Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

+3
oyans
Blossac
Mekrijärvi
7 participants

Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Mekrijärvi Mar 19 Avr 2016 - 16:05

Voilà, je vous expose le truc.
Il y a environ un an je découvrais que je suis probablement surdouée. Alors je me met à lire tout ce qui me tombe entre les mains sur le sujet et j'apprend que c'est le bon moment pour repasser ma vie en revue pour mieux saisir les hic mais aussi celui de regarder autour de moi dans ma famille. Et là stupeur! J'en vois au moins 3 ou 4 qui sont zèbres à coup presque sûr. Notamment un. 32 ans, schizophrène. Or, j'ai lu qlq part (désolée je ne sais plus où) que les erreurs de diagnostic, à fortiori chez les THQI qui sont encore plus zèbres que zèbres parrait-il, peuvent être assez fréquentes et évidement catastrophiques, vu en plus la gestion de la psychiatrie en France. Et je me demande...

Est ce que cet personne ne pourrait tout simplement pas être un méga surdoué non détecté que l'on a bourré de médoc entre autre, bourré le crâne de bétises, pour être poli, sur ce qu'il est peut être réellement et rendu fou à force?

Je vais essayer de raconter ce que je sais de l'histoire. Enfant, nous jouions beaucoup ensemble. Très vite, je racontais à mes copines combien ce cousin était hors normes, un vrai génie. Les adultes n'entendaient rien. A appris à lire seul vers 3 4 ans, regard perçant, perdu, écorché vif, même bébé déjà. Vers 5 ans, recopiait des cahiers l'après midi, au lieu de jouer, avec des mots et surtout des drapeaux du monde entier qu'il connaissait par coeur. Angoissé à mort, utltra sensible, cultivé déjà, donnait des avis métaphysiques plein de sagesse alors qu'il n'avait pas encore 10 ans. Possédait quelques amis imagniaires qui participaient pleinement à nos activités. Enfin, cette personne était une vicitme très consentante de mes mises en scènes déguisées pour parents. Scolarité nikel jusqu'à la fac. Mais le truc c'est que le père s'est barré lorsqu'il avait dans les 10 ans et que la mère l'a "limite" abandonné à son sort. Elle était déjà pas très affecteuse... Tout le monde savait que ce petit était spécial mais regardait chaque élément séparement. De mon côté j'ai laissé ça pour m'occuper de mes propores soucis multiples et un jour le truc est tombé. Schizophrénie. Enfermé depuis l'enfance dans une chambre à lire Nietzsche et à écrire des tats de choses, à fumer toute sorte de chose. Sous cachet. Alors oui il délire, il est hors réalité, oui il est suivi par des psy et tout...

Mais dans quelle mesure selon vous (si certain y connaissent qlq chose!) peut-on devenir fou si on est à ce point seul avec son étrangeté depuis la naissance, non reconnue, seul avec des proches qui ne l'on jamais été justement. Seul au point de ne presque jamais avoir reçu d'affection? Ce type de blessure chez un THQI ça peut faire des maxi dégâts non? J'ajouterais que ce garçon a quasi été élevé par notre grand mère. Lorsqu'elle est décédé, il a perdu sa figure d'attachement maternelle, puis son père qui est parti. Et c'est là que tout à commencé à déraper.

Je demande l'avis de ceux que ça intéresse parceque je suis préoccupée. Je me demande si ce serait très sérieux d'aborder le sujet en famille. Avec la mère peut être? Est ce qu'on ne joue pas avec le feu si on se mêle à tord d'un cas pareil? Comment est ce que je peux l'aider? Surtout est ce possible?

Merci d'avance pour vos réponses / avis, qui me seront très précieux car je ne sais pas avec qui en parler... (mais aussi d'avoir lu ce pavé!)
Mekrijärvi
Mekrijärvi

Messages : 34
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 42
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Invité Mar 19 Avr 2016 - 17:24

x


Dernière édition par zebulonlezebre le Mar 19 Avr 2016 - 23:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Invité Mar 19 Avr 2016 - 17:33





Dernière édition par zebulonlezebre le Mar 19 Avr 2016 - 23:39, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Blossac Mar 19 Avr 2016 - 20:02

Ton post est alléchant. Une vraie une bande annonce de film. Un héros maudit, une histoire tragique et une fin qu'on espère heureuse.On a envie de connaître la suite. On a envie d'y croire et de te dire, vas-y, tu as raison: Les psys se sont trompés et ton ami n'est pas fou. Tu peux le sauver!

Mais je crois que le sujet est trop grave pour le prendre à la légère, n'est-il pas?
Alors, je me garderai de te prodiguer quelque conseil de comptoir comme tu dis si bien.
Je m'excuse et je suis désolé pour ton ami. Je regrette de ne pas avoir de réponse à te donner si ce n'est que les psychiatres font leur travail et remettre en cause les diagnostics n'est pas à la portée du premier venu.
Blossac
Blossac

Messages : 826
Date d'inscription : 09/11/2014
Age : 44
Localisation : Rennes

Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par oyans Mer 20 Avr 2016 - 19:30

Le diagnostic lorsqu'il est posé a été fait par le psychiatre référent et par deux autres psys pour avéré le diagnostic et le patient passe une IRM pour constater qu'il ne s'agisse pas d'une tumeur.

En second lieu, toutes les différences sociales sont touchées par cette pathologie, l'intelligence ne change rien à l'affaire, ce sont de multiples causes créant la schizophrénie. je n'énumère pas car c'est ici un point d'interrogation, facteur génétique, déficience cérébral?

Déjà le soutenir c'est le plus important en début de traitement qui peut être plus ou moins long, jusqu'à trouver le bon équilibre, c'est le plus important
oyans
oyans

Messages : 2733
Date d'inscription : 13/04/2014
Age : 47

Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par wamms Jeu 12 Mai 2016 - 14:46

Mekrijärvi , j'espère que les quelques notions que je vais énoncer pourront t'aider.
Comme le dit Oyans, je ne me risquerais pas à remettre en cause le diagnostic d'un psychiatre.
Ceci dit, je te rejoins dans l'idée que l'organisation psychique d'un THQI et celle d'un schizophrène pourrait se ressembler. Ceci dit, il y a pour moi une différence fondamentale, c'est l'accroche dans le réel. Le THQI peut paraître "perché" par son niveau de raisonnement, dans pensée decalée mais reste dans le réel, peut symboliser, associer lors de la thérapie .Pour un psychotique, il y a un moment où le thérapeute "sent" que ça n'accroche pas, le monde du psychotique n'e'st pas celui du névrosé lambda, THQI ou non. .
wamms
wamms

Messages : 52
Date d'inscription : 21/03/2016
Localisation : gard

Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Weigela Jeu 12 Mai 2016 - 17:28

Le fait d'être (T)HQI ne préserve pas de la schizophrénie. Mais s'il n'a jamais été question de cet aspect de sa personne, en parler peut toujours être intéressant, du moment que tu te situes dans la proposition ("tiens j'ai appris beaucoup de choses sur un sujet récemment et j'avais envie de le partager avec vous parce que ça m'a beaucoup fait penser à mon cousin" ) et non dans l'imposition (Mon cousin est un THQI incompris, il faut sauver mon cousin!). Ce qui implique d'accepter donc qu'on te dise qu'on n'a plus envie d'entendre parler des problèmes psycho dudit cousin (y compris par le cousin lui-même)
Weigela
Weigela

Messages : 1003
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Toshi Ven 20 Mai 2016 - 23:35

Il peut y avoir des erreurs de diagnostique. Mais un diagnostique différent nécessite l'avis de plusieurs médecins. Du moins ce serait la seule méthode intéressante et viable.

Maintenant si tu t'intéresses à la question il faut savoir quels sont ses symptomes. La skyzophrénie est une psychose. Par ce simple fait il y a une liste de comportements très caractéristiques. La prise de substances médicamenteuse,psychotropes... légale ou illégale peuvent facilement activer des maladies de ce type. Et je vois qu'il en a consommé. Quels tests as-t-il passé ? Quels actes / épisodes l'ont mené à se faire diàgnostiquer ? Voila des questions que tu peux te poser.

Mais si ca t'inquiete il est possible que ton cousin authorise son medecin à avoir une conversation avec toi et que le medecin accepte. Peut etre auras tu des réponses..

Toshi

Messages : 271
Date d'inscription : 16/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Alexandra878 Mar 24 Mai 2016 - 1:04

Coucou Mekrijarvi...je ferai court et rejoindre d'autres avis...
Le diagnostique de schizophrénie n'est pas mis à la légère ,et être HQI ou THQI ne préserve pas de cette maladie ou d'aucune autre.(j'ai eu un voisin également THQI et aussi schizophrène"confirmé")
Non c'est pas par manque d'affection en famille d'origine ou par consommation de drogues et psychotropes qu'on devient schizophrène...Beaucoup de gens qui ont connu de tels situations dans leurs familles,tout en étant évidemment affectés,n'ont pas été même de loin concernés par un possible diagnostique en psychiatrie etc.
C'est bien dommage que la famille d'origine n'ait pas offert de l'amour a ton cousin...mais cela n'explique pas une grave maladie psychiatrique...
Faut discuter avec d'autres psychiatres que ceux qui ont mis ce diagnostic et s'occupent de son cas...Seulement un spécialiste pourra répondre Correctement à toutes tes interrogations et t'éclairer sur ce cas et cette maladie...Bon courage!
Alexandra878
Alexandra878

Messages : 90
Date d'inscription : 21/05/2016
Age : 42
Localisation : Rambouillet

Revenir en haut Aller en bas

Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire? Empty Re: Qui veut bien faire un peu de psychiatrie de comptoire?

Message par Mekrijärvi Jeu 10 Nov 2016 - 10:04

Bonjour à vous tous qui avez répondu à ce poste. Et toutes mes excuses pour avoir tarder à réagir. J'ai pris mes distances avec le forum ces derniers mois parce que j'ai essayé de ne plus penser à cette histoire de douance qui m'obsédait. Comme beaucoup de gens ici la découverte de la douance à l'âge adulte n'est pas simple à admettre, remet en question tout notre processus de construction de notre personnalité, de notre identité.

Je voudrais simplement vous remercier, très chaleureusement, pour vos réponses (par contre c'est bizarre, je n'ai pas vu passer les notifications de réponses dans mes mails). Je les trouve fines et ça me fait prendre conscience à quel point j'ai des a priori négatifs sur le monde de la psychiatrie de manière générale. Du moins une grande méfiance.

J'ai depuis appris de nouvelles choses. Ça ne va ni dans le sens de ma 1ère impression, ni dans celui de vos réponses. C'est juste intéressant je trouve. Nous avons moi et mon cousin un oncle très particulier. Je suis très très attachée à lui. Je le suppose HP depuis ma "prise de conscience". J'ai interrogé sa sœur, ma mère, l'air de rien à propos de leur enfance et appris qu'il était très brillant, très colérique, très tout, trop? Il a appris à lire seul avant l'âge officiel et a toujours été électron libre ensuite dans sa vie, très cultivé sans avoir fait d'étude, très pince sans rire, très aventurier, très libre et très très très indépendant. Peu avant ses 18 ans ma grand mère le trouvant de plus en plus étrange l'a emmené voir un psychiatre de l'hôpital où elle travaillait comme aide soignante. Il lui aurait dit, "tu pourrais bien être schizophrène, tu te trouve sur la brèche, mais tu as un libre arbitre, du caractère. A toi de décider de quel côté tu veux basculer. Tu as le choix."

Comme tu le dis Toshi, la prise de psychotrope peut surement activer quelque chose de latent à l'adolescence. Ce fut le cas de mon cousin. Mais cet oncle à cette époque se serait mit à faire beaucoup de sport, à naviguer. Et puis, dernière chose, leur vie de famille n'était pas simple à 10 dans un T2 HLM avec un père souvent absent, un peu dingo et une mère qui bossait bcp de nuit. Mais il y avait du lien dans cette fratrie, beaucoup et les parents, très soutenant malgré les difficultés.

Voilà, je ne répond à aucune des questions que je me pose. la seule certitude que j'ai c'est que les choses sont complexes, encore insuffisamment inexplorées. Il existe peut être des liens subtiles entre des réalités neurologiques du THQI et du terrain psychotique, mêlées à certain niveau sans doute, auxquelles il faut ajouter la personnalité de la personne (force, faiblesse...), considérée dans son environnement (vie de famille, classe sociale...) Mais de là à poser des liens de causes à effet, effectivement il reste encore beaucoup de chemin...

Fleur de sel, je te remercie aussi pour tes conseils sur la manière d'aborder les choses avec la famille. J'ai tenté de souffler quelques mots à la mère de mon cousin il y a quelques temps mais elle était très hermétique, très centrée sur ses propres difficultés à gérer (et je le comprend, hein!). Elle m'a dit qu'il allait mieux, qu'il faisait des recherches et s'intéresse au syndrome d'Asperger (tiens!). Il pense maintenant qu'il pourrait être concerné. Mais ça ne change rien au fait que sa réalité est morcelée. Des hallus il en a bel et bien eu ado quand tout ça à démarré... Mais à ma connaissance, ma tante n'a pas trop cherché plus loin après qu'un psychiatre ait posé le diag. Ce dernier travaille aujourd'hui dans un centre pour adulte déficient, de même que la petite sœur, ma cousine, qui dit que ce médecin est une catastrophe, qu'il est connu localement pour ne faire preuve d'aucune humanité ou de subtilité... Ma tante dit aujourd'hui qu'il aurait fallu pousser un peu plus loin... Dommage...

Encore merci à chacun d'entre vous pour ces commentaires bienveillants qui me font avancer...!!
Mekrijärvi
Mekrijärvi

Messages : 34
Date d'inscription : 27/07/2015
Age : 42
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum