Accepter le divorce (famille)

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Ven 18 Sep 2015 - 7:10

En fait je me rends compte que j'ai vachement adopté les idées "des Cathos traditionnels" sans en être un... silent

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par pilipili le Ven 18 Sep 2015 - 7:34

Abonné absent a écrit:
Rien que la phrase "je suis vraiment heureux de ma famille", avez vous souvent entendu quelqu'un la prononcer ?
C'marrant, quand j'emploie le mot "famille", c'est pour désigner l'ensemble de mon arbre généalogique encore vivant, pas uniquement mes parents et moi. (Et je suis pas la seule, je crois, quand j'essaie de mémoire de savoir comment mes amis l'utilisent).
Et, même si c'est pas le même cas que le tien, parce que pas d'enfants et distance, je ne parle que très rarement de "mon couple", je parle de "ma relation avec [prénom du concerné]". Du coup, oui, je "plaide coupable" pour parler séparément des individus plutôt que considérer qu'ils font partie d'un tout. ^^'


Est ce que c'est un truc qui emmerde les français la famille ?
J'peux pas parler au nom de tous les français (faut pas déconner ! Very Happy ), mais dans mon cas, ce qui m'emmerde, c'est la dilution volontaire et durable de mon identité dans un truc plus grand. La bonne vieille histoire de tribu et de liberté dont tu parles quelques posts plus haut. Dans cet état d'esprit-là, oui, la notion de famille-plus-grande-que-la-réunion-des-individualités-qui-la-composent-et-qu-il-faut-préserver-à-tout-prix, ça m'emmerde. Pas que je considère ce réseau de relations comme jetable, loin de là. Mais, encore une fois, je ne leur accorde pas plus d'importance sacrée que celle qu'elles ont pour moi.

Remarque, c'est ptet un corollaire de ce que je racontais sur ton autre fil sur l'indépendance Razz (en tout cas, j'ai encore l'impression d'être un monstre en disant ça T_T)

pilipili
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 27
Localisation : idf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Switch71 le Ven 18 Sep 2015 - 10:58

Abonné absent a écrit:
Il n'y a que le JAF qui m'ait demandé "Vous êtes d'accord pour divorcer ?" (ce à quoi j'ai répondu "mais bien sûr que non ! et puis quoi encore ?").

Le truc chiant avec le couple, c'est que la réciprocité est quand même un peu indispensable. Moi non plus j'étais pas d'accord mais ça change rien. Ceci-dit, je comprend ton désarrois, on dirait que ce genre de drame se passe sans que personne n'interviennent au contraire, on trouve juste normale de se séparer comme ça, sur un coup de tête. Le divorce facilité, échec de notre société !

Switch71
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2026
Date d'inscription : 29/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Ven 18 Sep 2015 - 13:25

Tiens, une collègue à midi me disait qu'elle a entendu dire qu'on ne pouvait pas divorcer quand son conjoint était reconnu fou (puisqu'il n'a plus les moyens de se rendre compte et d'en décider lucidement).
J'aimerais bien avoir confirmation par un juriste, ça peut être cocasse. What a Face
Du genre le mari de Liliane Bettancourt a t'il encore le droit (légalement) de divorcer de sa femme ?
(bon je doute qu'il s'y risque mais c'est pour l'exemple)
Et plus généralement a t'on le droit de divorcer quand son conjoint est tombé gravement malade ?
Si c'est possible ça voudrait dire que la clause d'obligation au secours et à l'assistance serait totalement mensonger.
Des juristes dans le coin ?

Et même au delà des cas particuliers liés aux maladies, je ne vois pas bien ce qu'on peut espérer quand le conjoint ne respecte pas les articles 212 à 215 du Code Civil, surtout lorsque cet époux 'fautif' n'est pas solvable financièrement.
http://www.mariage-civil.org/?page_id=318
Ne devrait on pas supprimer ces articles du Code Civil puisqu'ils semblent n'être que des contraintes purement morales pour les personnes à petits revenus et sans patrimoine ?

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Ven 18 Sep 2015 - 18:29

@pilipili:
@pilipili : C'est marrant, quand j'ai lu ce matin tes propos qui étaient les échos des miens, et en croisant avec d'autres (comme les "valeurs Catho", mes "tabous", etc), j'ai soudainement réalisé que je suivais finalement beaucoup le Te Ao Maori.
Cf. les 10 valeurs traditionnelles sur http://anewnz.org.nz/vision.asp?id=170
https://en.wikipedia.org/wiki/Te_Ao_Māori

J'avais déjà parlé de whanau (famille étendue) mais je suis aussi attaché au concept d'iwi (famille généalogique, limite "groupe ethnique") et à la tribu (hapū) comme celle que nous formons sur ZC.

Il faudrait que je me trouve un stage de "développement personnel" pour devenir 'guerrier maori' Wink (je sais que ça existe mais c'est extrêmement confidentiel parce que je crois que ça inclut aussi l'entrainement au combat moderne, genre fusil d'assaut)
Mais comme je ne suis qu'un pakeha, c'est juste pas possible, faut oublier. Rolling Eyes

Switch71 a écrit:Moi non plus j'étais pas d'accord mais ça change rien.
Tu as divorcé selon le droit Suisse ou le droit Français ? Le droit français te permet, en refusant le divorce, d'avoir 2 ans supplémentaires pour "réfléchir" et, le cas échéant, changer d'avis.
Ceci dit, sans faire du "sexisme primaire" cher à certains membres de ZC (pas encore vus ici, ça va sûrement les attirer Laughing), j'ai la nette impression que pour faire changer d'avis une nana quand elle a décidé de divorcer, il faut des arguments massue ! Alors qu'un mec sera probablement plus "conciliant". Mais bon, c'est qu'une impression à partir de mon vécu et de mon entourage. J'ai pas de stat là dessus.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par SuzyLee le Sam 19 Sep 2015 - 9:55

Abonné absent a écrit:Et même au delà des cas particuliers liés aux maladies, je ne vois pas bien ce qu'on peut espérer quand le conjoint ne respecte pas les articles 212 à 215 du Code Civil, surtout lorsque cet époux 'fautif' n'est pas solvable financièrement.
http://www.mariage-civil.org/?page_id=318
Ne devrait on pas supprimer ces articles du Code Civil puisqu'ils semblent n'être que des contraintes purement morales pour les personnes à petits revenus et sans patrimoine ?

Le divorce pour faute n'existe plus guère qu'au cinéma. Dans les faits, beaucoup de lois sont devenues obsolètes : c'est le pendant d'une société libérale et permissive, les gens sont complètement déresponsabilisés et on ne s'attend plus à ce qu'ils respectent un engagement pris à un instant T.

SuzyLee
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 45
Date d'inscription : 25/12/2013
Age : 47
Localisation : In my cave

https://www.facebook.com/fredbananafred

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 10:18

SuzyLee a écrit:Le divorce pour faute n'existe plus guère qu'au cinéma.
En fait les articles du Code Civil étaient le reflet des attentes de la société (sous Napoléon 1er ? de quand datent ces articles ?) en matière de protection d'un des conjoint des "dérives" possible de l'autre conjoint.
Si toutes les "dérives" deviennent autorisées, non répréhensibles, ces articles sont obsolètes, et j'ai bien envie de dire : Le mariage est devenu obsolète.
Franchement, c'est vrai non ? A part faire des déclarations d'impôts communes et simplifier les successions, qu'est qu'apporte encore le mariage (sur le plan civil) en France ???
(hors la symbolique de "publier" l'amour entre les deux personnes)
L'Etat a conservé la primauté de célébrer les mariages mais en échange de quoi ?
En ce qui me concerne j'ai vu l'avantage d'être marié quand je suis allé vivre à l'étranger car c'était reconnu là-bas socialement et administrativement (mais pas fiscalement), mais en France ?

J'aime beaucoup plus l'approche anglo-saxonne pour qui le mariage est un "contrat" entre deux personnes équivalent à créer une sorte d'EURL avec des statuts qui dépendent surtout des deux contractants.
Pas besoin de juge pour divorcer chez eux, c'est un job pour les avocats uniquement, pour mettre d'accord les deux "associés" qui veulent rompre leur "pacte".
Durkheim avait fait une analyse des taux de suicides selon les cultures, je serais vraiment intéressé par une telle étude limitée aux séparations et divorces.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 10:43

L'idée de rechercher sur les taux de suicide après divorce m'a très vite amené sur des articles (en anglais) qui vont dans mon sens What a Face
(c'est toujours bon pour l'égo) Wink

comme http://www.huffingtonpost.com/vicki-larson/divorced-dads_b_3389434.html qui dit
What's up with dads? The married ones are as stressed out by work-life issues as moms, a new Pew study says. And divorced dads? It's hard to know, according to one DePaul University researcher who looked into the kinds of studies about divorced dads that have appeared in peer-reviewed publications since 1990. There are hundreds of studies and books about the impact of divorce on children, and about as many studies on the impact of divorce on mothers. What he discovered is perhaps not so surprising: there just hasn't been much written about the well-being of divorced dads.

J'ai aussi trouvé des articles intéressants sur les suicides post-divorce mais je les mets en spoiler car je ne sais pas si c'est "correct" sur ZC
à censurer ?:
http://divorceinfo.com/suicide.htm
http://www.suicide.org/divorce-and-suicide.html
http://caffertyfile.blogs.cnn.com/2010/03/11/why-does-divorce-make-men-more-suicidal-than-women/
C'est tous des articles en anglais. J'ai pas trouvé grand-chose de sérieux en langue française. C'est un tabou ?

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par pilipili le Sam 19 Sep 2015 - 11:38

@Abonné Absent (les autres, vous pouvez lire hein, c'juste un poil hors-sujet):

@pilipili : C'est marrant, quand j'ai lu ce matin tes propos qui étaient les échos des miens, et en croisant avec d'autres (comme les "valeurs Catho", mes "tabous", etc), j'ai soudainement réalisé que je suivais finalement beaucoup le Te Ao Maori.
Cf. les 10 valeurs traditionnelles sur http://anewnz.org.nz/vision.asp?id=170
https://en.wikipedia.org/wiki/Te_Ao_Māori
Ah bin mince, t'aurais dû poser la question explicitement avant, parce que je te l'aurais dit, moi, que t'avais un état d'esprit très Maori  Very Happy

J'avais déjà parlé de whanau (famille étendue) mais je suis aussi attaché au concept d'iwi (famille généalogique, limite "groupe ethnique") et à la tribu (hapū) comme celle que nous formons sur ZC.
A l'exception du dernier, on est d'accord qu'il s'agit de groupes qu'on ne peut pas vraiment quitter ?
Ça serait pas ça, ton "souci" avec le divorce ? J'veux dire, tu as peut-être l'impression, tout sous-entendu incestueux mis à part parce que c'est pas l'endroit, d'être face à une soeur, une fille ou une mère qui te dit "non, tu n'es plus de ma famille / je ne suis plus de ta famille" (alors que dans le cas d'un lien de sang, c'est à peu près aussi ridicule que si je disais "non, je ne suis plus blanche aux yeux verts". J'peux à la rigueur décider que mon prénom n'est plus mon prénom puisqu'il s'agit d'une convention, mais je vais avoir du mal à aller contre les faits pour le reste.) ?

Bref, tout ça ne résulterait pas à la base d'une grosse incompréhension avec ton épouse sur la notion de famille ?

@Abonné Absent (les autres, c'est encore du hors-sujet):

Il faudrait que je me trouve un stage de "développement personnel" pour devenir 'guerrier maori' Wink (je sais que ça existe mais c'est extrêmement confidentiel parce que je crois que ça inclut aussi l'entrainement au combat moderne, genre fusil d'assaut)
Mais comme je ne suis qu'un pakeha, c'est juste pas possible, faut oublier. Rolling Eyes
Et puis surtout, est-ce que ça a du sens de devenir "guerrier maori" dans le contexte dans lequel tu vis ? J'veux dire, soit tu considères que ton whanau est en NZ, et tu en es désespérément loin, soit tu considères que ton whanau est en France, et tu en es le seul à savoir ce que ça veut dire, non ?


pilipili
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 27
Localisation : idf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par fleurblanche le Sam 19 Sep 2015 - 11:58

Abonné absent a écrit:
fleurblanche a écrit:A mon niveau, j’aime les enfants. Les miens et ceux des autres. Donc, je ne verrais aucun inconvénient à élever ceux nés de quelqu’un d’autre.
Mouais, ben j'ai essayé l'an dernier, avec une femme qui avait des enfants de l'âge des miens (adolescents). Ca a été juste impossible.
Leurs personnalités, leurs styles de vie étaient bien trop développés.
Et quand cette femme a commencé à exprimer que le comportement de mes enfants à la maison n'était pas acceptable, allez hop, du balais !
Elle et moi avons eu chacun un réflexe "protecteur" de nos enfants.

ça serait intéressant, et très utile, si des personnes qui ont réussi à avoir/stabiliser une famille recomposée nous expliquaient ce qui, selon eux, a été un facteur de succès dans cette entreprise.

S'il vous plait.... Smile

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3565
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 12:11

@pilipili : Bon, si on est deux à connaître le Te Ao, et vu le thème du fil, on est carrément plus hors sujet Very Happy même si on va avoir du mal à attirer d'autres interlocuteurs dans notre conversation Laughing

pilipili a écrit:Ah bin mince, t'aurais dû poser la question explicitement avant, parce que je te l'aurais dit, moi, que t'avais un état d'esprit très Maori Very Happy
Comment diable connais tu (aussi bien) la culture Maori ?? Shocked Very Happy

On peut très bien "quitter" une whanau (pas très facilement mais quand même).
C'est l'iwi dont c'est juste, by the way, impossible puisque c'est lié au canoo avec lequel tes ancêtres ont débarqué. (et d'ailleurs je ne sais pas trop comment ça se gère pour des descendants issus de 'mariages' entre deux iwis)
Mais oui, tu as raison, quand ma fille me dit "tu n'est plus mon père" (à la "Luke Skywalker"), c'est clair que ça touche une 'corde sensible'. Et mon inconscient y répond par un "mouarf la bonne blague".

Sur la "notion de famille" vis à vis de mon épouse, c'est clair que j'ai "raté un point important" quand j'ai considéré me mettre à vivre avec elle il y a 19 ans. silent
A l'époque j'ai bien vu notre différence de points de vue (et l'hostilité de ma belle-famille à ce sujet) mais je n'ai pas présumé des conséquences potentielles en cas d'éventualité de divorce ultérieur. My bad.

Non, c'était un total joke le coup du stage de guerrier maori. Laughing C'était un clin d'oeuil à Fab. Fabrice (si jamais il lit ce fil ?) qui me suggérait sur un autre fil de faire un 'stage' de bien-être/développement personnel plutôt que rejoindre un monastère. Laughing
Mais ouais, je m'en suis clairement rendu compte au moment de la séparation il y a 5 ans, et ça n'a pas changé depuis, ma whanau est à Wellington, pas à Lyon ! Triste

Les maoris que j'ai rencontré étaient tous très impressionnés que pour un pakeha je sois capable de retracer l'histoire de tous mes ancêtres sur 4 ou 5 générations. Ca a dû aider aussi à mon intégration. Very Happy
D'un autre côté mes enfants doivent se sentir "le cul entre deux chaises" entre leur père qui "remonte à Hérode" et leur mère qui "s'arrête aux grands-parents".

Tiens, ça me fait penser à revoir comment les Maoris abordent le problème du divorce. J'en avais parlé avec eux mais j'ai oublié ce qu'ils en disaient. J'ai un vague souvenir mais il faut que je recherche...


Dernière édition par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 12:44, édité 3 fois

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 12:19

fleurblanche a écrit:ça serait intéressant, et très utile, si des personnes qui ont réussi à avoir/stabiliser une famille recomposée nous expliquaient ce qui, selon eux,  a été un facteur de succès dans cette entreprise.

S'il vous plait....  Smile
Super suggestion ! Very Happy
Ca peut aussi avoir sa place sur ce fil : http://www.zebrascrossing.net/t23509-quel-type-de-divorcee-etes-vous
Voire, je t'y invite, sur un fil dédié que tu peux créer Very Happy

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Math le Sam 19 Sep 2015 - 14:18

.


Dernière édition par Math le Lun 21 Sep 2015 - 13:25, édité 1 fois

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 15:44

@Math : Tu as arrêté de me 'black-lister' ? Very Happy (very happy)
Ou c'est juste que tu as lu la question de fleurblanche sans pouvoir lire mes contributions ? scratch
(je ne suis pas sûr de bien savoir comment marche 'techniquement' ce forum)

@fleurblanche : Partant de ton point de vue sur les relations dans les familles (tribus) recomposées tel que tu l'as exprimé ici le 3 septembre, j'ai la nette impression que l'approche de Math va un peu 'heurter' tes convictions (tout comme elles "heurtent" les miennes) Razz
Est ce que je me trompe beaucoup ? Wink

2nd degré

Math a écrit:Nous avons toujours privilégié notre couple.
C'est cette phrase (et d'autres similaires sur d'autres fils, et pas que de Math, de plein d'autres forumeurs) qui m'a fait réaliser que j'avais clairement un "problème" "culturel" (entre guillemets) dans ce pays.
Neutral
(et donc, effectivement, un "problème avec les femmes" en France) Laughing (lol)
Car, depuis ma séparation d'avec leur mère, j'ai toujours privilégié mes enfants au détriment de la personne avec qui j'avais une relation. Clairement !
(voire même quelquefois privilégier mon ex-femme par rapport à la nana)
Et il est hors de question que je fasse autrement ! Catégoriquement !
Je vais rester sans compagne, c'est indéniable à présent, mais au moins je suis en paix avec mon "âme". Smile

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par fleurblanche le Sam 19 Sep 2015 - 19:59

Abonné Absent, dans ma culture religieuse, le couple forme une seule personne. Je parle du couple qui vit ensemble, pas des "petits amis" et "petites amies" ou "relations" avec lesquelles on n'a pas encore pris la décision de vivre ensemble.
Donc, le couple forme une seule personne. Et "on" (c'est-à-dire les enfants) ne peut pas s'immiscer entre ce qui est une seule personne. Les parents (parents naturels ou beaux-parents) ont leur place, les enfants en ont une autre.
Ainsi, le couple passe en premier avant les enfants. Ensuite, le couple a la responsabilité de protéger les enfants. Tout cela, bien sur, dans un climat d'amour (amour entre les conjoints/partenaires, et amour entre les parents et les enfants).

Merci Math, pour tout ton témoignage, il m'apporte beaucoup d'éléments. Very Happy
Je retiens essentiellement :
- se documenter ou s'informer sur le rôle de la belle-mère, et sur comment supporter les enfants des autres
- avoir des sentiments forts l'un pour l'autre
- ne pas précipiter la vie commune et prendre le temps de laisser les enfants se connaître entre eux et faire connaissance avec le futur beau-parent
- beaucoup communiquer verbalement
- être prêt à chercher des consensus
- "La seule règle est le respect des uns des autres et des affaires des autres" (c'est pour moi la base : le respect entre chaque membre de la famille)

Abonné absent a écrit:@fleurblanche : Partant de ton point de vue sur les relations dans les familles (tribus) recomposées tel que tu l'as exprimé ici le 3 septembre, j'ai la nette impression que l'approche de Math va un peu 'heurter' tes convictions (tout comme elles "heurtent" les miennes) Razz
Est ce que je me trompe beaucoup ? Wink
Non, l'approche de Math ne heurte pas mes convictions, comme je l'ai dit plus haut. Au contraire, j'y trouve beaucoup de points très utiles. Ce n'est pas du tout en contradiction avec ce que j'ai écris le 3 septembre :
fleurblanche a écrit:Les conséquences de cette manière de voir et vivre la famille, c’est qu’en cas de divorce et de remariage avec enfants, les enfants nés de précédentes unions sont considérés comme étant les enfants à part entière du nouveau couple formé. Les beaux-parents ne sont pas des beaux-parents ; ils sont les parents de tous les enfants du couple, tout simplement. On attend d’eux qu’ils apportent soins, attention et éducation aux enfants de leurs conjoints. Et on attend de la part des enfants qu’ils aient de la considération, du respect et de l’obéissance envers le nouveau conjoint de leur parent.
La différence que je trouve, est sans doute dans la place que l'on est censé accorder, dans la culture de mes parents, au beau-parent : la place d'un parent à part entière, pas celle d'une "pièce rapportée" que l'on doit supporter.
Sinon, dans ce que Math a décrit, je retrouve ces notions de considération et de respect des enfants envers les beaux-parents, et même si les notions de soins et d'attention envers les beaux-enfants ne sont pas explicitées dans le récit de Math, je suppose qu'elle a accordé soins et attention envers les enfants de son compagnon...  Smile


Dernière édition par fleurblanche le Sam 19 Sep 2015 - 20:27, édité 1 fois

fleurblanche
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3565
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 48
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Math le Sam 19 Sep 2015 - 20:06

.


Dernière édition par Math le Lun 21 Sep 2015 - 13:25, édité 1 fois

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 21:07

@fleurblanche : je m'excuse pour mes propos présomptueux. Embarassed
Tes explications éclairent mieux ma compréhension de ton point de vue. Smile

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Sam 19 Sep 2015 - 23:13

Ces propos fort romantiques de faire "passer le couple avant les enfants" m'ont amené à me poser la question suivante : Si j'avais à faire le choix de sauver mon enfant ou ma compagne d'une mort certaine, quelle vie choisirais-je de préserver ?

J'ai demandé à google en français ce qu'il en pensait et il n'en savait rien. Je lui ai alors demandé en anglais et il m'a donné plusieurs pages sur le sujet (en particulier c'est une question qu'on pose, apparemment, aux femmes qui vont accoucher aux USA).
Mais le plus en rapport avec mon questionnement est un article relatant des faits qui se passent où ? Devinez donc ? Wink
http://www.dailymail.co.uk/debate/article-1232443/ALLISON-PEARSON-An-agonising-decision-Would-save-child-spouse.html
Perso, à la place du mec, j'aurais (tenté de) sauvé mon gosse, sans hésiter.
(car si ça aurait été sa mère l'autre victime, je pense que c'est elle qui m'aurait dit de le faire)

Vous auriez fait quoi vous ?


Plus "légèrement" (ou généralement), je suis de l'avis de Jenni dans http://www.circleofmoms.com/welcome-circle-moms/first-priority-children-or-spouse-258294
Jenni a écrit:My children are first. I brought them into the world, they depend on me, they are my responsibility... if I was faced with a decision where I had to choose between them or my SO, they'd win... hands down.

I think it's scary that people would choose their spouse over their child, or tend to his needs first. He's an adult, he can take care of himself. What if your spouse was abusing your children? Would you still choose him over them? Stand by his side?

No f'n way. My kids come first.

I have a problem going against nature. My instinct is my children are my main priority. I will listen to my instincts. You can still have a happy, healthy relationship with your SO even if your kids are your priority. We still have couples nights, spend our entire day together when he's not working, his needs are met.

My husband asked me this question before. I told him our kids. And he said "That's the RIGHT answer!"
La dernière phrase est "amusante" pour moi car je suis persuadé d'avoir eu exactement la même interaction avec la mère de mes enfants lorsqu'ils étaient petits (et qu'on vivait ensemble), mot pour mot.

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par pilipili le Sam 19 Sep 2015 - 23:52

Abonné absent a écrit:
Comment diable connais tu (aussi bien) la culture Maori ?? Shocked Very Happy
Curiosité + 6 mois en NZ il y a 4 ans + beaucoup d'amis kiwis imprégnés dans mes contacts facebook.
Je ne prétends pas "bien" connaître la culture maorie, mais ça revient tellement souvent dans tes propos que je sais l'y reconnaître Wink


Tiens, ça me fait penser à revoir comment les Maoris abordent le problème du divorce. J'en avais parlé avec eux mais j'ai oublié ce qu'ils en disaient. J'ai un vague souvenir mais il faut que je recherche...
Ça peut être une idée Smile

Pour les histoires de "privilégier son couple ou ses enfants", j'manque un peu de vécu en la matière pour pouvoir parler. Je sais juste en tant que fille de divorcée n'ayant jamais vécu en "famille recomposée" que ma maman a toujours placé ses enfants en premier. En même temps, on n'est pas particulièrement casse-pieds, on est plutôt de bonne volonté, et le "choix" n'aurait été nécessaire que si son cher et tendre avait trouvé une bonne raison de se fâcher avec nous (ce qui nécessite une certaine dose d'infréquentabilité What a Face ). Enfin, pour que tout ça reste autre chose que théorique, il aurait fallu qu'il y ait un cher et tendre à l'époque où on vivait encore sous son toit et sa responsabilité Razz

(Ah, sinon, les arguments en "et si votre époux/se abusait de vos enfants ???" sont fallacieux, parce qu'il est facile des les retourner en "et si vos enfants commettaient un crime ?", voire en "et si l'un de vos enfants en abusait un autre ?". Ce dernier cas se présentant plus souvent qu'on ne pense, d'ailleurs, et pouvant d'expérience créer un beau bordel quelques générations de non-dits plus tard. Fin de la parenthèse)

pilipili
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 27
Localisation : idf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Math le Dim 20 Sep 2015 - 4:48

.


Dernière édition par Math le Lun 21 Sep 2015 - 13:26, édité 1 fois

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 8:06

Bref, divorcer, ça parait facile sur le moment, mais c'est un sacré bordel sur le long terme.
(puisque c'est le sujet de ce fil, je vous le rappelle) Wink

Math a écrit:Mes enfants ont été élevé avec 2 adultes qui s'aiment même si ce n'était pas leur vrais "père " et "mère".
L'Autorité Parentale (donc la Responsabilité) restant attachée au parent biologique, comment "gérez vous" les "disputes" entre le père biologique et vous au sujet de l'éducation de ses enfants ?
(en supposant que celui-ci n'ait pas 'démissionné' de ses droits/responsabilités)
Qu'auriez vous fait par exemple s'il n'avait pas été d'accord avec le home schooling de ses enfants ?

Math a écrit:En faisant la comparaison c'est comme si je quittais une personne car mes parents ne l'aiment pas
Mouarf, le petit copain de ma fille me sort par les trous de nez ! Je suis convaincu que c'est un manipulateur émotionnel pervers. (et je ne sais pas comment l'en protéger mais c'est pas le sujet de ce fil)


@pilipili : Wow! Six (sex) months down under?! That's a pretty good trip Sister! Wink Where have you been in Aotearoa?
Do you like my avatar by the way? Wink

pilipili a écrit:"et si vos enfants commettaient un crime ?", voire en "et si l'un de vos enfants en abusait un autre ?
Eh ben tu continuerais à les aimer quand même (et à les protéger) ! Eh oui... C'est ça aussi être parent.

Un flic me disait l'autre jour (j'ai de ces conversations en dehors de ZC, je vous dis pas, lol) qu'ils ne peuvent pas auditionner un mineur qui a commis un délit (même quand c'est un 'flag') sans la présence d'un de ses parents. Ceux ci pouvant donc potentiellement (je l'espère) excuser leur gamin et proposer des solutions pour 'arranger' le problème.
Et pour les abus au sein de la fratrie, c'est là toute l'importance des parents de réussir à faire 'émerger' une fratrie soudée et harmonieuse, ce qui soit dit en passant est l'une de mes plus belles réussites. Very Happy
(alors que mes parents par exemple se sont totalement plantés là dessus)

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par pilipili le Dim 20 Sep 2015 - 8:55

Abonné absent a écrit:@pilipili : Wow! Six (sex) months down under?! That's a pretty good trip Sister! Wink Where have you been in Aotearoa?
Do you like my avatar by the way? Wink
C'mon bro', that's the first thing we chatted about when I arrived on this forum, don't yo remember ? Very Happy
And yisss I like your fern avatar, that's how I recognized you after you changed you nickname Wink

pilipili a écrit:"et si vos enfants commettaient un crime ?", voire en "et si l'un de vos enfants en abusait un autre ?
Eh ben tu continuerais à les aimer quand même (et à les protéger) ! Eh oui... C'est ça aussi être parent.
Je suis d'accord. Mais trop de gens confondent "aimer et protéger" avec "défendre aveuglément, si nécessaire avec toute la mauvaise foi dont ils sont capables". Protéger ses enfants quand ils commettent des choses répréhensibles, ça commence par accepter soi-même qu'ils sont capables de faire ce dont ils sont accusés, pour pouvoir comprendre ce que les y a menés et pouvoir ensuite faire en sorte qu'ils ne recommencent pas.

Bref, désolée pour la digression, le sujet est un peu sensible pour moi, parce que la défense aveugle d'un des enfants par sa mère a mené à un bon paquet de bordel pour moi ensuite, quelques générations plus tard. Rolling Eyes

Un flic me disait l'autre jour (j'ai de ces conversations en dehors de ZC, je vous dis pas, lol) qu'ils ne peuvent pas auditionner un mineur qui a commis un délit (même quand c'est un 'flag') sans la présence d'un de ses parents. Ceux ci pouvant donc potentiellement (je l'espère) excuser leur gamin et proposer des solutions pour 'arranger' le problème.
A mon sens, dans une situation comme ça, les parents devraient surtout rappeler à leur gamin (mais pour ça ils devraient le savoir eux aussi, et c'est pas évident...) qu'il devrait surtout n'absolument rien dire sans avoir pu discuter avec un avocat avant. Rolling Eyes

pilipili
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 80
Date d'inscription : 12/06/2015
Age : 27
Localisation : idf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 9:15

Comme quoi, dès que tu as des gamins, il faudrait te choisir un bon avocat, juste au cas où. (joke)

Je trouve des trucs sur les mariages maoris (qui parlent de leur liberté sexuelle et de la polygamie)
http://www.teara.govt.nz/en/marriage-and-partnering/page-1
Mais pas grand chose sur les divorces chez les maoris Sad
http://www.teara.govt.nz/en/divorce-and-separation/page-1

A mon avis, si tu dois demander l'accord de ta whanau ou de ta hapū pour te marier, ces communautés doivent sûrement "arranger les choses" quand ça va mal, et donc éviter les divorces. Mais ça n'est que pures présomptions de ma part.

Je trouverais ça cocasse si ce principe était transposé en droit français : Demander l'autorisation du Conseil Municipal pour avoir le droit de se marier. Laughing

La page concernant les enfants dans une situation de divorce mérite d'être lue ! Very Happy
http://www.teara.govt.nz/en/divorce-and-separation/page-5
Megan Cook a écrit:From the 1970s on, some fathers argued that the Family Court favoured mothers. The issue led to the formation of fathers’ rights groups, which have campaigned for more equal sharing of custody and access.
Rappelez moi de quand date 'SOS papas' en France ? What a Face
(sur le plan social/politique, je trouve que la France a 45 ans de retard sur la Nouvelle Zélande, mais je ferme ma gueule)

Si vous voulez lire le Care of Children Act 2004 (révisé en 2014), c'est ici :
http://legislation.govt.nz/act/public/2004/0090/latest/DLM317233.html
En particulier le chapitre 7 Appointment of lawyer to represent child in proceedings. Mes gamins ont demandé à avoir un avocat au moment du divorce et se sont fait 'jeter' par celle qu'ils ont rencontré au Barreau de Lyon. Mad

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Math le Dim 20 Sep 2015 - 10:32

.


Dernière édition par Math le Lun 21 Sep 2015 - 13:26, édité 1 fois

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Abonné absent le Dim 20 Sep 2015 - 11:12

Math a écrit:Mais nous nous fâchons jamais avec mon ex, il me fait confiance, comme je lui fais confiance (je n'ai pas fait d'enfants avec le premier blaireau...).
Et donc, puisque c'est le thème ici, pourquoi diable se séparer de lui quand ça se passe aussi bien entre vous deux ? confused

Abonné absent
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2028
Date d'inscription : 21/12/2014
Age : 52

Revenir en haut Aller en bas

Re: Accepter le divorce (famille)

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum