Pfouh, j'me lance, allez...

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Mar 24 Jan 2012 - 16:12

Bon, voilà. Je ne sais pas trop par où commencer, en plus, je suis au travail, stressée, en pleine phase de doutes sur tout, pas beaucoup dormi cette nuit... Alors par avance, pardon pour les quelques fautes qui viendront sans aucun doute émailler ma présentation, et pardon aussi pour les quelques incohérences qui ne manqueront pas de surgir à force de devoir répondre au téléphone et faire des photocopies. (Zeus que c'est passionnant, tout ça.)

J'ai lu quelques présentations, quelques sujets, je me reconnais, je doute, j'absorbe tous les "symptômes" en me disant "mais c'est moi, ça, et ça, aussi !". Bon, on va commencer depuis le début, ça sera plus logique, un peu. Je vais essayer.

Je suis née au printemps, entre le fou rire de mon Papa et les jurons de ma Maman, deux êtres totalement dissemblables qui ont eu l'idée saugrenue de faire un enfant ensemble. Je suis née quarante ans jour pour jour après la signature de l'armistice en 45, et ça n'a pas fait de moi quelqu'un de très calme, au contraire ! Very Happy J'ai appris à lire "toute seule", et je me souviens encore du moment où je m'en suis rendu compte. J'étais sur le trône, en train de déchiffrer péniblement le calendrier périmé des vins accroché sur le mur d'en face, quand j'ai réalisé que j'avais lu. Et compris ! Alors j'ai gueulé "Papa, Maman !" en réponse de quoi j'ai eu droit à un "Quoi, t'es tombée dans le trou ?" "Y'a le feu ?" "Non, je sais lire !" Ah bah, ça leur faisait une belle jambe. C'est ma mère qui m'a confirmé il y a quelques temps que je lisais avant mon entrée en maternelle. Pourtant, précoce, c'est pas le terme qui m'allait le mieux... Pas très dégourdie, "dans sa tour d'ivoire", qui se cogne partout, ne lit pas les consignes jusqu'au bout, etc. Et puis j'ai attendu deux ans et demi d'existence à l'air libre pour décider que ça irait plus vite de marcher sur deux pieds plutôt que de se traîner sur le cul (paraît que j'ai jamais vraiment marché à quatre pattes). Et c'est mon premier amoureux (à sens unique) qui a dû m'apprendre à faire mes lacets, parce que je n'arrivais pas à comprendre comment faire. Je crois que je m'égare un peu...

Enfance partagée entre les disputes de mes parents, leur alcoolisme, leur laxisme (j'adore mes parents, ne vous y trompez pas), et l'école, où j'étais "l'intello", trop arrogante, je savais toujours tout, etc. En classe, quand je levais le doigt pour répondre, la maîtresse me faisait signe de patienter, voir si un autre élève n'avait pas la réponse. L'une de mes maîtresses avait pour habitude de parler de moi à mes parents en m'appelant "la petite philosophe" (CE2).

Et puis sont arrivées les maths. Quasiment en même temps que le divorce de mes parents. Et peu de temps ensuite, les premières crises d'angoisse. Mes notes ont dégringolé, et je me rappelle très bien avoir qualifié l'année 1992 de "pire année de ma vie". Je me sentais morte à l'intérieur. Mon écriture, déjà indéchiffrable, devenait un "torchon raturé" lisible de moi seule. Je faisais "trop de fioritures". Les mathématiques sont devenues ma Némésis, vengeance divine pour avoir été, apparemment, trop orgueilleuse en étant simplement avide d'apprendre. D'après mes bulletins de l'époque, j'en déduis maintenant que j'ai dû passer par une dépression éclair, avant de me reprendre et de faire un effort d'adaptation. Je me souviens que pour plaire (pour éviter d'être abandonnée ?), je m'étais forcée à écrire en script au-lieu d'écrire "naturellement", ce qui me ralentissait d'autant dans mon travail, mais se traduisait sur les bulletins par des phrases du genre "où est passée Céline ? [oui, c'est mon prénom, ça] Changement spectaculaire, etc." Ma première crise d'angoisse (en tout cas, la première dont je me souvienne) est intervenue pendant une heure d'étude, un soir d'hiver (il faisait nuit, alors je suppose que c'était l'hiver). Tout d'un coup, j'ai eu peur. Une peur affreuse, impérieuse, qui ma prise au ventre, au cœur, qui m'a fait bourdonner le cerveau. Il fallait que je sorte, que je courre. J'ai crié "j'ai peur !" et je suis sortie en courant. Dehors. Quand on est venu me chercher, alors que j'étais recroquevillée au centre de la cour, on m'a demandé "mais tu as peur de quoi ?" et moi de répondre "je ne sais pas !" en pleurant de plus belle.

Comme j'avais des bonnes notes, globalement, et que j'avais eu une bonne scolarité, je suis entrée au collège en "classe européenne". Au collège, j'ai retrouvé les mêmes personnes qui me faisaient sentir que je n'étais pas de leur monde. J'ai oublié (?) de le mentionner plus haut, mais déjà en primaire, j'étais la paria, celle avec qui on ne veut pas s'asseoir à table, celle qui parle avec les maîtresses, celle qui a toujours "la peste" ou qui est toujours "le chat". Au collège, je suis devenue "celle qui pue, qui se lave pas, qui est moche, qui est conne, qu'on ne veut pas embrasser lors des soirées "bouteille" (où l'on fait tourner une bouteille au centre d'un cercle de personnes ; la personne qui a fait tourner la bouteille doit alors embrasser sur la bouche la personne que désigne le goulot)", etc. Je me suis liée d'amitié avec certains élèves des classes supérieures, découvrant ainsi les mangas (Ranma 1/2) et les jeux de rôle (D&D). Pas assez intelligente pour faire partie des "scientifiques", pas assez cool ni assez à la mode pour être admise dans les groupes d'amis. Je passais souvent mes heures libres au CDI, peinarde dans la pénombre poussiéreuse des courts rayonnages.

À la fin du collège, un jour, en voulant sortir du cours d'allemand, je m'effondre au sol. Douleur fulgurante dans la fesse. Un surveillant est obligé de venir me chercher et de me porter pour descendre les escaliers. Verdict : début de sciatique. À l'âge de 15 ans. Il paraît que la sciatique, c'est la cristallisation de la peur du changement... En effet, changement il allait y avoir : souhaitant faire des études artistiques, j'ai dû aller dans un lycée où j'allais être seule et ne connaître personne. J'abandonnais mes "bourreaux", mais ça me faisait mal d'aller vers l'inconnu. (Je me rends compte que ma présentation est longue et chiante, mais bon, c'est peut-être pas le cas, j'aimerais quand même partager ça, je voudrais être rassurée, alors frunck. (=> gniéhé.))

Dans ce nouvel environnement, nouvelle déconvenue : il semblerait que ce don artistique qu'on a vanté toute mon enfance et ma pré-adolescence soit une pure fiction. Les profs me trouvent trop naïve, trop arrogante, trop sensible. Je sors en pleurant de la classe lors de la projection d'un film "d'art" où l'on voit un poulet rôti s'animer et quelqu'un manger son oreille. Il faut se rendre compte que d'autres ont déjà vu cinq ou six fois des films d'horreur de type "Chucky" ou "Freddy", etc. tandis que je me borne à regarder des dessins animés et des films d'aventure (encore maintenant, d'ailleurs).

S'installe alors une morosité, un mal-être quotidien. Habillée en noir, coiffée d'un chignon strict, j'essaye de m'intégrer, mais je n'y parviens jamais assez. Je suis "gothique", il paraît. J'ai envie de partir, envie de tout quitter, je n'en peux plus. Mais trop lâche (ou trop consciente de la valeur d'une vie, fut-ce la mienne), je restais, encore, toujours. À la fin de la première, consciente de mes moyennes désastreuses, je redouble, avec l'aval des professeurs. Je rencontre des gens qui m'apprécient pour ce que je suis, pour ma folie, qui me comprennent un peu. Pour la première fois, je suis en couple avec quelqu'un, même si ça finit plutôt mal. Bref, globalement, j'arrive à peu près à m'en sortir.

Au collège, j'ai eu mon Brevet "de justesse". Le bac, je l'ai révisé deux semaines avant, "à l'arrache", et ai fait des projets d'art (à présenter devant un jury, notés assez sévèrement) très dépressifs (qui, de manière surprenante, ont été plutôt bien notés, 12, si je me souviens bien. Coef. 4. Ahah.), et je l'ai eu "de justesse", là encore, à 10 et des brouettes. Pas assez pour envisager une poursuite d'études dans une grande école, même si j'ai quand même tenté les concours, en vain. Alors, je me suis inscrite à la fac. En archéologie, option histoire de l'art. J'ai adoré mes cours. Pendant les trois mois que j'ai réussi à tenir. Et puis, on m'a dit qu'il fallait apprendre un siècle entier en peinture, architecture et sculpture et le tout dans un délai d'un peu moins d'un mois, pour les partiels. Alors j'ai arrêté net la fac. Ma mère, qui a eu pour habitude de me répéter que, peu importe ce que je voulais faire, pourvu que je sois heureuse, m'a reniée et ne m'a plus adressé la parole pendant une semaine.

J'ai fait caissière, deux mois, puis deux semaines, le tout enrobé dans deux ans de chômage. Et puis, me suis dit que pour trouver du boulot, il fallait avoir au moins bac +2. Alors j'suis partie me renseigner, j'ai fait le tri : qu'est-ce que je voulais vraiment faire ? Plein de choses. Oui mais, et pour vivre ?... Ah, ça... J'avais réussi quand même à restreindre mon choix : soit poterie d'art, soit secrétaire. Au vu des débouchés éventuels, j'ai pris secrétaire. Je me dis qu'au pire, ça serait purement alimentaire. Rester devant un ordinateur et répondre au téléphone, même pour une phobique comme moi, ça devait pouvoir être gérable.

Je me suis retrouvée au milieu d'une classe de trente nanas, de 18 à 30 ans, en ayant 23, un peu déphasée. Là encore, un peu rejetée (trop vulgaire, trop "masculine", trop "brutale", tarée, etc.) mais entre temps, j'avais appris à gérer un peu mieux. Quand on sait qu'on est aimé pour ce qu'on est, par ailleurs, par des amis fiables et stables, et même si c'est douloureux de ne pas plaire à tout le monde, c'est quand même beaucoup plus facile de passer outre la frayeur effarouchée des autres. À part deux professeurs de français qui m'ont appréciée parce que je "sortais du lot" (dont un, soupçonné par mes camarades d'être Franc-maçon - ce dont je me fiche pas mal mais ça pourrait expliquer son élitisme sur le moment), tout ça parce que je savais ce que voulaient dire "hécatombe" et "myriade" (nous étions deux sur trente à le savoir... effrayant, je trouve), les autres professeurs pensaient que je tirais au flanc. Et oui, même à 23 ans, je n'arrivais toujours pas rendre les devoirs notés. Soit en retard et incomplets (même si plutôt bien notés en proportion du travail effectué), soit pas du tout. J'ai eu mon BTS "de justesse", à 10 et des brouettes, là encore.

(Et là, depuis vingt minutes que vous me lisez, pour ceux qui n'ont pas déjà décroché, vous devez vous dire "bon, oui, et, où est-ce qu'elle veut en venir, celle-là ?" Very Happy Bah heu, en fait, nulle part... J'aime bien raconter ma vie, c'est tout. Et là, comme je vais pas bien, je la présente surtout sous ses aspects peu reluisants, alors que j'ai aussi eu beaucoup de moments de bonheur. Faut pas croire.)

Bref, me voilà secrétaire. J'habite à Metz, après avoir quitté le 92 pour le 77, le 77 pour Paris, Paris pour Perpignan, Perpignan pour Strasbourg et enfin, Strasbourg pour Metz. Sentimentalement non plus, c'est pas triste. Entre celui qui m'a traitée de salope parce que je voulais pas me faire tripoter les nichons ni embrasser avec la langue, à 13 ans et demi, celui qui m'a demandée en mariage pour me "récupérer" puis qui m'a dit qu'en fait il n'avait pas envie de se marier, et tous les autres... Toujours est-il que maintenant, je vis avec un homme super, qui a du mal à me comprendre dans mes angoisses et mes TOC et mes folies, mais qui essaye. Pas plus tard qu'hier, nous nous sommes encore disputés... Il considère que c'est arrogant de vouloir "quantifier son intelligence", que je devrais me satisfaire de ce que j'ai. La plupart des gens de mon entourage, en général, considère que je ne devrais pas tenter à tout prix de rentrer dans des cases, de me coller des étiquettes. Ils ne comprennent pas que j'en ai besoin pour exister. Qu'hormis ces étiquettes, je suis juste moi. Et moi n'existe pas sans l'autre pour s'y référer. Alors j'angoisse encore. De plus belle. Mais pourtant, depuis qu'une amie a fait tester ses deux fils, puis a passé le test aussi, depuis qu'elle s'est découverte zèbre, ça me taraude... Alors oui, bien sûr, j'y ai pensé avant. Tout comme j'ai aussi pensé que j'étais cliniquement folle, psychotique, que j'avais un retard mental ou encore que j'étais réellement issue d'une autre planète.

Mais là, là... J'ai cette idée qui me trotte dans la tête depuis quelques mois et qui ne veut plus en sortir. Plus je lis des témoignages, plus je lis des listes de "symptômes", plus j'ai envie d'y croire. J'aurais donc cette étiquette-là. Ce fonctionnement-là. Qui a peut-être un mode d'emploi.

Humpf, bref. C'est pas très drôle, tout ça, pourtant j'aime beaucoup l'humour, et j'essaye généralement d'en faire usage, mais là, aujourd'hui, j'ai la tête dans le coton. Alors pardon. J'espère que vous prendrez malgré tout le temps de me lire.

Ah oui, si, une chose encore : j'ai contacté via leur formulaire les responsables de "Mensa" France, pour savoir où faire le test, et n'ai toujours pas eu de réponse. Ça fait une éternité que je ne suis pas allée voir un psy, et j'aimerais bien que ça ne soit pas pour m'entendre dire "mais vous êtes parfaitement normale, arrêtez de vous poser trop de questions, non, je ne vous ferai pas passer le test", alors si vous avez des noms sur Metz ou Nancy, ou bien un organisme (qui ne soit pas une succursale d'une secte, hein), enfin, un endroit où je pourrais passer un test, ça me ferait plaisir que vous me les communiquiez. Si possible, pas trop cher (hum hum). Voilà. À vot' bon cœur ! santa

(En vrac : j'aime les chats, surtout les deux miens, le chocolat, mon chéri, les hommes, les femmes, le sexe, la pornographie, les dessins animés, le ciel, la Lune, la mer, les montagnes, la nature en général, etc. Et j'ai peur de : la mort, le néant, la fin de ma propre vie, la non-existence, l'abandon, les insectes (même les papillons et les coccinelles, et ouais), la foule, etc.)


Edit : Je suppute que mon chéri soit (aussi) au-dessus de la moyenne, peut-être lui aussi un "zèbre", même s'il ne veut rien savoir, rien entendre. Par ailleurs, je signale à qui veut l'entendre qu'hormis la sciatique, qui continue d'être un problème régulier, j'ai développé de l'eczéma, des kératoses séborrhéiques du cuir chevelu, me suis déjà faite opérer au bras d'une tumeur bénigne calcifiée rarissime (c'pas moi qui le dit), j'ai été récemment diagnostiquée allergique aux acariens et asthmatique d'effort, et j'ai une légère arythmie sinusale. Youpi !

Re-Edit : Pour mon BTS, j'ai révisé chaque matière deux heures avant l'examen... Mouahahaha. J'ai même eu zéro dans l'une des matières, j'avais très peur de ne pas avoir mon BTS, de fait. Mais ça a été.

*Saphodane qui stresse parce que personne n'a encore répondu, parce qu'elle est nulle, parce qu'en fait, elle s'est sans doute monté la tête pour rien, elle est normale, y'a rien à chercher, arrête de te poser des questions, pourquoi tu profites pas du moment présent ? Hein, quoi, sauver le monde ? La vie est trop courte ? Mais t'as 26 ans, t'as toute la vie devant devant toi !...*


Dernière édition par Saphodane le Mer 25 Jan 2012 - 12:47, édité 2 fois

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Waka le Mar 24 Jan 2012 - 18:32

Bon moi je suis adepte des messages courts quand j’écris même si je lis les messages longs quand ils sont bien écrits!

Bref, j'ai tout lu sans m’arrêter, et je te souhaite de trouver quelques réponses ici Wink.

Bienvenue !!

Waka
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 32
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par sevesofia le Mar 24 Jan 2012 - 19:46

bienvenue saphodane....
moi je suis curieuse... de savoir ce qeu Saphodane signifie Smile

aller.. hop.... va galoper dans ta nouvelle prairie cheers

sevesofia
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 145
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 35
Localisation : ça change régulièrement

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par belvega le Mar 24 Jan 2012 - 20:38

Hello,

Bienvenue par ici. Le meilleur moyen de connaitre une reponse, c'est d'oser soumettre la question. Si tu peux, le Wais te situeras bien aussi.

A+

belvega
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 14/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Mar 24 Jan 2012 - 20:57

Merci merci pour votre accueil ! :3

Saphodane, c'est parce que je voulais trouver un pseudo rapide et qui signifie quand même quelque chose. C'est la contraction modifiée de Sapho et de Danaé, deux personnes/personnages lié à la mythologie grecque. Sapho était une poétesse grecque vivant sur l'île de Lesbos, dans une communauté de femmes, qui célébrait l'amitié très forte qu'elle pouvait avoir pour ses compagnes. Danaé a été l'une des nombreuses amantes de Zeus, qui l'a fécondée en tombant sur elle sous forme de pluie d'or. ^^

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Laurinette le Mar 24 Jan 2012 - 22:56

"La plupart des gens de mon entourage, en général, considère que je ne devrais pas tenter à tout prix de rentrer dans des cases, de me coller des étiquettes. Ils ne comprennent pas que j'en ai besoin pour exister. Qu'hormis ces étiquettes, je suis juste moi. Et moi n'existe pas sans l'autre pour s'y référer."

Ca, ça fait tilt... !

Ce que tu aimes et n'aime pas aussi... Beaucoup de choses en commun !

La poterie, le modelage c'est un des trucs que je fais avec bonheur mais j'ai aussi fini secrétaire faute de mieux... Contente de faire ta connaissance !

ah et pour Mensa, tu peux déjà faire le pré-test en ligne, ça peut éventuellement te donner une idée... Mais ça va te dire oui venez faire les tests ou non c'est pas la peine, mais pas de score plus précis que ça...


Laurinette
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 247
Date d'inscription : 31/12/2011
Age : 47
Localisation : Dans les vignes de Champagne

http://www.moncoindetable.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par wkndmarkt le Mer 25 Jan 2012 - 0:11

Tout lu sans m'arrêter aussi: elle est très prenante ta présentation.
Merci

wkndmarkt
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 07/12/2011
Age : 49
Localisation : Parijs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Invité le Mer 25 Jan 2012 - 0:28

Elle est longue mais faut pas non plus vingt minutes pour la lire ohhhh Faudrait voir à pas nous prendre... Hum pardon.
Elle est drôlement bien écrite ta présentation. Elle se lit très facilement. Tu dois être une très bonne secrétaire. Oups.
Je plaisante. Pour la secrétaire. Par pour ta présentation. Pfff. PAs facile. Moi je suis Veilleur alors tu sais. C'est une drôle de vie hein. Pas si drôle mais bon. Enfin si un peu quand même.
Je suis en train de lire Corneau. Guy. Victime des autres bourreau de soi-même. Une bible j'ai l'impression ce bouquin. J'en suis vers la page 160 et justement ça parlait des peurs, des miroirs, des autres, des définitions. Je te dis ça car ça me fait tilt là, ça raisonne en moi avec certain passage de ta présentation.
Quand tu parles des tests, de ton copain, de sa supposée douance, qu'il t'envoie gentiment promener si j'ai bien suivi et confond pas avec un autre personnage. Ne penses-tu pas qu'il projette simplement sa peur sur toi ? C'est vrai. Ca fait flipper quand même. Pour soi mais pour l'Autre.
Bon, tu le savais déjà. Désolé.
Tout ça pour dire, ne les écoute pas. Va te faire tester si tu en ressens le besoin. ET après passe à la suite, tu verras c'est vraiment pas mal.

Bienvenue

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Mer 25 Jan 2012 - 12:31

Pouah, c'est malin, je dois me retenir de chialer. xD Ahlàlàlàlà...

Bon, heu, hum.

@Laurinette : Pré-test ? Ah ? Vais aller voir ça ! J'ai trouvé un blog en cherchant hier, une zèbre secrétaire et végétarienne.... 'serait pas toi, par z'hasard ? Enchantée de même, en tout cas ! Very Happy Purée, ouais, poterie, modelage, j'adore aussi. Je n'ai jamais trop fait, mais mon Papa en fait beaucoup (je le soupçonne fortement d'être dans le même cas que moi, mais avec une vie terriblement pourrie et vraiment pas de chance). J'adore le contact de la glaise, de la barbotine. J'arrive jamais à donner la forme que je voudrais, je ne serais pas une bonne divinité créatrice (mouahaha), mais c'est agréable quand même. ^^

@wkndmarkt : Ah bah, heu, de rien ! :3 Merci pour quoi ? En tout cas, merci à toi ! :"3

@Le shung' : Roooh, pardon, pardon... ;D Bien écrite ? Ah, merci. J'n'ai pas fait beaucoup d'effort pour la forme, pourtant, ahah, c'est cool. (Et oui, j'suis une bonne secrétaire, même si j'vais au travail en treillis et sous-pull/chemise, genre 80's butch. Very Happy
Et...:
j'suis bonne aussi mais c'pas la même chose... Hin hin hin.)

J'irai voir pour le bouquin, merci ! :3 Veilleur... de nuit ? Tu dois surveiller des trucs et tout ? Pas trop dur de vivre en décalage avec les autres (enfin... bon bref) ?

Concernant mon chéri, oui, je pense qu'il projette sa peur. Peur d'être comme ça, d'avoir "plus de potentiel" que les autres, peur de devenir orgueilleux, peur au contraire que moi j'aie du potentiel mais lui non, et que j'en vienne à le quitter pour ça, ou je ne sais pas. Mais en tout cas, oui, c'est lié à une ou plusieurs peurs, sa réaction. Mais effectivement, je lui ai demandé son avis pour simple consultation, pas pour force de décision, donc je vais sans doute passer un test, quand même, un jour.

Le hic étant le prix : c'est cher bourdel !!!!!! >.< Mais là, une personne de Mensa France a répondu à mon courriel, m'a donné un nom de psy sur la région, réputé, sérieux, tout ça. Pour 150 €, ce qui me semble correct au vu des prix que j'ai pu apercevoir ailleurs sur le forum. En spoiler, contenu du courriel minus coordonnées des personnes.

Réponse de Mensa France:
Bonjour,

nous n'organisons pas de test en Lorraine pour le moment.

En revanche, on m'a conseillé un psychologue dont le bilan serait assez complet :

M. Bungert
[...]

Il consulte le vendredi soir et samedi toute la journée mais il ne faut en général pas attendre trop longtemps pour avoir un RDV. Le bilan coûte 150€ et est très détaillé. Les tests durent +/- 2 heures + 1 heure de compte rendu oral + un compte rendu écrit.

Bien cordialement, [...]

Voili voilou... :3

Edit : Je viens de me relire un peu, et en fait, je réalise que je me suis assez mal exprimée, trop vite, et que j'ai parfois sauté du coq à l'âne. Alors pour préciser au moins un des points : la dispute avec mon chéri ne portait pas sur la douance, pas du tout, mais en ce moment, on se dispute souvent pour des broutilles, et très souvent, il y a un gros manque de communication (de sa part) et beaucoup de sur-interprétation (de ma part).

Et aussi, je vous conseille d'écouter le Prélude en Do dièse mineur de Rachmaninov, parce que je l'ai en boucle dans ma tête depuis deux bonnes heures, et qu'il est sublime.

Re-Edit : Je viens de faire le pré-test en ligne de Mensa... Résultat, 22 bonnes réponses sur 40 questions, en 11 minutes. J'ai paniqué pour tous les trucs mathématiques (les suites de chiffres, c'est pas trop mon truc - et comme je ne savais pas si je pouvais valider si y'avait des réponses manquantes, j'ai aussi fait un peu de pif sur la première page... hum hum), et globalement, même si y'avait indiqué qu'on peut prendre son temps, je me suis pressée parce que j'avais peur de dépasser les 40 minutes... (Au final, j'en étais loin ! xD) Ça vous semble être correct ? é__è" Une vague suspicion d'imposture ou au contraire de légitimité de mon questionnement identitaire ?

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par moza le Mer 25 Jan 2012 - 13:50

Saphodane a écrit:
Saphodane, c'est parce que je voulais trouver un pseudo rapide et qui signifie quand même quelque chose. C'est la contraction modifiée de Sapho et de Danaé, deux personnes/personnages lié à la mythologie grecque. Sapho était une poétesse grecque vivant sur l'île de Lesbos, dans une communauté de femmes, qui célébrait l'amitié très forte qu'elle pouvait avoir pour ses compagnes. Danaé a été l'une des nombreuses amantes de Zeus, qui l'a fécondée en tombant sur elle sous forme de pluie d'or. ^^

Rien que pour ca, tu me donnes le sourire.
Je te rends donc la pareille : cheers La bienvenue à toi Saphodane au si joli prénom. Autant Sapphô que Danaé sont des prénoms qui me touchent, pour des raisons diverses.
Ton parcours me semble familier, mais peut être auront nous d'autres occasions d'en discuter.

Concernant le test, ne te prends pas la tête. Si cela te tourmente (et il semble que ce soit le cas), fait le. Trouves un psy (moi j'ai trouvé le mien par une asso de parents d'enfants zèbre, l'anpeip), fais le test (un WAIS 3 ou 4) et le bilan détaillé t'aidera à mieux te connaitre, tandis que le chiffre calmera (je l'espère) tes doutes. Un questionnement ne se résoud pas en ligne, et le chiffre ne résoudra pas tout. Un psy avec un bilan détaillé permettra peut être un peu plus de sérénité et donnera peut être un peu plus justement de pistes à suivre pour mieux te comprendre.
Tu ne décides pas de faire un test pour ou contre les autres. C'est surtout pour toi. Le reste n'est qu'accessoire, même le résultat. Ta sensibilité ne disparait pas si le résultat est bas ou haut, ni ton histoire de vie, ni le reste.

Long hug Encore la bienvenue!

moza
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 85
Date d'inscription : 09/11/2011
Localisation : Scandinavie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Mer 25 Jan 2012 - 14:07

Merci ! (Zut, j'sais pas quoi dire d'autre... J'ai les larmes aux yeux chaque fois que je lis un truc, ici... xD)

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par wkndmarkt le Mer 25 Jan 2012 - 15:58

Saphodane a écrit:@wkndmarkt : Ah bah, heu, de rien ! :3 Merci pour quoi ? En tout cas, merci à toi ! :"3
mais j'en sais rien, moi; tu m'en poses des questions Smile C'était ça ou "bienvenue", j'ai préféré "merci", va savoir pourquoi...

Pour le test je suis d'accord avec moza: Mensa c'est bien comme évaluation pas cher, mais pour ma part j'ai évité. Ca ressemble plus à un examen qu'à un entretien+test; et je n'aime pas trop les examens - j'ai un peu l'impression que c'est aussi ton cas, non? Passer le WAIS chez un psy qui peut évaluer ton stress et s'adapter c'est infiniment plus rassurant.
(bon j'ai fait sobre, tu ne devrais pas pleurer ce coup-ci Very Happy)

wkndmarkt
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 146
Date d'inscription : 07/12/2011
Age : 49
Localisation : Parijs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Mer 25 Jan 2012 - 16:12

Voui, ça va. Yeux secs et cœur en sommeil. Même si depuis tout à l'heure je n'arrête pas de lire, et que j'ai le genou comme un piston sur ressort.

Et, non, effectivement, je n'aime pas les examens... Je vais sans doute appeler le psy conseillé par la personne de Mensa m'ayant répondu ; je vais bien voir ce qui va se produire. Ou pas.

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par boule-d-ombre le Mer 25 Jan 2012 - 16:59

salut bienvenue pour la secte on avait les supa qui adoraient chuck norris autrement on est pas tres secte (enfin s il y en a une j ai rien vu ) sinon ton parcours ressemble a ceux qui sont effectues en general ici (pour mon bts 6 de moyenne generale et 10.04 a l exam) et cote humour tu devrais te sentir chez toi . Je te souhaite donc de trouver tes marques de passer de bons moments ici et de decouvrir qui tu es ( je sais linka les accents et la ponctuations sont encore partis en vacances mais sur d autres chats ou je vais quand on les tapent ca rend incomprehensible les phrases)

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 806
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Mer 25 Jan 2012 - 17:02

Mouahahaha, les adorateurs de Chuck Norris ! Very Happy YEAH ! \o/

De ce que j'ai pu lire, oui, j'ai eu comme une impression de redite en essayant d'accoucher de moi-même, mais c'est pas grave, au contraire : ça confirme un peu sans être radical... Very Happy

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par boule-d-ombre le Mer 25 Jan 2012 - 17:06

je t avoue que quand j ai lu ce delire j ai bien rigole

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 806
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par ♥ Kiss Jong-il ♥ le Mer 25 Jan 2012 - 17:51







Saphodane a écrit:

(En vrac : j'aime les chats, surtout les deux miens, le chocolat, mon chéri, les hommes, les femmes, le sexe, la pornographie, les dessins animés, le ciel, la Lune, la mer, les montagnes, la nature en général, etc.)






Bienvenue






♥ Kiss Jong-il ♥
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 943
Date d'inscription : 12/07/2011
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Mer 25 Jan 2012 - 18:04

Merci. ^^

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Jeu 26 Jan 2012 - 11:19

POUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHLALALALALALALALATAPATIPOUETPOUPIPOUPOUET !!!!!!!

*Respire un grand coup puis se calme enfin*

Ah, ça va mieux. J'avais besoin de crier, mais j'peux pas. Alors j'le fais dans ma tête. Voilà voilà.

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Tof le Jeu 26 Jan 2012 - 11:42

BIENVENUE ! Smile

Super prez' ! Pas du tout chiant à lire, bien écrit, touchant et drôle, merci pour cette lecture !

Moi aussi j'ai appris à lire super tôt mais à marcher super tard (et quelques autres points communs que je ne détaillerais pas puisque tu les as déjà lu Wink )

A bientôt sur le forum/chat !

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Jeu 26 Jan 2012 - 11:59

Bah heu, de rien. J'suis touchée aussi, parce que y'a plein de gens qui me disent qu'ils sont contents de m'avoir lue. Alors c'est cool.

Super tôt et super tard, genre, comment ça ?

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Tof le Jeu 26 Jan 2012 - 12:05

Pour la lecture, moi pas avant la maternelle mais je savais lire en moyenne section, et pour marcher, vers 2 ans et demi aussi ^^ Smile

Tof
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2038
Date d'inscription : 11/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Saphodane le Jeu 26 Jan 2012 - 12:29

\o/ Cooooooool !!! Very Happy (Pardon, je ne sais pas trop quoi dire d'autre...)

Au fait, question au pif : vous aussi (Tof, tous, les autres, vous) vous voyez facilement des formes reconnaissables partout ? Dans les motifs du lino ? Dans les taches sur le sol ? Dans les nuages ?...

Vous faites des rêves colorés, longs, pas stéréotypés ?

Saphodane
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3002
Date d'inscription : 24/01/2012
Age : 31
Localisation : Metz

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par boule-d-ombre le Jeu 26 Jan 2012 - 13:07

ca m arrive oui ca doit etre pour ca ca qu on m a dit que j etais fou heu non ca c etait mon ecriture desole

boule-d-ombre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 806
Date d'inscription : 02/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Elijah Kvar le Jeu 26 Jan 2012 - 13:33

Bienvenue, Saphodane Smile

Elijah Kvar
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 580
Date d'inscription : 20/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pfouh, j'me lance, allez...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:59


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 40 1, 2, 3 ... 20 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum