Echec études supérieures : claque

Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Echec études supérieures : claque

Message par Guerreetpaix le Mer 5 Aoû 2015 - 0:57

Bonsoir cher(e)s Zébré(e)s,

Je suis totalement perdue et je viens à vous. Comme beaucoup ici, j'ai eu une expérience avec l'école assez chaotique: très bonne élève jusqu'au lycée mais sentiment de solitude et d'ennui extreme, BAC ES mention bien sans le moindre d'effort, licence 1 validé sans grand encombrement, et puis boum, cataclysme, échec total,abandon, ennui, dépression. J'ai redoublé ma L2 donc cette année, mais je ne l'ai pas eu non plus ( absentes toute l'année, pics de notes: 19, 2, 16, 3 ...). Je vais donc tripler ma L2, je ne sais plus quoi faire, je me sens tellement nulle et j'ai un énorme sentiment de frustration.

J'aimerais savoir si il y en a parmi vous qui ont eu un parcours semblable au mien, ou des difficultés à trouver leur voie ...

Parce que je suis à bout, et que je ne comprends pas ce qui se passe, j'ai rencontré un professeur qui m'a encouragé à continuer, et m'a conseiller de suivre une thérapie ....

Merci à vous !

Guerreetpaix

Messages : 2
Date d'inscription : 05/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par UK09 le Mer 5 Aoû 2015 - 1:46

A défaut de continuer tes études dans le vide, pose toi les questions qui peuvent t'aider à comprendre où tu en es et pourquoi tu en es là. Quelques exemples:

Quels sont tes échecs selon toi?
Quels critères attribues-tu à la la validation d'une action échouée?
Quelles sont les raisons de tes échecs?
Quels ont été tes succès malgré tes échecs?
Quelles sont les raisons/causes de tes succès?

Où veux-tu aller?
Comment peux-tu y arriver?
Combien de temps cela va-t-il prendre?

Une fois des réponses trouvées à ces questions, lance toi. Pas la peine d'établir un plan quinquennal.

Mon petit truc totalement débile pour garder le moral même quand c'est la misère: je me lève et je me couche chaque jour en me trouvant un truc positif. Ca va de "t'es franchement pas trop mal" à "mais qu'est-ce que tu es intelligent" en passant par "Eh, mais c'est délicieux cette nouvelle farce à l'aubergine" ou "j'ai rempli mes objectifs de formation de la journée".

(Pour info, j'ai connu des situations similaires à la tienne; mais je m'en sors pas mal pour un bras-cassé congénital)
UK09
UK09

Messages : 958
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 31
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par ErikFromFrance le Mer 5 Aoû 2015 - 4:07

Si tu as une dépression, c'est une maladie biologique et pas uniquement psychologique. Ce n'est pas juste une crise de tristesse mais un problème d'hormones et de neurorécepteurs, de troubles physiologiques causant les effets de la maladie. Et, j'ajouterai que c'est une maladie qui peut être mortelle. Donc comme toute maladie, le meilleur remède, c'est de consulter et de se soigner avec des médocs. J'ignore si un accompagnement psychologique est utile ou pas, mais la base c'est de passer par le généraliste qui t'oriente vers un psychiatre, qui établit un diagnostic et te prescrit le traitement.
ErikFromFrance
ErikFromFrance

Messages : 2871
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 40
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Invité le Mer 5 Aoû 2015 - 4:33

Outre les conseils qui t'ont déjà été donné, je vais répondre à ta dernière question (qui a vécu la même chose).

Donc scolarité sans problème jusqu'au DEUG de maths (maintenant L2 avec la réforme LMD?). Jusque là je n'avais jamais forcé.
En licence (donc 3ème année post bac, L3 je suppose) j'ai découvert la vie (comprendre: j'ai cru me faire des amis en séchant les cours pour courir les boites de nuit). Je me suis complètement désintéressée de mes études. Contrairement à toi, je n'ai même pas passé les partiels. Cela a été jusqu'à un refus de mon dossier de réinscription. Apparemment tu n'en es pas là puisque tes professeurs t'encouragent à continuer.

J'ai donc quitté la fac pour un travail peu passionnant, mais qui payait les factures, et j'ai eu une opportunité de reprendre des études plus tard. J'ai obtenu mon master et maintenant tout va bien.

Quelle que soit la voie que tu choisis, si ton souhait est de faire des études supérieures, il y a toujours une porte ouverte quelque part. L'alternance, la formation continue ou la formation universitaire classique. Et s'il n'y a pas de portes, tu passeras par une fenêtre.

Bon courage Guerreetpaix.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par UK09 le Mer 5 Aoû 2015 - 11:52

Traitement de la dépression:

Donc comme toute maladie, le meilleur remède, c'est de consulter et de se soigner avec des médocs.
J'ai vu le résumé d'une étude comparative sur le traitement de la dépression sans médoc et avec médoc, et les résultats sont les mêmes statistiquement parlant. Ça devait être sur Healthcare Triage, SciShow news ou Dnews.
Au passage, mon expérience des anti-dép/anxio est mitigée: oui, au début ça va mieux - je n'aurai pas été capable d'élever mon fils autrement - . Mais à un moment, je me suis rendu compte que je fonctionnais au ralenti; l'impression d'avoir un cerveau de personne normal; et ça m'énervait au plus haut point d'être aussi lent et inefficace. Bref.

reprise d'étude plus tard à l'université:
J'ai donc quitté la fac pour un travail peu passionnant, mais qui payait les factures, et j'ai eu une opportunité de reprendre des études plus tard. J'ai obtenu mon master et maintenant tout va bien.
Petit bémol cela dit. Si tu interromps tes études plus de deux ans, alors tu dois passer par le système de formation continue. Les tarifs ne sont pas fixés par l'Etat mais par les Universités. Par exemple, reprendre en formation continue à Angers coûte 280-800euros par an, selon les aides dont tu disposes; à Nantes, c'est 400-1200euros par an.
UK09
UK09

Messages : 958
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 31
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Invité le Mer 5 Aoû 2015 - 11:55

C'est sur que des vidéos youtube sont des preuves indéniables...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par lenf le Mer 5 Aoû 2015 - 12:05

Es-tu motivé ? Est-ce que les études comblent/comblaient tes attentes.

(Ne te prépite pas forcément vers les médicaments, tu as le droit d'être déçu et de prendre le temps du doute. Peut-être pour mieux rebondir.)

lenf

Messages : 16
Date d'inscription : 31/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Guerreetpaix le Jeu 6 Aoû 2015 - 13:18

Merci à vous tous pour vos réponses !! (je ne les avais pas vu je pensais recevoir un mail m'en avertissant )

Je n'ai pas tellement envie de passer par la case médicaments ... Surtout que là ça va beaucoup mieux, malgré mon cerveau toujours en état d'éveil, j'aimerais parfois le mettre en état de pause...
Niveau études, s'ajoute à cela la pression familiale (ils ne comprennent pas, et tous sont sur diplômés, je suis un peu le vilain petit canard cyclops ), je ne leur ai pas dit pour mon échec cette année.

Je ne sais pas vraiment quoi faire, je déteste le choix, j'aimerais tout faire en meme temps je ne sais pas laquelle de ces choses faire, pas d'intérêts particuliers ..

Je me suis dit que cette année (2015_2016) je vais repasser les deux matières que je n'ai pas validé pour année et passer des concours afin d'entrer en école même si je doute très fortement vu mon dossier scolaire universitaire qu'ils me prennent (je pense que le niveau et la cadence sera plus soutenu dc me motivera peut être plus ..). Pensez vous que les grandes écoles puissent laisser une chance à des étudiants comme moi ?

Et encore merci pour toutes vos participations, ça fait du bien d'avoir des avis de personnes dans le même "cas"!

Guerreetpaix

Messages : 2
Date d'inscription : 05/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par ErikFromFrance le Jeu 6 Aoû 2015 - 13:50

UK09 a écrit:
Traitement de la dépression:

Donc comme toute maladie, le meilleur remède, c'est de consulter et de se soigner avec des médocs.
J'ai vu le résumé d'une étude comparative sur le traitement de la dépression sans médoc et avec médoc, et les résultats sont les mêmes statistiquement parlant. Ça devait être sur Healthcare Triage, SciShow news ou Dnews.

La benzodiazépine a un effet faible sur les dépressions légère à modérée. Mais elle a un effet substantiel sur la dépression sévère.

Propos édités.
ErikFromFrance
ErikFromFrance

Messages : 2871
Date d'inscription : 11/04/2014
Age : 40
Localisation : Roci Nantes

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par UK09 le Jeu 6 Aoû 2015 - 14:15

Pensez vous que les grandes écoles puissent laisser une chance à des étudiants comme moi ?
Pas la moindre idée. Outre manche, Outre-Atlantique et dans les filières courtes de type BTS en alternances, tu aurais tes chances: les notes comptes mais la personnalités aussi, les activités associatives et extra-scolaires, les compétences transférables etc.

Je n'ai pas tellement envie de passer par la case médicaments
S'il y a des antécédents de dépression dans ta famille, passer par la case médecin de famille puis traitement  - si juger nécessaire par le médecin peut être davantage approprié. Pour un temps au moins. Parce que génétique tout ça tout ça.

Mais, le médecin suit ta décision; si tu préfères passer par une thérapie ( à savoir après, laquelle te convient le mien vis-à-vis de ton fonctionnement psychique), il te conseillera un psychiatre ou des groupes de parole.
IMO, les psychologues sont plus à même d'aider les zèbres dépressifs mais leurs prestations ne sont pas remboursées en général.
Il existe des psychiatres formés aux particularismes des zèbres, parait-il.

Psychopathology 101: la dépression est une maladie dont les tenants sont à la fois biologiques, sociaux et psychologiques.
UK09
UK09

Messages : 958
Date d'inscription : 28/07/2013
Age : 31
Localisation : La tête dans les nuages, les yeux dans un décolleté, de jolis yeux ou sur une paire de fesse, les pieds dans mes sandales, les mains sur un livre, du thé dans un thermos, sous un arbre quelque part dans Nantes. Ou entrain de faire l'imbécile avec mon fils.

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par bandetarés! le Jeu 6 Aoû 2015 - 14:15

Propos modérés, irrespect
bandetarés!
bandetarés!

Messages : 193
Date d'inscription : 15/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Invité le Jeu 6 Aoû 2015 - 14:23

Pour les grandes écoles, le mieux est de leur demander directement.
Par contre, je pense que les B.T.S. (je ne connais pas ta spécialité) peuvent éventuellement t'accueillir. Ca dépend ce que tu veux faire mais parfois, les classes ne sont pas pleines à la rentrée (élèves qui déposent plusieurs dossiers dans diverses écoles, comme je l'avais fait, ce qui libère des places pour les autres. J'avais une camarade en B.T.S. qui a envoyé son dossier une ou deux semaine/s avant la rentrée). Par contre, si tu es boursière, je ne sais pas comment ça se passe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Invité le Jeu 6 Aoû 2015 - 14:42

Guerreetpaix a écrit:

Je me suis dit que cette année (2015_2016) je vais repasser les deux matières que je n'ai pas validé pour année et passer des concours afin d'entrer en école même si je doute très fortement vu mon dossier scolaire universitaire qu'ils me prennent (je pense que le niveau et la cadence sera plus soutenu dc me motivera peut être plus ..). Pensez vous que les grandes écoles puissent laisser une chance à des étudiants comme moi ?

Et encore merci pour toutes vos participations, ça fait du bien d'avoir des avis de personnes dans le même "cas"!

Cela dépend de l'école. Je ne connais pas bien ta branche, mais certaines écoles peuvent ne regarder que les résultats dans certains domaines, où se fier uniquement à leur propre concours.
Renseigne toi bien sur les programmes et le degré d'autonomie (nombre de projets, stages, mémoires...) et sur le taux d'encadrement, car les écoles sont souvent idéalisées par rapport aux universités (exception française?)

Tu as fait le compte de tes ECTS?

Sinon quand je me suis retrouvée en échec avec refus de ma réinscription, le service d'aide psychologique de ma fac a pu m'orienter. Ce sont d'ailleurs les premiers à m'avoir parlé de douance, (j'y ai pas cru sur le moment) je suppose qu'on trouve quelques pros ayant un vernis sur le sujet dans les structures de l'éducation nationale (du moins je l'espère)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Dubble le Lun 10 Aoû 2015 - 12:21

Le jour où tu auras trouvé quelque chose qui t'intéresse vraiment tout ira mieux
Bon courage pour la trouver Smile

Dubble

Messages : 128
Date d'inscription : 09/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Invité le Lun 10 Aoû 2015 - 16:30

Je suis intéressé à lire ce que tu vas décider, comment, pourquoi et quelle stratégie tu vas mettre en place.
J'ai 3 filles, l'une a fait des études d'arts appliquées à Paris, la dernière poursuit semble-t-il brillamment ses études d'infirmière, mais celle du milieu vient de tout laisser tomber et a tendance (à mon sens) à s'auto-censurer. Je peine à laisser trainer des pistes de réflexion et d'action pour qu'elle redémarre.
Peut-être lirai-je des choses de toi qui lui serviront.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par PJ le Mer 1 Fév 2017 - 22:31

.


Dernière édition par PJ le Jeu 25 Mai 2017 - 9:55, édité 1 fois
PJ
PJ

Messages : 1151
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 28
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par Invité le Mer 1 Fév 2017 - 23:45

il existe de nombreux parcours

le classique ce sont les études avec diplôme, ou plus et ensuite job, certains surdoués font ce parcours brillamment , d'autres pas du tout mais le finissent quand même, d'autres encore cessent

je pense moi que ce qui compte est l'envie

si on a envie on accroche, et soit cela rentre dans un cursus et on performe soit comme Einstein on s'emmerde au bureau des brevets et on ponds sa théorie dans son coin

en 2017 un Einstein aurait accès aux livres et aux savoirs bien plus facilement, sous cet angle le cursus classiquen'est plus du tout nécessaire si on ne s'y adapte vraiment pas

les moocs et autres formations en entreprise par exemple peuvent faire grandir et trouver une place

j'ai fait des études mais j'ai bien plus appris seul et encore maintenant que par des formations données

question de caractère sans doute

mais bon le diplôme aide à faire du fric dans la vie, il ne faut pas négliger cet avantage surtout si l'inconvénient est compensable en se marrant durant ses études, mais j'ai guindaillé pas mal

les étudiants de 2017 font vachement peur, ils pensent déjà à leur carrière.. très très tôt, ils planifient tant de choses, autre génération

pourtant on apprend bien mieux si on aime les sujets et qu'on y prends du plaisir , c'est même une émulation vers le haut

si on veut un système d'enseignement adaptés aux zèbres, il faut surtout un accès au savoir et aux expérimentations; il faut une caverne d'ali baba d'"émerveillement permanent

plus la caverne sera riche et diversifiée même virtuellement, plus grand sera le levier

va t'en faire piger cela à un sinistre de l'éducation nationale lol

Google et d'autres ont pigé comment, rien de standard dans leurs modes d'apprentissages , accompagner le surdon plutôt que de l'enfermer dans une boite définie, le laisser peter les murs si nécessaires

provoquer débats et réflexions sérieuses et moins sérieuses

faire des cafés scientifiques ou littéraires

un brain storming permanent en somme

encadré dans une structure minimale avec le tronc de savoir minimal à acquérir.. quand même..

qu'on peut aussi jeter au feu, une fois la voie trouvée et l'autre tronc, celui de sa matière de prédilection trouvé

zèbre.. trouve ton arbre.. en somme

tu veux devenir créateur de mode .. va y.. tu veux révolutionner la physique , va y , tu veux résoudre la faim dans le monde ? va y

échec ? mais de quoi parle ton exactement ?

des normes normo pensantes ? ce n'est pas un échec , c'est une non conformité

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par PJ le Jeu 2 Fév 2017 - 10:55

J'aime bien la conclusion, Zebulon3.0
ou encore :



La finalité de toute forme de cursus est une forme d'élitisme, de sentiment de sécurité et de stabilité qui isole celles et ceux qui s'y joigne.
Au final, toute personne "à statut", comme une personne avec un diplôme, finit par vouloir acheter ce titre ( de noblesse moderne ) plutôt que d'y contribuer de quelque facon que ce soit.
Finalité de ces structures : se perdre dans l'avoir, plutôt que dans l'être.
Ironie du sort.


Dernière édition par PJ le Jeu 25 Mai 2017 - 9:56, édité 1 fois
PJ
PJ

Messages : 1151
Date d'inscription : 10/01/2017
Age : 28
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par jesaispas le Ven 3 Fév 2017 - 21:50

Guerreetpaix a écrit:Bonsoir cher(e)s Zébré(e)s,

Je suis totalement perdue et je viens à vous. Comme beaucoup ici, j'ai eu une expérience avec l'école assez chaotique: très bonne élève jusqu'au lycée mais sentiment de solitude et d'ennui extreme, BAC ES mention bien sans le moindre d'effort, licence 1 validé sans grand encombrement, et puis boum, cataclysme, échec total,abandon, ennui, dépression. J'ai redoublé ma L2 donc cette année, mais je ne l'ai pas eu non plus ( absentes toute l'année, pics de notes: 19, 2,  16, 3 ...). Je vais donc tripler ma L2, je ne sais plus quoi faire, je me sens tellement nulle et j'ai un énorme sentiment de frustration.

J'aimerais savoir si il y en a parmi vous qui ont eu un parcours semblable au mien, ou des difficultés à trouver leur voie ...

Parce que je suis à bout, et que je ne comprends pas ce qui se passe, j'ai rencontré un professeur qui m'a encouragé à continuer, et m'a conseiller de suivre une thérapie ....

Merci à vous !

Salut,

à mon avis le professeur qui t'encourage à continuer a raison. En effet, il serait dommage d'arriver jusqu'en L2 et de renoncer maintenant. Mais je trouve bizarre la frustation que tu sembles ressentir. Pour ma part, quand j'ai arrêté l'école je ne me sentais pas frustré. Au contraire, j'étais satisfait de pouvoir travailler là où les autres continuaient d'étudier et de vivre chez leurs parents pour la plupart.
En tout cas, cela doit faire longtemps que tu n'aimes plus l'école? D'autant plus, si tu es une zèbre décrocheuse.

jesaispas

Messages : 49
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 34
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Echec études supérieures : claque  Empty Re: Echec études supérieures : claque

Message par jesaispas le Ven 3 Fév 2017 - 21:54

En fait c'est vrai j'étais quand même frustré mais j'étais satisfait de prendre mon indépendance. Et l'école ne m'apportait plus rien.

jesaispas

Messages : 49
Date d'inscription : 08/12/2016
Age : 34
Localisation : Rouen

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum