La timidité amoureuse...

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mer 7 Aoû 2013 - 0:51

Bonsoir,

Comment se manifeste la timidité amoureuse ?
comment la reconnaitre...ou se trouve les dysfonctionnement ...et comment la gérer... pour entrer dans une certaine normalité ...pour construire sa vie sentimentale... Exclamation 

Avancer...si toute fois c'est envisageable...dans ce cas de figure..




urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mer 7 Aoû 2013 - 23:30

Ca dépend. Si tu es une femme, statistiquement tu as autant de chance (grosso merdo hein) de rencontrer quelqu'un qu'une femme non timide. Si t'es un homme... Oui bon là, c'est clairement plus problématique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Jeu 8 Aoû 2013 - 1:14

Kharmit a écrit:Ca dépend. Si tu es une femme, statistiquement tu as autant de chance (grosso merdo hein) de rencontrer quelqu'un qu'une femme non timide. Si t'es un homme... Oui bon là, c'est clairement plus problématique.

Bonsoir Kharmit,

En réalité c'est plus par apport à l'homme que j'ai connu dernièrement que je me pose cette question...je ne sais pas mais j'ai l'impression qu'il à du mal à booster la relation..une certaine passivité...du coup après quelques mois ou disant c'était relativement équilibré ...(mais j'ai sentie qu'il fallait que je l'aide un peux...) je l'ai fait mais malheureusement il continuait à devenir de plus en plus passif... hésitant..chaud et froid...

Mais ce qui m'intrigue...c'est une sorte d'incapacité à me contacter simplement! ... dès qu'il à eu un doute, la première dispute...c'est bon pour lui c'est devenu difficile de faire le pas... d'assumer la relation? en même temps besoin d'être rassuré que je m'intéresse à lui peut être ... un certain agacement parfois car il ma prise pour acquise? ... il à mis en place une sorte de condition à la relation? voulue ou pas...c'est çà que j'essaye de comprendre... c'est qu'il fallait que je fasse signe pour qu'il appelle (genre sms ou appeler) ...au bout d'un moment çà devient lourd...Même blessant alors je me suis dis que c'est peut être une sorte de dysfonctionnent liée à se timidité? un blocage qu'il à du mal à gérer? car son comportement n'est pas normal...


J'en ai parlé dans l'autre poste, je le suspect d'être un zèbre qui s’ignore ... donc il est plutôt compliquer à comprendre... et son rapport à notre relation l'était aussi...avec tous les questionnements, les doutes...etc..

Enfin voilà ...peut être qu'il n'était pas amoureux...tout simplement mais mon feeling me dis que c'est pas forcement çà... il n'était pas stable/constant pour des raisons que j'essaye de m'expliquer...Rolling Eyes 

Je tiens à lui et je veux le décoder un peux ..Shocked  pour avancer.. 



urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Jeu 8 Aoû 2013 - 3:16

Bonsoir Smile

Etant étrangement comme ton ami, du moins je me reconnais dans tes mots le concernant, je dirai qu'il est en éternel recherche de preuve d'affection.

Je pense pas que ce soit forcément la peur de s'attacher, mais sans doute qu'il a peur que tu te détache.

En général dans mes relations, quand j'estime qu'elles valent le coup, je vais devenir sans pouvoir m'en empêcher très distante, c'est comme une façon de tester l'autre... Je suis toujours borderline... Je veux savoir si l'autre va rester ou pas.

La peur de déranger, le refus d'accepter qu'on puisse nous aimer aussi doit être présent, alors on ose pas contacter la personne, pour pas passer pour un/une "relou"! Mais c'est tellement fort qu'au final on dirait qu'on est distant.... Alors que non.

Je pense que lui dire ce que tu penses, ce que tu ressens, le conforter, le convaincre que tout ça est bien réel pourrait l'aider...


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par T-Pril le Jeu 8 Aoû 2013 - 7:28

Moi j'ai un soucis avec les femmes (j'en suis une) en fait, ce serait un problème identique si j'aimais les hommes (je suis lesbienne) je crois que ce sont mes traits aspis (à vérifier) qui génèrent cela, donc je suis contente de passer du temps avec une femme, s'offrir un calin, une nuit caline, des bisous, mais bien vite, j'ai besoin qu'on me laisse seule et qu'on me laisse faire ce que j'ai a faire, seulement, la personne neuro-typique comprends que je ne l'aime plus, en fait ce peut être faut, j'ai juste besoin d'être parfois seule et ca tombe au moment ou elle est en grand besoin.

j'ai tenté de lui expliquer, il semble qu'elle ne capte rien à mon histoire bien que je parle français. oui j'ai besoin d'être aimée et d'aimer, j'ai aussi besoin d'être seule avec moi même et mes personnages imaginaires. (je n'ai pas évoqué le dernier point, elle aurait pensé que je suis folle) alors on s'est quittées, comme ca, sans douleur ni heurt

pensez vous que seule une femme aspie et zèbre sera en mesure d'envisager une relation avec moi ou bien une femme neuro-typique peut parvenir à le comprendre.
T-Pril
T-Pril

Messages : 41
Date d'inscription : 26/07/2013
Age : 55
Localisation : MAALDEVIM (quadrant gamma)

http://maldik-stories.fr

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par kikadissa le Jeu 8 Aoû 2013 - 10:26

vi T-pril

c'est possible et tu en as la confirmation plus haut 

.....mais ces personnes aussi attentionnées et comprehensives que urgences sont pas vraiment non plus legion, mais a partir du moment ou tu es claire avec elle ,  ya possibilité que l'une d'entre elle te comprenne et accepte cette situation

Pour Toi
kikadissa
kikadissa

Messages : 225
Date d'inscription : 21/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par fleurblanche le Jeu 8 Aoû 2013 - 17:36

Kharmit a écrit:Ca dépend. Si tu es une femme, statistiquement tu as autant de chance (grosso merdo hein) de rencontrer quelqu'un qu'une femme non timide. Si t'es un homme... Oui bon là, c'est clairement plus problématique.
Dans le "monde d'aujourd'hui", avec une grande proportion de femmes plus entreprenantes et volontaires les unes que les autres question relation avec l'autre sexe, le fait d'être une femme timide peut réduire tes chances de trouver un partenaire : pendant que tu es là à tergiverser et à "attendre", 10 femmes non timides ont déjà entrepris de démarcher l'élu de ton choix...
fleurblanche
fleurblanche

Messages : 4400
Date d'inscription : 23/06/2010
Age : 51
Localisation : Hémisphère sud

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par psyché-dream le Jeu 8 Aoû 2013 - 18:24

j'ai un peu la même histoire que Urgence c'est pour cette raison que je suis ses topics car j'y trouve aussi mes réponses .
je suis bi et c'est difficile a faire accepter a un compagnon mon attirance pour les deux sexe ; Kikadissa a eu une très belle réponse Smile
T-pril oui sans aucun doute il existe d'autres personnes qui ont l'esprit ouvert et un grand coeur .
psyché-dream
psyché-dream

Messages : 505
Date d'inscription : 01/08/2013
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 9 Aoû 2013 - 0:40

Ailem a écrit:Bonsoir Smile

Etant étrangement comme ton ami, du moins je me reconnais dans tes mots le concernant, je dirai qu'il est en éternel recherche de preuve d'affection.

Je pense pas que ce soit forcément la peur de s'attacher, mais sans doute qu'il a peur que tu te détache.

En général dans mes relations, quand j'estime qu'elles valent le coup, je vais devenir sans pouvoir m'en empêcher très distante, c'est comme une façon de tester l'autre... Je suis toujours borderline... Je veux savoir si l'autre va rester ou pas.

La peur de déranger, le refus d'accepter qu'on puisse nous aimer aussi doit être présent, alors on ose pas contacter la personne, pour pas passer pour un/une "relou"! Mais c'est tellement fort qu'au final on dirait qu'on est distant.... Alors que non.

Je pense que lui dire ce que tu penses, ce que tu ressens, le conforter, le convaincre que tout ça est bien réel pourrait l'aider...

Bonsoir Ailem,

En fait il à réussit à créer chez moi d'abord de la frustration puis de la colère/tristesse et forcement le détachement...

Mais il m'a demandé lui même...de vouloir prendre un temps pour se retrouver..il était dans une sorte de panique ou de crise d'angoisse...il n'avait qu'une envie fuir celle qui lui fait sentir tout ce chaud et froid dans il n'a pas de maitrise...

Il m'a fait comprendre qu'il n'est pas sûr que je sois le femme de sa vie ...autrement dit...éloigne toi vite de moi! STP!.. comme il à une très forte empathie, il me l'a dis avec douceur et gentillesse car il était mal ...çà ma fait de la peine mais en même temps je l'ai trouvé craquant lol! !!! car il avait l'air désemparé scratch ! mais comme j'ai rien dis..Juste écouté de manière neutre et détachée.. (car il n'aurait pas pu tolérer aucune émotion de ma part..) alors il était soulagé/détendu et moi silencieuse ... mais çà ses terminé avec respect..

Il à prit sa décision en réalité, je ne sais pas s'il assume ...je vais le relancer une fois pour voir un peux...
Mais le fait qu'il n'appelle pas logiquement c'est mort!




urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 9 Aoû 2013 - 0:44

T-Pril a écrit:Moi j'ai un soucis avec les femmes (j'en suis une) en fait, ce serait un problème identique si j'aimais les hommes (je suis lesbienne) je crois que ce sont mes traits aspis (à vérifier) qui génèrent cela, donc je suis contente de passer du temps avec une femme, s'offrir un calin, une nuit caline, des bisous, mais bien vite, j'ai besoin qu'on me laisse seule et qu'on me laisse faire ce que j'ai a faire, seulement, la personne neuro-typique comprends que je ne l'aime plus, en fait ce peut être faut, j'ai juste besoin d'être parfois seule et ca tombe au moment ou elle est en grand besoin.

j'ai tenté de lui expliquer, il semble qu'elle ne capte rien à mon histoire bien que je parle français. oui j'ai besoin d'être aimée et d'aimer, j'ai aussi besoin d'être seule avec moi même et mes personnages imaginaires. (je n'ai pas évoqué le dernier point, elle aurait pensé que je suis folle) alors on s'est quittées, comme ca, sans douleur ni heurt

pensez vous que seule une femme aspie et zèbre sera en mesure d'envisager une relation avec moi ou bien une femme neuro-typique peut parvenir à le comprendre.
Bonsoir T-Pril

Je trouve que c'est difficile quand il y a un décalage dans les besoins et capacité à donner...

Lui en théorie c'est quelqu'un de très affectueux mais il est dans résignation ...le contrôle ...

Il à trop peur de souffrir, d'être déçu.. Crying or Very sad 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 9 Aoû 2013 - 0:47

kikadissa a écrit:vi T-pril

c'est possible et tu en as la confirmation plus haut 

.....mais ces personnes aussi attentionnées et comprehensives que urgences sont pas vraiment non plus legion, mais a partir du moment ou tu es claire avec elle ,  ya possibilité que l'une d'entre elle te comprenne et accepte cette situation

Pour Toi
Je pense aussi que nous avons tous des personnes qui peuvent nous aimer tel que nous sommes..

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 9 Aoû 2013 - 0:52

fleurblanche a écrit:
Kharmit a écrit:Ca dépend. Si tu es une femme, statistiquement tu as autant de chance (grosso merdo hein) de rencontrer quelqu'un qu'une femme non timide. Si t'es un homme... Oui bon là, c'est clairement plus problématique.
Dans le "monde d'aujourd'hui", avec une grande proportion de femmes plus entreprenantes et volontaires les unes que les autres question relation avec l'autre sexe, le fait d'être une femme timide peut réduire tes chances de trouver un partenaire : pendant que tu es là à tergiverser et à "attendre", 10 femmes non timides ont déjà entrepris de démarcher l'élu de ton choix...
Je suis vraiment d'accord avec toi...mais ses femmes ont quelque chose..une sorte de don...beaucoup de patience...et un amour propre pas très grand je crois?...

J'ai essayé d'être la fille patiente, qui revient...mais trop dur...j'ai perdu du poids/ çà m'a usée .....

J'envie vraiment ces femmes qui arrive à séduire les hommes qu'elle veulent... à avoir assez de recul et de contrôle sur leur propres émotions et à gérer celle de l'homme qu'elle aime.. Laughing 


urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 9 Aoû 2013 - 0:53

psyché-line a écrit:j'ai un peu la même histoire que Urgence c'est pour cette raison que je suis ses topics car j'y trouve aussi mes réponses .
je suis bi et c'est difficile a faire accepter a un compagnon mon attirance pour les deux sexe ; Kikadissa a eu une très belle réponse Smile
T-pril oui sans aucun doute il existe d'autres personnes qui ont l'esprit ouvert et un grand coeur .
J'espère qu'on trouvera les solutions pour avancer vers la bonne direction Smile 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Pieyre le Ven 9 Aoû 2013 - 1:53

À lire vos interventions, je me rends compte qu'il y a plusieurs sortes de timidité amoureuse.

Je prends mon propre cas.
Je n'ai jamais été entreprenant avec les filles, l'idée d'exprimer du désir autrement que par des regards ou des attentions discrètes me paraissant impossible. Ce n'est que par l'écrit que j'ai enfin pu trouver des mots qui disaient les choses, beaucoup de mots et de lettres qui ont permis des rencontres avec des femmes. Et pourtant, à partir du moment où ces rencontres ont été décidées, les gestes ont été faciles. Ainsi l'une de ces femmes, après pourtant deux ans de relation, s'étonnait (à mon grand étonnement) que je puisse me dire timide.
C'est donc bien l'expression qui péchait, le fait d'être tout de suite débordé, par manque des codes de la séduction, les ayant toujours considérés sous l'angle d'un excès que je ne pouvais pas me permettre, celui d'un côté primaire de la nature humaine que je ne parvenais pas à manifester.

Mais, tout adoptant d'emblée tous les gestes de l'amour, je suis resté assez réservé sur le plan des sentiments, éprouvant des émotions certes mais selon une certaine prise de distance. Je pouvais être ému, comme m'en entretenant à moi-même, mais sans tellement le manifester quand c'était attendu, me promettant de présenter mes émotions sous la forme de sentiments quand je les aurait revus, repris, cela pour qu'ils contiennent une densité vécue plutôt que de simplement signaler des pulsions de l'instant, qui passeront avec lui. En quelque sorte je voulais m'exprimer en poésie plutôt qu'en prose, n'ayant guère de goût pour ces codes attendus et répétés afin de s'assurer qu'on est bien ensemble.

Pourtant j'avais un certain plaisir à recevoir ces marques de tendresse du moment, telles qu'exprimées par l'autre. J'étais sensible au fait d'être appelé au téléphone ou de recevoir des petits mots... Mais, de mon côté, je ne pouvais pas me résoudre à accumuler des marques peu signifiantes de ce que je ressentais. Il me fallait écrire de longues lettres inspirées, et cela ne venait pas toujours, parce que du temps était nécessaire, durant lequel il ne fallait pas que trop de contingences ne viennent troubler la relation que nous entretenions.
Étant toujours attentionné auprès de mes amies, s'il s'agissait de gestes ou d'actions pratiques à réaliser, il ne fallait pas me demander d'exprimer sur le champ ce que j'éprouvais, sinon de façon purement sensible, je veux parler de sensations et non de sentiments. Pour moi, les sentiments doivent faire l'objet d'une certaine maturation, c'est ainsi que je l'interprète, même si sur le moment je ne le délibère pas. Cela me prends du temps de bien me représenter ce que je ressens, pour le dire au mieux. J'en reviens à la poésie, que je ne trouve pas dans cette actuelle eau tiède de flux de mots qui tombent n'importe comment.


Dernière édition par Pieyre le Sam 10 Aoû 2013 - 0:30, édité 1 fois (Raison : orthographe)

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Ven 9 Aoû 2013 - 23:35


C'est donc bien l'expression qui péchait, le fait d'être tout de suite débordé, par manque des codes de la séduction, les ayant toujours considérés sous l'angle d'un excès que je ne pouvais pas me permettre, celui d'un côté primaire de la nature humaine que je ne parvenais pas à manifester.
Il semble que lui aussi n'accepte pas de jouer le jeu ... il le revendique même..il me dis je n'aime pas sentir que c'est obligé ...ni qu'on n'attends de moi que je fasse telle ou telle chose en amour.. Il semblait agacé de voir comment les autres hommes font..à la limite il les prends un peux de haut...


Mais, tout adoptant d'emblée tous les gestes de l'amour, je suis resté assez réservé sur le plan des sentiments, éprouvant des émotions certes mais selon une certaine prise de distance. Je pouvais être ému, comme m'en entretenant à moi-même, mais sans tellement le manifester quand c'était attendu, me promettant de présenter mes émotions sous la forme de sentiments quand je les aurait revus, repris, cela pour qu'ils contiennent une densité vécue plutôt que de simplement signaler des pulsions de l'instant, qui passeront avec lui. En quelque sorte je voulais m'exprimer en poésie plutôt qu'en prose, n'ayant guère de goût pour ces codes attendus et répétés afin de s'assurer qu'on est bien ensemble.
Il avait des sentiments contradictoire ... j'ai l'impression qu'il te ressemble dans sa façon de voir et ressentir les relations amoureuses sauf que malheureusement il ne l'exprime pas avec un beau poème...
lui et dans le réserve encore et toujours... parfois il à des réactions spontanées ou il y a un cumul d'émotions mais très vite maitrisé...

Pourtant j'avais un certain plaisir à recevoir ces marques de tendresse du moment, telles qu'exprimées par l'autre. J'étais sensible au fait d'être appelé au téléphone ou de recevoir des petits mots... Mais, de mon côté, je ne pouvais pas me résoudre à accumuler des marques peu signifiantes de ce que je ressentais. Il me fallait écrire de longues lettres inspirées, et cela ne venait pas toujours, parce que du temps était nécessaire, durant lequel il ne fallait pas que trop de contingences ne viennent troubler la relation que nous entretenions.
Étant toujours attentionné auprès de mes amies, s'il s'agissait de gestes ou d'actions pratiques à réaliser, il ne fallait pas me demander d'exprimer sur le champ ce que j'éprouvais, sinon de façon purement sensible, je veux parler de sensations et non de sentiments. Pour moi, les sentiments doivent faire l'objet d'une certaine maturation, c'est ainsi que je l'interprète, même si sur le moment je ne le délibère pas. Cela me prends du temps de bien me représenter ce que je ressens, pour le dire au mieux. J'en reviens à la poésie, que je ne trouve pas dans cette actuelle eau tiède de flux de mots qui tombent n'importe comment.
Ce que je ne comprends pas c'est justement le fait que c'est quelqu'un de présent pour ses amis, sa famille ...c'est quelqu'un sur qui on peux compter...il est loyale...serviable...présent...etc. mais dans la relation amoureuse j'ai l'impression qu'il est spectateur et non acteur... il apprécie quand je prends de ses nouvelles...il se justifie parfois mais comme s'il avait une ligne directrice qui n'est pas compatible avec la normalité (ou la majorité des relation amoureuses) mais il avance selon ses propres codes...et malheureusement on est arrivé à la rupture... il à trop d'attentes...


Dernière édition par urgences le Ven 9 Aoû 2013 - 23:51, édité 1 fois

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Dim 11 Aoû 2013 - 7:11

Bon, je voulais créer un topic mais celui-ci me semble y correspondre.

On m'a souvent dit, les hommes, "difficile en amour" scratch hier, alors qu'on me demandait justement si je n'étais pas difficile en amour, j'ai demandé des explications sur ce que revêtait cette expression pour lui (c'est un ami).

Il m'a expliqué que j'étais, pour lui, difficile à conquérir.

C'est vrai. Et c'est là que je me dis que c'est peut-être cette fameuse timidité dont tu parles. Car, effectivement, un homme qui me dit "juste" : tu es jolie, j'aime bien être avec toi, etc... ça ne me suffit pas pour aller plus loin. Et je me rends compte que j'ai des sortes de paliers.
Par exemple, si je commence à nouer une relation c'est très lent, et j'ai des appellations précises si je dois le présenter à quelqu'un :
- si on se fréquente, c'est un ami (=> même mot que pour un vrai ami avec lequel il n'y a rien du tout juste de l'amitié)
- si on a commencé notre relation, c'est mon ami (nuance déjà énorme pour moi et j'y adjoins le fait de n'avoir aucun bisou en public, juste des marques d'affections pudiques)
- si on vit ensemble, c'est mon compagnon
- si on est marié, c'est mon conjoint

Je ne dirai jamais "conjoint" si on vit ensemble mais pas mariés. C'est bête mais ça met de la distance forcément... Et pour passer d'une étape à une autre, il me faut beaucoup de temps. Il m'est arrivé de faire patienter 6 mois avant le premier baiser (c'était trop fort en sensations et je n'arrivais pas à passer l'étape).

C'est de la timidité finalement. Mais quand on me voit, on n'imagine pas ça du tout ! D'ailleurs, la discussion d'hier portait là-dessus justement, c'est en discutant de ça que mon ami (que je connais depuis presque 3 ans) s'est aperçu de ça.

Pour moi, la relation amoureuse est "compliquée", difficile à entamer car très importante pour moi. Contrairement aux relations copain-copine qui n'ont que peu de valeur émotionnelle. Je mets du temps à m'ouvrir à l'autre, et même si je vis avec ça va être long. Par contre, si je m'ouvre à l'autre, c'est totalement, inconditionnellement (et comme je sais que la séparation, si elle intervient, sera très très douloureuse... je mets du temps).


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par imram le Dim 11 Aoû 2013 - 23:26

@ailem , et les autres,

Il y a bien des années, un maitre de jeu m'avait identifié comme "forceur de contact". Il avait raison, m^mee si je me voudrais êtra davantage empathe ..

@ailem : si tu crois sincèrement que tu peux l'aider (l'aimer ?) n'hésites pas à passer ses barrières.

j'ai lu en diagonale (du fou) les posts .. je lis une volonté de maitrise. Une peur de ne pas tout contrôler. Il y a là quelque chose à creuser. J'ai cherché à tout controler pendant des années, et puis, maintanant, je m'en fous complètement.
que vienne celle qui apportera de la fantaisie en écho à la mienne !


imram
imram

Messages : 101
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 50
Localisation : Rivendell

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Pieyre le Lun 12 Aoû 2013 - 0:31

urgences a écrit:Il semble que lui aussi n'accepte pas de jouer le jeu ... il le revendique même..il me dit je n'aime pas sentir que c'est obligé ...ni qu'on n'attend de moi que je fasse telle ou telle chose en amour.. Il semblait agacé de voir comment les autres hommes font..à la limite il les prend un peu de haut...
Quand on est gêné par des comportement qu'on juge primaires, il est bien compréhensible qu'on prenne de haut les gens. Et pourtant il ne s'agit que de comportements de leur part, qui peuvent correspondre à un jeu, selon des codes sociaux que soi on a du mal à intégrer. Je crois qu'on peut retrouver un certain naturel, mais qu'il faut parfois s'y obliger. Je ne crois pas que tout problème de communication soit dû à un blocage qu'une simple pratique de lâcher-prise ferait disparaître. Il y a des personnes qui ne peuvent adapter leur comportement qu'en se donnant des raisons de le faire, notamment en prenant mieux conscience des besoins de l'autre et en s'attachant à moins les négliger. Ainsi j'ai été étonné qu'on me reproche de n'être pas assez attentif, alors que par ailleurs j'étais attentionné. J'ai fini par m'adapter, et d'apprécier le jeu sans plus trop me forcer, mais je serai toujours plus à l'aise avec une femme qui ne me demande pas d'être ce que je ne suis pas.

Il avait des sentiments contradictoire ... j'ai l'impression qu'il te ressemble dans sa façon de voir et ressentir les relations amoureuses sauf que malheureusement il ne l'exprime pas avec un beau poème...
lui et dans le réserve encore et toujours... parfois il à des réactions spontanées ou il y a un cumul d'émotions mais très vite maitrisé...
En effet, je m'y reconnais, sans tant est qu'on puisse interpréter d'une seule façon ces comportements. Maintenant, concernant les poèmes, c'était ponctuel de mon côté. Pour un autre ce sera autre chose.

Ce que je ne comprends pas c'est justement le fait que c'est quelqu'un de présent pour ses amis, sa famille ...c'est quelqu'un sur qui on peux compter...il est loyale...serviable...présent...etc. mais dans la relation amoureuse j'ai l'impression qu'il est spectateur et non acteur... il apprécie quand je prends de ses nouvelles...il se justifie parfois mais comme s'il avait une ligne directrice qui n'est pas compatible avec la normalité (ou la majorité des relation amoureuses) mais il avance selon ses propres codes...et malheureusement on est arrivé à la rupture... il à trop d'attentes...
Il faut aussi accorder parfois une confiance particulière à des personnes qui ne se livrent pas tout de suite et en permanence, mais ont le désir pourtant de bien le faire. Il faut savoir les stimuler, les valoriser peut-être pour qu'ils livrent enfin ce dont ils sont porteurs. Mais encore faut-il qu'un équilibre s'établisse entre les attentes : un peu plus de sentiments d'un côté, un peu plus de confiance de l'autre... Et il ne suffit pas de le vouloir. Parfois on n'aime pas assez l'autre ou on ne l'estime pas assez. La relation ne peut continuer que si l'on tente d'oublier les frustrations que cela occasionne. Mais si elles sont trop fortes, c'est sans doute qu'on n'est pas fait l'un pour l'autre.

Pieyre

Messages : 20532
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 5:01

@ Imram : Je ne veux pas forcément tout contrôler, mais surtout "me" contrôler. C'est tellement effrayant d'offrir à quelqu'un un bout de soi, surtout quand c'est le "bordel" à l'intérieur...

Je meurs d'envie de dire certaines choses, mais ma voix se tait, elle refuse de dire un mot, je meurs d'envie de faire quelque chose, mais mon corps est paralysé et je ne bouge pas.

J'ai pas confiance en les gens, je les aime, mais je ne pense pas qu'ils puissent m'aimer en retour, alors je refuse de faire confiance, et je refuse de donner, donc en quelque sorte de recevoir... Tout ça me semble paradoxal, mais comment sortir de ce cercle?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Lun 12 Aoû 2013 - 6:29

Ailem a écrit:J'ai pas confiance en les gens, je les aime, mais je ne pense pas qu'ils puissent m'aimer en retour, alors je refuse de faire confiance, et je refuse de donner, donc en quelque sorte de recevoir... Tout ça me semble paradoxal, mais comment sortir de ce cercle?
En en parlant. C'est la voie que j'ai choisie désormais : je dis qui je suis, comment je fonctionne et que j'ai dû mal à dire les choses importantes car étant très sensible cela me heurte quelque part d'exprimer les choses telles qu'on les attend. Je me dis que si je tombe sur quelqu'un de compréhensif, ça passera. Et les "réglages" se feront d'eux-mêmes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Basilice le Lun 12 Aoû 2013 - 9:30

Pieyre a écrit:
Il faut aussi accorder parfois une confiance particulière à des personnes qui ne se livrent pas tout de suite et en permanence, mais ont le désir pourtant de bien le faire. Il faut savoir les stimuler, les valoriser peut-être pour qu'ils livrent enfin ce dont ils sont porteurs. Mais encore faut-il qu'un équilibre s'établisse entre les attentes : un peu plus de sentiments d'un côté, un peu plus de confiance de l'autre... Et il ne suffit pas de le vouloir. Parfois on n'aime pas assez l'autre ou on ne l'estime pas assez. La relation ne peut continuer que si l'on tente d'oublier les frustrations que cela occasionne. Mais si elles sont trop fortes, c'est sans doute qu'on n'est pas fait l'un pour l'autre.
Je suis d'accord avec ce que tu dis. Courbette

Mary, je te rejoins dans ta démarche.
Pour ma part, je surveille ma tendance à la compréhension mal placée.
Je m'entends naturellement avec toute sorte de personnes, pour autant je ne peux pas faire ma vie avec toutes. Laughing 
Parler me semble très important, cela ne fait pas tout.
Si la relation s'enlise dans des discussions sans fin au détriment du "faire" puis "être" ensemble, à mon avis, il y a de sérieux empêchements...
C'est un équilibre à trouver, ensemble, un équilibre qui est remis en question régulièrement au fur et à mesure que l'on se découvre, que l'on évolue.
Une autre piste : apprendre à distinguer ce qui est fondamental pour soi et ce qui ne l'est pas (ce qui rejoint le lâcher prise).
(Par exemple, je trouve que ta distinction des termes, Mary, n'est pas problématique en soi. Un homme confiant ne s'en offusquera pas à mon avis, surtout s'il sent que tu l'aimes et que tu es présente. Smile )
En ce qui me concerne, être incomprise ne me dérange (presque) plus (le pincement au coeur passe plus vite^^). Ne pas être respectée, en revanche, est une limite non-négociable.
Je m'appuie sur mes amitiés pour cheminer sur le plan amoureux, le respect de l'altérité étant plus évident à intégrer dans ce domaine, j'ai remarqué. What a Face

J'ajoute que le préalable (à mon avis), c'est d'avoir intégré que l'on peut apprendre de la différence de l'autre, mais pas devenir l'autre.
Par exemple (et puisque l'on parle de timidité amoureuse) : je peux apprendre à être plus assertive/affirmée au contact d'une personne puissante (l'envie est constructive, motivante) ; pour autant je ne peux pas remettre dans les mains de l'autre ce qui m'appartient en propre, ce qui relève de ma responsabilité, sous prétexte que j'aimerais lui ressembler - sans m'en donner les moyens (l'envie est déstructive dans ce cas, elle amène au sentiment de "s'être fait avoir" = perte de confiance).
Ex plus précis dans le couple : je n'ose pas organiser ma fête d'anniversaire ; mon compagnon est le roi de l'organisation ; je peux m'appuyer sur ses facilités pour réaliser ce qui me tient à coeur : j'écoute ses conseils en la matière, je prépare ce qui est facile pour moi (invitations, repérage du lieu, calcul du budget, recettes) et lui me soutient (m'encourage à relancer les invités, m'alerte sur les incohérences du planning ou sur mon "casting" bancal, etc.) Ainsi la fête aura plus de chance d'être réussie, ce qui m'encouragera à recommencer. Smile 
Cela suppose de savoir recevoir le soutien de l'autre, ce qui n'est pas évident puisque c'est corrélé à la confiance...
C'est là où je rejoins Pieyre : si l'on a "la bonne personne" (qui aime et qui s'investit vraiment) face à soi, et que l'on est soi-même dans ces dispositions, ça peut rouler.
(En voiture, Simone ; c'est toi qui conduit, c'est moi qui klaxonne ! Fou )
Basilice
Basilice

Messages : 1338
Date d'inscription : 01/11/2012
Localisation : Tout dépend des moments

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Lun 12 Aoû 2013 - 22:28

Il faut aussi accorder parfois une confiance particulière à des personnes qui ne se livrent pas tout de suite et en permanence, mais ont le désir pourtant de bien le faire. Il faut savoir les stimuler, les valoriser peut-être pour qu'ils livrent enfin ce dont ils sont porteurs. Mais encore faut-il qu'un équilibre s'établisse entre les attentes : un peu plus de sentiments d'un côté, un peu plus de confiance de l'autre... Et il ne suffit pas de le vouloir. Parfois on n'aime pas assez l'autre ou on ne l'estime pas assez. La relation ne peut continuer que si l'on tente d'oublier les frustrations que cela occasionne. Mais si elles sont trop fortes, c'est sans doute qu'on n'est pas fait l'un pour l'autre.
Je suis d'accord...

Je crois qu'un moment donné il à voulu me prendre de haut...car j'étais gentille et attentionné ...peut être qu'un moment donné il à vu comme une faiblesse ou un manque d'estime en soi? ..Il mal interprété...mal jugé...

... il m'a donc poussé vers mes limites...par sa passivité et même son comportement ... il est venu avec une tête d'enterrement au dernier rdv ...comme si c'était la grosse punition de sa vie Shocked ..genre démotivé, pas à la bonne place ....Alors qu'il y a au moins une dizaine de gars qui aimerait être à sa place...et encore je suis modeste..

Il ne ma pas vu à ma juste valeur...alors le temps de larguer mes amarres était arrivé pour moi ...Twisted Evil 

Finalement, j'ai envoyer un texto le jour de son anniversaire il y à quelques jours...réponse par texto..Plutôt officielle ..donc c'est tôt de discuter ou de relancer quoi que se soit... il est toujours en attente ou est passé à autre chose...Je ne peux tout de même pas vivre dans des devinettes... son comportement est claire...

J'ai beau analyser, décortiquer mais il réagit comme un homme désintéressé, pas du tout amoureux... même saoul il ne cracherait pas le morceau! Evil or Very Mad ...alors tant pis pour lui ...car maintenant c'est moi qui me suis retiré du jeu... Et voilà comment une belle rencontre tombe à l'eau....







urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Lun 12 Aoû 2013 - 22:43

Mary Poppins a écrit:Bon, je voulais créer un topic mais celui-ci me semble y correspondre.

On m'a souvent dit, les hommes, "difficile en amour" scratch hier, alors qu'on me demandait justement si je n'étais pas difficile en amour, j'ai demandé des explications sur ce que revêtait cette expression pour lui (c'est un ami).

Il m'a expliqué que j'étais, pour lui, difficile à conquérir.

C'est vrai. Et c'est là que je me dis que c'est peut-être cette fameuse timidité dont tu parles. Car, effectivement, un homme qui me dit "juste" : tu es jolie, j'aime bien être avec toi, etc... ça ne me suffit pas pour aller plus loin. Et je me rends compte que j'ai des sortes de paliers.
Par exemple, si je commence à nouer une relation c'est très lent, et j'ai des appellations précises si je dois le présenter à quelqu'un :
- si on se fréquente, c'est un ami (=> même mot que pour un vrai ami avec lequel il n'y a rien du tout juste de l'amitié)
- si on a commencé notre relation, c'est mon ami (nuance déjà énorme pour moi et j'y adjoins le fait de n'avoir aucun bisou en public, juste des marques d'affections pudiques)
- si on vit ensemble, c'est mon compagnon
- si on est marié, c'est mon conjoint

Je ne dirai jamais "conjoint" si on vit ensemble mais pas mariés. C'est bête mais ça met de la distance forcément... Et pour passer d'une étape à une autre, il me faut beaucoup de temps. Il m'est arrivé de faire patienter 6 mois avant le premier baiser (c'était trop fort en sensations et je n'arrivais pas à passer l'étape).

C'est de la timidité finalement. Mais quand on me voit, on n'imagine pas ça du tout ! D'ailleurs, la discussion d'hier portait là-dessus justement, c'est en discutant de ça que mon ami (que je connais depuis presque 3 ans) s'est aperçu de ça.

Pour moi, la relation amoureuse est "compliquée", difficile à entamer car très importante pour moi. Contrairement aux relations copain-copine qui n'ont que peu de valeur émotionnelle. Je mets du temps à m'ouvrir à l'autre, et même si je vis avec ça va être long. Par contre, si je  m'ouvre à l'autre, c'est totalement, inconditionnellement (et comme je sais que la séparation, si elle intervient, sera très très douloureuse... je mets du temps).

Bonsoir Mary Poppins,

Je suis un peux comme toi et j'aime quand les choses son claire dans mes relations avec les hommes...un homme catégorisé ami...s'il veut changer de statut ...et çà mets arrivé ...je l'ai pris pour une trahison... çà m'avais dégoutée un peux...alors que logiquement il n y pas de raison?... mais je l'ai boudé une année Rolling Eyes ..et après j'ai coupé les ponts...

Aussi, j'ai du mal à entretenir mes relations amicales et autres...je suis toujours dans quelque chose de spontané mais pas journalier ...ou fusionnelle...j’étouffe assez rapidement... mais quand je revois mes amis on est content...etc. mais voilà, il y a une forme de petite distance que je mets peut être inconsiemment ...

Alors je me suis posé cette question...et si j'ai refais la même chose avec cette homme? car en fait moi aussi je suis timide.............. lui l'à oublié ...car quand je suis à l'aise je peux ne pas le paraitre mais quand je suis rejeté ou mise mal à l'aise alors tout remonte...

Je viens de faire un petit test sur êtes vous prêt à aimer vraiment et résultat...

Oui… mais

Il y a comme un paradoxe chez vous : vous vous sentez prêt(e) à rencontrer quelqu'un, mais dans un même temps, vous faites tout pour que cela n'arrive pas ! Vous esquivez les invitations avec art et partez en courant si l'on vous approche trop près. Vous prétendez que vous êtes très bien seul(e), et étouffez vos désirs sous de fausses allures de sereine indépendance.

Vous reconnaissez cependant que vous êtes timide, et que vous préférez attendre que les choses arrivent toutes seules... comme par magie ! Cela, même si vous savez que sans quelques efforts de votre part pour provoquer un peu le destin et aller vers l'autre, celui-ci ne risque pas de croiser votre route. Pourtant, vous désirez vraiment aimer, mais vous êtes paralysé(e) par la peur.

Vous avez du mal à faire confiance et à vous abandonner un peu en saisissant la main tendue. Il est possible que des expériences passées, teintées de trahisons ou de déceptions vous aient laissé quelques cicatrices. Vous n'avez pas envie de souffrir à nouveau, et bien que le besoin d'aimer et d'être aimé(e) grandit davantage chaque jour, vous préférez l'ignorer en idéalisant votre quotidien rassurant de célibataire.


------------------------------------

...je crois qu'on se ressemble beaucoup avec l'homme que j'ai connu dernièrement et il semblerait que ce n’était pas forcement à notre avantage.......... Crying or Very sad 

Il à oublié que j'existe dans la relation et que j'ai mes limites, mes blocages... mais bon tant pis..

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Lun 12 Aoû 2013 - 22:51

Ailem a écrit:@ Imram : Je ne veux pas forcément tout contrôler, mais surtout "me" contrôler. C'est tellement effrayant d'offrir à quelqu'un un bout de soi, surtout quand c'est le "bordel" à l'intérieur...

Je meurs d'envie de dire certaines choses, mais ma voix se tait, elle refuse de dire un mot, je meurs d'envie de faire quelque chose, mais mon corps est paralysé et je ne bouge pas.

J'ai pas confiance en les gens, je les aime, mais je ne pense pas qu'ils puissent m'aimer en retour, alors je refuse de faire confiance, et je refuse de donner, donc en quelque sorte de recevoir... Tout ça me semble paradoxal, mais comment sortir de ce cercle?
C'est l'impression qu'il me fait alors que des étrangers me font confiance... j'inspire confiance naturellement..

lui non !! rien!
En plus çà se vois que ne n'est pas contrôlable, une sorte de panique ou de paranoïa ... j'espère qu'il y a une solution pour sortir de ce cercle... car la vie est belle et tous avons droit à notre pars de bonheur en amour sunny  

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par imram le Lun 12 Aoû 2013 - 23:31

Tout ça sent les barrières de protection ...
Tu le dis toi même , tu n'as pas confiance dans les gens ... sauf que s'il y a un homme (ou une femme d'ailleurs) qui t'intéresse, il faut bien rompre la glace, oser le contact. Oser la rencontre.

une chose me surprend, quand tu dis "offrir un bout de soi". Comme si c'était une ablation. C'est tout au plus un partage.
est ce que tu ressens la relation avec autrui comme une aliénation ? Ma question est sérieuse, parce que j'ai peut être eu dans le passé ce genre d'appréhension. Je me souviens très bien n'avoir pas su aborder bien des femmes qui me plaisaient ...

Je crois que c'était dans un documentaire "un siècle d'écrivains", j'avais entendu un extrait d'un livre qui racontait une scène entre un homme et une femme, marchant tous les deux sur un chemin. Ni l'un ni l'autre n'osaient se parler , alors qu'ils se désiraient mutuellement ... l'auteur disait en substance ceci : ils avaient là un moment unique de se parler, mais ni l'un ni l'autre n'avait le courage de le faire, et ils savaient au fond d'eux mêmes que jamais plus ils n'en auraient l'occasion ou le courage.

le hasard repasse rarement les plats ...

J'ai longtemps suivi le conseil d'un vieux proverbe persan : "si un mot te brûle la langue, laisse le faire".
C'est vrai pour beaucoup de choses, mais pour ce qui est d'aborder quelqu'un, il faut laisser ce proverbe de côté.

imram
imram

Messages : 101
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 50
Localisation : Rivendell

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mar 13 Aoû 2013 - 0:54

urgences a écrit:
C'est l'impression qu'il me fait alors que des étrangers me font confiance... j'inspire confiance naturellement..

lui non !! rien!
En plus çà se vois que  ne n'est pas contrôlable, une sorte de panique ou de paranoïa ... j'espère qu'il y a une solution pour sortir de ce cercle... car la vie est belle et tous avons droit à notre pars de bonheur en amour sunny  
Je plussoie, ce n'est pas quelque chose que je contrôle! C'est un peu comme un instinct. Que tu inspires confiance ou pas n'est pas le problème, car le problème ne vient de toi, mais de "nous".
imram a écrit:
Tout ça sent les barrières de protection ...
Tu le dis toi même , tu n'as pas confiance dans les gens ... sauf que s'il y a un homme (ou une femme d'ailleurs) qui t'intéresse, il faut bien rompre la glace, oser le contact. Oser la rencontre.

une chose me surprend, quand tu dis "offrir un bout de soi". Comme si c'était une ablation. C'est tout au plus un partage.
est ce que tu ressens la relation avec autrui comme une aliénation ? Ma question est sérieuse, parce que j'ai peut être eu dans le passé ce genre d'appréhension. Je me souviens très bien n'avoir pas su aborder bien des femmes qui me plaisaient ...
Je n'ai pas de problème en général pour faire des rencontres, ni pour franchir le premier pas, c'est dès que ça commence à devenir "sérieux" d'ailleurs, je déteste cette expression, "sérieux" ça sonne comme ennuyeux. Bref, passons cette parenthèse, je dirais que ce qui me bloque c'est que quand la relation avance, il faut parler de soi, et je ne sais pas vraiment quoi dire, j'ai pas envie de parler de mes problèmes mentaux ^^
Je pense sincèrement, qu'on offre un bout de soi aux autres, c'est pas forcément quelque chose de physique, mais une partie intérieure de moi, et quoi qu'il arrive tu ne pourra pas reprendre ça, la personne l'aura en elle à jamais ( sauf perte de mémoire Smile )
C'est en quelque sorte une aliénation morale, la personne connait mes secrets, je lui donne, sans conditions et sans retour possible. Alors je refuse de donner, de peur de regretter.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mar 13 Aoû 2013 - 2:29

imram a écrit:
Je crois que c'était dans un documentaire "un siècle d'écrivains", j'avais entendu un extrait d'un livre qui racontait une scène entre un homme et une femme, marchant tous les deux sur un chemin. Ni l'un ni l'autre n'osaient se parler , alors qu'ils se désiraient mutuellement ... l'auteur disait en substance ceci : ils avaient là un moment unique de se parler, mais ni l'un ni l'autre n'avait le courage de le faire, et ils savaient au fond d'eux mêmes que jamais plus ils n'en auraient l'occasion ou le courage.

le hasard repasse rarement les plats ...

J'ai longtemps suivi le conseil d'un vieux proverbe persan : "si un mot te brûle la langue, laisse le faire".
C'est vrai pour beaucoup de choses, mais pour ce qui est d'aborder quelqu'un, il faut laisser ce proverbe de côté.

...on à tout pour être bien,
Sauf dans la communication ou il y a un gros couac car semblable ... timide...besoin qu'on viennent nous chercher...

Mais lui m'a rejeté...croyant que je reviendrai toujours car notre rencontre avait un parfum d'évidence...

En même temps il ne se gène pas pour me faire pleins de tests pour voir (ou étudier) mes réactions... mais il à dépassé les limites...vraiment Rolling Eyes 

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mar 13 Aoû 2013 - 2:35

Ailem,

En effet c'est quand les choses commençait à devenir sérieuses que son comportement est devenu chaud/froid... un jour tu m'intimide, un autre jour distant ...agacé..!!

En plus réaction immédiate c'est à dire un jour ca va, celui d'après la cata..tu m’indiffère..

mais quand on se vois et il vient avec des réticences...et on passe du temps ensemble les peurs disparaissent et à chaque fois il est apaisé mais un calme relatif...alors on devrait pas se séparer logiquement Smile 

je me dis que peut être je n'ai pas su le rassurer là ou il en à vraiment besoin...

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mar 13 Aoû 2013 - 7:25

Après je ne le connais pas,

Mais parfois on peut avoir l'air indifférent sans pour autant l'être. C'est un peu comme une gêne, on est gêné d'aller vers l'autre. Alors on ose pas, et ça peut vite passer pour de l'indifférence.
En faite, je trouve que dans mon cas, je me rend pas forcément compte de tous les efforts que fait l'autre pour venir vers moi, et du coup je suis conscience à cet instant que ça peut être pénible et fatiguant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mar 13 Aoû 2013 - 15:49

Ailem a écrit:Après je ne le connais pas,

Mais parfois on peut avoir l'air indifférent sans pour autant l'être. C'est un peu comme une gêne, on est gêné d'aller vers l'autre. Alors on ose pas, et ça peut vite passer pour de l'indifférence.
En faite, je trouve que dans mon cas, je me rend pas forcément compte de tous les efforts que fait l'autre pour venir vers moi, et du coup je suis conscience à cet instant que ça peut être pénible et fatiguant.
Du fait que tu sois une femme, c'est moins pénible que quand c'est un comportement masculin..

Car les hommes sont conquérant (ou se doivent) en tout cas dans l'esprit collectif, il doivent prendre les devant, piloter la relation et la booster ... alors les conséquences de la timidité sont plus important chez les hommes que chez les femmes...

Après, c'est très difficile d'avoir en face quelqu'un qui n'a rien à donner, ni son temps, ni son amour, ni des signes d’intérêt? ...ni de la disponibilités, ni des coups de téléphone... là pour moi, on peux même plus parler de relation ...finalement celle ci à bien des conditions fondamentales pour exister....

Un moment donné je penses que c'est important d'ouvrir une porte, pas de façon inconditionnelle mais mesurée ...mais ouvrir quand même le champ de l'inconnu en étant confiant...

Et puis, c'est pas obligé de parler de ses failles, de toutes ses failles ...juste trouver un champ d'interaction des deux personnes ...de consolider deux projets de vies et deux cœur, deux personnes pour un bel amour et une vie heureuse ... je ne sais pas mais çà me semble faisable ..

Entre casser toutes les barrières de protection et en mettre trop, il y a surement un juste milieu dans lequel tu pourra t'épanouir sans te sentir vulnérable ...

Et puis la peur de souffrir reviens souvient ici ...

Je ne sais plus qui à dis que "la peur de souffrir et plus importante que la souffrance elle même!"

Alors si tu as quelqu'un en vus alors change d'approche et vas y..


urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mar 13 Aoû 2013 - 17:19

urgences a écrit:
Du fait que tu sois une femme, c'est moins pénible que quand c'est un comportement masculin..

Car les hommes sont conquérant (ou se doivent) en tout cas dans l'esprit collectif, il doivent prendre les devant, piloter la relation et la booster ... alors les conséquences de la timidité sont plus important chez les hommes que chez les femmes...

Après, c'est très difficile d'avoir en face quelqu'un qui n'a rien à donner, ni son temps, ni son amour, ni des signes d’intérêt? ...ni de la disponibilités, ni des coups de téléphone... là pour moi, on peux même plus parler de relation ...finalement celle ci à bien des conditions fondamentales pour exister....

Un moment donné je penses que c'est important d'ouvrir une porte, pas de façon inconditionnelle mais mesurée ...mais ouvrir quand même le champ de l'inconnu en étant confiant...

Et puis, c'est pas obligé de parler de ses failles, de toutes ses failles ...juste trouver un champ d'interaction des deux personnes ...de consolider deux projets de vies et deux cœur, deux personnes pour un bel amour et une vie heureuse ... je ne sais pas mais çà me semble faisable ..

Entre casser toutes les barrières de protection et en mettre trop, il y a surement un juste milieu dans lequel tu pourra t'épanouir sans te sentir vulnérable  ...

Et puis la peur de souffrir reviens souvient ici ...

Je ne sais plus qui à dis que "la peur de souffrir et plus importante que la souffrance elle même!"

Alors si tu as quelqu'un en vus alors change d'approche et vas y..

C'est marrant que tu trouves ça moins pénible, j'aurai dit l'inverse, car pour moi les hommes sont plus distants que les femmes, et du coup je trouve que c'est encore plus compliqué!

Mais je te rejoins quand même sur le fait que les hommes aiment aussi se faire désirer et ça les fait rester... Mais si c'est juste le fait que je suis distante qui les gardent près de moi, alors si je me lâche j'ai peur de les faire fuir.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par krapopithèque le Mar 13 Aoû 2013 - 17:39

Juste de passage , pitié , moins de généralités svp ; merci flower sunny flower 
krapopithèque
krapopithèque

Messages : 2295
Date d'inscription : 24/06/2013
Age : 68
Localisation : sud

http://www.zebrascrossing.net/t11671-salutation-bonjour-kenavo-e

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mar 13 Aoû 2013 - 18:05

Je parle en mon nom, donc si ça ressemble à des généralités je demande pardon...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mar 13 Aoû 2013 - 18:08

Ailem a écrit:[Mais si c'est juste le fait que je suis distante qui les gardent près de moi, alors si je me lâche j'ai peur de les faire fuir.
Ta peur n'est, malheureusement pas infondée...

Les hommes qui se sont approchés de moi ont été séduits par mon enthousiasme, mes rires, ma bonne humeur. J'étais "géniale" à leurs yeux.
Mais dès que je me suis révélée, ils ont fui...

Ma curiosité permanente, ma demande d'originalité, mes envies de culture, d'art, de terres inconnues, de jolies choses, mon "érpapillement", ma procrastination, ma gourmandise, mon horreur des rituels (avec la famille, les amis, les voisins...). Ils se sont rapidement sentis "pas à la hauteur". Et m'ont rapidement accusée d'être asociale, pas sympa, égoïste.


J'espère rencontrer dans un temps que j'espère pas trop lointain un zèbre qui n'ait pas besoin de me prendre en charge pour se sentir "homme", qui n'ait pas besoin de m'écraser ni de me contraindre pour se sentir exister, avec lequel puisse s'inventer une relation équilibrée, d'égal à égale, avec des périodes de rapprochement et des périodes de solitude, du son, des silences, du respect, oui, c'est ça : de l'acceptation et du respect.

Je serai sans concession, c'est promis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mar 13 Aoû 2013 - 20:35


C'est marrant que tu trouves ça moins pénible, j'aurai dit l'inverse, car pour moi les hommes sont plus distants que les femmes, et du coup je trouve que c'est encore plus compliqué!
Pourquoi plus distant? un homme qui veut te séduire, il n'est pas du tout distant..
peut être les hommes ici peuvent te donner leurs avis Smile...

Mais je te rejoins quand même sur le fait que les hommes aiment aussi se faire désirer et ça les fait rester
... Mais si c'est juste le fait que je suis distante qui les gardent près de moi, alors si je me lâche j'ai peur de les faire fuir. [/quote]
Tu peux lire des livres sur les relations hommes/femmes..

En fait les hommes prennent des distances parfois, le tout et d'avoir la bonne attitude quand çà arrive Twisted Evil 


urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Mar 13 Aoû 2013 - 20:44

krapopithèque a écrit:Juste de passage , pitié , moins de généralités svp ; merci flower sunny flower 
Tu as raison, on est sur un forum ou çà parle pas de généralité... normalement!! 2nd degré 

Mais en fait personnellement je pars du principe que nous avons tous quelque chose de commun et puis viens après les spécificités respectives de chaque groupe puis spécificités pour chaque personne...

Pour ma part j'ai besoin d'avoir une sorte de baromètre ...de situer ou ce trouve la généralité puis avancer pas à pas vers plus de détail... surtout dans les relation humaines ....et relation amoureuses...

C'est donc juste une approche.. parmi tant d'autres..






urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Mer 14 Aoû 2013 - 3:41

Des livres à conseiller?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Jeu 15 Aoû 2013 - 0:10

Ailem a écrit:Des livres à conseiller?
Moi, j'ai opté pour des best-sellers

- 'Les hommes viennent de mars et les femmes de venus ' et aussi 'les hommes adorent les chieuses'

Aussi,

Actuellement je recherche des livres de l'auteur Dale Carnegie, Comment dominer le stress et les soucis

Et à la recherche de livre pour renforcer la confiance en soi car je crois que celle-ci est la clef de bien des problèmes ... Shocked 




urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Ven 16 Aoû 2013 - 11:56

Ailem a écrit:Des livres à conseiller?
Non, mais un très joli film... qui invite à dépasser ses peurs...



Mars et Venus est très bien...
Il prend le problème à la base !
J'aime beaucoup le chapitre "Les hommes sont des lance-flammes, les femmes sont des fours"...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Sam 17 Aoû 2013 - 0:23

Finalement, c'est quoi la timidité amoureuse?

L'incapacité de construire une relation amoureuse?
De prendre l'initiative pour aller à la rencontre de
l'autre ..?
De s'ouvrir à l'autre?

C'est dur de renoncer à une relation quand on es en phase avec l'autre mais que des blocages viennent casser ce feeling, cette flamme si difficile à trouver ...Crying or Very sad

 







urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Sam 17 Aoû 2013 - 3:22

Je pense que c'est refuser de s'ouvrir à l'autre par peur de se faire mal. Reculer pour mieux sauter...

C'est difficile effectivement de renoncer à une relation, mais parfois c'est juste que ce n'est pas le bon moment, la bonne personne, le bon duo...

J'aime penser que chaque chose/personne à sa place, et que ce qui devra arriver, arrivera.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Sam 17 Aoû 2013 - 15:36

Ailem a écrit:Je pense que c'est refuser de s'ouvrir à l'autre par peur de se faire mal. Reculer pour mieux sauter...


C'est difficile effectivement de renoncer à une relation, mais parfois c'est juste que ce n'est pas le bon moment, la bonne personne, le bon duo...

J'aime penser que chaque chose/personne à sa place, et que ce qui devra arriver, arrivera
.

Je suis d'accord avec toi, mais en même temps le hasard à ses limites, nous faisons aussi des choix dont nous sommes pleinement responsable... quand une relation fonctionne c'est que derrière au delà des attirances et affinités il y a l'envie que çà marche...(enfin..je crois)

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Sam 17 Aoû 2013 - 23:03

C'est dur quand on à passé toute sa vie à fuir les hommes ..et quand on finis par rencontrer un de bien et qui correspond aux attentes a plusieurs égards...ben çà bloque ...

Tous me disent de passer à autre chose ...mais ma petite voix intérieure me dis que c'est lui que je veux...

Comment décoder ce que veut un homme timide en amour! en plus il y a de forte chances pour qu'il soit zèbre..

Faut il renoncer car celui ci semble fermé ou relancer très subtilement?... No 

Je sais juste que je tiens à lui beaucoup...et qu'il passe une période difficile pleine de remise en question ...une sorte de bilan...et sa façon d'être ne l'aide pas à faire un choix, à foncer ...toujours dans la retenue.........

Je ne sais pas quoi faire.. Sad

urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Sam 17 Aoû 2013 - 23:32

Je te comprend plus que tu ne le penses. Mais parfois je crois qu'il y a un temps pour relancer et un temps pour abandonner.... Le plus dur c'est de se fixer une limite dans l'espoir...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Dim 18 Aoû 2013 - 0:38

Ailem a écrit:Je te comprend plus que tu ne le penses. Mais parfois je crois qu'il y a un temps pour relancer et un temps pour abandonner.... Le plus dur c'est de se fixer une limite dans l'espoir...
En effet je n'ai pas l'impression qu'on me comprennent...
J'ai fuis tout les hommes qui sont passé dans ma vie car mon feeling me disait de le faire, parce que timide aussi..

Et là c'était une belle rencontre autant pour moi que pour lui.. pour une fois les choses se sont placés vraiment naturellement...réciproquement...


Mais il refuse de transformer la rencontre amoureuse en relation amoureuse!.. il à des sentiments contradictoire et cette foutue règle qui s'est imposé ou il doit se maitriser ...il doit se prouver qu'il est maitre de sa personne et de ses sentiments...pourquoi faire çà pour qui? ........Neutral 

Plus il à de sentiments, plus il doit s'éloigner pour se prouver que non, je suis dépendant de personne! pourtant il souffre .........il me la dis les yeux en larme! mais rien toujours dans la résignation .......çà me donne envie de le bousculer et de lui dire 'réveille toi bon sang!!!!!!!!!!!!!!!!!' reveil toiiiiiiiiiiiiiiiiii la vie est là devant toi alors regarde là en face, droit dans les yeux et AVANCE!









urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Dim 18 Aoû 2013 - 4:33

Malheureusement ce changement doit venir de lui.

J'ai vécu un peu la même chose récemment, il m'aimait mais impossible d'avoir une relation ( pour des raisons différentes des tiennes. ) J'ai essayé, tout, vraiment tout. Il n'y a rien à faire. Je sais qu'il est malheureux, mais je ne peux pas l'aider, d'autant plus si il ne veut pas d'aide.

J'ai décidé de le laisser partir. J'aurai quand même un oeil sur lui.

On ne peut pas décider pour les autres, même si parfois on est sûre de quelque chose. La décision doit venir de lui. Tant pis pour toi, et pour lui.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Dim 18 Aoû 2013 - 21:41

Ailem a écrit:Malheureusement ce changement doit venir de lui.

J'ai vécu un peu la même chose récemment, il m'aimait mais impossible d'avoir une relation ( pour des raisons différentes des tiennes. ) J'ai essayé, tout, vraiment tout. Il n'y a rien à faire. Je sais qu'il est malheureux, mais je ne peux pas l'aider, d'autant plus si il ne veut pas d'aide.

J'ai décidé de le laisser partir. J'aurai quand même un oeil sur lui.

On ne peut pas décider pour les autres, même si parfois on est sûre de quelque chose. La décision doit venir de lui. Tant pis pour toi, et pour lui.
Justement c'est pour çà que j'essaye d'avoir la bonne approche...

Dans l'autre poste tu dis chercher un amireux? Smile tu sais il m'a dis un peux la même chose...pourtant il veut construire une relation sérieuse mais l'enjeu et tellement grand qu'il bloque complétement...mal à l'aise dans ce rôle d'amoureux....

Pourtant je n'ai pratiquement jamais eu d'ami homme, tous voulait être plus qu'ami et voilà que maintenant que je suis l'amoureuse, cet me propose d'être ami, ...le monde est bizarre quand même! Rolling Eyes 

Peut être c'est la meilleure approche pour faire plus connaissance sans contrainte, ni pression/ blocage?


urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Lun 19 Aoû 2013 - 0:18

Oui l'approche d'amitié est beaucoup plus simple, car les choses évoluent plus facilement, plutôt que la chasse humaine pure et dure...

L'amitié pour moi représente le début de l'amour, même si j'ai beaucoup de mal avec ce mot qui pour moi ne veut rien dire.

L'amitié n'engage à rien, maintenant il va falloir que tu joues vraiment le rôle d'amie, et pas celui qui dit : je fais genre je suis ton amie pour qu'on se rapproche mais au fond j'essaye de te séduire car j'en veux + !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par urgences le Lun 19 Aoû 2013 - 1:00

Ailem a écrit:Oui l'approche d'amitié est beaucoup plus simple, car les choses évoluent plus facilement, plutôt que la chasse humaine pure et dure...

L'amitié pour moi représente le début de l'amour, même si j'ai beaucoup de mal avec ce mot qui pour moi ne veut rien dire.

L'amitié n'engage à rien, maintenant il va falloir que tu joues vraiment le rôle d'amie, et pas celui qui dit : je fais genre je suis ton amie pour qu'on se rapproche mais au fond j'essaye de te séduire car j'en veux + !
Lui c'est la notion d'engagement qui le bloque car il est dans l'absolu, si je m'engage c'est que çà réponds à mes attentes/exigences et conception de l'amour à tous les niveaux! ...avec toutes les exigences il à oublié qu'il était acteur aussi et même le carburant de la relation, donc son rôle est primordial ...

Peut être on se disant amis! bien que c'est pas le cas en effet...çà permettrait de dédramatiser la situation et de sortir du cercle de 'trop de contrôle et de retenue' ..car nos cœurs discutent bien entres eux ...et il n y pas de déchirement ou des sentiments négatifs...ensemble çà donne quelque chose de beau.. je suis étonnée qu'il ne le réalise pas ou qu'il ses focalisé autant sur les manques et à oubliés les qualités qui nous rassemble... qui sont énorme...

Il se posent trop de question et moi, ma vie tel qu'il à trouvé n'était pas au top...j'étais dans une sorte de rond point coté professionnel...et le fait de m'avoir trouvé dans une certaine instabilité ne la pas rassuré, lui qui est très organisé et perfectionniste... alors que moi aussi je le suis mais j'ai besoin de foiré le truc pour m'ajuster!! ...Exclamation ... alors je ne veux pas perdre le contact avec lui, car depuis j'ai fais mes choix et j'avance bien vers mes objectifs.... mais lui n'a pas eu la patience ou le recul pour me faire confiance ou croire réellement en notre relation ou futur couple!... vraiment dommage scratch

Moi, j'ai besoin qu'on me fasse confiance, et lui ne peux pas faire confiance! ....çà doit être notre plus grand point de discorde...  

Je vais bien réfléchir avant de faire quoique se soit...... study 





urgences

Messages : 409
Date d'inscription : 22/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

La timidité amoureuse... Empty Re: La timidité amoureuse...

Message par Invité le Lun 19 Aoû 2013 - 12:40

Et différemment, tu as aussi une notion de l'engagement sur laquelle tu bloques. Car tu as une notion de l'engagement. Tu as besoin d'une marque d'engagement. Si tu tiens à cette personne, serais-tu prête à changer ça? Est-ce que ça vaut le coup? Tu risques d'être frustrée et d'attendre toujours plus. Donc de la déception.

Là, à te lire, je dirai que pour l'instant il vaut mieux éviter une relation. Vous n'êtes pas prêt tous les deux. Ca risquerait de faire mal.

Ce n'est que mon avis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 11 1, 2, 3 ... 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum