Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Belletegeuse le Lun 17 Mar 2014 - 13:36

C'est tout à fait l'idée que je me fais d'une soirée, ce que tu dis Cleore,
Les soirées qui finissent en beuverie et autre ce sont les gens qui ne savent rien se dire et qui sont souvent dans le paraitre, mais c'est souvent dans les soirée qu'on le voit justement car ils tentent de ne pas le montrer, de faire "style".

Je veux dire style "cool", et autres styles tout faits pour gens qui n'ont pas beaucoup de consistance mais veulent épater la galerie.


Petite illustration, inspirée par ce post que j'aime bien

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par ISIS75 le Lun 8 Sep 2014 - 12:46

Lophophora a écrit:Je lis régulièrement des témoignages de zèbres qui rencontrent des difficultés de relation avec les autres en général, dans lesquelles je me reconnais souvent.

Mais il y a une situation en particulier dans laquelle ce sentiment d'être différent et la souffrance qui en résulte sont, chez moi, exacerbés dans des proportions très importantes : les soirées "festives" (discothèques, anniversaires avec plein de gens, grosses réunions de famille ou d'amis, mariages, soirées dansantes etc.)

Toute ma vie j'ai fui ce genre d'événement à chaque fois que c'était possible, mais parfois on ne peut pas décemment se défiler, et l'on veut aussi faire plaisir à ses proches. Dans ce cas c'est pour moi un véritable petit supplice, sans répit depuis les premières secondes jusqu'à la fin. Le moment où l'on arrive est l'un des pires pour moi, lorsqu'il faut se donner une contenance... et plus les autres ont l'air d'être à l'aise dans cet exercice, plus je me sens gêné. Lorsque je repère d'autres personnes gênées, cela n'a que pour effet de me renvoyer une image de médiocrité qui m’incommode et provoque en moi un désir de fuite immédiate...

L'un des pires scénarii pour moi : tomber dans une soirée très arrosée ou les gens se lâchent totalement et s'adonnent à des comportements de "bêtes", dans le genre : chansons paillardes, blagues bien graveleuses et pas drôles, concours de trucs vulgaires et/ou dégoûtants... Et je ne parle pas du redoutable moment ou l'on se met à danser, car j'ai un véritable blocage avec la danse (objet d'un autre sujet ici). J'ai déjà essayé d'altérer mon hypersensibilité en buvant beaucoup d'alcool, mais cela ne donne rien car je n'aime pas spécialement ça, et l'alcool n'a que très peu d'emprise sur moi : à haute dose je ne ressens que les effets purement physiques (troubles de la vue, difficultés motrices, vomissements) mais à aucun moment ma conscience n'est altérée, je reste désespérément maître de mes pensées et esclave de mes inhibitions. J'ai même essayé quelques drogues plus ou moins dures mais c'est exactement pareil : je n'ai que les effets physiques, dans mon esprit il n'y a pas de véritable changement, pas de lâcher-prise, pas de magie... aucun intérêt, donc.

Ma seule bouée de sauvetage dans ce genre de situation : parvenir à trouver quelqu'un d'un peu plus calme que les autres, et disposé à engager une conversation en face-à-face sur des sujets pas trop superficiels. Mais même dans ce cas, cela reste souvent difficile car je ne peux jamais tout révéler sur moi et je rentre très vite dans un jeu ou je me crée un personnage en fonction de ce que j'imagine pour essayer de plaire à mon interlocuteur. D'autre part, j'ai un véritable problème de compréhension des paroles en milieu bruyant : là ou les autres semblent s’accommoder sans trop de difficultés du bruit environnant, je perd parfois totalement le fil de la conversation et j'ai une grosse difficulté à comprendre les mots, qui me parviennent noyés dans un énorme magma de sons mélangés. De la même façon que les sons m'agressent, j'ai du mal à supporter l'odeur de "ménagerie humaine" qui ne manque pas de s'installer rapidement dans la salle, ainsi que les contacts physiques trop familiers (tapes sur l'épaule, bousculades etc.)

Avec le temps et l'âge, j'arrive à fuir ou à anticiper ce genre de situation, et ma femme qui connait depuis peu ma particularité est plus tolérante avec mes difficultés. Elle ne me pose plus de questions insistantes quand je sors m'isoler pour prendre l'air de longues minutes, et que je lui fais part de mon souhait de partir, elle en tient compte. Je lui suis reconnaissant pour cela car c'est aussi un sacrifice pour elle, qui n'a pas de difficulté particulière à s'intégrer à des groupes de tous genres et tous milieux.

Y a-t-il d'autres zèbres qui se reconnaissent dans mon profil ? Je sais bien qu'il n'y a pas de solution miracle, mais partager ses souffrances fait souvent du bien.
tiens moi c'est pareil, j'appelle ça difficultés pour filtrer les sons... et j'avais vu ça chez un autre zèbre aussi... ça fait plaisir si je puis me permettre de rencontrer des gens avec la même difficulté.
et en ce qui concerne les fumeurs, j'ai l'impression de pas mal m'entendre avec, mais le problème est que je ne fume pas et que je dois éviter tous les polluants au possible. :/
"tout révéler sur toi", en quoi ça te gêne d'avoir cette impression d'impossibilité ?

ISIS75
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 1467
Date d'inscription : 28/01/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Invité le Sam 13 Sep 2014 - 17:14

Belletegeuse a écrit:
Kaimetsu a écrit:D'où l'importance de bien choisir les gens avec qui on fait des soirées...

L'autre jour j'ai passé une soirée avec des amis (petit nombre) et on a passé une bonne partie de la soirée à parler du fait que dans certains paradigmes mathématiques les parallèles peuvent se croiser et les perpendiculaires ne pas se croiser, c'était très drôle et impossible d'avoir ce genre de délires si on ne connait pas TRES BIEN les personnes à qui on s'adresse...

Pareil avec d'autres copines où on parlera plutôt de zébritude, de spiritualité, de divination...

Il faut juste apprendre avec qui on peut parler de quoi, et pouvoir avoir des amis dans un peu tous les sujets qui nous intéressent Smile

9a c'est sûr, et rappelons nous le célèbre film "diner de cons", il y a des personnes qui peuvent avoir des jeux bizarres.
Quoiqu'il en soit on peut aussi partir au milieu de la soirée si un truc ne nous plait pas, cela m'est arrivé à un anniversaire où les gens rigolaient de ma façon de danser...(une soirée de la fac là aussi.)

En tous cas c'est super de pouvoir parler de certains sujets en soirée, cela veut bien dire que si on est avec des gens avec qui on a des affinités cela ne peut que bien se passer, en revanche si on est dans u groupe on peut se retrouver dans une situation surréaliste, comme le coup du chien. j'imagine mon pauvre prof qui est très timide et très distingué en tête à tête avec le dogue allemand qui ne devait pas avoir grand chose à dire lui non plus, j'en connais qui auraient crisé.

Pour la fille qui ne m'a plus parlé, j'ai pensé que je n'avais pas plu à ses autres amis, j'ai dû faire "tache",  en général j'ai du mal avec les plus de 35 ans, femmes des fois je ne comprends pas tout, d"où l'imprortance d'avoir des affinités vraiment à partir d'un certain âge car avec certaines personnes ou certaines ambiances cela peut dérâper...

j'ai mis du temps quand même avant de comprendre comment cela fonctionnait, comme les gens faisaient des choses que je n'auraient pas imaginé, censuraient mes conversations et aussi le fait de ne pas avoir eu le droit de sortir lorsque j'étais ado, ni jeune mariée( ni vielle mariée non plus car mon deuxième ex ne supportait personne d'autre que sa mère et l'un de ses amis...) je m'imaginais qu'il y avait une "astuce". Toutes ces expériences de soirées plus ou moins réussies m'ont montré à plus de 40 balais qu'il n'y avait pas d'astuce, que c'était aussi simple que ce que tu as dit.


faut aller dans des soirées festives dont le thème t'intéresse... je me rends compte que j'ai "supporté" tout ce qui t'insupporte en fait (presque) juste parce que j'avais envie là ...pour ça.... donc le reste autour passait à coté. et j'ai toujours eu (la chance ?) d'avoir toujours au moins une personne branchée sur le même truc que moi dans toutes les fêtes où je suis allée donc pareil autour j'ai pas vu Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Belletegeuse le Dim 28 Sep 2014 - 16:34

Oui il y en a qui ont fes jeux bizarres genre dîners de cons.Pour certaines pzrsonnes le domaine rècréatif est synonime de stupidités ou choses terrexa terre et basiques.
Moi c est dans le domaine de la drague que cela m arrive en plus du contexte festif et il y a peu de temps un gats s est permis de me sortir que je n étais pas abordable que ce seait mieux si j étais simple.
Deux termes qui m auraient mortellement blessée qand j étais ado ou même trentenaire mais plutôt que d entendre des phrases cpnventionnelles comme ce qu il me disait ou bien qu il se fiche de moi et me critique je lui ai dit que si cela ne lui convenait pas je connaissais plein de gzns qui m appréciaient parce que je ne suis pas comme tout le monde et que s il n avait pas d autre jeux que de me provoquer pour vour mes réactions qu il reste tout seul a s ennuyer car il m avait dit qu il était seul et n avait pas d amis.
Je ne l ai pas recontacté car même si je l ai envoyé ballader cela ne m a pas plu ce qu il m a dit j ai en effet entendu cela souvent dans les soirées amicales les récréations bref tous ces moments ou on est pas sensé etre sérieux se prendre la tete.
Combien de fois j ai entendu cette expression en arrivant dans la région parisienne se prendre la tete. Je ne savais pas ce que a voulait dire et comme réfléchir est une activité naturelle je ne pouvais pas deviner.
Malheureusement c est avec les messieurs que c est pire mais sur cette question du second degré les filles ne sont pas mal cf l anniversaire où une fille s amusait a cause de ma façon de danser.

Mon cher copain le provicateur me disait dans les discussions dites détendues que son cerveau était sur off. Lui me parlait juste du temps qu il faisait du froid surtout et cela je trouvais justement que ce n est pas naturel ni joyeux.
Je pense que sur le registre de l amusement de la détente du loisir bref de tout ce qui serait le contraire du sérieux les zèbres et lew non zèbres semblent sur deux planètes différentes.

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: excessivement mal à l'aise dans les soirées festives

Message par ShineFlower le Dim 28 Sep 2014 - 19:16

Effectivement dans un groupe de gens superficiels je me sens très mal. C'est différent pour les soirées festives avec des gens que je connais bien et qui ont des conversations intéressantes. Smile je n'aime pas aussi quand on est trop nombreux. Le brouhaha de ces soirées m'insupporte. Smile

ShineFlower
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 3505
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 57
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Belletegeuse le Dim 28 Sep 2014 - 20:34

les gens qui sont dans.le paraître ne savent effectivement rien dire. ils jouent à des jeux bizarres genre dîner de cons ou alors ils peuvent aussi essayer de te coincer dans un coin sans crier gare.
c est ce qui m est arrivé cet été avec un soi- disant ami pour qui une fille qui s amuse ou boit un coupcet s habille de façon sympa est une traînée.
je me souviens aussi d une soirée horrible d un truc où je ne reyournerai jamais us il s agit d une soirée cèlibataire.
je me souviendrai toujours du regard salace de plurt des hommes qui étaient là et du gros sous entendu qu il y avait derrière.
je me suis arrangée très vite pour me retrouver accompagnée pour manger le repas que j avais payé et danser un peu sans quoi je serais partie immédiatement.

Belletegeuse
Inconditionnel
Inconditionnel

Messages : 690
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 55
Localisation : Région parisienne et Saone et Loire

http://www.danielle.artblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par FreeHugs86 le Mer 15 Oct 2014 - 13:59

Je n'ai pas eu le courage de tout lire, mais c'est exactement mon cas. Je suis sortie plusieurs fois en soirées et en boite, AU MEILLEUR DES CAS il me faut.. 2 bonnes heures pour me lâcher. Le brouhaha me perturbe, je déconnecte, je regarde partout autour de moi, je peux pas m'empêcher d'observer. Si j'ai pas de boules quies, adieu mes tympans, mes sens étant décuplés, j'angoisse très vite. Le pire je crois que c'est les endroits confinés, hyper bruyant et avec de la clope (je déteste ça j'ai jamais essayé et j'ai 19ans). Et le pire du pire ce sont les gens saouls. Le bruit, l'ambiance, le brouhaha... Même avec les boules quies c'est vraiment très dur de lâcher prise et de m'amuser. Je compte sur les doigts d'une main le nombre de fois que j'ai réussi à m'amuser à un concert ou à une soirée. Deux fois je crois. Une fois au concert de Bakermat (au premier rang, donc très confiné, un énorme travail sur moi même que j'ai fais toute la premiere heure du concert, je ne bougais pas, je ne dansais pas, j'observais et j'avais heureusement mes quies, mais après j'ai réussi à me lâcher, ce qui est une énorme victoire pour moi). Et une fois à une petite boite de vacances, (pas de poufs, pas de gens bourrés, bonne ambiance, petite boite, pas trop de monde et bonnes musiques).

En gros si toutes les bonnes conditions ne sont pas réunies, je finis en larme et complètement en boule.
Et a la fac je ne compte meme pas toutes les fois ou je dois me "forcer" pour parler aux autres, que je trouve pas drôles.. Je me sens encore plus seule avec des gens comme ça.

Les repas de famille, vu que ma famille on est 4 au grand complet, ça ne pose pas de soucis Very Happy J'aime tellement le calme, la douceur, aaaaaaah <3

FreeHugs86
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 21
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Invité le Mer 15 Oct 2014 - 23:15

ben je suis jamais invitée au fetes...
et quand jle suis j'y vais pas...a part si jconnais MINIMUM UNE personne, et si posisble une personne qui reste a peu pres sobre.

parce que je bois pas.
jfais pas de trucs degueu

j'aime pas trop de bruit
j'aime pas les endoits fermés et avec plein de gens plein de musiques
tous collés!
OMG. l'horreur Sad


bref deja que jtouche pas une goutte d'alcool et que jcolle pas aux fesses des mecs (ou que jme laisse pas coller par mille mecs ) c'est chaud parce qu'on me sort toujours "il faut profiter de la vie" et la j'ai envie de mettre de bonnes grosses tartes...ma maniere a moi de profiter dee la vie.


j'aime les trucs tranquilles ,entre amis, des blagues marrantes des discussions legeres ou interessantes ,
une bonne soirées ...

enfin a mon age ca lfait pas trop. jss sensée faire la fete comme une vrai "ouf"


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

.

Message par FreeHugs86 le Jeu 16 Oct 2014 - 11:17

choufleur a écrit:ben je suis jamais invitée au fetes...
et quand jle suis j'y vais pas...a part si jconnais MINIMUM UNE personne, et si posisble une personne qui reste a peu pres sobre.

parce que je bois pas.
jfais pas de trucs degueu

j'aime pas trop de bruit
j'aime pas les endoits fermés et avec plein de gens plein de musiques
tous collés!
OMG. l'horreur Sad


bref deja que jtouche pas une goutte d'alcool et que jcolle pas aux fesses des mecs (ou que jme laisse pas coller par mille mecs ) c'est chaud parce qu'on me sort toujours "il faut profiter de la vie" et la j'ai envie de mettre de bonnes grosses tartes...ma maniere a moi de profiter dee la vie.


j'aime les trucs tranquilles ,entre amis, des blagues marrantes des discussions legeres ou interessantes ,
une bonne soirées ...

enfin a mon age ca lfait pas trop. jss sensée faire la fete comme une vrai "ouf"



Pfiou c'est la même partout tu sais.. Te laisse pas influencer et vis ta vie, au pire assommes les avec une pelle c'est ce que je fais et c'est efficace ;D
Non franchement s'ils te disent ça (je suis en psycho mais je pense que c'est limpide pour tout le monde) c'est que ça les fait chier de voir que des gens survivent et ne sont pas influencés par les autres, ça les fait chier car EUX ils ne sont pas libres de faire ce quils veulent ou de penser ce qu'ils veulent, c'est de la jalousie !

Et je suis complètement d'accord avec toi pour les soirées !
D'ailleurs je n'ai jamais réussi à être infidèle (et j'ai eu des raisons de l'être) je sais pas si vous aussi vous avez une fidélité en béton, genre incapable de faire du mal même a votre pire ennemi ? oO

FreeHugs86
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 21
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Invité le Jeu 16 Oct 2014 - 16:24

FreeHugs86 a écrit:
choufleur a écrit:ben je suis jamais invitée au fetes...
et quand jle suis j'y vais pas...a part si jconnais MINIMUM UNE personne, et si posisble une personne qui reste a peu pres sobre.

parce que je bois pas.
jfais pas de trucs degueu

j'aime pas trop de bruit
j'aime pas les endoits fermés et avec plein de gens plein de musiques
tous collés!
OMG. l'horreur Sad


bref deja que jtouche pas une goutte d'alcool et que jcolle pas aux fesses des mecs (ou que jme laisse pas coller par mille mecs ) c'est chaud parce qu'on me sort toujours "il faut profiter de la vie" et la j'ai envie de mettre de bonnes grosses tartes...ma maniere a moi de profiter dee la vie.


j'aime les trucs tranquilles ,entre amis, des blagues marrantes des discussions legeres ou interessantes ,
une bonne soirées ...

enfin a mon age ca lfait pas trop. jss sensée faire la fete comme une vrai "ouf"



Pfiou c'est la même partout tu sais.. Te laisse pas influencer et vis ta vie, au pire assommes les avec une pelle c'est ce que je fais et c'est efficace ;D
Non franchement s'ils te disent ça (je suis en psycho mais je pense que c'est limpide pour tout le monde) c'est que ça les fait chier de voir que des gens survivent et ne sont pas influencés par les autres, ça les fait chier car EUX ils ne sont pas libres de faire ce quils veulent ou de penser ce qu'ils veulent, c'est de la jalousie !

Et je suis complètement d'accord avec toi pour les soirées !
D'ailleurs je n'ai jamais réussi à être infidèle (et j'ai eu des raisons de l'être) je sais pas si vous aussi vous avez une fidélité en béton, genre incapable de faire du mal même a votre pire ennemi ?  oO



heureusement la plupart du temps c'est sur le ton dla rigolade. on me taquine un peu. mais bon c'est un peu genant. toi et moi on a 2 ans de difference t'as aussi du en croiser des gens avec un ptit sourire "eh mais faut profiter dla vie va !" si tu fais la traduction ca donne " faut que tu desseres les fesses HAHAHAHAHA"
Pété de rire

mais bon je suis sur que plein de gens trouvent ma vie chiante.... What a Face
moi j'aime bien.
je m'amuse a ma maniere c'est tout.


je prefere lire un bon livre devant le feu comme une petite mamie que d'aller en boite. c'est juste une question de gout

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Invité le Jeu 16 Oct 2014 - 18:25

ps : Freehugs ; je suis d'acc avec ta derniere phrase.
fidelité en beton. meme que y'en a que ca choque

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par FreeHugs86 le Jeu 16 Oct 2014 - 21:48

Oui ... Mais bon après on ne va pas dire "dis pas ça tu peux pas comprendre j'suis pas comme toi" donc on dit "ferme là et occupe toi de tes fesses" aha ! Oui j'en ai beaucoup souffert de ça. Enfin bon je ne me plains pas car a côté de l'enfance que j'ai eu aujourd'hui j'ai quand même moins de problèmes. Je sais pas si toi aussi..

Tu m'as l'air sympa en tout cas Smile moi je prefere une sortie au bowling entre potes, ou un ciné, ou une soirée jeux de société, un repas au calme, sorties boutiques.. mais boite.. j'y vais qu'une fois par an, c'est une petite boite de vacances à la Tranche sur mer (la grange) c'est différent de toutes les autres boites.. la musique est pas trop forte, les gens sont sympas, yas pas de sexe partout, yas une super ambiance, et surtout yas presque pas un chat donc de la place pour danser (je met 2h a me dé-coincer certes mais j'y parviens). Avec mes boules quies okay.

Ce midi encore, ma mère m'a amené au resto.. C'était blindé et on étaient a meme pas 1m des uns des autres.. un brouahah pas possible (c'était que des vieux pourtant) ben je suis sortie en courant et en tremblant.

T'as vu ? c'est incroyable. Comme deux aimants qui se repoussent. Ca me fait ça quand quelqun me fait des avances. Meme si cette personne me plait enormement. Chaud.

FreeHugs86
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 21
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par FreeHugs86 le Jeu 16 Oct 2014 - 21:49

Mon copain est très fétard donc j'essaie de faire des efforts...

FreeHugs86
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 21
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Invité le Jeu 16 Oct 2014 - 22:14

moi je dis vraiment aux gens "ferme la et occupe toi de tes fesses" ,
apres jme fais engueuler
Pété de rire

j'ai aussi pas tant de problemes que ca.
ca me rappelle des cours que j'ai eu un psycho ou ca parlait de l'adolescence , eh bien ce jour la jme suis rendue compte que j'etais "rien" , parce que toutes ces phases je les ai bien ratées.
quelle loseuse.


Merchi. jpasse pas ma vie non plus a lire mes ptits livres devant la cheminée,  mais j'aime tout ce qui est convivial. assez "intime" ( des gens que jconnais bien ) mais aussi assez d'espace la ou on est ,

j'ai une copine qui me parlait de la boite ou elle allait...genre le truc mega geant , j'ai tout de suite compris que si j'allais la , je m'evanouis Dent pétée

moi je bannis les endroits trop clos. et recemment je banis les endroits ou les gens sont a 1 m de moi. je parle beaucoup et je parle apparemment trop fort parce que y'a tjr quelqu'un pour venir s'immiscer dans la conversation. une vraie folie.

moi jtrouve ca bien apres c'est une question de point de vue. c'est bine d'etre honnete et clair ds ses actions,

par contre moi j'ai jamais reussi a coller avec quelqu'un qui est fetard What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par FreeHugs86 le Ven 17 Oct 2014 - 14:49

Oh toi aussi tu es en psycho ?! Ahah je fais ce cours en parcours renforcé c'est dingue.. Ca m'arrive souvent aussi que je ne me reconnaisse pas dans la "formation de l'enfant et l'adolescent".
Par exemple, deux trucs assez fous.
Je n'ai pas fais mon Oedipe premièrement (ou alors je l'ai faite avec mes deux parents, c'était un peu mes deux Dieux et non pas un seul).
Je n'ai jamais non plus fait de "bonhommes tétards" j'ai directement fait des bonhommes à deux bras, deux jambes, un tronc, une tete, bien promotionné.. Bizarre.
Ah oui, et ma mère m'a aussi racontée que j'avais compris mon premier mot à.. 1 mois.
(C'est mon père qui me prenait mon bain, et ma mère disait donc "Ohhohoh on va prendre le bain papa!" et au bout d'un mois, apparemment, je me serais "dandinée comme une sauvage en criant de joie" (je devais aimer le bain) en entendant le mot "bain papa" dailleurs c'est ce jour là que mes parents on décidé de m'enfermer ahahahahah..)

Toi aussi t'as des trucs comme ça du genre heu.. Bizarre et pas trop normal ? x) Enfin après c'est plus trop le sujet du forum donc bon revenons à nos moutons.

Non mais je vois complètement ce que tu veux dire. Sache qu'a force d'entrainement et de courage on peux réussir à faire des choses.. Mais qui restent assez petites (genre maintenant j'arrive a faire des concerts, meme si je passe les 3/4 du temps à angoisser). Bon j'te parle pas des concerts au stade de france à 90 000 personnes hein ( Se tape la tête cont )

La aussi pour mon copain du temps du courage de la communication et des compromis (mais y'as bien que lui)

FreeHugs86
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 21
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par FreeHugs86 le Ven 17 Oct 2014 - 14:50

Des fois je regarde des images de Towmorroland et mon coeur ne fait qu'un tour x)

FreeHugs86
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 13
Date d'inscription : 14/10/2014
Age : 21
Localisation : Poitiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Harfred le Dim 2 Nov 2014 - 20:43

Et oui ... Le nombre de ces soirées où, après quelques temps, on cherche après moi pour finalement me trouver dans l'auto à écouter la rédio (ou à faire semblant de dormir si j'ai vu les gens arriver ...).
Le nombre de clopes que je fume juste pour l'excuse de trainer tout seul dehors ...

Et le mal de chien pour réprimer son naturel.

Une petite anecdote : lors d'une de ces soirées où j'essayais de me faire oublier dans un coin, un type que je ne connaissais pas s'approche :
- "Bonjour, je suis Machin. Et vous, vous êtes ?"
- "Plutôt pressé de rentrer chez moi".
Me suis fait engueulé par ma chère et tendre quand ma réponse lui est parvenue aux oreilles ... Neutral

Aaarg ...

Harfred
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 53
Date d'inscription : 02/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par IDon'tKnow le Sam 8 Nov 2014 - 20:26

.


Dernière édition par IDon'tKnow le Sam 27 Déc 2014 - 15:21, édité 1 fois

IDon'tKnow
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 38
Date d'inscription : 08/11/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Invité le Dim 9 Nov 2014 - 15:30

FreeHugs86 a écrit:Oh toi aussi tu es en psycho ?! Ahah je fais ce cours en parcours renforcé c'est dingue.. Ca m'arrive souvent aussi que je ne me reconnaisse pas dans la "formation de l'enfant et l'adolescent".
Par exemple, deux trucs assez fous.
Je n'ai pas fais mon Oedipe premièrement (ou alors je l'ai faite avec mes deux parents, c'était un peu mes deux Dieux et non pas un seul).
Je n'ai jamais non plus fait de "bonhommes tétards" j'ai directement fait des bonhommes à deux bras, deux jambes, un tronc, une tete, bien promotionné.. Bizarre.
Ah oui, et ma mère m'a aussi racontée que j'avais compris mon premier mot à.. 1 mois.
(C'est mon père qui me prenait mon bain, et ma mère disait donc "Ohhohoh on va prendre le bain papa!" et au bout d'un mois, apparemment, je me serais "dandinée comme une sauvage en criant de joie" (je devais aimer le bain) en entendant le mot "bain papa" dailleurs c'est ce jour là que mes parents on décidé de m'enfermer ahahahahah..)

Toi aussi t'as des trucs comme ça du genre heu.. Bizarre et pas trop normal ? x) Enfin après c'est plus trop le sujet du forum donc bon revenons à nos moutons.

Non mais je vois complètement ce que tu veux dire. Sache qu'a force d'entrainement et de courage on peux réussir à faire des choses.. Mais qui restent assez petites (genre maintenant j'arrive a faire des concerts, meme si je passe les 3/4 du temps à angoisser). Bon j'te parle pas des concerts au stade de france à 90 000 personnes hein ( Se tape la tête cont )

La aussi pour mon copain du temps du courage de la communication et des compromis (mais y'as bien que lui)


ou je repond quasi un mois apres (a l'ouest la fille What a Face )

je suis pas en psycho mais j'ai des cours de psycho.

moi jsais pas trop... j'ai jamais vraiment posé ces questions et ma memoire est....etrange. des fois jme rappelle de truc etr d'autre fois non
et j'ai une situation un peu particuliere...
au niveau verbal j'avais de l'avance je crois


j'aime pas les fetes. j'aime pas la musique fort j'aime pas quand y'a du monde...
mais ca va mes amies me supportent. What a Face What a Face

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Invité le Dim 9 Nov 2014 - 15:35

j'ai fété mon anniversaire en faisant un repas + une soirée avec de la danse (pour s'amuser, un jeu de danse) et des jeux /cartes (question reponse)

j'ai essayé de faire une fete....meme ds ma tete ca passait pas MDR .

j'ai vite laissé tomber ,j'ai invité 5 personnes. et j'ai passé la soirée tranquille.

affraid

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par goer le Dim 9 Nov 2014 - 16:56

c'est drôle
perso j'ai vécu exactement les mêmes problèmes
en revanche j'en souffre pas du tout
pourquoi ?
ON PEUT PAS ETRE AMI AVEC TOUT LE MONDE HAHA
non plus sérieusement
je sais déjà, a l'avance que ce moment est inutile, qu'il est a évité, qu'il ne sert a rien, qu'il est sans importance, donc, que j'en ai rien a ciré
a partir de ce constat,
j'essai d'évité ces situation chiante gênante et inutile,
et puis j'fais ma vie avec mes potes et patin couffin

sinon les causes ( allez faut en donné ? xD )
ben on va dire tres simplement que les centres d'intêrets sont diamétralement opposé, et que t'es pas là avec les bon potes
y'a aussi le fait qu'on est sérieux dans ce que l'on pense, on parle pas pour rien dire
les autres si, mais c'est trop gros pour être vrai, alors on se sent con
cette tendance qu'on les gens de faire genre qu'il prennent rien au srx, parsque ça fait RINGARD
c'est le moyen de ne pas avoir a avancer une quelquonc idéologie, c'est leur moyen de se protégé
alors sentant que le surdoué lui, n'est pas comme ça, il vont simplement réagir de sorte a lui faire ressentir de la honte d'etre un type qui prend les choses au sérieux
(" suis je le seul con qui prend des propos au sérieux ")
c'est peut être cette gêne qui est insufflé
apres y'a plein de cas possible
mais dans le fond et dans tous les cas, c'est simplement une divergence d’intérêt je crois, qui s'epxrime plus ou moin directement xd


PS : ça n'a rien d'un problème de " zèbre " je penses

goer
Zèbre régulier
Zèbre régulier

Messages : 37
Date d'inscription : 31/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Penny De Nouméa le Sam 9 Mai 2015 - 10:00

Oh mon Dieu, c'est tout moi! Je n'y voyais aucun rapport avec la surdouance mais là je suis bluffée.
Encore une preuve que je ne suis pas anormale mais juste différente.
Ces fêtes m'en ont donné des crises d'angoisses!
Mais je ne suis pas seule! Que ça fait du bien!

Penny De Nouméa
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 27
Localisation : Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Penny De Nouméa le Dim 10 Mai 2015 - 6:00

Entre vos avis contradictoires je ne sais pas trop quoi penser :-/
J'ai toujours refusé ces pilules par principe. Je ne sais pas trop pourquoi d'ailleurs.
Probablement parce qu'à partir du moment où le diagnostic ne me parlait absolument pas, je n'avais pas confiance en la médication.
J'ai le souvenir d'en avoir pris une seule fois vers 22 ans, et d'avoir eu des effets flippants, voire strictement inverses : palpitations, angoisse... vachement logique !
Mais par ailleurs le témoignage très positif de Thaïti Bob fait quand même forcément envie quand tout n'est que malaise...


Moi j'ai été très médicamentée à une période, j'en ai été droguée et ça a été très dur d'en sortir...
Alors si vous pouvez éviter faites-le!
Moi je ne recommencerai jamais (j'ai subi une grosse dépression pdt un, j'ai dpu rester exatement 11 mois à la maison...dur!)

Penny De Nouméa
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 15
Date d'inscription : 09/05/2015
Age : 27
Localisation : Nouméa, Nouvelle-Calédonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par lechalote le Dim 10 Mai 2015 - 7:53

Ouh là si tu savais à quel point je déteste les soirées! Etudiante, je me saoulais consciencieusement en fumant ma clope dehors avant de rentrer chez moi le plus vite possible ou de m'endormir sur un canapé, en entreprise, pareil (là, je viens d'échapper avec bonheur à un séminaire  Las Vegas, - merci j'ai déjà donné le bruit, les lumières artificielles, les filles à moitié nues et les mecs dont la langue pendouille jusqu'au sol- , ce qui a laissé pantois mes autres collègues) et très récemment, ma fille de 12 ans qui était invitée à une boum de 20h à 23h est rentrée épuisée, les oreilles en bouillie et fort déçue de s'être autant ennuyée pour déjà la 2nde fois de sa vie à...22 heures Very Happy ...les chiens ne font pas des chats!
Et je ne te parle pas des "dîners en ville"...l'avant dernier, j'ai détecté en 8 secondes qu'un collègue de mon mari était vraiment un pauvre mec rien qu'en le voyant se comporter avec sa femme et en l'écoutant pérorer sur le maire de son village, ce qu'il n'a pas manqué de prouver avec conscience toute l'année qui a suivi en essayant de persécuter mon mari et tous ceux autour de lui (en vain heureusement pour mon mari il n'avait pas le bon poste pour ça). Invitée pour fêter le mariage d'un ami, j'ai vu tout de suite l'immense bordel dans lequel il s'embarquait et la suite m'a malheureusement donné raison, c'était même pire que ce que j'avais prévu (je me suis tue évidemment, mais c'était affreux de voir tout ça et de le voir lui rayonner). On a passé trois ans très proches de voisins, et je disparaissais régulièrement trois heures au lieu des 5 mn prévues pour rentrer chez moi sous prétexte de prendre du sel ou autre...Pour clore cette triste série, la dernière fois, j'ai quand même réussi l'exploit, à 40 ans, hum, je ne sais pas ce qui m'a pris, de demander à une gentille mère de famille si elle était conne. Elle est partie pleurer dans sa cuisine et je suis restée atterrée de ce que je venais de dire dans un silence de plomb. J'étais trop fatiguée je crois, j'essayais de lui faire comprendre un truc au forceps, je m'en suis évidemment beaucoup voulu (même plus que ça) car je ne pensais pas qu'elle le prendrait au pied de la lettre, et bien sûr j'ai refusé toutes les soirées ensuite, histoire de ne plus jamais prendre le risque d'insulter qui que ce soit qui m'aurait gentiment offert l'apéro  pale ...


Dernière édition par lechalote le Lun 11 Mai 2015 - 19:16, édité 1 fois

lechalote
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 103
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par DN le Lun 11 Mai 2015 - 18:54

Citation approximative : "Je ne vais jamais dans les lieux où on s'amuse parce qu'il n'y a que les gens qui s'ennuient qui y vont".
Ces grandes messes publiques c'est pour appuyer la communion/cohésion d'un groupe notamment dans le partage d'expérience, le problème c'est que c'est souvent un nivellement par le bas et que c'est là qu'on nous perd. Ce qui est le plus douloureux je pense c'est de trouver de l'intérêt à ça (la distance toujours) et d'essayer de comprendre en quoi cette vacuité nous pèse tant alors qu'elle semble si bien les réunir. Pour pallier ça je fume du shit comme ça j'ai plein de copains qui viennent à moi et que ça me permet de me rendre plus stupide donc plus acceptable vu qu'ils traduisent mon mutisme par les effets cumulés avec l'alcool. J'aime bien me mettre cher parce que c'est seulement là que le corps reprend le dessus et qu'il me rappelle ma localisation, après faut juste avoir trois jours pour s'en remettre et se remettre cher quand on pense aux moments ou on était si cool pour les autres, je me casse généralement sans dire au revoir pour éviter de me faire loger ensuite et pouvoir passer à d'autres groupes. En général je navigue selon les excès que j'envisage et apprécie de regarder différents biotopes dans la même soirée, le piège principal serait peut-être d'en attendre quelque chose ou d'anticiper en se punissant deux fois. Pour défoncer tout le monde en soirée privée et pouvoir être à peu près tranquille le reste de la soirée (souvent dans les angles morts des nouveaux regards des monstres transformistes), je conseille le jeu vert de gris et même qu'à la fin il faut jouer en couple de peur que certaines filles ne puissent pas finir décemment Wink
Les règles : faire une ronde et chacun compte dans l'ordre en partant de 1, sauf que lorsque ça arrive à 5 on dit vert (et tous les multiples de 5) , le sens change, arrive le 6 (pour celui qui venait d'annoncer 4), puis le 7 (pour celui qui... 3) MAIS on dit gris (pour les 7 et multiples de 7). Reste donc les multiples de 5 et de 7 qui sont vert de gris et en général ça ne va pas loin parce que ceux qui boivent sont ceux qui se trompent (parlent quand ce n'est pas leur tour ou la bonne couleur principalement). Ca donne (chaque lettre est une personne) A-1 > B-2 > C-3 > D-4 > E-Vert (>) D-6 > C-Gris (>) D-8 > E-9 > F-vert (>) E-11 > D-12 > C-13 > B-gris (>) C-vert (>) B-16... c'est pas une solution mais si on tient bien l'alcool on peut aisément se venger de ceux qui veulent qu'on s'amuse Wink

DN
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 174
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 42
Localisation : Babylone

https://www.youtube.com/watch?v=YtyZdzGgkjI

Revenir en haut Aller en bas

Re: Excessivement mal à l'aise en soirée "festive"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum