Il me faudrait un bilan psychométrique complet.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Il me faudrait un bilan psychométrique complet.

Message par Sensei8188 le Sam 21 Fév 2015 - 22:16

Licorneau :

merci Very Happy

C'est compliqué tout ça, va falloir que je lise et relise. Ce qui est sur c'est que je dois faire ce bilan. Mais pas tout de suite, ne serait ce que pour des raisons financières.

Et donc si je comprends bien, il faut avant de passer les tests que je me documente sur la question? Par exemple en commençant par explorer ce forum?  

ça va être difficile quand même pour moi d'identifier ce que je dois savoir avant de passer ces tests, de manière à pouvoir exploiter le résultat au mieux.

Ce serait étonnant que je sois surdoué d'ailleurs. Il me semble que la dyscalculie ne fait pas du tout partie de la surdouance, bien au contraire.


Paradoxe :

Il y a plusieurs choses que je souhaite travailler. Et qui sont toutes liées de près ou de loin à une dimension de confiance en soi.  

Enfant, on m'a prétendu longtemps "hors-norme". J'avais des problèmes de socialisation, une maladresse physique, des fixations intenses sur certains centres d'intérêt, des angoisses...

Aujourd'hui, comme je l'ai dit, soit ici, soit dans ma présentation,  j'ai une introversion assez radicale. Une grande difficulté à m'intéresser durablement à tout ce qui n'est pas relatif à mes passion. Le contact avec autrui n'est pas quelque chose qui m'attire la plupart du temps. Grandes difficultés avec la réalité administrative et économique. Difficultés à m'adapter.

J'ai l'esprit qui ne fonctionne pas comme celui des gens dans la norme. J'ai une hyperactivité mentale, qui fait que j'ai une foule d'idées à la seconde, je ne raisonne pas comme tout le monde la plupart du temps, j'ai eu parfois des performances inexpliquée scolairement, mais aussi des échecs inexpliqués.

Mon rapport au monde matériel n'est pas toujours simple: maladresse physique, j'ai eu de grandes difficultés à avoir le permis.

Sans nécessairement ressentir de la timidité (bien que j'en ressente parfois incontestablement), j'ai des hésitations sur les codes sociaux et comment me comporter en société. Difficultés à me faire des amis, je mets instinctivement une distance entre moi et autrui. Je ressens constamment un manque d'inspiration pour parler aux gens, pour avoir avec eux des conversations intéressantes, et être d'une façon générale intéressant et charismatique.

Il y a quelques années, à la suite d'une énième déception sentimentale, à la fac, je suis tombé via internet sur toute la "communauté de la séduction", et tout le monde du développement personnel qui lui est intimement lié. J'ai donc lu beaucoup de choses, trop de choses, non seulement sur la séduction, les rapports hommes-femmes, mais aussi la psychologie, l'épanouissement personnel, la poursuite de ses objectifs, l'amélioration de sa propre vie, etc... Trop de choses, car malheureusement, je me suis noyé dans la théorie, avec très peu de pratique en parallèle. La raison essentielle en est la peur.

Depuis plus d'un an, l'un de mes grands objectifs et de parvenir à aborder n'importe où, et notamment dans la rue, des filles ou jeunes femmes qui m'intéressent, pour les séduire. Bref, pour devenir bon en séduction en général.

Malheureusement, depuis des mois et des mois, mes difficultés en la matière sont quasi insurmontables, et étroitement liées à mes difficultés relationnelles et de communication : aborder une fille inconnue, que ce soit de façon directe ou indirecte, provoque chez moi quasiment la paralysie et me glace d'effroi. Tremblements, rougeur du visage, mains moites, vertiges... Bref, ce que l'on appelle la "peur de l'approche", et dont je ne peux me débarrasser.

Comme si cela ne suffisait pas, il y a en plus le fait que je ne sais jamais quoi dire, que je ne sais pas comment avoir une conversation intéressante, et créer un lien émotionnel, aussi bien avec les femmes , qu'avec n'importe qui, pour par exemple, me faire des amis , etc...

Donc voilà, outre la volonté d'acquérir des méthode et de la rigueur intellectuelle pour mon travail, mon projet c'est de développer ma confiance, ma communication, et mes capacités relationnelles pour devenir bon en séduction (déjà, vaincre la fameuse anxiété à l'approche), me faire des amis, développer mon réseau, savoir toujours quoi dire, savoir m'adapter à tout le monde, être intéressant et charismatique, etc...

Voilà Smile

Sensei8188
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il me faudrait un bilan psychométrique complet.

Message par Paradoxe le Sam 21 Fév 2015 - 22:47

Spoiler:
Ce post va être éminemment paternaliste. Désolé ^_^

Holalalala ! Stop.

Je vais le faire en version courte : Hey mec, tu te met une pression de fou !

Chaque chose en son temps, on va commencer petit et faire progressif, non ?

Du genre, reconnaitre un peu tes qualités et arrêter de focaliser sur les points que tu trouves mauvais. Et se fixer des objectifs progressif, simple et non terrorisant pour commencer.

A te lire, on dirait que tu es le mec le plus nul du monde et que tu voudrais devenir un super tombeur. Si c'est le cas, je te rassure tu n'est pas le mec le nul du monde et personne sur terre n'est un super tombeur.

A mon avis, si tu dois avoir un grand objectif, pour l'instant, ce serait de t'aimer toi, de te sentir à ta place dans le monde, d'accepter tout ce que tu es de bien. La drague et les filles ça viendras tout seul après, sincèrement. Il n'y a rien de plus séduisant que quelqu'un qui est en paix avec lui même et qui sait qu'il vaut coup.

Vient donc faire une rencontre Zebra, sur Paris il y en a chaque semaine, je ne connais pas ta région, mais c'est un premier pas vraiment sympa à faire.

Et en bonus :

Et donc si je comprends bien, il faut avant de passer les tests que je me documente sur la question?

Pas forcément, moi j'aurais tendance à dire que moins tu en sais mieux c'est, avant le test, et tu documentes entre l'après test et le compte-rendu des résultats, pour réagir au remarques du psy.

Paradoxe
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 372
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il me faudrait un bilan psychométrique complet.

Message par Sensei8188 le Sam 21 Fév 2015 - 23:23

Paradoxe a écrit:

Je vais le faire en version courte : Hey mec, tu te met une pression de fou !

Chaque chose en son temps, on va commencer petit et faire progressif, non ?

Du genre, reconnaitre un peu tes qualités et arrêter de focaliser sur les points que tu trouves mauvais. Et se fixer des objectifs progressif, simple et non terrorisant pour commencer.

A te lire, on dirait que tu es le mec le plus nul du monde et que tu voudrais devenir un super tombeur. Si c'est le cas, je te rassure tu n'est pas le mec le nul du monde et personne sur terre n'est un super tombeur.
Justement : je suis conscient de certaines qualités. Mais aussi de certaines lacunes. Je ne pense pas être le mec le plus nul au monde, et d'autant moins que j'ai toujours eu une sorte de complexe de supériorité. Parce que persuadé d'etre porteur d'une certaine différence, vu qu'on m'a prétendu "hors-norme".  Mais ce complexe en a pris un sacré coup suite à pas mal d'échecs, notamment en ce qui concerne mon insertion professionnelle. Et c'est un peu logique. Après, il ne s'agit pas de devenir forcément en super tombeur, mais d'être dans la moyenne, à peu près...

Paradoxe a écrit:
A mon avis, si tu dois avoir un grand objectif, pour l'instant, ce serait de t'aimer toi, de te sentir à ta place dans le monde, d'accepter tout ce que tu es de bien.

Je suis quelqu'un qui s'aime assez, je crois, mais ça n'empêche pas que ma qualité de vie soit amoindrie ou très amoindrie par certaines choses. Celles que j'ai évoquées depuis que je me suis inscrit. C'est à dire le manque de méthode, la bizarrerie de la pensée, les lacunes cognitives, les problèmes d'intégration et de communication, etc...

Et puis alors, cette hantise de ne pas pouvoir vaincre la peur de briser la glace face à une fille inconnue n'importé où. Puis celle de ne pas savoir de quoi parler aux gens pour avoir des conversations intéressantes et être captivant (notamment avec les femmes)  

En gros, je traine depuis l'âge de 10-11 ans mes centres d'intérêts (arts, littérature, philosophie, histoire...) comme des boulets qui m'ont séparé très souvent des autres personnes de ma génération. Ce qui a fait que tout ce qui est amitié, séduction, et plus généralement communication et relationnel, bref, ouverture sur le monde en général et sur la vie, s'est trouvé chez moi atrophié...

Sensei8188
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 12/02/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Il me faudrait un bilan psychométrique complet.

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:44


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum