Et bim ! Quand faut y aller...

Page 34 sur 38 Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36, 37, 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 24 Juin 2017 - 11:53

Je réfléchissais à ce que disait Hydrolat sur la musique "destructive". Perso, la musique, je ne l'absorbe pas seulement, c'est aussi un exutoire. Parfois, faut dégueuler les émotions pour pouvoir remettre quelque chose de plus calme. Sinon, ça passe pas.

La semaine de vacances a été irréelle. Complétement.
J'ai dû aller me percher très loin quelque part pour ne plus voir, ne plus réfléchir, laisser faire quelque chose sur laquelle je n'avais pas la main. Je me suis fixée sur moi, seulement moi.
Je pense que j'ai compris le but au final.
Je crois que j'ai aussi aimé beaucoup trop qu'il ne soit pas là toute la semaine mais que je n'arrive toujours pas à m'en convaincre, ou à tirer les conclusions qui s'imposent.
Peut être qu'il faut que j'arrête le métal, pour que ça pète, en vrai.

Plus que 6 jours et il aura ses 40 !
Purée.
En attendant, j'ai l'impression d'être passée sous un rouleau compresseur. J'ai muté en j'sais pas quoi.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 24 Juin 2017 - 18:44

N'empêche y a que les métalleux pour porter aux nues un type en fauteuil roulant.
J'aime ça.

avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 25 Juin 2017 - 12:01

Question !

Est ce que l'on peut faire cohabiter "action" et "émotion" ?
J'ai l'impression vite fait que non. Ça m'intrigue.
Faut que je creuse.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Godzilla le Dim 25 Juin 2017 - 12:15

? c'est lié à la problématique de la musique ou pas du tout ?
(en clair : tu peux développer ? ^^)
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2855
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 40
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 25 Juin 2017 - 12:28

Ben la question ne m'est pas venue par rapport à la musique, mais peut être qu'il faut l'ajouter à la question car c'est vrai qu'il y a un lien particulier.

J'ai eu l'impression vite fait que pour ressentir ses émotions, il fallait se poser. Si je fais quelque chose et que je me demande ce que je ressens, il faut que j'arrête de bouger pour "tâter" mon ressenti ^^
Mais quand je marche dans mon chemin creux, là, c'est bon. Je peux faire les deux.
Ou peut être qu'on peut faire juste quelque chose d'automatique comme marcher.

Non, on peut écrire aussi.
Bref c'est peut être faux complétement ^^

Edit : il doit falloir une certaine concentration en fait.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Godzilla le Dim 25 Juin 2017 - 13:00

Oui non peut-être, donc Smile Je me moque pas, c'est AMHA la réponse la plus pertinente à tout !
Plus sérieusement : ce doit plutôt être un continuum, c'est à dire qu'on ressent en permanence mais ça peut aller du bruit de fond à la symphonie, et que ce doit être correllé aux "cycles cérébraux" * bouffés par une activité ou une autre (* analogie avec un processeur).
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2855
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 40
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par ou-est-la-question le Dim 25 Juin 2017 - 19:06

je pense que l'on peut faire cohabiter action et émotion dans tout processus créatif que l'émotion soit positive ou négative

par contre je pense qu'une émotion négative par exemple , ressentie dans une problématique du quotidien (pro ou perso) , nécessite d'être analysée 
dans un 2è temps pour être abordée au mieux 
c.a.d que l'action se doit d'être secondaire à l'émotion


ex: lorsque je ne me sens pas en forme = pleine d'émotions négatives-- je me dis : ne prends aucune décision avant d'avoir tenté de piger le pourquoi du comment et d'avoir un peu plus de paix en toi
avatar
ou-est-la-question
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2732
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par chuna56 le Dim 25 Juin 2017 - 19:30

Intéressante question...

Si c'est émotion et réflexion(action), j'ai vraiment l'impression que c'est une histoire de niveau et intensité, plus que de qualité.
Si c'est une émotion trop forte, ça bloque la réflexion. Quand l'émotion est dosée, elle ne perturbe pas la réflexion.

Est-ce que l'on peut réfléchir sans émotion ? Tout à fait. Mais si ya plus d'émotion du tout, on est psychopathe
c'est comme ça qu'on retrouve des psychopathes à de grands postes comme directeur de banque, de grandes entreprises, car ils sont capables de prendre la meilleure décision d'un point de vue financier sans être perturbés par le facteur humain déclenchant la compassion chez qq1 de non psychopathe.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Godzilla le Dim 25 Juin 2017 - 19:46

Un psychopathe peut aussi être incompétent, ça me rappelle un ex-banquier connu d'ailleurs ^^
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2855
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 40
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 25 Juin 2017 - 21:58

Alors effectivement, il y a surement la notion d'intensité à prendre en compte comme le souligne Godzi.
Une émotion forte bloque l'action et aussi momentanément la réflexion, je pense aussi comme le disent "ou est la question" et Chuna
On peut aussi chasser l'émotion pour avoir la réflexion comme le dit Chuna, à moins qu'on se serve de la réflexion pour ne pas avoir des émotions. Je ne sais pas quel est le processus exact.

Y a effectivement le cas de la création qui est un peu à part, mais je me demande si on fait vraiment les deux en même temps. S'il n'y a pas un petit décalage "concentration sur son ressenti" puis "réflexion" puis "concentration" et ainsi de suite.

Quelque chose me dit que c'est important de comprendre ça. Et pourtant, je ne sais absolument pas où je vais ! Laughing
Ça rejoint un peu l'idée que j'avais de classer ses émotions en fonction des gestes pressentis. Comme lever le visage et les yeux vers le ciel dans sa tête pour libérer une émotion d'exaltation. Observer la posture intérieure quand on ressent une émotion pour comprendre, comme par exemple quand vous entendez un bel Alléluia tout en fermant les yeux.
La colère nous fait contracter les abdominaux pour encaisser un coup. La tristesse nous fait serrer la gorge.
Je supposais donc qu'il y avait un lien entre les deux.

Un geste intériorisé par l'émotion nous empêcherait d'en faire un vrai ?
Et la réflexion cérébrale nous empêcherait de nous connecter à nos émotions ?

Parfois, j'ai l'impression d'être complétement barrée à me poser ce genre de questions ^^
Hem...
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Lun 26 Juin 2017 - 6:17

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chakra

La littérature tantrique fait correspondre aux chakras des « organes de perception » et des « organes d'action » (Arthur Avalon). Ces correspondances évoquent les stades freudiens ou les zones pulsionnelles de Lacan.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par ou-est-la-question le Lun 26 Juin 2017 - 16:40

je ne pense pas qu'une émotion forte bloque l'action ou la réflexion Bibim

je te prends un exemple
temps de guerre : des obus de partout la trouille est là , au ventre, intense 
le soldat voit un de ses copains blessé et court au péril de sa vie pour le sortir de là 
tout se fait en même temps l'intensité émotionnelle et l'action rapide

dans d'autres cas de stress intenses la réflexion n'est pas du tout exclue
avatar
ou-est-la-question
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2732
Date d'inscription : 27/07/2012
Age : 60

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Lun 26 Juin 2017 - 19:44

Je chipote peut être mais je pense que dans un premier temps l'émotion saisit la personne et la bloque, puis il y a réflexion et elle se met à agir.
Je dis ça sur la base de mon expérience personnelle en fait. Hier soir par exemple, j'ai vu une énorme araignée par terre, j'ai commencé par me figer, et seulement ensuite je suis montée sur une chaise pour crier au secours ^^
Je me revois aussi le jour où j'ai trouvé mon fiston sur le bord de la fenêtre du 3ème étage. J'ai fait pareil. Je me suis arrêtée, et ensuite j'ai couru mais pour le sauver, bien sûr Razz
Alors quand c'est permanent, ou quelque chose d'habituel, je pense qu'on finit par s'habituer et à lutter contre ses émotions, mais elle est bien un frein tout de même.

Après peut être que c'est plus compliqué que ça pour les émotions fortes. Il y a l'adrénaline tout ça. Ma réflexion se faisait plus dans le sens où quand j'agis, je perçois moins bien mes émotions.
Je pense même qu'on le fait instinctivement pour chasser nos émotions.

Mais vu que je me base sur moi, peut être que tout le monde ne réagit pas pareil. C'est un peu pour ça que je postais. Pour connaitre vos avis.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par cyranolecho le Lun 26 Juin 2017 - 21:33

je crois qu'un psychopathe est quelqu'un qui réagit à des pulsions.

Si c'est calculé, parce que c'est comme ça, parce qu'il faut le faire, alors c'est bien pire qu'un psychopathe, moralement.

je crois que l'action et la réflexion sont antagonistes mais complémentaires

je crois que l'angoisse et le stress sont des réactions naturelles à quelque chose qui ne l'est pas

je crois que l'adrénaline peut permettre de faire des bonds incroyables

pour le soldat, on appelle ça des actes réflexes, de l'endurcissement parfois (des trucs à la con de militaires, qu'on admire quand c'est des moines Shaolin qui le font), en l’occurrence mélangée à de l'empathie

mais même pour taper à la baballe au tennis, il faut être super concentré, pas une mouche qui pète, alors pour le reste...

je trouve normal qu'une partie du cerveau soit moins mobilisée quand les autres sont extra stimulées en particulier par du désagréable ou du nouveau

Tchao
avatar
cyranolecho
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2284
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 44
Localisation : un peu au dessus de mes pieds et en dessous de mon cheveu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par chuna56 le Mar 27 Juin 2017 - 5:47

Cyrulnik a écrit:Dans tous les pays en guerre, on constate cette réaction paradoxale : les enfants paraissent forts pendant la guerre et s’effondrent ensuite. Les Libanais en savent quelque chose : « En juillet 2006, lors des bombardements israéliens, Ali, âgé de 4 ans, se trouve à Cana. L’immeuble où il s’était réfugié avec ses parents et sa sœur Zeinab s’écroule9. » La mère Roula s’extrait des décombres, mais Zeinab est morte et Ali, blessé à la tête, est dans le coma. Un voisin, le croyant mort, l’emporte dans une maison où sont entassés les cadavres. L’enfant reprend connaissance, seul parmi les corps déchiquetés et les chiens qui rôdent sur le charnier.
Quinze jours plus tard, le petit garçon est gai et actif. Il dit que sa sœur est heureuse au paradis. Il dort bien, parle gentiment et dessine des tanks israéliens attaqués et détruits par des résistants libanais. À l’école, il est très bon élève, fier d’avoir des martyrs dans sa famille. Quand il sera grand, il sera soldat. L’entourage admiratif parle de résilience.
Deux ans plus tard, la paix est revenue, les Libanais reconstruisent déjà. La mère d’Ali emmène le petit garçon au centre médico-psychologique de Tyr. L’enfant ne tient pas en place, il s’agite, déchire tous les dessins, les siens et ceux de ses petits camarades, il casse les objets et répond avec agressivité. Il a peur qu’on tue sa mère.
Cette évolution, fréquente chez les enfants de la guerre, permet de penser que le coping n’est pas la résilience. Le coping consiste à affronter l’épreuve, au moment où elle se présente. L’enfant défie le malheur avec sa petite personnalité déjà construite. Il combat ce qui est autour de lui avec ce qui est en lui.

Cette discussion m'est revenue en tête en lisant Cyrulnik, tout à l'heure, dans ce passage.

M'est avis que la réalité est plus complexe que ça, et que les mécanismes mentaux sont assez compliqués....



Hier soir par exemple, j'ai vu une énorme araignée par terre, j'ai commencé par me figer, et seulement ensuite je suis montée sur une chaise pour crier au secours

J'ai le droit de me moquer ?
Bah en fait même pas envie, aujourd'hui tongue
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Mer 28 Juin 2017 - 11:21

J'aime beaucoup Cyrulnik aussi. Très intéressant.

Et nan, on ne se moque pas ! J'ai une appréhension forte des araignées, et une impossibilité de les tuer tellement je ne peux pas les approcher. C'est idiot, je sais Razz

Pour ma question initiale, je voulais juste parler de nos expériences personnelles de tous les jours. Comment ça se passe au fond de moi, pour atteindre mes émotions. Quels freins, Comment je procède ? Quelle démarche intérieure ?
C'est ça qui m'intéresse pour le moment.

Et sinon, je suis tombée la dessus et j'avais envie de le partager.
Ca n'a rien à voir, je précise !



C'est un peu comme le coup de ma liane, en gros.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par cyranolecho le Mer 28 Juin 2017 - 17:33

j'en avais rien à faire de pas grand chose à ce moment là, mais j'ai regardé cette vidéo, j'avais déjà vu l'interlocutrice dans une émission TV

C'est stimulant ce blob. Pas de la parabole pour beaux lobes.
avatar
cyranolecho
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2284
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 44
Localisation : un peu au dessus de mes pieds et en dessous de mon cheveu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Mer 28 Juin 2017 - 22:21

*trop nul en fait, j'édite.
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 1 Juil 2017 - 8:38


avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 2 Juil 2017 - 22:36

Les émotions aident à la prise de décision.
C'est ce que dit la dame ^^

https://www.youtube.com/watch?v=fAMPY8j0pio

"L'intuition se nourrit de vide". ("il faut donc être dans le moment présent")
Je traduis ça par le fait de faire taire sa réflexion, moi. J'ai peut être mélangé "intuition" et "émotion" quelque part.
"on reconnait une intuition quand on doit réfléchir pour expliquer une intuition" mais il ne faut pas confondre "intuition" et "l'émotion" qui peut être parasite.
Pour elle, l'intuition c'est être connecté à soi-même, et c'est une des clefs du bonheur.

Je garde cette référence. Ça me cause ! Very Happy
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Mer 5 Juil 2017 - 18:12


Avec une conférence en direct après visionnage des expériences
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2102
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par chuna56 le Mer 5 Juil 2017 - 18:16

Ahhh Didier Desor Amoureux

Il était dans mon labo, un mec brillant comme pas un!

Un grand chercheur Smile
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5383
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par LaArchiMadOldR le Jeu 6 Juil 2017 - 19:55

Bonjour Bimbang,

Ah, les rats...  Amour
J'ai travaillé des années avec eux, en neuro-éthologie de la mémoire.
Les images du film ravivent des souvenirs.  Laughing


Je n'ai pas tout lu (loin de là, j'avoue),
mais je souhaite rebondir sur l'araignée,
enfin sur ce que tu illustres avec cet épisode.

Je n’arrive pas à vérifier si tu es à l’aise avec l’anglais,
j’imagine et j’espère que c’est plus ou moins le cas,
sinon il faut que je cherche d’autres exemples de vidéos.


Ce que tu évoques me fait penser aux travaux de Peter Levine,
le papa de la thérapie du trauma « Somatic Experiencing » (SE),
qui s’appuie de manière intéressante sur l’éthologie.

Je ne suis pas experte en SE, j’espère juste arriver à transmettre l’idée générale.

On parle souvent des comportements de défense de type fight or flight.
Mais il y en a d’autres, en particulier le freezing (l’immobilité).

En effet, l’absence de réaction, l’apparence de mort, peut sauver la vie d'une proie,
du fait que le prédateur en perd l’instinct d’attaquer (cf vidéo opossum),
ou qu’il se laisse alors facilement distraire (cf vidéo gazelle).

Si la vie n’est pas sauvée, au moins la souffrance perçue est moins insoutenable.
Ainsi, par exemple, une situation de viol peut activer ce mécanisme chez la victime.

L’humain n’étant naturellement doué ni pour la lutte ni pour la fuite,
on peut penser que cette réponse au danger a dû être cruciale pour sa survie.

Cette réponse, qualifiée parfois de feinte ou ruse, est automatique.
Le système se met sur off.
Il n’y a pas de réflexion en amont de cette réaction,
ni même de conscience qu'elle s’active.

Chez l’animal (non humain), le corps sort ensuite naturellement de cet état.
Il n’y a pas de séquelles de l’épisode malgré la gravité de celui-ci.
Chez l’humain, souvent, le corps ne parvient pas à terminer le processus.
L’énergie se bloque et un état traumatique s’installe, s'enracine.


Levine a beaucoup travaillé avec des vétérans de guerre sujets à des PTSD,
ce qui est souvent très spectaculaire en terme de symptômes et de guérison.
Mais il évoque aussi un épisode d’accident dont il a lui-même été la victime.
Il est toujours très émouvant, je recommande de jeter un oeil à ses vidéos.
(cf vidéo PTSD Ray et Accident Peter)


Levine relève que, en cas de trauma, il faut d’abord travailler au niveau du corps.
Si on cherche à travailler à un autre niveau alors que le corps est bloqué,
on ne fait qu’exacerber les problèmes (pétrification, dissociation,…).

Travailler au niveau du corps consiste en fait à lui fournir l’espace thérapeutique
(par exemple, la pédiatre qui s’est assise à ses côtés en attendant l’ambulance),
afin que le corps puisse aller au bout de ce qui n’a pas pu être achevé
(un mouvement d’orientation du regard vers la source de danger,
un mouvement de fuite, un mouvement de protection pour éviter un choc,…).


J’arrête là pour la tartine.
Ci-dessous les vidéos.

Désolée si c’est totalement HS,
disons que je me suis fait plaisir. Gêné

Freeze response Possum:

Freeze response Gazelle:

PTSD Ray (de 15'57 à ~23'):

Accident Peter Levine:
avatar
LaArchiMadOldR
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 142
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 41
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

bonjour, je suis nouvelle

Message par Naoko le Jeu 6 Juil 2017 - 20:33

bon , il y a des années dont on se souvient en bien ou en mal ou les deux...2017 c'est "le" test qu'a passé ma fille et que j'ai passé il y a peu...positif pour nous deux

alors c'est donc pour ça que...? Et tout devient clair : les relations compliquées avec les copines qui se servent de moi et m'ignorent quand elles n'ont plus besoin de moi, la classe sautée et la suivante redoublée, cette impression que "les autres" ne réfléchIssent décidemment pas ou ils font exprès ? Et puis ces coups de blues inexpliqués, cette impression de se voir vivre, cette envie aussi de tout essayer : danse, musique, chant, dessin, chinois, et d'apprendre, d'apprendre. Et les deceptions ressenties lorsque des personnes en qui on avait confiance trahssent cette confiance justement

ça s'est la première réaction assez rassurante. La deuxième est plus dure surtout quand on apprend qu'on est zèbre à 60 ans...Alors, j'aurais pu faire autre chose ? je POUVAIS faire autre chose. En même temps, ma vie est bien marquée par ma zébritude si je regarde en arrière. J'ai été vue comme une emmerdeuse, une râleuse mais aussi quelqu'un qui, à peine arrivée, faisait un diagnostic précis de la situation et a été à l'origine de la prise de conscience de personnes qui souffraient au boulot, ou a pu pousser à améliorer des façons de faire .

rien à regretter donc...reste à s'adapter au quotidien en "acceptant" ses imperfections et en se disant que c'est normal que certaines choses m'énervent puisque je suis zèbre. Mais si ce n'est pas une maladie, ce n'est pas pour autant un étendard ! des personnes au QI moyen peuvent très empathiques, douées de bon sens et dignes de respect. Et même si ces personnes ne se posent pas des questions existentielles du matin au soir (les veinards !), certaines sont mes amies et que je sache désormais que je suis zèbre n'y changera heureusement rien

reste à continuer à lire, à chercher des "trucs" pour mieux profiter de la vie






Naoko
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 1
Date d'inscription : 02/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Godzilla le Jeu 6 Juil 2017 - 20:45

Naoko : ta présentation aurait été plus judicieusement placée dans la section ... "Présentation", non ? Smile Ici c'est le fil personnel de Bimbang Wink
avatar
Godzilla
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2855
Date d'inscription : 12/02/2017
Age : 40
Localisation : Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 34 sur 38 Précédent  1 ... 18 ... 33, 34, 35, 36, 37, 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum