Une zébrette perdue sur le web

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 12:57

Bonjour ! Long hug
Bon, alors comme je suis nouvelle sur ce forum, on dirait que je vais devoir me présenter.
Alors moi c'est Morpheen, 22 ans et j'habite en Suisse.
Mon histoire est un petit peu particulière, je vais tout déballer ici d'un coup comme ça ce sera fait et comme je ne sais pas m'arrêter quand j'écris, je vous demande déjà de m'excuser pour le roman qui va suivre. Sleep

J'ai été diagnostiquée EIP à 6 ans. Mais remontons un petit peu avant: à 12 mois je parlais presque aussi bien que maintenant, j'ai commencé à marcher à 13 mois, à deux ans je commençais à déchiffrer des mots simples pour avoir une lecture fluide vers 3ans et à 4 ans je savais faire des calculs simples. Puis, à 4 ans et demi, j'ai eu la chance d'avoir une petite soeur (précoce aussi). Mais voilà, avant d'entrer à l'école, je m'ennuyais. Ma maman me disais que ça irait beaucoup mieux une fois à l'école enfantine, que j'apprendrais plein de choses et que je me ferais plein de copains. Une fois à l'école enfantine, je me suis ennuyée, je n'ai rien appris et je ne me suis pas fait de copains. Alors ma maman m'a dit qu'il ne fallait pas que je m'en fasse, que ça irait mieux une fois que les choses sérieuses commenceraient à l'école primaire. Pour essayer de combler mon ennui, mes parents m'ont inscrit à des cours de musique que j'ai adoré suivre, de l'accordéon. J'avais choisi cet instrument à l'époque parce qu'il est très complet et complexe et que ça représentait un défi intéressant.

Première année d'école primaire, non seulement je me suis ennuyée, n'ai rien appris et ne me suis pas fait de copains mais en plus je suis tombée sur une prof qui m'a détestée dès la première semaine. Cette même prof, j'allais me la trainer 3 ans de suite. J'avais 6 ans, c'était la première année que je me produisais sur scène avec mon accordéon et c'est aussi là que mes parents m'ont envoyé voir une psy pour la première fois, pour voir ce qui n'allait pas puisque, selon ma prof, j'étais une vraie débile mentale malgré le fait que mes parents m'aillent "poussés" à apprendre un tas de choses pendant ma petite enfance. Ce n'était d'ailleurs pas le rôle des parents d'apprendre tout ça à leurs enfants, avant l'âge en plus, mais celui de l'école et une floppée de remarques furent faites à ma mère qui se mit à culpabiliser et à observer mes "bizzareries comportementales" sous tous les angles pour les corriger. Depuis là, elle n'a jamais arrêté, lorsque nous sommes en public, de m'interdire d'être naturelle. Je devais à tout pris faire gaffe à mes faits et gestes, à ma posture et aux choses que je disais. C'est d'ailleurs toujours le cas aujourd'hui et non seulement ça m'exaspère, mais en plus ça me blesse, je dois bien l'avouer.

Entre ce que ma prof disait et ce qui se disait dans l'entourage de mes parents, il y avait un fossé énorme. Les amis de mes parents et les gens que nous rencontrions disaient généralement de moi que j'étais une petite fille très polie, qui savait beaucoup de choses, qui avait un grand sens de l'humour. A l'école, j'étais perdue dans mes pensées, distante, rêveuse, hypersensible (j'avais le droit à des remarques lapidaires sans arrêts, je vous laisse imaginer le résultat sur mes nerfs). Mais j'étais aussi empotée et maladroite. D'après ma prof j'étais donc une pleurnicheuse maladroite incapable de m'insérer parmis les autres élèves. Mais comment s'intégrer dans un groupe qui n'a absoluement pas les mêmes centres d'intérêts que vous ? J'étais (je suis toujours) une grande passionnée d'ordinateurs et d'informatique, j'étais aussi passionnée par l'astronomie (d'où vient l'univers ?), par les romans que je dévorais les uns par dessus les autres, par les volcans (qu'est-ce qu'il y a au centre de la terre ?), par la musique, par l'électronique (comment fonctionnent toutes ces choses, ce n'est pas fascinant ?) et par les fourmis (on avait deux foumillières à côté de la maison, une de fourmis rouges et une de fourmis noires, et j'adorais les observer travailler). Je me posais énormément de questions et à chaque nouvelle chose que j'apprenais, c'était 3 nouvelles questions qui apparaissaient. Bref, par plein de choses et j'aimais énormément en discuter. Mais comment aborder ces sujets avec des enfants qui se foutaient totatlement de comprendre le fonctionnement des choses ? No

Test effectué, bilan effectué, résultats reçus, la solution qu'on proposa à mes parents fut le saut de classe. Mais ma mère le refusa net parce qu'elle avait elle-même très mal vécu cette expérience. Et ma précocité fut oubliée, nous avait mal été expliquée. Mes parents ont du penser que la précocité se résorbait avec le temps, et moi aussi d'ailleurs. La suite de ma scolarité ? Je me suis ennuyée à l'école primaire mais on m'a dit que ça irait mieux en secondaire. Je me suis ennuyée en secondaire mais on m'a dit que ça irait mieux quand je serais en apprentissage. Bon il faut dire que pendant toute cette scolarité, je n'ai jamais travaillé et qu'encore maintenant je ne suis pas certaine de savoir ce que c'est que de prendre plus de 30 minutes grand max pour faire ses devoirs. Je me contentais du minimum, parce que ce système scolaire me gonflait sérieusement et que l'ennui était devenu une vraie torture mentale. Je ne me voyais donc pas continuer les études, je voulais entrer dans la vie active aussi vite que possible.

Arrivée à ce moment de ma vie, je me suis fait quelques "amis". Nous étions la bande des gens que les autres élèves considéraient comme ringards. Mais je n'avais toujours pas l'impression de faire partie du même monde qu'eux. Alors j'ai tout fait pour m'adapter à eux, pour leur ressembler, pour ne plus que je me sente rejetée. Je faisais partie d'un groupe et ça m'aidait à supporter mon ennui. Même si je devais bien souvent me forcer moi-même d'accepter les invitations de mes "amis" parce que je m'ennuyais parfois plus en leur présence que toute seule où je pouvais me trouver des occupations qui m'occupent l'esprit. Donc, comme je le disais, il était hors de question pour moi d'entamer des études supérieures tellement j'avais peur de m'ennuyer à mort. J'ai donc tout simplement arrêté de travailler pour me contenter des moyennes minimum, pour pas que mes parents me poussent vers des études parce que j'avais peur de leur réaction. Quand j'étais petite, j'étais une grande source de fierté pour mes parents, puis quand les problèmes se sont pointés avec cette prof qui m'a dégouté de l'école, je ne sais pas pourquoi mais je me suis mise en tête que mes parents allaient moins m'aimer. D'ailleurs, quand en public ma mère me faisait/fait les gros yeux pour me faire comprendre que je dois me taire ou me tenir plus droite ou quelque chose du genre, j'ai eu l'impression d'être passée du rang de fierté de ses parents à la honte de la famille. Depuis ça, décevoir mes parents c'est comme recevoir un coup de poignard en plein coeur. Alors je ne voulais pas les décevoir en prenant une décision, je préférais que le choix de mon avenir s'impose de lui-même.

Seulement il y avait quelque chose que je n'avais pas prévu, c'était que mon choix professionnel serait choisi par ma mère. Moi, je voulais être informaticienne (c'est ce que je veux toujours aujourd'hui d'ailleurs). Ma mère voulait que je devienne employée de commerce. Elle m'a fait faire une semaine de stage dans une administration communale. J'ai détesté ce stage mais ma maman m'a dit que ce ne serait pas pareil quand j'aurais ma propre place d'apprentissage dans le domaine, et que ça irait mieux. Elle m'a poussé à chercher dans ce domaine, ce que j'ai fait sans même lui avouer que ce n'était pas ce à quoi j'aspirais. J'ai donc fait mon apprentissage de commerce dans une grande entreprise internationnale réputée dont je tairais le nom, arrêté la musique et...c'est là que ma descente en enfer a commencé. Suspect

Une fois en apprentissage, toutes les filles de ma classe, il y en avait dans le tas qui travaillaient aussi avec moi, m'ont pris pour leur souffre-douleur, les jeunes hommes m'ignoraient totalement. Je devais supporter les railleries aussi bien aux cours professionnels qu'au bureau. Au bureau, je faisais énormément de fautes d'innattention, qui avaient le don d'exaspérer mes chefs au plus haut point, qui ont fini par me trouver pas très fut fut en plus d'être timide et introvertie. Tout le monde fait des erreurs de temps en temps, mais chez moi, elles sont systématiques, je les collectionne. Je me mets à la place de mes collègues et je les plains, parce que ce doit vraiment être très très pénible de travailler avec une empotée pas foutue de faire quoi que ce soit correctement. => ça a duré 3 ans non-stop. Je suis tombée dans la boulimie, puis l'hyperphagie et maintenant suite à ça je suis obèse morbide, j'ai des tas de problèmes de santé et je dois me faire opérer bientôt (je n'ai pas encore de date). Pendant cette période, je suis tombée amoureuse...d'un pervers narcissique manipulateur qui a réussi à me garder sous sa coupe pendant 2 ans. Une expérience catastrophique. Malgré tous ces problèmes, une rencontre sur Internet m'a donné le sourir au moins une fois par jour pendant ces 3 ans, et même après. J'ai découvert un homme de 10 ans plus agé qui est devenu mon meilleur ami et à qui je dois peut-être de ne pas m'être suicider. A la fin des 3 ans d'apprentissage que j'ai réussi sans jamais ouvrir un bouqin, je me suis dit "ouf, enfin, le calvaire est terminé". Et je me trompais totalement.

Je n'avais peut-être plus de tortionnaires à supporter, mais l'ennui mortel que je ressentais dans un bureau était toujours là. Et le mal était fait: je n'avais plus aucune confiance en moi. Engagée pour une mission temporaire dans mon entreprise formatrice, mes fautes d'inattention me valurent d'être licenciée. J'étais en pleine dépression. Après quelques mois de chômage, une seconde mission temporaire se termina prématurément pour les mêmes raisons (je devais faire 2 mois, je n'ai fait que 7 jours). A ce moment là, ne supportant plus de n'avoir plus aucun contrôle sur moi-même, j'ai pris la décision de voir mon médecin, qui m'envoya chez une psychiatre avec qui j'ai toujours un super bon feeling, qui m'envoya chez une psychologue. Il m'a fallu presque 2 ans de thérapie pour qu'enfin elles me disent où était mon problème. Je me coryais folle, ou au mieux autiste Asperger (j'en étais presque sûre). Elles ont d'abord été surprise que ça ne me paraisse pas évident, étant donné que j'avais été diagnostiquée EIP auparavant. Moi, j'avais oublié, rayé cet épisode de ma vie. Et comme je croyais que ça partait avec le temps, forcément je n'y avais absoluement plus repensé. Et l'idée encore aujourd'hui me parait complètement folle. J'eus 2 copains pendant cette période. Les deux ne sont sortis avec moi qu'en attendant de trouver mieux, puis m'ont laissé tomber. Un des deux m'a d'ailleurs laissé tombé une semaine avant mon anniversaire, c'était simpa Sad . Le deuxième, une année plus tard, me lâcha alors que tout semblait très bien aller, le jour même de la st-Valentin sans m'en donner les raisons (mes "amis", ceux que je m'étais fait à l'école, ont organisé une réunion un soir pour m'expliquer qu'ils voulaient se séparer de moi, j'étais devenue de trop dans le groupe. Il faut dire que les dépressifs ne sont pas du tout intéressants, et que mes sujets de conversation leur donnaient l'impression que je cherchais constamment à les rabaisser, et justement mon copain était le frère de l'une de mes anciennes amies.). Ce fut très difficile à gérer, mais heureusement j'avais ma thérapie. Et j'ai enfin rencontré en vrai mon meilleur ami, que je vois très régulièrement maintenant. Je lui dois beaucoup, je ne le remercierai jamais assez pour sa présence.

A nouveau motivée, j'ai repris des cours du soir dans le but de reprendre mes études. Pendant ce temps, j'étais au chômage et j'avais de temps en temps une petite mission temporaire à remplir, mais je n'ai jamais trouvé d'emploi fixe. A nouveau une petite histoire d'amour sans intérêt que l'on a arrêté d'un commun accord, on avait rien à partager ensemble. Ca fait 2 ans que je suis célibataire et je suis fatiguée de tout ça, je ne cherche plus.

J'ai repris des études, d'informatique. Very Happy

Happy end ? Nooon !!! parce que j'ai ratté ma première année à cause de cours théoriques (n'ayant pas de lien direct avec la profession et ne m'intéressant pas du tout). Comme je n'ai jamais travaillé de ma vie à l'école, je n'ai pas su y trouver mes marques.Et cette fois-ci mon manque d'assiduité a fini par me dépasser. Et comme la première année est éliminatoire, pas possible de redoubler. Je me retrouve donc aujourd'hui, à 22 ans, obèse morbide, sans emploi et n'ayant plus de droit au chômage, boudée par les services sociaux parce que je vis chez mes parents. Je ne touche aucun revenu en ce moment et j'ai une peine immense à trouver du travail. Là ça fait 2 mois que je n'ai plus aucune activité scolaire ou professionnelle. J'ai échoué dans mes études, dans ma passion. Mais je veux à tout prix trouver un moyen de me remettre sur les rails, d'avoir à nouveau la chance d'apprendre l'informatique (ce que je fais en autodidacte, mais je veux vraiment en faire mon métier et pour cela, il faut faire un papier).

Et voilà, comme la solitude et le manque de personne à qui parler de tout ça se fait pesant, je viens ici pour vider mon sac et pour lire vos témoignages qui sont très enrichissants Wink .

Bravo à ceux qui ont eu le courage de me lire !


Dernière édition par Morpheen le Sam 30 Juil 2011 - 14:20, édité 1 fois

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Fata Morgana le Sam 30 Juil 2011 - 13:20

Bravo à ceux qui ont eu le courage de me lire !
Pas le moindre souci. En tout cas ici tu risques de rencontrer pas mal de sœurs et frères de galère...
Le fonctionnement normatif et séquentiel de la société ne nous réussit vraiment pas...
Tu veux exprimer ta créativité ? Alors crois que si cela est en toi, les moyens de le réaliser viendront à toi.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 13:25

Merci pour ta réponse, Fata Smile
Oui j'ai constaté qu'on était pas mal à pas vraiment bien vivre notre différence ou tout simplement à vivre à contre courant de la société.

p.s.: j'aime bien ton avatar Very Happy

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Fata Morgana le Sam 30 Juil 2011 - 13:40

j'aime bien ton avatar

J'en change assez souvent. Il évoque cette fois plus de choses aux autres qu'à moi-même. D'où la probabilité que je le change dès aujourd'hui. Very Happy

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 13:43

C'est le risque avec ce genre d'avatar Very Happy

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Fata Morgana le Sam 30 Juil 2011 - 13:44

Celui-là avec sa référence à la pensée en arborescence me parait éloquent... Smile
Je te souhaite de te faire des amis ici. Lanza, l'un des modérateurs, est informaticien...Aux dernières nouvelles.

Fata Morgana
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 15009
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 59
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Invité le Sam 30 Juil 2011 - 13:48

Bienvenue à toi! N'hésite pas à te faire détecter, je viens de le faire à 40 ans. J'ai connu à peu près les mêmes doutes, souffrances, échecs que toi. Nous sommes pour la plupart des surdoués dans ce cas. Nous sommes en dehors des normes voulues par la société alors c'est très dur pour nous. Il faut réussi à accepter nos différences. Le problème, l'un de nos paradoxes est que nous aimons autant notre indépendance que le fait d'être en société, donc nous avons toujours le "cul" entre deux chaises.
Bref cela te fera su ben d'être testée car tu comprendras pas mal de choses de ton passé et ta compréhension de ton avenir s'en trouvera grandie. Nous sommes tous là pour te soutenir malgré nos propres angoisses et incertitude, l'union fait la force et l'oignon fait pleurer Wink
Amicalement.
Eric, zèbre corse indépendant Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par ♥ El Castor ♥ le Sam 30 Juil 2011 - 13:52

Bienvenue, chat du Cheshire

♥ El Castor ♥
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2153
Date d'inscription : 05/03/2011
Age : 30
Localisation : X

http://www.zebrascrossing.net/t2312-spoilerusine-a-reve-ou-machi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 14:03

Merci à tous pour cet accueil Very Happy

@ Fata Morgana: bon à savoir, ça fait toujours plaisir de trouver des personnes avec qui partager ses centres d'intérêts. Merci pour le tuyau Wink

@ poeterouge: quand tu as reçu les résultats du test, tu t'es senti comment ? si c'est pas trop indiscret. En tout cas bravo parce que je pense que pour un adulte il faut énormément de courage pour passer un test de QI, surtout si l'adulte manque de confiance en lui.

@ Castord: merci à toi aussi pour ton accueil Smile

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Passeur le Sam 30 Juil 2011 - 14:26

Bonjour Morpheen,

et bienvenue ici.
Ta présentation se lit facilement et le ton que tu y mets, presque léger, tranche avec ce que tu racontes de toi. Mais montre aussi une capacité de vie, et une envie d'avancer, de comprendre indéniables.

Il y a sur le forum pas mal de personnes en hésitation face aux tests. Et quelques topics sur le sujet.
Et, bien que je ne connaisse bien évidement pas tout le monde sur ZC, j'ai lu souvent l'importance d'un tel test pour soi même (peur de le passer incluse). J'ai appelé cela "avoir une photo" de ses processus cognitifs (parce qu'un chiffre seul n'explique rien, c'est pour cela qu'il n'est pas donné seul, loin de là, dans un Bilan psy).

Par ailleurs, ici il y a aussi... des Suisses. Voilà de quoi alimenter, si cela est possible, des rencontres qui sont un des objets du forum.

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas ressenti ta présentation comme un moyen de vider ton sac pour remplir celui des copains, mais bien pour t'alléger de cela.

De quoi vas-tu le remplir maintenant ? Wink
Lis, écris, échange et, à nouveau, rencontre. Bonne balade !

En attendant que tu puisses initier tout cela, je te livre quelques éléments sur ZC en tant que tel. Pour cela j'enfile mon habit de Guide.

[Mode guide "ON"]

Le petit manuel pratique du membre fraîchement arrivé

Les guides : Qu'est-ce que c'est?
Les guides sont là pour, comme leur nom l'indique, "guider" les membres du forum : assurer le lien entre l'utilisateur et l'administrateur/la modération.
Ses membres sont reconnaissables à la couleur verte de leur pseudo.
Ils participent à l'animation et la bonne ambiance du forum.
Ils peuvent renseigner quant aux manipulations techniques relatives aux posts: comment mettre une image, un spoiler, etc..
Ils sont également disponibles pour des usages diplomatiques visant à résoudre des problème concernant le flood, le trollisme, le manque de respect, etc...
Ils ne peuvent pas bannir les membres mais préviennent la modération en cas d'excès et de non-respect des règles de vie du forum.
Ils peuvent également améliorer la lisibilité du forum en déplaçant un sujet, fusionnant, supprimant, etc... mais pas sans l'accord des auteurs des sujets en question.
Une version complète de la Charte des Guides est désormais disponible dans le Mode d'Emploi du Forum:

http://www.zebrascrossing.net/t2392-mode-d-emploi-du-forum


La modération : Comment ça marche?
Le rôle de la modération est de veiller au respect du bon fonctionnement du forum de manière générale.
Ses membres sont reconnaissables à la couleur bleu foncée de leur pseudo.
Ils veillent au grain quant au manque de respect, publicité, trollisme (membre qui est là pour mettre le souc d'une manière ou d'une autre et dont les interventions n'apportent rien au forum et lui sont au contraire nuisibles), flood (nombre excessif de messages d'un ou plusieurs membres sur un sujet donné mais qui n'ont aucun rapport avec celui-ci ou n'apportent rien à la discussion en cours), procès d'intention, etc...
Ils ont autorité de bannir temporairement un membre pour les raisons évoquées ci dessus et peuvent le bannir définitivement si le conseil de la modération le juge nécessaire.
Ils améliorent également au quotidien la lisibilité du forum en fusionnant des posts dont le thème est le même, effaçant des doublons, réparer des erreurs de post, supprimer ou bloquer une file si nécessaire, etc...
Pour plus d'informations concernant la modération (la contacter, etc..) voir le lien ci-dessous vers le mode d'emploi du forum:

http://www.zebrascrossing.net/t2392-mode-d-emploi-du-forum


Les sujets utiles avant de poster
Ils sont disponibles dans la partie "Présentations" en haut de page en Post-It ....
- Mode d'emploi du forum :
http://www.zebrascrossing.net/t2392-mode-d-emploi-du-forum
- Pour éviter les doublons, ou demander de l'aide dans vos recherches de topics :
http://www.zebrascrossing.net/t2184-etes-vous-certains-qu-un-sujet-n-est-pas-deja-cree-sur-le-sujet-cherchez-d-abord-et-demandez-ici
- Pour une vue d'ensemble des différentes thématiques du forum :
http://www.zebrascrossing.net/t1562-petit-sommaire-non-exhaustif-du-forum
- Pour rester vigilant quant aux dangers des forums et d'internet:
http://www.zebrascrossing.net/t1481-ouverture-d-esprit-et-vigilance
- Vocabulaire utile :
Un sujet présentant un lexique non exhaustif des termes couramment employés sur le forum ("flood", "troll", "spoiler", etc..) est actuellement en préparation et sera bientôt disponible dans la partie "Mode d'Emploi du Forum".
[Mode guide "OFF"]

Passeur
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2387
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 48
Localisation : Fontenay-aux-roses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 14:53

Merci passeur pour ton message de bienvenue et pour ton guide, ça peut toujours servir Wink
De quoi vais-je remplir mon sac maintenant ? Je ne sais pas vraiment, j'essaie toujours de faire en sorte qu'il soit vide, pour (essayer) de me sentir moins encombrée dans ma ptite tête Very Happy

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par janus le Sam 30 Juil 2011 - 15:10

Salut Morpheen Smile

Moi j'ai fait beaucoup d'informatique pour occupée ma tête aussi Smile
Mes ordinateurs ils avaient des noms de drogues ...
Il y avait : Opium , Coke , Endorphine après l'autre je l'ai appelé PIgmallion parce que ca faisait PIG (cochon) MALLION apres ...
Juste parce que c'était rigolo ceux qui lisaient que le début ils comprenaient pas le sens...

Je sais pas si je peux t'aider à faire de l'ordinateur Wink
Mais j'ai tout appris tout seul et il y a beaucoup de site comme le site du zéro qui permettre d’apprendre ce que tu sais pas : http://www.siteduzero.com/

MOi tout le monde m'appelle l'informaticien, alors que je voulais faire du commerce ... ou de l'art ... je sais pas trop ... ou peu être les 2 Smile

C'est courageux ton texte Wink
Moi je crois que le fait que tu sois ici ca va déjà à trouver des gens comme toi et ca c'est bien ...

Moi aussi je suis différent alors je sai sun peu ce que c'est ...
Quand les autres ils veulent pas de toi ...

Mais en venant ici, j'ai jouer au jeu du masque ...
Moi cela m'as beaucoup aidé a relire mon histoire ...
Et de la relire avec d'autres lunettes ben ca fait drole et çà aide Smile

Je te souhaites la bienvenue et j’espère te voir à mon Bal Masqué








Janus (Présentation) http://is.gd/zUGIqy Naissance du petit âne.
Catharsis http://is.gd/616S3v L'histoire du petit âne ...
Bal Masqué (Jeux) http://is.gd/QTD7X2 "Essaye et tu verras"

janus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 42
Localisation : Haute savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Passeur le Sam 30 Juil 2011 - 15:11

Smile

Il y a quelques petites choses à lire ici et quelques rencontres à faire pour le remplir de jolies choses...
Fais-toi confiance.

Passeur
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2387
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 48
Localisation : Fontenay-aux-roses

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 15:54

@ janus: tiens mais je ne pouvais pas mieux tomber, un autre passionné d'informatique !!! cheers Ahhh je ne compte plus les heures passées sur le site du zero à piocher des idées. C'est vraiment un site génial ! Simpa les noms que tu donnes à tes ordis. Les miens s'appellent Bêtàmisère, Bêtàmisère-le-Retour, et celui que j'utilise le plus Burning-Inside. Tu voulais faire du commerce ou de l'art, mais que fais-tu dans la vie finalement ? Tiens, je vais passer à ton Bal Masqué, je me déguise en quoi ? Very Happy

@ Passeur: bonne idée, après tout je préfère remplir mon sac de rencontres intéressantes que de cailloux Wink

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par remyy le Sam 30 Juil 2011 - 16:31

Bonjour Morpheen,

Je sens que malgré tes malheurs tu ne laisses pas tout tomber.
Tu as de la chance quelque part car je suis resté seul en déprime plusieurs années avant de repartir cahin-caha.
Je suis nouveaux moi aussi et le peu que j'ai lu m'encourage à rester et communiquer (d'accord taper la tchatche en fait).

Tu veux faire de l'informatique ? Et bé y'a du boulot pour plusieurs années.
En France nous avons des organismes de formation pour adulte. Est-ce que cela n'existe pas chez toi ?
Chez nous il existe des cycles court qui mènent à l'équivalent d'un bac ou bac+2.
Ces formations ne nécessitent pas toutes d'avoir un bac.

Peut-être devrait tu commencer par définir ce que tu aimes dans l'informatique. C'est vaste comme l'automobile : tu es biologiste et travaille sur la croissance des hévéa ou tu es manœuvre et charge des robots à l'usine ?

Tu préfères les études ou la production ? Les réseaux ou les systèmes ? L'analyse ou les applicatifs ? Il y a une chiée d'informaticiens ici. Je suis sur que tu vas trouver quelque chose.

J'ai commencé comme analyste-programmeur (on dit GBFO : Grouillot de Base de Fond d'Organigramme) et j'ai fini ingé r&d sur base Oracle.

Si tu veux des infos sur l'informatique réelle, utilisée par les entreprises et dont tu peux faire un métier hésite pas.

Bises

PS : mes ordis s'appellent Debbie (Harris), Olivia (Newton-John), Janis (Joplin bien sur), Blondie, etc, etc.

remyy
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Invité le Sam 30 Juil 2011 - 16:44

Alors cela est plutôt stressant, angoissant, voire énervant dans mon cas car j'ai du mal à maitriser ma colère, pour ma femme c'était plutôt l'angoisse. En tout cas ce n'est pas évident, mais si on ressens le besoin de savoir alors il faut le faire, et un truc est sûr si on est surdoué le test le met en évidence. Enfin tout cela est un cheminement personnel assez difficile quand même, c'est pratiquement comme une thérapie. Depuis deux semaines je suis très enervé, cela est sans doute une phase... mais bon mon champ de compréhension s'est encore amélioré je trouve et beaucoup d'explications de mes actions du passé deviennent plus claires. J'espère avoir répondu à ta question, en tout cas bon courage et merci pour ta gentilesse.
Amicalement.
Eric.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 16:56

Bonjour remyy Smile
Moi aussi j'ai eu une période de dépression. J'ai remis en question jusqu'au sens même de la vie. Si je continue de m'accrocher, c'est parce j'ai l'impression de ne pas encore avoir tout essayé pour que ma situation s'améliore. Ca demande beaucoup de patience, que je n'ai pas forcément mais on fait avec.

Moi aussi ce que j'ai pu lire juqu'à maintenant me donne envie de rester tchatcher, ce forum a l'air renpli de pesonnes bien sympathiques.

J'aime beaucoup ce qui est administration réseau/système et programmation. En Suisse, j'ai trouvé la possibilité de préparer un brevet fédéral en cours du soir, qui me permettrait de travailler la journée. Le hic, c'est le coût de ces études que je ne peux malheureusement pas me payer, étant donné que je suis sans emploi et que je galère vraiment pour en trouver un. C'est toujours à l'entretien d'embauche que je suis écartée des postes pour lesquels je postule...j'ai la plupart du temps le droit à un sourir indulgent suivi d'un "on vous rappellera"...

Tu as l'air d'avoir un sacré parcours ! Ce que tu fais te plait ?

En tout cas il semblerait qu'en France, les formations pour adultes soient plus représentées.



Dernière édition par Morpheen le Sam 30 Juil 2011 - 17:03, édité 1 fois

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 17:03

@ poeterouge: ce qui m'angoisse, c'est d'oser penser que je puisse être intelligente. Je ne supporte pas les gens qui se vantent ou qui se surestiment. Pour quelqu'un qui manque fortement de confiance, c'est une épreuve vraiment très stressante de se faire tester sur son intelligence. Parce que bien souvent on pense au contraire que l'on est pas intelligent, que l'on a un retard. Parce qu'il y a une lueur d'espoir au bout et que si cet espoir s'effondre, cela veut dire que le problème est ailleurs et que l'on a toujours pas pu mettre le doigt dessus.

Beaucoup de psys disent que ce n'est pas forcément bon de connaitre son diagnostique, mais je pense personnellement que c'est très rassurant de savoir une bonne fois pour toutes, après tout cela fait partie de notre identité d'une façon ou d'une autre. En tout cas merci beaucoup pour ta réponse !

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par janus le Sam 30 Juil 2011 - 17:22

@Morpheen pour l'instant je cherche ce que je vais faire ...
Ah moins que l'histoire du petit âne marche alors je continuerais Smile

Pour le bal masqué chacun fais comme il veux Smile

janus
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 160
Date d'inscription : 13/07/2011
Age : 42
Localisation : Haute savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par remyy le Sam 30 Juil 2011 - 17:43

Oui il y a un panel de formation très important.
Surtout elles sont pris en charge d'une façon ou d'une autre.
Tu n'as pas de famille/amis en France pour t'héberger pendant 18 mois de formation ?
Sinon ce que j'ai fait m'a plu pendant 20 ans maintenant j'ai envie d'autre challenge. Plus humain, plus proche, plus réel.

...

remyy
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Sam 30 Juil 2011 - 21:27

Et non malheureusement pas de famille en France qui pourrait me rendre ce service. Il me faudra trouver une autre solution...

Tu pourrais peut-être faire du consulting ?

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Benjamin le Dim 31 Juil 2011 - 0:34

Morpheen a écrit:
Arrivée à ce moment de ma vie, je me suis fait quelques "amis". Nous étions la bande des gens que les autres élèves considéraient comme ringards.

hé hé, ça me rappelle mes années lycée. Le passionné d'Histoire et de Moyen-Âge bibliophile (moi ça ^^), le Geek fan de soucoupes volantes et de Roswell, et les deux autres geeks passionnés par les jeux de rôles I love you

Benjamin
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 269
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 34
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Dim 31 Juil 2011 - 10:13

Je t'envie. Moi j'étais la seule geek. Les centres d'intérêts des autres membres de mon groupe étaient les discothèques (je DÉTESTE ça), les émissions style téléréalité, les people, les petites histoires d'amour sans lendemain et autres prises de tête du genre, les ptits commérages et les bienfaits de l'homéopathie. Et dans le lot on avait une fille passionnée par les maisons hantées et les fantômes et une végétalienne donneuse de leçons de morale et le pire c'est que les autres la suivaient comme des moutons avec ses théories neuneu à propos de sa kiné qui lui règle son "horloge interne" en lui touchant le bras...bref j'adhère pas. Suspect

Il ne me reste plus que 2 contacts dans ce groupe là et franchement c'est déjà trop. Y en a une des deux avec qui je prends gentillement mes distances en ce moment. Elle se targue de ne jamais mentir, donne elle aussi des leçons de morale mais elle est méprisante avec moi et je suis apparemment son sujet de rigolade favorit. J'en ai discuté avec elle bien sûr, elle s'est excusée mais 2 semaines plus tard, elle revient à la charge. Elle m'attaque systèmatiquement sur mes points sensibles alors qu'elle n'a vraiment pas de quoi se moquer de moi. Quand on ne sait pas si le père de son enfant est son chef ou son copain, qu'on met 6 ans à faire un apprentissage de boulanger en se faisant virer presque toutes les années et rejeter par les autres parce qu'on se lave pas assez...ben on se tait. Evil or Very Mad

Edit: c'est déjà pas facile de se sentir différent. Quand les autres se moquent de toi ou que c'est limite l'agression c'est pas facile. Mais quand ça vient du groupe de personnes qui se prétendent tes amis, c'est beaucoup plus grave.

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par remyy le Dim 31 Juil 2011 - 19:03

Hello bonjour,

Ben vu les emm... que tu as avec tes "amis", change en.
Il faudrait que tu te dises une chose : ne laisse personne se moquer de toi ou te rabaisser ou utiliser tes points faible de façon maligne.
Entre copain, on peux se vanner grave, mais ça reste des vannes, pas des méchancetés.
Tu ne changera pas les gens, sépare toi de ceux qui t'utilise d'une façon ou d'une autre.

Mais aussi les conseilleurs ne sont pas les payeurs, alors ne prend pas ce que je te dis au pied de la lettre et trouve ton équilibre avec cette idée.

C'est ce que j'ai fait au lieu de courir après tout le monde et aujourd'hui je me sent mieux et j'ai de meilleurs relations avec les personnes que j'aime et qui comprennent ma différence.

Par contre les discothèques de temps en temps c'est fun avec des copines sympa qui se prennent pas la tête. Mais y'a aussi les concerts, les restau, les académies de billard, les cinés, etc, etc.

Tu peux aussi essayer de trouver des gens qui ont les même centre d'intérêts que toi. Via des associations ou autres. C'est ce que j'ai fait. Je sais pas si ça marche pour tout le monde il faut avoir envie d'aller vers les autres sans les connaitre.

Bises.

remyy
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 479
Date d'inscription : 27/07/2011
Age : 51
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Overload le Dim 31 Juil 2011 - 19:29

Merci du conseil remyy, je retiens l'idée des associations c'est pas mal. Tu as de bonnes idées de sorties, je vais garder tout ça en tête, ça peut toujours servir Wink

Overload
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 106
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 28
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une zébrette perdue sur le web

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 6:45


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum