Les adultes surdoués : un effet de mode?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par Jabberwocky le Lun 17 Juin 2013 - 21:21

Bonjour!

C'est la phrase que j'ai entendu il  n'y a pas longtemps. Et je n'ai pas su répondre...probablement parce que je me pose des questions.

Au final mes questions seront simples :

Qu'en pensez-vous?
Qu'elle est votre approche de la question? Smile
Pourquoi êtes-vous venus ici par exemple? Quelles ont été vos motivations en tant qu'individu avant tout.

Trèfle

Jabberwocky
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par elooO le Lun 17 Juin 2013 - 21:59

je vais faire court : peut être que c'est à "la mode" parce qu'avant on faisait bien moins de tests de QI et autres, et que les différences étaient cachées, que tout ce qui a attrait à la psychologie propre de l'individu n'était pas en tête de proue des priorités... 
mais je pourrais développer et affiner la réflexion ...

elooO
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 232
Date d'inscription : 09/12/2012
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par bepo le Lun 17 Juin 2013 - 22:10

La phrase est de toute façon difficile à comprendre.
Qu'est-ce qui est suspecté de résulter d'un effet de mode ?

bepo
Zébré et vacciné
Zébré et vacciné

Messages : 2509
Date d'inscription : 14/09/2009
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par Jabberwocky le Lun 17 Juin 2013 - 22:31

@elooO : Les tests de QI à la base ont été créés pour évalués les enfants surtout au niveau de l'école, mais de ce que j'ai compris au départ c'était dans un but politico-social. Les tests eux-mêmes de l'époque sont biaisés par ce simple contexte et ce qu'on en "attendait".
Aujourd'hui, c'est très lié pour moi à la recherche de la psychanalyse. Les tests ont été affinés. On prend en compte la personnalité, la sensibilité, le contexte...etc.
Y a-t-il une véracité dans ces tests je ne sais pas...est-ce un effet de mode que de faire passer de plus en plus ces tests...je ne sais pas.

@qwerty : j'avais soumis ce sujet à une personne : "que je m'interrogeais sur la douance chez les adultes" et la personne m'a répondu qu'elle pensais que le sujet des "adultes surdoués" était un effet de mode, que ça mettait les gens dans des petites cases pour se rassurer...

Jabberwocky
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par j0hn le Lun 17 Juin 2013 - 23:23

"les adultes surdoués : un effet de mode"

On peut comprendre que le mot "surdoué" soit écrasant et, dans ce contexte, expliquer ça par un "effet de mode" revient à dire que le phénomène est purement artificiel : si la personne à un ego un poil développé alors c'est un bon moyen de défense.

Néanmoins, il semble bien que celà corresponde à quelque chose puisque les problématiques des gens présents sur ce forum  ( et ceux que j'ai pu rencontrer ) font écho aux miennes ( et ce n'est pourtant pas faute d'avoir chercher dans mon entourage quelqu'un avec qui discuter de mon vécu profond ).

Donc, bon. Tests biaisées, pas biaisées, mal étalonnés...etc... Tout ca n'a que peu d'importance. En revanche, trouver quelqu'un qui comprend ce que tu vis, ce que tu dis, je trouve que c'est très important ( en tout cas, pour moi ) : si le test sert déjà à ça, c'est déjà beaucoup.

Voilà, voilà...

j0hn
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 171
Date d'inscription : 13/06/2013
Age : 44
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par Speedy le Ven 28 Juin 2013 - 18:38

Un effet de mode, je dirais oui et non (merci pour cette merveilleuse réponse 'spèce de normande ! Et si tu développais ?).

Je pense un peu comme elooO et j0hn qu'il y a un réel besoin pour les personnes HQI (je hais le mot « surdoué ») d'être compris et aidé, et que le fait de passer des tests et d'en parler rend la chose plus visible. Je pense effectivement qu'on en parle beaucoup plus qu'il y a 10 ans, pour de bonnes raisons.
Mais je pense également que comme toute chose qui se rend visible, il y a un certain effet de mode comme tu dis, des personnes qui se suspecte une douance (ou les parents pour leurs enfants) alors qu'ils sont intelligents, mais sans que cette intelligence ne soit le résultat d'un fonctionnement du cerveau différent, comme l'est la douance (ou alors un égo surdimensionné... j'en connais...)

Que les tests soit biaisés, qu'ils cherchent à démontrer quelque chose « que l'on attend », oui au début sans aucun doute puisque je me rappelle de la même chose que toi sur le politico-social. Mais je pense qu'aujourd'hui ils sont plus « objectifs » et ont un réel intérêt, à condition que passer le test soit une démarche réfléchie qui réponde à un réel besoin.

Speedy
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 100
Date d'inscription : 26/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par Jabberwocky le Ven 28 Juin 2013 - 21:16

Merci pour ces dernières réponses Smile

De mon côté j'ai rencontré des gens surdoués, des gens autistes asperger, des gens dit "bipolaires" et j'en passe. Et je me "reconnais" partout. Pourtant je ne suis pas asperger par exemple, ni bipolaire. Je me suis beaucoup "explorée" moi-même ^^ et je suis incapable de dire si mon cerveau fonctionne différemment d'une moyenne ou non...Et j'ai bien du mal à comprendre comment un test peut aboutir à cette conclusion sachant que :

il ne prend pas en compte certaine sensibilité,
il ne prend pas en compte le vécu de la personne, les composantes de son parcours de vie,
il se cloisonne à des questions de l'ordre de l'apprentissage "commun" et essentiellement scolaire,
ne prend pas en compte les possibilités de précocité dans d'autres domaine que ceux qu'il aborde à savoir : précocité dans les liens sociaux (facilité d'interaction sociale), précocité dans un mode de communication quel qu'il soit (pas que le langage ou l'écrit), précocité dans la motricité, dans l'acuité visuelle ou déductive, etc.

J'ai rencontré des personnes dont le QI dépasse 140 qui ne me paraissent pas "différentes". Elles ont leurs états d'âme, leur parcours de vie, leurs traumas, leurs questionnements propres, leur caractère et leurs souffrances ou leurs besoin d'appartenance ne diffèrent pas du reste de la population...

Oui je reconnais de grosses similitudes avec le livre de JSF par exemple, mais en même temps quand on a un début de vie difficile, avec plein de traumas est-ce que ce types de réaction comportementale n'est pas "normale"? Qui ne se sentirait pas différent parce qu'il souffre? la souffrance est toujours vécu comme invalidante, paralysante et nous met souvent en retrait des autres membres d'un groupe, elle nous donne l'impression d'être différent, incompris et seul...

Oui les présentations de Fabien Compère sont intéressantes, mais elles peuvent aussi s'appliquer aux personnes qui ont simplement une pensée généralement divergente par exemple...ou qui ont une grande sensibilité, une acuité importante, etc.

Je suis sur ce site depuis quelques temps, également je passe sur un chat régulièrement et pour l'instant, je n'ai pas constaté de différences marquées par rapport à d'autres forums d'entre-aide par exemple ou de jeu, etc. Ce sont beaucoup de sujets sur des interrogations intérieures, beaucoup de témoignages de personnes en souffrances mais aussi de personnes qui partagent simplement des envies, des passions, etc.
Sur le chat pour l'instant c'est très proches des chats ou j'ai déjà été ailleurs. Des conversations de comptoir. Des conversations que n'importe quels amis/connaissances peuvent avoir entre eux.

Donc je suis incapable de répondre à la question : est-ce un effet de mode? Simplement ça semble répondre à une problématique pour certain. Si ça les aide tant mieux. Je pense tout de même que cela "étiquette". Et qu'on a pas besoin de ça. Mais si cela peut permettre de s'accepter tel que l'on est et de lâcher prise sur le regard que les autres pourraient nous porter...alors pourquoi pas.
Je pense que c'est surtout de la matière à penser (haha c'est redondant ^^). Pour apprendre à s'accepter et se connaitre et que si cela en reste à ce stade alors c'est une bonne chose. Mais je constate que d'autre comme ailleurs s'en servent comme bouclier qu'ils brandissent à leurs détracteurs comme pour se dissoudre à leurs regards accusateurs...alors que finalement...la perception de l'autre elle vient peut être surtout de ce que l'on projette sur lui...il me semble.

Je me dis surtout que si on apprenait aux gens à se connaitre, se comprendre et s'accepter à l'école et en famille par exemple plutôt que d'apprendre, la compétition, la différence, et de forcer la pensée verticale plutôt que la pensée divergente à s'épanouir ce serait déjà pas mal et cela engendrerait beaucoup moins de souffrances...peut-être...mais ça n'est qu'un ressenti, une idée.

Smile

Jabberwocky
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par Harpo le Sam 29 Juin 2013 - 11:14

Jabberwocky a écrit:
Je pense que c'est surtout de la matière à penser (haha c'est redondant ^^). Pour apprendre à s'accepter et se connaitre et que si cela en reste à ce stade alors c'est une bonne chose. Mais je constate que d'autre comme ailleurs s'en servent comme bouclier qu'ils brandissent à leurs détracteurs comme pour se dissoudre à leurs regards accusateurs...alors que finalement...la perception de l'autre elle vient peut être surtout de ce que l'on projette sur lui...il me semble.

Ton image du bouclier n'est pas fausse.

Sur ta dernière phrase, je serais un peu plus précis, mais je n'ai peut-être pas très bien compris ce que tu a voulu dire. La perception de l'autre vient évidemment de ce que l'on projette sur lui, et notamment de ce que l'on croit qu'il projette sur nous. Double projection qui si elle s'ajoute à celle de l'autre justement, construit un mur d'incompréhension.

Jabberwocky a écrit:
Je me dis surtout que si on apprenait aux gens à se connaitre, se comprendre et s'accepter à l'école et en famille par exemple plutôt que d'apprendre, la compétition, la différence, et de forcer la pensée verticale plutôt que la pensée divergente à s'épanouir ce serait déjà pas mal et cela engendrerait beaucoup moins de souffrances...peut-être...mais ça n'est qu'un ressenti, une idée.
Smile

Je pense aussi que si le monde était meilleur il y aurait moins de souffrance. Wink

Je plaisante, mais oui, on peut s'interroger sur le pourquoi cette question de la connaissance personnelle est si peu importante dans notre éducation.

Harpo
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 5769
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 54
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par Jabberwocky le Sam 29 Juin 2013 - 12:38

^^ J'ai bien saisi la plaisanterie de la dernière phrase Smile Mais ce que je dis ne fait pas tant preuve de naïveté Smile Pour moi il n'est pas question de remettre dans les mains d'un tiers ce que l'on est. Et c'est important d'apprendre à se connaitre, de soigner ses plaies, etc. Sinon comme dans l'histoire de la double projection, on ne s'entend jamais vraiment, ni soi-même, ni les autres. Et on garde cette perception très désagréable d'être seul.

Il est évident que l'on nait et que l'on meurt seul, mais être seul de signifie pas solitude. Bref c'était une aparté.

Je maintiens pour l'instant mon ressenti Smile Pourquoi chercher à rentrer à tout pris dans une boîte? Pourquoi chercher absolument des personnes qui ont un parcours similaire au notre? Pourquoi ce besoin de mettre un nom sur sa souffrance?

On "nait" tous différents. Quelqu'un m'a dit que cette phrase était un nom sens, que si tout le monde était différent alors personne ne l'était. Oui et non. On se ressemble de part notre nature d'être humain, mais on est tous absolument unique et donc différent de l'autre. Personne ne pourra jamais comprendre dans les moindres sinuosités la complexité de l'autre...c'est impossible, puisqu'il faudrait être lui, et encore...on met tout une vie à bien se connaitre Smile

Donc, oui pour la matière à penser. Non pour la boîte qui me dit "je suis ça" et pas autre chose...

Pour en revenir à "l'effet de mode" je suis assez d'accord avec le fait que quand c'est "nouveau", beaucoup de personnes aiment s'y greffer. ça vaut aussi bien pour les adultes surdoués que pour les dernières recettes de cupecakes ^^ L'effet de masse...l'effet "moutons" ^^

C'est un autre questionnement intéressant d'ailleurs Very Happy Pourquoi dans un wagon de train ou dans un restaurant quasiment vide les gens aiment se coller systématiquement à l'unique personne du compartiment ou de la salle? Mystère...il parait que ça rassure...de ne pas être tout seul Wink

Jabberwocky
Zèbre timide
Zèbre timide

Messages : 12
Date d'inscription : 12/06/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les adultes surdoués : un effet de mode?

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:31


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum