L'ère mite âge ...

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 19:29

Moi aussi je m'exprime mal Sad Sorry

Je suis peiné par ce qui se passe partout en parlant des uns et des autres, par les ragots, les on-dit ... C'est sur cela que j'ai rebondi sans expliquer (mea maxima culpa ... je suis contrit)

Oui, passons à autre chose


Dernière édition par Mjöllnir le Lun 18 Juin 2012 - 20:23, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 19:47

Le transit de Vénus filmé en haute définition par la NASA


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 21:32




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par corail11 le Lun 18 Juin 2012 - 21:41

Il y en a un pas content Sad

corail11
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 70
Date d'inscription : 29/04/2012
Age : 58
Localisation : NORD

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 21:46

Ouais ... complètement marre de porter le défaitisme de certains (en IRL je précise) et d'être le sujet de transfert de ceux qui ne se sentent pas la force de faire leur chemin seul.

Je ne veux être ni le parapluie ni le gourou de personne. Ok pour le partage, pas OK pour leur tenir la main comme s'ils étaient des gosses capricieux à qui tout est du !

Bon, je commence à me mettre en colère ! Ça passera ... (Mais sacrebleu ! qu'est-ce que ça fait du bien !)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 22:27




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Lun 18 Juin 2012 - 23:48

"Mieux vaut mourir incompris que passer sa vie à s'expliquer"
William Shakespeare

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par nacrine le Lun 18 Juin 2012 - 23:57

ça m'enerve de savoir que tu suis ces trucs là et qu'on en parle pas ..ensemble va falloir pallier ..
bisous Like a Star @ heaven

nacrine
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 301
Date d'inscription : 16/01/2012
Localisation : univers

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 0:00

Carter Emmart fait une démo d'un atlas de l'univers en 3D



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 0:08

La sculpture de Tom Shannon qui défie la loi de la gravité



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 7:45

Je suis vidé ce matin ...

Épuisé par la fatigue, ébahi devant le comportement d'une grande majorité de l'humanité.

Je me demande comment on peut faire pour oublier les gestes offerts simplement, en reprochant le petit détail qui ressort, le point noir sur une page blanche. On dirait que la moindre erreur, le moindre manquement est à reprocher à son vis à vis, alors que la modification de comportement propre n'est pas à aborder.

Est-ce de l'égoïsme, de l'aveuglement, un manque de force, de la peur de la remise en cause ? Je ne sais pas.

Je ne sais pas mais je suis fatigué. J'ai l'impression de vivre dans un cirque où tout est fait pour que la surprise soit là en permanence, que cette surprise soit la pour amuser le spectateur ou pour le choquer.

C'est un mouvement pour le mouvement, un mouvement pour provoquer de la chaleur, mais cette chaleur n'a aucun sens. Elle n'est pas tournée vers la construction, mais est générée juste pour être générée.

C'est quelque chose qui me percute tellement que j'en souffre. Et que je me retire en mon monde intérieur ...

Au fait ... un petit test d'expressions faciales (j'ai eu 35 sur 36 à celui-là) :

http://www.formation-ecoute-active.fr/test_gratuit_ecoute_active7.php

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 7:55

LA CONGRUENCE SELON ROGERS (Article rédigé par Roger Lanteri et adapté de C. Rogers)

Carl ROGERS nous parle du concept de « Congruence ». Peu de gens connaissent ce mot. Chez ROGERS le concept de « Congruence » est en rapport avec le fait d’être « Authentique », c’est-à-dire « aligné » ou en accord entre toutes ses parties.

Il nous dit « L’expérience m’a montré que, par exemple, pratiquer une acceptation conséquente, alors qu’en fait je m’ennuie ou suis septique, ou je ressens un autre sentiment non acceptant, est à coup sûr perçu à la longue comme inconséquent et indigne de confiance ».

Il nous dit plus loin : « Je veux dire par là que, quel que soit le sentiment ou l’état d’esprit que je suis en train de vivre, il s’harmonise avec la conscience de cette attitude. Quand cela est vrai, je suis alors une personne unifiée ou intégrée, à ce moment là, et de ce fait, je peux « être », quoique profondément « je sois ».

La congruence souligne bien, et Rogers reprend à plusieurs reprises cette idée dans ses livres, qu’il ne sert à rien de montrer tel ou tel sentiment alors que j’en ressens un autre.
La difficulté, pour se monter congruent au fil du temps va résider notamment dans le fait d’être conscient « en direct » à la fois de l’impact en moi provoqué par ce que me dit ou fait la personne que j’accompagne, et de la réaction que je mets en place en conséquence. A priori, plus ma réaction
(interne ou externe) sera en accord conscient avec ce que je ressens intérieurement, plus je suis congruent.

A partir de là, tout dépend de la situation, d’où en est la personne que j’accompagne, du stade de la thérapie dans lequel elle se trouve, du type de réaction qu’elle a coutume de mettre en place, etc.
Etre congruent ne veut pas dire « déballer » directement et sans prévenance tout ce que l’on ressent au long de la thérapie. Le discernement et la délicatesse sont de mise.
Pour exemple, supposons que les propos ou la réaction d’une personne, provoque en moi, disons de l’agacement, je peux alors avoir deux types de réaction :

1°) Je ne suis pas conscient de ma réaction d’agacement, ou je n’en suis conscient que confusément, ou bien pire encore, je résiste à mon sentiment d’agacement. Outre le fait que cela risque de se transmettre de façon subtile (par le truchement des inconscients) à la personne, on assiste alors dans ce cas à la mise en place d’un dialogue interne et d’un mécanisme de « projection* » sur l’autre personne : « Oh là là, elle ne se remet jamais en question ».
2°) Je deviens lucidement conscient de ma réaction et, tout en continuant l’entretien, j’entre dans une acceptation de ce ressenti. Outre le fait que l’acceptation l’adoucisse, je suis à même de comprendre que si je suis agacé, c’est que j’ai introduit à mon insu un terme comparatif entre ce que
fait et dit effectivement la personne et ce qu’elle était sensée faire ou dire. Je compare la personne réelle à une personne idéale, *mécanisme" qui vise à attribuer à l’autre ses propres pensées, sentiments, ou tendances.

Conscient de ce mécanisme, je suis donc à même d’auto corriger la tendance.

On voit, au travers de cette attitude, que la congruence réside moins dans le fait de ne pas produire ce genre de ressenti (ce serait l’idéal !) que d’en avoir conscience et de le traiter au fur et à mesure. Il s’agit ainsi, tout en accompagnant la personne, de s’accompagner soi-même. C’est la porte d’entrée dans l’authenticité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 8:11

Merci pour ce dernier article ( et ce mot ).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 8:12

Voici ce que C.ROGERS a considéré comme des apprentissages fondamentaux qui ont façonné sa vision de l’humain et sa pratique professionnelle (Extrait de l’ouvrage « Le développement de la personne »)

1°) « Dans mes relations avec autrui, j’ai appris qu’il ne sert à rien, à long terme, d’agir comme si je n’étais pas ce que je suis».

« Il ne sert à rien d’agir comme si j’éprouvais de l’affection alors qu’en réalité je me sens hostile. Il ne sert à rien d’agir comme si j’étais plein d’assurance, si, en réalité, je me sens craintif et incertain. Tout ceci revient à dire, en d’autres termes, que je n’ai jamais trouvé utile ni efficace, dans les rapports avec autrui d’essayer de maintenir une façade, d’agir d’une certaine façon à la surface, alors que j’éprouve au fond quelques chose de tout à fait différent ».

2° « Mon intervention est plus efficace quand j’arrive à m’écouter et à m’accepter et que je peux être moi-même ».

« Sans doute tout ceci peut sembler une étrange voie à suivre. Elle me paraît cependant valable à cause de ce curieux paradoxe qui fait que c’est au moment où je m’accepte tel que je suis que je deviens capable de changer ».

« Une autre conséquence de cette acceptation de moi-même est que les relations deviennent réelles. Et ce qu’il y a de plus passionnant, c’est qu’elles ont quelque chose de vital et de signifiant. Si je puis accepter le fait que je suis agacé ou ennuyé par un client ou par un étudiant, je suis aussitôt mieux disposé, selon toutes probabilités, à accepter les réactions que provoque mon attitude. Les relations réelles ont tendance à changer plutôt qu’à demeurer statiques ».

3°) « J’attache une valeur énorme au fait de pouvoir me permettre de comprendre une autre personne. La façon dont je formule cette constatation peut vous paraître étrange. Faut-il donc se permettre de comprendre une autre personne ? Je le crois. Notre première réaction lorsque nous entendons parler quelqu’un est une évaluation immédiate, un jugement plutôt qu’un effort de compréhension. Il est rare que nous nous permettions de comprendre exactement le sens qu’ont ses propres paroles pour celui qui les exprime. Il me semble que cela provient de ce que la compréhension comporte un risque. Si je me permets de comprendre vraiment une autre personne, il se pourrait que cette compréhension me fasse changer. Or, nous avons peur du changement. C’est pourquoi je dis qu’il n’est pas facile de se permettre de comprendre un individu, d’entrer entièrement, complètement et avec sympathie dans son cadre de référence. C’est aussi quelque chose de très rare ».

« La compréhension d’autrui est doublement enrichissante. Lorsque je travaille avec des clients angoissés, je me rends compte que je fait de comprendre le monde étrange où vit l’individu psychotique, de comprendre et de sentir les attitudes d’une personne incapable de supporter la situation tragique où elle se trouve, ou encore de comprendre un homme qui se sent indigne et inférieur, tout cela m’enrichit d’une façon ou d’une autre. Ces expériences produisent en moi des changements qui font de moi quelqu’un de différent et, me semble-t-il, de plus sensible. Plus important encore : ma compréhension de ces individus leur permet de changer eux aussi, d’accepter leurs propres craintes, leurs idées bizarres, leur sentiment du tragique de la vie et leur découragement ainsi que leurs moments de courage, de bonté, d’amour et de sensibilité ».

4°) « C’est pour moi un enrichissement que d’ouvrir des voies de communication qui permettent aux autres de me faire part de leurs sentiments et de leur univers tel qu’ils le perçoivent. C’est parce que je sens tout ce que m’apporte la compréhension que je cherche à faire disparaître les barrières qui existent entre les autres et moi-même, afin que, s’ils désirent, ils puissent se révéler plus complètement à moi ».

« Dans la situation thérapeutique, il y a plusieurs manières d’aider le client à communiquer ce qu’il éprouve. Par mes propres attitudes, je puis créer dans nos rapports une sensation de sécurité grâce à laquelle la communication devient plus aisée. Une attitude de compréhension assez sensible pour le voir tel qu’il se voit-lui-même et l’accepter comme ayant ces perceptions et ces sentiments, peut aussi être une aide ».

5°) « Il est toujours extrêmement enrichissant pour moi de pouvoir accepter une autre personne ».

« J’ai constaté qu’il n’est en aucune manière plus facile d’accepter vraiment une autre personne que de la comprendre. Suis-je réellement capable de permettre à un autre d’éprouver des sentiments hostiles envers moi ? Puis-je accepter sa colère comme une partie intégrante et légitime de sa personnalité ? Tout cela fait partie de l’acceptation et n’est pas chose facile ».

« Pourtant, j’ai fini par reconnaître que ces différences qui séparent les individus, le droit pour chacun d’utiliser son expérience comme il l’entend et de lui donner la signification qui lui paraît juste, tout cela représente le plus riche potentiel de la vie. Tout être est une île, au sens le plus réel du mot, et il ne peut construire un pont pour communiquer avec d’autres îles que s’il est prêt à être lui-même et s'il lui est permis de l’être ».

6°) « Plus je suis prêt à reconnaître ce qu’il y a de réel en moi et chez l’autre, moins j’ai le désir d’essayer à tout prix d’arranger les choses. Plus j’essaie de m’écouter et d’être attentif à mon expérience interne et plus j’essaie d’étendre cette attitude d’écoute à un autre, plus j’éprouve de respect pour les complexités du processus vital. C’est pourquoi je me sens de moins en moins pressé d’arranger les choses, d’imposer des buts, de façonner des individus, de les manipuler et de les pousser dans les voies que je voudrai leur voir suivre ».

« Plus je suis disposé à être simplement moi-même dans toutes les complexités de la vie, plus je cherche à comprendre et à accepter ce qu’il y a de réel en ma personne et en celle de l’autre, plus il se produit de changements. Il est en effet paradoxal de constater que, dans la mesure où chacun de nous accepte d’être lui-même, il découvre non seulement qu’il change, mais que d’autre personnes avec qui il est en rapport, changent aussi ».

7°) « Je peux faire confiance à mon expérience. Un des principes fondamentaux que j’ai mis longtemps à reconnaître et que je continue à découvrir est que lorsque je sens qu’un de mes activités est bonne et qu’elle vaut la peine d’être poursuivie, c’est la preuve qu’il faut la poursuivre ».

« Chaque fois que j’ai fait confiance à un sentiment interne et non intellectuel, j’ai découvert la sagesse de mon action ».

« Très étroitement liée à cette découverte est le corollaire suivant : à savoir qu’une évaluation faite par autrui ne saurait me servir de guide ».

« Après ce que je viens de vous dire, vous se serez pas surpris d’apprendre aux autres de mes découvertes, à savoir qu’à mes yeux, l’expérience est l’autorité suprême. Ma propre expérience est la pierre de touche de toute validité. C’est à elle que je dois revenir sans cesse, pour m’approcher de plus en plus de la vérité que se développement graduellement en moi. Ni la Bible, ni les prophètes, ni Freud, li la recherche, ni les révélations émanant de Dieu ou des hommes ne sauraient prendre le pas sur mon expérience directe et personnelle ».

8°) « Ce qui est le plus personnel est aussi ce qu’il y a de plus général. J’ai presque toujours découvert que le sentiment qui me paraissait le plus intime, le plus personnel et par conséquent le plus incompréhensible pour autrui, s’avérait être une expression qui évoquait une résonance pour beaucoup d’autres personnes. J’ai fini par en conclure que ce qu’il y a d’unique et de plus personnel en chacun de nous est probablement le sentiment même qui, s’il était partagé ou exprimé, parlerait le plus profondément aux autres ».

9°) « Mon expérience m’a montré que, fondamentalement, tous les hommes ont une orientation positive. Dans mes rapports les plus profonds en psychothérapie avec des individus, même chez les plus perturbés, chez ceux dont le comportement est le plus anti-social, dont les émotions sont les plus anormales, ceci reste vrai. Lorsque je parviens à comprendre affectivement les sentiments qu’ils expriment, lorsque je puis accepter ces clients comme ayant une personnalité individuelle qui leur appartient en propre, c’est alors que je m’aperçois qu’ils sont tendance à s’orienter dans certaines directions. Pour les décrire le plus exactement possible, je dirai qu’elles sont positives, constructives, qu’elles tendent vers l’actualisation de la personne, qu’elles progressent vers la maturité et vers la socialisation. J’ai acquis la conviction que mieux un individu est compris et accepté, plus il a tendance à abandonner les fausses défenses dont il a usé pour affronter la vie, et à s’engager dans une voie progressive ».

10°) «La vie, dans ce qu’elle a de meilleur, est un processus d’écoulement, de changement, où rien n’est fixe. Chez mes clients comme chez moi-même, c’est lorsque la vie m’apparaît comme un flux mouvant qu’elle est la plus riche et la plus satisfaisante.


Dernière édition par Mjöllnir le Mar 19 Juin 2012 - 11:57, édité 4 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Harpo le Mar 19 Juin 2012 - 8:13

Merci Mjôllnir. Porte d'entrée dans l'authenticité, et l'harmonie avec les autres. Combien de malentendus et de disputes liés à l'incongruence, mais surtout un sentiment général d'incompréhension et de malaise. La congruence, porte d'entrée à la complicité aussi.


Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 8:18

@harpo et alchimiste

Merci à vous. Si vous saviez à quel point j'aspire à la sérénité ...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 8:20

cheers Long hug Bisous

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Harpo le Mar 19 Juin 2012 - 8:41

Mjöllnir a écrit:@harpo et alchimiste

Merci à vous. Si vous saviez à quel point j'aspire à la sérénité ...

Et moi donc !

J'ai posté avant que tu ne pose la suite. Tout ceci est passionnant et éclairant, mets des mots sur nos difficultés quotidiennes à communiquer et comprendre, et donne des clés essentielles.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Harpo le Mar 19 Juin 2012 - 8:51

Et tiens, j'ai envie de poser une question. A toi, mais aussi à tous ceux qui veulent bien y répondre.

Quand je teste mes intelligences multiples, l'intelligence intrapersonnelle arrive toujours en tête, et pas que d'un peu !

L'intelligence intrapersonnelle permet de se former une représentation de soi précise et fidèle et de l'utiliser efficacement dans la vie. Elle sollicite plus le champ des représentations et des images que celui du langage. Il s'agit de la capacité à décrypter ses propres émotions, à rester ouvert à ses besoins et à ses désirs. C'est l'intelligence de l'introspection, de la psychologie analytique. Elle permet d'anticiper sur ses comportements en fonction de la bonne connaissance de soi. Il est possible mais pas systématique, qu'une personne ayant une grande intelligence intrapersonnelle, soit qualifiée par son entourage de personne égocentrique.

Par contre, l'intelligence interpersonnelle est toujours en queue de peloton

L’intelligence interpersonnelle (ou sociale) permet à l’individu d’agir et de réagir avec les autres de façon correcte et adaptée. Elle l’amène à constater les différences et nuances de tempérament, de caractère, de motifs d’action entre les personnes. Elle permet l’empathie, la coopération, la tolérance. Elle permet de détecter les intentions de quelqu’un sans qu’elles soient avouées. Cette intelligence permet de résoudre des problèmes liés à nos relations avec les autres ; elle nous permet de comprendre et de générer des solutions valables pour les aider. Les personnalités charismatiques ont toutes une intelligence interpersonnelle très élevé.

N'est-ce pas ce décalage - que je trouve absurde - dont parle Carl Rogers un peu plus haut ? S'ouvrir aux autres, et mettre pour cela à disposition cette intelligence qui est là, potentiellement disponible...

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 9:30

je pense qu'il y a de ça, Harpo.

Si l'on se réfère à ce que dit Carl Rogers :

« J’ai presque toujours découvert que le sentiment qui me paraissait le plus intime, le plus personnel et par conséquent le plus incompréhensible pour autrui, s’avérait être une expression qui évoquait une résonance pour beaucoup d’autres personnes. J’ai fini par en conclure que ce qu’il y a d’unique et de plus personnel en chacun de nous est probablement le sentiment même qui, s’il était partagé ou exprimé, parlerait le plus profondément aux autres ».

Je tends à penser que nos "moteurs" émotifs se ressemblent, que le sous-jacent est commun à tous les êtres (à de rares exceptions). Ainsi, la réalisation de nos propres besoins et désirs est une remontée de ce que d'autres éprouvent aussi.

Tu sais ce dont j'ai longtemps souffert ? De mettre l'intelligence interpersonnelle au premier plan !

Je pense donc cultiver maintenant mon intelligence intrapersonelle, non pas pour la mettre au premier plan, mais pour rétablir un équilibre qui me permette enfin d'être moi dans la recherche d'une plénitude :

Carl Rogers dit : « Après ce que je viens de vous dire, vous se serez pas surpris d’apprendre aux autres de mes découvertes, à savoir qu’à mes yeux, l’expérience est l’autorité suprême. Ma propre expérience est la pierre de touche de toute validité. C’est à elle que je dois revenir sans cesse, pour m’approcher de plus en plus de la vérité que se développement graduellement en moi. Ni la Bible, ni les prophètes, ni Freud, li la recherche, ni les révélations émanant de Dieu ou des hommes ne sauraient prendre le pas sur mon expérience directe et personnelle »

Cela résume bien ce que je tends à faire désormais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Harpo le Mar 19 Juin 2012 - 10:02

Tout pareil, mais dans le sens inverse donc Wink

Entièrement d'accord, bien sur, sur l'expérience. D'ailleurs, il me semble que quand l'on est frappé ou touché par des écrits, que ce soit une œuvre scientifique, spirituelle, ou artistique (et j'englobe là dedans bien plus que les écrits, et bien plus que l'art), c'est souvent parce que cela nous renvoie à notre propre expérience, nous émeut ou nous permet tout à coup de mieux comprendre ce qui nous avait échappé avant. Cela met un sens à l'indicible, des mots à l'ineffable.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 10:50

Mjöllnir a écrit:@harpo et alchimiste

Merci à vous. Si vous saviez à quel point j'aspire à la sérénité ...

Merci a toi. ca me donne une approche supplémentaire à la définition du dynamisme de l'authenticité


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Mag le Mar 19 Juin 2012 - 11:27

Very Happy Voilà
Very Happy Je me régale à vous lire sur ce sujet !!!
Je me régale aussi à en suivre le développement...

Merci !
Mjöllnir Harpo alchimiste et tous les autres, quel orchestre !!

et maintenant le lien sur la cohérence cardiaque que j'ai posté peut se comprendre...
mon expérience en rapide :
Rogers : 1967 cours de psychologie par de Caseneuve à la Sorbonne juste mentionné avec un extrait en français qui à changé ma vie sur la congruence et son éducation justement, Jung juste mentionné comme un copain de Freud qui s'était fâché avec lui, les oeuvres des deux non traduites à l'époque...
J'ai lu chez les libraires ce que je pouvais notamment Laing un anti-psychiatre, et Reich et j'ai décidé que je n'étais pas folle que Freud était malade et que la psychologie c'était pas pour moi...

La cohérence cardiaque : 2004 ou 2006 tout de suite adoptée avec en même temps l'entraînement aux vertus du coeur et la respiration en 4 temps des Wingmakers les deux pour supporter une situation émotionnellement folle où mon intégrité m'avait entraînée...

Entre temps des études de psychogie jungienne et autres qui m'ont montré comment accepter les remous de mon inconscient voir les cycles dans une vie, les différences de fonctionnement entre les humains etc...

donc quand l'authenticité entraîne en face la violence le lien sur la cohérence cardiaque et la respiration quantique des vertus du coeur énergétique permet de conserver le cap dans la tempête émotionnelle...

On va y arriver les gentils l'authentiques à la faire couler cette source pour alimenter "le village"...
(référence à Jean de Florette et Manon des Sources et Pagnol...)

Je nous aime
clown
Long hug

Mag
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3588
Date d'inscription : 18/05/2012
Age : 70

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 12:11

Des mots à l’indicible,
Du sens à l’ineffable,
Les stances de l'incrédible :
Des vers dans une fable.

Des onguents sur la table.
La larme d'un cœur faillible,
Un soc en terre arable :
Des mots presque illisibles.

Des sons inavouables,
Un être accusable,
Une peur incoercible :
Une vie inapprouvable.

Un regard charitable,
Des actions corruptibles,
Un avenir contestable :
La mort d'un don sensible.

Quelle part d'acceptable
Faut-il que se dévide
Avant que d'être capable
De rester impavide ?




Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Invité le Mar 19 Juin 2012 - 12:18

@alcyonea et mag

Merci

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'ère mite âge ...

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:34


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 39 sur 40 Précédent  1 ... 21 ... 38, 39, 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum