit que je ne comprenais pas et il m'a dit "Je pense que votre problème est que vous avez trop de logique, là ce ne sont que des formules à appliquer, ne cherchez pas de logique" alors je ne sais pas... Cela reste un mystère, pour moi dans les maths il y a une logique mais pour lui au sujet des probabilités il n' y en a pas, alors est ce que vraiment il n'y en a pas ou est ce qu'il ne savait pas nous l'expliquer et que pour lui il n'y en avait pas, je me pose toujours la question. Bref j'ai eu mon BTS très frustrée car de ma bande (ma promo de bac pro avec qui on séchait les cours et quand on y allait on passait notre temps à faire autre chose de bien plus intéressant que de prendre les cours) j'étais là seule à l'avoir eu.

Après ça j'ai voulu faire un DCG, malgré tout j'aimais beaucoup l'école et je ne voulais pas arrêter tant que ça marchait sans forcer. Mon Papa m'a dit, désolé ma fille on ne pourra pas suivre tu ferais mieux de chercher du boulot (c'était plus loin, il fallait au minimum un abonnement de train et mes parents n'avaient pas les moyens, en y réfléchissant maintenant avec ma bourse ça aurait été largement faisable et ils l'ont fait pour ma soeur..). Ça a stoppé net mon élan, je n'ai même pas demandé à ma Maman et j'ai cherché du boulot.

Me voilà dans le circuit de ce qu'on appelle "la vie active" (à croire que ce qu'il y a avant c'est une phase de sommeil, je ne sais pas..)

Je me retrouve dans un petit moulin près de chez moi où j'ai fait auparavant mes deux stages de BTS. Je tiens la compta de la société mais ça ne me prend pas beaucoup de temps alors le reste du temps, je conseille les clients, je les sers, j'ensache de la farine, je met en rayon, je range les stocks, petit à petit je fais de plus en plus de choses et la patronne me laisse tout faire et se décharge beaucoup sur moi, elle part en vacances et me laisse seule au moulin, tout ça au SMIC et mes proches me disent qu'elle abuse de ma gentillesse, que je devrais partir, que je ne suis pas payée à ma juste valeur, je commence alors à me dire que si on me dit ça il y a sûrement une part de vérité. Je demande une augmentation, ma patronne s'énerve, sûrement choquée de me voir faire une telle demande, moi qui n'avait jamais rien demandé jusque là et qui disait oui à tout ce qu'on me demandait sans rien en retour. De là mes rapports avec elle ont changés, après 4 ans de loyaux services et beaucoup d'hésitations, de craintes, et de réflexion, j'ai démissionné pour un poste en comptabilité où je serai payée pour ce que je sais faire.

Me voilà seule dans un bureau sans fenêtre, tout le monde me dit d'arrêter de me plaindre (la plupart de mes proches travaillent en usine et ne comprennent pas que je ne sois pas bien au chaud derrière un bureau). Je suis mal, je ne sais pas pourquoi mais je n'aime pas ce poste, je n'aime pas les patrons qui sont arrogants, qui ont beaucoup d'argents et qui aiment le montrer, qui magouillent les chiffres de leurs nombreuses sociétés pour tricher et payer moins d'impôts et je ne supporte pas de devoir participer à cela de part mes fonctions. Je fais mon mois d'essaie et le contrat s'arrête, ils voient bien que ça ne me convient pas et je suis soulagée de partir.

Me voilà au sein de la grande famille des demandeurs d'emploi... Grand moment de solitude, je me sentait moins que rien, mais en même temps ne sachant pas quoi faire de ma vie, je ne cherche pas vraiment de travail. Je faisais un peu de black au moulin d'où j'ai démissionné puis j'ai fait un peu de black en maçonnerie de pierre, à l'ancienne chez un petit artisan, ça a duré 4-5 mois, j'ai adoré ça ! Je voulais faire une formation là dedans puis sa boîte a coulée... J'avais donc beaucoup de temps pour moi, trop même et je réfléchissais beaucoup, puis mes vieux démons sont revenus, mes questionnements sur la vie, le sens de la société, les agissements des uns et des autres, je buvais des vidéos là-dessus toute la journée. Puis il fallait bien que je retourne au travail tout de même, en plus je me sentais mal, je voyais que pour certain, je faisais partie de ceux qui profitent du système. Je ne voulais pas retourner en compta, je voulais aller en usine, pour voir. Tout mon entourage me disait que c'était horrible et que je n'y arriverai pas, parmi eux mon Papa. Alors j'ai encore plus envie d'y aller pour lui montrer que si ! Je suis comme tout le monde et moi aussi je peux travailler en usine ! J'ai eu beaucoup de mal à trouver une boîte d'intérim qui veuille bien m'envoyer en usine étant donnée que je n'en avait jamais fais avant et "c'est dur l'usine hein, on est pas derrière un bureau, souvent on est debout toute la journée......" à croire que pour les ouvriers, les gens des bureaux ne peuvent pas supporter l'usine.

Et après un an de chômage, et après avoir harcelé une boîte d'intérim parce que je savais qu'une usine en agro-alimentaire recrutait (ma meilleure amie était là-bas) j'ai enfin eu un poste en usine ! J'avais hâte ! Mon père me disais "mais c'est dur l'usine, c'est pas ce que tu crois, tu tiendras pas, puis tu devras te lever tôt...", ma meilleure amie "Tu vas jamais tenir Marie, tu vas voir c'est horrible, et puis l'ambiance...." mais j'avais toujours aussi hâte, de voir par moi-même et de leur prouver que je tiendrai.

M'y voilà enfin ! J'étais bien, j'avais l'impression de trimer comme tout le monde. J'avais des relations, on me disait, on est tous dans la même galère, mais je me sentais bien ! Au point de ne pas comprendre ceux qui se plaignaient de ce poste et de me prendre vraiment de tête avec ma meilleure amie. Puis au bout de 6 mois d'atelier on est venu me chercher pour me former à un autre poste pour lequel on me pensait compétente (dans un bureau avec des responsabilités) et là je ne me sentais plus vraiment bien, j'étais coupée des autres et j'avais le sentiments qu'on m'en voulait d'avoir été choisie pour ce poste alors que je venais d'arriver, du coup je prenais très mal toutes les questions qu'on me posait sur mon poste, comme si on me critiquait dès que j'avais le dos tourné. À la fin de ma mission on m'a proposé un contrat avec des avantages et le poste était intéressant mais j'ai pris mes jambes à mon coup et j'ai refusé le contrat.

Me revoilà au chômage, lorsque j'étais en usine, on me disait toujours "pourquoi tu cherches pas dans ta branche ? tu pourrais être bien payée puis tranquille derrière un bureau, t'es bête". J'ai retrouvé une mission intérim en usine après ce poste. Un mois et demi.

Puis une autre agence m'appelle en me proposant un poste de comptable, bien payé, débouchant sur un CDI, je lui dis que je ne sais pas que j'ai besoin de réfléchir, elle ne comprend pas et devient limite agressive. J'appelle mes parents pour leur en parler qui me disent bien sûr d'y aller de ne pas réfléchir. Je ne suis pas satisfaite de leur réponse, j'appelle une amie qui me dit la même chose. J'appelle mon copain, encore la même chose.

Au final je me dis "Il faut que j'y aille...".

Au début ça allait, c'est de l'intérim, je sais que c'est provisoire et que ça ne m'engage à pas grand chose, à la fin de ma mission si ça ne me plaît pas j'arrête. Mais ma mission s'arrête mi Mai, les dirigeants sont venus me voir la semaine dernière en me demandant si je me plaisais dans leur entreprise, je n'allais pas dire non donc j'ai dit "oui pour l'instant ça va" et l'un des deux m'a dit "Bon tant mieux, parce qu'on est content de vous et on ne voudrait pas qu'à la fin de votre mission vous nous disiez que vous partez" et depuis ça ne va plus, je pleure, j'ai envie d'arrêter mais je sais que je ne pourrai pas vis-à-vis d'eux. Je me sent coincée... Coincée dans ce bureau de m**** à faire un boulot qye je n'aime pas et où (désolé pour la grossièreté) je me fais chier à mourir ! J'attend que le temps passe... (au moment où je vous écris je suis d'ailleurs dans ce bureau pourri).

Voilà pour mon parcours scolaire et professionnel.


Pour le reste, j'ai honte de le dire parce que j'aime mes proches, mais j'ai toujours eu le sentiment de ne jamais avoir été vraiment heureuse. Pendant ma période "crise d'ado" après ma TS j'ai très vite compris que si je ne voulais pas perdre mes amis il fallait que j'arrête de faire part de mes états d'âme et j'avais l'impression que mes préoccupations sur la vie faisaient de moi, à leurs yeux, une dépressive, pas marrante et chiante alors qu'eux passaient leur temps à s'amuser, à rire à se chamailler pour des broutilles, à faire des histoires et raconter des ragots, alors j'ai enfouie tout cela au fond de moi, je rigolais avec eux, je m'intéressais aux ragots, je buvais, je fumais... Et quand j'avais besoin de me retrouver seule, ça m'arrivait même si on faisait une soirée entre amis chez mes parents, j'allais m'enfermer un moment dans ma chambre, j'écoutais une ou deux musiques en prétextant que j'allais "faire un truc". Un jour, mon petit copain de l'époque, alors que j'avais prétexté que j'allai "faire un truc" est monté me chercher dans ma chambre et m'a trouvée effondrée en larme dans ma chambre avec la musique qui me faisait du bien à ce moment là mais qui était triste. Il a pleuré et m'a demandé ce que j'avais je n'ai pas su lui expliquer. C'est juste que je me sent tellement coupée du monde, même au milieu de plein de gens, je me sent seul, je souris bêtement, je rigole à ce que je ne trouve pas drôle, je discute sur des sujets qui m'exaspèrent et il y a un moment où j'ai besoin de sortir de ça parce que je n'en peux plus, j'ai besoin de m'enfermer toute seule et de réfléchir toute seule puisque je ne peux pas le faire avec les autres. Je ne sais pas vraiment comment l'expliquer. En grandissant j'arrive mieux à canaliser ça et à repousser le moment où je pourrai me retrouver seule tranquillement sans avoir à prendre la fuite sous les regards.. C'est bizarre mais quand je suis seule parfois ça me saoule j'ai envie de voir du monde j'en avoir marre, puis quand je me retrouve avec du monde une heure, deux heures, puis je en peux plus ! J'en ai marre j'ai envie d'être toute seule, ils me saoulent... c'est pas méchant envers eux, je sais que c'est moi qui ait un problème.. Je m'ennuie avec les gens, des fois ils m'exaspèrent, des fois je les envie de rire de tout et n'importe quoi, à l'exception de quelques rares amis.

J'ai toujours eu le sentiments d'être "malaimée" je ne sais pas comment l'expliquer non plus. Je sais que ma famille m'aime, même si j'ai l'impression qu'ils ne m'aiment pas comme moi je les aime. Et pour les autres c'es plus compliqué, je ne sais pas s'ils m'aiment pour moi ou pour ce que je peux leur apporter. J'ai tout le temps l'impression qu'on ne me comprend pas sur beaucoup de choses. Quand quelque chose me tracasse, et que ça paraît rien pour les autres, alors que moi j'en parles pendant des heures, je retourne le problème dans tous les sens, et on me dit "c'est bon arrête on a compris, c'est pas grave, ou tu te montes la tête pour rien...
Quand j'ai besoin d'avoir l'avis de plusieurs personnes, plusieurs fois, avant de prendre une décision qui paraît simple à prendre pour les autres mais qui est un vrai dilemme pour moi...
Quand on me raconte quelque chose et que je vais vouloir savoir comment ci et comment ça et pourquoi et qu'on me dit "mais on s'en fou de pourquoi ça, écoute !" alors que moi je veux savoir le comment et le pourquoi parce que je veux trouver l'explication...
Quand je me retrouve au milieu d'une soirée et que je ne décroche pas un mot de la soirée parce que je ne suis pas à l'aise ou simplement parce que j'écoute et je regarde les autres et qu'on me fait la remarque "mais pourquoi tu dis rien ?"...
Quand mon petit copain me dis qu'il en marre que je l'analyse, que c'est chiant, qu'il a l'impression que je doute toujours de lui et des autres, mais ça l'énerve beaucoup plus quand c'est lui...
Quand en voiture, je regarde le paysage et que je dis "Oh t'as vu l'oiseau là-bas il est bizarre" ou alors "Oh t'as vu, il est trop beau cet arbre" ou je ne sais quoi dans le genre et qu'on me dit "Mais t'es grave toi !"...
Quand je pose une question d'un coup alors qu'on est occupé au travail ou à autre chose et qu'on dit "Mais t'arrêtes jamais ton cerveau toi ?"...
Enfin la liste est longue et je crois que mon message est déjà bien assez long donc je vais arrêter là.

Je ne sais pas si mon message sera lu et si on me répondra mais j'ai eu l'impression ce dimanche en tombant sur cette vidéo, que je pourrai peut-être enfin trouver une explication et un sens à ce qui est pour moi un soucis, j'ai toujours eu le sentiment d'avoir un problème, un décalage, l'impression de ne pas être en phase au point de me demander ce que je fou là, et je me suis dit qu'en en parlant ici, je pourrai peut-être avoir un éclaircissement, un conseil, peut-être quelqu'un me comprendra et me répondra et me dira ce que je peux faire, si oui j'ai des points communs avec ça et si ça vaut la peine de consulter et de me poser la question sur les surdoués ou si je fais carrément fausse route et que mon soucis est sans doute tout autre chose.

En espérant ne pas vous avoir trop "saoulé" avec mes états d'âmes.

MarieCM

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par itank le Lun 25 Avr 2016 - 19:36

bienvenue!!
d'habitude quand les posts font plus de quelques lignes, j'ai la flemme de lire mais bon la j'ai fait une exception ^^
J'ai lu en travers mais si j'ai bien compris ton post se résume en "regarder moi, suis-je surdouée?"
Déjà, bravo pour cette mise à nue, perso j'en serai incapable...
Sinon pour ta question, je pense que tu as les marques d'un HP mais seul toi même peut le déterminer.
Mes conseils (qui n'engagent que moi) ce serait de faire des tests sur internet, fais le tour de la question, rencontre d'autres surdoués (pour moi cela a été révélateur) et si cela ne suffit pas va voir un psy spécialisé.
Voila j'ai essayé d'apporter modestement ma part de réponse.
Au plaisir de partager un brin de discussion ++

itank
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 210
Date d'inscription : 03/03/2016
Age : 33
Localisation : mende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Lun 25 Avr 2016 - 20:25

Merci merci merciii d'avoir pris la peine de me repondre sunny
Effectivement, je ne m'étais pas rendu compte, en écrivant (je l'ai écrit sur mon téléphone au boulot Rolling Eyes ) de la longueur de mon message, c'est quand je l'ai posté que je me suis dit que c'était trop long et que personne ne me répondrait...
Encore merci !
En fait oui c'était un peu ça, mais parce que c'est beaucoup plus facile à l'écrit... je n'aurai jamais pu le faire à l'oral face à quelqu'un. Et aussi parce que je cherche des réponses à mes questions et que je n'y parviens pas.
Quel genre de test peut-on faire sur internet ?
Et j'aurai bien trop peur de me retrouver devant des surdoués, ne sachant pas moi même si j'en suis une...
J'aimerai consulter et pourquoi pas, passée des tests mais j'ai peur de me retrouver face à quelqu'un qui ne me comprendrai pas. Et j'ai cherché des spécialistes autour de chez moi, j'en ai trouvé pour enfants précoces mais je suis plus vraiment une enfant et je ne sais même pas si je suis précoce lol !
Encore merci de m'avoir répondu !

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par pasdideepourlepseudo le Lun 25 Avr 2016 - 22:08

Coucou!

Je "sens" ou "ressens" quelque chose d'inexplicable en te lisant, quelque chose qui me fait écho.
Pour le moment, je ne me sens pas à ma place ici non plus car pas encore testée donc quelle prétention de ma part que d'émettre la supposition que peut être je suis HP. Mais tourner et retourner toutes ces questions sans savoir et encore pire. Alors, je me suis inscrite pour passer les tests WAIS.
Peut être devrais tu faire de même, cela pourrait peut être répondre à au moins une de tes infinies questions.

A +

pasdideepourlepseudo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Lun 25 Avr 2016 - 22:18

Coucou Elodie,

Merci d'avoir pris le temps (et eu le courage vu la longueur..) de me lire Smile
J'aimerai passer des tests mais je ne sais pas trop où ? Tu t'es inscrite pour les tests chez un psychologue ?
Et je nesais pas trop comment aborder le sujet, je ne me vois pas trop appelé un psy et lui dire "Bonjour je voudrai savoir si je suis surdouée?!" J'ai l'impression que ça fait prétentieux... Oui je sais c'est bête ^^
Il faut que je prenne mon courage à deux mains !
Tu les passes quand tes tests ? Et sans indiscrétion tu en as pour combien ?

Bonne soirée et encore merci ! =)

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par pasdideepourlepseudo le Mar 26 Avr 2016 - 7:09

MarieCM a écrit:
Et je nesais pas trop comment aborder le sujet, je ne me vois pas trop appelé un psy et lui dire "Bonjour je voudrai savoir si je suis surdouée?!" J'ai l'impression que ça fait prétentieux... Oui je sais c'est bête ^^

Et pourquoi pas? Je n'aime pas ce mot non plus car pour moi ne reflète que le côté intellectuel. Tu verras au moins la réaction de la personne. Un prétentieux veut se mettre en avant, ce n'est pas ce que tu fais. On peut juste dire que le terme "surdoué" n'est pas adapté car le préfixe "sur" donne l'impression "d'être au-dessus de".

De mon côté, une collègue dont sa fille est HP m'a conseillé de consulter une neuropsy. J'ai donc appeler le service concerné de l'hôpital et ai demandé "est-ce que vous faites passer des tests WAIS car je me pose des questions à mon sujet?". La secrétaire m'a passé la neuropsy qui m'a posé une ou 2 questions auxquelles j'ai répondu très succinctement car je ne voulais pas m'étendre au téléphone. C'est comme si elle lisait entre les lignes. Par contre, je n'ai rdv que début juillet. Et moi qui croyait ne pas être à 3 moi prêts car je n'ai jamais songé à çà pendant 35 ans, ben en fait, c'est très très long d'attendre. a priori, il faut une matinée entière.

pasdideepourlepseudo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Mar 26 Avr 2016 - 12:35

J'ai regardé les pages jaunes ce matin et j'ai trouvé une psychologue (je pense que je serai plus à l'aise avec une femme) qui mentionne la neuropsychologie dans ses spécialités, il faut que je trouve le courage de l'appeler, je vais essayer de ne pas trop attendre car si je réfléchi trop je ne le ferai jamais, comme beaucoup de choses que je n'ai jamais fait...
De ton côté qu'est ce qui t'a fait penser que tu pouvais être HP ? Ton amie ? Si tu as envie d'en parler bien sûr.

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par Ardel le Mar 26 Avr 2016 - 13:29

Bienvenue, Marie ! cheers

Et merci pour cette présentation détaillée ... c'est toujours plaisant de lire tout un parcours, de connaître déjà un peu les gens. Bravo, également, pour l'avoir tapée sur ton téléphone, impressionnant ^^

Bonnes lectures, bons échanges, et à bientôt !

_________________
"Qui pense peu, se trompe beaucoup." - Léonard de Vinci
Ma présentation     Charte ZC-mode d'emploi     Règles du groupe "signatures"

Ardel
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3837
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 28
Localisation : Rennes

http://www.zebrascrossing.net/t10090-six-mois-apres-mon-inscript

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par itank le Mar 26 Avr 2016 - 15:54

Les tests sur internet c'est genre les tests avec des dominos, des suites de nombres ou des conneries comme çà ^^
J'ai pas trop creusé la question pour savoir à quel point cela pouvait être pertinent mais bon il me semble que la logique fait partie des dénominateurs communs des HP donc pourquoi pas....
Il n'y a pas de honte à être ou ne pas être HP, tu cherches simplement à te comprendre. Il n'y a pas de mal à çà, bien au contraire.
Le forum est dense sur ce sujet (c'est peu de le dire), tu te rendras compte rapidement si çà fait écho sur toi

J'ai lis souvent des posts où je me dis que j'aurai pu les écrire ^^
genre ce matin ^^ http://www.zebrascrossing.net/t26429-touche-a-tout-bon-a-rien

Tu as appelé la psy ?

itank
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 210
Date d'inscription : 03/03/2016
Age : 33
Localisation : mende

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par CD_CD le Mar 26 Avr 2016 - 16:08

SAlut,

J'ai pas tout lu, mais une chose est sûre : tu bosses suffisamment bien pour poser tes conditions au boulot en préalable à l'embauche.

Et tu sembles avoir besoin de verdure, de contact et de simplicité.

Il faut le dire à l'entretien d'embauche.
Ils savent que tu bosses super bien (si tu n'as pas tout oublié depuis).
Tu peux avoir des plantes vertes, tu peux dire que tu as besoin de pouvoir bouger, ou d'une fenêtre, ou autre lubbies.
Tu peux demander un poste à mi-temps sur machine et à mi-temps en comptabilité.
Ou autre forme qui te semblerait compatible pour toi.
J'ai lu un bon morceau de ton histoire, environ la moitié, j'en retiens qu'on vient la moitié du temps te chercher pour tes compétences, et que l'autre moitié, c'est toi qui pousses pour avoir un poste donné, c'est ça ?

Bon courage.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par pasdideepourlepseudo le Mar 26 Avr 2016 - 21:00

MarieCM a écrit:
De ton côté qu'est ce qui t'a fait penser que tu pouvais être HP ? Ton amie ? Si tu as envie d'en parler bien sûr.

La réponse est là:
http://www.zebrascrossing.net/t26175-imposture

Et ma collègue aussi qui revient sur le sujet à plusieurs reprises, qui en est persuadée, qui "le sent"... cela reste à confirmer!!!

pasdideepourlepseudo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Mar 26 Avr 2016 - 21:43

Bonsoir,

Je vais répondre dans l'ordre ! Wink

Merci Ardel pour ton message de bienvenue !!

Itanku, Merci pour tes précisions, j'ai déjà fait ce genre de tests mais je ne sais pas trop ce que ça vaut...
J'ai été voir le lien et je me retrouve aussi dans ce qui est dit, cela fait sans doute parti des raisons pour lesquelles je me sent si mal dans mon travail. Il y a tellement de choses que j'aimerai apprendre, au final je ne fait rien. J'attend qu'on vienne me chercher et je prend ce qu'on me propose comme une fatalité.
Oui j'ai appelé ce soir en rentrant du boulot, première fois messagerie (elle disait de laisser ses coordonnées, qu'elle rappellerait), j'ai donc rappeler une deuxième fois et re messagerie, je n'ai bien sûr pas osé laisser de message (oui je sais, je suis un boulet !)

CD_CD, merci de m'avoir lu (et je ne t'en veux pas de ne pas avoir tout lu vu la longueur.....)
Pour ce qui est de la verdure, les gérants de la boîte dans laquelle je bosse actuellement ne sont pas du genre à se soucier du bien-être de leurs employés... Pour exemple, ils ont leur salle de pose, privée bien sûr, avec cuisine toute équipé, frigo, deux cafetières.... Alors que nous, pauvres petits employés que nous sommes, nous n'avons droit qu'à un pauvre micro-ondes qui doit avoir au moins dix ans, au milieu des vestiaires avec deux chaises complètement déglinguées, pas de frigo, pas de machine à café... Donc je pense que la fenêtre et la verdure, ça leur passe au dessus. En tout cas, merci pour tes conseils Smile

Elodie Smile, je me suis empressée d'aller lire ton post ! Je comprend l'écho dont tu parlais, et je l'ai ressenti aussi ! Courage pour l'attente...

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par Fab. Fabrice le Mar 26 Avr 2016 - 23:08

Bienvenue Marie,

Ne doute pas de la place, d'abord celle pour faire couler tes première larmes dues à l'inévitable découverte ( ou état de fait), cette page y est prédisposée puisquelle t'appartiens. De la tienne de place; ton ressenti face aux révélations que tu a encaissées te prouve ce qu tu es, le doute n'est probalement qu'une forme de refus de la chose ( l'échappatoire illusoire), laisse toi le temp de digérer, de continuer à t'introspecter, n'est pas ce au fond ce que tu à entamé ici.

Tu as pour toi une parfaite connaissance et analyse de ton parcours, profites en pour apprendre à te respecter dans tes choix, par exemple à te lire accepter un certain travail il sembleévident que le lecteur sursaute de sa chaise en se disant "non, elle ne pas accepter ce poste !", et si, comme souvent , tu est ta plus mauvaise lectrice, change le prénom, relis toi, tu verra, tu as les clefs, reste à les assumer... pas toujours le plus simple

J'ai conscience de t'anticiper de 2 ou 3 décennies mais bref, je te le dis, ne doute pas de la justesse de ton ressenti, de tes émotions, de ton analyse, de ton intellligence

( et je ne parles pas bien sur à ce propos de niveau +/-, les unités de mesure ne sont que des normes admises par consensus)

Fab. Fabrice
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 681
Date d'inscription : 13/06/2015
Age : 47
Localisation : Entre Moules-Frites et Huitres-Melon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par Sagarmatha le Mer 27 Avr 2016 - 0:12

Bienvenue Marie,

Après avoir  pris connaissance de ton message, je te conseille très vivement la lecture de l'ouvrage de J. Siaud Facchin que tu évoques.

J'ai appris que j'étais surdouée il y a 6 mois un peu par hasard en consultation chez un bon psychiatre qui a su déceler la douance là ou d'autres auraient vu de la bipolarité.
J'ai lu cet ouvrage et j'ai beaucoup pleuré tant il me parlait intimement. JSF reprenait les termes que j'utilisais pour me décrire. Il m'arrive encore de pleurer lorsque je le relis à la recherche d'une solution dont j'ai besoin.

Etre surdoué n'est effectivement pas qu'une question d'intelligence. Cela serait trop simple bien sur. Tous ceux qui possèdent un haut potentiel intellectuel ne sont pas surdoués.
La douance, et tu l'as bien compris, est une façon d'exploiter autrement son intelligence. Le cerveau analyse de façon rationnelle un évènement, une parole..., les réponses qui sont apportées sont très souvent émotionnelles. Pour te donner une métaphore, je vais prendre l'exemple de l'arbre que je trouve pertinent. Nous possédons tous un tronc. Chez les gens "normaux",en admettant qu'on parte d'un thème donné, lorsqu'une idée est évoquée, une branche apparait sur cette arbre. Au fur et à mesure de l'avancée de cette idée, d'autres pousses vont apparaitre et ainsi de suite. C'est une forme de pensée linéraire. Chez les surdoués, ce même thème lui évoquera plusieurs idées. Ce sont donc plusieurs branches qui apparaitront en même temps. Parce qu'il y a un temps de connexion plus élevé entre les neurotransmetteurs, chaque branche produira plusieurs pouces et ce très rapidement. Tu auras ensuite un très bel arbre fleuri très vite et si tu ne procèdes pas à l'élagage rapidement, c'est le bazar! C'est une forme de pensée séquentielle. Pour ma part, je suis migraineuse depuis l'enfance.

Il n'y a rien à faire contre cela. Cela fait partie intrinsèquement des surdoués.

Dans ma famille, la douance est une affaire de femmes (ma mère l'est mais ne le sait pas. Ma soeur, sa fille, moi même et ma fille le sont aussi). ma soeur et moi avons toujours su que nous étions différentes. En revanche, mes parents nous ont élevés comme étant des enfants "normaux". De fait, nous avons toujours culpabilisé de ne pas être "comme tout le monde". Nous avons cherché durant des années à l'être parce que c'était ce qui était attendu de nous en termes de conventions sociales ce qui a engendré des problèmes psychologiques diverses: Mauvaise appréciation de soi, perte de confiance, incapacité à appréhender les autres et la société justement, bref, des difficultés à trouver sa place dans la société.

Nous avons un parcours scolaire identique. Me concernant, j'ai été expédiée en BEP à l'issue de la 3ème car trop insolente avec les professeurs. J'ai un CAP/BEP/BAC technologique avec mention (celle là je suis allée la chercher), DEUG et Licence en histoire de l'art. J'ai fait un détour par l'IUFM avant de comprendre que la hiérarchie dans l'éducation nationale n'allait pas me convenir. J'ai fait plein de boulots pas terribles. Aujourd'hui, je suis dessinatrice en bureau d'études mais je viens de me faire virer pour insuffisances professionnelles, seul motif que mon supérieur a trouvé parce qu'il ne parvenait pas à me manipuler à sa guise et que je me suis opposée à lui.

Je me suis posée la question de savoir s'il fallait ou non passer des tests pour avoir une certification de la douance. Ma psy qui a déjà détecté d'autres surdoués m'a dit:" Parce que vous en doutez ? Moi non."
Je crois savoir que les tests sont payants. Il ne faut pas, me semble t'il, faire n'importe quel test.

J'ai mis 4 mois à accepter le fait d'être différente. J'ai réalisé que ma fille était comme moi (elle a 9 ans) et j'ai modifié ma façon de l’élever en tenant compte de ses particularités. Et j'en suis très heureuse.

Aujourd'hui, je sais que je ne suis pas seule et isolée. Qu'il y a des tas de gens comme moi. Et cela fait un bien fou après toutes ces années d'errance.

Je regrette de l'avoir appris tardivement car j'ai le sentiment d'avoir perdu du temps en cours de route.

Je te souhaite de découvrir qui tu es (pas seulement en tant que zèbre) et d'apprendre à vivre avec. De faire de cette douance un atout et non une barrière. Prends soin de tes belles zébrures.

Bon courage à toi.

Sagarmatha
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Nantes mais le plus souvent sur la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Mer 27 Avr 2016 - 21:51

Bonsoir,

Fab. Fabrice, merci pour ton message de bienvenue, ça fait du bien de se sentir compris. Je regarde beaucoup de posts sur ce forum, sans y intervenir puisque je ne sais pas si ce serait vraiment légitime de le faire étant donné que je ne sais pas moi même si je suis un zèbre. Merci pour tes conseils. Smile

Sagarmatha, je te remercie aussi pour ton message de bienvenue. J'ai envie de lire ce livre, oui, mais c'est bête hein, mais je me dis qu'avant de le lire, je devrais peut-être savoir si je sui bel et bien zèbre... Je te remercie pour ton message ! Smile

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par Sagarmatha le Mer 27 Avr 2016 - 23:44

A priori, tu te poses beaucoup de questions. C'est pour cela que je t'encourage, dans un premier temps, la lecture de ce livre. Il pourra t'apporter des réponses.
Il est très facile à lire et crois-moi, pour en avoir fait l'expérience, tu sauras si tu en es ou non un zèbre après.
Si tu te sens prête, je peux te l'envoyer en format PDF puisque c'est ainsi qu'il est stocké dans mon ordi.

Savoir, c'est avancer, non ?

Sagarmatha
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Nantes mais le plus souvent sur la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Jeu 28 Avr 2016 - 7:36

Bonjour Sagarmatha,

J'ai oublié de te dire mais merci de m'avoir expliqué un petit peu ton parcours Smile
Si tu penses que cela peut m'éclairer et si ça ne te dérange pas alors oui je veux bien que tu me l'envoies. J'ai déjà regardé des dizaines (voir des centaines) de vidéos sur le sujet, et même si je m'y suis reconnue un peu partout je doute quand même beaucoup. Je pense que le seul moyen d'en être sur, pour moi, serait de consulter et qu'un professionnel me dise oui ou non (et encore je pense que même avec un diagnostique je douterai). Le problème c'est qu'avec la mauvaise expérience que j'ai eu avec les psychologues à mon adolescence, celle de l'hôpital et la psychiatre qui m'à "suivie" après ça, j'ai peur que l'on me prenne encore pour une dépressive, bipolaire ou je ne sais quoi. Comme je l'ai dit plus haut, j'ai pris mon courage à deux mains, il ya deux jours, pour appeler une psychologue que j'ai trouvé dans les pages jaunes, qui mentionne la neuropsychologie (j'ai cru comprendre que c'était adapté dans ce cas.. je ne sais pas trop) mais je suis tombée 2 fois sur le répondeur sans laisser de message... Hier, j'ai rappelé, j'ai laissé un message avec mes coordonnées en disant que je voudrais prendre un rendez-vous mais elle ne m'a pas rappelé.. Bref c'est bête mais je me dis, peut-être un signe du destin.. Lol. J'en ai trouvé une autre qui mentionne dans ses spécialités "enfants précoces" mais du coup je ne sais pas su ce serait adapté étant donné que je ne suis pas une enfant et que je ne sais pas si je suis précoce.. Bref, vous me direz sûrement que je me pose trop de questions....
Sinon pour ta question, je ne sais pas si je suis prête mais j'ai bien envie de lire ce livre Smile
Je te remercie !

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par zeHibou le Jeu 28 Avr 2016 - 13:32

Bienvenue MarieCM,

Merci pour avoir partagé ton témoignage avec nous. Le sentiment de décalage, l'impression de ne pas être à sa place (que ce soit au travail ou ailleurs), les idées qui fusent sans arrêt et dans toutes les directions, l'hypersensibilité, les questionnements sans fin, je crois que nous sommes beaucoup sur ce forum à comprendre ce que c'est!  Very Happy

Effectivement j'abonde dans le sens de Sagarmatha, lis des livres et des articles afin de mieux comprendre le sujet, de mieux te comprendre également. Tu trouveras plein de références dans le forum, regarde par exemple:

zebrascrossing.net/f55-livres-articles-sites-web

Les auteurs souvent cités: Jeanne Siaud-Facchin, Cécile Bost, Monique de Kermadec, Béatrice Millêtre, Arielle Adda, Christel Peticollin, Nicolas Gauvrit. Il y en a d'autres bien sûr.

J'aime bien aussi ce sujet sur les étapes de la découverte de la zébritude:

zebrascrossing.net/t5367-les-etapes-des-prises-de-conscience

Concernant les psys, l'important pour moi a été de trouver un/une thérapeute qui connaisse le sujet, et qui soit capable de comprendre ce dont je parle. Le conseil que je donnerais est de ne pas hésiter à en changer si on a le sentiment de ne pas être bien compris, ou si après quelques semaines on a l'impression de ne pas progresser.

J'espère que tu continueras à nous faire part des progrès dans ton cheminement!

zeHibou
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 248
Date d'inscription : 12/02/2015
Age : 51
Localisation : location unknown

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par Sagarmatha le Jeu 28 Avr 2016 - 14:57

Bonjour MarieCM,

Je partage tout à fait le point de vue de zeHibou.

Fais-toi confiance. C'est parfois un peu douloureux de comprendre que l'on est différent et qu'il en sera toujours ainsi mais c'est vraiment un joli cadeau de la nature je trouve. C'est une richesse que les autres n'ont pas.

Pour le thérapeute, zeHibou a raison. Fais attention au discours de la personne que tu rencontreras. Il peut y avoir une assimilation à la bipolarité. Je me souviens avoir répondu à des questions précises pour déterminer si j'étais ou non bipolaire. Il était bien évidemment négatif. Il faut que tu te sentes en confiance avec le spécialiste que tu choisiras. Je ne sais si tu as un médecin traitant qui te connait bien. Si c'est le cas, tu peux lui demander conseil. C'est ainsi que cela s'est passé pour moi et ma généraliste a su me conseiller la bonne personne. L'important est d'avancer.

Si tu veux que je t'envoie le PDF, il faut que tu me donnes une adresse mail pour que je te le fasse parvenir.
En ce moment, je lis un ouvrage de Monique de Kermadec que j'ai emprunté à la bibliothèque: "L'adulte surdoué à la conquête du bonheur". Cela rejoint le livre de JSF.

Sagarmatha
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Nantes mais le plus souvent sur la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Jeu 28 Avr 2016 - 15:48

zeHibou, merci pour tes conseils, j'ai été voir les liens, le premier est vaste, reste à explorer. Et j'ai adoré celui de la découverte de la zébritude Smile
Je vous ferai part de mon cheminement, j'ai retenté de joindre la fameuse psychologue, toujours répondeur donc je vais essayer de joindre celle qui mentionne "enfants précoces" dans ses spécialités.

Sagarmatha, quand tu parles de cadeau de la nature ça me fait penser à ce que mon amie en question (dont je parle dans mon trop long message, celle avec qui je me suis "disputé" et qui m'a fait me remettre en question sur le fait que je ne me sent pas normal). Après notre dispute je ai dit que je me rendais bien compte que j'étais pas normale et qu'il fallait que je fasse quelque chose, que le problème venait sans doute de moi et qu'il fallait que je consulte et elle m'à écrit ceci "Je le sens bien que tu te sens toujours un peu rejeter quand tu dit quelque chose que tu pense.
Ta le droit de penser autrement que les autres c'est justement ta force.
Mais de toujours tout traduire sa te bouffe et moi je déteste te voir souffrir ducou je te le dit certe je m'exprime très mal"
Merci pour tes conseils, je ne suis pas vraiment proche de mon généraliste donc je vais essayer de trouver par moi-même en espérant avoir de la chance et tomber toute suite sur la bonne personne ! Smile

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par pasdideepourlepseudo le Jeu 28 Avr 2016 - 16:08

MarieCM a écrit:je ne suis pas vraiment proche de mon généraliste donc je vais essayer de trouver par moi-même en espérant avoir de la chance et tomber toute suite sur la bonne personne ! Smile

Il y a pas mal de sujets sur le forum qui parle des psys, des lieux pour faire les tests. Selon où tu habites, tu peux peut être trouver des infos ici...

pasdideepourlepseudo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 36
Localisation : Haute-Savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par Sagarmatha le Sam 30 Avr 2016 - 1:04

Mais de toujours tout traduire sa te bouffe et moi je déteste te voir souffrir ducou je te le dit certe je m'exprime très mal"

Il m' été reprochée, sur le plan professionnel, de poser trop de questions, de vouloir tout décortiquer et comprendre alors que, finalement, il suffisait juste d'appliquer les consignes. Effectivement, ces questions pouvaient déstabiliser celui qui était en face de moi et qui n'avait pas les connaissances ou compétences pour me répondre. Je le faisais en toute bonne foi, l'autre avait le sentiment d'être piégé. Aujourd’hui, je modère cet aspect en tenant davantage compte de l'autre. Je sais que la réciproque ne se fera pas mais ce n'est pas grave. J'apprends à lâcher lorsque ce n'est pas nécessaire. De fait, je me préserve aussi.

Sagarmatha
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 48
Date d'inscription : 13/04/2016
Localisation : Nantes mais le plus souvent sur la lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par MarieCM le Sam 30 Avr 2016 - 15:47

Bonjour,

Merci Élodie, j'ai regardé il ya celle que j'essaie de joindre justement.. C'est la seule mentionnée vers chez moi.

Sagarmatha, Oui c'est ça, il faut apprendre à lâcher, avec la plupart des gens je le fais parce que je m'en fou, et je suis plutôt timide donc à part avec mes proches, j'exprime rarement mon point de vue. C'est plus compliqué avec mes proches.. Mais j'y arrive parfois Smile

MarieCM
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 24/04/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Besoin d'aide, de savoir qui je suis... Afin de comprendre pourquoi je suis.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum