Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Hillary le Mar 22 Sep 2015 - 8:56

Je pense que les enfants surdoués donnent plus de fil à retordre et sont un vrai chemin de développement personnel pour le parent qui est forcé de se remettre en question...

Je vous rassure je n'ai pas confisqué le doudou. Ce qui m'a aidée ces derniers jours fut de relire un peu de Filliozat... Remplir le réservoir affectif, rester calme, donner à l'enfant des chances de se montrer autonome et "grand".
On a commencé les gommettes, c'est bateau mais elle rêve d'avoir enfin la gommette jaune car si elle en a 7 de suite je cède pour lui installer une tente sur son lit (un truc immense mais soit...). Le challenge lui plait. Elle n'en a que 2 et qui ne se suivent pas, ça va prendre un peu de temps.

Je ne suis pas certaine qu'elle cherche des limites chez moi pour se sentir en sécurité (thèse très freudienne), j'ai plutôt l'impression qu'elle ose avec moi déverser sa frustration et ses angoisses.
Elle a commencé des cours de piano et un mouvement de jeunesse (avec des grands, elle est la plus petite). Je remarque que son attitude s'améliore quand elle est plongée dans un environemment qui la tire vers le haut et des activités de "grands".
Elle commence actuellement sa 4ème de maternelle (picotage, peinture, chansonnettes...) car elle est de début d'année. J'ai le sentiment que c'est vraiment trop 4 ans surtout qu'elle aurait vraiment voulu commencer la grande école Sad La psy de l'école a remis un avis négatif pour immaturité affective, classique... Et moi je ne me suis pas battue suffisamment tôt et l'école primaire était de toute façon complète! Avec un rapport défavorable de la psy scolaire c'était peine perdue.

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 22 Sep 2015 - 9:26

Nous étions comment enfants, moi calme, bien trop calme, c'est à l'adolescence que mes parents ont dégustés, du retard à rattraper sans doute ? Dent pétée

Les miens n'ont pas pris de retard, ils sont partis sur les chapeaux de roue. Pété de rire

Ma compagne s'est fait bouffer, elle n'avait aucune chance à trois contre un, moi je suis de la carne, ils aiment bien se faire les dents. Diable

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7826
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Math le Mar 22 Sep 2015 - 9:27

Hillary a écrit:
Je ne suis pas certaine qu'elle cherche des limites chez moi pour se sentir en sécurité (thèse très freudienne), j'ai plutôt l'impression qu'elle ose avec moi déverser sa frustration et ses angoisses.


Je pense comme toi, je n'adhère pas trop au concept de cadre ou de l'enfant qui a besoin de limite. Les enfant surdoués ont surtout besoin de bienveillance et il faut parfois répéter les choses 1000 fois pour que l'enfant l'accepte. Ma fille ne me tapait pas avec son doudou mais elle me le mettait sous le nez (et je détestais cela), à chaque fois j'exprimais ma colère (presque comme au théâtre). "Je ne veux pas sentir ton doudou". A force elle a compris. Et si jamais elle ne comprends pas, tu peux l'isoler dans sa chambre.

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Invité le Mar 22 Sep 2015 - 9:40

Hillary a écrit:Ce qui m'a aidée ces derniers jours fut de relire un peu de Filliozat... Remplir le réservoir affectif, rester calme, donner à l'enfant des chances de se montrer autonome et "grand".

Hillary a écrit:
Je ne suis pas certaine qu'elle cherche des limites chez moi pour se sentir en sécurité (thèse très freudienne), j'ai plutôt l'impression qu'elle ose avec moi déverser sa frustration et ses angoisses.

J'ai failli causer Filliozat, j'ai deux ou trois bouquins d'elle en cours de lecture.

Concernant le déversement des émotions, c'est tout à fait ce qu'elle en dit, les enfants le font lorsqu'ils sont en confiance.

Concernant l'isolement dans "le coin", je l'ai fait, mais ne le fais plus, je n'ai pas encore compris l'apport pédagogique de l'isolement.

je pense que lorsque les limites son dépassées, le nain a besoin d'une réaffirmation (bienveillante et ferme, le ferme étant une intonation, même pas besoin d'élever la voix) desdites limites et de bras grands ouverts pour lui signifier l'amour que je lui porte.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Mar 22 Sep 2015 - 9:46

Les miens sont très en confiance, voir trop parfois. Dent pétée

Quant à ma calmitude de jeunesse, c'est vrai que j'étais pas trop en confiance. Perplexe

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7826
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par sweetylife le Mar 22 Sep 2015 - 10:27

Napalm a écrit:
premier réflexe que je me suis imposé pour diminuer la surenchère, m'asseoir par terre (comme je peux le lire juste au dessus) et ouvrir les bras. il se met dedans la plupart du temps (bon des fois c'est long  Rolling Eyes ), il y vient de face ou de dos s'il est vraiment touché (et qu'il en a contre moi).

Je vais adopter cette attitude (bras grands ouverts pr signifier mon amour que je lui porte même si je le gronde).
J'avais remarqué aussi que ça le calmait bcp + vite ainsi (mais je le faisais inconsciemment je pense et pas systématiquement). Là je le ferais en connaissance de cause Smile je sais d'avance que ça va désarmorcer bcp de choses, merci du tuyau Wink

sweetylife
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 37

https://zcommezebrillon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Invité le Mar 22 Sep 2015 - 12:18

à ton service ! ça fait plaisir de partager ça, vu comment ça peut faciliter les rapports parentes - enfants parfois, et que les parents avec qui je peux discuter d'éducation bienveillante sont très peu nombreux dans mon entourage....

C'est un peu de temps à mettre en place avec lui, mais ça fait quelques fois que ça marche tellement bien que c'est lui qui donne la solution tout seul:

lorsque je vais le chercher au périsco par exemple, je l'extirpe inévitablement d'un jeu, donc il a les boules.

Je lui laisse toujours un peu de temps (quelques minutes) pour qu'il termine ce qu'il est en train de faire, la transition est toujours plus facile si je l'accompagne vers la fin du jeu, j'ai arrêté d'être à 5 minutes près.

Je lui répète une fois qu'il doit aller chercher son sac, le mettre, sa veste, enfin se préparer à partir quoi.

Au bout d'une répétition je lui demande s'il veut que ça se passe bien ou s'il préfère que ça ne se passe pas bien, ou je compte jusqu'à 3 (dans ce cas je l'emmène dans mes bras jusqu'à son sac, ça a toujours suffi pour qu'il change d'avis).

Et si j'en suis arrivé à une "bouderie", ou blocage (inévitable lorsque c'est moi qui donne le tempo), je lui demande ce qu'il faut qu'on fasse pour se remettre droit.

Le réponse est maintenant systématique de sa part, un câlin I love you et on repart du bon pied pour la soirée.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par sweetylife le Mar 22 Sep 2015 - 12:33

Napalm: oui étonnant de voir que l'entourage ne réagit pas du tout comme nous (toute façon pr eux, nous (je parle de mon mari et moi) sommes des extraterrestres qui surprotègent trop notre fils...(y'a du vrai, je l'admets, on essaie de faire de notre mieux).

Mon fils est dans la même "période" que le tien (je parle de période car il change souvent sans prévenir, ce qui fait que je dois trouver des nouveaux stratagèmes ou autres pr le comprendre etc cyclops )
Le mien (comme la plupart je suppose) voit d'un très mauvais oeil qd j'impose aussi (arrête l'ipad. mets ce manteau. brosser les dents, laver...) Donc souvent je préviens dès le début (1h avant, qu'à telle heure ce serait le bain etc), et je le laisse 2 à 5 min le tps qu'il finisse ce qu'il a à faire, sinon je compte à 3, et en général il arrive à 2.

Parfois, il a l'air même + mature que moi lol. Qd je me fâche avec son père. Le ton monte un peu, et fiston nous fait: "Papa, fais bisou à maman. Maman, fais bisou à papa. comme ça y'a plus de problème."  lol!  lol!

ou même qd je le dispute, il est en pleurs et fait: "calme-toi maman, dis moi pardon, je te dis pardon, et c'est bon" (sauf que parfois je lui fais comprendre que je n'ai pas à lui dire pardon, car je n'ai rien fait de mal cyclops )

sweetylife
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 37

https://zcommezebrillon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ne pas chercher à transformer un enfant en adulte...mais préserver leur innocence...

Message par Sébastien, ex-zèbre le Mar 22 Sep 2015 - 13:57

Et si c'était à nos enfants de nous éduquer ?...Et s'ils étaient nos modèles ?...Et si leur mission était de nous soigner ?...

Ils sont de formidables professeurs, tout en douceur, pour nous faire prendre conscience de nos limites, de nos insuffisances, de nos absurdités, de notre orgueil de croire pouvoir tout comprendre...l'orgueil de nous placer au-dessus d'eux...alors que nous sommes bien médiocres à côté d'eux...une rude prise de conscience de ce que nous sommes devenus...après avoir perdu notre innocence d'enfant...
Ils sont comme de puissants miroirs pour nous aider à découvrir qui nous sommes au fond de nous...

J'ai choisi de croire en cela...et j'ai compris que le mal-être de mes enfants n'était que mon propre mal-être et que mes enfants n'en voulaient simplement pas...et qu'ils avaient bien raison Smile
Depuis lors, ils m'éduquent avec toute la patience nécessaire pour le mauvais élève que je suis...qui veut retrouver son cœur d'enfant Smile

Et je ne crois pas au "laxisme"...pour en avoir eu trop longtemps peur...ce n'est qu'un fantôme...Wink

Sébastien, ex-zèbre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 288
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Abbeville -Honfleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Runes le Mar 22 Sep 2015 - 14:19

Napalm a écrit:
Avant le fait de nier et ne pas chercher le pourquoi du comment de ses "blocages" prenait des plombes pour qu'il se calme, et que je me calme aussi. maintenant c'est l'affaire d'une minute ou deux.

premier réflexe que je me suis imposé pour diminuer la surenchère, m'asseoir par terre (comme je peux le lire juste au dessus) et ouvrir les bras. il se met dedans la plupart du temps (bon des fois c'est long  Rolling Eyes ), il y vient de face ou de dos s'il est vraiment touché (et qu'il en a contre moi).

C'est tellement humain et simple comme méthode...que je n'y avais jamais pensé !!! Encore faut-il surmonter nos propres carences éducatives reçues de nos parents qui étaient basées sur la peur, la coercition et le chantage à l'amour qu'ils auraient pu nous retirer sans aucune hésitation...bref sauter par-dessus notre ombre.

Méthode à écrire cent fois tous les jours à la plume sergent-major jusqu'à ce que cela devienne un automatisme dans le pois qui nous sert de cerveau. Very Happy

Runes
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 99
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Invité le Mar 22 Sep 2015 - 15:30

sweetylife a écrit:Napalm: oui étonnant de voir que l'entourage ne réagit pas du tout comme nous (toute façon pr eux, nous (je parle de mon mari et moi) sommes des extraterrestres qui surprotègent trop notre fils...(y'a du vrai, je l'admets, on essaie de faire de notre mieux)

Et en même temps, même si maintenant les moyens de changer la donne n'ont jamais été aussi accessible à tous (il suffit d'ouvrir le bon bouquin, ou d'aller cliquer sur le bon lien), on peut aussi être parent en ne sachant absolument pas comment éduquer nos enfants, mais en sachant uniquement ce que nous ne voulons PAS leur donner, au vu de ce qu'on a vécu nous, petits, avec nos parents. ça ne suffit de très loin pas à fabriquer une ligne éducatrice qui tienne le route et puisse être remise en question à chaque nouveau "soucis".

Dans mon esprit, bienveillance et amour n'excluent pas du tout autorité et fermeté, et la surprotection est encore une notion à part de celles-ci... Dans l'esprit de certains parents, ce que dolto a pu essayer de mettre en place aurait crée l'enfant roi, ce qui est à mon sens une mauvaise interprétation de ses observations et enseignements.

sweetylife a écrit:
Mon fils est dans la même "période" que le tien (je parle de période car il change souvent sans prévenir, ce qui fait que je dois trouver des nouveaux stratagèmes ou autres pr le comprendre etc cyclops )
Le mien (comme la plupart je suppose) voit d'un très mauvais oeil qd j'impose aussi (arrête l'ipad. mets ce manteau. brosser les dents, laver...) Donc souvent je préviens dès le début (1h avant, qu'à telle heure ce serait le bain etc), et je le laisse 2 à 5 min le tps qu'il finisse ce qu'il a à faire, sinon je compte à 3, et en général il arrive à 2.

Le temps, le temps, le temps. à quelques minutes près, on change toute la dynamique, on passe de noir à blanc. Le jour où, l'an passé, je suis sorti avec mon fils "à l'heure" pour aller l'école (en fait le poser au périscolaire à l'heure à laquelle j'avais décidé que je le poserais), moi en colère jusqu'au trognon et lui en larmes, j'ai senti que j'avais échoué dans mon rôle ce matin là. On en a discuté le soir, et on a pris sur notre temps de sommeil, 15 minutes de plus pour se préparer la matin. tout a changé depuis là.

kozuhito, Ex-zèbre a écrit:Et si c'était à nos enfants de nous éduquer ?...Et s'ils étaient nos modèles ?...Et si leur mission était de nous soigner ?...

Ils sont de formidables professeurs, tout en douceur, pour nous faire prendre conscience de nos limites, de nos insuffisances, de nos absurdités, de notre orgueil de croire pouvoir tout comprendre...l'orgueil de nous placer au-dessus d'eux...alors que nous sommes bien médiocres à côté d'eux...une rude prise de conscience de ce que nous sommes devenus...après avoir perdu notre innocence d'enfant...
Ils sont comme de puissants miroirs pour nous aider à découvrir qui nous sommes au fond de nous...

J'ai choisi de croire en cela...et j'ai compris que le mal-être de mes enfants n'était que mon propre mal-être et que mes enfants n'en voulaient simplement pas...et qu'ils avaient bien raison Smile
Depuis lors, ils m'éduquent avec toute la patience nécessaire pour le mauvais élève que je suis...qui veut retrouver son cœur d'enfant Smile

Et je ne crois pas au "laxisme"...pour en avoir eu trop longtemps peur...ce n'est qu'un fantôme...Wink

ça me plaît beaucoup comme façon de voir les choses. Je vais le laisser mouliner dans un coin de mon cerveau et voir ce qu'il en ressort  Cool

Runes a écrit:
Napalm a écrit:
Avant le fait de nier et ne pas chercher le pourquoi du comment de ses "blocages" prenait des plombes pour qu'il se calme, et que je me calme aussi. maintenant c'est l'affaire d'une minute ou deux.

premier réflexe que je me suis imposé pour diminuer la surenchère, m'asseoir par terre (comme je peux le lire juste au dessus) et ouvrir les bras. il se met dedans la plupart du temps (bon des fois c'est long  Rolling Eyes ), il y vient de face ou de dos s'il est vraiment touché (et qu'il en a contre moi).

C'est tellement humain et simple comme méthode...que je n'y avais jamais pensé !!! Encore faut-il surmonter nos propres carences éducatives reçues de nos parents qui étaient basées sur la peur, la coercition et le chantage à l'amour qu'ils auraient pu nous retirer sans aucune hésitation...bref sauter par-dessus notre ombre.

Je ne l'ai pas inventé note bien ! ça ne vient ni d'une observation (Je trouve qu'il y a très peu de parents dans cette dynamique), ni de mon éducation. J'ai plongé dedans grâce à mon ex-femme, qui a rapporté un soir "libres enfants de summerhill" pendant ses études d'instit, et ce fut un livre choc, le début d'une profonde réflexion, parce qu'avant je ne m'étais jamais posé aucune question quant à celle-ci.

S'ensuivit le choix de fabriquer un nain, puis la lecture assidue de brazelton, puis filliozat, pour voir émerger une autre façon de voir les choses et d'éduquer les citoyens de demain.

Nous avons donc placé son éducation sous le signe de "liberté et autonomie", ce qui n'est absolument pas une anarchie (autre livre d'alexander Neil), et ne diot pas fabriquer un enfant roi. même pas en rêve, ce n'est pas comme ça qu'il sera heureux. Le but du jeu est de l'aider à faire des choix, à les assumer, l'aider à comprendre comment il fonctionne, comment il ressent, ce qu'il ressent... et le transformer pour qu'il soit bien avec ça, qu'il habite petit à petit son lui. Lorsque se pose un choix, que je n'ai pas la réponse immédiate, je me remets à ce principe éducatif primaire, est-ce que ça sert ce principe ou non. Au bout d'un moment, ce principe est intégré comme une seconde nature chez moi, et les réponses sonnent justes à mes oreilles. Évidemment faut le repréciser pour soi de temps en temps, le questionner en fonction de l'âge du nain qui change tout le temps !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Hillary le Mar 22 Sep 2015 - 15:41

S'asseoir par terre c'est quelque chose que je n'ai pas encore tenté et qui me parle beaucoup. Je travaille beaucoup là dessus avec ma thérapeute et elle m'encourage à ne surtout jamais fuir l'enfant car l'enfant violent demande le contact.
Je vais également dégager quelques minutes par jour pour jouer/parler avec chaque enfant en exclusivité, un moment juste pour lui.

Ce qui me semble peu évident c'est que mes enfants sont hyperréactifs, hypersensibles mais moi aussi et me maîtriser, garder toutes mes frites dans mon sachet, n'est pas toujours facile...

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Invité le Mar 22 Sep 2015 - 15:55

Fils est sensible aussi, à peu près comme moi à son âge, ça aide à comprendre 2 ou 3 trucs Laughing

Ce qu'il n'aime vraiment pas, et favorise ce que j'appelle "des blocages" (il se tient immobile, la tête baissée avec les larmes qui coulent sur ses joues), c’est d'être coupé dans son élan, le véritable élan au sens strict du terme, celui qui lui permet d'entamer une action, tout son être tendu vers ce seul but. je le laisse terminer quand mon réflexe me le permet, et si çà finit en assiette cassée ou un truc du genre, j'ai appris à m'en foutre, je casse pas mal de vaisselle aussi de toute façon, il n'y a que dans le cas où c'est dangereux pour lui ou un autre que j'interviens clown Quand il fait quelque chose qui finit pas comme il l'aurait souhaité, il est assez grand pour s'en rendre compte tout seul et modifier sa façon de faire les choses le coup d'après, ça ne sert à rien d'en rajouter (pour les adultes c'est pareil de toute façon).

pour ma part c'est un enfant la moitié du temps, rien à voir niveau temps passé, niveau prise de distance, avec une famille ou un parent seul h24, pour moi c'est facile, j'ai la possibilité de réfléchir, le temps pour le faire ! Avec deux enfants ça ne doit pas être la même chanson, la dynamique doit être tout autre à devoir partager son temps !

il m'arrive de m'asseoir par terre sur un trottoir, au milieu de la rue c'est aussi arrivé, devant plein de gens (des mamans surtout à la sortie de l'école) mais je m'en fous maintenant, il suffit de voir comme il rayonne une fois qu'il sort de mes bras pour que je sache que c'était la bonne solution.

j'aime bien ton expression sur les frites Laughing, du coup ça me fait penser à des paroles de Primus:

Hats off to the ones that put it all together and keep their ducks in line.



Cherche bien tes solutions ! Cool

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par sweetylife le Mar 22 Sep 2015 - 17:56

Napalm a écrit: Le jour où, l'an passé, je suis sorti avec mon fils "à l'heure" pour aller l'école (en fait le poser au périscolaire à l'heure à laquelle j'avais décidé que je le poserais), moi en colère jusqu'au trognon et lui en larmes


 lol!  je connais bien ça ou plutôt "connaissais", car depuis qqes temps ça va bcp mieux! (je le comprends mieux, le cerne mieux, et nos rapports sont adoucis, ce qui n'était pas le cas pendant un long moment où je m'arrachais les cheveux affraid "pas ce pull ci, pas ces chaussettes là, pas ce manteau ci..." Mad là il le fait toujours mais accepte au moins des compromis).

sweetylife
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 28
Date d'inscription : 31/08/2015
Age : 37

https://zcommezebrillon.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Hillary le Mer 23 Sep 2015 - 10:11

J'ai trouvé le truc pour le matin... Je lui dis que si elle discute et traîne c'est du temps perdu où je pourrais rester un peu avec elle dans sa classe. Je note une énorme amélioration sur une semaine de temps simplement en étant attentive à elle.

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Invité le Mer 23 Sep 2015 - 15:12

YEAH !!! I love you

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Désapprendre...

Message par Sébastien, ex-zèbre le Jeu 24 Sep 2015 - 10:15

Les adultes apprennent aux enfants à connaître le mal...
Les enfants apprennent aux adultes à reconnaître le bien...

Sébastien, ex-zèbre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 288
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 38
Localisation : Abbeville -Honfleur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Suce ces p'tits Bleus ! le Jeu 24 Sep 2015 - 10:25

Les adultes désapprennent à apprendre aux enfants pour que les enfants apprennent à désapprendre des adultes. Je trouve cela de bonne guerre et saint.  Dent pétée

PS : Du genre fais ce que jeudi, mais pas ce que je fête !

Suce ces p'tits Bleus !
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7826
Date d'inscription : 28/03/2013
Localisation : Une note de musique qui débite en 74.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Invité le Jeu 24 Sep 2015 - 11:42

kozuhito, Ex-zèbre a écrit:Et si c'était à nos enfants de nous éduquer ?...Et s'ils étaient nos modèles ?...Et si leur mission était de nous soigner ?...

Ils sont de formidables professeurs, tout en douceur, pour nous faire prendre conscience de nos limites, de nos insuffisances, de nos absurdités, de notre orgueil de croire pouvoir tout comprendre...l'orgueil de nous placer au-dessus d'eux...alors que nous sommes bien médiocres à côté d'eux...une rude prise de conscience de ce que nous sommes devenus...après avoir perdu notre innocence d'enfant...
Ils sont comme de puissants miroirs pour nous aider à découvrir qui nous sommes au fond de nous...

J'ai choisi de croire en cela...et j'ai compris que le mal-être de mes enfants n'était que mon propre mal-être et que mes enfants n'en voulaient simplement pas...et qu'ils avaient bien raison Smile
Depuis lors, ils m'éduquent avec toute la patience nécessaire pour le mauvais élève que je suis...qui veut retrouver son cœur d'enfant Smile

Et je ne crois pas au "laxisme"...pour en avoir eu trop longtemps peur...ce n'est qu'un fantôme...Wink

Ton post fait plaisir à lire kozuhito.
Alice Miller parle de l'enfant doué, non pas au sens "zèbre" mais au sens "doué pour nouer des contacts et vivre".
Si cela t'intéresse, tu peux lire : "Le drame de l'enfant doué", mais surtout "C'est pour ton bien".

Il est urgent de donner aux enfants la place qui leur revient.
Même si c'est très difficile pour les adultes. Il en va de la survie de l'humanité.
Tout commence par les enfants.

Appelons un chat un chat : nos enfants ne sont pas difficiles à gérer, c'est nous qui avons envie de les faire entrer dans nos cadres pour avoir la paix.
Nous ne savons pas ce que signifie avoir/élever un enfant. Ce que cela signifie d'engagement, de présence et de mise entre parenthèses.
Eux savent très bien ce qui est bon pour eux.
Un enfant ne se gère pas, il s'accompagne.
La fessée et tout ce qui y ressemble est une abomination.
Je me permets de vous renvoyer à l'Observatoire de la violence éducative ordinaire

A nous de les décoder et de leur dire que nous avons bien compris qui ils sont.
C'est moins confortable, cela prend beaucoup plus de temps, mais une fois la complicité établie, l'enfant se sent compris et accepté.
Cela donne des adultes plus affirmés et à l'aise dans la vie.

Lâche-prise, Hillary. Lâche-prise.  Console  Console

Hillary a écrit:
C'est pas mal mais elle est trop immature (sans compter qu'elle a foiré les questions les plus con-con et réussit les plus difficiles).

On a tenté le test mais la psychologue m'a remis un rapport inexploitable, trop de mauvaise volonté de la part de ma fille (invente des mots pour répondre à des questions très simples, joue avec la psy...)

Immature ? Foiré les questions cons pour répondre aux plus difficiles ?
Il me semble justement que ta fille donne précisément aux adultes qui l'entourent tous les éléments pour se faire comprendre.
Elle tout à fait mûre, au contraire !
Elle n'est pas de mauvaise volonté non plus, c'est le test et le cadre qui ne sont pas à sa mesure.

Elle dit juste avec ses outils de communication à elle "votre test est trop con, je suis déjà au-delà de ça".
C'est d'une telle évidence pour moi... (moi = Fabuliotte).
Si personne ne comprend cela pour elle et ne le lui dit pas (avec de vrais mots : "on te propose ce test mais j'ai bien compris que tu es déjà beaucoup plus intelligente, ce n'est pas très facile pour moi etc.), elle va passer sa vie dans une violence inouïe pour se faire comprendre.

Genre "Regardez-moi bande de nases, je suis déjà bien au-delà de vos "cadres" à la con !"

Hillary, ne te range pas du côté des psys, range-toi du côté de ta fille et explique-leur...

Je n'ai pas dit que c'était simple !
Console Console Console Console Console

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par elodieP le Lun 30 Nov 2015 - 15:09

Bonjour,
j'ai également une fille de presque 5 ans (aussi de début d'année) elle est aujourd'hui en GS avec 1 an d'avance. Depuis qu'elle a 2 ans nous avons droit à des crises de nerf, souvent lié à de la frustration. Nous arrivons à gérer ces crises en l'accompagnant. "Tu es en colère et tu as le droit mais tu ne peux pas taper. Je reste avec elle en la rassurant que je suis là si besoin, elle finit toujours dans les bras avec un calin" c'est un exemple parmi d'autres. La communication et beaucoup d'explications aide beaucoup dans notre quotidien. Elle a tj besoin de comprendre et quand on lui explique les choses clairement elle accepte plus facilement.
A l'école elle travail très bien mais elle se met au niveau des autres et sa provoque chez elle des mal de ventres et de l'angoisse. Mais nous avons la chance d'avoir une bonne maîtresse qui est très à l'écoute. Nous discutons bcp avec elle mais n'avons jamais évoqué la précocité car ma fille n'est pas encore testée, on me conseil d'attendre ses 6 ans.

As tu parlée à la maîtresse de ta fille d'une possible précocité? Si ta fille se sent acceptée à l'école ça sera plus facile à la maison. Elle essaye surement de te faire passer un message lié à l'école mais si en apparence tout ce passe bien.

elodieP
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 2
Date d'inscription : 27/11/2015
Age : 28
Localisation : martillac

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par crap'hô le Mer 9 Déc 2015 - 11:49

Hillary a écrit:Ce qui me semble peu évident c'est que mes enfants sont hyperréactifs, hypersensibles mais moi aussi et me maîtriser, garder toutes mes frites dans mon sachet, n'est pas toujours facile...

ah se maitriser c'est terrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrible, je te rejoins sur ce point... c'est épuisant!
me caler sur le rythme de mon enfant m'oblige à contrarier le mien ce qui me met dans une rage terrible... je déteste qu'on me bloque, qu'on me coince, qu'on m'oblige, qu'on me coupe dans mon élan même pour un câlin alors je vous laisse imaginer pour mettre des chaussures, un manteau et un bonnet Shocked clown
...
ce qui me fait rebondir sur les propos d'ex-zebre: nos enfants nous éduquent... oui, ils nous poussent à nous questionner, à changer profondément, à nous remettre en question... et finalement ne nous poussent ils pas à être simplement heureux? sunny

personnellement, j'estime que n'avoir mon enfant qu'une semaine sur deux est une chance: j'ai le temps de refaire le plein d’énergie positive, de bienveillance, de patience...mais c'est une chance pour le papa de mon garçon qui ne subi plus cette colère qui est la mienne... je sais car je le vois, il est enfin pleinement lui-même et leur dynamique est belle !

crap'hô
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 27
Date d'inscription : 07/12/2015
Localisation : Hell's ass

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Hillary le Lun 7 Mar 2016 - 6:55

ElodieP, même comportement que ma fille... Suradaptée.
J'en ai parlé à son instit qui prend ça très au sérieux et dit qu'il y a un réel danger à mettre ainsi son potentiel sous un couvercle.

J'ai pris rendez-vous pour un bilan QI et affectif avec une psychologue qui va la voir et le processus est de 5 RDV. On a déjà eu le premier à 4 avec également le papa et sa soeur. C'est une psy qui connaît les zèbres mais n'est pas très focalisée sur la douance, j'espère néanmoins que si elle est effectivement HP comme sa soeur et moi, elle trouvera les mots pour lui expliquer les choses.

Là où je l'ai trouvé forte c'est quand elle a soulevé le voile sur l'impact de sa grande soeur sur une attitude immature... Sa grande soeur n'a aucune envie qu'elle arrive à son niveau.

Hillary
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 272
Date d'inscription : 24/04/2015
Age : 37
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par jolindien le Lun 7 Mar 2016 - 9:01

Ma fille quand je l’amène à l'école le Lundi matin, se prépare en 5 minutes et me presse pour qu'on n'arrive pas en retard...
Alors que pour se laver, se brosser les dents, s'habiller...dans le we elle à toujours 100 trucs à faire avant:
"je joue papa j'ai pas terminé"...sauf que c'est interminable!
en grande section dans une école alternative, Calandreta ribeirona.

jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 937
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant de 5 ans, difficile à comprendre et à aider...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:21


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum