Sérendipité

Page 2 sur 21 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 21:09







Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Renarde20 le Lun 1 Avr 2013 - 21:20


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 21:26



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Renarde20 le Lun 1 Avr 2013 - 21:34


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Lun 1 Avr 2013 - 22:22

Le raisonnement

http://ginoux.univ-tln.fr/HDS/Raisonnement.pdf

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Lemniscate le papillon le Lun 1 Avr 2013 - 22:45



Bonsoir et bonne nuit Amigo... suis HS....Wink

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Renarde20 le Lun 1 Avr 2013 - 22:49

Douce nuit les Z'amis Sleep

Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Mar 2 Avr 2013 - 9:48

Je viens de lire " La fabrication des mâles " de Georges Falconnet & Nadine Lefaucheur (Editions du Seuil, 1975), cela deux ans après avoir lu " Le 2ème sexe " de Simone de Beauvoir.

Je parlais de sérendipité et mettais en avant le mécanisme conjoint, l'abduction, comme corollaire à l'activation, voire à l'amplification de ce dernier.... Eh bien, il me semble que cette dernière lecture vient apporter de l'eau à mon moulin.

Je suis de plus en plus détaché des structures mentales qui m'ont été implantées, sans pour autant penser un instant que ces dernières l'ont été de manière volontaire. Le regard que je porte à présent sur ce bout de vie que j'ai parcouru m'incite à comprendre que l'enfance n'est qu'en mesure de " capturer " un modèle et de se l'approprier pour s'intégrer, sans un instant pouvoir peser les faits et leur écart par rapport aux ressentis qui bouillonnent intérieurement.

Ces lectures, conjointes à bien d'autres, me font prendre du champ, regarder mon évolution d'un œil détaché. La spire conjointe du vouloir et du pouvoir s'inscrivant dans la mouvance entre le "je fus imprégné" et "je dois m'y inscrire" me paraissant désormais porteuse d'une dichotomie mortifère, j'extrais du cycle de probation de mon être vis-à-vis de lui-même la leçon suivante :

Qu'est-ce qui prouve ton existence hors le fait de connaitre ce qui t'imbibe et que te fut donné ? Ce "don" fut-il une canne pour te permettre de te dresser en tant qu'être indépendant, ou bien fut-il un legs "imposé" pour perpétuer un chemin quel qu'il fusse, donnant ainsi aux prédécesseurs un moyen de croire en ce qui fut vécu et fait ?

Le seul axe dans lequel je puisse, à mon sens, trouver indépendance, est celui de l'abstraction conjoint, par après, à celui de l'abduction. Par essence, me décharger des influx que je prenais auparavant pour constituant de ma personne, faisant ressurgir la structuration sous-jacente qui me constitue pour, par après, me laisser envahir par l'instant sans les filtres qui me furent apposés.

Toute recherche, à mon sens, ne peut "coller" à l'être que si sa structure est "décapée", présente instant par instant aux stimuli externes. La façade, les scories déposées lors des phases de croissance en manque d'autonomie (qui s'explique par la nudité intellectuelle des ages premiers), se doivent d'être prises comme elles sont : Une phase d’acquisition d'outils, quoi que ces derniers puissent "valoir". Par la suite, reste à l'être à en jauger la validité, non pas dans le terme absolu, mais bien plus en terme d'adéquation entre lui et le monde, et cela en tant que vibration, en tant qu'interface entre lui et l'extérieur.

Sans parler de mission au terme messianique, je tends à penser à l'imbrication la plus adaptée possible. Pour cela, se retrouver en harmonie avec le monde, c'est accomplir un cheminement qui rend indépendant des secousses dues au parcours en ce dernier. Et, pour aussi curieux que cela puisse paraitre, cette approche tend plus à couper les liens qui me raccordent à lui de manière proche.

Si je dois prendre une image, je comparerais la vie à une bouée. Fixée au sol marin, elle est submergée lors d'une tempête. Libre de ses mouvements, elle peut flotter à son gré. Elle n'est plus un repère pour d'autres, mais elle voyage dans l'océan et visite ainsi le monde, par là-même consciente que son détachement lui fait voir ce dernier en plus de facettes qu'elle ne l'aurait autrement pu.

Ainsi, le flot qui la porte lui donne des éléments autrement invisibles (abduction), non pas parce qu'ils viennent vers elle, mais bien plus parce qu'elle a accepté d'aller à leur rencontre de manière volontaire. Volontaire ? Eh bien oui, volontaire par son lâcher-prise par rapport à elle-même. Volontaire par la conscience qu'elle a de son évolution qui est, au bout d'un moment, uniquement liée à l'apprentissage qu'elle fait de ce qui lui fut donné et qu'elle peut, désormais, utiliser à son propre gré et à sa propre vitesse.

En m'extrayant de cette image, je m'applique à regarder ce qui constitue la bouée en moi : C'est la flottabilité que je peux me permettre de prendre entre ma structuration et l'acquisition de savoirs et d'images du monde qui m'entoure. Et, ce faisant, de me libérer des chaines que représentaient les jugements issus des certitudes qui n'étaient miennes que parce que je les avais acceptés comme vérités sans aller de moi-même en examiner le bien fondé et l'adéquation avec ma constitution primale et les ressentis en surgissant.



Dernière édition par Mjöllnir le Mar 2 Avr 2013 - 20:34, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Renarde20 le Mar 2 Avr 2013 - 10:43


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Mar 2 Avr 2013 - 20:43

Merci renarde20. Je n'avais pas eu la présence d'esprit d'afficher la couverture Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Mar 2 Avr 2013 - 21:15

Encore un journée d'accélération. Dans le train, avachi dans le compartiment de tête, seul, j'ai lu le dernier numéro de Science & Avenir. Un article très bien fait sur les relevés microondes opérés par le satellite Planck : Cartographie du fond diffus cosmologique.

L'accrétion se poursuit en moi. Digestion lente de toutes ces informations sur l'Univers, sur la "twilight zone" à jamais infrangible qui sépare la mesure du réel, ou plutôt de ce que l'on tend à nommer réel sans jamais le toucher vraiment. Ainsi se base-t-on sur la mesure comme vérité, pas comme progression, pas comme repère d'avancée, mais plus comme acquis, comme certitude.

Certitude. Image de la compréhension locale comme amer fixe, retenue au bord de la falaise de l'insondable, donnant lieu par la multiplicité de ses origines à autant de lieux de fixation que d'êtres, la notion de mesure n'étant la encore qu'un amas diffus de croyances mêlées au sensationnel d'une science dont les tenants et aboutissants échappent au commun des mortels.

Quelle que soit la teinture des civilisations, la terreur du vide prenant des couleurs à chaque fois changeantes, masquant l'inconnu de terme savants, recouvrant de postulats l'angoisse de l'invisible, l'homme n'affronte jamais la marche du temps dans l’ignorance de son chemin.

En m'approchant de cette frange je reviens vers moi-même. Je sonde l'infini comme miroir au mien, la boucle de la fractale se renferme en elle-même, à jamais imbriquée avec l'image extérieur/intérieur/extérieure/intérieure ... infini d'un cercle dont on ne connait pas le point de départ du tracé.

Ce dernier parcours encore une orbe dont l'amorce est inconnue, violant en l'espèce le continuum d'espace au sein duquel je me décris, puisque fini à mon esprit sans que ce dernier puisse avoir les moyens de matérialiser autre chose que la finitude des mots pour le représenter.

Ainsi, du vague irrésolu je peux tirer finitude, ne serait-ce que dans le temps imparti à en représenter l'idée. Et c'est cette stase informe parce qu'irréelle dans le ressenti mais fixe dans l'idée qui me rassure. Elle me fait ressentir un point de fixation entre ce qui m'entoure et ma substance, me permet de conceptualiser un berceau au sein duquel je repose.

Je suis le créateur de mon univers. J'y suis libre et peut y exercer mon envie de peuplement, tout autant que je sais à présent que je ne peux qu'être le seul à y pénétrer.

Ainsi, et ainsi alors suis-je serein. Il n'est que possibilité de créer pour avancer, et cette création imbrique d'elle-même, par son ontogenèse, la faculté de partage inhérente à la matérialisation de quelque produit qu'il soit : Une résurgence ne sait qu'expulser ce qu'elle à reçu.

Alors... que me faudrait-il comprendre ? Je pense en avoir l'intuition... Je suis au monde pour avancer et m'avancer en son sein. Rien n'importe que cela, et que la solitude apparaisse n'est rien. Elle n'est qu'une vicissitude liée à un chemin différent, temporalité de perception à un étage de matérialisation et de conscience. Elle n'a que l'existence que je lui prête sur l'instant, encore une marge entre mon réel soupçonné et la mesure que j'en fais.




Dernière édition par Mjöllnir le Mar 2 Avr 2013 - 23:52, édité 4 fois (Raison : Fauuuuutes :()

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Mar 2 Avr 2013 - 23:16



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par étoile_en_étoile le Mer 3 Avr 2013 - 8:08

y a t-il besoin que je réagisse à ton (tes) post(s) ? tu connais mon avis.

Tout est question d'équilibre non pas par rapport à un point d'ancrage mais à son propre référence. à quoi bon de s'ancrer (comme tu le dis) sur des vagues ? Le cours de l'eau change sans arrêt. Tantôt des tempêtes tantôt des calmes désert. C'est La Vie. Ce qui nous créé, ce qui fait le "Nous".
Ce qui est riche c'est l'ancrage (je pense) sur le moment même à son propre référence selon notre observation et même notre évolution.


Même les vagues changent de position à chaque instant Wink. Alors je ne parle pas de l'être humain...


Longtemps on a discuté de la différence "ma vérité" avec "la vérité". mais il manque un aspect à mon égard. C'es que notre vérité n'est là que parce que l'on veut voir ces points d'accrochages. Alors pourrait-il possible de se dire que notre vérité sur l'instant est un point repère ?
A méditer... et surtout à laisser couler. Puisque ce que l'on voit n'est qu'une image de notre perception. Puisque la perception n'est que la confirmation de ce que l'on veut (peut?) sur l'instant.

A quoi bon, dans ce cas, là (comme tu le dis) de se baser sur des mesures ? Très changeantes, très variable, n'est qu'une illusion de ce que l'on cherche ou ce qu'on veut prouver.

N'est ce pas encore une fois un outils non pas pour prouver la véracité (notre véracité ou autre) mais un moyen de se consolider et s'affirmer pour pouvoir remonter son estime de soi. Aussi bien aux yeux des autres et donc aussi à son propre être.
En aucun cas je juge évidemment de ce moyen qu'on utilise. Tout est fait pour l'être humain. ON est fort mais on est aussi faible. Et on a besoin des outils pour canaliser nos forces mais aussi des moyens pour se renforcer dans nos faiblesses. Ainsi (un semblant) l'équilibre... n'est ce pas? Smile


Tout est bon à prendre tant que l'on sait l'intervalle dans lequel on veut rester. Tant que l'axe principal est tracé en nous, dans notre être. Et là on ne pourra pas se perdre je pense. Puisque c'est le fond de notre être qui gère notre fondamentaux.

GGrrrr, j'ai encore foncé que sur un axe en profondeur. Mais bon si je veux dire tous mes avis, sur les points que tu cites et qui me font echo, ca sera long. je préfère parler. CA va beaucoup plus vite. Même avec mon débit de parole Very Happy.


Dis le, dis le si t'as envie d'approfondir d'autres points. Ca m'apprendra à écrire aussi Very Happy

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Renarde20 le Mer 3 Avr 2013 - 8:17


Renarde20
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 7209
Date d'inscription : 16/08/2011
Age : 45
Localisation : Lyon

http://www.zebrascrossing.net/t11058p20-le-debut-de-tout-le-rest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par étoile_en_étoile le Mer 3 Avr 2013 - 8:20

Une chanson dont je t'en parlais.
Ca parle beaucoup de "combat", mais n'en tient qu'à la personne de tirer la bonne ficelle pour l'utiliser à de bonnes fins.

N'en tiens qu'à nous de percevoir cela comme la paix avec la vie et soi même pour mieux vivre.
Ne pas se bloquer donc au "semblant" de guerre que cela pourrait représenter. C'est une volonté de vivre. Smile

Kenza Farah:
J'ai longtemps cru qu'un seule sourire suffisait a éclairer les coeurs,
J'ai longtemps cru que la musique suffisait à adoucir les moeurs,
J'ai Souvent pensé que les éclats de rire sécheraient mes pleurs,
Et que mon courage me donnerais la force d'affronter mes peurs!

Refrain :
Tout au fond de moi j'y crois encore,
Vous pouvez parler
Moi j'y crois encore
Je ne vous écoute pas!!
Vous avez tord !
Si je n'y arrive Pas !
J'essaye encore!

D'aimer,J'essaye encore
De rire,J'essaye encore
De Sourire,J'essaye encore
De Pleurer,J'essaye encore
D' aider,J'essaye encore
D' haïr,J'essaye encore
De Mentir,J'essaye encore
De dire,J'essaye encore

Ca S'entend,Lorsque je Chante j'essaye encore
Même si la Force me manque j'essaye encore
Et De Remonter la Pente J'essaye encore



J'ai combattu dans ma vie pour chaque chose,
J'ai toujours donné du rythme a ma vie,
Sans Laisser de Pause


D'Aimer,J'essaye encore
De rire,J'essaye encore
De Sourire,J'essaye encore
De Pleurer,J'essaye encore
D'Aider,J'essaye encore
D'Haïr,J'essaye encore
De Mentir,J'essaye encore
De dire,J'essaye encore

Je rêve encore,
Je me bats encore,
Je me Relève encore,



Je me rebelle Encore,
J'chanterais Encore,
Je me rappelle Encore,



J'essaierai,Encore
J'assisterai,Encore
J'y croirais,Encore

NB: dans la chanson, quand elle dit "je ne vous écoute pas, vous avez tord", à l'inverse de ce que je peux présumer je ne prend pas ca pour une attaque. C'est une protection donc quelque chose qui se relie à la peur d'être attaqué comme d'habitude. Mais quand c'est dit en "paix", en "acceptation" pour moi cela montre juste que l'on délimite son périmètre. Là où on ne permet à personne de rentrer. C'est une chanson à soi même...Comme d'habitude vous me direz Smile.

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par étoile_en_étoile le Mer 3 Avr 2013 - 12:38

Père trinque'ille Papy

douce journée Very Happy Sois cool !

Cette sale gosse!!!! ....


Very Happy Very Happy

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Lemniscate le papillon le Mer 3 Avr 2013 - 12:50

Salut... mes zamis....

et bonne journée.... j'ai failli te bigophonner pour m'aider à retrouver mon youtube adoré.... mais j'y suis arrivée toute seule... trop contente, moi qui n'y pige rien...

En tout cas je tenais à t'exprimer à quel point je suis contente de te compter parmi mes Zamis....

sunny

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par étoile_en_étoile le Mer 3 Avr 2013 - 12:55

king (j'ai trop bu la couronne tient pas en place...) Crazy

Smile
bonne journée ensolleillée Leminiscate Pour Toi

Bisous

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Lemniscate le papillon le Mer 3 Avr 2013 - 12:59

sunnysunnysunnyfarao tiens celle là tient mieux sur la tête

Bizour tout plein de chaleur et de lumière pour toi zaussi !!!


Dernière édition par Lemniscate le Mer 3 Avr 2013 - 13:02, édité 1 fois

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par étoile_en_étoile le Mer 3 Avr 2013 - 13:00

lllooooooooooooooooooollllllllll drunken

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Mer 3 Avr 2013 - 18:26

Ben je vois qu'on rigole bien, hein ^^

Ceci étant, j'aurais franchement tort de m'en plaindre. Un peu d'animation sur ce fil où la fantaisie n'a que peu cours ne fait que l'égayer Smile

J'allais continuer à dépiauter ce que je ressens, mais, devant cet étalage de bonne humeur, je remets ça à plus tard.

Bises à toutes Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Lemniscate le papillon le Mer 3 Avr 2013 - 18:54

Tu peux continuer à dépiauter my friend !!! tout en délirant... tu sais si bien le faire,
Je te renvoie encore plein de bonne humeur.... sunny Laughing mais mets ta patte aussi !!! suis trop contente, d'avoir mieux fait connaissance avec toi...
Long hug

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Invité le Mer 3 Avr 2013 - 20:20

Je me joins à Lemniscate pour t'encourager Mjöllnir. Smile Je lis pieusement. C'est bien que tu rendes utiles tes lectures. On lit parfois des choses sans sérieusement les assimiler.

J'ai bien aimé les paroles de la chanson étoile_en_étoile, il me semble qu'elle suggère une certaine force d'âme, de croire en ses rêves et de ne pas se laisser décourager par les voix du renoncement.
Bonne soirée à tous!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par étoile_en_étoile le Mer 3 Avr 2013 - 20:32

Bonne soirée à toi également Cilou sauvage Smile

Est ce que je peux jouer l'emmerdeuse jusqu'au bout et tout faire pour t'empecher de te libérer de tes pensées. Very Happy Very Happy

Mais... Je ne peux pas effréner le plaisir que pourrait avoir Leminiscate Smile ... Donc... Je me plie ....
Respect

Je ne jouerai pas à la sale gosse...

Very Happy Very Happy

étoile_en_étoile
Zèbre fidèle
Zèbre fidèle

Messages : 283
Date d'inscription : 23/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Lemniscate le papillon le Mer 3 Avr 2013 - 21:21

Ne te plie pas au contraire... déploie toi..Very Happy et joue la salle gosse... j'adore ! plus on est de fous plus on rit et moins il y a de rizzzzzzzzz

Lemniscate le papillon
Vieux de la vieille
Vieux de la vieille

Messages : 6338
Date d'inscription : 29/06/2012
Age : 47
Localisation : Gard

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sérendipité

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 21 Précédent  1, 2, 3 ... 11 ... 21  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum