Etudes supérieures et tests de QI

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Etudes supérieures et tests de QI

Message par Ellie le Mar 13 Mai 2014 - 16:16

Nhélouille a écrit:
« Les études supérieures peuvent aussi rendre "moins intelligent" ». Même si je doute fortement de la véracité de cette affirmation, j’ai franchement l’impression de saisir ce que tu dis. Je parlerais peut-être plus de blocage. Ou encore d’inhibition ? Le style de blocage que tu te mets lorsque ta créativité et ta liberté de pensée sont annihilées par les procédures et le prémâché qui t’es servi ajouté à cela l’absence de choix dans les méthodes. Je pense donc qu’il s’agit de se réapproprier ces domaines sous un nouvel éclairage (je dis cela, mais je suis aussi (et resterais sûrement) une bloquée des maths !^^)

C'est tout à fait ce à quoi je pensais. Le système scolaire -tel que je l'ai vécu- anéantit toute créativité, tout esprit d'initiative, et bride l'esprit critique.

Des petits exemples : En cours de musique au collège, les interrogations consistaient à nous passer un morceau de musique classique, et nous devions rechercher s'il y avait des instruments à corde, à vent, et lequel. Depuis quand j'écoute un magnifique concert, je passe mon temps à me demander violon ou violoncelle? Et du coup, je passe à côté de l'essentiel.
Autre exemple, j'ai un ami d'un âge certain qui , quand il lit de la poésie, scande les vers dans sa tête, comme il devait les réciter à l'école.
Quant à Voltaire et les autres auteurs étudiés quand j'avais 14-15 ans... Ça m'intéresserait peut être maintenant. Mais à l'époque, j'en suis ressortie dégoûtée de la littérature pendant la décennie suivante.

Les études supérieures, comme celles qui les précèdent, tendent à tellement nous formater que nous oublions la notions de plaisir, d'interrogation, de découverte. Elles apportent bien plus de blocages et de dégoût que d'effets bénéfiques.

J'en suis ressortie comme anesthésiée. Ce système permet difficilement au final de savoir qui l'on est vraiment et ce que l'on aime vraiment. On ressemble aux autres, on a été imbriqué dans le même moule. Sauf qu'un jour, on se réveille pour se rendre compte que ce n'était pas vraiment nous, ou nous en mode zombie. Là la phase "mais qui suis-je?', "qu'est-ce qui est important?" "quel chemin vers quel but?" "quel sens donner à tout ça, à ma vie?" "et bla bla bla..." Et là, "y'a plus qu'à" tout désapprendre, pardonner et recommencer!!! Tout un programme, un tant soit peu vertigineux pale, et pour la première fois sans aucun mode d'emploi!

Je pense que Nhélouille fait une bonne analyse en ce qui concerne les études à la faculté après bac +2/3. Un vent de liberté dans le cursus scolaire peut -peut être- aider à s'épanouir intellectuellement et socialement! Je pense qu'il faut faire bien attention à ce choix d'études supérieures, et ne pas hésiter à faire un break, à partir deux ans comme jeune fille au pair à l'étranger ... ou ce que vous voulez, pour voir comment fonctionne le monde, et quelles sont vos véritables aspirations. Prendre le temps de dépasser la pression sociale et parentale, de se libérer du moule, de se connaître et de faire ses expériences.

Ellie
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 22
Date d'inscription : 21/04/2014
Age : 36
Localisation : Sud-Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes supérieures et tests de QI

Message par nikko76 le Jeu 30 Juil 2015 - 10:23

Limite de classe pour les bac+4/5 : 80 % ont un QI compris entre 115 et 135.
Au niveau bac + 5, le QI attendu est de 125....
La source : des statistiques données lors de ma dernière année de fac de psycho.
Je trouve cela un chouia trop élevé. D'autres études, notamment aux USA, évoquent plutôt un QI de 120 - en moyenne - pour les étudiants.
Tout dépend aussi de la discipline : les études de maths, de physique, et de philosophie (parait il) sont plus exigeantes que celles de sociologie ou de lettres. Le QI moyen des étudiants réussissant ces cursus y est plus élevé de 10 à 15 points (entre 125 et 130 pour les premiers ; 110//115 pour les seconds...)
Dans une population de doctorant en physique ou en mathématique, je pense que plus de la moitié des étudiants à un QI supérieur à 130....
Après, le QI ne fait pas tout. Loin de là. Concernant la recherche théorique, la créativité est, je pense, plus importante.


Dernière édition par nikko76 le Jeu 8 Sep 2016 - 12:18, édité 1 fois (Raison : manque de sources.)

nikko76
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes supérieures et tests de QI

Message par oufy-dame le Mer 7 Sep 2016 - 17:37

nikko76 a écrit:Concernant la recherche théorique, la créativité est plus importante, par exemple !!!  Un futur chercheur très créatif avec un QI de 123 réussira bien  mieux qu'un tâcheron  peu ou pas créatif avec 145 de QI.    

Merci de toutes tes précisions. Je voudrais bien des références sur tes 2 dernières phrases svp ? Est-ce consensuel ??

Il y a un facteur supplémentaire nécessaire : la rationalité (c'est un des termes employés dans les recherches sur ce domaine ; je n'ai pas la réf sur moi : j'ai lu cela dans un article de Cerveau & psycho il y a plus d'un an ; je tâcherai de compléter).

oufy-dame
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 953
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 50
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes supérieures et tests de QI

Message par DéBé le Jeu 8 Sep 2016 - 14:32

Lucille11 a écrit:Pourriez-vous me dire, selon votre expérience et votre opinion, ce en quoi les diplômés d'un Bac + 5, + 6, + 7, + 8, etc. ne sauraient pas répondre lors des tests de QI ?

je viens d'être testé, et les épreuves du WAIS IV sont toutes fraiches. Je dirai simplement que cela dépend aussi du domaine d'étude. Mon expérience est que les matières littéraires, la philo, l'histoire-géo produisent des personnes avec une grande culture générale qui réussiront plus facilement cette partie du test alors que les représentations spatiales, les symbolismes et calculs, les matrices de Raven peuvent poser problème.

Perso, j'ai fait une CPGE/grande école scientifique et franchement, j'ai toujours été déçu par le niveau de culture G, en prépa déjà et maintenant avec les ingénieurs en informatique que je croise chaque jour. De temps en temps un collègue dévoile des connaissances étonnantes sur des sujets complètement annexes  (philo, histoire) mais c'est rare. Je ne crois pas que beaucoup de mes camarades ou collègues actuels auraient pu répondre à la question du WAIS sur la naissance de l'écriture et de ce qu'elle a apporté à l'humanité, par exemple, alors que 20 ans en arrière cela m'intéressait déjà.

donc pour conclure sur la "culture générale", je dirai que même si les questions-analogie entre mots- m'ont paru simples, je pense que cette partie est vraiment discriminante.

mémorisation/restitution des chiffres: j'ai lu des avis contraires mais il me semble qu'avec la quantité d'info qu'un diplômé bac+5 ou plus doit assimiler vite et bien, la mémoire a prouvé son efficience. Pour moi la réussite au test ne dépend que de la concentration et motivation à ce moment là.

idem pour la suite de symbole à retranscrire sous les chiffres, un diplômé devrait être capable de voir les points communs/divergence entre symbole et d'établir une stratégie pour les écrire vite, non?

Je me relis et je me demande si je n'ai pas simplifié un peu trop... tant pis, je poste !

DéBé
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 24
Date d'inscription : 15/06/2016
Age : 42
Localisation : Pour vivre heureux, vivons cachés

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes supérieures et tests de QI

Message par nikko76 le Ven 9 Sep 2016 - 14:33

oufy-dame a écrit:
nikko76 a écrit:Concernant la recherche théorique, la créativité est plus importante, par exemple !!!  Un futur chercheur très créatif avec un QI de 123 réussira bien  mieux qu'un tâcheron  peu ou pas créatif avec 145 de QI.    

Merci de toutes tes précisions. Je voudrais bien des références sur tes 2 dernières phrases svp ? Est-ce consensuel ??

Il y a un facteur supplémentaire nécessaire : la rationalité (c'est un des termes employés dans les recherches sur ce domaine ; je n'ai pas la réf sur moi : j'ai lu cela dans un article de Cerveau & psycho il y a plus d'un an ; je tâcherai de compléter).

Il me manque la source, malheureusement (je te parle de lectures très anciennes : je me demande s'il ne s'agissait pas d'un ouvrage de rémy Chauvin? J'avais lu d'autres textes allant dans ce sens...) : je te conseille juste d'explorer la littérature sur les surdoués et la créativité. Je me souviens qu'il y était question de deux profils comparés : celui du surdoué "pur et dur", très brillant scolairement , et celui du créatif. Moins brillant scolairement, plus dilettante, ne se mobilisant sérieusement que lorsque le sujet lui plaisait vraiment. Les parcours de chacun d'entre eux, arrivés en fac, étaient bien différents : si l'on pouvait compter sur le premier profil pour continuer de réussir brillamment ses exams, arrivé au niveau de la recherche, en 3 ème cycle, le second profil, pour peu qu'il trouve un sujet qui le mobilise beaucoup, était avantagé par sa créativité. Et c'est en général ce dernier qui produisait les recherches les plus originales....
Les chiffres, je les ai balancé un peu aux hasard, pour forcer le trait : mon objectif était de montrer que si le niveau intellectuel (le qi...) est certainement important, sinon déterminant dans les études réputées exigeantes, passé un certain seuil, si l'objectif est de décelé, parmi plusieurs étudiants de niveau intellectuel comparable lequel sera capable ou non d'apporter une pierre originale, neuve, à la recherche scientifique, on aura tout intérêt à se pencher sur leur créativité ( la pensée divergente, si tu préfères...)

nikko76
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 359
Date d'inscription : 29/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Etudes supérieures et tests de QI

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:23


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum