Aux parents zèbres

+6
isadora
Opossum
Patate
J043947.08+163415.7
Darth Lord Tiger Kalthu
Faelynn
10 participants

Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Aux parents zèbres

Message par Faelynn Sam 23 Nov 2019 - 15:19

Hier quelqu'un a dit qu'un zèbre heureux, ça n'existait pas, et je me demande:
Vous qui avez eu des enfants, vous sentiez-vous vous-mêmes heureux dans votre vie avant de faire des enfants ?
Lorsque l'on n'est pas soi-même tout à fait heureux, comment s'octroie-t-on le droit de faire des enfants ?
Comment s'est passée / se passe votre vie de parents ?
J'ai un profond désir d'enfants depuis très longtemps, et pour diverses raisons j'ai essayé de le remettre en question, en vain. Finalement, est-ce qu'on offre en cadeau la vie à quelqu'un qui ne l'a pas demandée, ou est-ce qu'on se bricole un sens à la nôtre ?
Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Darth Lord Tiger Kalthu Sam 23 Nov 2019 - 16:59

Ben écoute, j'ai commencé en étant beau père (une demoiselle rencontrée ici).
Ben écoute je père depuis un mois...
Mais d'un autre côté je me sens heureux, voir très heureux... (cf tigre dans ma signature Wink ) donc je me suis octroyé ce droit.
La remarque qu'on me fait à chaque fois, mais genre en énorme "mais qu'est-ce qu'elle est éveillée ..." (aucune idée de si ça à voir avec la douance, mais plus pour dire que pour le moment elle n'a pas l'air malheureuse).

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20995
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 44
Localisation : Koriban

https://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Faelynn Sam 23 Nov 2019 - 18:53

Jusqu'à présent je croyais que les tigres, c'étaient les THQI ! Laughing

On est optimiste, on croit en la vie juste parce que on voit des sourires, juste parce qu'on rêve devant un tas de chaussette, juste parce que savourer une bonne bière devant les étoiles c'est le trippe ultime, parce que découvrir une nouvelle musique nous met en trance.
J'aime beaucoup !

T'as raison aussi quand tu dis que "on", c'est pas tout le monde. Le pouvoir dont tu parlais de JSF de se sortir soi-même de la dépression, la bonne blague ! Personnellement, je ne changerais ma sensibilité pour rien au monde, mais comment faire si son enfant ne trouve pas de sens ou d'intérêt à sa vie ? Que dire face au reproche de l'avoir mis au monde ? C'est jouer à pile ou face, pas de garantie que les joies immenses et l'émerveillement facile surpasseront les doutes et la déception latente.
Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par J043947.08+163415.7 Sam 23 Nov 2019 - 19:17

Il est très présomptueux de penser que nous soyons alpha et l’oméga de nos enfants. Un enfant te rappelle à la vie. Il te force à te transcender. Il te rappelle combien tu t’es coupé du merveilleux. Il te rappelle combien il sait et combien tu as oublié. Il te remémore ce qu’est la joie pure, vraie, l’amour véritable, plus fort que tout. Il te rappelle à l’humilité de n’être pas grand chose, à la nécessité de l’acceptation, à impermanence, à la puissance de la vie. Oublie tout ce ce que tu as pu intellectualiser sur le fait d’avoir un enfant: tu seras balayé dans toutes tes certitudes quand il sera là.
Juste : ne fais pas de ton enfant ta raison de vivre : aucun enfant ne mérite de porter le fardeau du bonheur de ses parents.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 4243
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 48
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Faelynn Sam 23 Nov 2019 - 20:46

Sans être l'alpha et l'oméga de nos enfants, il faut pouvoir assumer le risque de transmettre l'héritage d'une sensibilité et d'une lucidité qui pourront un jour les rendre malheureux sur le plus ou moins long terme, je ne sais pas si je m'en sens capable.
Je te rejoins sur l'effet fardeau.
Vos messages donnent espoir !
Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par J043947.08+163415.7 Sam 23 Nov 2019 - 20:53

Tu n'as pas besoin d'être parfait ou infaillible pour être un bon parent. Par ailleurs, il y a des personnes qui deviennent des humains très heureux alors qu'ils ont eu de 'mauvais' parents et vis versa.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 4243
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 48
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Patate Sam 23 Nov 2019 - 21:05

Illusions du bonheur parfait et immuable...
Moui.
Est-ce égoïste d'avoir un (plusieurs) enfant(s) ? Évidemment que oui ! Est-ce que pour autant c'est une mauvaise chose... Je me persuade du contraire, vu que j'ai 2 mioches ! Est-ce que cela m'a rendu plus heureuse ? Impossible à dire musique je ne saurai jamais comment j'aurai vécu sans eux mais je ne l'imaginais pas être sans !
Vont-ils avoir des appétences au bonheur comme moi ? (Je suis sous douée en malheurs) Peut-être que oui, peut-être que non... J'essaie juste de leur permettre de se construire dans une voie où ils se perçoivent positivement, en espérant qu'ils sont le plus heureux possible ! On n'est sûr de rien. Il faut accepter cela sinon attention ça fait mal au ... ! Et je sais de quoi parle en l'occurrence !!!
Patate
Patate

Messages : 2938
Date d'inscription : 20/01/2017
Localisation : Gaïa

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Invité Sam 23 Nov 2019 - 21:56

alors faire des enfants pour accéder au bonheur je n'y crois pas une minute. C'est même déplacé car ça chosifie le bambin au profit d'un intérêt propre ce qui est bien dommage. L'arrivée d'un gamin change tout : on gagne et on perd; On gagne une sacrée paix sociale, finie la pression des proches qui accessoirement peuvent resserrer les liens pour faire front et s'accorder un droit d'auteur complémentaire - la possibilité en effet de se réaliser à nouveau auprès d'un petit tiers par soi fabriqué (c'est pratique). Seulement en contrepartie, on nous targue de bien élever les marmots d'assurer une bonne éducation. Les connotations positives abondent et s'installent à la manière d'une épée de Damocles à la moindre réunion fusse-t-elle familiale ou sociale. On perd des appuis parce que des gamins" tu en as voulu tu t'en charges" - seul(s), d'où cette solitude qui frappe dangereusement de jeunes mères ou de jeunes parents.
Donc oui un enfant est une sacrée entreprise et on leurre pas mal de jeunes en leur montrant une famille édulcorée dans les séries ou films avec ses enfants calmes qui ne pleurent ni n'expriment pas leurs besoins y compris les primaires. C'est une responsabilité avec joies et crispations, une sacrée histoire inventée et tripatouillée chaque jour - à contourner le système (purée cette école !) pour évite un quelconque "abimement" de l'enfance - non de l'enfant mais de cette période essentielle qui forme les bases de la personne en devenir. l'enfance se meurt et c'est dommage. Donc avant l'enfant, penser à l'enfance, cette période innocente vitale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Faelynn Dim 24 Nov 2019 - 10:36

Merci pour vos réponses !
Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Opossum Dim 24 Nov 2019 - 11:32

Fonce Smile

_________________
INTJ, ne m'en veuillez pas si au passage, je vous écrase 6 fois le coeur.  J'ai du mal à situer et le referai sans doute encore.
Opossum
Opossum

Messages : 3617
Date d'inscription : 04/08/2019
Age : 46
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par isadora Dim 24 Nov 2019 - 12:33

je viens de demander à mon fils cadet son avis sur le sujet.
voici ses réponses :

1. être zèbre, ce n'est pas génétique : tu peux être zèbre et avoir un enfant non zèbre.
2. tu ne fais pas un enfant seule. donc, ce qui est important, c'est que les deux parents soient cohérents sur les valeurs, et si l'autre parent n'est pas zèbre, il faut arriver à trouver des compromis, parce qu'être en couple, c'est faire des compromis.
3. en tant que mère zèbre, tu dois apprendre à t'adapter, parce que les autres parents ne sont pas zèbres.
4. avec ton enfant, tu dois l'écouter et prendre en compte sa parole, même s'il n'est pas aussi zèbre que toi.
5. ce qui est acceptable dans le fait d'être zèbre, c'est l'hypersensibilité, pas l'intelligence.

hum...

isadora
isadora

Messages : 3635
Date d'inscription : 04/09/2011
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Opossum Dim 24 Nov 2019 - 12:45

Ha , oui, il faut pouvoir affronter ce genre de suite d'idées.  Et avoir l'air intelligent.  On est quand même parent Mort de rire
De l'art d'assumer sa parentalité.
Opossum
Opossum

Messages : 3617
Date d'inscription : 04/08/2019
Age : 46
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par J043947.08+163415.7 Dim 24 Nov 2019 - 12:49

Isa ton fils il a tout pigé !! 😄
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 4243
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 48
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Faelynn Dim 24 Nov 2019 - 19:56

Opossum a écrit:Fonce Smile
I love you

Isadora, merci à ton fils pour sa réponse et à toi de me l'avoir transmise. Ça met du baume au cœur, tout ça, finalement ce que je vois dans vos commentaires c'est aussi se donner la chance de mettre au monde un être heureux. J'ai pas fini de flipper sur le sujet, mais je pense que c'est normal  Laughing
Ça m'a inspiré quelques vers avant de dormir hier.

Spoiler:
Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par J043947.08+163415.7 Dim 24 Nov 2019 - 20:21

Faelyn: oui, donner la vie, c'est donner la mort, car sans mort pas de vie.
La seule chose qui fait la différence, c'est donner l'amour.
J043947.08+163415.7
J043947.08+163415.7

Messages : 4243
Date d'inscription : 01/08/2019
Age : 48
Localisation : La tête dans les étoiles

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Faelynn Dim 24 Nov 2019 - 21:14

J'ai surtout peur que le monde ne plaise pas à son nouvel habitant.^^" Mais de l'amour à donner, j'en déborde tellement que je sais plus où le mettre (je devrais commencer par ma personne, trop souvent en bas de la liste, c'est tout un apprentissage en cours). D'où le désir d'enfants, peut-être.
Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Kriminelle Ven 29 Nov 2019 - 22:34

Coucou,

Je n'ai jamais été le mec le plus heureux sur terre, loin de là.
Et pourtant mon fils respire la joie de vivre, réellement, je suis impressionné (sauf quand il boude... Rolling Eyes Rolling Eyes )

Je ne crois pas un instant qu'un enfant puisse être malheureux génétiquement.
A partir du moment où l'enfant naît, il te fait éclore une seconde fois. Tu as une mini version de toi qui attends quoi? que tu assures.

Après la maman est partie avec un autre à ses 2 ans, ça n'a pas aider à ma joie de vivre, mais quand il est avec moi, c'est le papa qui est là, pas le mec triste, cf au-dessus : il faut assurer.
Je ne vois pas d'autre possibilité que d'essayer de faire en sorte de voir le sourire à chaque moment sur le visage de mon p'tit Loup.
Et le but n'est pas non plus d'avoir un enfant qui pense que c'est tous les jours rose, aujourd'hui il a presque 4 ans, il m'a déjà vu pleurer et on en a parler doucement (sans aller dans les détails), c'est pas un problème, c'est juste un nouveau sentiment à expliquer.

J'aurai tendance à dire que c'est ce qui m'est arrivé de mieux, j'étais "rien" pour beaucoup de monde et aujourd'hui je suis "tout" pour lui, si ça ça te donne pas le sourire quand il est avec toi...


Après, son aptitude à aimer le monde dans lequel il va devoir vivre, c'est un autre (gros) problème.

Mais évidemment : fonce.
J'espère que c'est pas hors sujet et pas trop décousu.
Kriminelle
Kriminelle

Messages : 61
Date d'inscription : 08/02/2019
Age : 42
Localisation : HOERDT

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Faelynn Sam 30 Nov 2019 - 17:06

Merci pour ce beau témoignage, ni HS ni décousu ! Smile
Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par cerise26 Jeu 5 Déc 2019 - 18:33

Faelynn a écrit:Hier quelqu'un a dit qu'un zèbre heureux, ça n'existait pas
Je pense que c'est faux, ça, déjà...

Cela dit, pour faire part de ma propre expérience : je n'ai pas été très heureuse enfant. Ou, plus précisément, j'étais heureuse au sein de ma famille (probablement tous zèbres), mais je n'étais pas heureuse à l'école (trop en décalage avec mes camarades). En devenant adulte j'ai pu cibler un peu plus les gens que je fréquentais, et donc fréquenter soit des gens qui me ressemblaient et me comprenaient, soit des gens qui m'acceptaient telle que j'étais. Et du coup j'ai été plus heureuse. (Il y a eu des périodes de moins bien en raisons de mauvais choix professionnels, mais maintenant c'est rétabli, je me suis engagée pour de bon dans une voie professionnelle qui me convient et tout va bien.)

J'ai fait des enfants, non sans la crainte qu'ils vivent les mêmes difficultés que moi... Mais je ne me serais pas sentie "entière" si je n'avais pas eu d'enfant, c'est difficile à exprimer... Et de fait, lorsque je suis devenue mère, je suis devenue complètement moi-même : avant, il manquait ce pan-là à ma personnalité.
Mes enfants ont un peu grandi, et rencontrent parfois quelques difficultés sociales c'est vrai, mais très loin d'être aussi difficiles que celles que j'ai rencontrées moi-même. Sont-ils heureux ? Mon aîné je n'en suis pas sûre, enfin pas toujours en tout cas... Mais contrairement à moi il est suivi (depuis peu), et il est plutôt apprécié de ses camarades, donc j'ai l'espoir qu'il devienne heureux plus tôt que moi. Ma deuxième ça a tout à fait l'air d'aller.

isadora a écrit:1. être zèbre, ce n'est pas génétique : tu peux être zèbre et avoir un enfant non zèbre.
Hum...
Ben en fait, si, c'est génétique...
Ce qui ne veut pas dire que si on est zèbre, nos enfants le seront forcément. C'est comme pour tout caractère génétique : on peut le transmettre ou pas... Donc effectivement on peut être zèbre et avoir un enfant non zèbre. (On peut aussi ne pas être zèbre et avoir un enfant zèbre.)
Mais si on est zèbre on a quand même plus de "risques" que nos enfants le soient que si on ne l'est pas.

cerise26

Messages : 56
Date d'inscription : 11/11/2018

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Invité Jeu 5 Déc 2019 - 18:53

Je pense qu'un surdoué n'a ni plus ni moins de raison qu'une personne à QI moyen de procréer. Je ne crois pas que le HQI soit trop intelligent pour être heureux, il a des souffrances qui lui sont propres.

Ensuite, était ce une décision égoïste ? Oui certainement, ça résultait d'une envie de devenir mère, le sentiment d'être prête. Et maintenant je fais en sorte d'assumer cette décision et de faire mon maximum pour le bonheur de ces enfants que j'ai mis au monde.

Tinoco Carlos parle de l'inversion de la dette symbolique depuis que les parents choisissent d'avoir des enfants. Avant, les enfants naissaient en dette vis à vis de leurs parents, ils leur devaient la vie et donc une reconnaissance éternelle. Maintenant, ce sont les parents qui sont en dette vis à vis de leurs enfants.

J'ai grandi dans un pays (Madagascar) où la dette symbolique est encore du côté des enfants. Là bas, personne ne considère la vie comme une malédiction, pas même le plus pauvre des pauvres, ni le handicapé (vous Imaginez, être handicapé dans un pays sans sécurité sociale et où la médecine laisse à désirer ?)Et je crois que je n'ai vraiment commencé à faire des dépressions existentielles que depuis que je suis en France.

La vie n'est pas une malédiction, on a tous nos lots de souffrances et de joie. Je choisis maintenant de voir verre à moitié plein.

Du coup, je ne crois pas que mes enfants soient en dette vis à vis de moi mais je ne culpabilise pas non plus de les avoir mis au monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Charv Jeu 5 Déc 2019 - 20:32

cerise26 a écrit:
jesaisplusqui a écrit:1. être zèbre, ce n'est pas génétique : tu peux être zèbre et avoir un enfant non zèbre.
Hum...
Ben en fait, si, c'est génétique...
Ce qui ne veut pas dire que si on est zèbre, nos enfants le seront forcément. C'est comme pour tout caractère génétique : on peut le transmettre ou pas... Donc effectivement on peut être zèbre et avoir un enfant non zèbre. (On peut aussi ne pas être zèbre et avoir un enfant zèbre.)
Mais si on est zèbre on a quand même plus de "risques" que nos enfants le soient que si on ne l'est pas.

Dans son bouquin "les surdoués ordinaires", qui se veut faire la somme et le distingo de ce qui est "scientifiquement" prouvé de ce qui ne l'est pas (comprendre : cliniquement et universitairement), Nicolas Gauvrit pose qu'on estime à quelques 40% le caractère héréditaire du HQI. Comment c'est calculé, comment ça se vérifie, là... c'est nettement plus rock n' roll, autant dans ma mémoire que dans sa démonstration, me semble-t-il. M'enfin, du moins jusqu'à la prochaine étude ou publication qui viendra confirmer ou infirmer, c'est la doxa "officielle".
Ce qui, soit dit en passant, m'indiffère à peu près totalement.
Même si, empiriquement, il semblerait que les chiens ne fassent pas des chats.
Et que mon aîné au moins soit "contaminé" (la cadette, j'en sais rien, trop petite pour le dire, pis pffff... m'en tape !)



Ryuzaki L a écrit:
Tinoco Carlos parle de l'inversion de la dette symbolique depuis que les parents choisissent d'avoir des enfants. Avant, les enfants naissaient en dette vis à vis de leurs parents, ils leur devaient la vie et donc une reconnaissance éternelle. Maintenant, ce sont les parents qui sont en dette vis à vis de leurs enfants.

Amusant : je suis un grand fan de Tinocco ("penser l'écart", du moins, à lire absolument !!!!), mais je ne me souviens plus du passage. Quoique ça ne me semble pas aberrant non plus par rapport au reste de sa pensée, hein... Tu saurais me resituer ? (là, j'ai pas mon bouquin, il se promène quelque part en France...)

Ce que ça m'évoque en revanche, c'est le rapport à la faute et à la dette tel que conceptualisé par Bernard Lempert (psy- et militant qui a beaucoup fait pour la cause, notamment au sein de l'Association pour la Formation à la Protection de l'Enfance - AFPE-, et jusqu'à la tribune de l'ONU me semble-t-il) à propos de la maltraitance parentale (devrais-je dire infantile ?), notamment dans son bouquin posthume (formidable d'intelligence, mais à lire avec les mouchoirs pas loin...) "Dans la maison de l'Ogre". Son idée, si je déforme pas trop, c'est précisément :

- le report éventuel de la faute parentale sur l'enfant, et donc de la "dette" à se racheter (grosso modo, ce n'est pas une citation : "si je te frappe, c'est parce que toi, par ta mauvaiseté, tu m'y as obligé")
Là, je cite (op. cité, p.20 : "Qu'il ait été -consciemment- désiré ou non, l'enfant déclaré fautif ne reçoit pas l'existence comme quelque chose qui lui serait offert. La vie ne lui a pas été donnée. Elle lui a été concédée. A contrecoeur. A contre-corps. On estime qu'il est entré dans la famille par effraction et qu'il devra payer pour cette première impudence. On le traite plus comme un voleur que comme un enfant. Dès qu'on pourra, on le soumettra à un décompte, afin qu'il ne continue pas à spolier impunément les siens. Porteur d'une faute qu'il n'a pas commise, le voici aussitôt soumis à une dette qu'il n'a pas contractée. La faute étant imaginaire, elle n'a pas de contours. N'ayant pas de contours, elle n'a pas de limites. Pour une faute sans limites, a dette aura quelque chose d'immense en proportion. (...) Puisque la vie est inestimable, la dette de vie sera perpétuelle. (...) Puisqu'il leur doit (la vie), il faudra bien qu'il s'en acquitte. A faute imaginaire, dette perpétuelle ; et à dette perpétuelle, remboursement sans fin. Le descendant qui n'a pas reçu sa part d'existence comme un don, et sur qui pèse lourdement l'immensité d'une dette qui l'accable, cherche comment se défaire de son fardeau.")

- dans tous les cas, l'enfant doit, a minima, la vie, dette contractée par l'enfant, y compris en l'absence de faute "officielle" : plutôt justement qu'un "don", il y a dette (et tu ne me dis pas merci ? Après tout ce que j'ai fait pour toi !!!).


Me souviens, assez précisément, m'être dit vers 19 ou 20 ans, à propos de ma Mémé : ce qu'elle m'a donné, et elle ma donné beaucoup, je ne pourrais jamais lui rembourser. Mais, ce qui est formidable, c'est qu'elle ne me le demande pas, me poussant, au contraire, à courir le monde plutôt que de "m'emmerder avec une vieille". Ce n'est pas une dette que j'ai contractée vis-à-vis d'elle. Mais une gratitude. Que j'espère pouvoir reporter sur le reste du monde - et préférentiellement les générations à venir, mais y'a d'autres options possibles. J'ignore si j'y parviens / parviendrai à sa hauteur, mais on s'en fout : de toute façon, la vie, c'est gratuit.


Faites des gosses si ça vous chante ! N'en faites pas si vous préférez pas ! Mais dans tous les cas : vivez, bordel. C'est tout de même une belle aventure...
Charv
Charv

Messages : 2388
Date d'inscription : 15/04/2018
Age : 47
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Invité Jeu 5 Déc 2019 - 20:47

Carlos parle de l'inversion de la dette symbolique dans cette vidéo.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Faelynn Dim 8 Déc 2019 - 11:33

Merci pour vos apports ! Le concept de dette en particulier me donne matière à réflexion. J'ai du mal avec les vidéos de Carlos, que je n'arrive pas à m'astreindre à suivre, même si j'ai relevé quelques points intéressants sur cette question de dette, et sur la question du sens de l'existence qui n'est finalement pas résolue en l'absence de devoir imposé.

Faelynn
Faelynn

Messages : 80
Date d'inscription : 12/07/2018
Age : 33
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Amphipterya Ven 24 Jan 2020 - 19:05

J'arrive sans doute un peu tard mais le sujet ne me laisse pas insensible. Je suis devenue maman il y a presque 10 mois et je n'avais alors jamais entendu parler des zèbres. J'ai toujours été différente sans vraiment savoir pourquoi ni en quoi d'ailleurs. Je savais juste que j'étais celle qu'on montrait toujours du doigts car toujours en décalage en propos ou en acte. Aujourd'hui je sais pourquoi.
J'ai voulu un enfant avant tout par pur égoïsme, il faut bien le reconnaître. Je voulais un enfant car il manquait quelque chose à ma vie. J'avais beau avoir mon merveilleux mari que j'aimais de tout mon cœur, j'avais besoin d'une personne de plus à aimer et qui m'aimerait en retour, quelqu'un à qui dévouer ma vie.
Et aujourd'hui que je suis enfin maman, ma vie a totalement changé. Je ne suis plus la même personne. Ma fille a fait de moi quelqu'un de plus épanoui, rien que de penser à elle mon visage s'illumine, j'ai un sourire euphorique et je me sens plus légère. J'ignore ce que sera sa vie mais je sais que je ferais tout pour la rendre heureuse et qu'elle n'ai pas l'enfance désastreuse que j'ai eu. Et s'il advient qu'elle est également un zèbre, alors nous serons deux et jamais elle n'aura à souffrir de l’incompréhension.
Amphipterya
Amphipterya

Messages : 9
Date d'inscription : 03/01/2020
Age : 34
Localisation : Meuse

Revenir en haut Aller en bas

Aux parents zèbres Empty Re: Aux parents zèbres

Message par Opossum Ven 24 Jan 2020 - 19:34

Hello, si tu cherches des références en terme de modèle parental positif, ce qui semble t'avoir manqué, je ne peux que te conseiller Isabelle Filliozat : "j'ai tout essayé".   C'est un des rares livres sur la petite enfance que je compte garder.

Je me rends bien compte que le titre ne correspond pas du tout à ce que tu décris de ta relation avec ta fille, mais les gestes éducationnels me semblent devoir être les mêmes, que cela se passe bien ou non.
Bienvenue zici ! Smile
Opossum
Opossum

Messages : 3617
Date d'inscription : 04/08/2019
Age : 46
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum