Le devenir des enfants surdoués

Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Le devenir des enfants surdoués

Message par Yack le Ven 10 Juin 2011 - 2:50

Voici un texte d'une psychanalyste sur le devenir des enfant zèbres:

Lire l'article ici

Une citation du texte qui m'a marqué:
"Les enfants surdoués sont d’abord des sujets en souffrance, qui se heurtent à un impossible qui ne leur a pas permis d’atteindre une identité propre."
Yack
Yack

Messages : 718
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par Invité le Ven 10 Juin 2011 - 10:10

J'aime pas les psychanalystes. Si ça ne tenait qu'à moi, j'interdirais même l'exercice de la psychanalyse. Totalement inadapté aux surdoués. L'introspection engendre le doute, et le doute aggrave la peur au lieu de la guérir.

Ceci dit, pas d'accès à cet article, te serait-il possible de me l'envoyer ? J'ai vu qu'on pouvait le télécharger en PDF, mais ça ne donne rien de mon côté.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par Betapi le Ven 10 Juin 2011 - 12:14

+1 Caeruleum, à part éventuellement revenir au "Cogito ergo sum" de Descartes la psychanalyse ne sert à rien chez les surdoués (et chez les autres humains d'ailleurs mais c'est un point de vue qui n'engage que moi).
Betapi
Betapi

Messages : 2153
Date d'inscription : 15/03/2011
Age : 31
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par augenblick le Ven 10 Juin 2011 - 12:44

L'entrée en matière est savoureuse !
Celui qui présentera des résultats supérieurs à la moyenne ne sera pas particulièrement savant, cultivé, ni même performant pour s’adapter à la vie réelle. Rien n’assurera qu’il va être apte à faire de bons choix, à prendre de bonnes décisions, à s’intégrer à une équipe.
yack, merci pour ce texte !

Précisons qu'il est écrit par une lacanienne, et que certains termes techniques non ou peu fréquentés sont probablement peu compréhensibles (surtout par des personnes qui se disent éloignés de la psychanalyse ou qui s'inscrivent dans une réaction immédiate défensive). En tout cas, le devenir de l'enfant surdoué vu au prisme de l'abstention phallique et de la suppléance au Ndp est fort intéressant.
augenblick
augenblick

Messages : 6243
Date d'inscription : 05/12/2009
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par paela le Ven 10 Juin 2011 - 12:46

[Guide]Remarque sur la psychanalyse mise entre crochets. Le débat peut se poursuivre ici.[Guide]
Spoiler:
Il y a un lien entre le Cogito de Descartes et la psychanalyse?

Je connais plusieurs personnes qui ont fait une (longue) psychanalyse et ça leur a permis de comprendre plein de chose sur eux et leur passé, leurs proches. Comme c'est une méthode qui est fondée sur l'intellectualisation des affects passés et présents, peut etre que les surdoués n'en retire pas grand chose: ils ont déjà par eux-meme ce type d'approche. (je ne veux pas non plus négliger l'aspect émotionnel de cette méthode qui n'est pas exclusivement intellectuelle)

Peut-etre qu'il ne faudrait pas considérer la psychanalyse comme une thérapie complète mais plutot un outil pour meiux se comprendre. De cet écart aux espoirs qu'on lui porte, la psychanalyse tire peut-etre toute son inefficacité...
paela
paela

Messages : 2476
Date d'inscription : 30/05/2011
Age : 27
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par Yack le Ven 10 Juin 2011 - 16:00

@Cæruleum:

Envoie moi un MP afin que je puisse t'envoyer l'article en PDF si tu n'y a toujours pas accès

Yack
Yack

Messages : 718
Date d'inscription : 14/04/2011
Age : 35
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par Invité le Ven 17 Juin 2011 - 11:00

yack a écrit:@Cæruleum:

Envoie moi un MP afin que je puisse t'envoyer l'article en PDF si tu n'y a toujours pas accès

Ah ben si ça marche de nouveau.

Mais je persiste à penser que la psychanalyse est une vaste escroquerie.
J'ai rencontré suffisamment de psy (-chiatres, -chologues...) de toutes tendances pour savoir que le danger vient des freudiens et autres lacaniens.
L'une d'elles (psychiatre pourtant, donc avec "théoriquement" une rigueur scientifique !) m'a diagnostiqué de graves troubles alimentaires... troubles que je n'ai jamais eus. Il faudra d'ailleurs que je retourne chercher mon dossier médicale, cette pouf m'ayant probablement inventé un certains nombre de problèmes, se plantant allègrement dans le diagnostic de ma dépression. Heureusement, par la suite j'ai eu plus de chance.

Mais même en-dehors de mon expérience, la psychanalyse repose sur des théories improuvables, et sur un processus de "guérison" sans aucun contrôle. J'espère, je peux même dire que je crois, que certains psychanalystes sont rigoureux dans leur démarche. J'en suis convaincue. Mais, si un psychanalyste est animé de mauvaises intentions, il peut se transformer, sans aucune difficulté, en gourou ou en escroc de la pire espèce. Il n'est pas médecin, il n'est pas psychologue. Le seul "diplôme" requis est d'avoir soi-même fait une psychanalyse... Rien que ça, ça montre la cooptation dans le milieu ! Autant dire, à mes yeux, un grave danger d'obscurantisme. Ceci mis à part, qu'est-ce qui nous garantit que le type qui sort d'une psychanalyse est une personne compétente ? Ce n'est pas parce qu'il a eu l'argent pour se faire lobotomiser le cerveau, que ça en fait une personne ouverte d'esprit ou ayant des connaissances en psychologie !

Sans compter qu'aux yeux de la psychanalyse, les personnes qui nient avoir un problème ont un problème encore plus grave parce qu'il est refoulé. L'argument se rapproche tellement de ceux des sectes, que ça me fait froid dans le dos. Vous imaginez, vous, un médecin vous faire toute une batterie d'examens parce que vous n'avez aucun symptôme de maladie, et que donc la maladie est gravissime ?! Cela serait juste aberrant...

Enfin, la question n'est pas là. Merci pour l'article, que je lirai un peu plus tard.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par Albatros le Ven 17 Juin 2011 - 14:18

Ouh là là....

Si on compte beaucoup moins de femmes que d’hommes parmi les surdoués adultes, alors qu’au départ filles et garçons sont en nombre sensiblement équivalent, cela tient sans doute à ce que les femmes plus que les hommes font le sacrifice de leur supériorité intellectuelle quand elles passent à l’âge adulte.

Selon Doris Perrodin (www.doris-perrodin.ch) qui a écrit un livre sur le sujet, il n'y a pas moins de filles ou de femmes surdouées. Elles sont moins fréquemment détectées car elles s'adaptent mieux, et donc ont moins de problèmes apparents.

Il est bien évident que l’enfant ou l’adulte surdoué tient plus que tout à sa singularité. N’est-ce pas avant tout pour sa mère (même s’il la fait souffrir et la met à l’épreuve) qu’il veut se maintenir dans cette situation d’exception, être à nul autre pareil ? Cette mère n’est pas prête à lâcher cet enfant de rêve qui doit combler ce qui pourrait être le manque chez elle, ou plus directement les frustrations et les échecs qu’elle n’est jamais parvenue à surmonter. Dans certains cas, moins nombreux, c’est auprès d’un père que l’enfant prend appui de sa revendication de sa nature d’exception.

Hum hum... La bonne vieille théorie selon laquelle les parents veulent absolument que leurs enfants soient surdoués et "les fabriquent" ? Parents de zèbres, je vous laisserai apprécier...

Albatros

Messages : 56
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Le devenir des enfants surdoués  Empty Re: Le devenir des enfants surdoués

Message par odei le Ven 17 Juin 2011 - 14:55

Bon, j'ai été patiente, hein, j'ai relu.

Ben j'ai toujours envie de la pendre par les pieds, la dame.

Je vous la fais courte, mais elle ne parle pas de zèbres, là, seulement de gamins poussés par leurs parents, parce qu'elle n'envisage la zébritude que comme cela. Ce qui pose :

_ Des problèmes de méthode : le postulat que le surdouement est performatif (c'est à dire que c'est le fait de l'énoncer qui le crée, et conséquemment que tous les enfants surdoués savent qu'ils le sont et agissent en fonction de cela. Or, et un bon nombre de membres de ZC en sont la preuve, on peut passer des dizaines d'années avant de comprendre. Parfois, tout se passe bien, et on en a pas besoin. De là, aucune distinction n'est faite entre ces deux catégories, et donc aucune analyse de ce type n'est possible.

De la même manière, aucune discussion possible sur le facteur g, il vaut mieux faire comme si ça n'existait pas. Admettons. Sauf que du coup...

... du coup moi j'attends l'article de la psychanalyste qui me dira que les enfants déficients mentaux le sont parce que leurs parents ne les stimulent pas assez. Qu'aucun enfant n'est né comme cela, qu'ils ne sont tous devenus, et qu'ils le savent. Je l'attends, mais bizarrement, j'ai le sentiment qu'il sera nettement moins facile à écrire.

Elle a raison quand elle parle de cette quête de l'impossible, mais à mon sens, c'est un problème social. Beaucoup d'enfants zèbres ne remplissent pas leur rôle d'enfant tel qu'il est défini par les sociétés occidentales contemporaines. Ils n'ont pas l'insouciance qui va avec, ils ne donnent pas le sentiment d'être intellectuellement dépendants de la transmission d'autrui ni n'abandonnent leur libre arbitre au profit de l'autorité d'un autre, sauf s'ils veulent eux mêmes apprendre à exercer le pouvoir. Beaucoup sont des enfants qui ne donnent pas aux adultes le sentiment sécurisant qu'ils en sont. Ils dérangent l'ordre social. Je repense à Tof, je crois que c'est lui qui disait qu'il entourait les mots que son instit avait décrété qu'il ne pouvait pas comprendre. Je crois que c'est plutôt là dessus qu'il faut s'interroger.
odei
odei

Messages : 170
Date d'inscription : 19/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum