Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par Minos Sam 2 Jan 2021 - 7:08

A mon tour de partager sur des souhaits (à caractère empathique) à l'orée de cette nouvelle décennie :

1> Que nous retrouvions notre liberté de mouvement, de déplacement et de vivre paisiblement (tout simplement) dans cette belle île (cf, les blocages et autres "violences légitimes" initiés et/ou encouragés par les discours émanant d'irresponsables indépendantistes) comme vers des horizons plus lointains (rapport à la Covid-19 et à ses conséquences sur les transports aériens).
2> Que tous ceux que l'on contraint "à avancer masqué" en leurs interdisant au surplus (notamment) l'accès aux lieux de rassemblement culturel ou cultuel consécutivement à la pandémie actuelle puisse recouvrer cette latitude par la grâce d'un vaccin efficace (sans effets secondaires inattendus).
3> Que les affres de la crise économique qui découlera inévitablement de l'épisode viral en cours à l'échelle mondiale ne soit pas trop dure pour les plus fragiles de nos concitoyens et néanmoins congénères.
4> Que les consciences posts-adolescentes ne se voient plus si systématiquement accusées d'être (ce qui est inhérent à leurs âges) potentiellement "inconséquentes et immatures" à considérer "leurs (grands) aînés" (pour les quelques apeurés d'entre eux) alors que ce à quoi ils sont soumis provient du legs de leurs propres parents... Et qu'on les laisse enfin (!) s'amuser à nouveau un peu avant qu'ils entament leurs vies d'insérer sociaux !

Minos

Messages : 30
Date d'inscription : 30/10/2020

Revenir en haut Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par iledefate Dim 3 Jan 2021 - 21:55

Bonjour à tous,
Fichtre, quels vœux Minos ! Tu as, je pense, merveilleusement bien exprimer mes pensées, du moins pour les 3 premiers points (je demeure sans avis pour le 4ème), je vais donc éviter de te paraphraser et me contenterai d'un sobre Happy niu ya long everisamwan !

Merci pour ta proposition de pot CarolA82, avec plaisir !

iledefate

Messages : 64
Date d'inscription : 17/09/2019
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par Minos Lun 4 Jan 2021 - 8:07

Pour mon 4ème voeu, c'est juste que je me transpose quelques décennies plus tôt et que ça m'aurait certainement gravement emmerdé qu'on m'empêche d'aller et venir ou de faire ce que je veux sous quelques prétextes que ce soit...
Pour autant, je ne me serais jamais mêlé à un rassemblement en lequel je ne me serais pas retrouvé moi-même (^^)... Il n'empêche que je comprends très bien la frustration que peuvent ressentir un grand nombre des 15-25 ans et je pense qu'on les culpabilise à l'excès et à tort alors que l'immense majorité d'entre eux sont plutôt (il me semble) "dociles" depuis de longs mois au regard de ce qu'on leur impose et qu'en tout les cas, ils ont bien compris que si eux sont quasiment tous préservés par les développements graves induits par cette maladie, ils peuvent en devenir les vecteurs auprès de leurs proches, ce que je crois, nous pouvons tous concevoir si on est un peu honnête intellectuellement et rationnel.
Minos
Minos

Messages : 30
Date d'inscription : 30/10/2020
Localisation : Loin...

Revenir en haut Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par iledefate Lun 4 Jan 2021 - 21:41

Je crois comprendre ce que tu exprimes. Peut-être faisais-tu partie d'une génération qui avait justement la possibilité d'aller et venir très librement. Si on remonte quelques décennies plus tôt, était-ce aussi le cas ?
Nous vivons une période difficile, anxiogène, et liberticide ; et je suis la 1ère que ça gonfle, car justement nous avons touché à "autre chose". Avec du recul d'ailleurs, n'avons nous pas été quelque peu privilégiés ?
Sujet intéressant d'ailleurs : est-il plus douloureux de vivre dans la privation d'une liberté connue ou dans la contrainte d'une absence totale de liberté ? Je fais la parallèle, peut-être abusif, avec les préservatifs : pour ma part, je fais partie de ceux qui l'ont toujours connu. Certes, l'acte est plus spontané sans, OK ; mais je n'ai jamais trouvé ça insurmontable. Je ré-entends des plus âgés qui hurlaient contre "ce machin tue l'amour" Smile ! Quand on découvre sa sexualité avec, on apprend à faire avec sans être nostalgique d'un temps que nous n'avons pas connu. N'en est-il pas de même avec ce que nous vivons actuellement ?
Je soulève juste le débat Wink.

iledefate

Messages : 64
Date d'inscription : 17/09/2019
Localisation : Nouméa

Revenir en haut Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par Chris98 Mar 5 Jan 2021 - 2:00

Bonjour à tous,

Tous mes vœux pour cette nouvelle année, qu'elle soit meilleure en tout point à la précédente !

Les notifications fonctionnent effectivement de manière aléatoire, ou peut-être fallait-il les réactiver pour 2021 Wink ???!!

Carole, je suis une "pro" du harcèlement au travail, côté harcelée malheureusement Scrogneugneu ! ) ! Cela m'était déjà arrivé 2 fois par le passé, et j'ai de nouveau les pieds en plein dedans (mais ça ne porte pas bonheur). J'ai donc pas mal potassé le sujet, mon cerveau ayant besoin de réfléchir tout le temps, autant essayer d'en profiter pour avancer ! J'ai donc pas mal d'infos pour comprendre le processus, le pourquoi du comment, et pour ne pas "rentrer dans le jeu" du manipulateur. Je conseille d'ailleurs un livre qui m'a expliqué plein de choses concrètes et utiles : "pourquoi trop penser rend manipulable" de Christel Petitcollin. Le titre est déjà tout un programme. Il est en prêt à la bibliothèque de rivière salée.

Il y a une chose indispensable lors d'un harcèlement : en parler ! Avec des personnes qui l'ont vécu ou qui sont empathique. Éviter comme la peste celles qui pensent que ça ne peut pas leur arriver, au mieux c'est parce qu'elles se croient supérieure, au pire parce qu'elles n'ont pas l'habitude de se servir de leur neurone (devrais-je mettre le pluriel ???), mais quelques soient la raison, elle valide le harcèlement qui est une attitude INACCEPTABLE quelques soient les circonstances ou les comportements. Ne pas perdre de vue que le harcèlement est très délétère, qu'il nous fait douter et remettre en cause nos valeurs, ce que nous sommes au plus profond de nous et ce sans quoi nous ne pouvons vivre notre vie et être heureux. Je reste à ta disposition pour en parler si tu le souhaites, n'hésite pas à me contacter.

Il n'y a plus de post de Lawliett après son dernier message, ce qui me rend très triste. J'aimerais beaucoup le contacter. Est-ce que quelqu'un aurait ses coordonnées ? Il avait parlé de la boite dans laquelle il travaille au Peacok mais je n'arrive pas à me rappeler le nom, est-ce que vous vous en souvenez ?

Minos, comme d'habitude, bravo pour l'éloquence et justesse de tes vœux ! Et merci pour Desproges que j'adore. On trouve quelques enregistrements du Tribunal des Flagrants Délires sur internet, c'est un vrai régal.

Iledefate, j'ai connu la liberté (à condition de prendre la pilule) d'avant préservatif puisque je suis née en 64, mais j'ai aussi vécu l'arrivée des préservatifs, que j'ai plutôt vécue comme une possibilité de "continuer à s'éclater" sans risque. Moi, ce qui m'a le plus marqué, c'est qu'on nous a menti effrontément pendant des années en nous faisant croire qu'un hétéro ne pouvait pas attraper le sida. Il y a donc eu un gap de plusieurs année ou on a fait l'amour sans préservatif en pensant être en sécurité, et je me rappelle très bien du réveil brutal quand on s'est rendu compte que ce n'était pas une maladie d'homosexuel et qu'on avait très bien pu l'attraper. Le dépistage a été quelque peu angoissant, et heureusement négatif pour moi. Mais combien ont été positifs à cause de ces quelques années de mensonge ? En fait, de cette époque et des discutions qu'on avait, je me rappelle de 2 pensées les plus courantes : "chouette, on va pouvoir continuer en sécurité" et "pas question d'adopter ce truc, je veux rester sur des "vrais" sensations". La première pensée était plutôt le fait des femmes, qui trouvaient d'autres avantages au préservatif : contraceptif, lubrifié ... et aussi contraception partagée. La deuxième pensée était plutôt masculine, pour en avoir beaucoup discuter avec eux à l'époque, ils n'appréciaient pas d'être mêlé aux affaires de contraception et ne voulaient pas de la responsabilité qui va avec, mais aussi parce que cela entaillait leur vision du Mâle fort qui décidait jusque là sans jamais se soucier des conséquences possibles (les enfants), et en plus cela touchait à leur virilité puisque "c'était un truc pour les homosexuels". Beaucoup ont refusé de mettre un préservatif ... jusqu'au moment ou les femmes n'ont plus accepté d'avoir des rapports sans... Tout d'un coup, les femmes ont a eu leur mot à dire. J'ai l'impression de parler de 1850 en disant ça, mais non, il faut se rappeler que l'IVG date de 1975, et il faut aller voir la violence des débats de l'époque (dispo sur internet) pour se rappeler de la place de la femme dans la société à cette époque. Et se rendre compte qu'on a avancé dans la théorie, mais pas beaucoup dans la pratique...

est-il plus douloureux de vivre dans la privation d'une liberté connue ou dans la contrainte d'une absence totale de liberté ? a écrit:

Cela me fait penser aux deux livres que je souhaite lire et qui traitent de manière différente de la manipulation au niveau d'un état : le meilleur des mondes de Aldous Huxley et 1984 de Georges Orwell. Quelqu'un les a lu ? J'ai d'ailleurs du mal à trouver 1984, si quelqu'un l'a et accepterait de me le prêter...

Tout à fait d'accord pour une prochaine rencontre, avec grand plaisir Grignote ! Lieu, dates ? Je vous laisse choisir car je suis plutôt dispo en ce moment.




Chris98

Messages : 13
Date d'inscription : 02/11/2020

Revenir en haut Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par Minos Sam 6 Fév 2021 - 0:11

En terme de manipulation, on est "bien" servi au quotidien ici et on peut s'interroger sur les vues et desseins de certains "(ir)responsables" locaux !... La politique de la (grande-)terre brûlée qui est menée consciencieusement sur notre île depuis quelques longs mois par des représentants-forcenés de l'autonomie-bananière-à-tout-prix et qui ne semble visée qu'à creuser (plutôt que de combler) les clivages déjà assez manifestes et prégnant entre indépendantistes et loyalistes (comme pour faire qu'ils deviennent totalement irréconciliables), en poursuivant leur opération de déstabilisation en muselant une institution locale (pourtant initialement faible et irrésolue) est (malheureusement) très efficace simplement parce qu'elle s'exonère des lois républicaines et de toute sorte de morale en en passant volontairement par des "violences légitimes" (dixit Mapou) et des exactions à répétitions... Lorsque l'on se présente en opposition aussi frontale et irrémédiable, en rejetant d'office l'initiateur principal de l'unique offre de rachat rationnelle de l'Usine de Goro pour des raisons nébuleuses "de principe" et sur la base d'un procès d'intention, en faisant de ce nihilisme un préalable forcé à toutes discussions, risquant ce faisant de détruire des milliers d'emplois directs et indirectes (eux qui ne seraient considéré que tel "le prix à payer" ou "le sacrifice consenti" pour un "projet (imposé) plus grand"), c'est toujours que l'on a une idée derrière la tête. Je passe sur les dégâts "collatéraux" qui sont causés à la SLN en parallèle sur la seule notion du "parce que d'abord"... C'est Eramet-l'état-les caldoches-les blancs-l'histoire coloniale et que c'est en somme significatif et symbolique dans tous les cas.
Le récent gèle (démission provoquée du gouvernement) de "nos" institutions domestiques qui "ponctue" (par des points de suspension... Pas définitivement) ces manoeuvres (semblant incompréhensibles) ne concours donc en fait que de cette même "logique" d'une déstabilisation organisée et déterminée du pays et tendrait à donner un cadre plus global aux actions entreprises jusque-là qui se situaient sur le terrain minier.

Mais alors, où se situerait la manipulation là où tout serait si peu sensé et apparemment injustifiable ?
Mon point de vue n'est pas très étayé pour l'heure, mais n'oublions pas que ces positions "jusqu'au-boutistes" et paraissant irréfléchies à un esprit modéré sont issues d'un mouvement de fond sans guère de dissensions visibles qui provient de forces politiques assez diverses mais néanmoins bien rassemblées et que c'est toujours d'une volonté politique commune "unitaire" et forte qu'il est possible d'initier (même) le chaos et si on peut reprocher leurs inconséquences aux dirigeants indépendantistes qui tirent les ficelles de cette situation dangereuse à tel point qu'elle nous mène tout droit vers une incertitude quant à la "paix" (civile ou pas), on ne doit pas croire que tout cela n'est qu'inconscience ou ignorance des conséquences.

Pour ce qui est de la nature de la manipulation en question donc, en l'espèce, je tablerai sur le caractère "inavouable" et du moins (pour l'heure encore) non assumé clairement des projets ainsi poursuivis : Lorsque l'on est aussi extrême et déterminé pour que l'on en vienne à choisir un terrorisme intellectuel objectif et actif dont on sait qu'il amènera fatalement à une subversion générale et ce, sous couvert de non prise en compte de ses intérêts essentiels et particuliers, c'est qu'on peut se dire que l'on aurait ce faisant "rien à perdre" en quelque sorte... Et y compris relativement à l'apport (précieux et important) de cette "France-colonisatrice", elle qui s'est montré pourtant très compréhensive (ou complaisante...) et généreuse avec la Nouvelle-Calédonie depuis ces 35 dernières années.
Qu'elle motivation serait alors assez puissante pour que les tenants indépendantistes décisionnaires (eux qui sont également parmi les premiers bénéficiaires de la manne étatique "bienveillante") pourraient bien avoir pour instiller l'anarchie sur leur propre sol en sachant qu'ils sont d'ores et déjà des acteurs grassement rétribués et sur-respectés au regard de leurs "capacités de nuisance" et malgré (souvent) leurs aptitudes fondamentales et humaines ?...

Ma théorie, c'est que tout ceci ne serait rendu possible et ne trouverait une certaine rationalité que si l'on estime que, même dans la cas où les outils d'exploitations miniers et institutionnels locaux seraient si durement mis à mal en entraînant une crise politico-économico-sociale si lourde qu'elle déboucherait sur des évènements violents qui se répandront et que la tutelle même de la métropole deviendrait vite encore moins justifiable ou acceptable qu'auparavant (en plus dans une ambiance mondiale assujettie à une pandémie inédite, interminable et aux difficultés hexagonales inhérentes, elles qui seraient privilégiées au fur et à mesure de ce que perdurera notre embourbement organisé)... Cette intrigue fomentée ne trouverait sens (au mien) que dans le cas où une aide "alternative" serait prévue et attendue.
La participation d'un soutien annexe à celui Français-historique a déjà été évoqué (entre les lignes) lors d'un journal télévisé de "La Première" (pour une fois informatif) par un représentant "indépendantiste-invité" (et puisqu'ils disposent de plateaux "open-bar" tout spécialement là-bas) un peu plus loquace et honnête que d'autres en réponse à la question de la pseudo-journaliste sur ce qui surviendrait consécutivement à une telle crise provoquée...

Partant de là, de si peu certes, tout s'éclairerait et deviendrait entendable :
La logique de cette déstabilisation objective, elle qui nous pousserait tous au bord du précipice d'une guerre-civile larvée ou plus généralisées, pourrait bien être l'acceptation de l'application cynique de ce moyen de destruction de "l'ancien ordre établi" aux fins de créer et d'alimenter une instabilité si grande que cela précipiterait à court ou moyen terme le désengagement de l'état Français, lui qui se verrait confronté à une situation décourageante, dispendieuses en moyens humains et financiers et in fine, qui serait estimée totalement ingérable et hors de contrôle. Cette situation de complète déliquescence provoquerait en outre tout aussi certainement l'accélération des départs de "non-résidents" autant portés à "aller voir ailleurs" par une économie qui aura été plongée dans une crise profonde que par un racisme anti-métro' exacerbé ou (simplement), du seul fait de l'insécurité grandissante devenue omniprésente ici... Dans cet environnement, on peut aussi pensé qu'un nombre non négligeable de calédoniens ("pure-souches") loyalistes qui en auraient la capacité seraient eux encore enclins à quitter leur île de naissance.

Et une fois cette "épuration" réalisée, la reconstruction pourrait ensuite être "tranquillement" et "librement" conduite par les autorités de Kanaky avec l'assistance "amicale" du nouveau partenaire "Chinois" (je présume) ?...
Minos
Minos

Messages : 30
Date d'inscription : 30/10/2020
Localisation : Loin...

Revenir en haut Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par Minos Mar 9 Fév 2021 - 5:39

On est bien d'accord que je ne fais que de la politique fiction-là (ci-dessus) et je ne peux bien évidemment que m'avancer en présupposant l'existence de contacts qui auraient été pris en sous-main entre certains responsables indépendantistes et des "puissances étrangères" dans notre zone d'influence élargie (en toute logique)...
Mais ma réflexion ("libre") a été aiguillonnée par Mickaël FOREST, "2ème vice président de l'UC et membre du bureau politique du FLNKS" (dixit la pseudo-journaliste) qui s'exprimait sur le plateau du journal du 17 Janvier dernier de NC 1ère et qui, outre le fait (assez déprimant) qu'il mettait une nouvelle fois en évidence le faible niveau et l'incompétence patente (attenante) de la plupart des tenants "autonomistes" (et même si nombre de leurs vis-à-vis loyalistes ne sont pas en reste sur ce point...) inaptes qu'ils se montrent à sortir d'une dialectique doctrinaire rétrograde (le communisme en l'occurrence)... Outre (donc) qu'il mettait en évidence-là l'absence totale de solution financière au problème qu'ils avaient eux même générés en "noyant le poisson" par des périphrases ou des énumérations de dates de motions "internes" au FLNKS (comme si eux décidaient (déjà) officiellement et légitimement pour tous) au lieu de répondre aux questions posées et au milieu d'un discours creux, il a suggéré dans son commentaire [prendre la vidéo du journal à partir de 11m35s] de "lever des fonds à l'échelon régional ET à l'international", dessinant en cela une future "aide extérieure-pays" dans un avenir "émancipé" (au sortir de l'accord de Nouméa, après ses trente ans d'application et suite à l'indépendance (forcée))... En substance, il se positionnait objectivement et assez clairement à s'apprêter de ne plus compter que sur la seule et unique manne "franco-française" (dans l'avènement de sa Kanaky idéale)... Ce faisant, je reconnais (soyons honnête) qu'ils démontrent leurs consciences de l'inaptitude foncière que rencontrerait un pays de moins de 300000 âmes, d'une superficie équivalente à 2 fois la corse et très isolé géographiquement à s'autofinancer et conséquemment, de la nécessité induite qu'il y aurait à "solliciter" (pour être charitable...) "des aides étrangères" pour permettre à sa population d'y vivre un tant soit peu dignement.

On notera au passage et en sous-titre, qu'ils reconnaissent qu'ils seraient bien incapables de disposer des fonds indispensables à leurs assurés cette indépendance tant désirée... Mais si en dépit de cela ils atteignent leur but, un modèle Vanuatais serait-il souhaitable à l'horizon des prochaines années pour les habitants Calédoniens ?...
Certes, une trop grande part des mélanésiens autochtones ont des revenus ou des moyens de subsistance qui les laissent en marges et très en retrait du niveau de vie d'une classe moyenne en disposant (ce qui nourrit les clivages idéologiques), ne parlons même pas de l'écart qui distend cette perception avec une certaine classe supérieure locale, elle qui circule en Porsche Cayenne et qui n'évitent pas souvent leurs voisins squatters au coeur de "Nouméa-la-blanche"... Et cette disparité trop importante ne se résorbe pas au fil du temps. Ce décalage et issu d'un fossé socio-culturel qui sépare un peuple (le "premier") par rapport aux autres ici, il faut aussi le dire. Ni la gouvernance "domestique", ni l'implication "tutélaire" de la métropole n'aura su seulement identifié ce problème fondamental et ce n'est pas les quelques "micro-projets" ou les quelques mesurettes-de-principe adoptés qui auraient pu traiter ce sujet de fond.

Mais pour revenir à l'assistanat envisagé et prévu, comment pourrait-on croire que la nation qui serait assez puissante pour mobiliser les fonds utiles aux simples frais de fonctionnement d'un "pays émergent" tel que le nôtre (lui qui souhaiterait seulement maintenir son état de développement actuel) serait disposé à fournir ces montants sans la moindre contrepartie ?
Le mécénat à l'échelle des nations, il n'existe pas. Les tensions internationales sont, elles, bien réelles et les enjeux économiques ou les intérêts stratégiques particuliers, tout à fait tangibles.
La Nouvelle-Calédonie possède des richesses, mais le ou les partenaires "alternatifs" qui viendraient après la France pour "aider" notre île seront motivés par d'autres idées que la fraternité ou l'égalité et ce monde est fait de telle sorte qu'aucun petit état possédant quelques ressources naturelles ou disposant du moindre intérêt spécifique seraient bien dans l'impossibilité de s'exonérer d'en céder (tout ou partie) "au plus offrant" hors de leurs frontières...
Minos
Minos

Messages : 30
Date d'inscription : 30/10/2020
Localisation : Loin...

Revenir en haut Aller en bas

Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ? - Page 3 Empty Re: Des zèbres en Nouvelle-Calédonie ?

Message par Minos Jeu 25 Fév 2021 - 6:56

On sait depuis longtemps la valeur qualitative et objective que notre "organe-télévisuel-local-du-service-public" est prêt et capable d'accorder au "traitement" de l'information pour que les concitoyens (dont il serait "au service") Territoriaux demeurent au fait de ce qui se passe à leur porte ou chez ses voisins (évidemment, j'étais ironique là)... Et, consécutivement à l'énoncé des titres du journal télévisé du 19 Février dernier (là où on nous prévenait notamment qu'un sujet (essentiel ?) relatif à une (gentillette) artiste métisse expatriée en zoreillie qui confectionne des "bijoux-véritables-oeuvres-d'arts" (à partir de coquillages . . .) serait traité et durant lequel, en préambule des développements de ces autres titres, sa présentatrice nous soulignait l'extraordinaire et captivant exploit scientifique inhérent au véhicule spatial "Persévérance" que l'on était parvenu à faire se poser sans dégât sur le sol (rouge (certes) également) de... Mars !... Un peu comme s'il fallait aller chercher si loin de chez nous des bonnes nouvelles (en avais-je déduit) ! ^^ ... C'est donc, encore tout émerveillé par les ressources de renouvellement et d'inventivité de la rédaction de "NC-la-1ère", que j'ai (tout de même) été étonné d'apprendre par son truchement que (à 8 mn et 08 sec.), il était question, entre Mars, l'intervention (utile) de Gil BRIAL et la "bijoutière-artisanale(-et-néanmoins-talentueuse)", de l'assemblée de la Province Nord qui s'était déroulée le jour même à Koné...

Nous apprenions alors que le groupe UC (absent) n'avait pas nuit à la tenue de la séance (quorum atteint) et que cette assemblée avait permis d'entériner les votes (à l'unanimité) des budgets destinés à l'enseignement, à la culture et au soutien de l'activité économique (ou "à l'entreprise"), le tout pour un montant global d'un peu moins d'un milliard de nos francs...
"Là-haut", "lorsqu'on a à discuter et, le cas échéant, à s'opposer, c'est [en amont] "en commission que ça se passe"... Nous dit-on en substance.
Le subliminal de cet air-là (entonné en choeur et toutes couleurs (ou presque) confondues "comme un seul homme"), c'est à mon sens, que, eux au moins ils tiennent compte de leurs administrés et font en sorte que les institutions "nordistes" fonctionnent pour le bien commun... Elles (suivez mon regard inquisiteur...) !

Au passage, cela m'aura tout autant permis de noter que M. Paul Néaoutiyne était bel et bien là à présider à cette assemblée et cela me rassura personnellement quant à sa bonne santé physique... Puisque son long et "assourdissant" silence m'avait inquiété à tel point qu'à un moment, je ne voyais que ce problème pour expliciter qu'un membre éminent de ce camp-là demeure ainsi absent depuis (surtout) le début Décembre et les évènements qui s'en sont suivis, causés par certains de ces collègues et néanmoins autres pseudo-alliés, "portes-drapeaux" d'une indépendance rêvée.
Je serais tenté de formuler une autre hypothèse pour motiver un tel retrait (aussi manifeste) : Je présuppose que cet homme (que j'estimerai plutôt) manifesterait par là sa désapprobation (tant sur le principe que sur les méthodes employées) relativement aux actions menées ou fomentées par "ses pairs" (qui perdent effectivement).
Je présume que ce personnage (qui m'a toujours laissé l'impression d'être assez ouvert, responsable et pragmatique au travers de ses déclarations) aurait pu être objectivement (ou fondamentalement même), opposé aux dérives idéologiques programmées et (plus encore) aux expressions violentes qui ont d'écoulées de ces postures en les analysant pour ce qu'elles sont ; contre-productives pour quiconque de ce pays... Mais, un peu "seul contre tous" qu'il se serait retrouvé, isolé et minoritaire, il aurait concédé de mettre en sourdine son point de vue, peut-être pour ne pas adresser un message dissonant à ses "forces vives"...
Si cette spéculation est juste, je trouverais d'emblée que c'est tout de même critiquable de sa part que de laisser mener cet ersatz de politique sans réagir, par calcul politique (je n'imagine pas que ce puisse être par manque de courage) ou pour quelque raison que ce soit... Mais si je me place de son côté, je suis suffisamment cynique pour reconnaître et concevoir que, après tout, ce pourrait s'avérer un bon moyen de laisser se discréditer les plus inconséquents de ces "frères de lutte"... Encore faudrait-il qu'il soit disposé à émerger à un moment ou à un autre (et sans trop tarder maintenant !) pour émettre son opinion et intervenir dans le débat public !...
Minos
Minos

Messages : 30
Date d'inscription : 30/10/2020
Localisation : Loin...

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum