nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Lun 15 Aoû 2016 - 11:58

Bonjour à tous.

Je ne sais pas trop où poster. Alors pardonnez-moi si c'est un peu hors sujet ici. Mais je voulais une "tribune" non accessible à tous.

Je cherche de l'aide. Enfin du moins un endroit où échanger et étaler mes peurs.
Edit : Etaler ! En effet Wink

En préambule, voici notre histoire.

Nous avons 2 enfants.
Mon fils T     est né alors que ma fille E     était âgée de 2 ans et 3 mois.
T    est né avec une atrésie de l’œsophage. Il a été opéré à 24h de vie. A été plus ou moins entre la vie et la morts pendant 6 mois.
Bref, cette épreuve nous a fortement affecté (euphémisme...) et notre fille, qui jusque là avait profité seule de ses parents, a pris un grand coup sur la tête.
Nous avons toujours dit qu'il y avait une E     avant et une E    après la naissance de son frère.
Elle est devenue invivable et ont commencé des prb alimentaires, jusqu'à craindre une anorexie vers ses 6 ans.

Elle est suivie depuis ses 3 ans  par quelques psy successifs.
Elle allait mieux, les séances s'interrompaient. Puis 6 mois après, rechute, pire encore.

Il y a un an, elle a changé de psy, y est allée toutes les semaines.
A été 15 jours dans une structure pour tenter de l'aider à gérer son alimentation.

A la maison c'était l'enfer. On a même parlé d'internat pour son entrée en collège. Elle était très agressive envers nous, aucun compromis possible, dépressive. Sans être vraiment écartée à l'école elle préférait lire aux récrés. Pouvait sauter 4 repas principaux.
Je vous passe le quotidien.

A l'école ce dernier trimestre a été riche en découvertes pour le moins non réjouissantes.

E    , en CM2, ne notait qu'environ 1/10iè des devoirs, n'écoutait pas (ou peu) en classe, a été jusqu'à imiter ma signature sur un mot de la maîtresse expliquant une punition.
à 10 ans !
Et son bulletin... que des A.

Cela faisait 2 ou 3 fois que ma mère me parlait de faire "tester" E    , et m'a raconté l'histoire de la petite fille d'une de ses amies.
A 15 ans, grandes difficultés au sein de sa famille, échec scolaire ; en rencontrant la directrice d'une école privée pour un changement d'établissement, celle-ci a décelé un haut potentiel.
Et en effet. Depuis cette jeune fille a retrouvé un équilibre et de bons résultats scolaires.

J'ai donc contacté une association, l'ANPEIP, et après une heure de conversation, pour Maïté il n'y avait pas de doute.

E     a donc passé le WISC.
HP confirmé, QI entre 135 et 140.
le CHOC.
J'attends le compte rendu écrit...

Nous pensions que E était intelligente, éveillée, elle avait bcp d'aisance avec le langage petite, bcp de vocabulaire. Mais nulle en maths Wink. Enfin pas par rapport à ses camarades ceci dit.
Les maîtresses disaient qu'elle avait des facilités.
Les psy n'ont jamais soupçonné une précocité, du moins m'en ont jamais parlé.

Ils disaient que les prb de E    découlaient de la naissance problématique de son frère.

Et j'étais bien encline à le croire. Du haut de ses 2 ans 1/2, un soir que je revenais de l’hôpital, elle m'a caressé le dos en me disant « t’inquiète pas maman ça va aller ».
Mais depuis quelques temps, je trouvais cette explication un peu facile, ça fait 8 ans quand même !

Je dois avouer que si je n'avais pas trouvé cela « présomptueux » je me serais inquiétée d'une éventuelle précocité bien avant. Mais penser que ses enfants sont plus intelligents que les autres est d'une arrogance ! Si je m'étais renseignée un peu, juste en surfant sur le site de l'ANPEIP, je me serais rendu compte que beaucoup de caractéristiques de ma fille collaient avec ce profil.
Le HP n'est pas que une intelligence. Si j'avais su toutes les problématiques relationnelles et affectives...

Que de temps perdu. Mais bon, j'espère que maintenant nous allons pouvoir aider notre fille a retrouver une sérénité. On nous a prévenu, c'est plus un travail sur nous qui va changer les choses.
Comprendre les HP, les aider.
Il y a 95 % de « chance » que notre fils soit pareil. Son profil correspond aussi. T     est différent de sa sœur, moins compliqué, mais tout aussi sensible. En décalage aussi à l'école. Les remontrances des maîtresses fusent de part sa relative impertinence et de part sa turbulence. Il a un grand complexe d'infériorité.

Outre toutes les interrogations qui me hantent au sujet de ma fille, son entrée en 6ié et tout et tout, et dans un deuxième temps sur mon fils, je m'interroge sur moi.

Le HP est héréditaire.

Ma mère a un QI élevé (je ne sais ce que valait les test à l'époque mais bon, le fait est.)
et tout comme elle, je ne me suis jamais sentie à ma place.
Impossible de m'intégrer à l'école, phobie scolaire. Je ne sais comment j'ai pu réussir des études supérieures.
« Dépressive ».

Et sous antidépresseurs donc quasi depuis mes 18 ans.
Mon cerveau bouillonne oui, je me fais des nœuds. Je suis hyper sensible.
Mais je n'ai jamais brillé à l'école.
J'ai une culture générale à ch*** vous me pardonnerez cette expression.
Une mémoire bien défaillante depuis qq années.
Mais si c'était « juste » à cause des médocs ?
Et ma culture générale, si j'avais été bien dans mes pompes, dans une famille équilibrée, sans trop de prb, peut-être que je saurais disserter sur le prb des pays musulmans ou je saurais qui est M. de Coubertin sans demander à Goo**le.


Voilà deux ans j'ai tenté de me passer des médocs. Avec des médecines alternatives.
J'ai passé de sales moments. Je m'en excuse auprès de ma famille.
Je n'ai pas réussi.
Maintenant j'ai trouvé un certain équilibre, « grâce » à la sérotonine (inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine )
Mais à quel prix ?

Et si j'étais HP ? Le fait de le savoir, à mon âge ! (38),  pourrait changer qq chose ?
Peut-être pas.
J'arrive à vivre avec mon complexe d'infériorité, j'essaie de cacher mon inculture, mon mari est là pour répondre à mes questions bêtes. Je ne parle pas de cinéma car je ne me souviens pas des noms des réalisateurs, pas de géopolitique…
Le seul sujet où je suis sure de moi c'est mon boulot. Je sais que je le fais bien. Je m'étonne souvent de ressentir cela. Même si depuis qq temps, je me dévalorise un peu.


J'en termine là de mon étalage.
Merci à vous de m'avoir lue. Peut-être en diagonale mais c'est pas grave.
N'hésitez pas à me laisser un mot ou deux.

Votre expérience pourra grandement m'aider.

Je ne sais trop comment pour le moment aider notre fille.
Faire baisser la pression à la maison. Ne pas mettre d'affectif dans les limites que l'on impose à nos enfants. Voire de les baisser, ces limites.
Qu'elle arrive déjà à gérer l'école sans en plus se prendre la tête à la maison.
Facile la théorie !

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Cassiopée34 le Lun 15 Aoû 2016 - 16:42

Bonjour Nadou40
Merci pour ton partage.
Je n'ai pas d'enfants, je ne saurais pas t'aider, je peux juste te dire que j'aurais adoré que mes parents se posent les mêmes questions que toi. A partir de là, tes enfants s'en sortiront forcément bien Smile

Et ma culture générale, si j'avais été bien dans mes pompes, dans une famille équilibrée, sans trop de prb, peut-être que je saurais disserter sur le prb des pays musulmans ou je saurais qui est M. de Coubertin sans demander à Goo**le.

Je me pose souvent la question aussi, et je pense qu'il y a un peu de ça, et aussi un peu d'autre chose. Pour ma part j'ai une grande propension à la "Vérité", tout aussi relative qu'elle puisse être, et c'est là que ça pêche : je ne trouve pas beaucoup de vérité dans la politique, dans des théories de la Physique qui s'annulent entre elles chaque décennie... En gros, je pense que mon intérêt pour la Culture s'est amoindri car ça ne satisfaisait pas mon besoin de ressentir la vérité. Alors j'ai arrêté d'engranger du savoir, et commencer à développer "mon" savoir, à me tourner vers l'introspection, la méditation, la connaissance et la maitrise de mon esprit... essayer de découvrir la Vérité à travers mon ressenti, mon évolution, au lieu de l'avaler "toute faite" et écrite par d'autres.
Bref désolé ça n'a pas grand chose à voir avec tes interrogations... disons que ça m'a fait plaisir de lire ça, car je me sens souvent un sous-zèbre parmi les zèbres de ne pas être cultivée sur les thèmes de société, et en même temps d'être un zèbre parmi les "moldus", de ne pas être cultivé sur les Peoples et la télé...

Cassiopée34
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 113
Date d'inscription : 22/07/2016
Age : 27
Localisation : Montpellier / Hérault

http://www.zebrascrossing.net/t27491-zebre-supposee-solitaire-co

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Lun 15 Aoû 2016 - 16:56

Cassiopée34 a écrit:Bonjour Nadou40
je peux juste te dire que j'aurais adoré que mes parents se posent les mêmes questions que toi. A partir de là, tes enfants s'en sortiront forcément bien Smile

merci à toi.
Oui j'espère que ça fera la différence. Je ne leur souhaite que cela. Etre bien dans leur peau. Le reste coulera.
J'espère !


Vous, qui avez des enfants, découverts HP un peu tard, avez-vous vu une amélioration ensuite ? comment l'expliquez vous ? C'est à dire qu'est ce qui a changé et qui a pu les aider ?

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par ortolan le Lun 15 Aoû 2016 - 17:28

Nadou40 a écrit:Du haut de ses 2 ans 1/2, un soir que je revenais de l’hôpital, elle m'a caressé le dos en me disant « t’inquiète pas maman ça va aller ».
Si ça c'est pas de l'empathie!

En mode psychologie de comptoir, le fait que ses troubles des conduites alimentaires aient débuté concomitamment aux problèmes de santé de son petit frère n'est sûrement pas anodin. Symboliquement, elle se serait privée pour que son frère reprenne des forces. Je sais que c'est une interprétation à l'emporte-pièce mais c'est ce que ça m'évoque. Ca vaudrait peut-être le coup d'en discuter avec elle en demandant l'avis au préalable du / des psychologue(s) qui la sui-ven-t.

Il n'est pas rare que la perte du statut d'enfant unique chez l'aîné(e) cause des "difficultés d'adaptation", des crises difficiles à gérer pour tout l'entourage (j'ai un cas similaire bien précis en tête). Dans le contexte particulier de l'arrivée de son petit frère, elle n'a peut-être pas pu être valorisée dans son statut de "grande" (et personne n'a à s'en sentir coupable), mais elle a assumé et assuré afin de ne pas accroître l'inquiétude de ses parents (encore une fois je fais de l'interprétation hâtive). Et les zèbres sont très durs et exigeants vis-à-vis d'eux-mêmes. Elle n'a peut-être pas détecté que l'inquiétude s'est transposée ou déplacée sur ses problèmes (le moment en tout cas).

J'ai lu ton texte exhaustivement. Ne te rabaisse pas en pensant que ta "culture" est inférieure. Ma mère nous disait de bien faire la différence entre l'instruction et l'intelligence. Pas forcément besoin de passer un test de QI pour se sentir zèbre, certains en ressentent le besoin parce qu'ils doutent d'eux-mêmes et de leurs capacités. Le simple fait de s'adapter et de se poser des questions est déjà pour moi un signe d'intelligence.

Nul doute que vous mènerez vos zébrillons loin dans la vie en faisant tout pour qu'ils puissent être heureux! Mets-toi un peu (beaucoup) moins de pression: l'envie de bien faire est un moteur, certes, mais en aucun cas une obligation (de résultat). On ne contrôle pas tout.

Et pas de souci pour les maths: ça n'empêche pas de réussir. Je suis dyscalculique et je me rappelle qu'en 6e j'avais systématiquement le bon résultat (avec un raisonnement que je qualifierais aujourd'hui de "en labyrinthe") mais pas foutu d'expliciter ma logique (de façon "linéaire"). Le prof me mettait "0" pour le développement et donc "0" pour le résultat parce que le cheminement n'était pas clair pour lui Laughing

Je te souhaite le meilleur pour toute ta petite tribu Wink

ortolan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Lun 15 Aoû 2016 - 18:53

ortolan a écrit:
En mode psychologie de comptoir, le fait que ses troubles des conduites alimentaires aient débuté concomitamment aux problèmes de santé de son petit frère n'est sûrement pas anodin. Symboliquement, elle se serait privée pour que son frère reprenne des forces. Je sais que c'est une interprétation à l'emporte-pièce mais c'est ce que ça m'évoque. Ca vaudrait peut-être le coup d'en discuter avec elle en demandant l'avis au préalable du / des psychologue(s) qui la sui-ven-t.

En effet ses prb alimentaires se sont installés durablement peu après.
mais en y réfléchissant il y a eu des périodes difficiles avant :
mon allaitement avait été compliqué (tjrs ce sentiment de n'avoir pas assez de lait...), le sevrage que je voulais progressif : une atrocité. Pour moi, qui voulait pouvoir l’allaiter quand même avant et après le boulot et pour elle qui ne voulait aucun biberon (dixit le pédiatre : elle va céder) puis après elle ne voulait plus le sein.

et  avant la naissance de son frère, lors de la diversification, elle a refusé pendant un temps le biberon du soir, ou bien le yaourt ou ...





ortolan a écrit:
Si ça c'est pas de l'empathie!
Il n'est pas rare que la perte du statut d'enfant unique chez l'aîné(e) cause des "difficultés d'adaptation", des crises difficiles à gérer pour tout l'entourage (j'ai un cas similaire bien précis en tête). Dans le contexte particulier de l'arrivée de son petit frère, elle n'a peut-être pas pu être valorisée dans son statut de "grande" (et personne n'a à s'en sentir coupable), mais elle a assumé et assuré afin de ne pas accroître l'inquiétude de ses parents (encore une fois je fais de l'interprétation hâtive). Et les zèbres sont très durs et exigeants vis-à-vis d'eux-mêmes. Elle n'a peut-être pas détecté que l'inquiétude s'est transposée ou déplacée sur ses problèmes (le moment en tout cas).

Déjà que pour certains enfants, l'arrivée d'un second n'est pas évidant mais là... oui je suis sure qu'elle a eu bcp de mal à assumer, elle était suffisamment "mure" pour tout comprendre. Et emphatique surement, je le suis bcp pour ma part. Une vrai éponge de toute façon les jeunes enfants.

mais son empathie n'est plus du tout visible ! Elle est le centre du monde Wink . Tout doit tourner autour d'elle et tout tourne autour d'elle, par défaut.
un peu un complexe de "persécution". Je ne sais pas comment le définir, mais je le vis ! Si quelqu'un chuchote, c'est forcément qu'il parle de moi, en des termes très négatifs forcément ! Ma fille est pareil. Elle (sur)interprète tout de façon négative.



ortolan a écrit:
Ma mère nous disait de bien faire la différence entre l'instruction et l'intelligence.

quelle sage parole !


ortolan a écrit:
Pas forcément besoin de passer un test de QI pour se sentir zèbre, certains en ressentent le besoin parce qu'ils doutent d'eux-mêmes et de leurs capacités.

Je me pose la question. Trop peur des résultats. S'il s'avérait que j'ai un QI "normal" je ne sais si je l'accepterai en fait. Et certainement pas un 90 !
Bon, pas de fausse modestie, je suis pas particulièrement bette non plus, à défaut d'être intelligente.
Pour le moment je me garde le doute pour expliquer ma "différence" Wink, je prends juste conscience, connaissance de la surdouance et de toutes les implications, et ca m'arrange pour le moment, si ca se trouve tous mes "prb" sont à cause de cela.
Donc pas à cause de "moi" !

ortolan a écrit:
Mets-toi un peu (beaucoup) moins de pression: l'envie de bien faire est un moteur, certes, mais en aucun cas une obligation (de résultat). On ne contrôle pas tout.

je sais mais... Je ne pense pas être capable de cela. Et c'est tant mieux car nous serions passés à côté du HP de ma fille sinon.
Je pense qu'il y a bcp de parents qui auraient baissé les bras, leur fille est dure ??? Tant pis pour elle et pour la société, on veut pas (plus) s'en rendre malade.
-je ne juge en aucun cas les parents dans ce cas, la vie fait que... -



merci bcp pour ton message.

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par ortolan le Lun 15 Aoû 2016 - 20:25

Nadou40 a écrit:mais en y réfléchissant il y a eu des périodes difficiles avant :
mon allaitement avait été compliqué (tjrs ce sentiment de n'avoir pas assez de lait...),
Peur de ne pas être assez bien? A ce propos, j'aime bien la phrase du psychologue américain Winnicot pour qui "Une bonne mère est simplement une mère suffisamment bonne", ni trop ni trop peu.

Nadou40 a écrit:Je ne sais pas comment le définir, mais je le vis ! Si quelqu'un chuchote, c'est forcément qu'il parle de moi, en des termes très négatifs forcément ! Ma fille est pareil. Elle (sur)interprète tout de façon négative.
Si tu te forces à te juger moins sévèrement, peut-être se le permettra-t-elle aussi.

Nadou40 a écrit:quelle sage parole !
Merci pour elle.

Nadou40 a écrit:je sais mais... Je ne pense pas être capable de cela. Et c'est tant mieux car nous serions passés à côté du HP de ma fille sinon.
Je pense qu'il y a bcp de parents qui auraient baissé les bras, leur fille est dure ??? Tant pis pour elle et pour la société, on veut pas (plus) s'en rendre malade.
-je ne juge en aucun cas les parents dans ce cas, la vie fait que... -
Je faisais référence à ce que j'explique juste au-dessus: être un parent "suffisamment bon" ne signifie pas baisser les bras ou se contenter de peu, mais ça peut permettre de lâcher du lest surtout vis-à-vis de soi-même et être pris(e) en exemple. J'aurais dû dire: "Ne te mets pas une pression excessive." En faire une maladie n'apportera rien de plus Wink

(Edit: je précise que je n'ai pas d'enfant, je suis sûrement mal placé pour parler)

ortolan
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1510
Date d'inscription : 31/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par chuna56 le Mar 16 Aoû 2016 - 8:35

Hello. Tu es des Landes ?

chuna56
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1173
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 35
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Mar 16 Aoû 2016 - 13:08

En effet. Du côté de Tyrosse.
Et toi ?

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par chuna56 le Mar 16 Aoû 2016 - 14:03

De st Sever.

Dommage que tu sois loin, à saint Sever le collège privé à l'habitude des eip et les gère très bien. Mais pas de pensionnat...
Ça peut être une solution transitoire. Et ici Ya que Gabarret (ou je bosse, avec les 6iemes justement) qui prend en internat.
On en a plusieurs des eip. dont un qui vient de la côte aussi mais plus haut.

J'ai le nom d'un super cabinet de psy si jamais (mais tu sembles bien encadrée )

chuna56
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1173
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 35
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Sun Simiao le Mar 16 Aoû 2016 - 16:40

Bonjour,

il y a beaucoup d'éléments qui méritent réflexion dans votre situation familiale.

Je remarque que vous n'évoquez qu'une seule fois votre mari en passant, en rapport avec votre manque de culture générale. Vous l'incluez ailleurs dans des "on" et des "nous" : a-t-il un point de vue tout à fait identique au vôtre sur ses enfants ? Je comprends que vous en ayez beaucoup parlé. Mais vous ne parlez que de votre angoisse : est-elle partagée ? Votre mari est-il un possiblement un zèbre qui s'ignore ? Comment a-t-il pris le résultat du test ?

Il est heureux que vous ayez fait tester votre fille, cela suivra pour votre fils j'imagine. Ma soeur tout comme moi n'a jamais été testée, mais elle n'a pu se faire des copines (très peu, et elles sortaient avec de jeunes adultes !) que dans un collège-lycée privé de bon, très bon niveau : le niveau scolaire étant devenu catastrophique, un enfant simplement normal croit facilement être un zèbre. Il me semble en croiser beaucoup. (Sur la baisse du niveau intellectuel, voir le livre et les vidéos de Michel Desmurget, de Jean-Paul Brighelli... entre autres). Alors pour un enfant réellement hors-norme, on imagine l'enfer qu'il vit, et le gâchis.
Pour vous-même, il est probable que les résultats d'un test n'apportent pas grand-chose, ou des résultats contradictoires, à cause des médications que vous avez subies. Moi-même j'ai été intoxiqué aux métaux lourds, ce qui a eu des conséquences encore plus néfastes sans doute sur mes capacités, mais m'a fait m'intéresser aux thérapies "alternatives".
Pour vos enfants et votre fille en particulier, vous pourriez vérifier qu'ils n'ont pas d'allergies alimentaires, notamment vis-à-vis du gluten et des produits laitiers. L'hyper sensibilité, le stress, peuvent provoquer ces allergies, qui peuvent régresser une fois le corps nettoyé et la psyché calmée. Une autre vérification serait celle de l'impact des vaccinations, pour votre fille en particulier. J'ai fait pour moi-même avec un excellent résultat le protocole de l'homéopathie séquentielle, que vous pourriez envisager pour vous-même afin d'effacer les traces énergétiques des anti-dépresseurs. Pour les restes physiques, les cures d'argile sont excellentes (renseignez-vous bien sur le protocole, il ne faut pas ingérer l'argile en même temps que les médicaments qui seraient rendus inopérants).
   
 Je vous parle du corps car d'une part vous avez des psychologues et psychanalystes près de chez vous, qu'on ne va pas remplacer ici, d'autre part le corps est le grand oublié lorsqu'on parle de la psyché et en particulier des HQi, HPi. Or pour moi corps et esprit forment un tout, et une grande sensibilité et une intelligence développée c'est aussi un corps plus sensible, fragile, ou disons réceptif en bien comme en mal de ce qui le touche, que ce soit des ondes électro-magnétiques, des ambiances, des énergies humaines et animales, et même des plantes (ou leur absence), des aliments et boissons, de l'air (pollutions), du soleil (manque de...), des vaccins, des produits d'hygiène corporelle ou nettoyants ménagers (qui sont en contact avec le corps/sont ingérés).
Je vous parle de tout ça parce que les troubles alimentaires de votre fille n'ont peut-être pas une explication unique, uniquement psychologique (bien qu'elle existe forcément et soit prédominante si son état est devenu inquiétant). Je ne peux m'empêcher de penser, vu son "profil", qu'ils peuvent être liés à un instinct qui lui fait rejeter l'alimentation ordinaire si mauvaise pour le corps et l'esprit, la période de jeûne étant la seule période de bien-être pour un être très sensible.
Bon, si votre fille n'est pas attirée par les fruits et les crudités, ce n'est pas forcément le cas. Par contre si elle s'avérait attirée par des aliments crus (ou des légumes vapeur), de préférence bio, plutôt que par viande, tous les laitages, les sucres concentrés (céréales, pain, gâteaux, pizza etc...), alors il n'y aurait pas de doute : elle aurait un grand besoin d'un corps apaisé, souple, calme, où les énergies circulent bien, et que la digestion ne plombe pas.
Bref, pour lâcher le morceau : votre fille a peut-être besoin d'une alimentation qui corresponde à ses besoins "spirituels" -ni plus ni moins- qui correspondent à sa sensibilité aux choses et aux êtres.
Vu mon pseudo, je ne peux conclure sans vous recommander, pour apaiser les corps et les âmes, d'au moins faire l'expérience de techniques énergétiques du type Ondobiologie, Bioénergie, ou acupuncture (par un véritable maître). Le Jin Shin Jyutsu, pratiqué sur soi-même, est aussi très intéressant à tout âge, et on peut l'utiliser n'importe quand !
(livre d'Alice Burmeister).

Bon chemin !

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 402
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par chuna56 le Mar 16 Aoû 2016 - 22:20

C"est marrant que tu focalises sur la culture...

J'ai un doctorat, un niveau pas dégueu en sciences, et je me sens aussi inculte que toi, et j'en complexe également.

Je me suis plus d'une fois mis des échéances pour essayer d'être plus cultivée.

Puis j'ai fini par comprendre, qu'en fait, je suis cultivée dans ce qui m'intéresse, et c'est assez restreint (la biologie, la nature, les animaux et surtout les chevaux).
Le reste, je m'en fiche un peu.

Mais c'est certain que socialement, du coup, on peut passer pour un imbécile. Alors qu'en fait, c'est pas ça.

Je suis pas loin, si jamais t'as envie de papoter de ça (ou autre), tu me fais signe Wink

chuna56
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1173
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 35
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Mar 16 Aoû 2016 - 22:29

Merci pour à tous les 2 pour vos mots.
Sun Simiao : je vais réfléchir à tous ce que tu me dis... C'est vrai : pourquoi l'hypersensibilité se cantonnerait aux émotions ?

Chuna56 : il y aurait de bon retour sur le collège de Tyrosse. J'imagine que ça dépend de comment le prof principal se positionne vis à vis du HQI. Ouvert ou non !

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Sun Simiao le Mar 16 Aoû 2016 - 23:00

Oh, j'ai oublié : votre fille ne semble pas avoir d'activité artistique ou sportive ? Si c'est le cas c'est très dommage. C'est très équilibrant pour les enfants, et donc a fortiori pour un HPi, en plus d'être enrichissant. (Tout est toujours amplifié, en fait. C'est comme pour les relations avec les adultes : le HPi supporte juste plus mal des choses inappropriées -arbitraire inutile, autoritarisme, laisser-aller, désinvestissement- qui le sont pour n'importe quel enfant. Mais lui réagit plus fortement. Donc pour l'école : ça devrait aller !)
La musique, c'est une excellente activité, qu'il faut commencer assez jeune pour en tirer toute satisfaction. Contrairement aux arts plastiques. Dixit mon ex prof d'arts plastiques, qui regrette de n'avoir pas appris la musique. La danse, c'est 'achement cool aussi : ça dépend beaucoup du, enfin souvent de la, prof. Le théâtre, y'a plus de risque d'ennui pour les HPi... Sinon les sports, faut voir ses envies, goûts, aptitudes (on prend goût à ce qu'on fait naturellement assez bien...)

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 402
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Mer 17 Aoû 2016 - 2:45

Si, cours d arts plastiques et école du cirque.
Elle souhaite tenter en plus l'escalade et la clarinette.
Mais c'est notre portefeuille qui suit pas.
Sans parler du casse tête pour trouver comment l'y amener...

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Sun Simiao le Mer 17 Aoû 2016 - 15:17

Mon dieu, comme elle a raison ! Escalade et clarinette, excellent !
Evidemment, va falloir faire des choix...
Pour commencer la musique, c'est le tout dernier moment.

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 402
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par chuna56 le Mer 17 Aoû 2016 - 15:20

Je croise les doigts pour la rentrée, alors Smile

chuna56
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1173
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 35
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Mer 17 Aoû 2016 - 20:22

chuna56 a écrit:Je croise les doigts pour la rentrée, alors Smile

merci Wink

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Nadou40 le Mer 17 Aoû 2016 - 20:24

Sun Simiao a écrit:Pour commencer la musique, c'est le tout dernier moment.

elle a fait un an de guitare, mais qd elle a vu que sans travailler il n y avait pas de progrès...

Nadou40
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 36
Date d'inscription : 15/08/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Sun Simiao le Dim 21 Aoû 2016 - 2:05

Oui... Mon père m'a fait travailler le piano.
Vu que je n'ai jamais travaillé pour l'école, ça a été une grande chance.

Sans vouloir généraliser à tout crin, il est sans doute formateur pour un zèbre d'être aidé jeune à travailler. Sans effort et application, un don ne sert à rien. Après, il faut que ce soit dans un domaine qui lui corresponde, évidemment ; que l'envie reste, que le plaisir de réussir domine malgré les efforts, que l'imagination s'y déploie et que la sensibilité s'y exprime.
Le goût de l'effort acquis là pourra se déployer ensuite dans ses études et son métier.

Sun Simiao
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 402
Date d'inscription : 04/08/2016
Localisation : ici

Revenir en haut Aller en bas

Re: nouvelle... épenchements et besoin d'aide. Enfant très difficile, détectée HP à 10 ans.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 12:37


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum