Identifié à tort d'asperger

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par scorame le Mar 14 Nov 2017 - 12:54

ASPERZEBRE DIS

salut tout d'abord Smile tu dis <<C'est ennuyant tous ces discours "vous n'êtes pas diagnostiqués donc vous ne l'êtes pas".

Premièrement, concernant le message que tu as cité, la personne ne se proclame nullement Asperger, elle dit juste qu'elle se reconnaît dans les profils aspies.
Il n'y a donc aucune raison de s'en prendre à elle.

Mais ça encore ce n'est rien, le plus important pour moi étant le "vous n'êtes pas diagnostiqué donc vous n'êtes pas Asperger", qui est un argument qui revient souvent et qui est totalement ridicule, inacceptable.>>

relis bien alors pour moi sémantiquement le message est tout autre ..; bon ....inacceptable ha oui vraiment ?? , c'est pas comme tu veux toi hein ,on n'est pas une moitié d'un être  ,donc non c'est pas ridicule désolé  Suspect ,.........les probabilités n'exclus en rien de ce tromper ou pas ,c'est simplement inconfortable , ensuite un prés diagnostique valide peut te suffire je suis d'accord je tend à me le dire souvent (vue l'archaicité des praticiens français) on n'a bien le droit de ce trouver et s'expliquer je dis bien , dans l'absolue c'est un minimum je pense ...

ton image sur le "cancer" du reste est ridicule , pourquoi ??? ....... ce que tu dis est faut ,tu est cancereux ou non point , bcp de sur-diagnostique existe, invalide donc ,quelle intérêt dans tout ça pour ton bien être ?? ....

scorame
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2017
Localisation : LANDES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Mar 14 Nov 2017 - 13:08

x


Dernière édition par ZebMcKay le Mar 14 Nov 2017 - 15:07, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Mar 14 Nov 2017 - 13:16

hasard nécessaire

http://les-tribulations-dune-aspergirl.com/2013/12/15/pourriez-vous-etre-un-adulte-atteint-du-syndrome-dasperger/

"Les tribulations d'une Aspergirl
Le syndrome d'Asperger est un Trouble du Spectre Autistique, pas une maladie "

ok ok , désolé alors...

http://www.psychomedia.qc.ca/tests/echelle-diagnostique-de-l-autisme-et-de-l-asperger-raads-14-screen

je vais voir

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Mar 14 Nov 2017 - 13:21

s


Dernière édition par ZebMcKay le Mar 14 Nov 2017 - 15:06, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par scorame le Mar 14 Nov 2017 - 13:25

tu dis << voyez...... "la plupart des thqi sont aspie " lit en première page du topic la plupart pas tous >>

c'est faut ! ZEBMACHAY

CE qui voudrait dire < tout les aspie sont thqi >> faut encore car c'est une question de position dans le continumm , à l'instar de la population générale lol.
que tu dises < dans la 1er page la plupart sont thqi ou preque >> si c'est bien cela ok c'est plus prés de la vérité Smile

scorame
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 3
Date d'inscription : 13/11/2017
Localisation : LANDES

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Invité le Mar 14 Nov 2017 - 13:30

oui je m'exprime mal , désolé

je cite une phrase où il est affirmé : "la plupart des thqi sont aspie"

cette phrase est citée en première page du topic

je suis thqi et je ne me sens pas aspie

donc peut être que la plupart des thqi sont aspie, mais il en existe qui ne le sont pas, moi en particulier :-)




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Asperzebre le Mar 14 Nov 2017 - 16:50

scorame a écrit:ce que tu dis est faut ,tu est cancereux ou non point

Si tu as une tumeur cancéreuse, peu importe si un médecin l'a repérée pour te déclarer cancéreux, ou si personne ne l'a repérée et qu'on te croit bien portant: dans les deux cas la tumeur est présente, donc tu es cancéreux.
Ce que j'écris ici n'est pas une opinion, mais un simple fait, aussi simple que 1=1, c'est donc non discutable.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1533
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Belletegeuse le Ven 1 Déc 2017 - 14:58

Une fois une psy m'a proposé de me fair ediagnostiquer Asperger en raison de ma phobie sociale, j'ai crisé, j'ai eu envie d'aller la dénoncer à l'ordre des psychologues mais cela n'existait pas mdr.
Oui je trouve que l'on essaie souvent de mettre les zèbres à part ou de leur attribuer une pathologie.
l'un de mes formateurs m'avait dit que ce n'était pas la place d'un surdoué à l'école (en l'occurence, c'était de l'autre côté de la barrière), l'inspecteur m'a dit d'aller chez le psy, 's'est il douté ) ?
ma seule chance dans un groupe pour m'intégrer c'est de trouver un appui car cela désamorce ma phobie sociale, est ce que cela marche aussi pour les "vrais" asperger ?

J'ai trouvé mon problème, j'ai une sensibilité presque tactile qui me fait m'isoler, par exemple je n'aime pas avoir des entraves visuelles, les affaires doivent être rangées d'une certaine façon, le travail à faire doit être à jour, plein de petites choses me gênent mais ce n'est pas tout, j'ai peur aussi que les autres soient gênées, par exemple les gens qui m'entourent et ne sont pas spécialement joyeux me donnent l'iompression d'être malheureux ou énervés.;
Bien sûr les rituels d'intégration, quand j'arrive quelque part et que tout le monde me saute dessus ou me traite d'ours, cela ne va pas mais j'ai aussi en quelque sorte peur de moi-même ou plutôt de l'intimité avec quelqu'un d'autre car il va m'embêter avec son rythme, ses remarques, ses habitudes et moi aussi je vais avoir peur de lui poser question!

j'en ai pris mon parti, des fois j'ai peur que cela gâche mon couple, des fois je me dis "ça passe ou ça casse", quand cela me fait trop peur ou que cela ne va pas, j'essaie de m'exprimer, de me confier. J'essaie aussi d'exprimer ce que je veux et de poser mes limites m^me si cela peut sembler dérangeant (je parle de chez moi), dans le professionnel par contre je me contente de rester vraie (tant pis si cela part en pipette), je ne m'affirme pas car je ne peux pas vaincre ma peur de déranger mais j'essaie de trouver un ou une alliée pour ne pas être trop en danger non plus .

Tout cela est conseillé par mon ancien psy cqui n'a pas tout compris certe mais m'avait beaucoup aidée.
avatar
Belletegeuse
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 749
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 56
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Belletegeuse le Ven 1 Déc 2017 - 15:22

J'ai failli être diagnostiquée Asperger en raison de ma phobie sociale. Je me suis fâchée,j'ai crié à l'amalgame, j'ai voulu dénoncer ma psy à l'ordre des psychologues mais cela n'existait pas, finalement nous nous sommes expliquées et le différent s'est arrangé.

Ce qu'elle voulait c'était m'aider, il y a des personnes que cela soulage, qui peuvent en effet faire le deuil de quelque chose, en ce qui me concerne j'étais en train de me faire virer de l'éducation nationale, je ne voulais pas retourner dans mon ancien travail d'éducatrice où je me sentais enfermée dans une bulle par l'institution.
je pense en revanche que je n'étais pas passée loin du burning out, car je n'avais pu vivre et m'épanouir que dans ce travail jusqu'alors et j'étais très proche des jeunes qui étaient mentalement différent, autistes par exemples car je suis très empathique.

Finalement j'apprends à gérer ma phobie sociale. je suis énormément sensible à ce que j'appelle des "entraves", par exemple quand il faut que je farfouille dans un endroit, qu'on fait le travail domestique d'une façon qui ne me convient pas, etc je ne vais pas énumérer. j'ai du mal à partager mon espace avec mon compagnon (au début, j'avais envie qu'il parte...), parce qu'il fait du bruit en mangeant, fait plein de trucs qui m'embête ou bien ne fait pas des choses que j'aimerais, d'autres moments c'est moi qui ai peur qu'il soit gêné, malheureux ou énervé...
Bref, un jour par exemple, il a dit dans un magasin que les légumes étaient chers, j'ai eu peur qu'il ne veuille pas en acheter, voilà le genre de situation,
Ma fille est pareille que moi mais cela se traduit différemment, je pense que nous sommes juste hqi mais c'est compliqué pour nous les femmes de ne pas pouvoir jouer notre "rôle" normalement, je suis trrop douillette, je n'ai pas voulu prendre le risque d'accoucher une deuxième fois par exemple).
j'ai décidé de m'exprimer quand quelque chose m'embêtait ou que ju souhaitais une chose, de me défendre si je me sentais critiquée par exemple en disant juste, est ce que je t'embête quand tu fais telle chose, ou encore je me venge si quelque chose ne m'a pas plu en faisant pareil (par exemple, il m'a dit un jour que je le prenais pour un con, j'ai refait cela). je me confie parfois à SOS amitié, c'est très efficace.
quand le truc est réglé ou un peu après qu'une chose m'ait gênée, je n'y pense plus, je me sens mieux et je perds le poids que j'avais pris au début de ma relation.

j'ai dit aussi que je ne voulais plus être surprotégée, que cela m'embêtait, cela va mieux et mon compagnon est resté. Quand j'ai trop peur d'agresser en donnant mon avis, ou de déranger ^parce que cela fait maniaque j'ai recours à eux.

Bien sûr je redoute le moment où je retravaillerai car il faudra encore que je passe par le bain de foule obligatoire avec des paroles inutiles, des trucs inintéressants, etc mais je sais quoi faire, il faut que je trouve un appui, cela simplifie les choses.

A des moments j'ai dû faire des choix notamment en ce qui concerne mon chien qui était un peu bizarre, cela m'a aidée d'avoir ce chien et d'assumer comment il était au lieu de m'en débarrasser comme on me conseillait, ou quand il a été malade et que je l'ai soigné . Maintenant je sais mieux me situer du fait que j'ai affronté des avis contraire et géré la situation comme je le désirais.


avatar
Belletegeuse
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 749
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 56
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Belletegeuse le Ven 1 Déc 2017 - 15:25

Donc quand cela va moins bien je sais que je peux penser à mo pauvre loulou
avatar
Belletegeuse
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 749
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 56
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Asperzebre le Sam 13 Jan 2018 - 10:59

J'apporte des nouvelles de 'invité', anciennent Kingzen, qui a témoigné ici pour parler de l'incompétence de certains CRA et des risques de faux-négatifs.

Il a été bilanté au CRA de Caen, d'où il est ressorti qu'il n'était pas autiste, et que ses problèmes de décalage social venaient de son QI (135).

Il a expliqué sur ce forum en quoi ce bilan n'était pas pertinent, et pourquoi il se considérait comme étant probablement un faux-négatif.
Un aperçu ici:
http://www.zebrascrossing.net/t21969p225-traits-autistiques-chez-le-zebre#1337658

Certains sur ce forum qui semblent en croisade contre les autistes auto-diagnostiqués et qui rabâchent la nécessité d'aller se faire diagnostiquer en CRA pour déterminer si l'on est où non autiste l'ont affublé de l'étiquette 'faux asperger' au motif qu'il rejetait le diagnostic négatif de son CRA.

Il se trouve que Kingzen n'a pas souhaité en rester là, il a été se faire bilanter par le centre de Créteil, par l'une des équipes les plus compétentes sur le sujet de l'autisme en France.

Il a eu hier sa restitution, et m'en a fait part par mail.
Il est bel et bien autiste, et pas qu'un peu: il est au degré 2 sur 3 (degré 1 : modéré ; degré 2 : moyen ; degré 3 : sévère).

A titre d'exemple, il a eu 4 à l'ADOS au CRA de Caen (on est autiste à partir de 10), et 15 à Créteil.
Sacrée différence!

Je transmet un petit message de sa part, copier-coller de ce qu'il écrit dans le mail qu'il m'a envoyé:
Et accessoirement, si tu traînes encore sur ZC, tu pourras indiquer à ces imbéciles de Castiel, Noir et compagnie qu'ils avaient tort et devraient carrément me présenter des excuses. Mais bon, n'ayant pas prévu pour ma part d'y retourner, je ne serai pas là pour entendre leurs justifications minables et méprisantes.

Pardon, cela fait très règlement de comptes tout ce que j'écris, mais tu n'imagines peut-être pas à quel point une reconnaissance officielle et professionnelle donne ce genre d'envie de dire leurs 4 vérités à pas mal de personnes s'étant d'une façon ou d'une autre mal comportées à mon égard...

Réaction virulente, mais compréhensible, j'ai moi même eu des envies similaires après avoir enfin reçu mon certificat médical, le déni du fait que je soies autiste étant une chose assez pénible à vivre, j'ai eu très envie de faire taire les mauvaises langues quand j'en ai enfin eu l'occasion.

Dans mon cas, c'est d'autant plus pénible que je sais que les doutes à mon sujet sont encore présents chez certains membres de ce forum, qui me considèrent encore comme 'probable faux-autiste', du fait que j'ai été diagnostiqué de manière non conventionnelle (ce qui coince avec la rigidité de certains autistes concernant le respect absolu des règles).

Ces doutes, je ne les partage pas, je me sais autiste.
Certains ont du mal à accepter que je parle d'autisme quand j'évoque mon cas, voire se sentent insultés quand je me déclares autiste...pour ma part, je me sens insulté quand on s'attaque à ma légitimité de me déclarer autiste, quand on suggère l'idée que je serais un imposteur se faisant passer pour un autiste.


Concernant mon parcours de diagnostic, j'ai réalisé un bilan psychologique avec une psychologue spécialiste de l'autisme Asperger, pour qui il ne fait aucun doute que je soies Asperger.
Dans ce même bilan, il est aussi établi que je suis HQI, par un test WAIS IV.
Ce bilan a été balayé d'un revers de la main par le CRA de Caen, ils n'ont presque rien lu, se sont focalisés quasi-exclusivement sur le QI, l'essentiel de notre entretien oral ayant porté sur la thématique de l'intelligence supérieure.
Je me souviens encore de cette fameuse phrase qu'ils m'ont sortie à l'occasion du compte rendu oral de notre entretien, qui les a définitivement discrédités à mes yeux, et qui permet d'affirmer catégoriquement qu'ils sont incompétents à diagnostiquer l'autisme chez une personne à intelligence supérieure: "Il est possible d'avoir une discussion d'un niveau intellectuel satisfaisant avec vous, ce qui n'est généralement pas le cas avec les personnes avec autisme".
Une belle perle d'ignorance et de stéréotypes, gravissime pour du personnel travaillant en CRA et habilité à diagnostiquer l'autisme.

Convaincu que je n'obtiendrais jamais un diagnostic objectif au CRA, que mon intelligence biaiserait le résultat et m'apporterait un diagnostic négatif que je soies ou non autiste, j'ai recontacté la psychologue qui m'a expliqué que je pouvais faire valider son bilan par n'importe quel médecin psychiatre, pas nécessairement dans un CRA.

J'ai donc contacté un médecin psychiatre libéral, qui m'a accordé un certificat médial attestant de mon autisme à l'issue d'un simple entretien oral, après avoir lu attentivement le bilan émis par la psychologue.
Le fait que les formes du diagnostic (tests réalisés par un psychiatre) n'aient pas été respectées fait que certains ne m'accordent toujours pas de légitimité à me déclarer autiste (ce que j'explique précédemment dans ce message).

J'ai reçu dernièrement par courrier des nouvelles du personnel du CRA de Caen, ils se disent ouverts à me faire passer un bilan au CRA (ce dont il est hors de question).
Dans ce courrier, ils suggèrent ceci:"Un diagnostic différentiel de TED sans déficit intellectuel serait un trouble de l'attachement avec inhibition psycho-sociale".
Ben voyons  Rolling Eyes


Dernière édition par Asperzebre le Sam 13 Jan 2018 - 12:24, édité 1 fois (Raison : fautes)
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1533
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par izo le Sam 13 Jan 2018 - 12:00

Je bosse dans un établissement médico social, aussi, sans remettre en cause le professionnalisme et la volonté des professionnels de s’incrire dans une perspective bienveillante et juste, je constate de visu, les contorsions qui s’organisent autour de l’autisme dont la subtilité et finesse des caractéristiques sont délicates à cerner dans la durée et leur ancrage concourant parfois à l'obtention d’un diagnostic bancal si effectué dans la rapidité ou un délai court (genre deux jours concentrés).
Au jugé des pratiques en la matière et des faiblesses que je perçois dans les diagnostics, (outils repositionnés et interprétations hâtives à l’objectivité constestable), je me garde pour le moment de m’y coller. Aussi je ne dis plus rien de moi sur ce sujet (du style je suis possiblement asperger) me contentant de fonctionner comme je peux suivant ce que je veux faire de moi dans les instants qui se dessinent devant moi et tous les autres.
avatar
izo
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1707
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par sebraz le Sam 13 Jan 2018 - 15:32

@Asperzebre : Ton témoignage me fait poser des questions. J'ai RDV avec le CRA de Marseille le 16 février, j'ai moi-même été soupçonné à travers le WAIS-IV proposé par une psychologue spécialisée en Asperger, et qui a révélé un HP en premier lieu. J'ai eu doit aussi à divers questionnaires situationnels complémentaires (empathique, autistique, relationnel...). Un bilan orthophonique a d'ailleurs appuyé cette thèse (dans une forme de difficulté à la compréhension verbale et non-verbale). Une dyspraxie visuo-spatiale selon un psychomotricien (ouais j'ai fait tous les spécialistes qui travaillent autour de la question  Smile )

Si on me dit demain : "Oh ben vous savez discuter et tenir une conversation, vous n'avez aucun autisme", j'avoue que ce serait très limité comme observation. Je ne pense pas que ce soit seulement réservé à "Rain Man". Y'a certainement des degrés différents du TSA, du léger au lourd (d'où le terme de "spectre").

En revanche, si j'en juge le test Aspie Quizz (si toutefois il est fiable), qui donnait un score de 98/200 en Aspie et 102/200 en NT, ça montre toute la difficulté qu'ils vont avoir à poser un éventuel diagnostic...et si je me compare à mon petit cousin de 16 ans qui est Asperger (lui il a énormément de traits et eu une longue période de refus de parole), je ne saisis aucune ressemblance avec son comportement un peu formaté et répétitif.

Mais contrairement au seul diagnostic d'HP, cela pourrait expliquer nombre de problèmes personnels engendrés scolairement, professionnellement, relationnellement etc...pourtant j'y vois là le seul intérêt de cette reconnaissance. Expliquer les problèmes du passé est une chose, se faire accepter autrement que médicalement dans l'avenir en est une autre (pas sûr que le crier haut et fort donne tant d'ouvertures dans différents domaines). Ce serait plus dans le cadre d'une acceptation de soi, plutôt que d'être accepté par les autres. Et anticiper une éventuelle transmission génétique pour mon fils.


Dernière édition par sebraz le Sam 13 Jan 2018 - 20:04, édité 1 fois
avatar
sebraz
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 168
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 33
Localisation : Sanary

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Asperzebre le Sam 13 Jan 2018 - 19:56

Je ne connais pas le CRA de Marseille, je ne peux pas te dire comment ça va se passer.
Certains CRA sont meilleurs que d'autres, c'est un peu la lotterie, espérons pour toi que le personnel du CRA de Marseille est compétent.

Prend en tout cas en compte ce qu'ils te disent au delà du diagnostic: quelles sont les raisons qu'ils invoquent pour te déclarer ou non autiste.
Si celles-ci sont bancales (j'espère pour toi que non), alors leur diagnostic ne t'apportera rien concernant la compréhension/acceptation de soi.

Concernant les tests sur internet, l'aspie quizz n'est pas le meilleur, je te conseille celui-ci:
http://pages.infinit.net/frelyne/aspi/AspergerIndex.html
Sachant qu'il ne suffira de toutes façons pas à te diagnostiquer, mais il peut te donner une idée plus précise de la pertinence de l'hypothèse Asperger que ce que permet l'aspie quizz.
avatar
Asperzebre
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1533
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par sebraz le Sam 13 Jan 2018 - 20:20

Merci Asperzebre, mais c'est justement ce dont je parlais à propos des questionnaires. Ils ont été faits (sauf le SQ-R).

Voilà mes scores inscrits en conclusion dans le bilan WAIS-IV restitué il y a 8 mois.



Le SQ-R : 54/150
avatar
sebraz
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 168
Date d'inscription : 18/05/2017
Age : 33
Localisation : Sanary

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Blackmail le Dim 14 Jan 2018 - 12:34

Il y a eu un cas récent, me concernant, qui m'a fait sourire et qui semble être l'inverse des précédents.

A savoir qu'Isis75, en me croisant IRL, se déclare dorénavant certaine "à 99.5%" que je ne suis pas Aspie... alors que je fais partie des personnes avec un diagnostic officiel. Smile

Que dire?

Si nous étions dans la pure logique du forum, les modos auraient dû reprocher à Isis de nous pondre une diagnostic sauvage, surtout s'il est contredit par des professionnels. Mais j'imagine que ce n'était pas malintentionné, et après tout, me concernant, je me passerai volontiers d'un papier qui fait de moi un handicapé, du moins concernant la loi française.
Moi, je n'ai pas "voulu" être Asperger, et en fait, j'étais persuadé de ne pas l'être. J'ai tellement passé ma vie à vouloir corriger mes problèmes, mes obsessions, mes malaises dans des environnements trop bruyants ou confus, à vouloir développer mes fameuses "habiletés sociales" que finir par ne plus passer pour un Aspie pour quelqu'un croisé au hasard et qui te jauge superficiellement, c'est presque flatteur en fait. Du moins, c'est comme cela que je le prends.

J'ai passé des décennies entières à tenter de masquer tous les symptômes. Mais cela demande parfois tellement de d'énergie et de concentration qu'il m'arrive encore de craquer dans des situations plutôt incongrues. Je régresse alors de façon assez spectaculaire, je vous laisse imaginer comment.

Chacun fait comme il peut, au fond.

Je souhaite bonne chance à Kingzen, si jamais il nous lisait.
avatar
Blackmail
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2562
Date d'inscription : 03/12/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Identifié à tort d'asperger

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum