Les soucis en tout genre, en parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les soucis en tout genre, en parler

Message par MissJeanne le Dim 23 Juil 2017 - 18:43

Bonjour, j'avais longtemps hésité à venir vous parler de ces soucis et aujourd'hui je me lance. Ce post risque d'être un micmac de petits soucis ou plus grands, qui sont tous liés finalement et qui forment un grand tout fatiguant. J'ai toujours douté de tout et principalement de moi, et aujourd'hui je viens vous parler d'un problème que j'ai avec les gens. Je ne comprend pas les codes sociaux, ils m'échappent complètement, je n'arrive pas à les saisir et les appliqués correctement. Ce qu'il fait que je fais soit des énormes boulettes car je fais les choses de travers en essayant de faire comme les autres, soit j'ai l'ait très bizarre et maladroite. De plus quand je parle avec des gens, je ressens toujours un énorme malaise et du stress et je pense que je dois le transmettre, car au final, les amitiés sont très difficile pour moi, je met plusieurs années pour réussir à parler avec la plupart des gens. Il n'y a que de très rares cas où c'est immédiat et du coup j'ose plus et ça se passe bien.
Mais je suis un peu fatiguée d'avoir toujours l'air gauche, de ne jamais réussir à parler ou de le faire mal, car du coup les gens ne viennent pas me parler car je suis trop différente pour eux. Et même si j'essaye vraiment je n'arrive pas à m'adapter à eux. Mon frère qui est HP mais plus haut que moi y arrive bien, il arrive à capter ces codes et les appliquer même si il n'est pas d'accord avec et du coup il arrive à se faire des amis même très différent de lui, et moi je n'y arrive pas. Et ce n'est pas qu'en face à face, même pas sms, ou messages sur internet je ressens toujours la même chose et ça m'angoisse.
Petite, j'ai changé d'écoles tout les deux ans environs, donc je n'ai jamais vraiment eu le temps de me faire des amis, et plus la différence s'accentuée, plus j'étais embêtée et plus le gouffre devenait immense. Pendant des années j'ai arrêté de parler complètement aux autres et même si ça va mieux aujourd'hui j'ai toujours du mal à parler.
Je souffre du syndrome d'angoisse permanente et le stress me cause beaucoup de problèmes, de la spasmophilie, de l’urticaire, l’absence de confiance en soi, j'essaye de travailler là dessus grâce à l'équitation. Ça m'aide bien, mais je pense avoir besoin d'en parler. J'aimerais bien pouvoir parler et être avec des gens sans avoir l'air d'être la planète Lune sur Mars.
J'aimerais avoir vos avis, vos témoignages, si vous avez des soucis similaire, si ça va mieux pour vous ou non.
Désolé si ça paraît peut-être un peu brouillon.
Merci
avatar
MissJeanne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par PowerMegaZord le Dim 23 Juil 2017 - 20:15

Bonjour,

Je te comprends au niveau de ce que tu dis à propos des codes sociaux. Confronté au même problème que toi, plus jeune j'ai essayé de m'adapter. Des résultats concluants sur le papier car beaucoup "d'amis" mais je n'étais pas moi-même, j'étais devenu mon faux-self.

Finalement, j'en ai eu marre de constamment m'abrutir (car oui suivre le groupe c'est s'abrutir) et j'ai purgé ce trop plein de relations superficielles et je suis revenu à une vie plus calme avec beaucoup moins d'amis mais plus d"authenticité et j'en suis plus heureux.
Je me sers parfois de l'humour pour m'opposer aux codes sociaux et ça me permet de dire ce que je pense sans attaquer directement le groupe qui pense que je plaisante alors que je dis vraiment ce que je pense. J'ai changé d'approche aussi. Au lieu de dire cash: non ça m'intéresse pas de venir à ta soirée de merde remplie de cons, je dis simplement, non je suis un peu introverti et je pense pas que je me sentirai à l'aise à ta soirée mais je te souhaite de bien t'y amuser.

Alors un conseil cherche pas à te faire un max d'amis. Cherche plutôt à être ta propre meilleure amie.
Fais tout ce que tu peux pour devenir la meilleure version de toi même. Développe tes passions, tu aimes le cheval c'est bien mais trouve en d'autres. Le reste viendra tout seul ensuite.

Et le plus important, lorsque tu t'opposes à une idée au lieu de dire d'emblée, moi j'aime pas, dis plutôt que tu aimes le contraire. Sois positive et utilise des phrases affirmatives, pas négatives. Tu ne transmettras plus ces mauvaises ondes et ce stress.

Par exemple Roger va venir te sortir les résultats du Foot de la veille et tu t'en pètes un rein. Le plus logique serait de lui dire mais bon ça marche pas comme ça chez les normopensants. Sans même dire que le foot c'est pas ton truc dis plutôt, moi j'adore l'équitation tu as les résultats du tiercé sinon?. Avec un peu de chance tu t'en feras un ami et plus tard tu pourras lui dire sèchement que tu trouve que le foot c'est de la merde mais bizarrement il ne se vexera pas à ce moment là.

Il faut se sacrifier un peu au début et tomber dans tous ce qu'on déteste, dans l"hypocrisie. Les gens ne sont irrationnellement pas dérangés par l'hypocrisie.

Le but est de ne pas froisser l’ego et ensuite une fois l'amitié établie, tu es plus libre d'imposer tes pensées.
Question de timing en fait, c'est un peu de la stratégie.

Bonne chance. Essaie une semaine et dis moi ce que ça donne.

PS j'aime le cheval aussi....avec des frites Smile

avatar
PowerMegaZord
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 100
Date d'inscription : 21/07/2017
Age : 27
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par MissJeanne le Dim 23 Juil 2017 - 22:23

C'est ce que j'essaye de faire depuis un an, je faisais trop semblant alors j'ai dis stop et j'ai commencé à essayé à être heureuse avec moi même avant d'essayer de l'être avec les autres et j'ai de bons résultats. Mais j'ai parfois des moments de doutes, de bas et de démoralisation mais ça passe toujours.

J'ai conscience d'être quelqu'un d'assez négatif, je travaille au quotidien sur ça ( heureusement mon ami l'est bien plus que moi et il est très solitaire aussi, nous sommes seuls ensembles ).

Je n'oserai jamais dire à quelqu'un que je n'aime pas ce qu'il aime, j'aurai beaucoup trop peur de blesser, je vais essayer, mais je pense que c'est cette histoire de timing qu'il me manque encore ( et savoir quoi dire aussi ). Quand je parle avec quelqu'un je ne parle jamais de moi toujours des autres, je pose des questions etc, mais peut-être que ce n'est pas la bonne approche.

J'essayerai si je vois des gens, on verra bien ahaha.

Moi je les aime vivant et libres, d'ailleurs j'ai beaucoup d'autres passions mais disons que celle-ci est celle qui compose ma vie.
avatar
MissJeanne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par jolindien le Lun 24 Juil 2017 - 7:51

Dans le partage on doit se mettre au niveau de l'autre, accepter ce qu'il est (ce n'est pas être d'accord c'est respecter qu'il soit égal à lui-même...), sans oublier ce que l'on est.
Ensuite le lien peut s'établir, un être humain se réalise dans le lien.
Et effectivement on ne change que soi (une fois sortie de l'illusion de l'égo), changer pour un qui, un quoi?
Changer pour être soi. Moi aussi je rigole quand je parle ainsi, mais je crois que je suis très sérieux.
Le qui c'est un ne pas être, le quoi c'est un être.
Se tourner vers ce quoi, ce pourquoi, parcourir le cercle, son cercle, changer d'échelle (l'infiniment petit ressemble à l'infiniment grand), faire le lien, changer de cercle, revenir à un ancien cercle mais avec une autre échelle, un autre niveau de perception, de conscience...
Ainsi on devient ce qu'on était pas, soi, et plus on avance en soi, plus la souffrance s'étiole.
La peur s'efface peu à peu car elle se nourrit des faux semblants de la personnalité.

J'ai souffert avant de cette séparation avec le monde des hommes, j'étais juste scindé en deux. Ce que j'étais, et l'image de ce que j'étais (mon reflet dans l'extérieur, cad les autres à cette époque).
Ce n'est pas immuable.


Dernière édition par jolindien le Lun 24 Juil 2017 - 9:14, édité 1 fois

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1220
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par Sherryn le Lun 24 Juil 2017 - 9:04

Tu as déjà essayé de creuser du côté d'Asperger et tout ça ?
avatar
Sherryn
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 117
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 30
Localisation : Lausanne, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par jolindien le Lun 24 Juil 2017 - 9:18

Etre sans filtre c'est éprouvant, on subit les autres du coup.
Un être doué d'une si grande sensibilité à l'intérieur, mais qui a du mal à faire le lien avec l'extérieur.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1220
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par MissJeanne le Lun 24 Juil 2017 - 10:37

En terme de respect, c'est l'une des très nombreuses valeurs très fortes avec lesquelles j'ai grandi, je respecte toujours l'autre sauf si il me manque trop de respect depuis trop longtemps. Même si les personnes sont mon opposé total je regarde toujours le positif, mais disons que ce lien n'arrive pas à s'établir, même si je comprend plus ou moins ce que je suis censée faire en théorie, mais l'appliqué est très difficile. Les seuls avec qui j'arrive à me lié sont la plupart des HP ou des gens de grande timidité car ils arrivent à peu près à comprendre ma réticence même si elle n'est pas pour les même raisons.
Une fois ce lien établi je ne me cache pas, je suis moi dans toute ma bizarrerie et parfois exubérances et joies très fortes pour certains sujets, mais c'est ce premier pas qui me semble si difficile.
Pendant des années je me suis adaptée à l'autre et très vite ça coinçait car je ne pouvais pas seulement que copier, car on se rendait vite compte des incohérences, il fallait que je sois moi. Mais j'avais l'impression d'être une grande toile vide car je n'avais jamais vécu que par les autres. J'ai passé un an à me chercher vraiment et ça m'a fait du bien. Récemment je commence les recherches sur l'Asperger en effet et je pense faire le test parce que ça correspond pas mal, au moins pour placer des mots sur un ressenti et peut être me rendre confiance en moi même.
L'autre soucis c'est que les gens n'ont pas conscience de l'impact qu'ils peuvent avoir sur moi, malgré les années et les soucis à cause des autres ( harcèlement physique et moral, rejet total ) ma carapace est très fine et même des mots simples qui n'ont pas de mauvaises intention vont me perturber pendant des jours, des semaines des mois et abîmé le peu de lien que j'avais réussi à établir, car ces mots m'auront blessé et je serai vite retourné dans mon mutisme.

J'ai la sensation d'avoir beaucoup de lien avec l'extérieur, mais pas avec les humains.
L'avantage avec les animaux, c'est que l'on a pas vraiment besoin de parler, tout passe par l'observation de leur langage du corps et apprendre à leur donner le sien. Il n'y a pas de faux et de semblant, pas d'hypocrisie. Depuis mon enfance j'ai toujours été très proche d'eux, mais si loin des hommes. J'ai pensé ne pas les aimer pendant des années, mais ce n'est pas ça, c'est que je m'en veux de ne pas réussir à les comprendre.
Ici je vous parle, mais si vous étiez en face de moi, à moins que vous fassiez le premier pas vers moi, je ne parlerai pas. Car ma gorge serait bloquée, que je serai malaise et que je finirai par m'isoler pour que ce soit plus simple.
avatar
MissJeanne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par jolindien le Lun 24 Juil 2017 - 19:01

Oui il se pourrait que cela soit la sensibilité d'une asperger que tu exprimes dans ton post.
La société n'est pas adaptée aux hp, encore moins au hp asperger.
Et bien sûr cela sera à toi de t'adapter.
Disons qu'au niveau de la sensibilité je me rapproche d'un asperger (hyperacousie, sensibilité aux odeurs, goût, lumière, le toucher aussi...).
Aujourd'hui je ne subis presque plus l'aspect "énergétique" de l'environnement extérieur, l'émotion de l'autre, les lieux avec de nombreuses personnes...
Si je devais le dire en quelques mots; réunir ses parties pour ne plus souffrir (de la séparation).
Alors il devient simple quand on sent une émotion négative nous envahir de la laisser à l'extérieur de nous.
De même quand on génère soi même une émotion négative, de vite s'en rendre compte et de l'évacuer, de ne pas la laisser nous posséder en quelques sorte.
L'esprit, la conscience peuvent beaucoup, il faut se pencher sur soi, avec douceur, tolérance, patience.

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1220
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par MissJeanne le Lun 24 Juil 2017 - 19:22

Je saisi ton idée mais comment l'appliquer ? Ca peut être intéressant de travailler là dessus mais j'ai du mal à comprendre comment veux-tu que je le mette en pratique. Parfois je ressens les choses comme si j'allais me noyer dedans, et si j'essaye de me détacher de ces émotions négatives, même les positives s'en vont et j'ai l'impression de vivre dans un bocal et je n'aime pas. Alors comment détacher le négatif en gardant le positif
avatar
MissJeanne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par Sylphide le Lun 24 Juil 2017 - 19:42

Coucou

Moi aussi je suis gauche dans mes relations, "awkward" souvent, mais à une époque à cela se sont ajoutés d'autres facteurs et je souffrais d'anxiété généralisée. Problèmes d'intestins, tremblements parfois, toxicomanie, et surtout trop d'émotions tout le temps. Impossible de faire le tri dans ces conditions.

En ce qui me concerne les choses sont allées mieux en commençant par soigner l'angoisse, et pour ça, c'est un médecin généraliste qui m'a aidé. Le psy non. Maintenant je suis toujours awkward mais je peux naviguer, tant pis si des fois il y a des conversations ratées, des gens qui se vexent, des jobs qui me filent sous le nez. Ce qui empèche de vivre c'est de mal se connaître et de ne pas savoir comment se prendre en main, il me semble.

Je n'en dis pas plus de peur d'etre hors sujet, si ma réaction te dis quelque chose tu peux me joindre par mp.
avatar
Sylphide
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 93
Date d'inscription : 30/09/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par MissJeanne le Lun 24 Juil 2017 - 19:47

je t'envois un mp, j'ai aussi des syndromes lié aux stress qui n'aident pas vraiment et qui rajoute au soucis.
avatar
MissJeanne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par jolindien le Lun 24 Juil 2017 - 19:54

La perception duelle (positif, négatif) est une perception mentale,
Ce n'est pas aussi simple que de se détacher de l'un ou de l'autre.
Accéder à une conscience de soi et du reste plus vaste et un travail qui doit se faire sur tout les plans de la vie.
Je pense que cela nécessite d'aller voir du coté des religions, des spiritualités, de différents courants (sans juger au premier abord), comprendre comment se conçoit l'humain, sa profondeur, son intégration dans l'ensemble.
Je ne parle pas de pratiquer une religion, je ne suis pas religieux, n'être d'aucunes religions sinon de toutes..
Voir les liens entre les différentes conceptions proposées.
...
La pratique: dans les expérience vécues (même celles qui ont l'air inutiles) essayer de mieux se comprendre, trouver le lien entre l'expérience et nous,
faire le lien, chaque chose se reflète dans toute chose, un monde fractal.
.
Laisser pour un temps le mental et ses jugements de valeur, se laisser guider (en partie) par son ressenti, intuition.


En fait telle pratique ou telle autre ne sert à rien prise toute seule. C'est le lien avec le reste qui importe, peut-être même que cela importe plus.
Un petit progrès dans un domaine, essayer de l'appliquer ailleurs. Alors chaque chose devient plus simple.
Un peu moins de doute, de peur, plus de compréhension de soi, de confiance, une sensibilité que l'on subit moins.

Avoir de la connaissance dans différents domaines, s'ouvrir à d'autres perspectives de l'existence.
Et si on est dans le vrai on fait de meilleurs choix, on s'allège de la souffrance inutile, nos actions sont donc plus cohérentes...ainsi de suite, le cercle peut se faire vertueux.

A toi de voir si tu veux développer,
on a toujours le choix.


Dernière édition par jolindien le Mar 25 Juil 2017 - 9:04, édité 4 fois

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1220
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par jolindien le Lun 24 Juil 2017 - 19:55

Ok pour le mp, je verrais plus tard.
édit: Au fait 10 messages nécessaires pour pouvoir envoyer des mp

jolindien
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 1220
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par ISIS75 le Sam 5 Aoû 2017 - 2:31

@power, si tu aimes les autres viandes, tu manges dejà du cheval sans le savoir :
http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/2017/01/des-centaines-de-juments-gestantes-harnachees-a-des-machines-qui-leur-pompent-le-sang.html
@missjeanne : tu devrais ptetre focaliser sur les gens avec qui ça se passe bien Wink
les arts martiaux, c'est pas mal aussi Wink
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par -Benoit- le Sam 5 Aoû 2017 - 3:37

Plus tu passe du temps à cogiter, plus tu trouvera de réponses.
A condition que ce temps se répartisse uniformément :
1/4 = cogiter , faire marcher le petit vélo dans la tête
2/4 = taper des mots clés sur internet pour trouver la connaissance , donc l'outil nécessaire pour réparer.
3/4 = Passer à l'action
4/4 = comme tu aimes ça, cogites Wink

Se dire qu'à chaque fois qu'on va avoir l'air d'un allien, on marque un point, parce que ça nous rend plus solide. Prends le pour un jeu.
Laisse toi aller. Laisses toi faire. Laisse la vie t'échapper . Laisse les codes sociaux t'échapper. Quand tu fais une boulette, c'est ton choix (inconscient, non controlé) de "tout prendre dans la face", ou alors de le prendre cool.

Mes parents m'ont toujours dit d'avoir confiance en moi et d'envoyer balader les enfants qui se moquaient de moi à l'école. Mais en vain. Je ne pouvais pas juste écouter les conseils à la lettre. Il fallait que je comprenne pourquoi, et surtout comment le faire.

C'est ta curiosité qui te sortira de là. cat
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 896
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par MissJeanne le Lun 7 Aoû 2017 - 13:46

Désolé j'ai été un peu absente ces derniers jours, ma vie a connu un grand bouleversement que j'ai du mal à gérer émotionnellement parlant pour l'instant.
C'est ce que je fais, mais parfois quand il n'y a personne avec qui ça se passe bien dans certains endroits, c'est difficile. Et je suis fatiguée de fuir des endroits à cause de ça.
Je pense beaucoup que le seul endroit où je ne me sentirai jamais bien c'est celui que je vais me créer, mais j'ai peur, peur de ne pas réussir, peur de me tromper, de prendre une mauvaise direction, de baisser les bras, de ne plus avoir la force de continuer à me battre.
Je cogite je cogite, j'ai trop cogiter ces derniers temps, j'ai voulu allez trop vite, forcer les esprits, forcer le destin et je ne retombe pas sur mes pattes, je retombe mal, et pour l'instant je dois me retrouver seule pour réfléchir, essayer de trouver une solution pour mieux avancer après. Peut-être du temps aussi pour éventuellement pleurer et réaliser, de mettre mes erreurs et mes peines à la bonne place dans mon coeur pour les transformer encore une fois en force, pour être moi même forte, face à tout.
avatar
MissJeanne
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 13
Date d'inscription : 15/06/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par ISIS75 le Lun 7 Aoû 2017 - 15:30

y'a bien une ou deux personnes à qui tu peux t'accrocher, non, dans chaque groupe ? Perso, quand j'ai vraiment personne, c'est les animaux et les études. Es-tu suivie ou as-tu été suivie, sinon ? remarque, je me dis ça se trouve, il te faudrait juste une sorte de coach. Car je n'ai pas lu toutes tes interventions, j'ai pas pu beaucoup te cerner, du coup (je ne suis traîne pas trop sur le forum). Es-tu testée ? As-u des dys ? Je ne vois pas grand chose sur ta fiche (profil) qui pourrait m'aider à mieux te connaître. Je ne suis pas allée voir les stat comme je vois que tu n'as posté que 10 messages...
avatar
ISIS75
Rayures indélébiles
Rayures indélébiles

Messages : 2505
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par pedmon le Lun 23 Oct 2017 - 0:19

je comprend tout à fait ce sentiment de solitude qui vous pèse non seulement vous vivez une angoisse permanent qui vous paralyse concernant les relations sociales et aussi qui vous bloqué peut que je peux vous aidez vous pouvez peut-être me parler une supposition claire qui pourrait peut être vous intéresser. peut-être devrions nous former un groupe entre nous qu'en dites vous? Par la même aucasion je vies un enfer comme si lucifer m'avait supprimé toutes mes chances de devenir amis avec qui que se soit surtout que je vies une situation qui ne m'arrange pas mon état de déprime constant. Car moi si j'avais des amis c'esrt uniquement grâce à l'école où mon âge ou l'école où des activités et en plus je ne me sens pas l'aise dans se groupe j'ai besoin d'un amis qui pourrait me comprendre ressentir quelque chose je me sens un peut dans se que vous dites peut pourrait faire une activité avec des personnes zèbres comme nous peut-être ou alors je peut peut-être vous aider

pedmon
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 45
Date d'inscription : 02/10/2017
Age : 19
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par Souffledautomne le Lun 30 Oct 2017 - 20:38

Bonsoir,


Vu que cette page parle des soucis en tout genre je me permets de poster mon message ici.
Alors je voudrais avoir votre avis/opinions et toutes vos plus grandes pensées sincères.
Je vais vous donner des commentaires reçus durant mes deux dernières années de lycée (Bac Littéraire).


- Français en Première : "Des difficultés et beaucoup de fragilité à l'écrit dans l'analyse et la réflexion. Beaucoup de bonne volonté et de sérieux toutefois".
- Cette même année, cette fois-ci en littérature étrangère en langue étrangère (Anglais) : "Du travail mais la compréhension est trop générale voire erronée. Peu d'accès au sens".
- Maintenant pour la même année de première en histoire-géographie : "Des fragilités. Élève sérieuse toutefois".
- Même année en sciences : "Ensemble correct. Beaucoup de sérieux".
- Première toujours : En Italien "Un travail sérieux tout au long de l'année a permis à ... d'obtenir des résultats très satisfaisants".
- Même année à nouveau : Anglais "Beaucoup de sérieux et de travail mais les problèmes de repérage et de compréhension restent très importants".
- Même année. Italien de spécialité "Élève très sérieuse et travailleuse. Très motivée par la discipline elle a travaillé et progresser avec rigueur".


- ICI année de TERMINALE : Sport "Niveau satisfaisant. Très discrète et sérieuse".
- Même année : Littérature " Résultats timide MAIS des progrès tout au long de l'année grâce à un travail très sérieux".
- LELE Anglais "Élève méritante car n'a pas suivi l'enseignement en première. Très bon ensemble".
- Histoire-Géographie " Ensemble bon. Un travail très sérieux".
- Philosophie "Travail sérieux et régulier. Ensemble satisfaisant".
- Anglais même année "Travail et implication très assidus, une bonne progression tout au long de l'année. Très bon travail".
- Italien pour la même année "Un travail très sérieux, de la constance dans les efforts et des progrès. Ensemble satisfaisant".


Que pensez-vous très sincèrement de mon profil scolaire ?
Je suis en ce jour étudiante à l'université mais je me pose des questions comme ça par moment.
J'aimerais par ce message recueillir quelques avis, etc.



Merci à vous ! À bientôt.
avatar
Souffledautomne
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par -Benoit- le Mar 31 Oct 2017 - 8:27

Bon sang !
Les évaluations montrent que tu es une battante.
Comment fais tu pour arriver à y voir quoi que ce soit de négatif ?

L'cole est un moule,dans lequel personne ne devrait rentrer, encore moins les zèbres.
Il y a une différence entre ton identité, et tes capacités.
Sois plus indulgente envers toi même. Tu es la seule a voir le droit de douter de toi.
Ne laisses personne d'autre prendre ce droit.Encore moins l'école.

Après,si tu tiens absolument à ignorer le positif, pour te focaliser sur le négatif, c'est ton choix.Inconscient et incontrolable, mais ton choix quand même Wink

Pourquoi laisse tu une putain d'évaluation décider qui tu es ?
C'est à toi de le faire.Et a personne d'autre.

avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 896
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par Souffledautomne le Mar 31 Oct 2017 - 12:05

Et bien merci pour ton message Benoit! Yahoo !


Il est très motivant bounce !
Je voulais simplement des avis, remarque; et je suis donc très heureuse de voir vos réactions hihi.


Vraiment merci.
Ps : Je suis [simplement] très curieuse mais je ne doute pas de mes capacités Wink

Bonne journée !
avatar
Souffledautomne
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par -Benoit- le Mar 31 Oct 2017 - 13:54

Pas de soucis Wink

Tes résultats montrent que tu as une volonté d'acier.
Dans n'importe quelle école, il vaut mieux avoir des notes passables avec une remarque " élève très sérieuse et motivée" , plutot qu'avoir 18 de moyenne avec "bavarde en classe".

Bien entendu, ce travail trahi deux choses pour moi :
1- C'est ta façon de passer entre les mailles du filet et de ne pas faire de vague. Avec ton comportement scolaire actuel, tu ouvriras les portes que tu veux sans attirer l'attention.
2- En faisant cela, tu cherches peut être à prouver que tu es capable d'être à la hauteur.

Mais attention...A qui cherches tu à prouver cela ?A toi même , à tes parents, à l'école, ou pls largement , au monde entier ?

Je te dis ça parce que je me reconnais un tout petit peu :

Pendant longtemps, je ne savais pas ce que je voulais faire, je ne savais pas qui j'étais, ni ce qui me passionnait.
A la base, je suis plutot fait pour la psychologie, les langues ou les lettres. Mais j'ai complètelent nié mes capacités et mes valeurs, et j'ai voulu me prouver que j'étais normal et que je pouvais travailler dans un domaine scientifique et rigoureux (tout l'opposé de moi) .
En cours de route, je me suis désintéressé de mes matières, et je me suis retrouvé avec des notes excellentes en langues et en philo, mais déplorables en maths et physique... Pour un bac sti, ça le fait pas trop xD
Mais si j'étais allé en L, j'aurais eu le même problème.
Me casser la figure dans ma scolarité, ça m'a aidé à trouver ma vocation : changer l'école.

C'est pour ça que j'insiste lourdement : peu importe le parcours scolaire que tu entreprends, peu importe si tu réussi haut la main ou si tu te casses la figure.L'important c'est d'être honnête avec soi même, et de savoir pourquoi on se lance des défis.

Dans ton cas,apparemment, tu t'es lancée le défi de réussir à l'école.
Enfin, c'est l'impression que j'ai, mais je peux me tromper.C 'est à toi de nous le dire !
En tout cas, tu t'en sors remarquablement bien !
Mais, au juste, es-tu fière de toi ?
Arrives tu à ressentir que tu as le droit de faire ce que tu veux ? Même si tu te plantes, de toute façon c'est pas grave, tu en apprendra forcément quelque chose de positif qui te servira pour avancer Wink
avatar
-Benoit-
Rayures apprivoisées
Rayures apprivoisées

Messages : 896
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 25
Localisation : Je travaille à cahors (46), mais je suis aussi là : 24, 31, 34, 84, 87, bref, toute la moitié sud du pays !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par Souffledautomne le Mar 31 Oct 2017 - 14:59

Alors oui je cherche à prouver que je suis à la hauteur pour moi même et seulement moi puisque j'aime actuellement beaucoup ce que je fais et j'ai la grande ambition de réussir.
"L'important c'est d'être honnête avec soi même" effectivement
avatar
Souffledautomne
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 39
Date d'inscription : 22/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les soucis en tout genre, en parler

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum