Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

+8
Laelia
isadora
La nonna de Dalia
away
Edel
câlin
Confiteor
Lifeisamystery
12 participants

Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Dim 19 Mai 2024 - 12:14

Bonjour,

Je ne sais pas si quelqu'un me lira mais j'ai passé un bilan psychométrique incluant le WAIS-IV dans des conditions très particulières et je n'ai pas osé refuser la passation lors du rdv avec la psychologue...

Ma situation pendant le test était que je suis enceinte, j'étais au premier trimestre donc bien shootée par le hormones, en plein rhume transmis généreusement par mon fils, et en plus, comme ce dernier se réveillait la nuit car nez bouché, mes 2 dernières semaines ont été parsemées de nuits sans sommeil après avoir les réveils en pleine nuit..

Dans cet état, je cherche les coordonnées de la psychologue qui doit me faire passer les tests car elle est différente de la première qui effectue le premier rendez vous. Impossible de les trouver.. Et je me dis que dans ce centre, il est compliqué d'avoir un rdv et que je me cherche des excuses pour ne pas y aller..donc je m'écoute pas la première fois.

Arrivée au rdv, la psychologue a oublié le bouquin du test WAIS-IV chez elle donc je passe tous les autres tests avant au lieu de les passer après le WAIS-IV. J'ai réalisé que ces tests mesuraient l'état émotionnel et que, pré et post-test, il n'était pas du tout le même. Je demande à la psychologue si il n'y a pas de biais avec le fait que je sois enceinte, en déprivation de sommeil et malade ne constituaient pas des biais au tests.. Je cherchais son approbation car au fond je sentais que je n'étais pas en état de le passer mais je n'ai pas osé dire non... Estime de soi assez faible..

Passant le test, le résultat du Q.I. est de 113 avec une mémoire de travail de 94 qui plombe aussi le score total avec une hypersensibilité et un trouble anxieux élevé permanent. Et je ne peux m'empêcher de trouver cela troublant, j'étais persuadée d'être HPI, malgré l'existence de l'effet Barnum, je ne sais comment l'expliquer mais je suis persuadée d'être HPI/TDAH. Je ne sais pas si mon intuition est bonne ou si je ne veux juste pas accepter le résultat mais mes tripes me disent que vu le conditions dans lesquelles j'ai passé le test.

Résultats :
Indice Compréhension Verbale 120
Indice Raisonnement Perceptif 116
Indice Mémoire de Travail 94
Indice Vitesse de Traitement 105
QI Total 113



Pour en être à mon deuxième round de grossesse, j'avais déjà lu que la neuroplasticité périnatale avait pour conséquence des modifications de matière grise qui impactaient les fonctions cognitives...et je l'ai senti pendant ma première grossesse, impossible de trouver des mots, du vide dans mon cerveau.. Là, pendant le test pareil, j'ouvre des tiroirs cérébraux et je ne trouve rien..alors que d'habitude ça n'est pas comme ça du tout.

Bref, au rdv final, j'en parle à la psychologue et elle feint la totale nonchalance par rapport à mes inquiétudes sur les biais lors de la passation de test.

Depuis, je me suis effondrée en larmes parce que mon enfant intérieur après des dizaines et des dizaines d'années de solitude (aucune copine à l'école, harcèlement scolaire pendant tout le collège malgré que j'ai changé d'établissement), et pourtant toujours de bonnes notes au début de l'année, avec espoir d'une nouvelle page, qui dégringolaient en même temps que mon moral parce que les moqueries reprenaient. Je voulais une explication, une justification pour toute ces douleurs, ces souffrances. J'ai un livre "Tous HPI ? Comprendre et libérer tous les potentiels." et tout ce que je lis me correspond sauf en matière d'organisation où j'exècre, je me sens vite dépassée, fais plusieurs tâches à la fois et ne fini jamais...

J'ai entendu parler du TDA/H et en tombant sur un ancien carnet de collège, je suis persuadée l'être mais mes symptômes ont été atténués par mon expérience d'adaptation, se résilience et de chemin vers l'amour de soi.

J'ai demandé à la psychologue au 2ème rdv pourquoi ne pas m'avoir fait passé le test du TDA/H, elle m'a expliqué que c'était un autre test donc, d'autres frais.. Et qu'au vu de mon anamnèse, elle pense que ça n'est pas nécessaire... J'ai envie d'attendre au moins 2 ans après mon accouchement mais je ne sais pas si c'est une bonne idée.

Est-ce que je pourrais avoir vos avis sur la situation, s'il vous plaît ?

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Confiteor Dim 19 Mai 2024 - 15:35

Ben, en bref : t'es pas HQI et c'est pas un drame ...
De mauvaises conditions de passation du test peuvent influer sur 5 ou 10 points grand maxi.

Tu fais partie de l'écrasante masse des humains qui ont un QI normal (au sens strict et sans notion de hiérarchie de valeur).
Digère le changement de représentation de toi-même que cette réalité implique puisque d'évidence il était biaisé et vit !

Ris, pleure, agis, procrastine, aime, hait, crie, reste silencieuse, jouis, souffre, etc.
Comme tout le monde, qu'il soit HQI ou non, roux ou brun, grand ou petit, homme ou femme, agile ou maladroit, etc.

En quoi est-ce un souci en soi de ne pas être HQI (ou ... de l'être) ?
Ça n'a rien à voir avec le bonheur ou la réalisation.
Seule importe la quête du plein exercice de son potentiel, quel qu'il soit, et de la conscience d'être afin d'en pouvoir observer les résultats.

Confiteor
Confiteor

Messages : 8592
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 65
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Dim 19 Mai 2024 - 16:30

Bonjour, merci pour ta réponse...donc selon toi en 30 ans, on ne peut pas perdre du Q. I. à cause du stress post-traumatique, des grossesses et des conditions de passage du test ?

Pour moi, ça n'est pas une question de bonheur ou de réalisation, le souci est plus d'un point de vue d'une dissonance entre le résultat et ce que je vis, donc c'est plus une question de corrélation entre ce que je lisais et ce que je vivais mais ce n'est clairement pas une science exacte...l'effet Barnum est peut être vraiment là. 😔



Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par câlin Dim 19 Mai 2024 - 16:36

The comparability of intelligence test results: Group- and individual-level comparisons of seven intelligence tests
https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0022440521000571

Si tu regardes la figure 2 tu vois que la différence moyenne de score entre deux passations de deux test de QI différents est de 9 points. Il existe des individus pour lesquels la différence est de plus de 40 points. Il en existe aussi pour lesquels la différence est de 0 points.

Et si tu veux mon avis ça n'a aucune pertinence de faire passer un test de QI a une personne qui a des troubles anxieux. Tu t'es fait avoir par une psychologue qui t'a volé ton argent.

Sinon si tu veux t'amuser il y a un membre qui a créé un test d'habileté verbale et de culture G plutôt cool (et gratuit, et sans temps) https://www.zebrascrossing.net/t44610-nouveau-test-en-ligne-d-habilete-lexicale-cherche-participants-pour-etalonnage-test-de-culture-g#2026518

câlin

Messages : 690
Date d'inscription : 13/09/2022

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Dim 19 Mai 2024 - 17:31

Merci beaucoup pour cette étude qui relativise et qui rejoint aussi un peu la conclusion d'être à l'optimum de mon potentiel, et je pense que ce résultat aurait pu confirmer ce que je ressentais, j'attendais encore une validation extérieure de mon ressenti... So sad.. J'ai commencé à me poser des questions par je ne suis pas attirée par un seul domaine professionnel mais plusieurs et je suis perdue, j'ai entamé un bilan de compétences pour lequel nous avons trouvé un projet mais 2 semaines après... J'ai encore changé d'avis et de ressenti, c'est épuisant...

Concernant la psychologue, c'est possible, c'est le centre Cogitoz qui a été créé par Jeanne Siaud-Facchin la fameuse autrice du livre "Trop intelligents pour être heureux ?". J'ai payé en tout 490 euros...

Merci pour le test 🙏🏼, ça a l'air intéressant, j'aime bien les tests d'habitude mais le WAIS-IV c'était pas pareil dans mon état 😅.

Je ne savais pas que le trouble anxieux était un obstacle à faire passer un test QI... Crying or Very sad

Et merci aussi pour ta réponse bienveillante et compréhensive 😊, ça m'a fait du bien d'être écoutée mais surtout comprise. J'avais besoin de ça... Peut être plus qu'un résultat de QI..

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Edel Dim 19 Mai 2024 - 18:54

Les conditions de ta passation n'ont pas été idéales, c'est certain, et peuvent avoir impacté tes résultats, certainement, de manière significatif c'est moins sûr. Par exemple, qui d'entre nous a réussi à bien dormir les nuits précédent la passation ?  

Tu as toujours la possibilité de repasser la WAIS dans quelques années.

Rassure toi, quelques soient les résultats, ça perturbe forcément, personnellement j'étais persuadée d'être THQI (finalement le sentiment de solitude exacerbé vient du combo HQI/TSA) et j'ai été déçue de mes résultats (véridique...). J'ai essayé de me trouver mille excuses puis huit ans plus tard j'envie ceux qui ne sont ni HQI ni THQI. Laughing

Tu vas devenir maman, c'est une des plus belle chose qui peut arriver à une femme alors savoure et ne laisse pas un test de QI gâcher ce moment. Les résultats ne changent pas qui nous sommes.


Dernière édition par Edel le Dim 19 Mai 2024 - 19:00, édité 1 fois

Edel

Messages : 302
Date d'inscription : 16/02/2019

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par away Dim 19 Mai 2024 - 18:58

En espérant que les explications de cette psychologue spécialisée en tests cognitifs t'aident aussi à relativiser tes résultats.

QUELLE EST LA PRÉCISION DES RÉSULTATS ?

Les notes obtenues peuvent être influencées par de multiples facteurs indépendants des capacités cognitives du sujet : circonstances (niveau de bruit, luminosité…), état du sujet (fatigue, anxiété…), comportement et éventuelles erreurs de l’examinateur, etc. Parfois, ces facteurs vont favoriser le sujet (e.g. réponse à une question de connaissance entendue récemment), parfois ils vont impacter négativement sa note. Les résultats obtenus lors d’une passation ne sont donc qu’une estimation parmi d’autres possibles des performances du sujet.

Pour avoir une idée de l’ampleur possible des variations de mesure, on construit statistiquement un intervalle de confiance autour de la note obtenue au test. La signification exacte de l’intervalle de confiance est peu parlante et source de confusion, donc on la simplifie souvent en disant que c’est la zone dans laquelle le score pourrait varier, selon les circonstances. Ainsi, un intervalle de confiance à 95% indique que, si 100 doubles du sujet dans des univers parallèles passaient le test dans des circonstances légèrement différentes, 95 d’entre eux obtiendraient une note dans l’intervalle calculé. Pour être plus correct, il faudrait dire que 95% des intervalles de confiance obtenus par les doubles du sujet contiennent sa note “vraie”, celle (inconnue) censée refléter “parfaitement” sa performance.

Pour le QIT, la taille de l’intervalle de confiance à 95% est de 9 à 10 points pour la WAIS-IV, et de 12 à 13 points pour le WISC-V (intervalle moyen à travers les âges, on peut aussi calculer un intervalle ajusté pour l’âge du jeune). Par exemple, pour un QIT de 100, l’intervalle de confiance à 95% est de [95-105] pour la WAIS-IV, et de [94-106] pour le WISC-V. Le QIT du WISC-V est moins précis car il repose sur 7 subtests au lieu de 10. Il existe aussi un gain de précision avec l’âge.

L’incertitude de mesure oblige à rester prudent lorsque des valeurs seuil sont utilisées comme critère diagnostique, comme par exemple le QIT de 130 pour le haut potentiel intellectuel.

Ceci explique pourquoi certains, tout en retenant un seuil de 130, choisissent de parler de haut potentiel intellectuel dès 125 ou 126 de QIT : l’intervalle de confiance à 95% d’un QIT de 125 dans le WISC-V est [118-130], et celui d’un QIT de 126 dans la WAIS-IV est [120-130], donc ces intervalles incluent le seuil de 130. Inversement, un QIT de 130 est associé à un intervalle de confiance à 95% de [122-135] dans le WISC-V, et [124-134] dans la WAIS-IV : la compétence “vraie” a une probabilité non négligeable d’être inférieure à 130. Ceci invite à relativiser le sens accordé à un seuil précis, et à éviter une approche catégorielle des performances cognitives. Une vision continue, qui prend en compte le caractère un peu approximatif et variable des mesures, sera plus juste.

Au passage, on remarque que l’intervalle de confiance n’est pas toujours centré sur le QIT mesuré3. Pour un QIT nettement supérieur à 100, il englobe plus de notes inférieures que de notes supérieures : on a, en moyenne, plus de chances d’avoir surestimé le QIT que de l’avoir sous-estimé. Pour un QIT nettement inférieur à 100, ce sera l’inverse.

Au-delà de l’erreur de mesure associée aux circonstances, les scores obtenus sont influencés par l’état du sujet : une personne en dépression, non motivée ou en inhibition intellectuelle par exemple, obtiendra des scores moindres que si elle n’est pas en dépression, est motivée à faire de son mieux, ou a une activité intellectuelle normale. De tels changements d’état psychique peuvent avoir un effet important sur les résultats et sortir de l’intervalle de confiance de la première mesure. Ils sont alors interprétables comme reflétant des modifications cognitives.

Tout ceci souligne la nécessité de relativiser l’importance que l’on peut accorder aux résultats : ils ne sont qu’une estimation, imparfaite, de la performance dont a été capable le sujet ce jour-là. Ainsi, dire d’une personne « elle a un QI de 120 » est un abus de langage qui pourrait laisser penser qu’il s’agit là d’une mesure précise et fixe, un peu comme la taille adulte. En pratique, l’estimation est approximative et varie en fonction des circonstances et de l’état du sujet. Si le QI présente généralement une certaine stabilité au cours de la vie4, il peut tout de même, pour une personne donnée, varier notablement d’une évaluation à l’autre.

Le travail du praticien consiste à proposer des hypothèses d’interprétation qui prennent en compte tous les facteurs susceptibles d’influencer les résultats.

https://www.labouret.net/tests-qi/resultats/

away

Messages : 423
Date d'inscription : 15/07/2023

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Dim 19 Mai 2024 - 20:15

Edel a écrit:Les conditions de ta passation n'ont pas été idéales, c'est certain, et peuvent avoir impacté tes résultats, certainement, de manière significatif c'est moins sûr. Par exemple, qui d'entre nous a réussi à bien dormir les nuits précédent la passation ?  

Tu as toujours la possibilité de repasser la WAIS dans quelques années.

Rassure toi, quelques soient les résultats, ça perturbe forcément, personnellement j'étais persuadée d'être THQI (finalement le sentiment de solitude exacerbé vient du combo HQI/TSA) et j'ai été déçue de mes résultats (véridique...). J'ai essayé de me trouver mille excuses puis huit ans plus tard j'envie ceux qui ne sont ni HQI ni THQI. Laughing

Tu vas devenir maman, c'est une des plus belle chose qui peut arriver à une femme alors savoure et ne laisse pas un test de QI gâcher ce moment. Les résultats ne changent pas qui nous sommes.

Merci pour cet encouragement sur le fait d'être maman pour la seconde fois 😊, c'est vrai que c'est un événement magnifique.

Pour le coup, moi c'était pas de mauvaises nuits mais des insomnies avec des réveils à 3h du matin sans récupérer dans la journée car je m'occupe de mon fils et ce, sur quasi 2 semaines, j'étais éreintée, un peu comme covidée parce que j'avais déjà une dyspnée du fait d'être enceinte mais je comprends ce que tu veux dire 😉.

Oui, je pense que tu as raison, un résultat est perturbant du fait qu'il est connu et existe, même si discutable et pas une donnée à prendre à la lettre. C'est un peu comme le chat de Schrodinger, une fois qu'on a ouvert la boîte des résultats, on ne peut pas désavoir et annuler l'effet de ce dernier sur notre psyché.

Je suis désolée de lire que tu as été déçue de tes résultats, j'espère que tu as trouvé ton chemin vers l'acceptation ✨. Niveau solitude, ça a changé ta vision des choses depuis les résultats du test ? Est-ce que tu as pu améliorer certains ressentis ?


Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Dim 19 Mai 2024 - 20:24

[quote="away"]En espérant que les explications de cette psychologue spécialisée en tests cognitifs t'aident aussi à relativiser tes résultats.

QUELLE EST LA PRÉCISION DES RÉSULTATS ?

Les notes obtenues peuvent être influencées par de multiples facteurs indépendants des capacités cognitives du sujet : circonstances (niveau de bruit, luminosité…), état du sujet (fatigue, anxiété…), comportement et éventuelles erreurs de l’examinateur, etc. Parfois, ces facteurs vont favoriser le sujet (e.g. réponse à une question de connaissance entendue récemment), parfois ils vont impacter négativement sa note. Les résultats obtenus lors d’une passation ne sont donc qu’une estimation parmi d’autres possibles des performances du sujet.

Pour avoir une idée de l’ampleur possible des variations de mesure, on construit statistiquement un intervalle de confiance autour de la note obtenue au test. La signification exacte de l’intervalle de confiance est peu parlante et source de confusion, donc on la simplifie souvent en disant que c’est la zone dans laquelle le score pourrait varier, selon les circonstances. Ainsi, un intervalle de confiance à 95% indique que, si 100 doubles du sujet dans des univers parallèles passaient le test dans des circonstances légèrement différentes, 95 d’entre eux obtiendraient une note dans l’intervalle calculé. Pour être plus correct, il faudrait dire que 95% des intervalles de confiance obtenus par les doubles du sujet contiennent sa note “vraie”, celle (inconnue) censée refléter “parfaitement” sa performance.

Pour le QIT, la taille de l’intervalle de confiance à 95% est de 9 à 10 points pour la WAIS-IV, et de 12 à 13 points pour le WISC-V (intervalle moyen à travers les âges, on peut aussi calculer un intervalle ajusté pour l’âge du jeune). Par exemple, pour un QIT de 100, l’intervalle de confiance à 95% est de [95-105] pour la WAIS-IV, et de [94-106] pour le WISC-V. Le QIT du WISC-V est moins précis car il repose sur 7 subtests au lieu de 10. Il existe aussi un gain de précision avec l’âge.

L’incertitude de mesure oblige à rester prudent lorsque des valeurs seuil sont utilisées comme critère diagnostique, comme par exemple le QIT de 130 pour le haut potentiel intellectuel.

Ceci explique pourquoi certains, tout en retenant un seuil de 130, choisissent de parler de haut potentiel intellectuel dès 125 ou 126 de QIT : l’intervalle de confiance à 95% d’un QIT de 125 dans le WISC-V est [118-130], et celui d’un QIT de 126 dans la WAIS-IV est [120-130], donc ces intervalles incluent le seuil de 130. Inversement, un QIT de 130 est associé à un intervalle de confiance à 95% de [122-135] dans le WISC-V, et [124-134] dans la WAIS-IV : la compétence “vraie” a une probabilité non négligeable d’être inférieure à 130. Ceci invite à relativiser le sens accordé à un seuil précis, et à éviter une approche catégorielle des performances cognitives. Une vision continue, qui prend en compte le caractère un peu approximatif et variable des mesures, sera plus juste.

Au passage, on remarque que l’intervalle de confiance n’est pas toujours centré sur le QIT mesuré3. Pour un QIT nettement supérieur à 100, il englobe plus de notes inférieures que de notes supérieures : on a, en moyenne, plus de chances d’avoir surestimé le QIT que de l’avoir sous-estimé. Pour un QIT nettement inférieur à 100, ce sera l’inverse.

Au-delà de l’erreur de mesure associée aux circonstances, les scores obtenus sont influencés par l’état du sujet : une personne en dépression, non motivée ou en inhibition intellectuelle par exemple, obtiendra des scores moindres que si elle n’est pas en dépression, est motivée à faire de son mieux, ou a une activité intellectuelle normale. De tels changements d’état psychique peuvent avoir un effet important sur les résultats et sortir de l’intervalle de confiance de la première mesure. Ils sont alors interprétables comme reflétant des modifications cognitives.

Tout ceci souligne la nécessité de relativiser l’importance que l’on peut accorder aux résultats : ils ne sont qu’une estimation, imparfaite, de la performance dont a été capable le sujet ce jour-là. Ainsi, dire d’une personne « elle a un QI de 120 » est un abus de langage qui pourrait laisser penser qu’il s’agit là d’une mesure précise et fixe, un peu comme la taille adulte. En pratique, l’estimation est approximative et varie en fonction des circonstances et de l’état du sujet. Si le QI présente généralement une certaine stabilité au cours de la vie4, il peut tout de même, pour une personne donnée, varier notablement d’une évaluation à l’autre.

Le travail du praticien consiste à proposer des hypothèses d’interprétation qui prennent en compte tous les facteurs susceptibles d’influencer les résultats.


Merci pour ces explications détaillées. J'avais laissé mes cours de stats et proba en L3, donc quand je lisais intervalle de confiance, je ne m'en souvenais plus 😅 donc les métaphores c'est parfait !

Je comprends mieux l'étendu du rôle de la psychologue, pourtant elle ne m'a pas proposé d'hypothèses, elle a figé un bilan sans ouverture possible.. Mais c'est vrai qu'un chiffre est un chiffre et je me sens réellement BEAUCOUP MIEUX d'en avoir parler à des personnes qui peuvent comprendre le processus et qui l'ont sûrement vécu (passation du test et confrontation aux résultats, quels qu'ils soient). Quand j'en parlais à mon mari, ou à ma famille, personne ne comprenait ce que je vivais...

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par câlin Dim 19 Mai 2024 - 20:43

Lifeisamystery a écrit:Je ne savais pas que le trouble anxieux était un obstacle à faire passer un test QI...

Il n'y a pas d'obstacle théorique au fait de passer un test de QI, ça peut toujours révéler un HPI, mettre la puce à l'oreille pour un TDAH, un autiste, un dys-machintruc, une dépression. Mais on sait que les troubles anxieux peuvent faire chuter les scores de façon drastique, de plusieurs dizaines de points. C'est le seul trouble qui peut faire chuter le score de manière aussi drastique.

Et c'est un truc connu en psychologie, il y a plein d'expériences qui montrent que soumis à un fort stress, on peut devenir débile, être incapable de changer de stratégie, ne plus voir des évidences.

Donc à quoi ça sert de faire passer un test à quelqu'un à qui on est quasi-sûr de dire à la fin, puisque vous avez un trouble anxieux vos résultats ne sont pas interprétables ? Pour moi le seul intérêt c'est de gagner 490 €, et c'est bien plus cher que la norme en plus.

câlin

Messages : 690
Date d'inscription : 13/09/2022

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Dim 19 Mai 2024 - 21:33

câlin a écrit:
Lifeisamystery a écrit:Je ne savais pas que le trouble anxieux était un obstacle à faire passer un test QI...

Il n'y a pas d'obstacle théorique au fait de passer un test de QI, ça peut toujours révéler un HPI, mettre la puce à l'oreille pour un TDAH, un autiste, un dys-machintruc, une dépression. Mais on sait que les troubles anxieux peuvent faire chuter les scores de façon drastique, de plusieurs dizaines de points. C'est le seul trouble qui peut faire chuter le score de manière aussi drastique.

Et c'est un truc connu en psychologie, il y a plein d'expériences qui montrent que soumis à un fort stress, on peut devenir débile, être incapable de changer de stratégie, ne plus voir des évidences.

Donc à quoi ça sert de faire passer un test à quelqu'un à qui on est quasi-sûr de dire à la fin, puisque vous avez un trouble anxieux vos résultats ne sont pas interprétables ? Pour moi le seul intérêt c'est de gagner 490 €, et c'est bien plus cher que la norme en plus.

J'avais bien lu que le stress et l'anxiété en fond sonore permanent pouvait impacter les processus cognitifs... Et justement j'en ai parlé à la psychologue... Et sa réponse m'a vraiment étonnée, tout comme celle où je lui parle d'une étude sur la plasticité neuronale périnatale (pendant la grossesse, après l'accouchement pendant le post-partum) qui impactait clairement la matière grise et donc certaines fonctions cognitives puisque certaines zones cérébrales subissent un réarrangement neuronal pour répondre aux besoins du bébé... J'avais même demandé à une connaissance neurologue qui m'avait confirmé ce fait..j'ai passé le test à Marseille.

Et la réponse de la psychologue, toujours pareil, un visage stoïque qui ne dit rien, le silence, ou alors peut être :"Oui, mais je ne pense pas que cela change quoique ce soit." je lui ai demandé s'il y avait un neuroscientifique dans leur équipe, au vu de sa réaction, et elle m'a confirmé que oui mais j'en doute fort...

Oui, je me suis faite volée mais c'est ma responsabilité quelque part.. Et j'ai quand même appris quelque chose de ce test malgré tout hahaha. J'ai déjà pleuré, il ne me reste plus qu'à en rire.

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par La nonna de Dalia Dim 19 Mai 2024 - 22:16

Ciao Lifeisamystery,
La réponse semble être dans ton énoncé :
- tu nies les résultats du test, estimant que ton "état" ne te permettait pas de le passer convenablement.
- tu ne peux pas relativiser ce résultat et ca te bouffe mentalement car tu as la certitude d'être HPI et que le savoir et le revendiquer va mettre un terme à tes problèmes existentiels et moult souffrances passées.
Solution : tu mets des sous de côté de façon à repasser le test dans quelques temps, années, avec d'autres praticiens.
Tu vieilleras, par toi-même, à développer des conditions optimales de passassion et, à ce moment là, tu verras bien le résultat.

Et sinon : bonne grossesse et félicitations !

La nonna de Dalia

Messages : 9
Date d'inscription : 19/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par câlin Dim 19 Mai 2024 - 22:45

L'avantage de tout cela est que tu as découvert un super forum rempli de personnes supers accueillantes !

Je comprends que la volonté de trouver une explication se cristallise autour du HPI et du résultat du test, mais le score ne représente qu'un chiffre donné à un instant de la vie par un test de deux heures. Tu as toujours la possibilité de creuser le sujet du HPI de ton côté autant que tu le souhaites.

Pour le reste, le harcèlement scolaire, le TDAH ou le manque de sommeil sont des problèmes suffisamment communs pour qu'il y ait toujours espoir d'améliorer ta qualité de vie au regard de ces sujets.

câlin

Messages : 690
Date d'inscription : 13/09/2022

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Confiteor Dim 19 Mai 2024 - 23:40

"Il n'y a aucun obstacle théorique" à se ressentir HQI même si on ne l'est pas.

Ça ne nuit personne, même pas à toi-même.
Si ça te semble confortable, n'hésite pas et ne tiens pas compte des résultats du Wais.

C'est pas une compét' avec des gagnants et des perdants.
Seulement une mesure, si tu te sens mieux avec toi-même en te percevant HQI, n'hésite pas, quels que soient les résultats des tests.
Confiteor
Confiteor

Messages : 8592
Date d'inscription : 01/04/2017
Age : 65
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par isadora Lun 20 Mai 2024 - 11:11

pour tordre le cou tout de suite à cette histoire neurologique. (non, être enceinte ne fait pas perdre son intelligence, pour faire court)

"Pour l'étude, Elseline Hoekzema, de l'unité de recherche en sciences cognitives à l'Université de Barcelone, et ses collègues ont analysé les examens d'imagerie, avant et après l'accouchement, de 25 femmes devenues mères pour la première fois, afin de caractériser les changements structurels induits par la grossesse dans la matière grise de leurs cerveaux. Par comparaison avec les cerveaux de 19 pères, 17 hommes sans enfants et 20 femmes n'ayant jamais accouché, les femmes dont c'était le premier enfant ont présenté une diminution de la matière grise dans les régions associées aux aptitudes sociales. Des capacités notamment amoindries dans certaines pathologies ou handicap, comme la schizophrénie et l'autisme. Mais attention, "il n'est pas question d'envoyer un message du type "être enceinte vous fait perdre du cerveau, avertit Elseline Hoekzema au magazine Science. Une perte du volume de matière grise peut aussi représenter un processus bénéfique de maturation ou de spécialisation" dans le cerveau, précise la chercheuse. Les chercheurs ont d'ailleurs observé une augmentation de l'activité neurale dans certaines des régions cérébrales modifiées par la grossesse lorsqu'ils ont montré aux mères des photos de leurs propres nourrissons."

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/grossesse/comment-le-cerveau-des-femmes-change-pendant-la-grossesse_109100


par contre, les chamboulements hormonaux sont susceptibles de modifier fortement l'état émotionnel. voir tout en rose ou tout en noir, selon mon souvenir.


ce n'était pas le bon moment pour passer ce genre de test.
isadora
isadora

Messages : 3770
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Lun 20 Mai 2024 - 21:02

La nonna de Dalia a écrit:Ciao Lifeisamystery,
La réponse semble être dans ton énoncé :
- tu nies les résultats du test, estimant que ton "état" ne te permettait pas de le passer convenablement.
- tu ne peux pas relativiser ce résultat et ca te bouffe mentalement car tu as la certitude d'être HPI et que le savoir et le revendiquer va mettre un terme à tes problèmes existentiels et moult souffrances passées.
Solution : tu mets des sous de côté de façon à repasser le test dans quelques temps, années, avec d'autres praticiens.
Tu vieilleras, par toi-même, à développer des conditions optimales de passassion et, à ce moment là, tu verras bien le résultat.

Et sinon : bonne grossesse et félicitations !

Tu as tout bien résumé sauf qu'en partageant sur le sujet au sein de ce forum, ça m'a bien aidée à aller de l'avant dans ma prise de conscience pour résoudre cette histoire de déni. Je commence à accepter même si je le repasserai dans quekqyes années pour voir. Merci pour tes vœux I love you

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Lun 20 Mai 2024 - 21:15

Confiteor a écrit:"Il n'y a aucun obstacle théorique" à se ressentir HQI même si on ne l'est pas.

Ça ne nuit personne, même pas à toi-même.
Si ça te semble confortable, n'hésite pas et ne tiens pas compte des résultats du Wais.

C'est pas une compét' avec des gagnants et des perdants.
Seulement une mesure, si tu te sens mieux avec toi-même en te percevant HQI, n'hésite pas, quels que soient les résultats des tests.

Oui, c'est sûr. Après j'aime bien vivre dans une réalité plus ou moins rationnelle, je ne peux pas faire semblant. En fait, avec le recul, je ne pense pas que je souhaitais appartenir aux HQI, j'avais juste besoin de comprendre mon décalage de "Tu vas trop loin", le ressenti par feedback d'être "trop" ci ou ça, ou enfin l'inhibition, la spontanéité, qu'il fût un temps, impossible à canaliser. Il m'était impossible de garder une pensée en tête trop longtemps et je coupais la parole souvent du coup pour pas qu'elle disparaisse :/. Je m'ennuyais des fois aussi quand des personnes parlent du temps ou de comment ils ont fait tant de temps à la course à pieds, j'aime les sujets profonds et où je me demande comment on avance dans notre humanité. J'aime beaucoup tous les sujets relatifs à l'humain (la philo, la socio, le social, anthropologie, biologie, etc.), je suis très mauvaise en histoire, je n'arrive pas à retenir les informations qui ne me sont pas utiles ou intéressantes sur un long terme. J'ai une licence de chimie, il me reste des bribes, et un Master de pathologie humaine et impossible de me souvenir de mes cours de 2014/2015... Quekqyes bribes aussi sur les fonctionnements à l'échelle cellulaire des bactéries et virus mais c'est tout... C'est frustrant Sad. Bref, tout ça pour dire que ça n'était pas une question d'appartenance mais plus de "Pourquoi je suis aussi décalée ? Pourquoi j'ai du mal à garder des amis sur le long terme ?"

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Lun 20 Mai 2024 - 21:29

isadora a écrit:pour tordre le cou tout de suite à cette histoire neurologique. (non, être enceinte ne fait pas perdre son intelligence, pour faire court)

"Pour l'étude, Elseline Hoekzema, de l'unité de recherche en sciences cognitives à l'Université de Barcelone, et ses collègues ont analysé les examens d'imagerie, avant et après l'accouchement, de 25 femmes devenues mères pour la première fois, afin de caractériser les changements structurels induits par la grossesse dans la matière grise de leurs cerveaux. Par comparaison avec les cerveaux de 19 pères, 17 hommes sans enfants et 20 femmes n'ayant jamais accouché, les femmes dont c'était le premier enfant ont présenté une diminution de la matière grise dans les régions associées aux aptitudes sociales. Des capacités notamment amoindries dans certaines pathologies ou handicap, comme la schizophrénie et l'autisme. Mais attention, "il n'est pas question d'envoyer un message du type "être enceinte vous fait perdre du cerveau, avertit Elseline Hoekzema au magazine Science. Une perte du volume de matière grise peut aussi représenter un processus bénéfique de maturation ou de spécialisation" dans le cerveau, précise la chercheuse. Les chercheurs ont d'ailleurs observé une augmentation de l'activité neurale dans certaines des régions cérébrales modifiées par la grossesse lorsqu'ils ont montré aux mères des photos de leurs propres nourrissons.


par contre, les chamboulements hormonaux sont susceptibles de modifier fortement l'état émotionnel. voir tout en rose ou tout en noir, selon mon souvenir.


ce n'était pas le bon moment pour passer ce genre de test.

Merci pour ton article, en fait les hormones impactent bien les aires cérébrales de la mémoire mais pas toutes selon cette étude :
A review of the impact of pregnancy on memory function
Julie D. Henry
& Peter G. Rendell

Mais à la rigueur, c'est vrai que c'est un détail, après, selon mon ressenti et celui de beaucoup de femmes enceintes, on sent que notre cerveau bigue clairement. Je cherche une information dans mon cerveau, je check un tiroir dans ma tête, je l'ouvre et pouf rien.. Il me faut plus de temps pour trouver un mot, des fois, je ne le trouve pas. Et fa arrive aux personnes non enceintes femmes ou hommes, mais là c'est systématique, tous les jours, à quasi chaque recherche d'un mot un peu moins usité que les mots employés souvent.

Au-delà de ça, j'ai bien des impacts hormonaux avec des phases euphorie/dépression... Et en effet, ça n'était pas le bon moment, je crois que j'avais envie d'enlever la charge mentale liée à ce sujet...  j'avais entamé le processus bien avant de tomber enceinte, j'ai pris rdv et le premier disponible était 1 mois avant que je sois enceinte 😅.

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Laelia Lun 20 Mai 2024 - 21:37

ya pas besoin d'avoir un très haut QI pour être quelqu'un d'intelligent, intéressé, curieux, profond... ça aide, mais d'une part c'est pas une obligation, d'autre part un HQI ne garantit pas la chose dans l'autre sens ^^

Pour ma part, ce qui a répondu à mes interrogations de décalage, et je suis pas la seule sur ce forum, c'est plutôt de comprendre ce qu'est le TDA/H.

Ce sont les troubles du développement qui ralentissent vraiment les gens dans leur quête du "bonheur".

Félicitation pour l'arrivée de ton petit bout Smile

Laelia

Messages : 2886
Date d'inscription : 23/02/2022

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Lun 20 Mai 2024 - 21:41

Laelia a écrit:ya pas besoin d'avoir un très haut QI pour être quelqu'un d'intelligent, intéressé, curieux, profond... ça aide, mais d'une part c'est pas une obligation, d'autre part un HQI ne garantit pas la chose dans l'autre sens ^^

Pour ma part, ce qui a répondu à mes interrogations de décalage, et je suis pas la seule sur ce forum, c'est plutôt de comprendre ce qu'est le TDA/H.

Ce sont les troubles du développement qui ralentissent vraiment les gens dans leur quête du "bonheur".

Félicitation pour l'arrivée de ton petit bout Smile

Oui, grâce à ce forum et aux merveilleuses personnes qui m'ont répondues ici, je commence à sortir des idées préconçues et voir les nuances 😊. Quel plaisir d'échanger avec vous tous, vraiment, j'insiste. Ça m'a fait un bien fou 😀. Mon cerveau commençait à chauffer à force de cogiter 😅.

Merci ✨✨

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Ekrank Mar 21 Mai 2024 - 10:17

Laelia a écrit:ya pas besoin d'avoir un très haut QI pour être quelqu'un d'intelligent, intéressé, curieux, profond... ça aide, mais d'une part c'est pas une obligation, d'autre part un HQI ne garantit pas la chose dans l'autre sens ^^

Pour ma part, ce qui a répondu à mes interrogations de décalage, et je suis pas la seule sur ce forum, c'est plutôt de comprendre ce qu'est le TDA/H.

Ce sont les troubles du développement qui ralentissent vraiment les gens dans leur quête du "bonheur".

Félicitation pour l'arrivée de ton petit bout Smile

Je n'irais pas plus loin, je ne pourrais que paraphraser. Smile

Ekrank

Messages : 6
Date d'inscription : 14/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par J043947.08+163415.7 Mar 21 Mai 2024 - 13:55

Je pense que la vie t'a rendu service. Tu cherches une réponse à un parcours de vie douloureux. Si ton test t'avait confirmé qu'elle était le HPI (ou tout autre chose), cela t'aurait enfermée dans ce diagnostic comme dans une fatalité -> je suis comme ça, je ne peux rien y faire donc ma vie est vouée à être ceci ou cela, ce qu'elle aurait effectivement fini par être (nous construisons une réalité qui confirme nos fausses croyances).
La vie t'invite à sortir du "pourquoi" pour devenir actrice du "comment": quelle vie veux-tu et quels moyens te donnes-tu pour la vivre, plutôt que de chercher des excuses pour t'enfermer dans les peurs et te limiter.
Le présent est plein d'avenir, tu as plein de potentiel et tu n'as nullement besoin d'un test pour le confirmer: alors fonce, éclate-toi, ne laisse personne te fixer de limites ou te définir ce que tu es à ta place.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 4300
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 48
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Mar 21 Mai 2024 - 16:37

J043947.08+163415.7 a écrit:Je pense que la vie t'a rendu service. Tu cherches une réponse à un parcours de vie douloureux. Si ton test t'avait confirmé qu'elle était le HPI (ou tout autre chose), cela t'aurait enfermée dans ce diagnostic comme dans une fatalité -> je suis comme ça, je ne peux rien y faire donc ma vie est vouée à être ceci ou cela, ce qu'elle aurait effectivement fini par être (nous construisons une réalité qui confirme nos fausses croyances).
La vie t'invite à sortir du "pourquoi" pour devenir actrice du "comment": quelle vie veux-tu et quels moyens te donnes-tu pour la vivre, plutôt que de chercher des excuses pour t'enfermer dans les peurs et te limiter.
Le présent est plein d'avenir, tu as plein de potentiel et tu n'as nullement besoin d'un test pour le confirmer: alors fonce, éclate-toi, ne laisse personne te fixer de limites ou te définir ce que tu es à ta place.


C'est vrai, d'autant plus vrai que c'est ma nature de rationnaliser à tout va 😅 parce que mon enfant intérieur veut faire partie d'une case mais que l'adulte que je suis n'aime pas les cases.

Oui, je suis déjà sur le chemin de la guérison de mes blessures d'enfance. Merci pour tes conseils, je vais essayer de m'ouvrir l'esprit 😊✨, de me laisser porter, lâcher prise et vivre avec le moins de stress possible 😁. Belle journée à tous et à toutes, bonne continuation dans vos vies, je vous souhaite d'aimer votre personne, celles qui vous entourent autant que vos vies, et peut-être à bientôt 😉. Je vous embrasse, merci encore.

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par J043947.08+163415.7 Mar 21 Mai 2024 - 16:56

Bon vent et belle vie à toi!
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 4300
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 48
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Nefelibata Mar 21 Mai 2024 - 17:08

Bonjour,

J'ai l'impression que le test représente pour beaucoup une sorte de permission de s'accepter soi-même;
mais ce qu'on devrait pouvoir arriver à faire, c'est s'accepter soi-même sans avoir besoin du test, et quel que soit son QI.
Nefelibata
Nefelibata

Messages : 312
Date d'inscription : 14/06/2018
Age : 53

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Superbus Mar 21 Mai 2024 - 20:54

Bonjour,

Tu obtiens combien à ce test-ci ? : mensa.dk/iqtest/

Superbus

Messages : 16
Date d'inscription : 21/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Jeu 23 Mai 2024 - 18:42

Nefelibata a écrit:Bonjour,

J'ai l'impression que le test représente pour beaucoup une sorte de permission de s'accepter soi-même;
mais ce qu'on devrait pouvoir arriver à faire, c'est s'accepter soi-même sans avoir besoin du test, et quel que soit son QI.

Complètement, c'est aussi un moyen de s'accepter tel que l'on est, malgré notre perception des autres, qui est devenue, inconsciemment à force de répétition, la perception que l'on se fait de nous-mêmes.

La raison première pour laquelle je voulais passer ce test était simplement parce que je ne comprenais pas pourquoi je me lassais si vite de mes postes, mon dernier en date a fini par un burn-out émotionnel qui m'a faite tombée malade pendant 2 mois à enchaîner toutes les maladies d'hiver possibles.. j'ai décidé de démissionner.

J'ai demandé à Google pourquoi je n'arrive pas à trouver un domaine qui me plaît plus de quelques mois... alors que plusieurs domaines m'intéressent mais pas exclusivement, j'ai besoin de variété sinon je m'ennuie... et j'ai une hypersensibilité que j'ai du mal à gérer aussi, ce mal être de ne pas savoir comment réagir et donc finir la boule au ventre d'une situation malaisante, c'est sûr que le trouble anxieux n'aide pas mais bon... voilà.

J'essayais de trouver une raison à ça, je n'avais pas conscience encore, avant d'avoir eu les résultats, que je m'attendais en fait à plus que ça après l'avoir passé.

Je m'attendais sûrement à trouver une bonne raison de m'aimer si je me comprenais et comprenais mon fonctionnement qui pourrait être différent de celui des autres, ça aurait sans doute adoucit le rejet auquel je me suis confrontée.

Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV Empty Re: Ressentis très durs à vivre après ma passation du WAIS-IV

Message par Lifeisamystery Jeu 23 Mai 2024 - 19:12

Superbus a écrit:Bonjour,

Tu obtiens combien à ce test-ci ? : mensa.dk/iqtest/

J'obtiens 115 donc grosso modo ce que j'ai eu au WAIS-IV mais je réessaierai peut-être quand je ne serai plus enceinte et que je serai sortie de la majeure partie du post-partum (c'est à dire dans 2 ans).

Je l'ai trouvé difficile celui-ci vers la fin, ça faisait mal aux yeux :').



Lifeisamystery

Messages : 13
Date d'inscription : 16/05/2024

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum