Critique de "L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Critique de "L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir"

Message par Gigi le Sam 13 Nov - 17:42

Gilles Lemmel « Note de lecture », in La culture des surdoués ?, érès, 2006, p. 187-193.
L’ouvrage de Jeanne Siaud-Facchin, L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir (Paris, Odile Jacob, 2002) est une des nombreuses publications sur le thème de l’enfant surdoué. L’auteur, psychologue clinicienne, est attachée à l’unité d’adolescents de l’hôpital de la Timone à Marseille et membre du Laboratoire d’exploration fonctionnelle cognitive de l’hôpital de la Salpêtrière à Paris. Dans son activité en cabinet libéral, elle s’est particulièrement intéressée aux enfants surdoués.

Au moment où l’on parle davantage d’enfants intellectuellement précoces, le titre du livre, L’enfant surdoué, semble un peu provocateur. Jeanne Siaud-Facchin s’en explique (p. 22) : « Il faut savoir que le terme d’enfant intellectuellement précoce, que la mode des sigles transforme en eip, a été adopté parce qu’il est idéologiquement et politiquement plus acceptable. Le terme de surdoué renferme encore beaucoup de croyances erronées et le mythe de génie heurte les consciences collectives. » Elle précise : « Or, ce n’est pas le fait d’être en avance qui caractérise l’enfant surdoué mais bien ses particularités de fonctionnement intellectuel, son mode de pensée différent. » Cette affirmation pose cependant des questions complexes : entre autres, comment distinguer la cause de l’effet ?

...

La suite ici

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages: 575
Date d'inscription: 08/10/2009
Age: 39
Localisation: Paris

http://www.zebrascrossing.net/t252-du-cote-de-chez-gigi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique de "L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir"

Message par Invité le Sam 13 Nov - 18:02

Abruptement, cette critique me fait penser à un discours de type "réponse de forum" : il réagit à des phrases qu'il découpe aux ciseaux, en omettant un certain nombre de nuances qui figurent dans le discours de JSF elle-même - comme la composante génétique... Quant aux remarques du type "cela s'applique à tous les enfants", là encore, le critique néglige le fait que tel phénomène ne soit pas spécifique, mais plus aigu chez le surdoué (le besoin de tout comprendre) ou bien prenne des formes différentes bien qu'une description vague fasse penser à un même mécanisme (la question des limites)...
Il y a des objections justifiées à faire à JSF, certains flous, certains manques de rigueur, mais je trouve qu'une part non négligeable de cette critique lui fait un mauvais procès.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique de "L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir"

Message par Gigi le Sam 13 Nov - 19:15

Je trouve également le ton un peu désagréable.
Je l'ai mis quand même car il y a quelques infos utiles, comme celles sur l'absence de statistiques réelles sur certains sujets.

D'autres articles de l'ouvrage sont bien pires. J'ai l'impression de voir transparaitre derrière les raisonnements et dans les positions exprimées beaucoup de jugements de valeur (besoins de rabaisser ceux qu'ils jugent "sur"-valorisés ?). Surtout chez les psychanalystes, toujours si accrochés à leur besoin de primauté du sexuel.

Mais je ne souhaite pas voir s'engager un débat qui ne pourrait être que stérile, nous sommes dans la section "références".

Gigi
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages: 575
Date d'inscription: 08/10/2009
Age: 39
Localisation: Paris

http://www.zebrascrossing.net/t252-du-cote-de-chez-gigi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique de "L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir"

Message par Invité le Sam 13 Nov - 19:32

Je trouve pour ma part que bon nombre des éléments qui lui sont reprochés sont plutôt justifiés.
Ce qui est dommage, c'est ce sentiment d'un énervement latent derrière et le fait qu'il ne semble rien y avoir de positif dans le livre de JSF alors que bon...
C'est de la vulgarisation et à comprendre comme tel, c'est tout....

Et je ne vois pas trop en quoi les psychologues sont compétents pour savoir si le QI est génétique ou pas...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique de "L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir"

Message par Invité le Sam 13 Nov - 19:54

bon ben Vega a déjà tout dit Smile
Je ne crois pas que JSF ait cherché à faire autre chose qu'un ouvrage de vulgarisation, donc évidemment, c'est incomplet et généraliste. J'ai trouvé pour ma part que c'était une première piste et un bon début, mais qu'il ne fallait pas s'arrêter à cela (idem d'ailleurs pour le bouquin sur l'adulte).
Concernant les dyslexies-dysorthographies et autre troubles associés, j'avoue pour ma part chercher depuis un moment lesdites études statistiques (notamment pour des raisons professionnelles)... mais ne point trouver....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Critique de "L’enfant surdoué. L’aider à grandir, l’aider à réussir"

Message par Invité le Sam 13 Nov - 21:18

Oublié aussi par le critique, le fait que si on n'avait pas eu quelqu'un pour écrire des bouquins de vulgarisation, quitte à simplifier un peu, le thème du surdoué serait resté confidentiel et bien caché dans les recoins les plus arides des rayons "fac de psycho"...
On fait à JSF un peu les mêmes procès qu'aux vulgarisateurs en histoire en fait.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum