Une adolescente perdue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une adolescente perdue

Message par Paillou le Mer 2 Mar 2016 - 16:02

Bonjour ! :3
Je m'appelle Marine, j'ai 16 ans et demi, et je suis en 1ère L. C'est une amie (Ayumi) qui m'a donné le lien de ce forum, et je l'en remercie. Je suis vraiment contente de faire partie de ce forum.
Je suis passionnée par la peinture, le dessin et l'écriture. Tout ce qui est artistique en fait. Mon animal préféré est le loup. J'aimerai être Traductrice Littéraire, ou Tatoueuse, plus tard.

Bon, entrons dans le vif du sujet.
J'ai été considérée comme précoce dès mon plus jeune âge. J'ai su parler très jeune. Je savais lire avant d'entrer à l'école maternelle, et ai su écrire bien avant mes camarades. J'étais déjà passionnée par l'écriture et la lecture, et inventais déjà toutes sortes d'histoires. Je faisais preuve d'énormément d'imagination. Malgré tout, on ne m'a jamais faite passer de tests de QI sérieux. Pour mes parents, j'étais simplement en avance. Pas de quoi s'alarmer.
A l'école primaire déjà, je me sentais différente, j'avais l'impression que personne ne pensait comme moi. Tout ce qui tournoyait dans ma tête me causait des angoisses terribles que je ne parvenais pas à calmer. Et les choses se sont aggravées au moment de l'adolescence. Arrivée au Collège, j'ai vraiment commencé à me sentir mal. Je n'avais presque aucun amis, je ne partageais les centres d'intérêts de PERSONNE. Je m'intéressais à la méta-physique, à la philosophie, à la mort.. Dès que je commençais à débattre sur un sujet de ce genre, les gens de ma classe m'arrêtaient tout de suite en me disant que je les énervais. Je me sentais incomprise, et ai commencé à m'isoler.

Arrivée en 2nd, au Lycée, j'ai cru que je pourrais prendre un nouveau départ dans ce nouvel établissement, reprendre goût au travail, mais j'ai eu tout faux. J'ai commencé à développer un mal-être épouvantable à l'idée d'aller en cours. J'ai commencé à faire des crises de panique de plus en plus souvent. Je pensais que j'étais en train de devenir folle, je perdais pieds. J’ai fini par faire 2 tentatives de suicide dans le même week-end. Après cela, je ne suis pas allée au Lycée pendant 2 semaines complètes. Mon médecin traitant s'est ensuite chargé de me trouver un psychiatre de toute urgence. J'ai commencé à le voir vers fin Avril 2015. Il a tout de suite décelé chez moi une dépression aggravée, et m'a mise sous antidépresseurs. Il m'a également prescrit des anxiolytiques pour calmer mes angoisses.
J'ai fini par passer en 1ère L, malgré tous les jours de cours que j'avais raté. Je n'avais aucune envie de continuer le Lycée, mais je n'avais pas le choix. A partir du 11 Décembre, je ne suis plus allée en cours (je n'y suis toujours pas retournée). Je me sentais mal. Tout était enfouit dans ma gorge, j’avais envie de hurler, mais rien ne sortait. J’étouffais complètement, je me sentais incomprise. J’avais même peur de souffrir d’un début de schizophrénie. Je ne me sentais pas à ma place au Lycée, j’avais l’impression que rien n’était adapté à ma façon de penser. Tout me stressait, m’angoissait, à un point qui était devenu insupportable au quotidien. Ma phobie scolaire devenait ingérable. J'ai donc fini par être hospitalisée à la CPU, la Clinique Psychiatrique Universitaire, qui est à 10 minutes de chez moi. Ça n'a strictement rien donné.
Mon psychiatre était désemparé, il ne savait plus quoi faire. Il a alors fini par évoquer une possibilité qui lui semblait plausible ; pour lui, ce n'était pas impossible que je sois ce que l'on appelle un Zèbre. Je ne connaissais pas ce terme au début, mais une amie qui est surdouée, m'a rapidement expliqué ce que c'était. Pour être honnête, je ne croyais pas à cette possibilité. Au fond de moi, j'avais toujours dans la tête le cliché du surdoué à lunettes rondes, qui excelle dans toutes les matières, qui va à une fac de maths à 14 ans, et qui arrivait à résoudre des équations à l'âge de 3 ans. Mon psychiatre m'a expliqué que certains surdoués étaient en grande souffrance et en difficulté scolaire ; malgré tout, j'avais toujours du mal à le croire. Il a donc décidé de me prendre un rendez-vous chez une psychologue spécialisée dans les tests de QI et dans la précocité des enfants et des adolescents. Soit ; j'ai accepté. Au point où j'en étais, à quoi bon ? J'étais persuadée que je n'étais pas surdouée. Je passais mon temps à me rabaisser, à me considérer comme nulle. Alors pour moi, c'était sûr à 200% ; je n'étais pas surdouée.

J'ai donc passé ces fameux tests. J'étais réticente, j'avais peur du résultat. Et le verdict est tombé hier ; 142 de QI. Surdouée. Zèbre. Haut-Potentiel. Précoce. Voilà les mots qui me qualifient à présent. Lorsque j'ai appris la nouvelle, j'ai éclaté en sanglots devant la psychologue. Je n'arrivais pas à y croire. J'avais toujours eu des notes médiocres, j'étais nulle en maths, j'étais déscolarisée depuis presque 3 mois... Comment pouvais-je être surdouée ? Une Zèbre ? La psy' a du mettre 10 minutes pour me calmer et essayer de me rassurer. Et j'ai du accepter la réalité ; oui, j'étais surdouée. D'ailleurs, il y avait des signes qui ne trompent pas. Je suis dépressive, je me sens incomprise, j'ai une phobie scolaire. Je me sens terriblement différente, je ne partage pas les mêmes centres d'intérêts que les gens de mon âge, j'ai les sens exacerbés (l'odorat et l'ouïe en particulier), j'analyse tout, je suis trop empathique, je suis hypersensible, je me pose trop de questions (les plantes souffrent ? C'est quoi le "rien", à quoi ça ressemble ? Et si la réalité, c'était les rêves, et les rêves, la réalité ? Les animaux ont conscience d'exister ? etc...). Toutes ces questions qui exaspèrent mon entourage, mais qui me semblent ESSENTIELLES pour moi.
Et plus la psychologue m'expliquait ce qu'était un Zèbre, plus je me reconnaissais dans tout ce qu'elle me disait. Et plus je pleurais.

Peut-être devrais-je être soulagée d’avoir enfin trouvée la cause de ma dépression, de ma phobie scolaire, mais ce n’est pas ce que je ressens. J’ai juste l’impression d’avoir tout raté. D’avoir été trompée, trahie, durant toute mon enfance et mon adolescence. C’est comme si… pendant presque 17 ans, j’avais ignoré qui j’étais vraiment au fond de moi. Je suis une surdouée, et pourtant, je suis nulle à l'école, je suis déscolarisée, je n'arrive pas à exploiter mes ressources. En gros, je ne peux rien faire de mon potentiel, tout est bloqué dans ma tête.

Je suis donc venue sur ce forum, pour être entourée de personnes qui puissent me comprendre. Ici, je ne me sentirai pas différente, et c'est aussi pour cela que je me suis inscrite. Je crois que c'est tout. Je m'excuse pour cette présentation un peu longue.
Coeur sur vous, et au plaisir d'échanger sur le forum. ♥

Paillou
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 02/03/2016
Age : 17
Localisation : Région centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Ayumi le Mer 2 Mar 2016 - 16:13

Bienvenue Marine ♥
Tu sais déjà ce que j'en pense, et c'est sur qu'ici on est tous les mêmes ♥

Ayumi
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 17
Date d'inscription : 13/02/2016
Age : 16

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Paillou le Mer 2 Mar 2016 - 16:22

Merci Camille. ♥
Oui, ici, je n'ai pas peur de me faire juger ou de ne pas être comprise. ♥

Paillou
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 02/03/2016
Age : 17
Localisation : Région centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Saltymbanque le Mer 2 Mar 2016 - 16:48

Hello girl Smile
t'as perdue où alors ?

Saltymbanque
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1633
Date d'inscription : 15/03/2015
Localisation : in the sky with diamonds

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Montmartre le Mer 2 Mar 2016 - 17:25

Bonjour Marine,

En fait, même si tu ne le sais pas encore, tu as beaucoup de chance.
Parce que le savoir lorsqu'on est jeune permet de faire le bon choix, voire plusieurs choix.
Avoir confirmation lorsque tu es adulte (soit à 45 ans dans mon cas) non seulement c'est un peu violent, mais en plus, vu la petitesse de pensée en France, tu dois faire avec une vie plus ou moins médiocre, qui aurait pu être totalement différente, mais qu'il est difficile de changer.
Bref, maintenant que tu sais, fonce Wink
Et ne te laisse pas intimider ou toucher par des gens qui n'en valent pas la peine.

Edith THQI guérie

Montmartre
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 102
Date d'inscription : 25/02/2016
Age : 47
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par cyranolecho le Mer 2 Mar 2016 - 22:11

Bienvenue Paillou/Marine Vivat

c'est normal tout ce qui t'arrive, en plus tu es une fille (oui un garçon ça apprend les problèmes plus tard), tiens bon.

n'en veux jamais à personne, encore moins à toi, pas plus au reste du monde, c'est destructeur

fonce, oui, dans le bon sens et sans t'oublier (humour interdit sur ce coup làSmile )

je me suis aperçu qu'il n'était pas bon de tout dire aux "enfants" (pardon, tu es une jeune femme) et qu'il était bon de ne pas tout leur balancer d'un coup sans bouée

mâche doucement ce que tu as ingurgité, la vie c'est dur, mais c'est beau parfois.

surtout, surtout, laisse nous les gros problèmes pour l'instant, on va pas tous les résoudre, mais quelque chose me dit qu'on s'en charge quelque part, et prends bien soin de toi

cyranolecho
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1615
Date d'inscription : 29/07/2015
Age : 43
Localisation : plus haut que mon QI vers les 50 mais en Fahrenheit

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Zufall (Milune) le Mer 2 Mar 2016 - 22:27

Hi you.
Je suis au téléphone mais je voulais te passer le bonjour parce que les mots clefs que j'ai aperçu me donnent le sentiment que tu es intéressante.
À la revoyure ~

Zufall (Milune)
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 215
Date d'inscription : 22/02/2014
Age : 18
Localisation : 3M.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par CD_CD le Jeu 3 Mar 2016 - 1:20

Salut,
Bienvenue.
Bon, ben maintenant que tu sais à peu près comment ta tête fonctionne et pourquoi il y a un gouffre entre toi et la population lambda du lycée du coin, tu peux :
- séparer la question du travail/diplôme/formation et celle des relations sociales
- te bouger pour réfléchir à la façon dont tu vas mettre des haricots dans ton assiette d'ici quelques années (le bac se passe en candidat libre, mais le truc un peu dommage, c'est qu'il y a des points à récolter par le contrôle continu).
- rencontrer (si tu en as besoin) du monde avec qui ça colle pour le bien-être et les relations amicales
- vivre d'une façon qui te convient sans te casser la tête à te dire que tu devrais être ceci ou cela (plus ou moins l'acceptation de l'entourage pour les "excentricités", donc plus ou moins caché ou segmentant les activités).


Pour la traduction littéraire, regarde du côté de l'Esit par exemple.
(Ce sont des boulots avec beaucoup de personnes voulant en vivre, et une palette bas revenus-hauts revenus assez vaste (chez les indépendants, on trouve des chiffres d'affaires annuels de 5000€ l'année à 120 000€ l'année, autrement dit : la misère, avec un gros morceau autour de 25 000-60 000 (regarde sur les enquêtes de la SFT pour des infos plus précises et plus exactes, j'ai écrit de mémoire)).

Bonne soirée,

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Ixtlander le Jeu 3 Mar 2016 - 1:26

Bonjour Marine,

Bienvenue parmi nous  Tchao

Tes mots m'ont beaucoup ému. J'espère sincèrement que tu trouveras ici de quoi te ressourcer et retrouver de l'entrain pour avancer dans ta vie. Comme te l'a dit Edith, il faut que tu réalises que ta détection à 16 ans est en fait une chance. Tu es à l'aube de la vie Marine, je me doute que cela peut être difficile à entendre de ton point de vue, mais l'avenir t'appartient et il ne tient qu'à toi maintenant de faire en sorte qu'il se déroule pour le mieux, avec les cartes que tu as dans les mains.

Bon courage et au plaisir de te lire sunny

Ixtlander
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 82
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Paillou le Jeu 3 Mar 2016 - 10:33

Merci beaucoup pour toutes vos réponses ! :3
Effectivement, oui, avoir été diagnostiquée Zèbre à mon âge, est une chance en soit. Ça ne doit pas être évident de découvrir que nous sommes surdoués lorsque nous sommes adultes... Sur ce point là, il est vrai que j'ai quand même conscience que j'ai eu de la chance, même si c'est encore très difficile pour moi d'accepter tout ça. ^^
Merci pour tous vos conseils en tout cas, ça me fait plaisir et vous avez vraiment l'air sympas, je sens que je vais me plaire aussi.  
CD_CD → Merci pour la recommandation du site Esit, je ne le connaissais pas, je vais aller me renseigner.

Encore merci pour vos réponses. (:

Paillou
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 02/03/2016
Age : 17
Localisation : Région centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Lou-pita le Jeu 3 Mar 2016 - 10:41

Bienvenue Marine !

"Découvrir" sa zébritude ça peut être très positif ! Bon, on t'as un peu jetée d'un coup dans un monde inconnu, je comprends que ce soit violent. Mais maintenant, tu pourras t'adresser à des personnes qui comprendront mieux tes souffrances et tes angoisses. Et qui débattront avec passion sur les sujets que tu mentionnes, surement. A la longue tu trouveras les clefs pour bien vivre ta particularité. Tu n'es qu'au début de ta quête, tu as tout un monde à découvrir, et pourquoi pas au travers de forums comme celui là.

Bonne route !

Lou-pita
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 58
Date d'inscription : 17/02/2016
Age : 22
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par siamois93 le Jeu 3 Mar 2016 - 10:54

Bonjour Marine.
Fais confiance à tes sensations, tes ressentis, et puis la vie est longue, cela laisse le temps de changer, de faire plusieurs métiers.
J'ai grandi dans une famille où l'art n'était pas vraiment présent alors que pour moi c'est important, je ne m'en rends compte que depuis une dizaine d'années. Bref, élargis tes horizons. Bonne route...
Tu aimes/connais quelles langues ? (La traduction ça me tente aussi.)

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Paillou le Jeu 3 Mar 2016 - 13:37

Merci pour ta réponse Lou-pita, ce que tu dis est très vrai ; même si on m'a un peu balancé dans un monde inconnu comme tu dis, maintenant je sais qui je suis, et ce que j'ai. Je peux mettre un nom sur ce qu'il m'arrive, et ça fait du bien. Et maintenant, je vais pouvoir parler à des gens qui me comprennent, et qui sont comme moi, et c'est tout de même assez réconfortant !
Siamois93, merci pour ton message. :3 Concernant les langues, je suis quasi bilingue avec l'Anglais, c'est une langue qui me fascine et m'intéresse énormément depuis toujours ! Je lis des bouquins en Anglais, j'écris en Anglais... C'est pour ça que j'aimerai vraiment faire un métier dans lequel se mêleraient la littérature et la langue Anglaise, et c'est de là que m'est venue cette idée de tenter ma chance dans le milieu de la traduction.

Paillou
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 02/03/2016
Age : 17
Localisation : Région centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par siamois93 le Jeu 3 Mar 2016 - 14:41

C'est cool l'anglais, j'ai bien aimé Shakespeare. C'est une langue qui permet d'autres choses que le français. Chaque langue a ses obligations et nous force à des contorsionnements. J'ai surtout abordé l'anglais par l'informatique, un peu de movies, un peu de lectures scientifiques. Mais je ne le parle pas beaucoup.

siamois93
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3069
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 49

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par licorneau le Jeu 3 Mar 2016 - 15:07

Bonjour Paillou et bienvenue.
Ton avatar est vraiment très sympa.

Paillou a écrit:
J'ai donc passé ces fameux tests. J'étais réticente, j'avais peur du résultat. Et le verdict est tombé hier ; 142 de QI. Surdouée. Zèbre. Haut-Potentiel. Précoce. Voilà les mots qui me qualifient à présent.
Je m'autorise à corriger:
Voilà qui participe seulement à te qualifier, car ce n'est pas tout.
Et en plus, ce ne sont que des constats dans un seul domaine.

Tout doucement, en prenant le temps d'assimiler, je te suggère de chercher ce qui te différencie au delà des apparences.
En tant que surdoué, ce que l'on vit ou subit n'est qu'une conséquence d'un fonctionnement différent.
Tu es équipée pour trier les données et réfléchir, alors à toi de trouver la différence entre ton fonctionnement et le fonctionnement de ceux qui ne sont pas comme nous et surtout, le pourquoi.
Il y a les conséquences et les causes.  Avec ce que tu as entre les oreilles, en connaissant les causes, tu te trouveras ton mode d'emploi et pourra agir et modifier ces conséquences par toi même.


Bonne route.


Dernière édition par licorneau le Jeu 3 Mar 2016 - 16:29, édité 1 fois

licorneau
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1445
Date d'inscription : 02/07/2014
Localisation : A l'arrière du front, entre mes oreilles.

http://www.zebrascrossing.net/t22633-revisions-d-un-homme-parmi-

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par ShineFlower le Jeu 3 Mar 2016 - 15:54

Bienvenue Amarine dans la savane. Avec tous mes vœux de reussite. Zèbre

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Paillou le Jeu 3 Mar 2016 - 23:40

siamois93 → Je ne parlais énormément l'Anglais avant, je préférais le lire, l'écrire et l'entendre. Je n'étais pas très à l'aise à l'oral, mais depuis que je suis partie aux Etats-Unis l'été dernier, j'ai pu énormément améliorer ma diction, et j'adore parler l'Anglais maintenant. **
Licorneau → Merci pour mon avatar. c: C'est vrai, je me suis peut-être un peu mal exprimée quant à ça, c'est sûr qu'il n'y a pas que ces mots qui me qualifient (et en soit, heureusement !). Mais j'avoue que sur le coup, j'avais un peu oublié les autres adjectifs qui pourraient me qualifier tellement j'ai eu l'impression d'être complètement perdue. Merci pour tes encouragements en tout cas, je vais me concentrer sur ce que tu m'as dit.
Merci ShineFlower !

Paillou
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 7
Date d'inscription : 02/03/2016
Age : 17
Localisation : Région centre

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par CD_CD le Sam 5 Mar 2016 - 12:41

Paillou a écrit:CD_CD → Merci pour la recommandation du site Esit, je ne le connaissais pas, je vais aller me renseigner.

C'est une école. Il y en a d'autres.
Il y en a en France et à l'étranger.
Un traducteur professionnel sérieux traduit toujours uniquement vers sa langue maternelle.
Si l'oral te plait, tu peux être interprète plutôt que traductrice. A voir en fonction des conditions d'exercice du métier, aussi. Ce ne sont pas du tout les mêmes. Et, selon l'option qu'ils choisissent, les interprètes travaillent uniquement vers leur langue maternelle ou dans les deux sens (interprétation de conférence ou de réunion ou autre).
Si c'est dans le domaine littéraire que tu souhaites traduire, je crois que ça s'appelle traducteur littéraire ou traduction d'édition, je ne sais plus.
Ce n'est pas mon domaine (qui est traductrice scientifique et technique).

Mais bon, ce ne sera probablement pas le plus compliqué, de ce que j'ai lu. Le plus compliqué, c'est de faire le deuil de relations "normales" avec les congénères à proximité géographique immédiate, tout en étant soulagée et réconfortée de n'être "que" hpi et pas dingo/dépressive de nature/autre qualificatif. Mais si j'ai bien suivi, tu es en déjà presque à l'étape suivante.

Bonne journée.

CD_CD
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 587
Date d'inscription : 05/09/2015
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Galoo le Dim 6 Mar 2016 - 11:31

Bonjour Paillou,

Bienvenur sur le forum Smile . Ton récit est très émouvant, tu dois être bien chamboulée...
Comme dit avant, 17 ans c'est encore assez "tôt" pour être diagnostiquée, une nouvelle vie s'ouvre à toi !!

Bonne journée !

Galoo
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 16
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 32
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une adolescente perdue

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum