Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Plurebati le Lun 20 Juin 2016 - 18:51

Un enfant de maternelle n'a rien à faire en primaire, même pour le calmer pendant un temps. Il y a eu un réel dis-fonctionnement de l'école, et c'est bien que ton fils aille dans une autre l'année prochaine.

"quand ce qui se passe en classe le lasse il essaie de faire ce qu'il veut. Se lever, sortir un jeu, regarder le plafond". Je ne suis pas certaine que ce soit le fait d'être HP qui le pousse à se comporter de cette manière, par contre je pense que le fait d'être HP pourra lui permettre de réfléchir à son comportement (avec son psy et avec toi) et de le modifier. Tel que tu le décris, l'enseignante protège les autres élèves qui ne pourraient pas apprendre si elle laissait ton fils se comporter comme il le veut : la plupart n'ont pas plus envie que lui de se contraindre à faire ce qu'on leur dit, et ils s'amuseraient volontiers librement. Les enfants n'acceptent la contrainte que si elle s'applique à tous.

"On le dispute, il recommence, on le dispute plus fort, il répond, on tente de le forcer physiquement, il hurle et se débat. " Donc il considère qu'à l'école il fait ce qu'il veut... Là encore, ce n'est pas spécifique aux HP. Il faudrait trouver ce qui lui fait penser que c'est lui et non l'adulte qui décide : un enfant doit accepter d'obéir même s'il n'est pas d'accord, même s'il ne comprend pas pourquoi, même si on ne prend pas le temps de lui expliquer pourquoi. Est-ce que tu ne lui expliquerais pas tout, à la maison ? J'ai fait cette erreur avec mon aîné, un temps, je me suis assez vite rendue compte que cela nous rendait la vie impossible, qu'il risquait d'avoir des difficultés avec d'autres adultes et même se mettre en danger.

"De l'ennui qu'il gère mal et qu'elles gèrent mal en fait!" Il me semble que tu attends beaucoup de l'école : ton fils n'est que 900h par an devant un prof, contre plus de 5000 ailleurs. C'est pendant ces 5000h qu'il doit apprendre à gérer son ennui, les profs ne peuvent être qu'un relais temporaire et limité de ce qui se passe en dehors de l'école. Par relais, j'entends par exemple des choix comme des activités différenciées (même travail que les autres mais un support à sa hauteur, des résultats attendus plus riches...) tout en sachant que les moments collectifs font partie de la vie de la classe, que dans chaque groupe il y a toujours un certain nombre d'enfants qui attend ceux qui sont plus lents ou même handicapés, et que cela fait partie de l'acceptation de la différence qu'ils doivent apprendre. Pense aussi que trouver des solutions pour un enfant HP dans une classe est difficile, parce que c'est difficile de comprendre ce qu'est être HP, tu le constates dans la plupart des posts du forum, alors imagine une instit qui a 30 élèves avec chacun leurs particularités à comprendre en même temps ! C'est là que tes recherches personnelles pourraient lui donner des pistes...

Tu peux voir un côté positif à tout cela : confrontée aux difficultés, tu vas trouver des solutions. Lorsque ton fils arrivera au collège il sera préparé et évitera ainsi l'échec scolaire que vivent un certain nombre d'HP !

Plurebati
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 173
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Benzaiten le Lun 20 Juin 2016 - 22:58

Merci beaucoup etoile cachée...
Et oui maintenant je vais tout exiger par écrit sachant que jusqu'à maintenant je n'ai eu aucun compte rendu des deux équipes éducatives, ni des autres rdv. J'ai été bête j'aurais dû me prémunir.

Plurebati je me rend compte que je sonne comme si je prenais entièrement sa défense, je te rassure ça n'est pas le cas. Je ne trouve pas que son comportement soit correct et on travaille là dessus. Ce qui me dérange c'est qu'à chaque discussion j'ai proposé qu'on aille dans les deux sens, qu'il fournisse un effort pour se contenir et qu'elles lui proposent des activités un peu plus difficiles. Tu respectes la règle on te '"récompenses". Mais chaque fois il a eu des codes de conduites de plus en plus exigeants à respecter, chaque fois il s'y est tenu de suite pendant 1 à 2 semaines. Mais jamais rien n'a été fait pour lui. Et le problème évoqué par la psy aujourd'hui d'ailleurs c'est que maintenant il y a une difference, on lui interdit ce que les autres peuvent faire et il doit mieux faire qu eux. Alors je comprend qu'il y ait de la rancune bien sur, mais on parle d'un enfant lui faire payer si longtemps n'est peut être pas constructif. Surtout que ce que je proposais était simple, quand il a terminé il veut simplement aller feuilleté des livres, si on le laissait faire il ne dérangerait pas, je suis peut être laxiste mais je ne vois pas de problème à ça, peut être parce que j'ai passé des années de cours avec un roman sur mes genoux caché sous la table... xD

J'ai proposé de le passer en école à pédagogie alternative en cours d'année, on m'a répondu que c'était une mauvaise idée et qu'il ne fallait pas rester sur un échec, qu'elles désapprouvaient fortement. À la base je n'avait aucune rancune contre elles. Je trouve même que leurs conditions de travail ne sont favorables à ni à l'épanouissement des enfants ni au leur. Aujourd'hui je suis en revanche en colère qu'elles n'aient pas eu l'honnêteté de me dire qu'elles n'avaient pas les ressources/l'envie/la force de s'occuper de mon enfant. Ce que j'attendais d'eux réellement, je l'ai répété à chaque réunion, c'est que mon fils continue à aimer l'école, c'était tout.

Encore aujourd'hui on a parlé ensemble de la nécessité de ne pas déranger les autres dans leur apprentissage d'ailleurs...

Benzaiten
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 15/06/2016
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Pretanama le Lun 27 Juin 2016 - 6:05

Benzaiten a écrit:Bonjour,

Je suis venue m'inscrire par ici car j'ai besoin d'aide et de savoir si d'autres personnes ont traversés les mêmes difficultés.

Je suis zèbre je le sais depuis longtemps et forcément j'ai repéré chez mon fils assez tôt les signes.
Tout allait bien jusqu'à son entrée à l'école. Au départ forcément c'était l'enchantement "il parle tellement bien on dirait un cp" "il s'intéresse à tout" "il comprend avant les explications" etc. Puis forcément l'ennui arrivant il a fait sentir sa frustration. En ne tenant pas en place, en s'impatientant, en demandant plus d'activités, plus de détails...
À partir de la deuxième année de maternelle on a commencé à me reprocher que mon enfant ne "rentre pas dans le moule" qu'il ne soit pas capable de se contraindre à aller au même rythme que les autres. J'ai fait une erreur simple, j'ai évoqué la précocité, on m'a instantanément répondu que je succombait au classique fantasme de la mère qui espère voir son enfant devenir plus intelligent que les autres. Et de ce moment là ça a été la bataille. J'ai mis plus d'un an à obtenir la venue de la psychologue scolaire. Entre temps mon fils est devenu la cible de la directrice, la sous-directrice et son institutrice. J'ai souvent été interpellé par le personnel de l'école qui m'a signalé qu'il y avait acharnement sur mon enfant.
Depuis plusieurs mois il n'est plus dans sa classe et est dès son arrivée le matin emmené dans une classe de primaire (jamais la même) dans laquelle il doit rester la journée entière en faisant des exercices seul au fond de la classe. À la cantine il est également isolé. Et en récréation il est dans la cour des primaires et est devenu la cible de moqueries.
Il me dit se réfugier régulièrement dans une cachette qu'il a trouvé pour pouvoir pleurer sans subir des rires supplémentaires...

Quand on m'a annoncé cet isolement, déjà en place, j'ai forcément réagi avec de la colère. J'ai réclamé une réunion, des semaines après quand elle a eu lieu j'ai demandé comment c'était possible que le rectorat ait accepté cette décision... Et là surprise. Personne n'était au courant dans leur hiérarchie de cette décision. J'ai donc dis que si une autre solution n'était pas trouvée je me chargerais de prévenir l'académie. Mon fils a été réintégré dans sa classe. Pendant deux semaines. Puis un lundi la directrice le contacte pour me demander de trouver 5 min le soir même pour parler. Je me suis retrouvé face à elle et ses deux acolytes qui m'ont annoncé que mon fils serait de nouveau isolé, avec cette fois ci l'accord du recteur et qu'elles avaient fait parvenir aux services sociaux un "signalement pour enfant en danger".

Je vais arrêter là mon pavé et vous épargner les détails du courrier rempli de mensonges (nous habiterions dans un appartement insalubre dans lequel mon enfant n'aurait pas de chambre et autres joyeusetés du genre).

J'aimerais savoir qui a eu à se battre contre les employés de l'éducation nationale? Est ce que le privé est la seule solution pour nos enfants?

Merci d'avance à tous ...


Que je sache les enseignants n'ont aucune formation dans ce domaine et n'y connaissent rien aux sciences de l'intelligence, ils sont aptes à évaluer le niveau scolaire des élèves dans telle ou telle matière, ils sont aptes à évaluer les connaissances que les élèves ont acquis ou non et c'est tout.
L'évaluation de l'intelligence concerne les psychologues pas les enseignants.

Pretanama
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 634
Date d'inscription : 11/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par danslesétoiles le Lun 27 Juin 2016 - 9:03

...........


Dernière édition par danslesétoiles le Mar 28 Juin 2016 - 20:08, édité 1 fois

danslesétoiles
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 321
Date d'inscription : 08/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par ♚ Strigide ♚ le Lun 27 Juin 2016 - 12:01

Bonjour Benzaiten,

As-tu fait lire au personnel éducatif ce genre de documents http://cache.media.education.gouv.fr/file/Besoins_educatifs_particuliers/97/4/Module_formation_EIP_DGESCO_279974.pdf qui les inspireront sûrement davantage qu'un livre ou autre qui sera peut-être un peu "sorti de nulle part" pour eux ?

Je suis allée en maternelle publique petite et cela s'est très mal passé pour différentes raisons. Mes parents ont dû prouver que je n'étais pas déficiente mentale en m'emmenant chez divers spécialistes et l'instit' à l'origine de ça n'en a pas démordu malgré le déplacement spontané de plusieurs professionnels pour aller lui dire qu'elle disait n'importe quoi. Je ne sais pas si le public est de si mauvaise qualité, toujours est-il que ça a été trop pour mes parents et ils m'ont mise dans le privé dès mon entrée au cp. Tout s'est mieux passé là-bas même si ça n'a pas rendu ma scolarité idyllique cela l'a rendue à peu près supportable. Je pense que, si cela est possible pour toi, mettre ton enfant dans une école privé pourra vous permettre de souffler un peu. Tout marche beaucoup plus au niveau individuel car il y a moins d'élèves et le cadre est souvent plus plaisant (parcs etc, ça peut paraître être un détail mais je trouve que ça compte pour le ressenti général au quotidien). Je suis tombée sur beaucoup plus de personnes bienveillantes même avant mes diagnostics (début de cp je n'avais pas encore passé mon test de QI et toute mon année de cp et une partie de l'année de ce1 je n'avais pas encore reçu mon diagnostic du syndrome d'Asperger). J'ai trouvé que ,en observant l'échantillon de ce que j'ai connu dans mon entourage et mon vécu, le privé a tendance à faire des traitements particuliers même sans demande de la part des parents. Par exemple, j'ai eu le droit de me promener dans le parc de l'école ou d'aller sur le pont pour donner à manger aux ragondins et aux canards pour me vider la tête, au début de primaire j'étais accompagnée d'un ou d'une surveillant(e) et en fin de primaire j'y allais seule. Bien sûr, on tombe comme partout sur des personnes un peu moins biens mais globalement je préfère de loin l'esprit du privé à celui du public. Je pense que c'est la meilleure chose que mes parents ait fait pour moi. J'imagine que toutes les écoles privées ne se valent pas mais rien ne t'empêche, si la première que tu testes déplaît à ton fils, d'en tester une autre si votre lieu d'habitation vous le permet. Parfois les écoles privées font certaines pédagogies que je trouve mieux adaptées dans le cadre de la douance, par exemple dans ma primaire nous avions quelque chose s'apparentant à la pédagogie Freinet et cette indépendance encadrée fit mes meilleures années scolaires. Cela peut être important lorsque tu as le rendez-vous pour l'examen du dossier de ton fils pour son éventuelle admission de demander s'ils font des cours classiques ou s'ils ont certaines particularités pédagogiques et surtout de voir avec ton enfant ce qui peut lui correspondre le mieux. Je pense que le privé "non usine" (c'est-à-dire pas des tonnes et des tonne d'élèves pour avoir plus de traitements individuels) est la seule solution simple à mettre en place de nos jours pour avoir une scolarité relativement agréable car le fonctionnement est parfois un peu artisanal et cela laisse plus de place à des contournements de choses habituelles, ce sera bien plus bienvenue que dans le public. Après, il faut pouvoir (tout le monde ne peut pas mettre son enfant dans le privé) et ensuite j'imagine qu'il y a certaines écoles publiques qui font de bonnes choses mais, n'en ayant pas connu, j'ai préféré parler de ce que je connaissais.


Bon courage à toi et à ton enfant, je vous souhaite de trouver la solution la plus optimale Smile

♚ Strigide ♚
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 82
Date d'inscription : 20/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Invité le Lun 27 Juin 2016 - 13:12

J'ai été confrontée au problème.

Ce sont d'ailleurs les différences de mon aîné qui m'ont amenée à penser à la douance (à la sienne d'abord, à la mienne plus tard).
A l'école, il était plutôt discret, au départ. Il y est entré à 2,5 ans, ça se passait bien.
A 4 ans, catastrophe, hurlements le matin, il inventait des fermetures d'établissement pour ne pas que je l'y amène, je devais l'arracher de force de la voiture le matin, puis sont venues les insomnies, les supplications.
J'ai d'abord pensé qu'il s'agissait d'un conflit avec un camarade, ou d'un rejet de l'instit.
J'ai questionné, j'ai cherché : rien de ce côté là.

Il avait déjà des aptitudes remarquables, mais tout ça m'était familier, je ne pensais pas au concept de douance, j'en avais une vision très romancée...

Puis je me suis posée, j'ai commencé à réfléchir au puzzle. Et si c'était ça?

J'ai appelé l'ANPEIP, j'en avais besoin : c'était si difficile de le voir souffrir. J'ai commencé par ne plus l'amener à l'école que le matin.
Puis de moins en moins souvent, je ne pouvais plus, continuer eut été le maltraiter.

Des décisions s'imposent :
Psychologue : on passera un WPPSI. C'est pas très fiable à cet âge, mais ça donnera une piste. Précocité, c'est sans équivoque.

Le début d'un parcours d'accompagnement s'amorce, il a changé 4 fois d'école à 10 ans. Entre temps, il a passé un WISC 4 : THQI+

Il va bien aujourd’hui"hui, il est sociable, remarquablement doué pour les sciences et les mathématiques, très sportif.

Il a fallu que je compose, que je revois ma copie chaque année pour savoir ce qui lui conviendrait, pour chaque 365 jours.

Il entre dans un collège "renommé" et exigeant, il a l'esprit de compétition, cela lui convient.

Mais on verra bien, je suis toujours là et ne compte pas sur l'EN pour nous assister, elle ne nous a jamais aidés.


Dernière édition par Vivelavie le Lun 27 Juin 2016 - 14:31, édité 1 fois (Raison : A la relecture, nausées : concordance des temps. Et deux trois trucs)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Math le Lun 27 Juin 2016 - 19:14

Avec ma petite expérience de 3 enfants précoces, il ne sert à rien de se battre avec une équipe éducative: ils ne changeront pas d'idées et n'évolueront pas...
Quand je lis ton premier message je ressens la violence qu'a subit ton enfant et je me dis: si cela c'était passé en colonie, dans un centre aéré ou chez une nounou qu'est ce que tu ferais? Tu aurais retirer ton enfant sans chercher à comprendre. Il faut se déscolariser notre esprit: Les enseignants et l'académie n'ont pas tous les droits et il y a d'autres alternatives! Nous sommes les parents, c'est à nous de choisir ce qu'il y a de mieux pour nos enfants.
A ce que je lis ton fils est en maternelle, l'école n'est pas obligatoire avant 6 ans, pourquoi le mettre dans de tel souffrance si jeune? Et je te promets que ces souffrances qu'il subissent jeunes changent leur comportement et même l'affection qu'ils ont pour nous (pourquoi maman m'envoie tous les jours dans cette endroit??)
Moi mon conseil, si tu ne peux pas garder ton enfant avec toi et de le changer d'école pour qu'il soit dans un endroit bien pour lui.
Je me suis battue pendant des années, j'ai fait des lettres, des réunions, des PPRE, et tout ce qui était possible et je me suis rendue compte d'une chose: soit l'enseignant comprend la douance et ça roule, soit il comprend pas et rien ne lui fera comprendre...(en tout cas pas un parent d'élève, peut être en formation)

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Patate le Lun 27 Juin 2016 - 20:59

soit l'enseignant comprend la douance et ça roule, soit il comprend pas et rien ne lui fera comprendre...

Mais ça c'est l'histoire de toute une vie. Soit tu te fais comprendre, soit pas.
Apprendre à se faire comprendre, plus vite tu commences et mieux cela vaut.

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7607
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Asperzebre le Lun 27 Juin 2016 - 21:08

Patate, se faire comprendre ça ne dépend pas que de soi, malheureusement.
Si tes interlocuteurs ne sont pas ouverts d'esprit, que ce que tu veux leur dire sort de leur cadre habituel et qu'ils ne veulent pas faire l'effort d'en sortir, tu auras beau être le meilleur pédagogue du monde, tu pourrais parler à un mur que ça serait exactement pareil.

Asperzebre
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 627
Date d'inscription : 10/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Patate le Lun 27 Juin 2016 - 22:18

Parfois, il faut savoir parler, aussi, à un mur :
sans blague !
Si tu t'arrêtes au premier échec, tu ne vas pas loin. Apprendre à tomber et à se relever. Y'ena même qui disent "marche ou crève".

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7607
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Invité le Lun 27 Juin 2016 - 23:26

.


Dernière édition par ParaPluie le Ven 12 Aoû 2016 - 17:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Math le Mar 28 Juin 2016 - 11:23

Patate a écrit:soit l'enseignant comprend la douance et ça roule, soit il comprend pas et rien ne lui fera comprendre...

Mais ça c'est l'histoire de toute une vie. Soit tu te fais comprendre, soit pas.
Apprendre à se faire comprendre, plus vite tu commences et mieux cela vaut.

Après des années à essayer de faire comprendre à des enseignants la douance j'ai préféré lacher l'affaire. Par contre au passage mon fils fait de la phobie scolaire et social... Alors, oui, égoïstement j'ai retiré mes 2 plus jeunes de l'école lorsqu'elles me l'ont demandé. Elles sont pleine de vie, heureuse, elles ont confiance en elles, en leurs avenirs et aux autres! Leurs douances est vu comme une chance, car elles ont peu besoin d'étudier à la maison pour suivre le programme (un bout du programme, je ne suis pas tout le programme de l'éducation nationale). Et avant que quelqu'un me le dise, elles n'ont aucun problémes de "sociabilisations" et voient très souvent d'autres enfants. (car il y a de plus en plus d'enfants à la maison même si notre ministre de l'éducation nationale veut passer un décret pour limiter les droits des enfants instruits à domicile ou dans des écoles hors contrats).
J'aurai pu laisser mes filles à l'école, m'user ma santé à expliquer leurs différences pour que peut être (au mieux) elles ne ressortent pas trop cassées de l'école ou qu'au pire elles se fassent harceler (par des élèves autant que par des enseignants), qu'elles perdent gout aux apprentissage voir même qu'elles fassent de la phobie scolaire....
J'ai choisi le mieux pour mes enfants et si les enseignants veulent se former ou changer de pédagogie ce n'est pas aux parents de faire leurs apprentissages, c'est à eux de se remettre en question et de se former (je ne parle pas de tous les enseignants géniaux qui sont dans l'éducation nationale, je parle des autres).

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Parisette le Mar 28 Juin 2016 - 12:16

Math, tu as dit le mot qui résume très bien la vision que j'en ai : c'est usant !!
Toujours expliquer, suivre de très près (surtout quand on est échaudé), l'angoisse de la rentrée (pourvu qu'il tombe sur une maitresse intelligente et bienveillante, ca permet de se détendre un peu pendant l'année).

Il faut avoir les bons interlocuteurs aussi (et comme les gens bougent de poste, faut pas perdre le fil) : un référents EIP c'est l'ideal.
Nous c'est une enseignante ressource qui est intervenue (j'avais refusé catégoriquement de revoir la psy scolaire, pour elle le problème de mon fils venait du fait que je l'aurais trop allaité  What a Face ).
L'enseignante ressource a donné deux pages A4 de consignes au maitre. Des évidences que le maitre aurait refusé de mettre en place si c'était venu de moi (lui faciliter l'accès aux livres, s'il a fini plus tôt lui permettre d'aider un camarade en difficulté, ou lui proposer des exercices plus difficiles, etc)

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1137
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Math le Mar 28 Juin 2016 - 12:37

Moi je vis à la campagne dans des petits villages avec une école et les enseignants ont les pleins pouvoirs. Ils ne veulent voir personne (ni rased, ni psy scolaire...). Nous avons vendu notre maison et déménagé pour aller à 5 km dans un village réputé pour avoir une bonne école. Ma grande a terminé son élémentaire sans soucis dans cette école. Lorsque ma fille a eu comme instit, une enseignante de "l'autre école" (celle du village où nous avions vendu la maison et qui ont cassé mon ainé) qui avait demandé sa mutation j'ai espéré que peut être elle aurai changé...
En février j'ai déscolarisé ma fille, cette enseignante n'est resté qu'un an car elle ne s'est pas fait aux méthodes éducatives de l'école mais elle a fait beaucoup de mal (dont harceler une autre enfant précoce, les parents ont porté plainte, l'affaire est en cours).
Je crois qu'il y a une grande différence entre école de campagne et école de ville. Et ici aucune école privée, et les dérogations sont refusés: nous n'avons pas le choix.

Math
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 397
Date d'inscription : 21/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Plurebati le Sam 2 Juil 2016 - 21:26

"Des évidences que le maitre aurait refusé de mettre en place si c'était venu de moi (lui faciliter l'accès aux livres, s'il a fini plus tôt lui permettre d'aider un camarade en difficulté, ou lui proposer des exercices plus difficiles, etc)"
Oui, des évidences, que pratiquent bon nombres de profs de primaire.
Dans les étoiles, peut être que tu pourrais mettre ton fils dans une école en Zep : dans ces établissements les profs sont beaucoup plus habitués à adapter leur pédagogie aux élèves, seule manière de les faire vraiment progresser. C'est dans ces classes que les exercices plus difficiles, le livre dans le casier à sortir lorsque le travail est fini, le tutorat et bien d'autres dispositifs de différenciation sont mis naturellement en place. L'effectif des classes est allégé, et ce n'est pas négligeable quand à la disponibilité des profs.
"Math, tu as dit le mot qui résume très bien la vision que j'en ai : c'est usant !!
Toujours expliquer, suivre de très près (surtout quand on est échaudé), l'angoisse de la rentrée (pourvu qu'il tombe sur une maitresse intelligente et bienveillante, ca permet de se détendre un peu pendant l'année)."
Oui, élever un enfant c'est usant, certains parents ont plus de chance que d'autres, mais c'est toujours difficile : la société, l'école s'adressent à une moyenne qui ne correspond jamais à aucun enfant. Certains parents ne savent pas comment faire, n'ont pas la capacité d'apprendre quoi faire. En tant que parent HQI d'enfants HQI, j'estime que j'ai eu la chance de pouvoir analyser les situations, d'anticiper et d'adapter, de trouver des solutions acceptables, ce que ne sont pas capables un trop grand nombre de parents.

Plurebati
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 173
Date d'inscription : 24/01/2014
Age : 57

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Parisette le Sam 2 Juil 2016 - 23:55

Plurebati, quand écrivais que c'est usant, je ne pensais pas aux enfants mais à l'école.
C'est usant d'avoir toujours à expliquer aux instits l'atypisme de nos enfants.

certains parents ont plus de chance que d'autres
Cette phrase me fait bizarre. T'imagines ? Oh zut, j'ai tiré le mauvais lot Je peux changer ? affraid

Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1137
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par jolindien le Lun 4 Juil 2016 - 7:07

Ma fille termine joyeusement son année à l'école Calandreta (une des trois en Auvergne...) , joie pour elle d'être dans un environnement bienveillant et stimulant, ou l'altruisme à sa place.
L'asso qui porte l'école (ouverte cette année) a demandé un grand investissement des parents, mais toujours avec plaisir de travailler pour nos enfants, de partager nos compétences.
Des personnes formidables...au coeur d'un troupeau de zébrés, ou le camouflage n'est pas utile...

Moi qui déteste les réunions j'ai appris à aimer nos moments de travail collectif au sein de l'asso, on se marre bien souvent d'ailleurs!

Des solutions existent, rien ne se fait tout seul...à plusieurs c'est souvent plus simple.


jolindien
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 936
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Patate le Lun 4 Juil 2016 - 11:36

Math : mes propos ne concernaient pas les "cas extrêmes". Biens heureux tes enfants qui peuvent être scolarisés à la maison. Et comme le dit Parisette, il y a des parents qui ont de la chance (moi je trouve cela normal, pas une chance) de tomber sur des équipes bien veillantes. Pataton a plutôt eu de la chance... Et je sais avoir, quand il y a problème, de la patience et les bons mots aux bons moments. Il n'est pas toujours nécessaire de passer par les voies zabituelles, les chemins de traverse fonctionnent pas mal !

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7607
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par izo le Lun 4 Juil 2016 - 15:11

Je commence à pratiquer les instits et je veille désormais a beaucoup les écouter et à peu parler quand nous nous voyons.  Je questionne beaucoup et me garde d'avancer quoi que ce soit.

Je fonde ainsi tout l'échange sur la volonté de comprendre le fonctionnement des uns et des autres sans chercher à y mettre des mots à connotation particulière (ex il s'ennuie, il a des possibilités etc...) qui pourraient bloquer toute avancée possible.

De cette façon j'essaie de gagner leur confiance et d'instaurer une relation paisible afin de dédramatiser l'école d'une part et de bâtir un lien positif pour tous.

C'est en soi, une approche très diplomatique mais qui marque des points. Tout récemment, la directrice s'est en effet approchée de moi pour m'apprendre que mon dernier fils serait dans sa classe l'année prochaine parce qu'elle "me connaissait bien" (sic) suite à quoi je lui ai dit sous la forme d'une boutade que mon fiston n'était pas une mince affaire, ce à quoi elle m'a répondue avec humour "même pas peur"!.

Vous ne pouvez pas imaginer le bienfait de cette formule sur moi... Enfin une réponse non seulement drôle mais sensée empruntée d'une motivation à en découdre qui va permettre à chacun de démarrer ce nouveau parcours scolaire sur de bonnes bases (notamment pour mon fils en question qui commençait à mépriser l'école).
Donc cette bienveillance réclame un travail de fond assez conséquent quand même... À suivre cela dit...

izo
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 689
Date d'inscription : 20/04/2016
Localisation : Izolune

http://nathalie.diaz.pagesperso-orange.fr/html/coups%20de%20coeu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par infinityandbeyond le Mer 13 Juil 2016 - 16:12

Je pense que j'ai eu beaucoup de chance avec mon fils et ses enseignants....Tout s'est débloqué quand j'ai lâche prise. Meme si chaque début d'année est problématique....

Il est rentré en petite section en ayant un vocabulaire très étayé, en sachant ses couleurs, je passe les détails, il était méga en avance. Jusqu'en moyenne section il était systématiquement puni. Il était " trop" tout. Mais pas en souffrance, juste hyper sensible, les limites fixées étaient systématiquement remises en question. C'est bien simple tout était remis en question.
J'ai consulté des pedo psys ( j'étais un peu désarmée quand je voyais mon enfant tout le temps en train de tout questionner qaund les enfants de mes amis obéissaient sans poser de questions), qui ont jamais insisté pour lui faire passer des tests. Son pere voulait le faire sauter de classe, moi pas chaude. C'était mon "bébé". Bref, prise de tete entre parents. Twisted Evil

Mais il est évident que dans ce fichu systeme il faut que l'enfant " soit en souffrance" ou un test de QI pour faire sauter de classe. J'adore la notion de " souffrance". Le notre de zebre est un mister super happy H24 à en manger son chapeau. Qui se rongeait les ongles à 18 mois et hyper tout. Dont Hyper actif cela va de soi. Et c'est ça qui posait probleme. L'hyper activité. Alors que non, un enfant de 3 ans qui passe des heures dans sa chambre avec des livres ou des puzzles n'est pas hyper actif au sens que les PE l'entendent.

La 1ere pedo psy m 'a dit alors qu'il avait 3 ans: on va voir comment il évolue. Certains guépards arrivent à mettre des déguisements à l'école. Visiblement, il n'en était pas capable. On a fini par voir l'instit de MS, et on lui a dit : STOP. Donnez lui à manger au lieu de le punir car il fait trop de bruit dans le coin cuisine . Il commençait déjà à lire.
Il rentre en GS, il sait lire, tout seul, pim pam poum, c'est plié le temps des vacances de juillet. Rentrée de septembre: Double niveau. GS/CP.On demande donc à l'instit de lui donner sa chance en CP. Il lit ( je dis bien LIRE,pas déchiffrer. LIRE AVEC INTONATION, chose que mes élèves de 15 ans savent pas faire), compte, fait des soustractions. Bref, le CP est plié. Ben non, il refuse. Notre fils n'est pas "mur".
Je retourne voir un autre pedo psy car la on me fait comprendre que mon mioche est limite psychopathe, ingérable. HYPERACTIF quoi. A mettre sous ritaline. Ok, je vais voir un autre medecin. Qui me dit que en effet, mon fils est hyper actif. Mais que c'est un des symptomes du HP. Et je me souviendrai toujours de ce qu'il m'a dit quand je lui ai dit en m'asseyant. Je lui ai dit : " voila, mon fils rentre pas dans le moule, c'est tres difficile au quotidien". Il m'a dit : " changez de moule. Une tarte aux fraises faite dans une terrine aura le gout de la tarte aux fraises, mais il faut un moule à tarte pour que ca ressemble à une tarte aux fraises". Et il a rajouté ensuite que les instits sont perdus pour certains. Et que oui, tant qu'il y a pas souffrance etc... Donc ,dans ma tete, c'était : ok, maintenant si mon gosse est encore puni, je dégomme l'instit.

Fin de GS/CP, la directrice me dit: " ton fils est pas mur, il ecrit mal, on peut pas le faire sauter, il gardera toujours une vilaine écriture"....Je savais pas s'il fallait rire ou pleurer. Bref. Lasse de me battre contre des moulins à vent.

Rentrée de CP....Il est dans un CP/CE1.Là, j'ai baissé les armes. Et c'est là que la PE me dit: " j'ai beaucoup entendu parler de votre fils ( tu m'étonnes ), et moi je le prends en CE1.Achetez les effets de CE1. Si ca colle pas les 15 premiers jours, je le rebascule en CP.". J'en croyais pas mes oreilles. cyclops Et la ben bingo, elle a grave assuré, l'a rassuré, lui a mis des objectifs, des délimitations sur sa table, a relativisé le fait qu'il tienne pas en places, a inventé des boites pour ses crayons qui tombaient....Bref....
CE1 nickel, en tete de classe.

Il était en CE2 cette année. Encore une super PE, qui a fini par nous dire de faire passer les tests à notre fils, elle a beaucoup lu sur les HP et pour elle, aucun doute. Hyper éveillé, je vous fais pas le topo des caracteristiques. Et il est aussi en manque totale de confiance, tout le temps en dévalorisation alors qu'il a 18.5 de moyenne sur l'année. Pour elle, il faut le faire tester pour le rassurer LUI, sur sa différence. Il a peur de l'échec, et se met dans des états pas possibles quand il n'y arrive pas. Il lache.
Alors tout ça pour dire, que sur ces deux dernières années, 2 super instits mais quel acharnement avant!!!!! Et le sentiment d'oser dire que notre fils ben était un peu différent des autres.....On a jamais dit qu'il était mieux que les autres, juste demander de comprendre sa différence.
Cette année pour exemple, il s'est pris de passion pour les insectes, passe ses récrés à les traquer dans des boites. Les surveillantes ont systématiquement mis tout ça à la poubelle....Quand avec un autre enfant, ben elles laissent faire. Et quand je lui demande ce que ca lui fait il me dit " rien, elle pourra les jeter tant qu'elle veut, je continuerai".
Mais mon angoisse c'est le collège. Son école actuelle est toute petite, le hasard a fait qu'on connait 2 PE ( nous sommes tous les 2 profs), ca facilite les contacts. Et chaque début d'année, c'est un petit stress car notre fils marche à l'affect. Toujours la banane, hyper sociable, mais, cette mega sensibilité desarmante pour nous parents.

Bref, tout ça pour dire que les instits bienveillants ça existe, mais ce n'est jamais gagné et super usant.
La suite en septembre, en CM1.....

infinityandbeyond
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 4
Date d'inscription : 07/07/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Pretanama le Mer 13 Juil 2016 - 16:38

Ces gens-là (les enseignants) font un travail d'une médiocrité inouïe ! Je les hais !

Pretanama
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 634
Date d'inscription : 11/07/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Parisette le Mer 13 Juil 2016 - 18:42

Eh beh, que t'ont-ils donc fait Pretanama pour que tu les détestes autant ?


Parisette
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1137
Date d'inscription : 12/03/2016
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Benzaiten le Ven 22 Juil 2016 - 17:21

Coucou toutes/tous,

Et bien... Je vois que beaucoup ont eu des expériences difficiles avec le système scolaire.
Je trouve ça inquiétant pour les enfants, mais en même temps (faut bien trouver du positif) rassurant de pouvoir se rendre compte qu'on est pas seul dans ces souffrances et de pouvoir s'entraider.

Désolée d'avoir disparue, je bosse 15h/jour et je prépare nos vacances "roadtrip", j'ai du mal à me poser.

Je vous raconte la fin de nos aventures dans cette école pourrie. J'ai bien entendu arrêté de mettre mon fils à l'école. A la seconde où on s'est retrouvé dans la salle d'attente du médecin (pour obtenir un petit avis sur son état émotionnelle à joindre à la plainte) il m'a demandé s'il était obligé de retourner à l'école, j'ai répondu que non, et de minute en minute je l'ai vu se détendre et se transformer.

Les assistantes sociales sont venues. Il a longuement parlé avec elles. Puis elles m'ont parlé "on ne voit vraiment pas ce qu'on fait chez vous" OUF.
Puis elles m'ont expliqué que sa phobie scolaire était pour elles très ancrée et risquait de durer même avec un changement d'établissement. Elles ont par ailleurs transmis son dossier à un pédopsychiatre spécialisé dans la douance et les phobies scolaire. RDV fin septembre.
Elles ont aussi décidé de contacter l'inspection académique (déjà que la psy scolaire avait été faire un signalement suite aux violences) j'en connais qui vont avoir des comptes à rendre!!

Je vais vous relire plus longuement pour pouvoir participer plus activement à la conversation parce que vos histoires m’intéressent grandement.

Et d'ici là je vous distribue des bises Wink

Benzaiten
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 15/06/2016
Localisation : lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Patate le Ven 22 Juil 2016 - 17:44

Super contente pour ton fils, Benzaiten ! Et pour toi aussi. A te lire je voyais bien que le signalement était abusif. 
Je me permets de poser ici la question : Si tu fils apprenait que GRACE A LUI, les personnes qui l'ont maltraité ont été punies et qu'elles ne pourront donc pas recommencer, cela lui ferait il du bien ? Sans oublier de lui dire que ce qui est arrivé ne se reproduira PLUS JAMAIS. Je sais il ne faut jamais dire jamais mais ça c'est des conneries, un enfant a besoin d'un réconfort ABSOLU avec des jamais et des toujours. Le doute n'est pas admissible dans certains moments.
Et toutes mes félicitations, tu as assuré GRAAAAVE.
Bisous

Patate
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7607
Date d'inscription : 11/09/2013
Age : 43
Localisation : Paris

http://www.zebrascrossing.net/t12645-pourquoi-patate

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Etoile Cachée le Sam 23 Juil 2016 - 9:21

Je suis super contente pour toi Benzaiten, que les assistantes sociales se révèlent être des alliées, et qu'elles soient ouvertes sur la question de la douance! J'espère que ton petit gars et toi vous allez pouvoir souffler et vous ressourcer pendant vos vacances. Et bravo d'avoir tenu bon dans ce moment difficile Bravo ! Bravo !

Etoile Cachée
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 127
Date d'inscription : 19/05/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Enfant précoce/conflit et acharnement des enseignants

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 15:19


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum