Les zèbres sont des hyper-conscients

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Mer 22 Juin 2011 - 22:28

Une idée m'est venue en lisant un grand nombre de témoignages sur ce forum et en découvrant la variété des manifestations de la zébritude. La voici : ce qui caractérise le zèbre c'est une conscience plus étendue, plus large et multidirectionnelle : idées, émotions, sensations, en provenance de soi, en provenance d'autrui. Ce n'est pas une affaire d'intelligence, de QI, de potentiel. Mais tout simplement de conscience. Les zèbres sont des hyper-conscients.

D'où l'empathie, la facilité d'introspection (conscience des mécanismes de sa pensée), humour bizarre (parce que s'appuyant sur un implicite que lui seul perçoit), ...

Pourquoi réussissent-ils des tests de QI ? Parce que le plus souvent, pour répondre correctement à un test de QI, il faut prendre conscience d'un élément d'information qui n'est pas explicitement donné dans l'énoncé. Donc avoir présent à son esprit, consciemment, une multitude de pistes.
Pouquoi est-il altuiste ou empathique ? Parce qu'il a conscience que l'autre est un autre lui-même. Sa conscience s'étend au point qu'elle inclus l'autre, le plus naturellement du monde.
Pourquoi est-il émotif ? Parce qu'il perçoit plus, quantitativement et qualitativement, et surtout parce que la conscience d'une émotion la stabilise, lui donne vie en quelque sorte, et du coup la renforce.
Pouquoi est-il intègre ? Parce que lorsqu'on a conscience d'une chose que l'on considère comme vraie, juste, bonne, il est impossible de l'oublier. L'intégrité du zèbre n'est pas un choix moral. C'est une fatalité (ne nous en faisons pas un mérite, ce serait manquer d'intégrité pour le coup !)
Pourquoi pense-t-il plus, trop, continuellement ? Là j'ai ma petite théorie : j'ai tendance à considérer que la pensée, surtout quand elle est automatique, subie, innarrêtable, est une forme de sécrétion de l'esprit qui tente de maintenir une unité, une coexistence entre plusieurs idées qui sont en conflit. On pourrait comparer ce phénomène à l'effort que l'on produit pour rapprocher deux aimants de même polarité. Ou aux sucs gastriques libérés en quantité anormales par l'estomac lorsqu'il a un gros truc à digérer. Donc quand on reçoit trop d'informations, on sécrète trop de cette pensée-liant, qui est elle-même une nouvelle source d'information, d'où emballement jusqu'à saturation.

Mais bon : ce n'est pas parce qu'on est conscient de quelque chose que cette chose est nécessairement juste. La plupart de nos souffrances proviennent (là aussi théorie personnelle) de la conscience (aigüe) d'idées complètement fausses, sur le monde, mais surtout sur soi-même (du moins, jusqu'à la lecture de TIPEH, ou autres livres-révélations du même genre).

J'abrège, avec une dernière remarque. Si cette manière de présenter les choses (parler de conscience plutôt que d'intelligence) n'a, à ma connaissance jamais été abordé par des spécialistes, c'est que le phénomène de la conscience est la tâche aveugle du monde scientifique, et ce pour une raison simple : ce n'est pas un phénomène que l'on peut observer, mais c'est à partir d'elle que nous observons le monde.

Aussi, bien qu'enthousiaste sur cette façon de considèrer la zébritude, je ne sais si mes propos rencontreront beaucoup d'échos : la plupart des gens ne sont même pas conscient d'être conscient. Y'en a-t-il ici qui sont conscient d'être PLUS conscient que la moyenne ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Maurelle (IRM) le Mer 22 Juin 2011 - 22:57

Théorie intéressante qui demande réflexion.
A ta dernière question, je répondrai oui (moi, entre autres !!!), je suis consciente d'être plus consciente que le commun des mortels.
Comment l'expliquer ? Ça je ne saurai pas mais je le sais.

Maurelle (IRM)
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1167
Date d'inscription : 01/08/2010
Age : 102
Localisation : 94

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Mer 22 Juin 2011 - 23:10

Idée en l'air, qui me trotte dans les neurones depuis quelques temps...

Serions-nous effectivement des hyper-conscients, en simultanné, là où d'autres ne voient pas tout, ou pas tout en même temps, etc...

Et donc, serait-ce une histoire de quantique, pour être capable de mettre en oeuvre plusieurs idées, observations, imprégnations simultanées ?


La pensée en arborescence ressemble étrangement au principe quantique d'explorer tous les chemins possibles en même temps, afin de trouver plus vite "le bon", ou "tous les bons" en simultanné.

Pouvoir utiliser des neurones en synchro...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Wise le Mer 22 Juin 2011 - 23:15

hypersensibles, hyperémotifs, et hyperimaginatifs.

je crois que l'on va trop loin dans l'imagination (hyperparanoïaques).


Dernière édition par Wise le Ven 24 Fév 2012 - 17:00, édité 2 fois

Wise
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2149
Date d'inscription : 18/02/2010
Age : 30
Localisation : au soleil .G (30)

http://deltarc.blog4ever.com/photos/2016-univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Luc le Jeu 23 Juin 2011 - 0:07

Théorie très intéressante, Cher Monsieur, qui rejoint en partie mes réflexions sur la nature de la conscience et sur le fonctionnement du cerveau. J'ai une affection particulière pour cet article de wikipedia sur la conscience. Concernant les zèbres, tu es à ma connaissance le seul à faire cette hypothèse d'une hyperconscience, que je rapprocherais de l'hypothèse, connue, d'une hypersensibilité perceptive, externe et interne.

Luc
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3958
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 58
Localisation : La Défense, près de Paris

http://wiki.zebrascrossing.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lanza le Jeu 23 Juin 2011 - 10:01

Luc : oui, ça se rejoint. Ça me rappelle l'idée que j'avais rapidement exposée ici : http://www.zebrascrossing.net/t382p80-l-arborescence-de-la-pensee#93159 , en beaucoup plus développé.

Merci Cher Monsieur.

Très Cher Monsieur a écrit:Mais bon : ce n'est pas parce qu'on est conscient de quelque chose que cette chose est nécessairement juste. La plupart de nos souffrances proviennent (là aussi théorie personnelle) de la conscience (aigüe) d'idées complètement fausses, sur le monde, mais surtout sur soi-même (du moins, jusqu'à la lecture de TIPEH, ou autres livres-révélations du même genre).
cheers

Le jour où on s'en aperçoit que le monde (nous même inclus) n'est pas tel qu'on le perçoit, parce que tout hyperconscient/perceptif qu'on soit, on n'en voit jamais qu'un petit bout, ça change tout, et ça permet de reboucher les "trous", les incohérences.

Je crois qu'il faut qu'on arrive à voir "encore plus loin" que ce dont on est naturellement conscient.

Je passe d'ailleurs mon temps ici, à essayer de le faire comprendre.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lanza le Jeu 23 Juin 2011 - 12:47

Bon, je me fends d'un petit schéma pour expliquer la façon dont je vois les choses.

La différence pour moi, tient en ce qu'on perçoit naturellement et sans effort du monde qui nous entoure :



Le surdouzèbrachepé perçoit naturellement trop pour que les réponses communément admises le satisfassent, mais pas suffisamment pour lui permettre de se créer une représentation cohérente du monde qui l'entoure. Je vois trois cas de figures possibles :
- il a suffisamment confiance en lui pour vivre avec les incohérences et les accepter telles quelles (résilience - Dabrowski level 1).
- il le vit mal et persuadé que tout le monde en sait finalement plus que lui, il tente de nier sa perception (inhibition, tentative de conformisme), de réduire son champ de conscience pour rentrer dans la zone de perception culturelle (et forcément il y arrive pas). C'est, je pense, le profil du membre de ZC typique (Dabrowski level 2)
- il trouve la force d'envoyer bouler l'opinion des autres (Dabrowski level 3), fait le chemin inverse et tente d'étendre son champ de conscience par la pensée abstraite pour trouver une seconde cohérence (elle existe, je l'ai rencontrée - Dabrowski level 4), par la philosophie, la psychologie, la science et/ou la spiritualité.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par synapse le Jeu 23 Juin 2011 - 14:17

J’irais encore plus en avant en proposant le postulat que nous sommes arrivés à la croisée d’une évolution humaine au sens anthropologique du terme.
Des hommes possédant des capacités intellectuelles hors normes, avec un niveau de raisonnement supérieur à leurs semblable, il y en à toujours eu de tous temps.
Avec la formation, de manière plus ou moins structuré, d’une forme de conscience depuis les civilisations Egyptiennes notamment, l’homme a poursuivi ce chemin.
L’histoire de l’humain et l’accès à l’information globalisée ont contribué à cette accélération de la perception, de plus en plus fine, de notre conscience.
Des courants de recherche cités précédemment dans ce fil de discution et théories, relayées par somme d’applications illustrent ces avancées vers ces niveaux de conscience individuelles. A partir d’une certaine capacité d’abstraction catalysée par le savoir, nous pouvons alors nous approcher de niveaux dit supra mentaux, à l’image des disciplines enseignées en Inde (entre autre).
Là est la continuité de la conscience collective. Bientôt, j’en suis persuadé, ces conjectures seront appuyés et démontrées de manière scientifiques par les neurosciences et autres disciplines connexes.
Pour revenir au sujet évoqué, je dirais pour avoir commencé à creuser la question que la structuration des surdoués permets d’accéder plus aisément à cette forme « d’hyper-conscience »

synapse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lanza le Jeu 23 Juin 2011 - 14:30

synapse a écrit: nous pouvons alors nous approcher de niveaux dit supra mentaux
Dabrowski level 5 ?

Si je comprends bien ce que tu veux dire, et qu'on parle bien de la même chose, j'ai moi, l'impression qu'outre le fait que ce soit plus facile pour un surdoué, il n'a pas le choix s'il veut se sentir bien dans ses baskets.

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Jeu 23 Juin 2011 - 14:49

Bonjour à tous,

Ca me touche vraiment de voir que certains parmi vous accrochent à cette façon de se représenter les choses. Cela promet (je découvre à l'instant les contributions de Lanza, - mon frère en mise-en-pli - que je salue).

@Maurelle : je ne pense pas que l'on puisse trouver une explication. Car pour expliquer, (d'une manière sataisfaisante j'entends), il faudrait en quelque sorte voir ce phénomène (de la conscience) depuis l'extérieur. Il faudrait se situer en dehors d'elle. Ce qui est tout à fait impossible. On ne peut que constater.

@Kara : L'exploration de "tous les chemins" obéit selon moi à un mécanisme assez simple. C'est le rejet continu, ferme et rapide de toutes les hypothèses fausses qui permet le renouvellement du stock d'hypothèses, jusqu'à tomber sur la bonne. Ce qui demeure mystérieux, c'est ce renouvellement continuel d'hypothèses. Cela fonctionne un peu (chez moi) sur le principe de l'appel d'air. Dès qu'on a rejeté ce qui nous semble faux, hop, automatiquement, autre chose surgit. Je crois que c'est notre capacité à rejeter (très rapidement et de manière répétée) le faux qui nous amène à la bonne réponse, plus qu'une aptitude à "voir" le vrai. Par contre, quand on finit par tomber sur l'hypothèse correcte, on la reconnait immédiatement.

@-Luc- : Désolé, mais je n'arrive pas à accrocher à la prose scientifique sur la conscience. Le seul scientifique (non reconnu comme tel, trop zèbre sans doute) qui m'ait un peu parlé, c'est Claude Rifat. Fait une recherche sur son nom et lit son texte (assez délirant par moment) sur "la conscience comme phénomène de résonnance". ( à propos, nous avons fait, à 10 ans d'intervalle, la même école. Amusante coïncidence, non, cher électron ?)

@Lanza : Super le croquis... ça va me faire causer ce que tu écris...

Voir plus loin que ce dont on est habituellement conscient. Oui, entièrement d'accord. mais comment ?

Je voudrais revenir, ce qui m'évitera de parler abstraitement, sur l'expérience que beaucoup ont eu ici : la découverte de leur douance.
C'est une expérience exemplaire de prise de conscience en ce sens que l'ensemble des éléments d'information que nous disposions et qui composait l'image que nous avions de nous même s'est totalement restructurée en une autre image.
La nouvelle image est plus satisfaisante que la précédente en ce sens qu'elle répond mieux à des besoins fondamentaux et propre à chacun : on s'y aime d'avantage, on s'y sent plus soi-même, plus vrai.
Mais surtout,
1°) Sur le plan purement intellectuel, elle est plus cohérente.
2°) Sur le plan émotionnel, elle est plus émouvante. En quantité ET en qualité.(émotions plus fines, plus positives et plus intenses)

C'est important d'observer ce basculement, cette restructuration d'éléménts disjoints qui coexistaient douloureusement et par la force des choses en un tout cohérent. L'image du puzzle revient souvent dans les témoignages. C'est comme un puzzle, oui, mais avec deux images, une recto, positive, apaisante, et une verso, incohérente, désespérante, un gribouills lors d'une descente sous acide. Tous les morceaux étaient là mais certains étaient mal orientés (erreur d'intérprétation). Il faut d'abord retourner tous les morceaux du bon côté pour enfin pouvoir les assembler. La lecture de JSF agit comme un catalyseur, car aussitôt qu'on y perçoit l'image que constitueraient l'ensemble des morceaux correctement assemblés, l'image globale, on parvient immédiatement à savoir de quel côté retourner ses pièces et comment rassembler tout ça.

J'insiste, car je trouve ça important, sur le fait que cette image globale soit satisfaisante pour la tête comme pour le coeur. Qu'est ce qui nous prouve qu'elle est vraie ? Que ce n'est pas une nouvelle illusion que nous entretenons sur nous-mêmes ? Et bien, l'intéraction -forte- entre tous ces éléments d'information fonctionne un peu comme dans des mots croisés : je ne suis pas sur, isolément, de chaque mot. Mais si dans l'ensemble, ils ne se contredisent pas, s'ils se recoupent correctement, alors ils se prouvent dans leur ensemble.
L'image fournit la preuve des points qui fournissent l'image. (c'est pas de moi, c'est de J.Dartan. Il appelle ça la logique cruciale, par opposition à la logique primaire qui ne sait que relier des élements un à un).

Je crois que cette restructuration de l'image de soi peut se produire pour l'image du monde d'une manière similaire.
Mais que la première chose à poser (accorche ta tuque avec de la broche, comme disent les québécois), c'est qu'on ne peut postuler un monde et une conscience qui serait comme une torche électrique que l'on balaierait et qui nous permettrait de saisir des bribes d'informations qu'ensuite on réorganiserait dans son esprit.
Ce qui est premier, selon moi, c'est la conscience. Le monde que je perçois et que je me représente est tout entier contenu dans ma conscience.
C'est mon monde, c'est le monde, c'est aussi le monrde. Ultimement, c'est moi.

Allez, je suis au boulot, et j'ai encore du taff à torcher. Fin de la pause philo. Fichu monrde !

A plus et merci encore pour ces échanges qui me font très plaisir.


PS : Je rebondis sur le dernier échange avec synapse que je découvre à l'instant et sur ta conclusion Lanza : c'est ça, nous nous n'avons pas le choix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lanza le Jeu 23 Juin 2011 - 15:05

I love you

J'ai pas d'autres mots, je suis d'accord d'un bout à l'autre... et ça fait du bien. Un mot de plus qui colle parfaitement dans ma grille. Wink

Cher Monsieur a écrit:Je crois que cette restructuration de l'image de soi peut se produire pour l'image du monde d'une manière similaire.
A vrai dire, et contrairement à tout un chacun ici, j'ai commencé par le monde, et découvert la douance au moment où je me suis rendu compte que je ne rentrais pas tout à fait dans le puzzle. Smile

Edit : Et ça me donne envie de continuer ma petite parabole..., tiens. Pas le temps, grmph...


Dernière édition par Lanza le Jeu 23 Juin 2011 - 15:19, édité 2 fois

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par synapse le Jeu 23 Juin 2011 - 15:15

@ l'homme au carré noir
Une stratification avancé du "supraconscient"par un éclairé ( Sri Aurobindo) serait la suivante :

Le mental ordinaire
Le mental supérieur
Le mental illuminé
Le mental intuitif
Le surmental

Référence : SRI AUROBINDO ou l'aventure de la conscience P 191 à 231.

Avant d'atteindre le plan supramental, , qui est le commencement de l’hémisphère supérieur de l’existence, le chercheur traversera diverses couches mentales...la ligne supraconsciente tend à reculer à mesure que notre évolution progresse.

Autres lectures intéressante :

http://www.amazon.fr/livre-secret-Ess%C3%A9niens-paroles-myst%C3%A8res/dp/2858293678
Olivier Manitara est un des éveillés contemporains qui de par sa recherche à su conjuguer une forme de vulgarisation de cette approche.

Le dernier opus de Michel Coquet est bien abouti et ne sombre pas dans les caniveaux ésotérique habituels
http://livre.fnac.com/a3087495/Michel-Coquet-Pouvoirs-spirituels-et-psychiques

Nous parlerons ici d'une nouvelle air, excusez nous auprès de Dabrowski !

Pour relayer le propos de cher Monsieur, plus il m'est donné de rencontrer / échanger avec nos semblables plus cette forme de pensée / conscience me semble être Notre Nature.
Après avoir découvert qui nous étions, nous continuons et convergeons vers cette évolution commune.

synapse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par synapse le Jeu 23 Juin 2011 - 15:32

Voir plus loin que ce dont on est habituellement conscient. Oui, entièrement d'accord. mais comment ?

Parmi l'éventail des yogas regarde le Yoga intégral (approprie toi cette pratique sans pollution des dérivés ou disciples qui s'enferment dans une méthode...)
Apprends et fait tient les techniques de perception des chakras et de leurs siddhis.
Libère ton magnétisme pour aider ton prochain.
Continuer à échanger entre nous...
Aiguise tes sens et prends en conscience, nous avons de supers pouvoirs profitons-en!

Allez puisque l'on est entre nous et pour conclure :

« Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » / « With great power, comes great responsibility »

Continuons à tisser notre toile et à enseigner ce que nous savons à nos enfants.

synapse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Lanza le Jeu 23 Juin 2011 - 15:37

Pour toi synapse, ce sera donc la voie spirituelle. flower

J'ai tendance à préférer une approche philo-intuitivo-scientifique. Wink

Cher Monsieur a écrit:@Kara : L'exploration de "tous les chemins" obéit selon moi à un mécanisme assez simple. C'est le rejet continu, ferme et rapide de toutes les hypothèses fausses qui permet le renouvellement du stock d'hypothèses, jusqu'à tomber sur la bonne. Ce qui demeure mystérieux, c'est ce renouvellement continuel d'hypothèses. Cela fonctionne un peu (chez moi) sur le principe de l'appel d'air. Dès qu'on a rejeté ce qui nous semble faux, hop, automatiquement, autre chose surgit. Je crois que c'est notre capacité à rejeter (très rapidement et de manière répétée) le faux qui nous amène à la bonne réponse, plus qu'une aptitude à "voir" le vrai. Par contre, quand on finit par tomber sur l'hypothèse correcte, on la reconnait immédiatement.
Je me demande ce qu'en penserait Darwin... Smile

Lanza
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1908
Date d'inscription : 14/04/2010
Age : 40
Localisation : Finistère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par synapse le Jeu 23 Juin 2011 - 15:46

Trop peu puissant pour ouvrir de nouvelles voies, les jalonnées et les expliquées aux autres, je place mon regard en direction de ces étoiles effectivement.
Les moteurs philo-intuitivo-scientifiques me permettent d'avancer plus vite lorsque je les empruntes.
La célérité me fait défaut, sans relancer le fleuve du chiffre je serais preneur de mémoire vive en +10 tout en ayant conscience de me perdre encore plus avec ça.

synapse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 821
Date d'inscription : 17/09/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Catre le Dim 25 Sep 2011 - 18:45

Cher Monsieur, a écrit:Et bien, l'intéraction -forte- entre tous ces éléments d'information fonctionne un peu comme dans des mots croisés : je ne suis pas sur, isolément, de chaque mot. Mais si dans l'ensemble, ils ne se contredisent pas, s'ils se recoupent correctement, alors ils se prouvent dans leur ensemble.

Tu explique ça tellement mieux que moi! J’essayais d’expliquer à des « amies » qu’entrevoir une partie de la vérité était comme faire un casse-tête : les pièces sont les points de vue. Le point de vue de chacun dans une situation, ce qu’ils voient et non pas l’interprétation de ce qu’ils voient, fini par s’assembler et ensuite seulement on peut interpréter la vision des choses. C’est ça être très conscient, c’est oublier qu’il n’y a que notre point de vu à nous-mêmes.

Évidemment elles n’ont rien compris. Je ne sais pas si avec tes mots et tes mots-croisés elles auraient mieux suivi mon raisonnement.

Cher Monsieur, a écrit:C'est mon monde, c'est le monde, c'est aussi le monrde. Ultimement, c'est moi.

Oui, je fais partie du monde et le monde fait partie de moi.

Être totalement conscient, du monde, de l’univers pourrait-on dire, on ne le peut que lorsqu’on est mort je suppose, car notre cerveau ne peut pas encaisser l’univers, il faut se libérer de notre corps pour voir la vérité dans l’univers. Les gens qui ont vécu une Expérience de Mort Imminente me fascinent à cause de cela. Ils avaient une connaissance infinie et de retour dans leur corps, ils ont oublié bien des choses mais ils ont gardé conscience de ce qu’ils y ont vu et sentie pendant cette expérience.

Mais je reviens aux surdoués hyperconscients. Bien avant de me renseigner sur la douance, je m’étais plongée dans l’étude du chamanisme. Et vous savez quoi? On a tellement de choses en commun c’est fou! Oubliez la caricature du chaman. Il y a peu de différences même s’il y en a. Mais je ne suis pas la première à m’en être aperçue. D’ailleurs, une étude sur les surdoués et sa comparaison avec les chamans est juste ici
http://leblogdelazebrette.blogspirit.com/tag/surdou%C3%A9s
ça s’appelle douance et chamanisme. C’est après cet article que j’ai commencé à me renseigner sur la surdouance. Enfin je commençais à trouver des mots un peu plus juste pour nous (me) décrire... bien que je laisse toujours un doute sur les mots et les explications modernes parce que dans 100 ans, on aura encore appris.

Avant que vous ne me le demandiez, j’ai demandé au responsable de ce blog (le blog du lien je veux dire) QUI a écrit cet article, mais merde je n’ai toujours PAS de réponse!

Je suis quand même heureuse que cette personne l’ai écrit parce que pour écrire des théories je suis nulle, et non professionnelle, alors personne ne comprend ce que je dis… rien qu’à voir ma théorie du casse-tête ci-dessus.

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Fata Morgana le Dim 25 Sep 2011 - 19:08

Ce n'est pas une affaire d'intelligence, de QI, de potentiel.
Alors comment se fait-il que se sont celles et ceux dotés d'un QI et d'un potentiel supérieur qui sont plus "conscients ?" Moi je crois au contraire (avec Lanza qui nous manque, dans d'autres fils,) qu'au contraire tout - ou presque - est là. Car être plus conscient, c'est mémoriser mieux, mieux mettre en relation des infos disparates, avoir une approche en arborescence, être capable de transposer un ressenti (ce dont témoigne l'empathie) etc. Autrement dit, être plus conscient = être plus intelligent, (ce sont des synonymes dans ce contexte) et il n'y a pas à en avoir honte.
Moi aussi je me sais plus conscient, mais je le suis parce que mon petit vélo ne s'arrête jamais, que je suis insatiablement curieux, avide même de comprendre, de trouver des liens, des similarités, des analogies. Et cela je le dois au fait que mon cerveau peut le faire. Je me place au pas 4 de la désintégration. En réalité, il s'agit précisément d'assumer ce que l'on est (surdoué) et d'en exploiter les possibilités, fusse en passant son chemin devant le ressentiment de la norme le cas échéant.

Kara:
Pouvoir utiliser des neurones en synchro...
C'est le fait qu'il semble qu'il y a plus de matière blanche dans le cerveau entre le lobe préfrontal et le lobe pariétal, cette matière étant ce dans quoi baignent les neurones.
Et n'en déplaise à Aurobindo, question d'envoyer un coup de griffe au passage, je sais moi, et d'expérience, que «Dieu est amour : celui qui demeure dans l’amour demeure en Dieu, et Dieu en lui» (1 Jn 4, 16) Ah, mais!

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 25 Sep 2011 - 19:46

Je place la conscience comme antérieure à l'intelligence. Car pour pouvoir effectuer des opérations avec son intelligence, il est indispensable de disposer d'une matière première qui nous est fournie par la conscience. Plus on est conscient, plus cette matière abonde. Et dans notre cas, elle est même trop abondante. Bien des souffrances sont provoquées par la conscience de tout un tas de faits, d'observations, d'informations, qui n'ont rien de construit, de cohérent, d'où aucune vue d'ensemble ne peut se dégager, qui se contredisent en permanence et qui par conséquent coexistent douloureusement en nous. (par exemple : notre condition sociale comparée à celle de personnes vivant dans des pays pauvres, en guerre, ..., ou bien notre attitude indécise face à deux argumentaires opposés mais aussi convaincants l'un que l'autre, ou encore la multiplicité de signes sociaux que nous captons - regard, ton de voix, attitude du corps - contredits par les discours que nous percevons, ... etc etc : trop d'information est douloureux.)
Et, cerise sur le gateau, la conscience que nous avons de notre propre fonctionnement (car c'est un fait que j'observe avec jubilation à chaque rencontre : un zèbre sait comment il fonctionne intérieurement bien mieux qu'un non-zèbre), nous interdit l'accès à la plupart des petites tricheries habituelles qu'utilisent nos contemporains pour limiter les frictions douloureuses. Parmi lesquelles on trouve :
- l'oubli : on ne sait pas oublier un truc qui nous agace. plus on veut l'oublier moins on y parvient.
- le cloisonnement : mais là non plus, on ne parvient pas à diviser les informations. Au contraire, notre hyper-conscience à soif d'unité (je dis ""notre", j'extrapole peut-être un peu).
- la mauvaise foi (= tordre un peu la réalité pour se donner le beau rôle, ou bien se raconter des histoires pour trouver des pseudo-explications qui nous évitent de remettre en question nos acquis mentaux). Mais là aussi, trop de conscience de son fonctionnement fait qu'on se sait faire, et du coup ça ne marche pas.
D'où la seule alternative qui reste : pédaler sur son petit vélo.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Fata Morgana le Dim 25 Sep 2011 - 19:49

Je place la conscience comme antérieure à l'intelligence. Car pour pouvoir effectuer des opérations avec son intelligence, il est indispensable de disposer d'une matière première qui nous est fournie par la conscience.
Je suis assez d'accord, encore que la conscience est forcément conscience de quelque chose.
Mais ta remarque impose une réflexion divergente. Si la conscience est antérieure à l'intelligence, quelle est sa source ?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par fleurblanche le Dim 25 Sep 2011 - 21:40

Fata Morgana a écrit:...Si la conscience est antérieure à l'intelligence, quelle est sa source ?

Ah ah ah ah ! Sa source est la Conscience Originelle, l'Esprit qui se mouvait au-dessus des eaux !

Very Happy

Sinon l'hyperconscience finit par "fatiguer", car on finit par avoir l'impression d'être la seule personne adulte au milieu d'une ribambelle d'enfants. Et c'est lassant. Sans compter que les autres, les fameux "enfants", vous trouvent de leur côté : prétentieux.

Bref : hyperconscientiser ou ne pas hyperconscientiser, telle est la question ...

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3565
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 25 Sep 2011 - 22:41

Cathoo, oui, d'accord pour les similitudes avec le chamanisme, pour en avoir fouillé tout ce que j'ai pu trouver depuis un mois.
Le chaman était décrit comme complètement différent du reste de la communauté, hypersensible avant son initiation, il était souvent aussi le meilleur chasseur, et en plein d'autres domaines il excellait aussi et dépassait les autres par son habileté et son ingéniosité, ainsi que sa créativité. ça rappelle bien des choses. ^^
Il initiait et conseillait, était la mémoire du clan.

Après, on trouve aussi des similitudes avec d'autres profils atypiques anciens, ou quasi-disparus du monde occidental: les guérisseurs (pas forcément chamanes), les conteurs itinérants, mais aussi dans des profils dits magiques (la fée, le magicien, le demi-héros). L'on parlait d'un autre monde, celui des fées et lutins, elfes, au visage différent, et c'est vrai que certains doués ont un faciès très particulier.
Pour avoir vu un jour un rassemblement assez typé, je fus stupéfaite de ne voir que des têtes qu'on aurait toutes dit sorties d'un livre de contes de fées. Ahurissant. Et c'était des têtes en terme d'intelligence, des pointures.
Mais non, j'étais bel et bien dans la réalité, au milieu d'humains très intelligents mais aussi très typés.


Sinon, pour l'oubli et le cloisonnement, cher monsieur, ce ne sont pas des fatalités, on peut les apprendre nous aussi. A notre façon, bien sûr, mais en axant la volonté dessus et en insistant, c'est possible de se programmer pour y parvenir également. J'ai réussi en visualisant, je pense que d'autres ont pu aussi y parvenir, peut-être avec une autre méthode.
Etant visuo-spatiale, c'est ma méthode de programmation lorsque je veux atteindre un état ou une capacité. Evidemment, les fois où je ne visualise pas encore, ça ne marche pas. Pour l'oubli et le cloisonnement, je visualise des cloisons, derrière lesquelles je mets les choses et les classe. Puis je fais une vision aérienne du bloc ainsi classé en compartiments, pour bien mémoriser quoi est rangé où, et vérifier les séparations. Après, c'est tout bon.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Invité le Dim 25 Sep 2011 - 22:48

@Fata : Plutôt que de s'interroger sur l'origine du phénomène, je préfère interroger le phénomène lui-même. Ni en scientifique, ni en mystique, sans s'encombrer d'aucune théorie, juste en type ordinaire et vierge de tout savoir : moi, conscient ; moi, me sachant ; moi, lisant ces mots qui me renvoient à cette étrange et fondamentale aptitude...




... le sujet est vaste.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Fata Morgana le Lun 26 Sep 2011 - 7:51

Le découplage qui nous fait nous regarder nous-même entrain d'être, nous l'appliquons à tout. Les aveux inconscients que nous livrent nos interlocuteurs à travers leur gestuelle, les mises en relation incessantes des objets de pensée entre eux, la sensibilité exacerbée, la faim de tout comprendre et de tout cohérer (ce mot disparu existe) tout cela produit une plus grande acuité. Acuité est le mot. Je me perçois avec acuité. je perçois autrui avec acuité, je perçois le monde avec acuité. Pour moi tout cela témoigne du travail de l'intelligence, et je pense que pour le sujet de ce fil, distinguer entre intelligence et conscience n'est pas adapté. Il faut introduire ce mot: acuité, pour que les choses soient plus claires. Cette acuité nous donne sur nous-mêmes une lucidité parfois impitoyable et une "intuition" parfois fulgurante qui nous dispense d'une analyse détaillée (et bien souvent casuistique). Et oui parfois nous sommes mis à nus sous le rayon de notre propre lucidité. Parce que nous relions plus d'éléments de discernement entre eux que ne le font des personnes dépourvues de cette perspicacité. Le mot "conscience" alors ici n'est-il pas trop connoté?

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Catre le Lun 26 Sep 2011 - 14:38

Kara a écrit:Après, on trouve aussi des similitudes avec d'autres profils atypiques anciens, ou quasi-disparus du monde occidental: les guérisseurs (pas forcément chamanes), les conteurs itinérants, mais aussi dans des profils dits magiques (la fée, le magicien, le demi-héros). L'on parlait d'un autre monde, celui des fées et lutins, elfes, au visage différent, et c'est vrai que certains doués ont un faciès très particulier.
Pour avoir vu un jour un rassemblement assez typé, je fus stupéfaite de ne voir que des têtes qu'on aurait toutes dit sorties d'un livre de contes de fées. Ahurissant. Et c'était des têtes en terme d'intelligence, des pointures.
Mais non, j'étais bel et bien dans la réalité, au milieu d'humains très intelligents mais aussi très typés.

Ça, c'est nouveau pour moi... où as-tu vu un tel rassemblement? Comment y as-tu été? J'aimerais voir?

Catre
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1983
Date d'inscription : 14/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Fata Morgana le Lun 26 Sep 2011 - 15:33

@ Cher monsieur
Tu as tout de même ouvert toi-même le débat en séparant l'intelligence (comme fin ?) et la conscience (comme cause ?).
Sinon des échanges neuronaux plus nombreux ou plus rapides ou les deux suffisent à expliquer ces aptitudes, qui au fond ne sont bizarres que parce qu'elles ne sont pas partagées par tous.
L'IRM qui le constate.
Être plus conscient en soi ne dit pas grand-chose. Je pense que c'est ce dont on est conscient qui incarne la différence. Cette vue holistique dirons-nous correspond sans doute à la carte "holistique" de notre cerveau: plus de communication. Je constate, et la présence de ma fille ici en atteste à mes yeux, que cela semble avoir des racines héréditaires (au moins deux membres de ma famille étaient à l'évidence concernés par le problème) et j'ai tendance à penser que nous sommes devant une réalité tout à fait matérielle, physique, car le cerveau comme le reste, ça reste de la barbaque ! Very Happy
Si certains ont le goût du mystère et des explications spiritualisantes, je suis quasiment certain qu'ils en seront pour leurs frais.
Cela dit, c'est vrai, cela ne répond pas à deux questions: l'origine de la conscience, qui serait en quelque sorte au cerveau ce que l'air est aux poumons, et sa finalité, aspect qui m'intéresse le plus.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les zèbres sont des hyper-conscients

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 7 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum