Paralysie du sommeil

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par surdoué ou autiste ? le Mar 15 Déc 2015 - 17:52

Trop bien ce sujet, car il est difficile de parler de ça, que j'ai fini par identifier comme étant une paralysie du sommeil.
Je suis étonné des témoignages parlant de présence ou d'hallucinations. Ouah !
Pour moi c'est hyper simple, il y a des moments où je m'endors dans un état bizarre où je sens que ça va aboutir à ça. Je m'enfonce plus ou moins. Il y a un seuil où je peux encore en sortir, mais si je le passe : paralysé. C'est tout mais c'est déjà terrible : je ne peux plus bouger, j'étouffe, j'ai même l'impression d'un frisson électrique dans tout le corps qui grandit, qui s'amplifie. Je sais que si je ne fais rien je vais mourir ! J'essaie de toutes mes forces de bouger pour sortir de cette torpeur. J'ai beaucoup de mal mais j'ai toujours fini par y arriver. C'est une panique totale. Là aussi, je contrôle si j'essaie de sortir ou si je me laisse aller, mais je ne me suis jamais laissé aller car (pour moi) ce serait la mort, et je ne veux pas prendre ce risque quand même !
Quand je reviens à l'état normal, si je ne bouge pas, je sais que je peux retomber à nouveau dedans. Parfois je me laisse aller plusieurs fois de suite, je me fais peur (mazo ou quoi ?).
Mon fils me dit qu'en réalité la respiration ne s'arrête pas et que je devrais me laisser aller en me débarrassant de l'angoisse. J'arriverais alors à un état de rêve éveillé et autres choses du genre en m'entrainant un peu.
Bon, il est gentil, mais je ne veux pas mourir, c'est une sensation terrible.
Voilà juste mon témoignage -ahhh! ça fait du bien d'en parler Smile

surdoué ou autiste ?
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 69
Date d'inscription : 15/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Invité le Mar 15 Déc 2015 - 21:35

Oui ! Smile
Je me souviendrai toujours de la première fois où ça m'est arrivé. J'avais quinze/seize ans et j'étais en seconde, j'étais en train de rêver que le préfabriqué du cours de français où je me trouvais était en train de s'élever dans les airs, et donc j'étais en grand danger !... Je suis redevenu conscient, mais impossible de bouger. Impossible aussi de penser car toute pensée, toute volonté se transformait automatiquement en une sensation angoissante : j'avais l'impression que l'on gonflait mon corps au maximum et qu'il était prêt à exploser, et la sensation la plus désagréable se situait au niveau des oreilles. J'étais terrifié car j'avais l'impression que mes tympans allaient éclater ! Impossible d'avoir une pensée/volonté pour bouger un orteil ou soulever la paupière car ça me conduisait à cette sensation. Et ne pas penser... même quand on rêve Perplexe !
Pour me réveiller, je devais en quelque sorte me rendormir en ne pensant à rien (dur là encore). Et même la pensée qui dit "ne pense pas, ne pense à rien" est une pensée et me conduisait à cette sensation horrible ! Quand j'arrivais à ne pas penser (??), je replongeais dans le sommeil, un peu comme une anesthésie, puis je me réveillais aussitôt normalement...

Ensuite, ça a beaucoup évolué au fil des années. Concrètement, je sais maintenant que ces parasomnies (non générique pour désigner certains troubles du sommeil) sont caractérisées par des atonies musculaires (pas de tonus => paralysie musculaire) avec hallucinations hypnagogiques ou hypnopompiques (selon que c'est en début ou fin de sommeil, comme l'a déjà dit quelqu'un plus haut). Les hallucinations sont de deux sortes : impression d'être encore dans le rêve, notamment avec une peur que des personnes soient présentes dans la pièce, ce qui est angoissant car je suis paralysé donc totalement vulnérable, et parfois je ne sais pas si je suis dans ma chambre ou bien dans une autre pièce de mon rêve ; ou bien impression que quelqu'un ou quelque chose me touche en différents points de mon corps, et là encore, angoisse étant donné la vulnérabilité (ouais, c'est pas les "attouchements" les plus excitants dont on puisse rêver, hein Wink !).

Une des évolutions majeures réside dans le fait que la sensation d'éclatement, de pression intérieure dans le corps, la tête et les oreilles est moins forte, mais depuis plusieurs années je me réveille systématiquement avec l'impression que je ne respire plus et je dois me concentrer sur ma respiration, me "forcer" à respirer, et je me réveille en prenant une grande inspiration. Le problème est que ça ne vient pas toujours au premier coup, et parfois il faut plusieurs tentatives (deux, trois, quatre...) pour que ça marche. Angoisse assurée car la question : vais-je y rester ? est toujours présente quand ça m'arrive...
Je peux faire deux, trois, quatre, cinq épisodes successifs comme ça. Paralysie, réveil bref, rendormissement, paralysie, réveil bref... A chaque nouvel endormissement, je suis persuadé que c'est fini, et parfois il faut que je fasse un effort pour ne pas me rendormir aussitôt et faire cesser complètement le cycle vicieux (!). La seule chose que j'ai trouvé et qui marche presque à chaque fois pour ça, c'est d'allumer la lumière et de me forcer à la regarder quelques secondes. Comme si ça réinitialisait la fonction sommeil.

L'angoisse générée par l'impression que je vais mourir par suffocation (alors que des tests ont montré que ma fonction respiration était tout à fait normale à ce moment : cf. plus bas) m'a souvent empêché de me rendormir pendant un certain temps après un épisode particulièrement fort. Nuits agitées et sommeil de qualité médiocre assuré dans ces cas-là... Autre angoisse, surtout quand je dors avec quelqu'un : qu'on essaie de me bouger, de me réveiller, parce que comme j'ai besoin de me concentrer sur ma respiration sans penser à autre chose (plus je pense à autre chose, quoi que ce soit, et plus l'impression d'éclatement revient !), j'ai peur que l'on me distrait s'il y a quelqu'un. J'en avais parlé à mon ex-femme. Point positif depuis quelques années : plus d'inquiétude à avoir de ce côté... (On trouve des points positifs là où on peut, parfois Razz !)

Je suis un contre-exemple à quelques "trucs" qui ont été proposés plus haut pour faire cesser tout ça Neutral : ça peut m'arriver dans toutes les positions, surtout si je dors sur le côté et un peu recroquevillé (fonction respiratoire "oppressée" ?), ou encore dans un fauteuil comme par exemple dans un bus ; je peux manger léger ou lourd, ça ne change rien, en particulier, ça m'arrive aussi pendant les siestes à n'importe quelle heure de la journée, même loin d'un repas ; les grasses mat ne m'ont pas donné l'impression que ça faisait empirer les choses, au contraire même car je suis plus reposé et j'ai remarqué que ça m'arrive souvent quand je suis déjà fatigué (cercle vicieux...).

Cela s'est produit des centaines de fois depuis mes 16 ans et ça continue. J'ai mis aussi beaucoup de temps à en parler, 3 ans au moins, j'avais déjà un lourd passif de trucs bizarres derrière moi Laughing... J'ai fait deux séjours dans les unités spécialisées du sommeil (La Salpêtrière puis plus tard à Lyon), deux ou trois nuits avec enregistrement "polysomnographiques" (ou un truc du genre) et tests d'endormissement en journée. Toute la journée au pieux pendant presque 72 heures ! Chouette, non ? Heu... pas de télé, pas de coca ou café (excitant)... pas de câlin non plus avec les infirmières Laughing... pas si marrant que ça ! La première fois c'était pour voir si je ne souffrais pas de narcolepsie, la seconde pour essayer d'en savoir plus. Bien sûr, les médecins n'y comprennent pas grand chose. Ce n'est pas une critique, c'est un constat, et je le comprends tant c'est déjà difficile à expliquer et décrire avec des mots !

Je ne crois pas que ce soit une spécificité de HP. Aujourd'hui, j'essaye de voir cela sous l'angle du "paranormal", car clairement c'est déjà de l'anormal Wink. Sortie du corps, machin astral... je ne sais pas, je n'y connais rien et ça ne m'a (encore) jamais trop parlé. Par contre, corps énergétique, oui, c'est plus dans ce que j'ai ressenti récemment. Notamment la dernière fois où cette "pression" a été ressentie plutôt comme une formidable source énergétique. Et ça pourrait expliquer aussi, puisque je me suis fait à l'angoisse et qu'elle est moins présente aujourd'hui, que maintenant quand ça m'arrive, je sois plutôt "en forme" pendant un certain temps, entre quinze minutes et une heure peut-être où je suis agité et que je n'ai plus trop sommeil... A étudier en détail !

Cerise sur le gâteau du côté de la spiritualité Wink:
Pour ceux qui connaissent un peu ce genre de spiritualité (z'avez vu comme je suis prudent maintenant Laughing ?), Betty décrit une expérience de parasomnie (avec impression de suffocation) très similaire et qui a marqué le début de son éveil...

Voir (à partir de 58'') :


Cool, non Very Happy ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par momosam le Dim 27 Déc 2015 - 8:47

Ça m’arrive depuis l’âge de 10 ans à peu près. Beaucoup plus à l’adolescence. Maintenant 1 à 2 fois par an. Quel panique la première fois. J’entendais une voix qui me disait que j’allais mourir. Je ne pouvais pas bouger, l’impression de ne pas pouvoir respirer et de devenir totalement cinglée. J’étais à cette époque terrorisée par la mort.

Par la suite, quand ça m’arrivait, j’avais l’impression d’avoir les yeux ouverts et de voir ma chambre. Une ombre très angoissante venait se pencher sur moi. Je me voyais hurler ou crier après mon mari pour le réveiller.

Je me suis renseignée et depuis j’ai des petits trucs. Quand j’ai conscience que cela commence je secoue mes épaules. Je ne dois pas les secouer beaucoup, je dois créer peut-être un état de tension qui m’aide à sortir de l’état immédiatement. Mais parfois cela recommence. Les visualisations marchent aussi. Je me dis, c’est rien, tu as ton état qui recommence. Je ne me dis pas « ma paralysie du sommeil », je vis les choses très émotionnellement sur le moment. Je visualise quelque chose qui me fait plaisir. La dernière fois, c’était une fleur. J’ai imaginé une plage de mon enfance aussi. Et je me dis ce n’est rien, tu vas en sortir, ne t’en fais pas. L’entrée dans la paralysie est tellement désagréable, l’impression d’être coincé et d’être obligé de vivre cet état jusqu’au bout sans pouvoir rien faire. Il faut réagir dès le début.

Cela m’arrive quand je suis stressée. L’alcool n’aide pas non plus.

Avant cela m'arrivait exclusivement quand je dormais sur le dos mais maintenant, malheureusement, c'est plus compliqué, même quand je suis sur le côté....

avatar
momosam
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 16
Date d'inscription : 08/10/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Mawy le Dim 3 Jan 2016 - 17:30

Pour ma part, là toute 1ere fois je m'en souviendrai également aussi toute ma vie : J'avais 20 ans j'était étudiante et vivais dans mon apart. Un matin je me réveille et voit ma chambre, il fesait jour, et une ombre etait assise sur un siege (qui n'existe pas dans la vraie vie) le siege glisse, et une ombre se dessine sur le siege, une ombre humanoide masculine et assez fine. La présence ne parle pas, pourtant j'essaie de parler, mais je ne peux pas, en tout les cas elle ne parlais pas et je me sentais vraiment menacer quand elle se jette sur moi et m'étrangle. Paniquée, j'essaie de sortir de cet état trés caracteristique à une crise d'epilepsie que j'avais déjà fait (la seule et l'unique). Durant cet instant, tout va tres vite, je réalise que j'oscille entre cet état 'rêve éveillé' et la vraie réalité. Ca me demande une force inimaginable de me réveiller, impossible d'ouvrir mes paupières. C'est très particulier. Quand je replonger dans cet 'état' je voyais cet ombre qui me voulait du mal, pencher sur moi à m'etrangler. Puis aprés moultes efforts, j'y parviens. Je me réveille croyant devenir folle et absolument abasourdie de ce qui venait de se produire. Surprise il fesait jour exactement comme dans la paralysie que je venais de faire. Je ne connaissais pas du tout ce phenomene et l'ai donc découvert juste aprés avoir mené mes recherches juste aprés histoire de me rassurer : Et cest là que je decouvre que ça s'appelle la paralysie du sommeil, que le cerveau fabrique ça donc...
J'en ai vécu depuis, plusieurs autres bien plus térrifiantes que celle ci ; avec des sensations tactiles (des "mains" trés acérées qui m'aggrippe violemment les côtes, sensations et états sexuels incontrolable) ; et aussi beaucoup visuels ( une sorte de golum marron sur moi, une visage bleu qui sourit diaboliquement, un homme au visage rouge écarlate avec les trait trés appuyés qui se moque de moi qui m'a le plus marqué d'ailleurs (jen reparlerai plus bas), des êtres longs fins bleus à capuches, et beaucoup d'ombres noirs...) ... Par contre pratiquement jamais d'halucinations auditives juste des bruits parfois.
Pour revenir à celle qui ma le plus perturbés dumoins pour le visuel trés réaliste... Dans la nuit je me suis réveillé en état de paralysie, puis j'arrive à en sortir (dumoins cest ce que je croyais)... Je me réveille, réveille mon chéri lui raconte que j'ai encore vécu la para que j'en avais marre, puis il me prends dans ces bras, me chuchote "t'inquiete pas"... ça dur assez longtemps... et là je réalise que l'ambiance est bizarre et quand je réalise que cest pas mon compagnon, je regarde son visage et vois le detail de son visage, de ses traits, et qu'il se moque de moi...et paf état de paralysie à nouveau, j'ai cru que j'allais mourrir coincée dans ces faux réveils consécutifs, je sens des mains qui me saississent, me touche, et je lutte pour me réveiller, impossible, quand bien sûr à force j'y parviens, essouflée, je me réveille, au même endroit, dans la même position dans laquelle je croyais m'être réveillé, et mon compagnon le dos tourné immobile entrain de dormir... Même tamisation de lumiére de la lune, bref, sincérement ça m'a traumatisé. Voilà, et depuis par période j'en vis encore de maniére anarchique, desfois plusieurs nuits de suite parfois juste une tous les deux mois. Le truc qui me gêne ce sont les états violents, la malveillance à mon égard trés puissante et la douleur (sensation de coup d'electricité dans tout le corp, mains/griffes qui m'enpoigne les cotes, coup violent dans les reins, et les états sexuels abominable, j'ai la sensation d'être un vers de terre qu'on martyrise enfaite) que je ressens à chaque fois plus. Paradoxalement, je m'y habitue. Ca fait maintenant 5 ans que ça m'arrive. Enfin voilà.
avatar
Mawy
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 71
Date d'inscription : 17/05/2015
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par 2nothingspecial2 le Mer 30 Nov 2016 - 22:16

Également étonné par le nombre de témoignages ... A mon tour, accrochez vous c'est du lourd ^^

Les miennes ont démarrées les premières fois pendant l'enfance, la toute première était aux alentours de 3-4ans, phase typique de paralysie avec hallucination visuelle associée (un balais qui s'agitait dans tout les sens dans l'environnement réel qui entourait mon lit)...depuis ça, j'avais tellement peur de me coucher (il faut dire que je faisais énormément de cauchemar également)que pour me donner du courage je m'étais dis "il faudrait que t'arrive à maitriser ce qui se passe dans tes rêves" .
Après 1 mois, avec une forte persévérance et une patience sans limite, j'y suis arrivé ! Du coup, plus aucun cauchemar ni aucune paralysies (elles étaient ceci-dit peu nombreuse , avec de rares hallu.).

Puis de mes 20 à mes 25 ans : une catastrophe sans nom ! je devait faire 8 paralysies en moyenne par ans !
Association avec hallu. visuelles et auditives (bourdonnement dans les oreilles, silhouette ultra lumineuse comme faite en métal, peintures vivantes, sons d'instruments,...), une fois hallu. kiné (sensations qu'on me tiraillait dans tout les sens sans "voir" quoique ce soit).
La plus dingue : Suite à une paralysie un soir, j'avais réussi à me réveiller (j'avais lu quelques astuces pour se réveiller ou vivre la chose plus sereinement ; donc soit bouger les extrémités, ou soit être serein et se dire que tout ça n'est que le fruit du cerveau, et se laisser porter).
J'avais réussi à m'endormir à nouveau , une heure après , mais directement je suis tombé dans une paralysie assez spéciale :
Coup d'éclaire dans toute ma chambre (hallu.), sensation de paralysie habituelle puis à l'ouverture de mes yeux j'étais comme "encore" ébloui du coup d'éclaire hallucinatoire précédent...ensuite un bourdonnement progressif (j'ai cru, comme quelqu'un d'autres ici, que mes tympans allaient exploser) quand il était à son volume "maximum" j'ai senti comme des vibrations à l'intérieure de ma boîte crânienne (un peu comme le réacteur d'un avion), puis les vibrations cessèrent mais j'avais comme des pulsions à l'arrière de mon crâne qui me donnaient une douleur atroce ...tout à coup ces pulsions s'accèlerent et c'était comme si une partie de moi c'était mis à flotter dans les aires , j'étais angoissé avant de repenser à ce que j'avais lu la veille (je me suis dis que j'allais tenter la deuxième solutions, deçu par la première qui constitait pour rappel à bouger les extrémités mais également intriguer par cette sensation de flottement qui m'était totalement étrangère).

J'ai tout simplement décider de faire un tour à l'extérieur de la maison (j'ai croiser une statue d'aigle en sortant de la chambre qui n'a jamais exister lol) , le ciel semblait particulièrement étoilé, mais une fois dehors il était très difficile de maitriser mes mouvements. Je devais faire un effort mental considérable pour ne pas chuter à toute vitesse ...puis , je pense que j'étais dans une phase de rêves dans une autre maison avec en parallèle par moment la sensation de paralysie cloué au lit (les bruits de réacteur d'avion réapparurent et un mal au crâne toujours présent). J'avais conscience d'être dans un rêve, à un moment j'en avais marre; et puis j'avais entendu un membre de ma famille fermer la porte des toilettes, je me suis dit qu'il fallait que je raconte à cette personne ce qui m'était arriver . Je descendit alors les marches des escaliers, et arriver en bas je me suis dis " c'est étrange, les marches (qui sont en bois) n'ont pas fait de bruit quand je suis descendu (alors que c'est le cas habituellement) . Je me suis alors dis que j'étais encore couché en réalité ( j'ai fais un test pour vérifier ça : faire traverser mon bras à travers la rambarde des escaliers = test positif). Comme par "réflexe" je plissais fortement les yeux pour pouvoir réellement me réveiller (étant excité à l'idée de raconter ça à cette personne de ma famille), j'ouvris les yeux et j'entendis le verrou de la porte d'entrée de la maison : cette personne était partie travailler. J'étais enfin réveiller et j'avais extrêmement mal au crâne toute la journée.

2nothingspecial2
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 35
Date d'inscription : 12/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Invité le Mer 30 Nov 2016 - 23:17

je connais aussi des épisodes et spécialement ces derniers mois, je pense que le stress joue et le décalage entre réveil du cerveau et réveil musculaire en particulier

en gros le cerveau se réveille plus vite que le corps

c'est traumatisant et parfois on croit vraiment mourir, je suis déjà mort de nombreuses fois durant mon sommeil en quelque sorte

je me suis demandé si ce n'était pas un souvenir traumatique enfoui, mais il est vachement enfoui celui là alors

j'ai eut des expériences de décorporation aussi , mais moins

mais là je me demande si je n'étais par mort pour de vrai.. pendant quelques instants

courage à ceux qui vivent ces choses, j'essaie de garder mon calme et d'attendre patiemment que les deux univers se connectent

je finis par bouger une partie de mon corps et cela rebranche

à l'image de ma vie actuelle, impuissant à changer les choses

sans doute un lien psycho somatique quelque part aussi donc

relativiser et lâcher prise probablement aussi

touchons du bois :-)


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par alexiscool le Lun 29 Mai 2017 - 14:21

Je remonte un peu le sujet, je ne m'attendais pas à trouver cela sur ce forum alors tant mieux que ce soit évoqué et merci pour les nombreux témoignages

j'en faisais régulièrement il y a quelques années, suivant les périodes parfois plusieurs fois par semaine d'autres fois de façon beaucoup plus espacé

ça se traduisait (vous connaissez tous les symptômes) moi par des hallucinations visuelles, jamais auditives. Je me "réveillais" avec cette personne qui me fixait, cette silhouette jeune, féminine que je percevais comme hostile. Mais ce qui m'a le plus marqué sont les crises "tactiles", c'était des contacts physiques. J'entend par là une vraie sensation que l'on venait contre moi, de face, comme si cette forme avait pour intention un simple câlin, parfois c'était comme une main posée sur mon épaule. Dès qu'il y avait contact je me réveillais en sursaut mais ça me laissait cette sensation perceptible sur tous le corps de ce contact qui s'estompait petit à petit. Ce qui était perturbant avec celles ci c'est que je ne les percevaient pas hostiles ce qui ne m'apporte au final que plus de questions mais passons.

Ce qui m'a aidé c'est de me renseigner sur les différentes techniques liées au sommeil et notamment les rêves lucides.
Je peux assez facilement rentrer dans ces états ce qui m'a beaucoup aidé sur les crises de la "silhouette" à reprendre le contrôle pour décider de me réveiller ou de chasser cette image/ces sensations si jamais ça peut donner des pistes à certains



alexiscool
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 28/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Sherryn le Jeu 29 Juin 2017 - 15:16

Perso je fais des paralysies systématiquement quand je fais des siestes ou si je me rendors après m'être réveillée, et ce depuis une quinzaine d'années maintenant. A cause de ça je ne peux absolument pas dormir dans une autre position qu'allongée sur le ventre (sinon je fais une paralysie à l'endormissement et ça me réveille).

Quant ça a commencé, j'ai passé une bonne semaine psychédélique avec de très fortes hallucinations et symptômes d'étouffements, etc. Mais quand j'ai compris ce qui m'arrivait j'ai appris à maîtriser le phénomène.

Je ne sais pas si c'est lié à la zébritude par contre.
avatar
Sherryn
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 133
Date d'inscription : 30/05/2017
Age : 31
Localisation : Lausanne, Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par spiralebleue le Lun 17 Juil 2017 - 17:08

hello ! Oui moi cela m'est arrivé la première fois à l'âge de treize ans. J'ai eu trèèèès peur et je peux me souvenir encore aujourd'hui de où j'étais, ce que je voyais, entendais. On appelle ça l'état hypnagogique à l'endormissement ou état hypnopompique au réveil. cela m'est arrivé plusieurs fois jusqu'à ma vingtaine passée là où j'ai aussi commencé des crises d'angoisse bizarres d'ailleurs et qui ont persisté pendant une bonne année la première ayant été extrêmement éprouvante physiquement. Comme la paralysie du sommeil j'ai appris à anticiper ces instants désagréables car je ressentais les premiers symptômes. Mais c'était épuisant ! Puis c'est parti. Mais d'autres soucis sont apparus, impliquant aussi les troubles du sommeil...

Quant au lien avec la zébritude, que sais-je si ce n'est que cela arrive surtout à ds personnes hyper-sensibles. Une de mes sœurs et ma maman ont connu la paralysie du sommeil il paraît que c'est héréditaire.
Ma sœur avait aussi des hallucinations de silhouettes mais genre homme en noir.

Je pense que pour certains tempéraments peuvent s'associer divers symptômes.
avatar
spiralebleue
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 51
Date d'inscription : 12/07/2017
Age : 45
Localisation : Angers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Lou H. le Mer 19 Juil 2017 - 19:05

Etat fréquent ... J'ai tellement connu ça cette année que j'ai raté au moins 16 jours de cours, n'arrivant pas à m'endormir mais surtout n'arrivant pas à me réveiller ... :/

Je ne sais pas si c'est lié à la zébritude mais une chose est sûre : c'est CASSE-COUILLES - métaphoriques - ! Râleur

La première que ça m'était arrivé, j'étais sur le point de m'endormir quand un bruit m'a réveillée. Mon esprit. Pas mon corps. '-'

Les suivantes, cette année surtout, c'était toujours au réveil. Je pense que c'est aussi très liés aux divers problèmes que j'ai pu avoir et mon manque de sommeil chronique ...
Je n'en fais presque plus aussi fréquemment mais le plus récent remonte à quelques jours seulement ! C'est frustrant comme problème ! Râleur
avatar
Lou H.
Rayures timides
Rayures timides

Messages : 24
Date d'inscription : 17/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par keypart le Ven 13 Avr 2018 - 15:43

je connais ça souvent.
Disons que c'est impressionnant, vous ne pouvez pas bouger et on dirais que quelqu'un, quelque chose fait pression sur vous.
C'est très angoissant ça.
avatar
keypart
Rayures apparentes
Rayures apparentes

Messages : 70
Date d'inscription : 01/10/2017
Age : 32

https://klamyx.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par jeachlo le Sam 14 Avr 2018 - 6:13

ça m'arrive souvent mais uniquement en cas de sieste. J'ai mis ça sur la culpabilité, parce que pendant l'endormissement je me disais "t'as pas le temps, il y a autre chose à faire, c'est pas bien de dormir tout l'après midi."

et depuis que j'ai découvert mes rayures, je sais que j'ai besoin de dormir, en cas de sieste je ne culpabilise plus. En outre, mon sommeil est meilleurs parce que j'ai vraiment réorganisé ma vie du coup je n'en ai fait qu'une fois en 1 an !

je connaissais pas le phénomène, je pensais que je mon inconscient me "punissait"...euh je vous rassure je vois un psy... Laughing

jeachlo
Rayures fidèles
Rayures fidèles

Messages : 173
Date d'inscription : 20/11/2017
Age : 41
Localisation : lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Invité le Jeu 3 Mai 2018 - 20:49

Hallucinations hypnagogiques, état hypnopompique et paralysie du sommeil.
Pour en sortir, il faut se concentrer sur l'extrémité d'un doigt pour le bouger.
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_hypnagogique
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_hypnopompique
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Paralysie_du_sommeil

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Invité le Jeu 3 Mai 2018 - 20:57

Ha, j'ai pas vu qu'il y avait plusieurs pages... La réponse était sans doute déjà là

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Mr-Jay le Ven 1 Juin 2018 - 10:42

La paralysie du sommeil est un phénomène que j'ai souvent vécu.

Je ressent un sentiment hyper oppressent, une présence mauvaise (quand j'était gamin je voyait cette présence comme étant moi même), un sentiment d'absolu nécessité d'allumer la lumière pour voir de quoi il s'agit, mais dans l'incapacité de le faire.

Désormais quand ça m'arrive j'essai de me concentrer sur mes doigts pour retrouver la conscience et le contrôle de mon corps.

Je ne suis pas encore un zèbre officiel.

Mr-Jay
Rayures toutes fraîches
Rayures toutes fraîches

Messages : 5
Date d'inscription : 01/06/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paralysie du sommeil

Message par Invité le Ven 1 Juin 2018 - 10:50

j'ai eu ça 2 fois récement j'avais jamais eu avant

vraiment bizarre ce truc et ça fait peur

j'avais l'impression que des gens rentraient chez moi

genre des aliens mais je les voyait pas, je ressentais la présence

et quand ils rentrent d'un coup je suis dans un état bizarre ou je peux plus bouger mais j'essaye quand même j'y arrive un peu mais c'est mega dur

la première fois j'avais vraiment l'impression que ça c'était passé, dans le cauchemar ils me mettaient un truc dans le dos sous la peau
après j'ai lu des trucs sur les abductions et tout

au final je crois que c'est juste un cauchemar
mais trop bizarre

mais je comprend qu'il y ait des gens qui y croient vraiment

mais je crois que c'est juste le subconscient (ou l'inconscient je sais jamais la différence) qui essaye de dire quelque chose, comme tous les rêves quoi

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum