La douance, vous en parlez ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La douance, vous en parlez ?

Message par Invité le Mar 14 Jan 2014 - 0:48

Bonjour/bonsoir,

alors d'abord petite précision, je ne sais toujours pas si je suis zébré ou juste hypersensible. Ou si c'est la même chose. Bref j'ai pas encore tranché la question mais je pense fonctionner de manière similaire à beaucoup d'entre vous.

J'ai 29 ans et maintenant que j'ai pu mettre quelques mots sur ce que je suis je me demande si pour avancer, je dois parler de mes différences à mon entourage ? 29 ans à vivre emmuré c'est très long, presque une éternité. Quand j'étais enfant on m'a défini comme timide et introverti point barre, la réflexion n'est jamais allée plus loin pour mes proches. Maintenant que je suis adulte on me considère comme quelqu'un de peu loquace et qui a un peu de mal dans la vie.

J'ai fais et je fais encore beaucoup d'effort pour avancer dans la vie mais voilà je me sens seul avec mon "truc". J'avance toujours
au gré de ma volonté, j'ai mes propres idées, mes propres peurs, mes rêves mais je me sens complétement incompris et incapable d'en parler. J'ai notamment une certaine peur de la régression, de ne pas réussir, ne plus arriver, d'être prisonnier.

J'ai évoqué, avec ma mère, que je me reconnaissais dans la description des zèbres de JSF mais elle a juste dévié le sujet.  Sad  Je crois qu'elle a eu du mal à associer le mot surdoué avec moi  Laughing 

Voilà, je ne parle pratiquement jamais de rien à personne (A part ici, heureusement que vous êtes là  Wink ). Ma seule "technique" pour progresser c'est de me faire violence.

Avez-vous trouvé des oreilles capables de vous écouter ? Le courage d'en parler ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Invité le Mar 14 Jan 2014 - 1:09

J'ai eu beaucoup envie d'en parler au début. Notamment pour me "disculper" quand on me disait que j'étais immature, renfermé, bavard, dispersé, autiste, passionné par des trucs chelou, etc...

J'ai essayé avec plusieurs de mes amis très proches. TRES proches. La plupart ont entendu "intelligence supérieure" quand j'ai dit "fonctionnement différent" (sans doute parce que tous pensent que je suis nettement plus intelligent/cultivé qu'eux, c'est ce qu'ils m'ont tous dit en tous cas), ce qui rend la conversation difficile.

Mon bilan c'est que certains (pas tous) de mes amis ont développé un complexe d'infériorité sur le plan intellectuel vis à vis de moi (à mon sens la plupart du temps à tort, mais passons), et que le fait de leur expliquer que je fonctionnais différemment et que l'on pouvait en quelque sorte mettre ce delta de fonctionnement en équation a eu pour effet de valider ce complexe. Ce qui je le conçois n'est sans doute pas agréable.

Conclusion pour moi : je garde la nomenclature pour moi, dans les faits mes proches ont bien cerné que j'étais différent d'eux, ils en tiennent compte et moi aussi, et tout va bien Wink

La vraie question est je pense : pourquoi en parler? Je l'ai fait comme je l'ai dit pour me disculper des trucs que l'on me reproche parfois, ou plutôt que je me reproche souvent. Cela mérite-t-il de risquer de blesser des gens? Chaque situation est particulière, et chaque couple Zèbre-Proche Wink

PS : n'essaie même pas avec des gens qui ne t'aiment pas des masses, tu risques de ne récolter que de la jalousie je pense.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par chewie_noiret le Mar 14 Jan 2014 - 8:04

house a écrit:La vraie question est je pense : pourquoi en parler? Je l'ai fait comme je l'ai dit pour me disculper des trucs que l'on me reproche parfois, ou plutôt que je me reproche souvent. Cela mérite-t-il de risquer de blesser des gens? Chaque situation est particulière, et chaque couple Zèbre-Proche
Pourquoi en parler ? -> pour extérioriser le sentiment de décalage peut-être. Mette un mot sur ce qu'on est pour dégager les précédents que notre entourage nous a affublés (c'est ce que je pense).
J'en ai parlé à ma soeur mais j'ai compris qu'elle ne comprenait pas où je voulais en venir. Je forçais mais je voyais qu'elle me disait "oui oui" pour me faire plaisir. C'est tout le problème.
En théorie, ça permet (je pense) de se libérer d'un poids. Dans la pratique, en parler avec des personnes qui restent ancrer dans leurs "croyances" que la société/éducation/entourage leur a transmis est juste frustrant car ils n'admettent pas cet état de fait et nous paraissons prétentieux voir fou à leurs yeux (ma soeur m'a "accusé" de trop me prendre le choux depuis que je vais voir le psy...sauf que c'est parce que je faisais une crise existentielle que je me suis décidé à en voir un).

Tigrou a écrit:Voilà, je ne parle pratiquement jamais de rien à personne (A part ici, heureusement que vous êtes là   ). Ma seule "technique" pour progresser c'est de me faire violence.

Avez-vous trouvé des oreilles capables de vous écouter ? Le courage d'en parler ?.
Je te conseille les IRL (si tu y a accès). La première nécessite de se faire violence (appréhensions, peurs...perso, je me suis fait violence pour m'inscrire sur ce forum et me lancer dans ma 1ère IRL). Mais ça fait un bien fou de discuter avec d'autres zèbres (poser ses questionnements sur ZC est également un soulagement).

chewie_noiret
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 424
Date d'inscription : 26/10/2013
Age : 29
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Jhaal le Mar 14 Jan 2014 - 8:20

Bizarrement, je parle presque plus facilement du fait que je suis autiste que du fait que de ma douance.
Je crois que c'est lié au fait que la plupart de sens vont avoir tendance à penser que tu te fais mousser, que tu te place dans une position de supériorité.

Pourtant, de fait, si j'aborde le sujet d'asperger, on va me dire "meuh, nan, n'importe quoi, t'as pas l'air d'un autiste". Bref, entrer dans des explications devient compliqué, même pour des proches. Je laisse faire, mais pour expliquer le fait que ce soit peu décelable, parler de douance devient alors utile.
Mais c'est avant tout certaines bizarreries de comportement que je veux expliquer, comme pour m'excuser, en parlant de mon autisme ...l'argument de douance viens ensuite pour atténuer l'effet "flippant" de l'annonce.

Finalement une fois que c'est fait, je laisse mes proches faire leur chemin et finir par constater que oui, j'ai des stéréotypies, des manies, des moments avec un gros besoin d'isolement. c'est ça que j'ai besoin d'expliquer, pas le fait que j'ai un écart de 3 ou 4 dizaines d'écart de QI avec certains d'entre eux.
La douance devient annexe car je mets tous mes décalages vis a vis de mon entourage humain sur le compte d'asperger. Alors que c'est sans doute plus subtil que ça ... mais peu importe, l'important est que le message soit compris : je ne fonctionne pas comme vous, soyez indulgents et ne me jugez pas.

Ah et quant aux IRL dont parle Chewie ... pour ma part je vais peut-être le faire, mais je rechigne un peu. J'ai du mal à supporter le coté communautaire. Déjà venir sur un forum comme celui-ci est un peu un effort de ce point de vue.

Jhaal
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 167
Date d'inscription : 25/01/2013
Age : 41
Localisation : Limousin

http://www.moriniereart.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par bepo le Mar 14 Jan 2014 - 10:06

-


Dernière édition par bepo le Lun 27 Avr 2015 - 14:31, édité 1 fois

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Cleore le Mar 14 Jan 2014 - 12:55

J'ai évoqué le surdon avec ma mère l'autre jour, mais je ne suis pas certaine qu'elle ait bien compris. Ou alors c'est moi qui n'ait pas voulu accepter qu'elle ait compris. Ce n'est pas grave, c'est resté serein entre nous.

Avec d'autres gens, il m'arrive depuis longtemps de dire que je ne fonctionne pas comme tout le monde, que j'ai un caractère particulier, bref de citer ce qui me différencie d'eux a priori mais comme je n'ai pas une tête de "surdouée", ils prennent ça pour une simple originalité. Mais je n'imagine pas dire carrément : "je suis surdouée !" ça passerait pour un canular ! Je pense que tout est dans la manière de dire les choses, et aussi l'état d'esprit avec lequel on le dit et ce qu'on en attend : après tout ce n'est qu'une discussion, on peut rester détendu (même si c'est dur) et ne pas en attendre monts et merveilles. Dans mon cas il y a aussi des choses que j'évite de dire, car je sais qu'elles ne seraient pas comprises, que je serais jugée comme une fainéante, par exemple si j'annonçais platement que je ne travaille plus parce que je n'ai pas trouvé de voie professionnelle qui m'attire vraiment. Je me protège beaucoup à ce niveau-là. Le dialogue, les relations humaines, c'est aussi pas mal de censures qu'on s'impose, pas forcément par honte ou par pudeur mais pour se ménager, et aussi pour éviter de perdre son temps.

Cleore
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1004
Date d'inscription : 13/01/2014
Age : 53
Localisation : complètement à l'ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par askonmadi le Mar 14 Jan 2014 - 15:17

J'ai découvert ma douance récemment. Ce qui suit s'est passé ces dernières semaines. Seuls mes parents et frères et soeurs sont au courant et je crois que ça restera comme ça.

Quand j'ai commencé à lire JSF j'en ai parlé à ma mère, qui ne semblait pas autant étonnée que moi. Une fois fini je lui ai dit qu'elle devrait le lire... Quelques temps après, elle me dit en avoir lu le début mais avoir beaucoup de difficultés à le lire car ca lui faisait "peur". Ce que j'ai eu beaucoup de mal à comprendre. Comment un bouquin qui décrivait ce que j'étais pouvait lui faire peur ???

J'ai lu d'autres livres dont celui de Monique de Kermadec, qui est lui aussi très bien et dans lequel je me suis totalement reconnu, un peu plus parfois que dans celui de JSF.
J'ai alors posé des questions à ma mère qui m'a alors dit que j'avais été diagnostiqué précoce quand j'étais enfant.
Que j'avais toujours été différent, que j'avais toujours tout fait plus vite que les autres, que j'avais été considéré par beaucoup comme un "singe savant" que l'on m'invitait pour me tester, me comparer, chercher mes limites... Et que ca lui avait fait peur, le comportement des autres face à ma différence.

Alors mes parents ont tout fait pour me créer un cadre favorable, j'ai su lire, écrire compter avant les autres, je parlais plus tôt, je marchais plus tôt. Ils s’efforçaient de répondre à mes innombrables questions, de me laisser faire mes petites expériences et passer des heures le nez dans un bouquin. Toute cette période de la petite enfance allait bien car la différence avec mes amis de bac à sable ne générait pas de jalousie ou autre ressentiment.

Le primaire a été plus délicat car les choses se sont aggravées et de l'animosité que je ne comprenais pas est née à mon égard. De la jalousie pour quelque chose dont j’ignorai l'existence. C'est la que le faux self a commencé à se construire et que j'ai commencé à me brider et me contorsionner pour rentrer dans le moule. Ça a été douloureux et frustrant au début, puis l'illusion de l'appartenance et d'une relative normalité est venue me conforter que finalement le compromis tenait la route.

Aujourd'hui le compromis à pété, je rejette beaucoup de choses, j'en regrette beaucoup d'autres. Mais aujourd'hui je sais que de toute façon ceci restera le plus grand secret de ma vie.

Ma mère me dit "je n'ai pas besoin de lire un livre qui décrit comment tu es, je le sais ce que tu es" et tout ce que je trouve pour finir la phrase c'est de rajouter "un monstre". C'est un sujet tabou, surtout vis à vis de mes frères et sœurs. Ils vivent mal mon besoin de parler, le besoin de place que je prends dans ma famille car je ne la trouve pas dans la société.

J'ai nié longtemps ce que j'étais car cette différence est lourde à porter dans une société qui ne la tolère pas. JSF le dit très bien sur Europe 1, la douance n'est socialement pas acceptable.

En parler avec vous sur ce forum, lire vos témoignages et expériences est le seul endroit autre que dans ma famille proche ou j'ose en parler. Et pour le moment ça restera comme ça, car pour avoir déjà assisté à des conversations sur le sujet à l'époque ou j'étais dans le déni, je sais combien les gens peuvent ne pas le tolérer. Comme beaucoup de différences d'ailleurs.

Cleore a écrit:
Je me protège beaucoup à ce niveau-là. Le dialogue, les relations humaines, c'est aussi pas mal de censures qu'on s'impose, pas forcément par honte ou par pudeur mais pour se ménager, et aussi pour éviter de perdre son temps.

Je crois que tu as raison, j'évite le sujet pour me ménager et parce que je n'assume pas encore totalement et que j'ai peur de foutre en l'air une amitié avec ca.

house a écrit:Cela mérite-t-il de risquer de blesser des gens?
pour le moment je pense que non, foutre en l'air les choses en créant un malaise ou une gène chez l'autre ne me ferrait pas de bien au contraire. Donc autant le laisser dans l'ignorance. Les gens constatent que je suis différent et bizzare, libre a eux d'interpréter ce qu'ils veulent.

askonmadi
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 136
Date d'inscription : 30/12/2013
Age : 26
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Invité le Mar 14 Jan 2014 - 16:01

Merci pour vos retours tous très intéressants.

Vous avez bien cerné le problème de fond et je pense qu'en effet, tenter de pointer cette caractéristique aux yeux de mes proches n'aurait finalement que l'effet inverse de celui recherché : l'incompréhension. Mon objectif est de faire une force de tout ça et ce n'est pas le bon moyen. Je cherche, je cherche ! Very Happy

Bepo, je suis d'accord avec ta manière très lucide d'aborder les choses. J'ai engagé un immense travail sur moi depuis des années et ça ma beaucoup aidé a avancer. Peut être que ça a aussi été ma force d'avancer seul et de ne pas avoir eu de mot à mettre sur les choses, de devoir toujours tout décrypter, remettre en question... Donc rassure toi, tu ne suscites pas chez moi de l'incompréhension mais plutôt un sentiment de communion.

Pour les rencontres IRL, je ne sais pas encore. Pour l'instant ce n'est pas ma priorité ; je cherche d'abord à mieux composer avec mon environnement.

Je m'en vais réfléchir  bounce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Odime le Mar 14 Jan 2014 - 16:10


 Smile Bon courage, Tigrou.

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Invité le Mar 14 Jan 2014 - 22:05

Merci Odime.

Dès fois je me demande pourquoi on parle de surdoué alors que ce mot cause tant de problèmes de compréhension et explique tellement peu de choses ?

askonmadi a écrit:
Quand j'ai commencé à lire JSF j'en ai parlé à ma mère, qui ne semblait pas autant étonnée que moi. Une fois fini je lui ai dit qu'elle devrait le lire... Quelques temps après, elle me dit en avoir lu le début mais avoir beaucoup de difficultés à le lire car ca lui faisait "peur". Ce que j'ai eu beaucoup de mal à comprendre. Comment un bouquin qui décrivait ce que j'étais pouvait lui faire peur ???

J'ai lu d'autres livres dont celui de Monique de Kermadec, qui est lui aussi très bien et dans lequel je me suis totalement reconnu, un peu plus parfois que dans celui de JSF.
Salut, est-ce que tu as trouvé des pistes dans ces livres ?

Je pense qu'elle a eu peur de ce qu'elle a lu car elle y a trouvé des choses qu'elle ne soupçonnait pas. A ceci s'ajoute la peur d'une mère d'être passé à côté de ce que tu es, de ne pas t'avoir compris.

J'ai déjà eu peur de moi même, comme expliquer cette différence si grande ? Ce cerveau qui tourne sans arrêt ? Je m'étais sérieusement demandé si j'étais pas entrain de dérailler.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Odime le Mer 15 Jan 2014 - 10:23


Dès fois je me demande pourquoi on parle de surdoué alors que ce mot cause tant de problèmes de compréhension et explique tellement peu de choses ?


On parle bien de déficients mentaux.

Odime
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3355
Date d'inscription : 05/02/2013
Localisation : Des airs

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Ise le Mer 15 Jan 2014 - 10:49

J'en ai parlé au début, à toutes les personnes auxquelles j'avais accordé ma confiance. Pour les ami(e)s cela n'a posé aucun problème. Pour la famille et la belle-famille ça pose encore problème.
Je n'agrandirai pas le cercle.
J'en parle, et j'en ai un énorme besoin, avec les zèbres que j'ai rencontrés grâce à ZC. Pas de la douance précisément. De tout ce dont on parle sur ZC : tentatives de définition, vu que nous sommes tous confrontés au problème que si nous disons qui nous sommes, beaucoup ne vont qu'entendre surdoué, et se sentir agressés

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par the kick inside le Jeu 16 Jan 2014 - 16:11

Je n'en ai pas parlé à mon entourage familial. J'étais pour eux "le point d'interrogation" (dixit), ils sentaient que j'avais quelque chose de différent, des centres d'intérêt ou des "talents" peu communs quand j'étais enfant et peu de véritables amis pendant longtemps, mais ils ne savaient pas pointer exactement ce qui "clochait".
Mon père "sait" parce qu'il est aussi hp. Nous n'avons même pas eu besoin d'aborder le sujet, en fait. Je soupçonne d'autres membres de sa fratrie d'en être aussi, sans certitude cependant. Ma famille côté paternel et celle du côté maternel sont vraiment deux mondes très éloignés (même milieu social, pourtant).

Pour les amis, et autres, en fait je n'ai jamais pu le dissimuler. Déjà parce que d'une façon ou d'une autre, on s'attire entre nous puisqu'il s'est avéré que toutes mes relations longues ont été avec des (t)hqi testés (chose dont ils n'ont parlé que sur le tard, assez fortuitement). Et depuis que cette notion de surdoué s'est diffusée partout, on m'a fait la remarque à plusieurs reprises. Je n'ai jamais mis le sujet sur la table de moi même, toujours poussée par des allusions plutôt. Et c'est curieux parce que je ne vois toujours pas comment ils auraient pu tirer de telles déductions sans aucun indice (volontaire) de ma part.

Ensuite, parce que comme me l'a justement fait remarqué un ami avec qui nous avions connecté très vite, les gens "sentent". Cela me l'a fait avec des inconnus ou de vagues connaissances également, des personnes rencontrées au cours de pérégrinations nocturnes, des relations particulières avec des professeurs ou des maîtres de stage...

Restons ouverts pour en discuter si les gens ont quelques interrogations à notre encontre, et si cela peut leur fournir quelques réponses pertinentes.
Mais sinon il vaut mieux se garder d'en parler à des gens qui ne pourraient rien y entendre ou réutiliser cela à mauvais escient.  Wink 

the kick inside
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 671
Date d'inscription : 08/01/2014
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Tarjel le Jeu 16 Jan 2014 - 22:08

Quelle bonne question Tigrou ! Personnellement je me suis faite tester il y a quelques semaines et ca a tout changé en fait. Avant j'étais "en colère" parce que mes émotions et mes réflexions gênaient les autres (ma famille, mes collègues, etc) et je me demandais pourquoi ce qui me semblait évident ne l'était pas pour les autres. Après une loooongue période d'introspection, c'est en finissant par me demander si cette différence n'était pas dans ma nature que j'ai fini par pousser le pas de la porte d'un psy capable de "valider" ce sentiment. Depuis, je sens que ca change ma relation aux autres, en particulier sur la question de la douance. Je pense que j'ai passé un temps considérable à demander (sans le comprendre) aux autres de me définir, voire de me valider en tant que personne compétente. Depuis, je sais. Je sais que je suis différente par nature et non par éducation, par blessure ou autre. Je sais aussi que cette nature n'a rien de "supérieure". Je dirais plutot : "j'aime, donc je suis". Bref, cette longue digression pour te dire que depuis je n'en ai parlé qu'aux personnes que je juge non pas seulement digne de confiance (pour reprendre l'expression d'Ise), mais aux personnes capables de le comprendre. De mon point de vue, seuls les autres zèbres peuvent le comprendre, le ressentir de la même façon. Le truc c'est que j'ai aussi développé un sixième sens depuis : en faisant attention, il y en a plus que l'on ne croit, tout autour de nous, y compris dans des soirées pourries où on meure si vite d'ennui. Mon astuce : y aller franchement, spontanément. Pas la peine de parler de zébritude, en tous cas pas tout de suite. Mais très vite, je vois l'intensité à laquelle on répond à mon appel. La qualité du regard, l'intelligence des réponses, l'arborescence de la discussion. En quelques semaines, je me suis fait 3 ami(e)s hpi. Avec eux, je peux être moi-même. En famille, il n'y a qu'avec ma soeur que je peux vraiment communiquer sur ce sujet pour autant (un zèbre aussi, non testée mais ca se voit). J'ai l'impression d'avoir déclenché une avalanche de réactions positives depuis que je me connais, que je fais confiance en mon intuition, que j'investis les relations qui m'intéressent et "gèrent" les autres en modérant mon implication et ma frustration. Bon, je suis d'un tempérament extraverti, ca aide aussi.
Bref, mon (petit) conseil : fais-toi tester (au passage j'ai pris cette initiative suite à la lecture de l'excellent bouquin "l'adulte surdoué, de monique de kermarrec"), rencontre des gens qui te ressemblent et ca t'aidera à mieux vivre avec (tous) les autres. En revanche, inutile d'en parler à ceux qui ne peuvent le ressentir de la même façon que toi. A mon humbre avis.  Very Happy

Tarjel
Nouveau venu
Nouveau venu

Messages : 6
Date d'inscription : 16/01/2014
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Bliss le Jeu 16 Jan 2014 - 22:23

Hello Tigrou !

Je pense que ce topic t'intéressera : http://www.zebrascrossing.net/t1857-coming-out-votre-opinion-m-interesse#36613

 Wink 


Bliss
Maître es rayures
Maître es rayures

Messages : 12125
Date d'inscription : 11/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Invité le Jeu 16 Jan 2014 - 22:57

Merci pour vos retours.

Je crois que ce qui me pèse un peu dans tout ça c'est que lorsque j'avais autour de 20ans, j'étais au plus bas et je ne pouvais pas exprimer le mal être qui m'habitait car je ne le comprenais pas. Maintenant que je vais de mieux en mieux et que j'ai des mots à mettre sur ce que je suis, je ne peux pas l'exprimer non plus. C'est frustrant !

Mon entourage voit bien que je suis différent mais ils ne me comprennent pas pour autant. Comment pourraient-ils ? Pour l'instant je ne vois personne a qui je pourrai en parler donc je vais garder ça pour moi. C'est le plus raisonnable et pourquoi en parler (maintenant) ? Comme l'a souligné ⓗⓞⓤⓢⓔ


Je ne sais pas trop pour le zébrotestage. Je suis extrêmement sceptique sur ce que mesure ce test ou plutôt ce qu'il ne mesure pas et je ne pense pas que ça changerait grand chose pour moi. Peut être que la curiosité me poussera à le faire un jour.

Merci Bliss et bienvenue Tarjel.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Ise le Ven 17 Jan 2014 - 9:58

Tigrou, tu pointes ton besoin d'en parler, il y a un super troupeau en Bretagne... Essaie d'y aller ne serait-ce qu'une fois, c'est tellement... ENORME de passer quelques heures où au bout du compte tu auras passé quelques minutes à parler de zébritude, et tout le reste du temps à te sentir "en famille"

Tu pointes aussi que ton entourage voit que tu es différent mais qu'ils ne te comprennent pas pour autant. Tu as tout dit : ils ne sont pas aveugles, ils voient ta différence. Et EVIDEMMENT qu'ils ne comprennent pas puisque tu ES différent ! Tant qu'ils ne vont pas jusqu'à te le reprocher...
Perso : mes parents m'ont toujours vue différente, me l'ont toujours reproché (d'où un énorme manque de confiance en moi), et quand j'ai découvert mes rayures ils ont attendu un peu pour voir. Ils m'ont vu reprendre du poil de la bête, et me voir heureuse en restant différente ne leur a pas convenu, ils en sont arrivés à me demander de CHANGER !!!
En gros tant que j'étais différente et qu'ils me voyaient malheureuse, c'atait encore supportable. Mais qu'en plus je sois heureuse et que je m'exprime (avant j'étais complètement, maladivement introvertie) dans toute ma zébritude (mes idées bizarres, mon comportement bizarre), là non ! En conclusion mes parents ont un problème, pas moi.

Ise
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7899
Date d'inscription : 18/10/2012
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Invité le Ven 17 Jan 2014 - 10:40

J'ai vu qu'il y a de beaux zèbres en Bretagne, j'irai sûrement les rencontrer un de ces jours.

J'ai de la chance d'avoir des parents et une famille plutôt ouverte d'esprit donc ça se passe bien de ce côté là. J'espère que ça va s'arranger pour toi.

En tout cas je ne cacherai plus mes rayures, tant pis pour ceux qui sont pas d'accord.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par pommebleu le Mer 5 Fév 2014 - 19:32

Moi j'en ai parlé à deux personnes. Elles m'ont demandé : "mais tu serais pas surdouée ? " J'ai été tellement surprise de leur question que...j'ai fini par dire que oui, j'avais été testée enfant.
Après je n'irais au grand jamais le dire car j'aurais peur de passer pour qqln de prétentieux , d'arrogant. Surtout qu'ils ne comprennent pas que ce n'est pas le mot qui importe mais ce qu'il ya derrière. J'aurais peur d'être déçue car le but serait de leur permettre de mieux comprendre ma personnalité.

Avec une des deux amies qui le sait, à qui vraiment j'ai pris le temps de lui expliquer et elle a pris le temps de me comprendre. Maintenant par exemple elle sait que je suis du genre à remarquer le moindre détail qui a changé dans son appartement ou à oublier toujours quelque chose et bien elle réagit avant moi : quand j'arrive et qu'elle voit que je scrute : "Oui, alors je te préviens tout de suite : j'ai changé ça, j'ai déplacé ça car..." et quand je repars : " Bon tu as surement oublié qch : vérifions !!!" C'est plutôt amusant, bon-enfant.
Je pense aussi que c'est une exception :p

pommebleu
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 108
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: La douance, vous en parlez ?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:08


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum