vieux poèmes, la boite à malice

Aller en bas

vieux poèmes, la boite à malice Empty vieux poèmes, la boite à malice

Message par oyans le Lun 31 Oct 2016 - 19:33

Le masque de l'animal
(Un tour à la lumière et hop! Les oubliettes...)

Il a regardé minutieusement son visage
Dans une glace trouble, cherchant son appartenance.
Il a posé tous ses doigts sur le verre lissage,
Cherchant l'aspérité parmi les protubérances.

Rien ne pouvait déformer son visage, seul le flou
Empêchait son ¨tâtonnement au-delà des détails;
Il ouvrit sa bouche déchirée de dents de bétails;
Poussa un grondement ravalé sur un noir dessous,

L'extension de ses traits; rictus auscultant le miroir;
Quant à ses yeux méprisables comme l'Hydre de Lerne,
S'invitait au dégoût oscillant de rêves en réalité terne;
Révulsé! Son ombre froide le poussa à s'asseoir...

La tête penchée qu'à deux mains il encercla,
Souleva à lui des flots continus de poussière,
S'amoncelant sur le seuil impropre de sa misère;
Vérité nue, vulgaire! Sous son regard le nargua.

Un mugissement de glace grimpa jusqu'à son innocence
Flétrie et racornie, se ployant sous son insouciance
Et lettre morte à un mort dont les mots se sont tus,
Il arpenta le plat chaos aux trottoirs d'asphalte des rues.

L'estime du vide bariolée et dévorante,
Les palabres des curiosités débordantes,
Remplissaient d'un vert limon son pauvre ventre;
Il n'était pas seul; peut-être n'était-il même pas?

Chacun en son masque aux senteurs de toilettes,
Ruminait plan de paille obscur; litière d'animal.
Une grimace véloce recouvrait les détails
De meurtres sentencieux à l'envergure muette
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 46

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum