Et bim ! Quand faut y aller...

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Ven 8 Sep 2017 - 22:50

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:44, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 9 Sep 2017 - 13:20

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:45, édité 2 fois (Raison : précisions)
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 9 Sep 2017 - 13:32

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:46, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 9 Sep 2017 - 22:20

Un homme dit, Parle-nous de la Connaissance de Soi.
Et il répondit, disant :

Votre cœur connait en silence les secrets des jours et des nuits.
Mais vos oreilles ont soif d’entendre la palpitation du savoir de votre cœur.
Vous voudriez connaître par des mots ce que vous avez toujours su en pensée.
Vous voudriez toucher de vos doigts le corps nu de vos rêves.
Et il est bon que vous le vouliez.
La source secrète de votre âme doit jaillir et courir en murmurant vers la mer ;
Et le trésor de vos infinies profondeurs sera révélé à vos yeux.
Mais qu’il n’y ait pas de balance pour jauger votre trésor inconnu ;
Et ne sondez pas les profondeurs de votre savoir avec une perche ou un drain.
Car le moi est une mer sans bornes et incommensurable.
Ne dites pas, « J’ai trouvé la vérité », mais plutôt, « J’ai trouvé une vérité ».
Ne dites pas, « J’ai trouvé le chemin de l’âme ». Dites plutôt, « J’ai rencontré l’âme marchant sur mon chemin ».
Car l’âme marche sur tous les chemins.
L’âme ne marche pas sur une ligne, ni ne croît comme un roseau.
L’âme se déplie, comme un lotus aux pétales innombrables.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:46, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Sam 9 Sep 2017 - 23:05

Je vois que tu te "prophétises"... J'ai le livre depuis plus de dix ans dans une édition joliment illustrée mais je ne l'ai jamais lu en entier. Je n'accroche pas trop au style "je t'apprends la vie", presque moralisateur, avec des réponses à tout. Je trouve ça un peu indigeste et je décroche vite. Mais apparemment ce n'est pas ton cas!

L'extrait que tu as mis est beau. Je me demandais: c'est quoi, l'âme, pour toi? C'est différent de l'esprit? Comment peux-tu savoir que tu laisses suffisamment de place à ton âme, concrètement?

J'ai fortement cru à l'âme pendant quelques années (je pensais en être éloignée, ou être en conflit avec elle). Aujourd'hui je n'y crois plus, mais ça m'intéresse de savoir comment d'autres conçoivent les choses. Si tu as envie d'en parler...

Et super pour tes émotions qui sont de retour! Very Happy
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 10 Sep 2017 - 2:14

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:46, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par chuna56 le Dim 10 Sep 2017 - 8:30

Encore une fois, merci, Bimbang. Je suis avec attention, et ça m'envoie vers des réflexions.
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6018
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 10 Sep 2017 - 12:53

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:47, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par chuna56 le Dim 10 Sep 2017 - 13:07

c'est étrange ce que tu dis de tes émotions.

Moi j'ai plutôt l'impression qu'on est nos émotions. Que savoir les entendre c'est une bénédiction (chez moi, c'est un peu le bordel, elles me traversent parfois violemment sans que j'arrive à les identifier, et par d'autres moment elles se taisent et je suis vide, sans réussir à me comprendre).

Faut que je cogite la chose ^^
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 6018
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 10 Sep 2017 - 14:31

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:47, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Dim 10 Sep 2017 - 23:54

avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Lun 11 Sep 2017 - 20:22

Beaucoup de choses dans ce que tu as écrit!  Smile

Bimbang a écrit:J'ai laissé le bénéfice du doute parce que je pense qu'on a vraiment une partie de nous immatérielle, et c'est le chamanisme qui m'en a convaincue. Notamment les témoignages de Corinne Sombrun.

J'ai aussi lu quelques trucs (pas beaucoup) sur le chamanisme, et testé d'autres trucs du courant new age, et j'en suis venue à me dire que d'une part, la transe chamanique permet d'accéder à des connaissances que l'on a emmagasinées mais qui sont inconscientes, et d'autre part que l'on peut se mettre dans un état qui permet de capter des informations sur autrui, là aussi d'inconscient à inconscient (comme le font, à mon avis, les mediums).

Bimbang a écrit:Mais pendant l'hypnose, j'ai eu ce moment où je me suis sentie coincée dans mon corps. Je savais que j'étais allongée très confortablement par ailleurs. Ce n'était pas moi donc, mais je souffrais dans mon corps.

Je pense que tout ce que l'on ressent fait partie de nous, même s'il y a une contradiction à un moment entre ce que l'on est supposé ressentir et ce que l'on ressent vraiment. Ici tu étais dans un état modifié de conscience et ça permet justement d'accéder à des ressentis, mouvements ou pensées bizarres, inattendus et souvent inexplicables, non?

Bimbang a écrit:Mais je me suis mise à repenser à son truc, l'humain a des envies et l'âme a des besoins. Et d'autres expériences perso m'avaient prouvé que quelque chose en moi savait des choses que je ne savais pas moi-même.

Moi je dirais que l'humain a à la fois des envies et des besoins, et il est même parfois (souvent?) difficile de distinguer ce qui relève de l'envie et ce qui relève du besoin. Ça m'intéresse ces expériences que tu as faites, peut-être qu'on pourra en parler par mp? Je n'ai pas fait de telles expériences mais j'en ai entendu parler et ça m'intrigue. J'aimerais notamment savoir s'il est possible que tu aies entendu ces choses auparavant, sans pour autant les avoir retenues consciemment (j'en reviens à ma théorie de l'inconscient). On m'a raconté récemment l'histoire d'une psychiatre qui s'est intéressée au chamanisme, a entendu des langues de peuples autochtones en les côtoyant, est incapable de parler ces langues consciemment mais peut les parler lorsqu'elle est en transe. C'est fou, non?

Bimbang a écrit:Je crois que je m'étais identifiée à mes émotions. Les émotions étaient mon "moi" profond. J'étais mes émotions, alors qu'au final non.
Ce n'est qu'un sens et il faut savoir l'utiliser, et ne pas le laisser envahir.

Comme chuna, je pense que nos émotions font partie de nous, de notre "moi". Au même titre que nos pensées et notre corps. Je me demande parfois si on ne se complique pas la vie à chercher ce qui relève de notre "moi profond" ou de de notre "vrai moi". J'ai l'impression que ce que l'on pense, ce que l'on fait, ce que l'on ressent (émotionnellement et physiquement) font partie de nous et constituent notre identité. Peut-être que quand on cherche à se découvrir plus profondément, c'est parce que l'on ressent un manque, une incomplétude?

Je me dis un peu la même chose pour ce qui est du vrai self et du faux self. Je pense que nos masques sociaux font aussi partie de notre identité (tout le monde n'a pas les mêmes) et qu'ils ont leur utilité. Par contre, si on a le sentiment d'avoir un faux self, c'est sans doute qu'il nous manque des choses importantes dans notre vie, dans notre façon d'être. Pour moi il y a par exemple la créativité, qui a trop longtemps été inexistante dans ma vie, et l'expression en public, qui est toujours un gros problème et me cause beaucoup de souffrance (par inhibition). Je ne sais pas si je peux vraiment parler de faux self mais le concept m'avait parlé quand je l'ai découvert, signe qu'il me manquait une part de moi, qui pourrait améliorer ma vie. Bref, je m'égare...

Qu'est-ce que tu voudrais mettre à la place de tes émotions, si tu cherches à les réduire? Et si elles t'apportent du plaisir, est-ce qu'elles sont vraiment mauvaises? Ou bien tu penses qu'en te satisfaisant de ces émotions que tu ressens en étant seule, tu te dé-sociabilises? Est-ce que tu passes parfois une journée sans ressentir d'émotions? Moi ça m'arrive régulièrement, et si ça me fait me sentir un peu vide, je crois que ça me repose aussi.

En tous cas c'est passionnant tout ça, j'adore! Very Happy
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Lun 11 Sep 2017 - 22:16

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:48, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Lun 11 Sep 2017 - 23:26

Bimbang a écrit: Mais quand tu n'as plus d'émotions, tu es qui ? toujours toi, non ? Dans ta vie de tous les jours, tu as des périodes sans émotion, mais quand c'est tout le temps ?
Par contre, comme tu n'as plus mal, alors tu peux devenir autre chose. Ton caractère peut changer si tu n'as plus de remord. Je me suis vraiment posée la question si au final, si je restais comme ça, qu'est ce qui pourrait me retenir de basculer vers l'égoïsme et la méchanceté ?

Je crois que même quand on ne ressent pas d'émotions, qu'on se sent un peu vide, on a quand même des émotions en toile de fond. Avant, j'étais vraiment coupée de mes émotions, j'étais très calme, souvent lointaine, absente, et pour autant je n'aurais pas fait de mal à quelqu'un sciemment (sauf pour me défendre). Peut-être que c'est un effet de ma morale, mais peut-être que c'est un effet de l'empathie que, malgré tout, j'avais (sans pour autant la ressentir). Je dirais quand même que le vide émotionnel entraîne une certaine indifférence, de la froideur, donc tout de même une empathie moindre. Et je crois qu'on peut avoir des remords même sans émotions, que le remord est pas mal lié à la pensée (pour moi la culpabilité n'est pas une émotion mais un mécanisme de pensée).

Bimbang a écrit:Alors qu'est ce qui est moi ? (...)
Ou peut être c'est l'amalgame de tous nos sens + notre morale + notre caractère ?
Ou peut être qu'on est en perpétuelle évolution, et qu'on est rien de fixe vraiment ?

J'aime bien ces deux éléments de réponse à la question! Le premier parce qu'il est pragmatique et assez complet. Le deuxième parce qu'il permet le changement et que c'est vachement important.

Bimbang a écrit:Ch'suis qui, berdol ?!! ^^

Ben, ici t'es Bimbang, qui poste des messages sur un forum avec beaucoup de réflexion et de sensibilité. Ailleurs, t'es, euh, bah je sais pas moua... En perpétuelle évolution, en tous cas, non?! Wink
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Mar 12 Sep 2017 - 0:42

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:49, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Mer 13 Sep 2017 - 8:42

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:49, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Ven 15 Sep 2017 - 0:11

Tempête a écrit:J'ai fortement cru à l'âme pendant quelques années (je pensais en être éloignée, ou être en conflit avec elle).

Est ce que tu peux expliquer pourquoi ? (ou par MP si tu préfères) ?
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Ven 15 Sep 2017 - 1:13

Je crois que j'ai projeté sur l'âme mon conflit intérieur, en lien avec cette histoire de faux self justement. Il me manquait (et me manque toujours) une part de moi, et dans ma vision spirituelle du moment je l'ai située au niveau de mon âme. Aujourd'hui je dirais plutôt qu'il me manque une partie de ma personnalité, ou que je suis insatisfaite de ce que je suis (insatisfaite au point d'en souffrir profondément, quand même).

J’ai lu le premier post de ton fil et j'ai vu que tu y parlais déjà de la quête de soi. Est-ce que tu saurais dire ce qui te manque dans ta vie ou ta personnalité? Autrement dit, qu'est-ce que tu considères être ton faux self versus ton vrai self? D'ailleurs, je me disais que plutôt que de "faux self" je parlerais bien de "demi self" parce que ce que j'ai été jusque là est vraiment moi, mais il me manque un bout de moi, que j'ai encore du mal à identifier...

J'espère avoir répondu à ta question!
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Ven 15 Sep 2017 - 1:24

J'ai moi aussi une question: est-ce que tu as toujours eu des émotions intenses ou est-ce que c'est quelque chose d'assez récent? Ça a l'air d'être quelque chose de très important pour toi et je me demandais si ça l'a toujours été.

Ah oui, et puis: est-ce que tu penses qu'il y a un revers à cette exaltation que tu décris? Par exemple, est-ce que l'anxiété pourrait être ce revers?

Aller, c'est l'heure d'aller Dort
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Ven 15 Sep 2017 - 12:59

.


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:50, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Ven 15 Sep 2017 - 16:02

Bimbang a écrit:Tu voudrais être quoi d'autre ? Je ne comprends pas bien comment on peut parler de "manque d'une partie de la personnalité". C'est peut être plutôt que tu voudrais retenir l'attention des autres ? Tu peux expliquer plus ?

C'est comme ça que je vois le vrai self en fait: il me manque une partie de moi. Je suis quelqu'un de très réservé et inhibé, surtout en groupe, et ça me fait beaucoup souffrir. Je ressens l'envie et le besoin de m'exprimer plus, et je crois que j'en suis capable (il y a déjà eu de rares moments où ça s'est produit) mais trop de choses m'en empêchent. Mon "vrai self" serait donc en lien avec l'expression de soi, au niveau créatif, mais aussi aux niveaux intellectuel et politique (enfin militant). J'aurais plein de choses à dire et je ne les dis pas... Gros manque de confiance en moi. Gros manque de confiance en les autres. Trop grande sensibilité / susceptibilité aussi. Je vis mal les attaques, la domination, les jeux de pouvoir,... Plus facile de me replier sur moi et me taire.

L'inhibition serait donc mon faux self. Je la vois comme quelque chose d'utile (j'aime la tranquillité, je n'ai pas envie de me battre tout le temps pour affirmer mes idées) mais elle prend trop de place dans ma vie. J'ai besoin de m'exprimer plus, et lorsque le milieu dans lequel je suis est bienveillant, j'y parviens un peu plus. Mais je suis bien loin du compte...

Ce que tu as écrit dans la première partie de ton post me parle, la transparence, la difficulté à savoir qui tu es et ce que tu veux. Quand on se tait beaucoup pour s'adapter aux autres, on finit par se perdre... Pour ma part, j'ai longtemps aussi été coupée de mes émotions, j'étais plutôt vide, absente, lointaine. Pour autant, j'étais relativement active, et je m'en sortais à peu près au niveau relationnel. Mais maintenant je ne supporte plus d'être inhibée en présence des autres, et je préfère être seule mais vivante, qu'entourée mais absente. Je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire?

Ma courte période de foi m'a aussi apporté de fortes émotions positives, une sorte d'exaltation (comme tu le dis) que je ne retrouve plus. J'ai du mal à percevoir, dans ta situation, ce qui te pose réellement problème puisque ta vie intérieure est riche et plutôt positive apparemment. Est-ce que tu as un manque au niveau relationnel? Au niveau expression de toi?

Pour les méthodes de management à ton taf, ça a l'air carrément horrible! Il faut effectivement une bonne dose de recul pour pouvoir supporter ça... Pas étonnant que ça te fasse perdre confiance en toi et te poser mille questions. Est-ce que tu pourrais envisager d'essayer de changer de boulot?
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Sam 16 Sep 2017 - 15:56

"Je ressens l'envie et le besoin de m'exprimer plus, et je crois que j'en suis capable "
Je te lis et je me dis : mais quelle est l'intention derrière ?
Si c'est de te mettre en avant alors que tu as une tendance à l'inhibition, le pas est difficile.
Si c'est d'apporter un éclairage différent dans une discussion pour réorienter le débat, d'être utile en quelque sorte dans le sens de la bienveillance, alors je me demande si ça ne serait pas plus facile. Surtout en milieu hostile.
Mais je vois bien ce que tu veux dire malgré tout.

Pour le taf, bah j'considère que c'est pas moi qui dois prendre l'initiative d'en partir. J'ai 53 ans alors pour retrouver autre chose, ce sera ni simple, ni garanti qu'ailleurs ce sera différent. J'ai pris l'option de m'adapter du coup. J'en ai bien bavé avant d'en arriver là, mais j'ai l'impression que ça va marcher.
*croise les doigts*


Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:51, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Dim 17 Sep 2017 - 17:10

Bimbang a écrit:"Je ressens l'envie et le besoin de m'exprimer plus, et je crois que j'en suis capable "
Je te lis et je me dis : mais quelle est l'intention derrière ?
Si c'est de te mettre en avant alors que tu as une tendance à l'inhibition, le pas est difficile.
Si c'est d'apporter un éclairage différent dans une discussion pour réorienter le débat, d'être utile en quelque sorte dans le sens de la bienveillance, alors je me demande si ça ne serait pas plus facile. Surtout en milieu hostile.

Bien sûr, il ne s'agit pas de faire ma vedette de cinéma (j'en serais bien incapable)... Mais bien plutôt d'apporter mon p'tit grain de sel, d'exposer mes idées comme les autres le font, d'échanger, de participer. Oui, en un mot: de participer. Sans ça, je me sens un peu morte en fait, seulement à demi vivante. Il me manque quelque chose de fondamental, de l'ordre du lien social. Quelque chose qui donne le sentiment d'exister. D'être utile.

Bimbang a écrit:Ce qui me manque, c'est un objectif de vie. Rester intérieure me plait bien, mais j'ai besoin de créer, de sentir que j'avance quelque chose dans ma vie.

Je comprends bien ça. Je pense que de la même manière que l'expression, les réalisations donnent le sentiment d'exister.

Bimbang a écrit:Depuis cet été, j'ai expérimenté quelques trucs et je me demande si c'est à moi de trouver l'objectif en question ou si c'est à laisser venir via mes intuitions au fur et à mesure.

Je me demandais ce que sont les intuitions et d'où elles viennent, pour toi, Bimbang? Tu sembles leur accorder plus de crédit qu'à tes raisonnements logiques, or pour moi intuition et raisonnement sont deux façons de penser qui ne s'opposent pas, et peuvent parfois aboutir au même résultat. Dans le cas de l'intuition, on ne sait pas par quel chemin on est passé pour en arriver là, ce qui ne veut pas dire qu'il n'y avait pas de cheminement.

Bimbang a écrit:J'ai 53 ans alors pour retrouver autre chose, ce sera ni simple, ni garanti qu'ailleurs ce sera différent. J'ai pris l'option de m'adapter du coup. J'en ai bien bavé avant d'en arriver là, mais j'ai l'impression que ça va marcher.*croise les doigts*

Je croise les doigts pour toi aussi! Smile
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Bimbang le Lun 18 Sep 2017 - 22:40

C'est à quel moment qu'il se fait ton blocage alors ? Au moment de la prise de parole ? J'ai eu ce problème à un moment aussi, mais je pense que ça n'a pas représenté quelque chose d'aussi important que pour toi. Peut être il y a une autre blessure qui se cache derrière tout ça ?
Pourquoi ça remet en cause ton sentiment d'être complète ?



Dernière édition par Bimbang le Ven 8 Déc 2017 - 12:51, édité 1 fois
avatar
Bimbang
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2283
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Tempête le Mar 19 Sep 2017 - 19:52

Je viens de regarder un documentaire sur l'hypnose sur arte+7: https://www.arte.tv/fr/videos/062230-000-A/les-fabuleux-pouvoirs-de-l-hypnose//  Il est dispo jusqu'au 15 novembre, et je l'ai trouvé intéressant. Il est pas mal tourné vers l'hypnose médicale visant à soulager la douleur, mais évoque aussi l'hypnose thérapeutique.
avatar
Tempête
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 129
Date d'inscription : 03/09/2017
Localisation : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Et bim ! Quand faut y aller...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 40 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum