A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Watermark le Mar 23 Juil 2013 - 23:03

Bonjour à tous,

Je me présente,
Edouard
19 ans
Etudiant en droit à Lyon III
Sportif
Skieur passionné depuis le plus jeune âge
Le cinéma et les films en général sont ma passion

Plus concrètement :

J'ai découvert ce forum en vagabondant sur Google en quête de personnes ayant vécu ou vivant les mêmes expériences que moi, des personnes qui me ressemblent et avec qui je pourrais partager sans retenue. Zebras crossing m'a été révélé grâce à un post traduisant un livre anglais sur le QI et le problème de l'inadaptation sociale.

La différence avec les autres a toujours fait partie de ma vie. On m'a proposé plusieurs fois de me faire sauter une classe, ce que mes parents ont refusé systématiquement. Le plus dur a été la prise de conscience, se rendre réellement compte que ce ne sont pas les autres qui sont tous idiots et étroits d'esprit mais moi qui suis plus intelligent. Jusqu'à ce jour, il ne m'a jamais été possible d'en parler, et c'est dur. Chaque fois que le sujet abordait l'intelligence, chaque fois que je daignais lâcher quelques mots sur moi, les gens réagissaient de manière très vigoureuse. Cataloguer comme "intello", imbus de lui-même qui se repose sur ses capacités pour ne rien foutre. J'ai l'impression - et ce depuis toujours - qu'ils sont jaloux et que tout le monde m'en veut lorsqu'ils ne me le disent pas expressément. Ce "don" selon eux, n'est pour moi qu'un handicap social qui m'a causé du tort pendant ces 19 années.
Les autres sont méfiants, hostiles. Je reste l'outsider des groupes d'amis parce que je ne rentre pas dans le moule. On n'ose s'engager avec moi, les filles me trouvent trop compliqué ou elles ne se trouvent pas à la hauteur. Et mes quelques histoires d'amour se sont soldés par des échecs lamentables, soi parce qu'une lassitude s'installait, je me rendais compte du fossé intellectuel entre nous, soi du propre gré de la fille ne se sentant pas à l'aise avec "quelqu'un qui en sait beaucoup plus que tout le monde".

Ce "tout le monde" est devenu un ennemi, la solitude un compagnon hebdomadaire. Je ne me retrouve dans aucun de mes amis.

J'ai été testé il y déjà plusieurs années, bien que le résultat importe peu selon moi, mon QI s'élève à 140.

Ce forum m'a tout l'aire d'être une sorte de délivrance pour moi, un moyen d'échapper à cette société que j’exècre ou être comme tout le monde vaut bien plus que le reste.

Comme beaucoup de zèbres ici, j'ai subi, et encore aujourd'hui, l'incompréhension de mes parents, de ma famille, de mes professeurs et de mon entourage. Toujours stigmatisé parce que mes résultats élevés reflètent un travail inexistant. J'écoute, je lis... et c'est tout. Je pensais en avoir fini et pouvoir réellement me mettre au travail avec la fac de droit, mais ce fut l'extrême inverse. Je ne suis pas allé en cours de l'année ou presque et je passe haut la main en deuxième année.

Pour aller plus loin, je suis insomniaque, j'ai des troubles du sommeil, je dors très peu, j'ai souvent mal à la tête, je réfléchis sans cesse et analyse dans le moindre détail ce qui m'entoure. Comme beaucoup ici je suppose.

Mais voyons les choses autrement. Il y a également de bons côtés. Ma mémoire pour commencer. J'ai une très grosse mémoire photographique. Savoir de quelle couleur était le sac de la femme que j'ai croisé dans les marches du métro il y a 2 mois de cela n'est pas un problème. Quand je dois ressortir un connaissance lors d'un examen, je me remémore le moment où je l'ai apprise, visualise l'endroit, puis le livre, puis la page et enfin le passage.

Je vais m'arrêter là.
Merci à ceux qui m'auront lu jusqu'au bout.
Je suis totalement ouvert à toute discussions. J'aime beaucoup la philosophie, j'écris toute sorte de texte également (poème, philo, critique de film...).

Au plaisir de vous lire et de vous connaître,

Edouard.

Watermark
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Invité le Mar 23 Juil 2013 - 23:14

Salut, Edouard!
Alors,
1) le QI je m'en balance;
2) t'es peut-être plus intelligent, mais le plus intelligent ici, c'est moi Laughing 
3) Bienvenu, tout le plaisir est pour nous Razz 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Watermark le Mer 24 Juil 2013 - 1:02

Salut !

On est au moins d'accord sur un point, le QI n'est qu'un nombre à 3 chiffres (voire 2 mais bon...) qui en soi ne révèle pas beaucoup.

Merci de ton accueil c'est cool !

Watermark
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Samy. le Mer 24 Juil 2013 - 7:35

Salut, je ne sais pas si tu as vu mais il y a une section rencontre et la région rhône-alpes est très active.

Samy.
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 211
Date d'inscription : 06/06/2013
Age : 24
Localisation : En chemin

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 8:36

Lap-Ed a écrit:Salut !

On est au moins d'accord sur un point, le QI n'est qu'un nombre à 3 chiffres (voire 2 mais bon...) qui en soi ne révèle pas beaucoup.
Merci de ton accueil c'est cool !
Bon! Maintenant que tu m'as accepté, parlons entre adultes. Donc, tu peux me rudoyer (mais pas trop fort, stp!).
<<Ce "tout le monde" est devenu un ennemi, la solitude un compagnon hebdomadaire. Je ne me retrouve dans aucun de mes amis.>> Je ne sais pas si t'as remarqué dans ce forum, mais t'es pas le seul à être seul et comme disait l'autre "ça console d'être plusieurs à le savoir". Et si la solitude est ton compagnon ou ta compagne, venez donc ensemble au bal du samedi soir!
(Excuse-moi, toi t'as l'air en pleine forme mais je n'ai dormi que 3 heures et je suis dans les vapes)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Watermark le Mer 24 Juil 2013 - 10:28

Oui j'ai bien remarqué en survolant les topics que pas mal de monde était exactement dans le même cas que moi, c'est réconfortant d'un côté. Mais je ne suis pas de ceux qui cherche à se morfondre le plus possible etc... Je le vis très bien, j'ai appris à faire avec, tout comme le reste.

Je vois également que tu ne dors pas beaucoup. C'est un point que j'aimerai beaucoup approfondir parce que c'est chez moi une réelle question qui se pose.


Samy. ==> Oui j'ai pris le temps de regarder un peu tout dans le forum et j'ai été agréablement surpris de l'activité de ma région !

Watermark
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par igabiva le Mer 24 Juil 2013 - 16:40

Bonjour et bienvenue, j'apprécie ton sens de l'ouverture et du dialogue et te souhaite des échanges fructueux sur ce site.

igabiva
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 331
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par sylveno le Mer 24 Juil 2013 - 17:11

eh ben, si à 19 ans j'avais eu un forum comme ça et la possibilité de rencontrer des autres qui se sentent trop différents...

sylveno
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3356
Date d'inscription : 16/07/2013
Age : 53
Localisation : à la campagne et à la ville

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Watermark le Mer 24 Juil 2013 - 17:52

Merci de votre accueil ! Oui c'est une chance d'avoir découvert ce forum !

Watermark
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 20
Date d'inscription : 23/07/2013
Age : 22
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: A l'aube, je me suis levée pour regarder par la fenêtre minuscule de quel gris était la pluie.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:10


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum