frontière réalité /fantasme

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Jeu 10 Aoû 2017 - 19:33

BON ... voilà je me lance.
Mais c'est long, sans doute un peu chiant, sans doute un peu gnan gnan.

J'essaie de la faire courte. (raté !! ) bon courage à ceux qui en ont.....

il est prof (ben ouais le classique culcul), plus vieux (15 ans) - je suis infirmière (bouuuuuhhhh oui oui oui, super mega classique). Ca commence fort en loositude hein ?  Rolling Eyes

Bon. J'en ai marre de mon taf pas rêvé (fait car je ne savais pas quoi faire mais j'ai appris à l'aimer ce boulot, les gens, l'autre... c'est enrichissant - en fait - quand on y regarde de plus près  ) , j'ai envie d'avancer d'apprendre.

BON. Lui ? grand moche et méchant. Vous connaissez GRU le copains des mignons ? Bon, voilà.
Sauf que moi je le trouve Grand, charmant et perfectionniste.
Un jour il me parle de ma tenue à la soirée de noel qui m'allait a merveille. (costard pantalon rien de fou)
Je le fusille du regard.
il recule.
Il ne voulait pas m'offenser.

Lui le grand méchant :
J'adOOOre ça. Il fait peur, tout le monde le déteste. Je l'adore. J'ai pas peur. Sa présence me pousse à me dépasser : maitrise de moi, de mes gestes, de mon comportement. Bref.
Comme un papa.
Sa réputation : P.N ...... EH OUI ........ pour moi ...... pas P.N mais juste super malin et dans l'hyper contrôle de tout.

Ah oui, si si c'est là que ça commence.
J'essaie de me faire remarquer. Point 1. Je veux me faire respecter : la BASE. Je veux pas être mise dans le panier des dindes qui gravitent parfois (c'est pas gentil hein ? ben non, des fois je ne suis pas gentille) Les dindes chasseuses de toubibs je veux dire.
Moi , de base, j'les aime pas les toubibs (mais en vrai, uniquement car ils sont ce que je n'ai pas réussi à être).

Bon. Je me lance dans un boulot en interne, les maiLs de boulot commencent.

Je me lance dans un concours pour retourner à l'école. Il me pousse. Il me dit d'arrêter de penser que je suis débile sinon, il ne m'adresserait même pas la parole.

Les échanges au boulot, sont brefs, moi ils me fracassent à chaque fois.

J'apprends à être seule. JE me sépare. Je lâche tout. Je me casse chez papi, je vends mes meubles, je vis dans un truc pas isolé, j'ai froid en hiver et chaud en été. je rumine, je trébuche...

Les mails, j'ai plus de liberté pour m'exprimer il me réponds des petites flèches ... Pas des pics : mais des pistes de réflexion : pourquoi suis je impatiente ? la Paix ? la sérénité ? Qui suis je ? qui suis je vraiment ? Je lui écris des blablas il me répond par des questions existentielles.
Ca percute en moi d'une force, comme personne ne m'a jamais percutée. Et je percute, comme jamais. Je cogite.

le temps passe.
Je me défais de ma carapace (jamais de visu, de visu je suis en self contrôle ) dans les mails.

Je suis une personne bien. il est content de me connaître.
AH ? waouuuuh. Baume au coeur. Et si c'était vrai ?
Puis, le respect, avoué aussi.
Je rêvais de le rendre humain puis vient ses mots "je ne suis qu'un humain...."
Puis .. puis le temps passe... ca se calme, je lui propose une mise a distance car je flanche. De l'image de papa il devient vraiment  humain, j'ai envie de le toucher. il est réel ...Il a des mains, un corps et non plus juste un cerveau et une présence.
C'est dangereux. Je ne veux plus qu'il soit gentil avec moi.

Je me sens terriblement conne avec ça.
C'est pas grave, je n'ai pas honte finalement, c'est comme ça, je fini par l'accepter, parce que .. ça passera.

puis il revient, il veut des photos
Je me dis "putain il va me lâcher la grappe, laisses moi, tout le monde peut faire des photos"....
et puis, sourires, et regard dont un épisode très récent (y a 10 jours ) ou il se poste devant moi me fixe.
Je répond ????
il répond "ben je vous parle. ... avec le regard. vous ne savez pas lire?"
moi "non"... (je ne veux pas, et je lui dirai par mail, vois quelque chose que je ne voudrais voir ou qu 'il ai le temps d'en lire trop chez moi )

Je lui dis, cessez de me répondre ou je ne cesserai jamais.
Il répond.

... il se dit bassement humain, simple égoïste.
Je lui dis que pas de bol pour moi l égoïsme n'est pas un défaut et que ça ne me fera pas reculer.
Que ça doit être drôle pour lui, un jeu (chose que j ai déjà évoquée plusieurs fois), blabala
il répond, aucunement du jeu. Il le répète, je suis qqun de bien qu'il me fait confiance (il commence même à écrire des phrases - dernière nouveauté) et le respect. Toujours.

.....

pis encore une question où il répond et fini par "quand lâcherez vous affaire ?"
J'avais envie de répondre JAMAIS. tu ne sais pas ce que tu rates Sad Surprised Shocked Very Happy

j'ai répondu simplement que je "sens" quand des échanges peuvent être riches avec une personne vraie, mais que j sais aussi essayer un refus car vis en bonne  entente avec ma susceptibilité.

FIN

durée total de l histoire : 2 ans allons nous dire.

Dans 2 mois, je quitte le service pour reprendre une formation de 2 ans laquelle il prenait des nouvelles pendant les concours pour me dire "vous méritez d'aller plus loin".
Là...; il est en vacances, j'arrête le harcèlement.

Je crois, que il m'aime bien, vraiment, que je l'interroge, il ne peut pas s'empêcher quand on bosse (très rarement) ensemble de venir rôder par où je suis , sortir une vanne, me fusiller du regard pour finir par sourire. Venir avec ses photos lààààà qui me gonflent de faire.

J'attends la prochaine fois.

Je ne sais pas si, je fantasme ou lui prête des qualités qui n'existent pas. On a cette relation étrange que j arrive pas a définir.
J'ai une sensation d'alter ego (alter égoïste même).
quand je le voyais souvent j'avais une sensation d'effet miroir.

Je ne manque de rien, il ne comblerait rien chez moi car je suis droite dans mes bottes depuis un moment.
C'est juste que putain j'ai envie de le rencontrer PLUS, vraiment, de lui apporter autant qu'il m apporte, de lui montrer que à 52 balais il peut améliorer sa relation au monde extérieur qu'il trouve médiocre ..

Que mon brin de zinzin peut lui faire du bien. que ce soit une relation amicale simplement ou plus (bien sur que je rêve de plus).

Je découvre, que aimer c'est CA. Vouloir le partage.

Bref, ce vieux là, m'a servi de "révélateur" à moi même. Et rien que ça, c'est énorme.

MAIS ........ non j'ai pas envie de lâcher l'affaire.............; c'est mal ???
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par Miss aux yeux arc-en-ciel le Jeu 10 Aoû 2017 - 20:45

Ahhhhh...je souris.
Je n'ai peut-être pas tout compris. Mais l'essentiel est là. L'envie! En Vie.
Tant qu'il répond, tu peux continuer, tant que tu ne souffres pas, tu peux essayer...Cet homme est déjà pris non?
Il semble agir comme quelqu'un qui t'apprécies mais ne peux/ne veux pas aller plus loin, me trompe-je?
avatar
Miss aux yeux arc-en-ciel
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 210
Date d'inscription : 21/04/2016
Localisation : Fôrêt enchantée

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par Invité le Jeu 10 Aoû 2017 - 20:53

Je me suis abstenue de repondre au sujet du jeu.
Il semble qu'il ne s'agisse que d'un jeu?
Si tu es certaine de ne rien en attendre, joue oui.

Sinon pars en courant ( mais t'en n'as pas envie et puis je sais pas, c'est zarb les histoires parfois... une copine a vu la sienne avoir un dénouement surprenant le week-end dernier. J'aurais pas parié un seul euro sur ce truc)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par chuna56 le Jeu 10 Aoû 2017 - 21:14

Médecin, PN, Ptèt Z...
Il est gynéco ? ^^

Ah merde, je me suis trompée de fil Dent pétée


Plus sérieusement :
C'est mal.
ça serait mal pourquoi ? Pour lui ? Pour toi ?
T'en es où réellement de tes sentiments ? Tu le vis comment ?
J'ai tendance à penser qu'on fait les choses jusqu'à ce qu'on ne puisse plus. Il t'apporte quelque chose que t'as jamais eu avant, il te permet d'évoluer, si ton coeur tient... ma foi...
Tu te sens vivante, comme dit Miss Arc En Ciel.

Moi j'en ai marre de ce genre de situation sans issue, j'ai des envies autres (couple, sécurité, projets communs), alors je me barrerais. Difficilement probablement.

Mais si t'es pas pressée ?...


Spoiler:
HS : t'as pas pensé à reprendre médecine ?
J'ai rencontré récemment le cousin d'un pote qui a passé le concours de médecine après avoir travaillé quelques années en tant qu'infirmier. Il était en année sabbatique de médecine en train de travailler à nouveau en tant qu'infirmier. Il prend son temps.
Certes il est un peu plus jeune (il me semble qu'il a dit 27 ans ?) mais bon, pourquoi pas ?
avatar
chuna56
Rayures flamboyantes
Rayures flamboyantes

Messages : 5182
Date d'inscription : 31/12/2014
Age : 36
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Jeu 10 Aoû 2017 - 22:52

En fait je le vis plutôt bien. Au mieux je suis de super bonne humeur au pire je grogne une journée.
Le temps ... Ça fait un an que j'ai lancé l'attaque tranquillement.
L'issue en réalité de manière lucide je pense il n'en aura pas. Ça aura été une rencontre parmis d'autres qui m'aura apporté son petit bout de quelque chose.

Le temps ? Ben je suis bien seule, je n'ai eu que des relations pour combler une solitude que je ne supportais pas.... Et maintenant je vis bien. Je le vis bien. Et en fait, ni spécialement envie de me caser, car ça viendra quand ça viendra.ni besoin de plans culs pour vivre ( ça ne m'intéresse pas, mon énergie passe ailleurs).

De toute façon plutôt le côté vivre.
Le côté fuir? Je ne pense clairement pas avoir besoin ou si c'est un jeu ça reste respectueux dans les deux sens. Un jeu de séduction. Normal... Dans la séduction il y a du jeu ( sinon quel intérêt !?!? Pas drôle quoi).

Et oui, je parle de pervers narcissique car c'est aussi a la mode en ce moment ( autant que les zèbres non !?) et que étrangement des que quelqu'un a tendance a jouer un peu avec de l'humain on devient pervers. Des qu'on se fait larguer lâchement pervers ? Enfin les pervers on en bouffe à toutes les sauces.
Les zèbres aussi.
Les cons aussi non ?!
Ha. Oh eh ! Pas taper :-)


PS : médecine ?! Pour quoi faire !? Je n'ai même pas essayé, j'avais d'autres passe temps -- faire la fête et être amoureuse (....) de l'amour :-)
Et je suis plutôt bien où je suis au final.
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Jeu 10 Aoû 2017 - 22:55

Mais dans l'ensemble j'aime bien ces points de vue !
Vivre ouais. Y a peut être pas à chercher plus loin. En fait.
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par Invité le Jeu 10 Aoû 2017 - 23:06

Zenzile : zèbre et pn sont des choses ( mots informes) que je n'utilise jamais.
Il y a des perversions oui, narcissiques comme le sadique par exemple , ou des travers narcissiques ca oui ca me parle, des gens souffrant de syndrome d'abandon provoquant des failles ... bref oui , tput ca pour dire que c'est tellement imprécis que je ne l'emploie pas.

Sinon, c'est à la fois triste et gai ton truc pour moi. Vivre une aventure agreable en sachant par avance qu'elle va mourir . Tu vois cet aspect la , je ne le gère pas du tout. Je penserais sans cesse à la fin et ne saurais que la précipiter .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Ven 11 Aoû 2017 - 1:53

Je comprends ton point de vue sur les mots
J'avoue que je n'y connais pas grand chose, je m'intéresse au sujet depuis peu ( je fais partie des gens qui refusent les cases ...).
Quant à mon histoire ça m'a déjà rendue triste, je suis très divisée sur le sujet car il y a de l'amour c'est sur mais quoi comme ? ( de ma part car lui au final je n'en sais rien et je doute que ce soit partagé de la même façon) et on y vient l'amour le vrai ça reste quelque chose qu'on partage. Je ne crois pas en l'amour au sens unique.
Pourtant ... Tellement de choses ont changées dans ma vision des choses depuis...
Je me dis que peut être il est juste une porte vers la façon dont je vois les relations ... J ai vraiment vécu des trucs un peu pourris.. Et j'en ai marre.
Je crois que je l'idéalisme de trop et vois bien qu'il se rend humain pour ne pas que ça arrive... Il a eu une histoire avec une inf déjà ai service il y a des années qui lui a causé du tort du coup je peux comprendre aussi sa méfiance.
Et puis... Je ne suis pas une barbie côté critères physiques je ne dois pas être dans les clous c'est sur ...!! ( hé hé - ou pas hé hé en fait)
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Ven 11 Aoû 2017 - 8:06

Le truc "con" c'est qu'au départ c'était un "jeu" pour moi. Prise à mon propre piège était le risque .. et doucement, quelques amis me demandaient "mais tu veux quoi ? " Je ne savais pas, juste voir jusqu'où je pouvais aller ... Et, arrivât au bout du truc, je vais voir comment je vais vivre la "séparation" - qui constitue un GRAND chapitre de ma vie qui a été problématique.
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 7:59

bon bbahhh il est revenu de vacances, il y a eu une drôle d'interaction
Du coup comme à mon habitude j'ai envoyé un mail au petit matin en sortie de nuit pour lui proposer de boire un verre à l 'occasion
a quoi il a répondu "oui avec plaisir " et plus tard, face à mon empressement (pourquoi toujours aussi pressée etc impatiente d'ailleurs, c'est pénible) " nous attendrons si vous le voulez bien"

(je quitte le service fin du mois pour mon retour à école ... )

...
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par olivier77 le Lun 4 Sep 2017 - 12:34

Zenzile, de ce que je peux lire de ton histoire, tu t'amuses avec lui et ne le laisses pas entrer dans ta bulle.
C'est bien là à mon avis ou tu dois laisser la limite. Joue avec lui tant que tu voudras, mais ne le laisses pas te déborder, même si ça se voit, tu cherches à savoir jusqu'où tu peux aller avant qu'il trouve la faille (propre du PN mais tu le sais bien). Sauf que faire tester tes limites par un PN revient pour une banque à faire tester son coffre par un mafieux!
Sauf que, quand il y arrivera, tu ne t'en rendras pas compte et le loup sera dans la bergerie ou tout du moins dans ton terrier. Aussi intelligente que tu sois, ce sera dur... Ton corps te préviendra, mais tu ne l'écouteras pas.
Il te pousse vers une exacerbation de ton attention et de ton exigence envers toi, et lui, mais si il voulais arrêté, c'est bien parce qu'il n'a pas trouver la faille... maintenant, il reviens reposé des vacances, avec un plan: ta faiblesse est pour lui ta fragilité financière suite à l'arrêt de ton service et à la reprise des études... moment qu'il choisira certainement pour te proposer le plus que tu souhaites et t'amener dans son antre: bref partager le même toit!

Un conseil: fuit les PN, ou tu du moins, ne les laisse pas pénétrer ta sphère intime. Quand je dis ça, je ne parle pas du sexe qui fait parti du jeu.

A au fait, le sentiment d'alter égo que tu recherches à repérer dans tes post précédents, c'est pas plutôt dans le registre du jeu de la domination et du dominé (SM) que tu vas en trouver la compréhension?...
avatar
olivier77
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 36
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 13:30

hm....

Je m'amuse avec lui, certes, je ne le laisse pas entrer dans ma bulle.. ben..... un peu quand même c'est moi qui ouvre les portes, et me met parfois "à nu", mais c'est lui qui frappe pour voir à chaque fois que je la ferme pour voir si je peux ouvrir de nouveau ou pas.

Les finances. Point de point faible, je suis prise en charge par mon hôpital (conserve con mon salaire, études payées... ). En gros formation continue quoi.

Ma grande question est est ce qu'on est face a du PN ?? vraiment ? Je me pose la question, j'en doute MAIS il est vrai que .. je me sens un peu comme si on m'avait mis le mors aux dents. Et OUI, je cherche quelqu'un (depuis toujours) capable de gérer l'espèce de fauve indépendante (HYPER indépendante) que je suis cet en général j'ai tendance à phagocyter les gens ...(enfin, les 2 dernier en tout cas, je suis partie car les empêchaient de vivre une relation telle qu'il l'espéraient et me sentais un peu comme un dragon d'égoïsme)

Partager le même toit ??? On en est loin quand même, on en est encore au vouvoiement ... !!

Serait il possible que je sois aussi PN que lui ??? Parfois je me le demande, mais est il vraiment PN ? j'ai des doutes quand même.... J'ai eu du PN (enfin c'est comme ça qu' a été défini mon premier mec longue relation si on veut par un ancien ami a lui qui s'est fait bouffer et qui me disais que, j'étais trop forte pour lui d'un côté aussi folle de lui que je l'étais, j'ai une espèce de fierté que j protège à tout prix, même amoureuse comme une folle)

Et c'est là que, en ce moment le côté avancer et reculer m'arrange car dès que je n'ai plus de nouvelles (il laisse des "creux" entre chaque fois qu'on se voit, où nous n'avons plus aucun contact, où je m'attends alors à plus rien et c'est là que je suis désarçonnée par son comportement de visu où c'est chaque fois pire, finalement, pour moi quand même. Mais ça me laisse le temps de prendre l'air, de conserver ma lucidité.
suis je vraiment assez maline pour le rester ? On sait que les sentiments parfois ... ça fait grincer. Mon avantage ? Peut être les questions que je me pose depuis toujours sur ma propre fidélité, où quand je me sens en danger de quoi que ce soit, je me guéris dans les bras de quelqu'un "si besoin" (j'ai, on dira, un, deux, trois, plans d'amis améliorés ... dont un que je côtoie depuis 8 ans maintenant ) et donc me laisse toujours une marge de "pouvoir" aussi sur moi même, sur les autres ? (peut être ?)

Et la question SM dont tu parles , tiens tiens, voilà un sujet qui me pose question depuis ..... toujours (pour autant qu'on parle de relations amoureuse et de sexualité)
Mais de l'avis de beaucoup ( y compris ma mère.. ) , moi il faut me "dresser," il faut quelqu'un de fort en face de moi pour me "tenir" sinon je vole comme un petit oiseau sans jamais me poser, alors que... moi qui ai toujours pensé vouloir voler toute ma vie, j'attends celui qui saura me dompter en douceur.. pour me donner envie de rester...


avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 13:34

d'ailleurs l'échange a été le suivant donc je propose ed boire un verre à l occasion .
- oui avec plaisir,
- puis, je propose, une date, un moment. (genre décidée, et ravie aussi.. et de confirmer par SMS )
- ca ne va pas, désolé de me devoir (mais il répond par mail)
- bon ok, y aura t il un autre moment alors ? (genre, bon ok, mais je vais pas me tourner le doigt à t attendre 20 ans)
- vous aviez dit à l occasion ...
- je demande une raison (ben oui parce que bon, est ce a cause du boulot ? - le reste de sa vie, casé ou pas, à vrai dire je m'en tamponne)
- faut il toujours une raison a tout ..
je répond un peu sèche. "soit". puis quelques heures plus tard, mais que oui, j'attendrais alors ...

ca sent la guerre psychologique en tout cas c'est certain, MAIS j'adore ça...

En attendant ma libido dormante depuis des mois se réactivant , je me prépare à retourner vers les Plans culs en "attente" du coup histoire de m'occuper le corps sans trop m'occuper l'esprit.
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 13:37

zenzile a écrit:d'ailleurs l'échange a été le suivant donc je propose ed boire un verre à l occasion .
- oui avec plaisir,
- puis, je propose, une date, un moment. (genre décidée, et ravie  aussi..  et de confirmer par SMS )
- ca ne va pas, désolé de me devoir  (mais il répond par mail)
- bon ok, y aura t il un autre moment alors ? (genre, bon ok, mais je vais pas me tourner le doigt à t attendre 20 ans)
- vous aviez dit à l occasion ...
- je demande une raison (ben oui parce que bon, est ce a cause du boulot ? - le reste de sa vie, casé ou pas, à vrai dire je m'en tamponne)
- faut il toujours une raison a tout .. (là d'un coup je m'agace sérieusement, c'est quoi cette réponse à la con, très bien au final, Enerves moi, ça fait fendre la cristallisation, c'est ce que je veux et ce dont j'ai besoin pour rester forte, et toi, ça te colle un peu de te rendre compte que je suis certes gentiiiiille mais ... méfiance.... )
je répond un peu sèche. "soit". puis quelques heures plus tard, mais que oui, j'attendrais alors ...

ca sent la guerre psychologique en tout cas c'est certain, MAIS j'adore ça...

En attendant ma libido dormante depuis des mois se réactivant , je me prépare à retourner vers les Plans culs en "attente" du coup histoire de m'occuper le corps sans trop m'occuper l'esprit.
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par olivier77 le Lun 4 Sep 2017 - 15:20

Si tu adores, et que tu sais rester forte derrière ta carapace, alors c'est qu'il n'y a pas de problème! amuse donc toi avec lui, la partie d'échec parait intéressante.

Continue à donner des nouvelles de celle-ci sur le fil.
Pour ma part, j'ai de mauvaise expériences avec les manipulatrices. Puisque même si mon corps me dis de me barrer et que ça le fait à l'envers, mon cerveau me dit qu'il faut faire preuve d'empathie... Effet carpe quand il faut être requin! Bref, mon égo est loin d'être aussi développé que le tien! A cette chère éducation qui te coupe la confiance en toi par ce que tu n'es pas dans les cases!

Problème, j'ai des enfants en jeu alors, je ne peux pas renvoyer la vapeur comme je le souhaite car je ne veux pas de dégâts collatéraux.
Oup's, je diverge!

Bref, pas la bonne expérience pour donner mon avis, mais je peux toujours disserter sur un sujet que je n'ai pas vécu comme toi.
avatar
olivier77
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 36
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 15:32

ahhhh l'empathie ...
J'en ai ... mais comme j'ai beaucoup grandi ces derniers mois, (car depuis cette rencontre avec cette homme qui m'a poussée a prendre confiance en moi ... c'est là le truc qui coince dans le côté PN, à me dire que je méritais mieux que ce que je fais, que je ne suis pas inintéressante sinon il ne se prendrait pas la peine de m'adresser la parole etc .. )

Tu sais, le "PN" dans sa définition, je pense qu'il faut s'en méfier. Cela reste aussi de mon point de vue, une "excuse" facile quand on n'a pas su être fort dans une relation. De trouver une sorte d'excuse (en réalité je déteste toutes les excuses qui renvoient à autre chose que sa propre faiblesse à un moment donné)

Je ne suis pas un exemple de confiance en moi en général, mais cet homme là, m'a appris, vraiment, à m'élever un peu de côté là. Je suis l'une des rares qu'il avec qui il a toujours été sympa au boulot (il le dit lui même et a balancé ça a une externe l autre jour)et que je ne l'ai jamais déçu. Et au boulot avec lui, ça tient du miracle ...

J'ai dépeint un portait de lui dans des textes que j écris pour "moi". qui est très "cristallisation" mais ca ressemble à ça (qui peut permettre de comprendre pourquoi cette attirance) :

Qu’ai-je vu ? Qu’ai-je cru ? Qu’ai-je imaginé ?
Une enveloppe grande, impressionnante, fascinante. Un esprit froid, intimidant, intransigeant, impatient, parfois méprisant. Une volonté de perfection. J’ai vu un regard ininterprétable, défiant ou enchanteur. J’ai croisé un sourire joueur, taquin, parfois piquant, parfois rayonnant. J’en entendu une voix décidée, rassurante, bienveillante, parfois foudroyante et un rire communiquant. J’ai senti une présence tantôt aussi discrète que farouche. Un calme aussi doux et réconfortant que des colères froides et effrayantes. J’ai lu des mots aussi distants qu’essentiels.


du haut de mes 36 ans célibataire et sans enfants, j'avoue que je n'ai pas de réelle barrière dans ma vie et me laisse une marge de conneries Rolling Eyes Very Happy

tu me fais penser à Mon meilleur ami, dans toute sa zebritude qui me dit méfiance du PN aussi ... mon meilleur ami qui est un grand sensible... que je suis aussi mais du fait de mon métier sans doute et de la vie que j'ai eu, je suis très très endurcie. J'ai une carapace de fer qui peut me protéger, mais j'ai envie de fendre l'armure et trouver quelqu'un à qui je peux me dévoiler et qui acceptera aussi de me voir comme quelqu'un avec des faiblesses, car j'en ai marre de me faire traiter d'OURS.

L'empathie... point trop n'en faut . L'égoisme peut être salvateur (discussion que j'ai eu avec cet homme aussi qui avouait l'être, et je lui ai répondu que pour moi c'est une qualité qu'un défaut, et s'avouer comme bassement humain de sa part relève pour moi aussi d'une qualité. parce que au taf son surnom c'est "DIEU" car tout le monde le voit comme hautain, méprisant, et avec un ego surdimensionné... mais pas moi. Je l'ai rendu humain, et EGAL à moi...
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 15:32

(mais parce qu 'il a bien voulu sans doute aussi se mettre à ma hauteur ou me m'élever à la sienne, je ne sais pas )
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 15:38

olivier77 a écrit: A cette chère éducation qui te coupe la confiance en toi par ce que tu n'es pas dans les cases!

as tu vu mon avatar ? regardes le bien ...
Prends ton propre chemin, penses à TOI avant tout, c'est vrai, quand on est bien dans ses pompes, le monde s'ouvre.
Perso je suis mieux pieds nus ..

Nous méritons tous d'être heureux, ou de toucher le bonheur, qui je crois est fugace et ne consiste qu'en de rares instants. Le bonheur est un peu utopique et disons le .. CHIANT .
Nous sommes (je suis en tout cas) une torturée qui a acceptée d'aimer l'être. mais cela ne m'empêche plus de bien vivre, de rire, d'être joyeuse, d'exprimer ma folie, et d'être triste aussi parfois, accepter ses émotions, les regarder en prenant de la distance, apprendre à savoir quoi en faire, pourquoi elles sont là ... peut aider à ouvrir des portes.

ne jamais oublier qu'on vit pour soi et non pour les autres (je sais de quoi je parle, dans mon métier, c'est la question de tous les jours, je soigne... qui ? quoi ? pourquoi ? quel est mon pouvoir ? quel est le leur ? qu'est ce que je suis en mesure de leur donner ? quelles sont mes limites ? bref, c'est sans fin .... )
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par poupée BB le Lun 4 Sep 2017 - 19:40

Un homme qui te fascine, que tu admire, qui hante toutes tes pensées, un homme inaccessible, un homme que tu désire....
avatar
poupée BB
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1055
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 51
Localisation : picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 19:56

Drôle ... j'avais cette citation collée sur mon frigo pendant un temps !!!
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par olivier77 le Lun 4 Sep 2017 - 20:36

zenzile a écrit:mais cet homme là, m'a appris, vraiment, à m'élever un peu de côté là. Je suis l'une des rares qu'il avec qui il a toujours été sympa au boulot (il le dit lui même et a balancé ça a une externe l autre jour)et que je ne l'ai jamais déçu. Et au boulot avec lui, ça tient du miracle

La première fois que tu l'as écrit, je croyais à une faute de frappe car pour moi pas cohérent avec le PN.
Est il vraiment diagnostiqué PN? Pour moi, ta description me fait penser surtout à une personne très exigeante pour elle et les autres et peux encline à autoriser l'erreur. Hors autant je vois le problème à tester sa carapace avec quelqu'un qui cherche à te détruire par les sentiments, autant je vois pas le problème à être exigeant avec soi même... Et peu être un peu moins avec les autres. En clair, est-il vraiment PN, ou est-ce ton fantasme pour élever l'enjeu?

Ton avatar est en effet parlant, j'ai toujours aimé les chemin de traverse, avec un vue panoramique sur la vallée fréquentée par la foule!

poupée BB a écrit:Un homme qui te fascine, que tu admire, qui hante toutes tes pensées, un homme inaccessible, un homme que tu désire....

Ta citation me parle, c'est ce que j'ai fait avec ma femme il y a 10 ans (je la connaissais depuis déjà 11 ans...) et c'est la plus grosse connerie que j'ai faite.
J'ai fantasmé une relation amoureuse ou elle ne souhaitez que tirer parti de mes capacités pour résoudre ses problème: résultat, une procédure de divorce en cours et 2 enfants que je ne veux lâcher /laisser pour rien au monde. Mais je pense que diverger sur mon cas vas nous éloigner un peu du fil de discussion!
avatar
olivier77
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 36
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 22:09

Tu peux diverger sans aucun soucis apres tout nous sommes là pour l'échange non ?

En réalité moi je ne le considère pas comme PN ... justement ! Mais d'autres oui, car un peu coureur à ses heures et charmeur malgré tout et evidemment très joueur... ca énerve.
La case PN est facile c'est ce que je soulignais ... moi je n'y crois pas.

Ton cas n'est peut être pas inintéressant !! as tu attendu cette femme aussi longtemps ? 11 ans ???
Profiter de ta situation c'est à dire ? Financière tu veux dire ?
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 22:10

Ah pardon j'ai mal lu.
Profiter de tes capacités ! C'est different
Bref... tu as servi de pansement ...? Et maintenant elle n'a plus besoin de toi c'est ca ...?
avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par olivier77 le Lun 4 Sep 2017 - 22:38

Je t'invite à trouver la définition d'un pervers narcissique sur internet, et de la comparait avec les adjectif que tu emploie pour ton homme... trouves tu une différence?
Maintenant, recherche les mots chefs, exigence, être aimé de ses subordonnées, recherche de l'excellence... mais je peux me tromper!

Pour ma femme, je ne l'ai pas attendu, j'ai fantasmé que les signaux quand j'étais jeune était clairement perceptible par elle et qu'elle jouait al fille imprenable. Sauf que j'ai état infoutu de comprendre le lien social et les vrais signes: j'ai raté le coche par mon comportement inadapté et elle est resté dans ma constellation pendant mes études, du lycée à la fin de mon premier boulot. En clair, elle était serveuse dans la vrai vie active et moi je faisais mes études avec elle en soupape de chouille plutôt que de trainer avec les autres que je fréquenté par besoin scolaire.
Puis, vient ma seule relation sérieuse avec une fille (soit une relation de plus de 2 semaines) qui à duré trop peu. C'était une vie à 200 à l'heure! erreur, puisque la première fois pour moi, je n'ai pas su que ça aurait du être la dernière. Ma femme actuelle à envié la situation, à voulu être à la place de l'autre, ce qu'elle a réussi à faire en me convaincant qu'elle pouvais aussi m'aimer: facile quand on se connait depuis longtemps)
J'ai été trop con! maintenant, mon ex a disparu: je coupe toujours les écoutilles de façon brutale sans laisser aucun son ou image: les fondations ne se réparent pas, elles se démolissent et se refondent plus bas!
Et ma femme se désintègre au frottement de l'air depuis que l'on ai ensemble et la naissance des enfants: avant, inconsciemment j'ai mis le pied sur le frein et me suis fait vampirisé mon énergie, maintenant, je reprends le régime de croisière et compte bien y embarquer mes enfants pour vivre de façon différente si il le faut, et pour ça je sens au moins mon fils demandeur!

(putain, je pense qu'après m'être lancé sur ce fils sans rien avoir écrit avant, je vais pas dormir ce soir! ça fait du bien d'écrire sas retenu, mais ça ouvre aussi la réflexion et les envies!)
avatar
olivier77
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 19
Date d'inscription : 17/08/2017
Age : 36
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par zenzile le Lun 4 Sep 2017 - 22:59

J'ai lu un bouquin sur les PN que m'a conseillé mon ami, j'avoue que... bof... il est bien trop positif avec moi en tout cas.
On dit souvent que on se " reconnaît " parfois dans l'autre. J'ai eu cet effet miroir très fort à un moment de me dire voilà quelqu'un d'aussi intransigeant que moi ... enfin intransigeante, c est une hyperbole mais un peu le retour j'ai er la façon dont je l'interprète ( ours, psychorigide pour certains, emmurée, carapace de malade, trop dure avec moi meme - donc avec les autres, des attentes des gens improbables etc... )
Je me sens parfois manipulatrice mais essentiellement dans un but précis ( genre au boulot, observer, s'adapter, je trouve un il y a un côté manipulateur pour obtenir ce qu'on veut et ca, c'est ce que je perçois chez lui AUSsI )

Tout dépend si on pense que la manipulation est forcément narcissique ou ... si c'est une forme d'adaptation AUSsI ...( eh oui je retourne la chose a l'inverse )

Lors toi, typique la bonne copine qui fait une crise de jalousie parce que d'un coup l'ami qu'on pensait éternel risque de partir vers d'autres horizons.
C'est triste, un peu égoïste ( dans le mauvais sens du terme ) ... surtout de faire fausse toute jusqu aux enfants. C'est le genre de trucs qui m'a toujours fait horriblement peur

Par contre je suis contente que tu en parles au final... parler et exprimer du moins les choses sont un premier pa en général pour aller vers le mieux.

!!!

avatar
zenzile
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 44
Date d'inscription : 09/08/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: frontière réalité /fantasme

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum