zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Lun 19 Oct 2015 - 11:21

Bonjour,

j'ai énormément de mal à écrire sur ce forum, de peur d'être mal interprétée ou critiquée gratuitement.
Pourtant ce que pense les gens de moi m'est égale cela ne me regarde pas, cependant je devais sans doute avoir des espoirs ou de jolies illusions en venant sur un forum de Zèbres.

C etait quoi? à quoi je pensais?qu'est ce que je voulais voir?trouver?
Est ce que je pensais trouver des gens comme moi?

Je ne cherche pas des copies, je voulais seulement une espèce d'apaisement ,une communauté plus douce, plus ouverte d'esprit, plus tournée vers l'autre...j'ai dû oublier des choses.Je voulais trouver des gens avec qui le partage se ferait plus facilement puisque l'on viendra de la même planète et nous aurions le même langage( idealisation sans doute?)

J'ai vu pas mal d'égocentrisme d'une intensité terrible, de la masturbation mentale à ne plus savoir quoi en faire...et moi je n'y croyais pas.
Je veux dire t 'étales ta science comme ça, "regarde moi comme je parle bien avec au minimum 15 mots complexes par post"...je ne sais pas, peut être que c est comme ça qu'ils se sentent bien et que ce n est pas une façon de s afficher?

je pensais que les Zèbres avaient moins besoin de mettre des masques, de prétendre et avaient plus d empathie et ne faisaient pas des blagues franchement pas drôles du tout qui peuvent surtout blesser les autres sachant combien l hypersensibilité reste un trait indéniable du zèbre.

jai vu des trucs j'ai pas ri, surtout quand je suis en phase hypersensible et qu'un rien je m'effondre à cause d'une paranoia plus aigüe à ces moments là.

C'est plus facile pour moi de me sentir rejetée qu'appréciée, là forcément vue ma différence, mon honnêteté radicale et ma franchise je peux comprendre que l'on ne m'aime pas.
L'inverse ne cessera de me surprendre de toute façon.
Même si j'ai conscience d'être quelqu'un de bien, de vraiment humain.

Je ne suis pas là pour dire : vous êtes des gros cons ou vous ne correspondez pas à l idée que je me faisais des zèbres. Je cherche davantage les personnes qui ont ressenti comme moi sur ce forum mais qui garde l'espoir de beaux échanges.

Pour moi un zèbre c etait ça : être plus humain et répandre ces putains d utopies là.
Pas juste à vouloir changer le monde, mais le faire avancer dans le bon sens en agissant envers les autres comme on le voudrait pour soi...Oui ça peut être vu comme religieux ça einh!
Pas besoin de croire en Dieu pour ça, peut être que croire encore en l'Humain ce serait suffisant?et vouloir s'ameliorer?

Je pensais que les Zèbres étaient plus attentifs et doux envers les autres, mais pas tous apparemment.

J'ai vu de la critique gratuite, des avis donnés juste pour agresser et verser son amertume et ses aigreurs, des jalousies, que sais je...de la médiocrité finalement, cela reste humain ce genre de médiocrité, je ne pensais pas que les zèbres étaient des demi dieux non plus, mais je pensais qu'ils étaient vraiment plus intelligents.

Et pour moi l'intelligence c est quoi?
sans doute que c est en cela que je suis différente, pour moi l'intelligence c est vraiment celle du coeur, de l'âme, de l esprit.
pouvoir mieux analyser les choses, parler honnêtement, sans mépris, sans juger, aller au delà de ses préjugés, utiliser au maximum la communication non violente quand bien même j'adore me défouler avec les gros mots et que parfois ça soulagerait.

je n'ai pas qu'une vision romantique des rapports humains, je suis lucide sur l egocentrisme, l individualisme, nos besoins d'être heureux mais j'ai encore envie de croire que l'on peut se respecter se parler sans vouloir juste tirer profit sans rien avoir à offrir.
Bref je crois encore en l'altruisme et la bienveillance.

j'ai vu ici des choses très bêtes(digne des pires posts facebook des "normaux pensants" je me suis demandée ce que ce genre de propos faisaient sur un forum de personnes censées être plus intelligentes, des choses immatures et pas dans le bon sens (moi aussi j'ai 10 ans parfois et c est cool mais bon...)
Après je le conçois bien qui dit zèbre ne signifie pas qu'on aime pas les choses superficielles, légères et stupides de temps à autres juste que je ne pensais pas qu'on partagerait ce genre de choses ici, au pire en MP après je ne sais pas...enfin certains s'y retrouvent alors tant mieux pour eux.

Alors forcément avec de tels propos je vais sans doute me faire lyncher par ceux qui se sentent viser.
Mais je ne suis pas la seule à penser que ce forum est dure parfois, que les gens manquent de tact ou s expriment et agissent exactement comme les autres en fait, rien de vraiment exceptionnelle dans leur façon de pensée.

On pourrait se demander: mais alors dis pourquoi t'es là? pourquoi tu restes?

Je garde espoir de trouver des échanges intéressants avec des belles âmes, des personnes qui défendent les mêmes valeurs, qui malgré leur tristesse, douleur et solitude, malgré leur vulnérabilité/fragilité (comme moi) restent pareils à eux même...capables d 'écoute, d ouverture d'esprit , de s intéresser aux autres et pas qu'à leur égo surdimensionné.

Pire sur un groupe de zebres sur facebook j'ai vu des personnes qui pour moi n'ont rien à voir avec mon idée des zèbres( par rapport aux caractéristiques j'ai lues )
De la misanthropie profonde qu'on a envie de leur demander: mais tu fais quoi à échanger si tu détestes tant les autres?
et pas une once d'empathie...
je suis toujours surprise et très mal à l'aise devant le manque d'empathie, c est une chose que je trouve monstrueuse et insupportable...

Finalement zèbre ou pas ce  n est peut être pas la question. Je cherche seulement des âmes connexes, capables d'échanger avec moi parce que comme pas mal d'entre vous je souffre de solitude,je m'ennuie avec la plupart des gens parfois je m'accomode aussi de la petite conversation au boulot mais je ne joue jamais les faux culs je cherche l'humain et ce que je peux apporter dans ce moment là aussi trivial soit il.

j'ai toujours rêvé d'amitié, de beaux liens, j'ai passé mon temps à chercher, la meilleure amie,les Frères et soeurs d'âmes, partout dans le monde.
j'en ai rencontré, j'ai appris, j'ai nourris de belles choses, même si j'ai appris le sens aussi de l'éphémère des choses, parfois je me prends encore à rêver de choses qui durent dans le temps.
Est ce que l'on existe à travers les autres?

Quand tu es une mère célibataire, artiste recluse et zèbre, tu en connais un rayon sur la déréliction.

J'ai appris à accepter avec le temps, ma différence et la solitude qu'elle engendre.
J'ai mieux compris et moins culpabilisé après avoir découvert ma zébritude.
Mais rien n'a vraiment changé et j'espère encore ne pas être vouée à vivre seule jusqu'à la fin.J'espère trouver des personnes avec qui il serait possible se comprendre et avancer,pas juste étaler nos caractéristiques(apprendre les uns des autres et s entraider), mais avancer et souligner aussi tout ce qu'il y a de beau et d'intéressant dans ce "pouvoir" d'être zèbre, qui pour moi reste aussi un don et une chance, pas seulement une différence douloureuse à vivre.
j'ai parfois cette impression de ne pouvoir "appartenir" à aucune communauté.J'essaie pourtant, sans doute est ce ma faute?trop idealiste.


voilà maintenant vous pouvez me lyncher, je me bats déjà difficilement contre le pire de moi en ce moment alors bon...au pire que peut il m'arriver? que l'on me blesse? que l'on m'insulte? si c'est pour ce que je suis, ça me va. si c est une projection eh bien whatever.

ps: j'ai dû faire des fautes horribles qui piquent les yeux(qui méritent que l'on me coupe la tête!) mais trop d insomnies j'ai du mal à me concentrer.
mes humbles excuses. quand j etais petite c etait pire, même si j'adorais déjà écrire, j etais convaincue qu'on écrivait "défois "comme ça bah oui quoi "parfois" est tout collé alors pourquoi pas "des fois"?
Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Mag Lun 19 Oct 2015 - 11:51

Un ange
Mag
Mag

Messages : 3853
Date d'inscription : 19/05/2012
Age : 74

http://www.pearltrees.com/j1p/la-douance-facile/id5027857

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Darth Lord Tiger Kalthu Lun 19 Oct 2015 - 12:17

voilà maintenant vous pouvez me lyncher, je me bats déjà difficilement contre le pire de moi en ce moment alors bon...au pire que peut il m'arriver? que l'on me blesse? que l'on m'insulte? si c'est pour ce que je suis, ça me va. si c est une projection eh bien whatever.

Ou alors trouver des gens qui partagent ton constat et seront bien content de voir quelqu'un qui l'écrit, qui du coup vont se sentir moins seul et du coup multiplier tes chances de faire les rencontres et les échanges auxquelles tu aspires !
Au delà de la franchise, le courage d'afficher son opinion envers et contre tous est une supère valeur Very Happy !
En terme d'intelligence tu n'as rien à prouver Very Happy !

Bon courage pour la suite !

_________________
IMPERATOR•KALTHU•CAESAR•DIVVS
Pour plus d'infos cliquez là -> Appel tigres XXX Règles de courtoisie XXX pour les nouveaux XXX C'est quoi les Tigres ? <-
Darth Lord Tiger Kalthu
Darth Lord Tiger Kalthu

Messages : 20819
Date d'inscription : 02/12/2012
Age : 41
Localisation : Koriban

https://www.zebrascrossing.net/t14849-qu-est-ce-que-le-tigre#6200

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Daorys Lun 19 Oct 2015 - 12:42

La sensation est la même mais j'ai rencontré assez de gens bien pour malgré tout m'attacher au forum, sans trop m'impliquer émotionnellement désormais.
Daorys
Daorys

Messages : 463
Date d'inscription : 16/08/2015
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Lun 19 Oct 2015 - 12:51

J'ai eu la même impression à mon arrivée, et je pense encore parfois aujourd'hui, à la lecture de certains posts: "mais pourquoi faire si compliqué pour exprimer quelque chose de si simple?", "pourquoi faut-il toujours marcher sur des oeufs? Pourquoi ne peut-on jamais discuter sans que ça parte en vrille?" 

Et effet, zèbre ou pas, HP ou pas, "quelque soit le mot" ou pas, nous avons des personnalités différentes, des humours différents, des vécus différents. 
Il est normal d'avoir des affinités avec certaines personnes et pas d'autres. 
Et puis quand on relit bien les descriptions des "problèmes" des zèbres, ceux qui justement ont amené nombre d'entre nous ici, cela semble cohérent tout de même. 

On nous dit que nous nous sentons différents, en décalage, parce que notre pensée est trop complexe et que les autres ont du mal à nous comprendre, ne font pas l'effort de comprendre, et nous rejettent. 
On nous dit que nous sommes susceptibles, que nous paraissons avoir un complexe de supériorité alors qu'en vérité, c'est tout le contraire. 
Et je me dis que les personnes de mon entourage qui me trouvent hautaine, trop compliquée, moqueuse, dure, qui ne comprennent pas ce que je dis, ces personnes ressentent la même chose que moi ici. Je me place de l'autre côté de la vitre. 
Je trouve parfois ce qui s'écrit ici compliqué. Parfois inutilement. Je trouve parfois l'humour spécial, et tout ne me fait pas rire. Je vois parfois de la moquerie, et parfois cela me blesse. Mais je ne me vois pas reprocher cela aux membres de ZC, alors que c'est exactement ce que me reproche mon entourage, et en partie ce qui m'a amenée ici. 

Ces personnes que tu trouves dures, étalant leur "science" et à l'égo surdimensionné ne sont-elles pas justement ces personnes hypersensibles, blessées par la vie, submergées par leurs pensées, que tu es venue chercher ici? Seulement, en fonction des personnes, la sensibilité, les mécanismes de protection sont différents. 

Peut-être que ton message est blessant pour eux, et qu'ils pourraient se dire aussi que toi, tu manques d'empathie envers eux. 
Tu vois ce que je veux dire? Tu parles de jugement, de médiocrité, de (je cite) "choses très bêtes dignes de page Facebook de normo-pensants". LOL, Big Time! Ca c'est du jugement, et je m'y connais en jugement. 
Ceci n'est pas une accusation, c'est juste une piste. Oui, nous voulons tous croire que nous sommes hyper tolérants, hyper ouverts, des boules d'amour, et que les autres sont tous méchants et aigris et qu'ils n'ont pas cette intelligence humaine, du coeur, tout ça, tout ça... En vérité, nous faisons la même chose. 

Il y a certains débats auxquels je ne participe plus. Je ne participe quasiment pas aux débats pour faire simple. Certaines personnes avec qui je n'essaie plus de parler. Il n'y a pas d'obligation.  
Il y a les salons. La section "bavardage pour âmes sensibles". Il y a les rencontres IRL, ou l'ambiance est différente. 
Je ne suis pas ici depuis longtemps non plus, mais je commence à m'y habituer. J'évite de me mêler aux conflits, je n'aime pas ça. Je ne le cherche pas non plus. 

Au début, quand on est un peu curieux, on va tout lire. Et puis on veut participer. Et puis on se prend une claque, au mieux on se fait accueillir de façon un peu condescendante avec une citation de Spinoza ou de "Nietschchezche" (selon nous, je ne suis pas sure non plus que ce soit la réalité), ou on se fait gentiment ignorer. Et bien on s'y habitue. On apprend à ressentir les situations foireuses et à ne pas y aller. Ou à se barrer avant que cela ne tourne au vinaigre. J'ai peut-être le cuir plus épais que je ne le pensais. 
Je suis arrivée ici avec une forme d'inhibition intellectuelle. Un abrutissement de plusieurs années. Lire certaines choses qui se disent ici, même sans participer, même des idées que je ne partage pas, m'a permis de m'ouvrir sur de nouvelles choses. De retrouver ma soif de connaissance. J'ai commencé à dérouiller la machine en quelque sorte. 

Ceux que tu cherches sont probablement là. Peut-être en retrait à observer aussi ce manège.


Dernière édition par Mily le Lun 19 Oct 2015 - 13:00, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par EtoileduParadoxe Lun 19 Oct 2015 - 12:55

Un message important:
Je suis arrivée récemment sur ce forum, lancé à partir d'un espoir fou par rapport à la différence, et moi aussi, je cherche autre chose.

Moi aussi je rêve d'une communauté plus ouverte,
avec beaucoup plus d'empathie, ou en tout cas de l'empathie tout court, et l'envie de comprendre l'autre,
de découvrir la richesse de l'autre.

Moi aussi j'ai eu et j'ai des rêves d'amour et d'amitié qui durent dans le temps, des rencontres extraordinaires.

Tu veux que je te dise ce que j'ai compris?
Non, être ou ou ne pas être zêbre n'est pas forcément la question. La question c'est qui on est : notre âme. Ton âme .Mon âme.

Il existe des individus hyper-intelligents qui n'ont pas un degré d'empathie pour les autres. Ils cassent autant que les "normaux".
On peut se poser la question: A quoi leur sert leur si grande intelligence ? A être cruel avec plus d'efficacité ? Passons.
Il existe des personnes sans intelligence, qui te tendront la main, la seule, quand tu n'auras plus personne à tes cotés.

L'important finalement, ce n'est pas le QI, c'est le Cœur.
Qui c'est le plus fort finalement, Celui qui donne ou Celui qui Prend? Celui qui Sauve ou Celui qui Détruit ?

J'ai mon idée sur la question.
En tout cas, si tu cherches une personne avec des rêves
et un cœur, je suis cette personne.
Je sais aussi ce que ça coûte: mais moi aussi:
je n'ai rien à y perdre. Tout a y gagner. Wink

EtoileduParadoxe
EtoileduParadoxe

Messages : 336
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 31
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par EtoileduParadoxe Lun 19 Oct 2015 - 12:58


J' ajoute: Je pense qu'il existe tout de même des personnes
extraordinaires et très particulières sur ce forum. Smile
Il suffit de les chercher. Wink
Je pense qu'il y a des personnes très différentes sur ce forum.

Je pense qu'il est possible de faire de faire de belles rencontres sur Zebra Crossing. Very Happy

Il faut s'occuper du meilleur et essayer de ne pas trop s'occuper du reste.

EtoileduParadoxe
EtoileduParadoxe

Messages : 336
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 31
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Lun 19 Oct 2015 - 14:12

Je ne me sens même plus membre de ce forum... C'était devenu tellement dur que j'en suis parti, et que je ne suis revenu que pour quelques personnes, et rigoler sur le tchat.

Je ne lis pratiquement rien, je ne poste quasiment pas. Je ne m'intéresse pas à ce qui se passe sur le forum, je m'en contrefiche. Il ne me correspond pas. M'en détacher est pour moi la seule manière de rester. Je ne compte plus les personnes "bien" qui sont parties après en avoir tiré le même constat...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Lun 19 Oct 2015 - 14:47

après avoir édité deux fois mon message, je remarque que je n'arrive même plus à exprimer ce que je sens comme je le voudrais

je m'auto censure donc c'est plus simple

désolé



Dernière édition par zebulonlezebre le Lun 19 Oct 2015 - 18:04, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Runes Lun 19 Oct 2015 - 15:20

Mily a écrit:J'ai eu la même impression à mon arrivée, et je pense encore parfois aujourd'hui, à la lecture de certains posts: "mais pourquoi faire si compliqué pour exprimer quelque chose de si simple?", "pourquoi faut-il toujours marcher sur des oeufs? Pourquoi ne peut-on jamais discuter sans que ça parte en vrille?" 


La récurrence de l'évocation à l'oeuf sur ce forum me semble fortement suspecte...on va finir par avoir tous les yakuzas du Japon sur le dos à ce tarif. J'espère que vos oeufs viennent de bestioles courant à grands enjambées dans les vastes plaines du Far West, bref du 1FR...voire 0FR !!!

Je plaisante.

L'intelligence n'est pas assez intelligente pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis du Comité Central de l'Ego Centralisé. D'où les double axels piqués avec réception sur le cul ! Ce n'est pas parce que quelqu'un n'est pas forcément d'accord avec vous que c'est un con (vous êtes seul juge de vos propres affirmations !) et qu'on est obligé de lui faire savoir !

Sans connaître par coeur le manuel de savoir-vivre de Mme de Rothschield, il serait de bon aloi de garder un niveau de langage certain sur un forum ou de cultiver l'auto-dérision. Où est le plaisir de se peigner le museau avec des forumeurs ?

Et là je ne plaisante qu'à moitié...

Je dis cela et je ne dis rien...

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Lun 19 Oct 2015 - 15:40

Runes a écrit:
Mily a écrit:J'ai eu la même impression à mon arrivée, et je pense encore parfois aujourd'hui, à la lecture de certains posts: "mais pourquoi faire si compliqué pour exprimer quelque chose de si simple?", "pourquoi faut-il toujours marcher sur des oeufs? Pourquoi ne peut-on jamais discuter sans que ça parte en vrille?" 


La récurrence de l'évocation à l'oeuf sur ce forum me semble fortement suspecte...on va finir par avoir tous les yakuzas du Japon sur le dos à ce tarif. J'espère que vos oeufs viennent de bestioles courant à grands enjambées dans les vastes plaines du Far West, bref du 1FR...voire 0FR !!!

Je plaisante.

L'intelligence n'est pas assez intelligente pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis du Comité Central de l'Ego Centralisé. D'où les double axels piqués avec réception sur le cul ! Ce n'est pas parce que quelqu'un n'est pas forcément d'accord avec vous que c'est un con (vous êtes seul juge de vos propres affirmations !) et qu'on est obligé de lui faire savoir !

Sans connaître par coeur le manuel de savoir-vivre de Mme de Rothschield, il serait de bon aloi de garder un niveau de langage certain sur un forum ou de cultiver l'auto-dérision. Où est le plaisir de se peigner le museau avec des forumeurs ?

Et là je ne plaisante qu'à moitié...

Je dis cela et je ne dis rien...

Runes, je ne sais pas si c'est à moi que tu t'adresses, mais justement, la suite de mon message était plus nuancée.

Au cas ou, je m'auto-cite Very Happy (ouais, parfois, j'aime bien me relire)

Mily a écrit:On nous dit que nous sommes susceptibles, que nous paraissons avoir un complexe de supériorité alors qu'en vérité, c'est tout le contraire.

Et je me dis que les personnes de mon entourage qui me trouvent hautaine, trop compliquée, moqueuse, dure, qui ne comprennent pas ce que je dis, ces personnes ressentent la même chose que moi ici. Je me place de l'autre côté de la vitre.

Je trouve parfois ce qui s'écrit ici compliqué. Parfois inutilement. Je trouve parfois l'humour spécial, et tout ne me fait pas rire. Je vois parfois de la moquerie, et parfois cela me blesse. Mais je ne me vois pas reprocher cela aux membres de ZC, alors que c'est exactement ce que me reproche mon entourage, et en partie ce qui m'a amenée ici.


Ces personnes que tu trouves dures, étalant leur "science" et à l'égo surdimensionné ne sont-elles pas justement ces personnes hypersensibles, blessées par la vie, submergées par leurs pensées, que tu es venu chercher ici? Seulement, en fonction des personnes, la sensibilité, les mécanismes de protection sont différents.

Lire certaines choses qui se disent ici, même sans participer, même des idées que je ne partage pas, m'a permis de m'ouvrir sur de nouvelles choses. De retrouver ma soif de connaissance.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Kodiak Lun 19 Oct 2015 - 16:57

Mily a écrit:"pourquoi faut-il toujours marcher sur des oeufs? Pourquoi ne peut-on jamais discuter sans que ça parte en vrille?" [/left]

Et effet, zèbre ou pas, HP ou pas, "quelque soit le mot" ou pas, nous avons des personnalités différentes, des humours différents, des vécus différents. 
Il est normal d'avoir des affinités avec certaines personnes et pas d'autres. 

J'ai peut être un élément de réponse à ton questionnement : dès lors que les sujets abordés contiennent de l'émotionnel, de l'affectif, du subjectif, notre hypersensibilité fait que nous avons du mal à y répondre rationnellement et de manière non conflictuelle pour peu que ce qui est exposé et développé aille à l'encontre de notre vécu, de nos traumatismes, de notre construction propre.

Partant du postulat que l'immense majorité des présents ont vécu de manière douloureuse des phénomènes de décalage, d'incompréhension, de mise au ban, qui ont altéré leurs relations sociales, chacun(e) a tenté de mettre en place des défenses, des parades, avec sa personnalité, sa sensibilité, son vécu. Et nous avons sans doute du mal à comprendre, et encore plus de mal à accepter, que d'autres surdoués aient suivi des chemins adaptatifs qui ne sont pas les mêmes que les nôtres. Il est probable que cette différence constatée chez des supposés "semblables" heurte de plein fouet les projections affectives que nous nous étions faites d'un "entre nous", et réveille l'écho douloureux du décalage re-vécu entre HQI, là où nous attendions harmonie et similarité !!




Mily a écrit:
On nous dit que nous nous sentons différents, en décalage, parce que notre pensée est trop complexe et que les autres ont du mal à nous comprendre, ne font pas l'effort de comprendre, et nous rejettent. 
On nous dit que nous sommes susceptibles, que nous paraissons avoir un complexe de supériorité alors qu'en vérité, c'est tout le contraire. 
Et je me dis que les personnes de mon entourage qui me trouvent hautaine, trop compliquée, moqueuse, dure, qui ne comprennent pas ce que je dis, ces personnes ressentent la même chose que moi ici. Je me place de l'autre côté de la vitre. 
Je trouve parfois ce qui s'écrit ici compliqué. Parfois inutilement. Je trouve parfois l'humour spécial, et tout ne me fait pas rire. Je vois parfois de la moquerie, et parfois cela me blesse. Mais je ne me vois pas reprocher cela aux membres de ZC, alors que c'est exactement ce que me reproche mon entourage, et en partie ce qui m'a amenée ici. 

Encore une fois, la palette des ressentis personnels face à l'estime de soi, face à la perception des normés-pensants, face à un humour caustique et/ou offensif, comprend un nuancier très riche et varié. Chacun vient ici en amenant dans ses valises son vécu, ses blessures d'ego, ses questionnements, ses réponses. Et nous sommes nombreux à nous persuader d'avoir trouvé LES bonnes recettes pour soulager autant que faire se peut une émotivité bouillonnante et envahissante, et que toute autre approche relationnelle que la notre est hérétique. Agiter tout cela dans le méga-shaker qu'est ce forum très fréquenté conduit inévitablement à des confrontations explosives.


Mily a écrit:
Ces personnes que tu trouves dures, étalant leur "science" et à l'égo surdimensionné ne sont-elles pas justement ces personnes hypersensibles, blessées par la vie, submergées par leurs pensées, que tu es venue chercher ici? Seulement, en fonction des personnes, la sensibilité, les mécanismes de protection sont différents. 
Peut-être que ton message est blessant pour eux, et qu'ils pourraient se dire aussi que toi, tu manques d'empathie envers eux. 

Rien à ajouter, je plussoie totalement ton propos !!! Une nouvelle fois, incompréhension mutuelle entre surdoués ayant adopté (consciemment ou inconsciemment) des mécanismes défensifs et adaptatifs fort différents les uns des autres, et parfois opposés. Effet "miroir en négatif" quand nous sommes confrontés à une semblable occurrence, et hostilité face à une "vibration" dérangeante pour notre construction personnelle.
Kodiak
Kodiak

Messages : 1904
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 58
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par ShineFlower Lun 19 Oct 2015 - 16:58

NIN59 Je te comprends tout à fait. Si tu veux parler avec moi pour échanger sur des sujets qui te passionnent, je suis partante. Je suis sûre qu'ici tu trouveras des zebres avec qui tu auras des affinités. Au plaisir de te lire et d'échanger avec toi. Very Happy
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 61
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Runes Lun 19 Oct 2015 - 17:05

Mily a écrit:
Runes a écrit:
Mily a écrit:J'ai eu la même impression à mon arrivée, et je pense encore parfois aujourd'hui, à la lecture de certains posts: "mais pourquoi faire si compliqué pour exprimer quelque chose de si simple?", "pourquoi faut-il toujours marcher sur des oeufs? Pourquoi ne peut-on jamais discuter sans que ça parte en vrille?" 


La récurrence de l'évocation à l'oeuf sur ce forum me semble fortement suspecte...on va finir par avoir tous les yakuzas du Japon sur le dos à ce tarif. J'espère que vos oeufs viennent de bestioles courant à grands enjambées dans les vastes plaines du Far West, bref du 1FR...voire 0FR !!!

Je plaisante.

L'intelligence n'est pas assez intelligente pour ne pas se prendre les pieds dans le tapis du Comité Central de l'Ego Centralisé. D'où les double axels piqués avec réception sur le cul ! Ce n'est pas parce que quelqu'un n'est pas forcément d'accord avec vous que c'est un con (vous êtes seul juge de vos propres affirmations !) et qu'on est obligé de lui faire savoir !

Sans connaître par coeur le manuel de savoir-vivre de Mme de Rothschield, il serait de bon aloi de garder un niveau de langage certain sur un forum ou de cultiver l'auto-dérision. Où est le plaisir de se peigner le museau avec des forumeurs ?

Et là je ne plaisante qu'à moitié...

Je dis cela et je ne dis rien...

Runes, je ne sais pas si c'est à moi que tu t'adresses, mais justement, la suite de mon message était plus nuancée.

Au cas ou, je m'auto-cite Very Happy (ouais, parfois, j'aime bien me relire)

Mily a écrit:On nous dit que nous sommes susceptibles, que nous paraissons avoir un complexe de supériorité alors qu'en vérité, c'est tout le contraire.

Et je me dis que les personnes de mon entourage qui me trouvent hautaine, trop compliquée, moqueuse, dure, qui ne comprennent pas ce que je dis, ces personnes ressentent la même chose que moi ici. Je me place de l'autre côté de la vitre.

Je trouve parfois ce qui s'écrit ici compliqué. Parfois inutilement. Je trouve parfois l'humour spécial, et tout ne me fait pas rire. Je vois parfois de la moquerie, et parfois cela me blesse. Mais je ne me vois pas reprocher cela aux membres de ZC, alors que c'est exactement ce que me reproche mon entourage, et en partie ce qui m'a amenée ici.


Ces personnes que tu trouves dures, étalant leur "science" et à l'égo surdimensionné ne sont-elles pas justement ces personnes hypersensibles, blessées par la vie, submergées par leurs pensées, que tu es venue chercher ici? Seulement, en fonction des personnes, la sensibilité, les mécanismes de protection sont différents.

La raillerie et la moquerie sont des choses à ne pas confondre avec l'humour ou l'auto-dérision, même si les pervers narcissique et leurs co-listiers essaient de nous faire croire le contraire.
...mais non, mon message est un message d'information informative à caractère informatif...personne n'est visé...sauf pour les oeufs brouillés et les omelettes baveuses avec des yakuzas, pas trop fréquentables au demeurant, en référence à un autre post où tout est parti en vrille pour rire.

Sérieusement...pas mal de gens ne comprennent pas ce que je dis ou s'imaginent m'enfler en beauté...normal... Quand c'est tellement évident pour moi, je ne termine pas mes phrases à peine commencées et je passe à autre chose...avec l'âge, je me calme, je me modère, je me raisonne, mais parfois j'explose si on cherche à me prendre pour un c...le pire, c'est la malhonnêté intellectuelle, alors je deviens froide...je peux devenir franchement mortelle parce que je "vois" les gens...c'est pas très classe de profiter de certains avantages...mais parfois, trop, c'est trop...alors faut travailler sur son ego...mais, ni trop...ni trop peu alien

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Kodiak Lun 19 Oct 2015 - 17:37

EtoileduParadoxe a écrit:
Non, être ou ou ne pas être zêbre n'est pas forcément la question. La question c'est qui on est : notre âme. Ton âme .Mon âme.

Il existe des individus hyper-intelligents qui n'ont pas un degré d'empathie pour les autres. Ils cassent autant que les "normaux".
On peut se poser la question: A quoi leur sert leur si grande intelligence ? A être cruel avec plus d'efficacité ? Passons.
Il existe des personnes sans intelligence, qui te tendront la main, la seule, quand tu n'auras plus personne à tes cotés.

L'important finalement, ce n'est pas le QI, c'est le Cœur.

D'accord avec toi : le degré de bonté, d'empathie, d'altruisme, n'est pas forcément corrélé au QI.

En revanche, je ne te suis pas sur la substitution que tu en infères. L'intelligence brillante seule ne suffit certes pas, mais le "bon cœur" ne me suffit pas non plus pour m'ouvrir affectivement à autrui. Trop de souvenirs pénibles d'ennui et d'incompréhensions réciproques me pèsent quand je repense à de vaines tentatives d’adaptation auxquelles j'ai pu me livrer (beaucoup) plus jeune, que ce soit dans des relations purement sociales, amicales, ou amoureuses. Rien d'intellectuel à partager, à échanger,  le plus important (et ce qui m'a le plus manqué dans ma vie) est absent, je ne puis rien envisager de sincère et de durable dans ce cas de figure, au delà de la courtoisie, de la convivialité, et de l'amabilité que je dois à ces personnes eu égard à leurs bonnes dispositions.

Et ce point constitue un saillant d'achoppement majeur avec bien des Z, qui m'a valu certaines déconvenues, en particulier dans des approches sentimentales. Je ne puis pas comprendre ni admettre que d’éventuels partenaires "moldus" puissent encore présenter le moindre attrait aux yeux d'une surdouée, puisque pour ma part je ne puis plus éprouver la moindre attirance pour une NP, quelques soient ses qualités de cœur et l'attractivité de son apparence.

En fait, c'est sans doute ma grande autonomie et mon besoin réduit d'interactions extérieures qui créé de fortes incompréhensions vis à vis de Z plus "sociables", j'interprète leurs besoins relationnels avec les NP comme un manque de discernement et d’affirmation de soi rédhibitoire, encore un exemple frappant que nous sommes très loin d'avoir toutes et tous les mêmes rayures.
Kodiak
Kodiak

Messages : 1904
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 58
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par EtoileduParadoxe Lun 19 Oct 2015 - 18:06

J'éprouve le besoin de répondre,
pour préciser ma pensée:

Kodiak a écrit:

L'intelligence brillante seule ne suffit certes pas, mais le "bon cœur" ne me suffit pas non plus pour m'ouvrir affectivement à autrui. Trop de souvenirs pénibles d'ennui et d'incompréhensions réciproques me pèsent a écrit:
[b]

Je ne puis pas comprendre ni admettre que d’éventuels partenaires "moldus" puissent encore présenter le moindre attrait aux yeux d'une surdouée, puisque pour ma part je ne puis plus éprouver la moindre attirance pour une NP, quelques soient ses qualités de cœur et l'attractivité de son apparence. a écrit:

En fait, je partage ce point de vue:
bien sûr que seuls les bons sentiments ne suffisent pas dans une relation. Je voulais simplement souligner
que ce ne sont pas forcément les personnes les plus intelligentes qui sont les plus empathiques.

Je n'ai jamais dit que seul le bon cœur me suffisait.
J'ai dit que le Cœur était quelque chose d'important,
ce qui est différent.

Je suis moi aussi à la recherche de relations avec des personnes partageant une intelligence élevée,
un goût prononcé pour la culture, le questionnement intellectuel. Le seul bon cœur ne me suffit pas non plus.

Je cherche quelqu'un qui soit à la fois très intelligent,
mais qui soit aussi capables de sentiments autres que narcissiques .

Je n'apprécie pas spécialement la compagnie des "moldus"
comme vous dites, je fais d'ailleurs souvent des rêves
entourés de personnes bien différentes.
La bêtise et la médiocrité commune me font fuir,
pour tout vous dire.

Je disais simplement que j'attache une grande importance aux sentiments, à l'âme. Je n'aime pas plus le formatage et l'enlisement de la pensée actuelle que vous.

Je cherche juste des personnes à la fois très intelligentes,
et sensibles aussi.
EtoileduParadoxe
EtoileduParadoxe

Messages : 336
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 31
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par TruiteSauvage Lun 19 Oct 2015 - 18:44

Topic déjà pollinisé par les acteurs habituels,on est déjà noyé dans les déclinaisons de l'infini,les mises en examen systématiques de chaque paragraphe citations a l'appui,le sujet initial est déjà en voie d’extinction.
Dommage,j'ai besoin de cet endroit.

+1 NIN59 je partage ton point de vue,+1 chaton.

Big up a l'arrière cour.
TruiteSauvage
TruiteSauvage

Messages : 34
Date d'inscription : 22/08/2015
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Lun 19 Oct 2015 - 18:53

J'y voyais une intention de nuancer un peu le propos. Mais en effet, il vaut mieux éviter de trop dévier du sujet initial, c'est pas comme si nous étions sur un forum de surdoués zèbres  Wouatéveur. 

Reprenons voulez vous? 


NIN59 a écrit:Bonjour,

j'ai énormément de mal à écrire sur ce forum, de peur d'être mal interprétée ou critiquée gratuitement.
Pourtant ce que pense les gens de moi m'est égale cela ne me regarde pas, cependant je devais sans doute avoir des espoirs ou de jolies illusions en venant sur un forum de Zèbres.

C etait quoi? à quoi je pensais?qu'est ce que je voulais voir?trouver?
Est ce que je pensais trouver des gens comme moi?

Je ne cherche pas des copies, je voulais seulement une espèce d'apaisement ,une communauté plus douce, plus ouverte d'esprit, plus tournée vers l'autre...j'ai dû oublier des choses.Je voulais trouver des gens avec qui le partage se ferait plus facilement puisque l'on viendra de la même planète et nous aurions le même langage( idealisation sans doute?)

J'ai vu pas mal d'égocentrisme d'une intensité terrible, de la masturbation mentale à ne plus savoir quoi en faire...et moi je n'y croyais pas.
Je veux dire t 'étales ta science comme ça, "regarde moi comme je parle bien avec au minimum 15 mots complexes par post"...je ne sais pas, peut être que c est comme ça qu'ils se sentent bien et que ce n est pas une façon de s afficher?

je pensais que les Zèbres avaient moins besoin de mettre des masques, de prétendre et avaient plus d empathie et ne faisaient pas des blagues franchement pas drôles du tout qui peuvent surtout blesser les autres sachant combien l hypersensibilité reste un trait indéniable du zèbre.

jai vu des trucs j'ai pas ri, surtout quand je suis en phase hypersensible et qu'un rien je m'effondre à cause d'une paranoia plus aigüe à ces moments là.

C'est plus facile pour moi de me sentir rejetée qu'appréciée, là forcément vue ma différence, mon honnêteté radicale et ma franchise je peux comprendre que l'on ne m'aime pas.
L'inverse ne cessera de me surprendre de toute façon.
Même si j'ai conscience d'être quelqu'un de bien, de vraiment humain.

Je ne suis pas là pour dire : vous êtes des gros cons ou vous ne correspondez pas à l idée que je me faisais des zèbres. Je cherche davantage les personnes qui ont ressenti comme moi sur ce forum mais qui garde l'espoir de beaux échanges.

Pour moi un zèbre c etait ça : être plus humain et répandre ces putains d utopies là.
Pas juste à vouloir changer le monde, mais le faire avancer dans le bon sens en agissant envers les autres comme on le voudrait pour soi...Oui ça peut être vu comme religieux ça einh!
Pas besoin de croire en Dieu pour ça, peut être que croire encore en l'Humain ce serait suffisant?et vouloir s'ameliorer?

Je pensais que les Zèbres étaient plus attentifs et doux envers les autres, mais pas tous apparemment.

J'ai vu de la critique gratuite, des avis donnés juste pour agresser et verser son amertume et ses aigreurs, des jalousies, que sais je...de la médiocrité finalement, cela reste humain ce genre de médiocrité, je ne pensais pas que les zèbres étaient des demi dieux non plus, mais je pensais qu'ils étaient vraiment plus intelligents.

Et pour moi l'intelligence c est quoi?
sans doute que c est en cela que je suis différente, pour moi l'intelligence c est vraiment celle du coeur, de l'âme, de l esprit.
pouvoir mieux analyser les choses, parler honnêtement, sans mépris, sans juger, aller au delà de ses préjugés, utiliser au maximum la communication non violente quand bien même j'adore me défouler avec les gros mots et que parfois ça soulagerait.

je n'ai pas qu'une vision romantique des rapports humains, je suis lucide sur l egocentrisme, l individualisme, nos besoins d'être heureux mais j'ai encore envie de croire que l'on peut se respecter se parler sans vouloir juste tirer profit sans rien avoir à offrir.
Bref je crois encore en l'altruisme et la bienveillance.

j'ai vu ici des choses très bêtes(digne des pires posts facebook des "normaux pensants" je me suis demandée ce que ce genre de propos faisaient sur un forum de personnes censées être plus intelligentes, des choses immatures et pas dans le bon sens (moi aussi j'ai 10 ans parfois et c est cool mais bon...)
Après je le conçois bien qui dit zèbre ne signifie pas qu'on aime pas les choses superficielles, légères et stupides de temps à autres juste que je ne pensais pas qu'on partagerait ce genre de choses ici, au pire en MP après je ne sais pas...enfin certains s'y retrouvent alors tant mieux pour eux.

Alors forcément avec de tels propos je vais sans doute me faire lyncher par ceux qui se sentent viser.
Mais je ne suis pas la seule à penser que ce forum est dure parfois, que les gens manquent de tact ou s expriment et agissent exactement comme les autres en fait, rien de vraiment exceptionnelle dans leur façon de pensée.

On pourrait se demander: mais alors dis pourquoi t'es là? pourquoi tu restes?

Je garde espoir de trouver des échanges intéressants avec des belles âmes, des personnes qui défendent les mêmes valeurs, qui malgré leur tristesse, douleur et solitude, malgré leur vulnérabilité/fragilité (comme moi) restent pareils à eux même...capables d 'écoute, d ouverture d'esprit , de s intéresser aux autres et pas qu'à leur égo surdimensionné.

Pire sur un groupe de zebres sur facebook j'ai vu des personnes qui pour moi n'ont rien à voir avec mon idée des zèbres( par rapport aux caractéristiques j'ai lues )
De la misanthropie profonde qu'on a envie de leur demander: mais tu fais quoi à échanger si tu détestes tant les autres?
et pas une once d'empathie...
je suis toujours surprise et très mal à l'aise devant le manque d'empathie, c est une chose que je trouve monstrueuse et insupportable...

Finalement zèbre ou pas ce  n est peut être pas la question. Je cherche seulement des âmes connexes, capables d'échanger avec moi parce que comme pas mal d'entre vous je souffre de solitude,je m'ennuie avec la plupart des gens parfois je m'accomode aussi de la petite conversation au boulot mais je ne joue jamais les faux culs je cherche l'humain et ce que je peux apporter dans ce moment là aussi trivial soit il.

j'ai toujours rêvé d'amitié, de beaux liens, j'ai passé mon temps à chercher, la meilleure amie,les Frères et soeurs d'âmes, partout dans le monde.
j'en ai rencontré, j'ai appris, j'ai nourris de belles choses, même si j'ai appris le sens aussi de l'éphémère des choses, parfois je me prends encore à rêver de choses qui durent dans le temps.
Est ce que l'on existe à travers les autres?

Quand tu es une mère célibataire, artiste recluse et zèbre, tu en connais un rayon sur la déréliction.

J'ai appris à accepter avec le temps, ma différence et la solitude qu'elle engendre.
J'ai mieux compris et moins culpabilisé après avoir découvert ma zébritude.
Mais rien n'a vraiment changé et j'espère encore ne pas être vouée à vivre seule jusqu'à la fin.J'espère trouver des personnes avec qui il serait possible se comprendre et avancer,pas juste étaler nos caractéristiques(apprendre les uns des autres et s entraider), mais avancer et souligner aussi tout ce qu'il y a de beau et d'intéressant dans ce "pouvoir" d'être zèbre, qui pour moi reste aussi un don et une chance, pas seulement une différence douloureuse à vivre.
j'ai parfois cette impression de ne pouvoir "appartenir" à aucune communauté.J'essaie pourtant, sans doute est ce ma faute?trop idealiste.


voilà maintenant vous pouvez me lyncher, je me bats déjà difficilement contre le pire de moi en ce moment alors bon...au pire que peut il m'arriver? que l'on me blesse? que l'on m'insulte? si c'est pour ce que je suis, ça me va. si c est une projection eh bien whatever.

ps: j'ai dû faire des fautes horribles qui piquent les yeux(qui méritent que l'on me coupe la tête!) mais trop d insomnies j'ai du mal à me concentrer.
mes humbles excuses. quand j etais petite c etait pire, même si j'adorais déjà écrire, j etais convaincue qu'on écrivait "défois "comme ça bah oui quoi "parfois" est tout collé alors pourquoi pas "des fois"?

Voilà qui est mieux...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Lun 19 Oct 2015 - 21:35

Bonne initiative Mily Approuve

Humour:
J'ai essayé de lire les pavés d'avant mais je me suis endormi Non désolé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Lun 19 Oct 2015 - 21:50

EtoileduParadoxe a écrit:J'éprouve le besoin de répondre,
pour préciser ma pensée:

En fait, je partage ce point de vue:
bien sûr que seuls les bons sentiments ne suffisent pas dans une relation. Je voulais simplement souligner
que ce ne sont pas forcément les personnes les plus intelligentes qui sont les plus empathiques.

Je n'ai jamais dit que seul le bon cœur me suffisait.
J'ai dit que le Cœur était quelque chose d'important,
ce qui est différent.

Je suis moi aussi à la recherche de relations avec des personnes partageant une intelligence élevée,
un goût prononcé pour la culture, le questionnement intellectuel. Le seul bon cœur ne me suffit pas non plus.

Je cherche quelqu'un qui soit à la fois très intelligent,
mais qui soit aussi capables de sentiments autres que narcissiques .

Je n'apprécie pas spécialement la compagnie des "moldus"
comme vous dites, je fais d'ailleurs souvent des rêves
entourés de personnes bien différentes.
La bêtise et la médiocrité commune me font fuir,
pour tout vous dire.

Je disais simplement que j'attache une grande importance aux sentiments, à l'âme. Je n'aime pas plus le formatage et l'enlisement de la pensée actuelle que vous.

Je cherche juste des personnes à la fois très intelligentes,
et sensibles aussi.

Tout à fait d'accord.
Je préfère les personnes capables d'entrer dans mon univers et de m'inspirer ou de m'apprendre en me faisant découvrir le leur.
Cependant j'aime l'Humanité, j'aime tout ce qu'il reste de beau dans l'humain, tout ce qui saccagé, vue comme faiblesse ou bêtise mais qui est beau pure, vrai à mes yeux...
je ne me sens pas élitiste si ce n'est que lorsque je dis que les gens normaux m'ennuient à mourir.
Pourtant j'ai dans mon entourage virtuel pas mal de gens plutôt normaux( ok ils ne m'ennuient pas tous, y'en a avec qui on peut rire et se confier )
ça y est je ne suis plus claire.

pour construire une véritable amitié qui dure et soit enrichissante il faut nécessairement des points communs et je pense que les non zèbres peuvent aussi être intelligents, avoir beaucoup d empathie, être capable d'exprimer leur sensibilité ou même leur créativité.

Je n'ai à ce jour vraiment aucune idée si je pourrais tomber amoureuse d'un zèbre, putain quand je sais comme ils sont chiants hypersensibles et casse c... nan ce serait masochiste ,insupportable!( je plaisante, je me prenais en modèle évidemment)
le seul zèbre que j'ai aimé follement s'est révélé être un vilain méchant pervers narcissique ^_^ clown Suspect eh ouais! pas de bol!
je m'en suis remise avec plein de trous dans le coeur mais étrangement je suis ressortie plus forte de cette histoire, plus il était sombre plus j etais lumineuse,un peu comme le yin et le yang en version beaucoup trop malsaine et torturée.C'est après que je me suis effondrée et puis la vie continue.


Comme toi Etoile du paradoxe l'âme est une chose qui a toujours eu énormément de sens et d'importance dans ma vie, déjà rien que le mot est magnifique, peut être qu'il y a quelque chose de romantique et idéaliste dans cette idée d immortalité de l'âme, de ce qu'elle donne facilement, transmet, de son pouvoir de guérir les autres. je veux croire en ça.

Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Lun 19 Oct 2015 - 22:49

Mily a écrit:
J'ai eu la même impression à mon arrivée, et je pense encore parfois aujourd'hui, à la lecture de certains posts: "mais pourquoi faire si compliqué pour exprimer quelque chose de si simple?", "pourquoi faut-il toujours marcher sur des oeufs? Pourquoi ne peut-on jamais discuter sans que ça parte en vrille?" 

Et effet, zèbre ou pas, HP ou pas, "quelque soit le mot" ou pas, nous avons des personnalités différentes, des humours différents, des vécus différents. 
Il est normal d'avoir des affinités avec certaines personnes et pas d'autres. 
Et puis quand on relit bien les descriptions des "problèmes" des zèbres, ceux qui justement ont amené nombre d'entre nous ici, cela semble cohérent tout de même. 
On nous dit que nous nous sentons différents, en décalage, parce que notre pensée est trop complexe et que les autres ont du mal à nous comprendre, ne font pas l'effort de comprendre, et nous rejettent. 
On nous dit que nous sommes susceptibles, que nous paraissons avoir un complexe de supériorité alors qu'en vérité, c'est tout le contraire. 
Et je me dis que les personnes de mon entourage qui me trouvent hautaine, trop compliquée, moqueuse, dure, qui ne comprennent pas ce que je dis, ces personnes ressentent la même chose que moi ici. Je me place de l'autre côté de la vitre. 
Je trouve parfois ce qui s'écrit ici compliqué. Parfois inutilement. Je trouve parfois l'humour spécial, et tout ne me fait pas rire. Je vois parfois de la moquerie, et parfois cela me blesse. Mais je ne me vois pas reprocher cela aux membres de ZC, alors que c'est exactement ce que me reproche mon entourage, et en partie ce qui m'a amenée ici. 
Ces personnes que tu trouves dures, étalant leur "science" et à l'égo surdimensionné ne sont-elles pas justement ces personnes hypersensibles, blessées par la vie, submergées par leurs pensées, que tu es venue chercher ici? Seulement, en fonction des personnes, la sensibilité, les mécanismes de protection sont différents. 


Peut-être que ton message est blessant pour eux, et qu'ils pourraient se dire aussi que toi, tu manques d'empathie envers eux. 
Tu vois ce que je veux dire? Tu parles de jugement, de médiocrité, de (je cite) "choses très bêtes dignes de page Facebook de normo-pensants". LOL, Big Time! Ca c'est du jugement, et je m'y connais en jugement. 
Ceci n'est pas une accusation, c'est juste une piste. Oui, nous voulons tous croire que nous sommes hyper tolérants, hyper ouverts, des boules d'amour, et que les autres sont tous méchants et aigris et qu'ils n'ont pas cette intelligence humaine, du coeur, tout ça, tout ça... En vérité, nous faisons la même chose. 
Il y a certains débats auxquels je ne participe plus. Je ne participe quasiment pas aux débats pour faire simple. Certaines personnes avec qui je n'essaie plus de parler. Il n'y a pas d'obligation.  
Il y a les salons. La section "bavardage pour âmes sensibles". Il y a les rencontres IRL, ou l'ambiance est différente. 
Je ne suis pas ici depuis longtemps non plus, mais je commence à m'y habituer. J'évite de me mêler aux conflits, je n'aime pas ça. Je ne le cherche pas non plus. 
Au début, quand on est un peu curieux, on va tout lire. Et puis on veut participer. Et puis on se prend une claque, au mieux on se fait accueillir de façon un peu condescendante avec une citation de Spinoza ou de "Nietschchezche" (selon nous, je ne suis pas sure non plus que ce soit la réalité), ou on se fait gentiment ignorer. Et bien on s'y habitue. On apprend à ressentir les situations foireuses et à ne pas y aller. Ou à se barrer avant que cela ne tourne au vinaigre. J'ai peut-être le cuir plus épais que je ne le pensais. 
Je suis arrivée ici avec une forme d'inhibition intellectuelle. Un abrutissement de plusieurs années. Lire certaines choses qui se disent ici, même sans participer, même des idées que je ne partage pas, m'a permis de m'ouvrir sur de nouvelles choses. De retrouver ma soif de connaissance. J'ai commencé à dérouiller la machine en quelque sorte. 
Ceux que tu cherches sont probablement là. Peut-être en retrait à observer aussi ce manège.

Non je ne suis pas venue chercher des personnes nécessairement blessées par la vie ou égocentrées...hypersensibles ok, oui.
Enfin tu as peut être raison.
je cherche des personnes capables de reconnaître leur failles mais qui malgré tout cela ne sont pas devenues amères...
pourtant je sais bien ce que c'est, bien sûr que j'ai des jours amers aussi, je me bats contre ça.
Il me reste encore quelques années pour cultiver ce qu'il me reste d'innocence et de pureté ( rire) l essentiel etant que j'y crois!

Je veux dire que c est déjà vu partout tout ça, l egocentrisme à l'overdose, "je veux je veux"," pour moi", "moi d'abord", "mes besoins", "regardez moi."quand je m'aperçois à parler trop en "moi je " j'ai envie d'aller me pendre.
Pourtant je peux aussi très bien concevoir ces besoins là.

j'ai conscience de nos besoins d'être vus, écoutés, si ce n'est compris.
Le regard de l'autre nous rend vivant?
arf.
En partie, ou surtout quand on se sent déconnecté du monde, des autres, perdus, qu'on ressent la solitude un peu plus lourde chaque soir...

je suis venue chercher l'ouverture d esprit,le partage, et surtout pas forcément être d accord et hocher de la tête à chaque fois.
c est certes plus agréable mais c est bien aussi d'être secouée, d'être encore surprise, de pouvoir voir les choses sous un autre angle mais dans le respect de l'autre.

Oui je suis d'accord avec ce que tu dis.
J'ai jugé ce que je trouve médiocre et que je ne m'attendais pas à voir sur ce forum, c est comme voir une photo de caniche sur un site de photo artistique.ouais okay le caniche peut être photographiée de manière très artistique c est vrai mais là on s egare complètement de sujet.
Je ne nie aucunement ma franchise brutale.Je suis peut être même cruelle parfois quand je vois des merdes qu'on ose appeler ART, mais ça ce n'est que mon esprit critique et mon manque d appréciation sans doute...
Pourtant je ne me sens pas méprisante ni supérieure à personne.
l'art c est comme la beauté? subjectif?

je suis quelqu'un d affreusement monstrueusement honnête alors faut jamais me poser une question quand on ne veut pas savoir la vérité.
j'y mets les formes quand je suis d humeur et que j'ai le temps,je ne suis pas mauvaise, mais je ne veux pas que l'on me prenne pour une conne alors je ne prends pas les gens pour des cons.
ça doit être sur la liste des raisons de ne pas m'apprécier. pirat




c est très vrai ce que tu dis sur l'accueil.
Je crois qu'une part de moi s'est sentie rejetée et ignorée.
Je me suis dis, merde je cherche depuis toujours des âmes qui ont le même langage,qui peuvent supporter cette façon de penser bordélico poétique et personne ne me reconnaît.
alors je n'appartiens pas? je me suis trompée? nous n'appartenons à rien.

c est souvent et partout cette sensation, même si jai la chance d'avoir une grande capacité d adaptation et de mimétisme qui fait je supporte les obligations sociales( réunions etc etc...certaines sont plus pénibles que d autres je l'avoue)
en même temps je suis peut être trop rêveuse j'imagine le truc comme une espèce de Hippie mélancolique où on m'aurait accueillie les bras ouverts avec des colliers de fleurs : bienvenue ma soeur!
Smile

je ne critiquais pas le forum mais les choses qui j'y ai trouvées et que je pensais pas trouver ici.

Peut-être que ton message est blessant pour eux, et qu'ils pourraient se dire aussi que toi, tu manques d'empathie envers eux.
Tu vois ce que je veux dire? Tu parles de jugement, de médiocrité, de (je cite) "choses très bêtes dignes de page Facebook de normo-pensants". LOL, Big Time! Ca c'est du jugement, et je m'y connais en jugement.

je suis d accord avec ce que tu dis, je ne sais pas d ailleurs si j'ai dit que je ne jugeais jamais.
je ne juge pas les gens, je juge les comportements.

Mais il est clair que je suis horriblement franche et que je m'auto censure très souvent pour ne pas m'isoler davantage.
Pourtant je n'ai rien d une aigrie, même si j'ai de sérieux moment de mélancolie qui me rende très cynico désabusée mais je ne peux pas dire que j'adore dans ces moments là.je mérite une paire de claques alors que jai juste besoin d'un câlin et de pleurer.
je trouve ça dur de ne pas pouvoir dire ce que l'on pense.
Je ne parle pas de méchanceté gratuite mais d honnêteté radicale.
Et je plaide coupable pour mon manque d empathie pour ce qui ne connaissent même pas le mot.
ça m effraie ça, c est tout ce qui est lié au manque d humanité, de coeur dans ce monde, ça me met très mal à l'aise.

Après en ce qui concerne par exemple les autistes, le manque d empathie n est en rien leur faute...Est ce que je crois que les autres ont juste choisi de ne penser qu'à eux avant toute chose et de ne pas se soucier du tout de l'autre et d'en avoir rien à foutre de ce qu'ils pourraient ressentir?
je me mets souvent à la place des gens avant de parler( bon ok ça m'arrive aussi de réfléchir après, je sais m excuser et reconnaître mes torts)et je ne juge pas les gens que je n'aime pas juste qu'ils ne m intéressent pas et me font sans doute prendre conscience que partout dans chaque communauté il y a d autres sous communauté etc, que l'on ne peut aimer tout le monde. c'est certainement mieux ainsi.


quant à cette histoire de marcher sur des oeufs, j'ai du mal à comprendre cela.
Je n'ai pas l'impression d'avoir besoin de ça.
je préfère le respect.
Personne ne m'a directement blessée, mais j'ai eu mal en lisant certaines choses, certaines façons de parler à d autres, par empathie et par déception d'être témoin du manque d empathie.
Pour ma part on peut me rentrer dans le lard si cela a du sens, si j'ai dit quelque chose de mal ou de travers ou que l'on n'a pas compris ou que l'on ne soit pas d accord. je n'ai pas peur de ça.

Je crois que j'ai davantage peur par moment de ne pas être appréciée pour ce que je suis que d'être détestée pour ce que je ne suis pas.
je ne supporte pas les conflits, je ne les cherche pas même si j'ai trop besoin de dire ce que je pense et ressens.

je crois que je n'aime pas trop les débats, en fait le mot déjà n'est pas agréable.Il y a toujours un aspect conflictuel dans les divergences d idées et l'envie d imposer son avis...cela me donne l'impression d'un besoin de pouvoir, de vouloir convaincre l'autre.
Et oui j'ai davantage poster sur " les bavardages pour âmes sensibles".
quand aux rencontres IRL, je ne sais pas du tout si je pourrais faire cela, pas sans connaître les gens virtuellement d abord, se sentir en confiance, savoir un peu qui est l'autre.

et puis paraît qu'un zèbre peut cacher un PN alors bon...( je plaisante einh! mode parano off)
mais pour être honnête je crois que je suis très méfiante et que lorsque l'on vient vers moi, je m'attends au pire, je me dis : si ça se trouve il me veut du mal( c est assez souvent ça sur les sites de rencontres, la grosse parano ^_^;; je ne me cache pas.

Même si j'ai encore du mal à comprendre le pourquoi? pourquoi une personne viendrait vers moi dans le simple but de me faire du mal?
(disons qu'il m'est arrivé par périodes comme ça, souvent au mauvais moment d'être insultée et malmenée bien violemment(je ne ferais pas pire et pourtant je n'ai pas toujours été tendre avec moi même) sur mes différents sites et blogs.

j écoute mon intuition quand même et je dois être maso puisque je n'abandonne pas mes pauvres espérances qui s'amenuisent à mesure que le temps file.
merci pour ton partage Mily.

oh bordel c etait long j'ai digressé partout.
Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Lun 19 Oct 2015 - 22:52

Kalthu a écrit:
voilà maintenant vous pouvez me lyncher, je me bats déjà difficilement contre le pire de moi en ce moment alors bon...au pire que peut il m'arriver? que l'on me blesse? que l'on m'insulte? si c'est pour ce que je suis, ça me va. si c est une projection eh bien whatever.

Ou alors trouver des gens qui partagent ton constat et seront bien content de voir quelqu'un qui l'écrit, qui du coup vont se sentir moins seul et du coup multiplier tes chances de faire les rencontres et les échanges auxquelles tu aspires !
Au delà de la franchise, le courage d'afficher son opinion envers et contre tous est une supère valeur Very Happy !
En terme d'intelligence tu n'as rien à prouver Very Happy !

Bon courage pour la suite !

Merci Kalthu.
Je ne m'attendais pas du tout à recevoir des messages positifs même si je l'espérais, je suis redevenue trop pessimiste! c est mal!mais ça me réconforte un peu de lire tout ça.
Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Lun 19 Oct 2015 - 23:02

zebulonlezebre a écrit:après avoir édité deux fois mon message, je remarque que je n'arrive même plus à exprimer ce que je sens comme je le voudrais

je m'auto censure donc c'est plus simple

désolé

c etait Twisted Evil ou plus flower ta réponse censurée?
tout ce que je censure dans ma vie me ronge, me tourmente alors j essaie toujours de me dire je ne peux pas, qu'il faut que je m'exprime.
Quitte à me dire après : mon dieu!! c est pas vrai que j'ai fait ou dit ça!!! je suis folle!!!
après je dis que c est une de mes personas qui a pris une de mes robes et s'est déguisée en pas-moi.
n'assumerais je pas tout ce que je sème?
si bien sur, j assume, je ris, je me dis que je suis grave.
enfin maintenant je peux toujours me justifier en disant : blame it on my zebra!


Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Lun 19 Oct 2015 - 23:14

merci à tous pour votre partage, me voilà un peu rassurée.Non je ne suis pas complètement seule...il reste des Humains! des vrais!peut être?!
Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Runes Mar 20 Oct 2015 - 0:10

[quote="NIN59"]
Mily a écrit:

J'ai jugé ce que je trouve médiocre et que je ne m'attendais pas à voir sur ce forum, c est comme voir une photo de caniche sur un site de photo artistique.ouais okay le caniche peut être photographiée de manière très artistique c est vrai mais là on s egare complètement de sujet.
Je ne nie aucunement ma franchise brutale.Je suis peut être même cruelle parfois quand je vois des merdes qu'on ose appeler ART, mais ça ce n'est que mon esprit critique et mon manque d appréciation sans doute...
Pourtant je ne me sens pas méprisante ni supérieure à personne.
l'art c est comme la beauté? subjectif?


L'art est un sujet subversif...surtout. Jusqu'à une certaine époque, l'art était l'expression densifiée du nombre d'Or : ça résonnait en nous énergétiquement de manière positive (sans le savoir), parfois jusqu'aux larmes lorsque c'était trop beau. L'Art en autres était une voie pour élever même temporairement son niveau énergétique, donc spirituel, autant dire un langage que maîtrisaient des gens pourvus d'une grande douance pour leur matière. Je pense à de Vinci ou aux peintres flamands par exemple.

En cette époque de destructuration (je pourrais dire aussi de merdoculture), le Nombre d'Or s'est fait la malle vers d'autres cieux. L'art ne doit pas être forcément "beau", (la Beauté est universellement soumise aussi à une culture ou à un faisceau de cultures, donc sujette à controverse), mais il doit "parler" aux émotions de ceux qui le contemplent. "Une merde" est muette.

Mais en ces temps de bien-vivre ensemble laminoire et de mièvrerie générale pour camoufler la culture de la médiocrité, et toussa, le sens critique et la recherche de la perfection sont passés à la trappe, remplacés par la paranoïa générale qui hurle à la discrimination élitiste dès que certaines personnes se distinguent de la moyenne.

Ensuite, pour l'art comme pour toute chose, il y a une manière de faire passer le message "diplomatiquement", mais clairement, sans utiliser le mot "merde" Very Happy Very Happy Very Happy

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 0:55

Mais j'ai pas écrit ça moi? Shocked What a Face

Pis chuis pas douée pour l'art. Enfin si je fais de l'origami, et je massacre de la variété à tue-tête dans ma voiture, c'est de l'art?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 7:46

Moi j'ai pas de coeur mais un artichaut à la place, c'est bio non ? Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Runes Mar 20 Oct 2015 - 11:55

Mily a écrit:Mais j'ai pas écrit ça moi? Shocked What a Face

Pis chuis pas douée pour l'art. Enfin si je fais de l'origami, et je massacre de la variété à tue-tête dans ma voiture, c'est de l'art?

Autant pour moi ! A vouloir élaguer tous les "quotes" pour un débroussaillage éclaircissant, je me suis pris les pinceaux dans le sécateur : toutes mes confuses !

Ceci dit l'art ne s'adresse pas qu'aux artistes, encore heureux ! Personnellement, je ne suis même pas capable de tirer un trait droit, ce qui ne m'empêche pas de signifier qu'une "merde" reste une "merde".

L'art est une "voix" qui interpelle l'âme au-dessus de sa gangue de glaise terrestre. L'art est un lien "énergétique" entre celui qui contemple l'objet sublimé et l'artiste qui a "vu" autre chose que du 3D. C'est tout le message de l'Art depuis le paléolithique..."

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Actu-42B-1-Grotte-Chauvet-Le-panneau-des-chevaux

Allez, je livre à vos cerveaux affamés cette petite bombinette culturelle en prime :

Les peintures rupestes ne sont pas des scènes de chasse :

1 - parce que les os des animaux représentés ne font pas partie des "zones de débit" ou des poubelles paléolithiques
2 - parce que la plupart des dessins ne proviennent pas de ces messieurs, malgré les images d'Epinal de nos manuels issus des conclusions des paléontologues du XIXe siècle et reprises par les perroquets spécialisés officiels.

Chut, répétez-le à voix basse...

Si l'origami n'est pas un art, je me fais seppuku avec un tanto en bois !

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 12:03

NIN59 a écrit:Bonjour,

j'ai énormément de mal à écrire sur ce forum, de peur d'être mal interprétée ou critiquée gratuitement.
Pourtant ce que pense les gens de moi m'est égale cela ne me regarde pas, cependant je devais sans doute avoir des espoirs ou de jolies illusions en venant sur un forum de Zèbres.

C etait quoi? à quoi je pensais?qu'est ce que je voulais voir?trouver?
Est ce que je pensais trouver des gens comme moi?

Je ne cherche pas des copies, je voulais seulement une espèce d'apaisement ,une communauté plus douce, plus ouverte d'esprit, plus tournée vers l'autre...j'ai dû oublier des choses.Je voulais trouver des gens avec qui le partage se ferait plus facilement puisque l'on viendra de la même planète et nous aurions le même langage( idealisation sans doute?)

J'ai vu pas mal d'égocentrisme d'une intensité terrible, de la masturbation mentale à ne plus savoir quoi en faire...et moi je n'y croyais pas.
Je veux dire t 'étales ta science comme ça, "regarde moi comme je parle bien avec au minimum 15 mots complexes par post"...je ne sais pas, peut être que c est comme ça qu'ils se sentent bien et que ce n est pas une façon de s afficher?

je pensais que les Zèbres avaient moins besoin de mettre des masques, de prétendre et avaient plus d empathie et ne faisaient pas des blagues franchement pas drôles du tout qui peuvent surtout blesser les autres sachant combien l hypersensibilité reste un trait indéniable du zèbre.

jai vu des trucs j'ai pas ri, surtout quand je suis en phase hypersensible et qu'un rien je m'effondre à cause d'une paranoia plus aigüe à ces moments là.

C'est plus facile pour moi de me sentir rejetée qu'appréciée, là forcément vue ma différence, mon honnêteté radicale et ma franchise je peux comprendre que l'on ne m'aime pas.
L'inverse ne cessera de me surprendre de toute façon.
Même si j'ai conscience d'être quelqu'un de bien, de vraiment humain.

Je ne suis pas là pour dire : vous êtes des gros cons ou vous ne correspondez pas à l idée que je me faisais des zèbres. Je cherche davantage les personnes qui ont ressenti comme moi sur ce forum mais qui garde l'espoir de beaux échanges.

Pour moi un zèbre c etait ça : être plus humain et répandre ces putains d utopies là.
Pas juste à vouloir changer le monde, mais le faire avancer dans le bon sens en agissant envers les autres comme on le voudrait pour soi...Oui ça peut être vu comme religieux ça einh!
Pas besoin de croire en Dieu pour ça, peut être que croire encore en l'Humain ce serait suffisant?et vouloir s'ameliorer?

Je pensais que les Zèbres étaient plus attentifs et doux envers les autres, mais pas tous apparemment.

J'ai vu de la critique gratuite, des avis donnés juste pour agresser et verser son amertume et ses aigreurs, des jalousies, que sais je...de la médiocrité finalement, cela reste humain ce genre de médiocrité, je ne pensais pas que les zèbres étaient des demi dieux non plus, mais je pensais qu'ils étaient vraiment plus intelligents.

Et pour moi l'intelligence c est quoi?
sans doute que c est en cela que je suis différente, pour moi l'intelligence c est vraiment celle du coeur, de l'âme, de l esprit.
pouvoir mieux analyser les choses, parler honnêtement, sans mépris, sans juger, aller au delà de ses préjugés, utiliser au maximum la communication non violente quand bien même j'adore me défouler avec les gros mots et que parfois ça soulagerait.

je n'ai pas qu'une vision romantique des rapports humains, je suis lucide sur l egocentrisme, l individualisme, nos besoins d'être heureux mais j'ai encore envie de croire que l'on peut se respecter se parler sans vouloir juste tirer profit sans rien avoir à offrir.
Bref je crois encore en l'altruisme et la bienveillance.

j'ai vu ici des choses très bêtes(digne des pires posts facebook des "normaux pensants" je me suis demandée ce que ce genre de propos faisaient sur un forum de personnes censées être plus intelligentes, des choses immatures et pas dans le bon sens (moi aussi j'ai 10 ans parfois et c est cool mais bon...)
Après je le conçois bien qui dit zèbre ne signifie pas qu'on aime pas les choses superficielles, légères et stupides de temps à autres juste que je ne pensais pas qu'on partagerait ce genre de choses ici, au pire en MP après je ne sais pas...enfin certains s'y retrouvent alors tant mieux pour eux.

Alors forcément avec de tels propos je vais sans doute me faire lyncher par ceux qui se sentent viser.
Mais je ne suis pas la seule à penser que ce forum est dure parfois, que les gens manquent de tact ou s expriment et agissent exactement comme les autres en fait, rien de vraiment exceptionnelle dans leur façon de pensée.

On pourrait se demander: mais alors dis pourquoi t'es là? pourquoi tu restes?

Je garde espoir de trouver des échanges intéressants avec des belles âmes, des personnes qui défendent les mêmes valeurs, qui malgré leur tristesse, douleur et solitude, malgré leur vulnérabilité/fragilité (comme moi) restent pareils à eux même...capables d 'écoute, d ouverture d'esprit , de s intéresser aux autres et pas qu'à leur égo surdimensionné.

Pire sur un groupe de zebres sur facebook j'ai vu des personnes qui pour moi n'ont rien à voir avec mon idée des zèbres( par rapport aux caractéristiques j'ai lues )
De la misanthropie profonde qu'on a envie de leur demander: mais tu fais quoi à échanger si tu détestes tant les autres?
et pas une once d'empathie...
je suis toujours surprise et très mal à l'aise devant le manque d'empathie, c est une chose que je trouve monstrueuse et insupportable...

Finalement zèbre ou pas ce  n est peut être pas la question. Je cherche seulement des âmes connexes, capables d'échanger avec moi parce que comme pas mal d'entre vous je souffre de solitude,je m'ennuie avec la plupart des gens parfois je m'accomode aussi de la petite conversation au boulot mais je ne joue jamais les faux culs je cherche l'humain et ce que je peux apporter dans ce moment là aussi trivial soit il.

j'ai toujours rêvé d'amitié, de beaux liens, j'ai passé mon temps à chercher, la meilleure amie,les Frères et soeurs d'âmes, partout dans le monde.
j'en ai rencontré, j'ai appris, j'ai nourris de belles choses, même si j'ai appris le sens aussi de l'éphémère des choses, parfois je me prends encore à rêver de choses qui durent dans le temps.
Est ce que l'on existe à travers les autres?

Quand tu es une mère célibataire, artiste recluse et zèbre, tu en connais un rayon sur la déréliction.

J'ai appris à accepter avec le temps, ma différence et la solitude qu'elle engendre.
J'ai mieux compris et moins culpabilisé après avoir découvert ma zébritude.
Mais rien n'a vraiment changé et j'espère encore ne pas être vouée à vivre seule jusqu'à la fin.J'espère trouver des personnes avec qui il serait possible se comprendre et avancer,pas juste étaler nos caractéristiques(apprendre les uns des autres et s entraider), mais avancer et souligner aussi tout ce qu'il y a de beau et d'intéressant dans ce "pouvoir" d'être zèbre, qui pour moi reste aussi un don et une chance, pas seulement une différence douloureuse à vivre.
j'ai parfois cette impression de ne pouvoir "appartenir" à aucune communauté.J'essaie pourtant, sans doute est ce ma faute?trop idealiste.


voilà maintenant vous pouvez me lyncher, je me bats déjà difficilement contre le pire de moi en ce moment alors bon...au pire que peut il m'arriver? que l'on me blesse? que l'on m'insulte? si c'est pour ce que je suis, ça me va. si c est une projection eh bien whatever.

ps: j'ai dû faire des fautes horribles qui piquent les yeux(qui méritent que l'on me coupe la tête!) mais trop d insomnies j'ai du mal à me concentrer.
mes humbles excuses. quand j etais petite c etait pire, même si j'adorais déjà écrire, j etais convaincue qu'on écrivait "défois "comme ça bah oui quoi "parfois" est tout collé alors pourquoi pas "des fois"?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 12:55

NIN59 Je ne compte plus les fois ou j'ai claqué la porte du forum en me disant que j'en avait marre de tous tous ces éléphants dans un magasin de porcelaine et ce que tu écris me parle énormément. Mais si je reviens chaque fois c'est pour les raisons que chaton a évoquées.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 13:40

NIN59 a écrit:
zebulonlezebre a écrit:après avoir édité deux fois mon message, je remarque que je n'arrive même plus à exprimer ce que je sens comme je le voudrais

je m'auto censure donc c'est plus simple

désolé

c etait Twisted Evil  ou plus flower ta réponse censurée?
tout ce que je censure dans ma vie me ronge, me tourmente alors j essaie toujours de me dire je ne peux pas, qu'il faut que je m'exprime.
Quitte à me dire après : mon dieu!! c est pas vrai que j'ai fait ou dit ça!!! je suis folle!!!
après je dis que c est une de mes personas qui a pris une de mes robes et s'est déguisée en pas-moi.
n'assumerais je pas tout ce que je sème?
si bien sur, j assume, je ris, je me dis que je suis grave.
enfin maintenant je peux toujours me justifier en disant : blame it on my zebra!



mon intervention n'était pas négative , j'expliquais que je ressentais le même isolement , la même sensation d'être transparent ou inexistant et/ou de ne pouvoir communiquer positivement

cela ressort de ce que je suis et comme je ne veux pas parler de je , moi je etc qui semble être l'apanage des pervers narcissique, cela aura au moins eut le mérite d'attirer mon attention sur le fait que mon empathie utilise comme base mon propre vécu

savoir écouter n'est pas une chose facile quand on est isolé ou qu'on se sent tel et que le manque de reconnaissance et d'appartenance fait que l'ego blessé a en effet envie de dire .. et moi et moi

rien de pervers dans cette mise en avant en ce qui me concerne, juste un mal être brutal qui ressort d'autant plus que je le vois chez l'autre

je suis hypersensible et donc je prend moi aussi les choses au premier degré ou de face , la distance sociale est un concept qui m'est étranger le plus souvent, je suis asocial sans être pathologiquement asocial, ma différence m'isole et me fait ne pas comprendre les subtilités des manipulations ou des arrière pensée

je parle brut et je dis donc souvent des conneries, parfois non

donc voilà c'était cela en substance que je voulais exprimer

la communication entre zèbre et non zèbre est déjà très compliquée, je comprend qu'elle l'est encore plus entre surdoués et gens hypersensibles et que donc pour éviter d'être blessé il faut communiquer

mais un être blessé a du mal à faire confiance

il attend trop des autres

le travail sur soi consiste à en prendre compte et à aller vers l'autre plus serein, plus conscient de ses failles, sans vouloir les faire reposer sur l'autre

mon hypersensibilité à moi est une faille abyssale complexe à gérer , j'aimerais trouver les moyens de gérer ces moments de détresse profonde, de doute, de sentiment d'abandon ,mais je n'y arrive pas toujours

j'ai déjà conscience du problème , au moins d'une partie de ce problème donc tout n'est pas perdu

j'aimerai être aimé pour ce que je suis mais qui ne le souhaite pas ? la vie a une autre règle, on cohabite et on espère un peu ne pas être seul et être un peu compris

c'est la conscience de cet écart qui une désillusion difficile à avaler parfois, quand il fait gris et que le monde entier tourne carré et semble s'acharner à faire de vos efforts et de votre vie un enfer

est ce le cas ou est ce de l'hypersensibilité ? parfois oui parfois en effet c'est une interprétation du réel, mais au moment où on le vit c'est réel

ne pas comprendre ou mal comprendre paroles et actes des autres, les interpréter négativement

j'ai lu un livre sur les surdoués il ya quelques jours qui disait qu'il allait à apprendre à gerer le don d'anticipation en l'appliquant volontairement uniquement sur les choses positives

j'anticipe que des choses heureuses vont m'arriver

une sorte de méthode coué ou une méthode visant à éviter d’interpréter sans cesse tout dans un sens négatif

facile à dire hein.. moins facile à appliquer

espérer donc le beau et le bien dans la rencontres d'autres zèbres même si une partie de moi dit , ca marche pas, je suis déçu , blessé à mort avec un cri lugubre et abyssal de bête blessée, personne ne m'aime et je ne vaux rien.. etc

l'autre dit.. mais t'es con, on t'aime pas comme tu voudrais mais on t'aime parfois.. un peu... quand même

et si personne ne t'aime cela ne signifie pas que personne ne t'aimera jamais

l'espoir quoi

idiot

humain

je suis un humain

nous le sommes tous et toutes , nous ne sommes pas parfaits et moi non plus, mais nous sommes humains

capable du pire et du meilleur, pourquoi ne pas choisir le meilleur tant qu'à faire ? et éviter les gens mauvais ?

autant que faire se peu

je suis totalement démuni face aux gens mauvais , je ne comprend pas et cela me touche chaque fois

mais à force on finit par les identifier, s'en protéger un peu mieux et avancer avec les gens bons

comme je dis souvent par boutade

dans la vie il y a des gens mauvais et des gens bons et c'est bon le "gens-bon"









Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 16:14

*Confessions d'une méchante débutante*

J'y ai repensé hier, à ces "déceptions", à ces zèbres, surdoués, wouatéveur qui ne sont pas ce que nous attendons.

Je me demande si ce n'est pas la "littérature" et l'image véhiculée par certains auteurs, psychologues et autres coaches qui nous donne une image trop idéalisée du "zèbre", souvent décrit comme une petite chose fragile et sensible avec un enfant à l'intérieur qui ne demande qu'à aimer et à être aimé.

Il y a une part de vrai là dedans, mais je trouve qu'on occulte aussi d'autres manifestations.

*Moi je ON*
Ma capacité à manier les mots, les concepts, le sarcasme, je l'ai souvent mal utilisée. Je l'ai utilisée parfois pour prendre l'ascendant sur les autres.

Souvent, j'ai ce reflexe de rouler le yeux intérieurement face à certaines situations, et à me faire des "private jokes" à haute voix. J'ai l'habitude que ses plaisanteries que je me fais à moi même ne soient pas perçues. Des remarques au vitriol, faites sur un ton innocent:
"- tu te moques de moi?
- mais non, voyons, je ne vois pas de quoi tu parles, je suis tellement gentille" Battement de cils

Oui, avec un peu d'introspection, je me rends compte que j'ai pris l'habitude de prendre les gens pour des cons (mes parents, mes profs, mes collègues). C'est un don, de prendre les autres pour des cons et de se sortir des situations pourries par une pirouette.

En couple, c'était la même chose. Une tendance à devenir dominante rapidement. A considérer l'autre souvent comme un enfant qui ne comprend pas, facilement manipulable.

(J'arrête là, sinon on va m'envoyer dans un des sujets sur les PN).

Quand je suis tombée sur un certain livre très "bisounours" au sujet des zèbres, mon premier reflexe a été d'envoyer un mail à l'auteure, pour lui dire que je me reconnaissais dans beaucoup de choses, que j'en étais probablement, mais que les "méchants" existaient. La preuve. J'avais un don pour la méchanceté, moi.

Alors je suis arrivée ici sans trop d'illusions. Sans trop d'idéaux. Mais avec de gros complexes sur mes capacités. Un besoin d'être reconnue par un groupe.
En quelque sorte, je me suis reconnue. Dans le bon comme dans le mauvais. Et paradoxalement, le mauvais m'a plus rassurée que le bon. Ca a été déculpabilisant.
Je me suis retirée cette pression d'être gentille et tolérante en toutes circonstances. J'ai mes périodes "maudite conne". Ce que j'ai trouvé ici, ce sont des limites auxquelles me heurter.

Je me souviens d'un sujet ici ou j'avais commencé à prendre un peu de la confiance, et j'ai repris ma vieille habitude de prendre les gens pour des cons avec mon petit air innocent. On me l'a fait remarquer.
Cela ne m'a pas fait plaisir du tout. Je me suis sentie comme une gosse prise les doigts dans le pot de confiture. Cuisant. Mais je remercie les personnes qui ont pointé du doigt ce comportement, parce que ça m'a permis de mettre le doigt sur cette facette de ma personnalité et d'avancer dessus.
Je ne sais pas encore ce que je vais en faire. Dois je l'accepter ou la réprimer? Puis je seulement la réprimer? Est ce un mécanisme de défense que je peux changer?

Vous voyez, je dis ça ici, et bien je ne l'ai jamais dit à personne. Jamais. C'est un peu mon "coming out" de connasse.
Je sais pas si ça apporte quelque chose à la conversation, je suis peut-être hors sujet, mais bon, ça fait du bien. J'aurais pas pu le dire si je n'avais pas repéré de comportements similaires ici. Je me serais dit encore une fois que je suis anormale, pourrie jusqu'à la moelle.

*Moi Je OFF*

Voilà, tout n'est pas tout blanc ou tout noir. Nous ne sommes pas de purs esprits du bien contre le mal. Le côté obscur de la force est nécessaire aussi pour faire avancer les choses Cool









Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 16:29

Tout est dans le décalage entre ce qui devrait être et ce qui est.

Des cas laids et des cas fées innées. Dent pétée

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par maurau Mar 20 Oct 2015 - 17:03

insupportable, hautain, con, cassant, nous le sommes tous sans doute, nous prenant pour bcp plus intelligents et venus d'ailleurs; mais nous avons aussi cette perpétuelle voix qui nous dit combien nous avons tort et nous fait douter de nous, non? moi je suis ainsi. mais oui méchant et con certainement

maurau

Messages : 40
Date d'inscription : 23/09/2015
Age : 53
Localisation : midi toulousain

http://www.fredericmaurau.com

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 17:18

certes


Dernière édition par zebulonlezebre le Mar 20 Oct 2015 - 22:06, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par EtoileduParadoxe Mar 20 Oct 2015 - 18:24

La bonne question est posée: zebulonzebre
a dit: :
Faut-il lâcher le dragon ? a écrit:Faut-il lâcher le dragon ?

Je me pose souvent la même question.
Faut-il montrer qu'être bon n'est pas forcément être faible ni con ?
Faut-il rentrer dans ce Jeu là, et répondre aux demandes de Combat?

Il faut déjà en avoir les moyens.
Physiques, quand on pratique les arts martiaux c'est déjà beaucoup.
Spirituels, Intellectuels: c'est possible, il faut parfois montrer que les âmes sensibles ne sont pas que naïves....

-Accepter l'idée de la Non-Acceptation de l'Autre, c'est accepter le Combat.
Parfois il vaut mieux éviter un Mur que se le prendre en pleine figure.(pensée de sagesse...)

-Accepter l'idée que Nous sommes tous avec une Part blanche,
et une Part plus noire , c'est ouvrir la porte à de possibles
échanges.

-Accepter la Noirceur totale, c'est Vendre son âme au Diable,
et ça ,je m'y refuse, c'est Renoncer.

Il faut trouver un équilibre.

Mais c'est bien de rappeler que la Force Positive peut aussi
être Extrêmement Puissante... Wink
Quels préjugés terribles existent en ce monde sur la Bonté ....
Le Bien doit toujours faire ses preuves...

On ne peut pas toujours être en mode Fight.
Mais on peut y être parfois .

Pour conclure, la Vie est Difficile,
Que le Coté de la Force que l'on choisit Blanc ou Noir ,
soit avec Nous.
Que nos Anges ,ou nos Démons ,veillent,
car une Chose est sûre : La partie est en cours , n'est pas finie,
et n'est pas gagnée d'avance
.

Mais avec Maître Yoda, se quitter sur une pensée positive
par rapport aux Duels Mémorables....
 Le Bien peut aussi être ...Fort.

EtoileduParadoxe
EtoileduParadoxe

Messages : 336
Date d'inscription : 02/10/2015
Age : 31
Localisation : dans l'univers, dans les étoiles, sous la lune

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mar 20 Oct 2015 - 19:05

EtoileduParadoxe nous avons donc des référentiels communs :-)

la saga star wars est plus profonde qu'il n'y paraît parfois


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Mar 20 Oct 2015 - 21:44

Mily a écrit:*Confessions d'une méchante débutante*

J'y ai repensé hier, à ces "déceptions", à ces zèbres, surdoués, wouatéveur qui ne sont pas ce que nous attendons.

Je me demande si ce n'est pas la "littérature" et l'image véhiculée par certains auteurs, psychologues et autres coaches qui nous donne une image trop idéalisée du "zèbre", souvent décrit comme une petite chose fragile et sensible avec un enfant à l'intérieur qui ne demande qu'à aimer et à être aimé.

Il y a une part de vrai là dedans, mais je trouve qu'on occulte aussi d'autres manifestations.

*Moi je ON*
Ma capacité à manier les mots, les concepts, le sarcasme, je l'ai souvent mal utilisée. Je l'ai utilisée parfois pour prendre l'ascendant sur les autres.

Souvent, j'ai ce reflexe de rouler le yeux intérieurement face à certaines situations, et à me faire des "private jokes" à haute voix. J'ai l'habitude que ses plaisanteries que je me fais à moi même ne soient pas perçues. Des remarques au vitriol, faites sur un ton innocent:
"- tu te moques de moi?
- mais non, voyons, je ne vois pas de quoi tu parles, je suis tellement gentille"  Battement de cils

Oui, avec un peu d'introspection, je me rends compte que j'ai pris l'habitude de prendre les gens pour des cons (mes parents, mes profs, mes collègues). C'est un don, de prendre les autres pour des cons et de se sortir des situations pourries par une pirouette.

En couple, c'était la même chose. Une tendance à devenir dominante rapidement. A considérer l'autre souvent comme un enfant qui ne comprend pas, facilement manipulable.

(J'arrête là, sinon on va m'envoyer dans un des sujets sur les PN).

Quand je suis tombée sur un certain livre très "bisounours" au sujet des zèbres, mon premier reflexe a été d'envoyer un mail à l'auteure, pour lui dire que je me reconnaissais dans beaucoup de choses, que j'en étais probablement, mais que les "méchants" existaient. La preuve. J'avais un don pour la méchanceté, moi.

Alors je suis arrivée ici sans trop d'illusions. Sans trop d'idéaux. Mais avec de gros complexes sur mes capacités. Un besoin d'être reconnue par un groupe.
En quelque sorte, je me suis reconnue. Dans le bon comme dans le mauvais. Et paradoxalement, le mauvais m'a plus rassurée que le bon. Ca a été déculpabilisant.
Je me suis retirée cette pression d'être gentille et tolérante en toutes circonstances. J'ai mes périodes "maudite conne". Ce que j'ai trouvé ici, ce sont des limites auxquelles me heurter.

Je me souviens d'un sujet ici ou j'avais commencé à prendre un peu de la confiance, et j'ai repris ma vieille habitude de prendre les gens pour des cons avec mon petit air innocent. On me l'a fait remarquer.
Cela ne m'a pas fait plaisir du tout. Je me suis sentie comme une gosse prise les doigts dans le pot de confiture. Cuisant. Mais je remercie les personnes qui ont pointé du doigt ce comportement, parce que ça m'a permis de mettre le doigt sur cette facette de ma personnalité et d'avancer dessus.
Je ne sais pas encore ce que je vais en faire. Dois je l'accepter ou la réprimer? Puis je seulement la réprimer? Est ce un mécanisme de défense que je peux changer?

Vous voyez, je dis ça ici, et bien je ne l'ai jamais dit à personne. Jamais. C'est un peu mon "coming out" de connasse.
Je sais pas si ça apporte quelque chose à la conversation, je suis peut-être hors sujet, mais bon, ça fait du bien. J'aurais pas pu le dire si je n'avais pas repéré de comportements similaires ici. Je me serais dit encore une fois que je suis anormale, pourrie jusqu'à la moelle.

*Moi Je OFF*

Voilà, tout n'est pas tout blanc ou tout noir. Nous ne sommes pas de purs esprits du bien contre le mal. Le côté obscur de la force est nécessaire aussi pour faire avancer les choses  Cool







C'est cool du coming out de connasse!
Mais est ce que les gens te l'ont dit?
parce que tu dis faire cela sournoisement ,prendre les gens de haut ou manipuler innocemment.

je n'aime plus trop le tout noir tout blanc, il y a du bon dans le mauvais et vice versa.

Est ce que tu t'aimes davantage en connasse ou en gentille? je veux dire: ce qui te fait le plus de bien.Tu me diras , ça dépend avec qui et des circonstances.
De très rares fois j'ai essayé le côté obscur de la force cela ne m'allait pas du tout, ce n'est même pas une question de culpabilité, je retire davantage de plaisir à voir quelqu'un sourire grâce à moi.(mais c est peut être hyper mégalo?)

c est intéressant ce que tu dis en tout cas, nous sommes faits de paradoxes terribles mais c 'est plutôt cool, juste invivables pour les autres qui forcément comprennent pas toujours. ce qui compte reste de savoir vivre avec soi et vivre bien toutes nos facettes.

ps: je n'ai rien contre le "moi je", c'est l'excès ou l invasion du moi je qui tue l'intérêt.il n'y aurait pas d intérêt à ne parler que de soi, si à un psy évidemment...
Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Inanna Mar 20 Oct 2015 - 22:50

c est très intéressant ce que vous dites Etoile du paradoxe et zebulonzebre.

L'image du zèbre tout fragile qui a besoin d'amour c'est une caricature, enfin on n'est pas que nos besoins affectifs.

Faut il montrer que l'on ne se laisse pas faire?que notre bonté ne dit pas que nous sommes cons?
hum.je déteste le fait de devoir justifier.
En tant que femme déjà on doit justifier tellement de choses,purée...On n'a pas fini!

Eh bien moi, après avoir "sorti le dragon"moi je parle plus de ma sorcière dans ces moments là, en envoyant une lettre dans laquelle j'ai exprimé ma colère à mon PN avec ceci dit intelligence et créativité( si si)j'ai aussi étalé mon intelligence du coeur,encore et partout, je voulais qu'il voit qu'il n'avait pas tout pris, tout sali en moi, que je ne deviendrai pas comme lui.Je voulais aussi garder la tête haute, car j'ai été profondément humiliée et j'ai eu honte longtemps.

Je l'aime beaucoup ma sorcière, ma colère,parce qu'elle m'aide justement à dire : là tu as franchi une limite.
c'est sain la colère, ne pas laisser l'autre abuser de nous, nous réduire, nous définir etc.

Je me vois déjà me battre avec mon sabre de lumière, que la force soit avec moi!
Je suis convaincue que l'intelligence du coeur est aussi une belle arme. Quand on sait tout ce que l'on sait , des rapports humains, des comportements, on analyse tout,on sait combien l'autre est faible, petit et ridicule dans sa bassesse, à quoi bon avoir envie d'appuyer là où ça fait mal?
vengeance!
oui évidemment pour le PN j'ai eu des envies de vengeance mais la haine appelle la haine, bref, j'ai préféré apprendre la force du pardon Sainte NIN priez pour nous!(bon entre nous, le PN il s'en fout quand tu le pardonnes il est déjà parti chercher sa prochaine proie ^^)
On perd beaucoup trop d energie dans la vengeance ou l'envie de répondre à ceux qui nous cassent etc.
souvent quand je suis blessée, je me dis, je fais quoi?en premier je vais me plaindre( comme une gosse) juste pour voir si la personne à qui je le dis va me rassurer que je ne suis pas toutes ces choses horribles.

((Les gens qui nous agressent mettent un doute sur ce que nous sommes? dû à notre manque de confiance en nous?
j'ai paradoxalement confiance en moi et je manque de confiance.
Tout comme je suis très triste(surtout en ce moment) et en même temps profondément heureuse, quand je suis avec mes enfants,qu'on se marre,qu'on fait les fous, leur énergie me redonne de l'élan, du courage.ce sont des instants,des concentrés de bonheurs.éphémères évidemment.
Tout est si fugace,insaisissable.))

Cette expérience avec le PN ceci m'a transformée et même si ce fut à l epoque ma plus belle et ma pire histoire d'amour je me dis, que je n'ai retenue que ce que j'en ai appris, la force que cela m'a donné.
c est pas la connerie de " tout ce qui ne tue pas rend plus fort" c est voir ce que l'on traverse et ce qu'il y a en nous, notre ressource.
Je suis vulnérable, fragile, hypersensible,j'ai pleuré comme une madeleine devant un dessin animé cet aprem( j'ai même pas honte tiens!ça fait trop du bien Surprised)mais je suis sacrément forte de continuer à tirer parti de ce qui me fait mal, me blesse etc.

Après pour revenir à la gentillesse, les conflits etc, j'aime quand les désaccords sont exprimés clairement, honnêtement.
Par exemple en amitié comme en amour je vais nettement préférer une vraie engueulade qui dans le meilleur des cas idéalisé se finirait en fou rire que quelqu'un qui dit oui amen, acquiesce à tout.je trouve ça sain de pouvoir exprimer les choses.

ps: désolée c est encore plus décousu ce soir, je finirai incohérente à force d'être si bordélique là haut.
Inanna
Inanna

Messages : 150
Date d'inscription : 24/05/2015

https://erratticblog.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Gasta Mer 21 Oct 2015 - 0:03

Voilà un fil qui exprime ce que je ressens.
Je suis sur ce forum depuis bientôt 4 ans. Après une période de recherche de moi-même, de meilleure compréhension de ma personnalité grâce aux témoignages, après m'être beaucoup investi ici, à la modo par exemple, je participe maintenant avec beaucoup de recul.
Je me suis toujours plus ou moins auto-censuré (c'est dommage sans doute) dès que je sentais la moindre pointe d'agressivité ou d'égo qui me semblait surdimensionné. Le débat avec ces personnes, leurs avis dans ce cas ne m'intéressent pas. Je crois que quelqu'un qui a de l'estime pour lui-même n'a pas besoin d'agressivité pour s'affirmer, pour exister.
Mais pour moi la grande force de ce forum ce sont les rencontres, de véritables rencontres irl. J'ai la chance de connaître grâce à ce forum des personnes avec qui je suis en harmonie, c'est à dire des gens avec qui je peux échanger, communiquer, débattre en toute sincérité, simplicité et confiance dans un respect et une estime réciproque.
Nombreux sont ceux qui souhaitent avoir ce genre d'échanges, il faut juste les trouver et ignorer les autres.
Gasta
Gasta

Messages : 3751
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 68
Localisation : à l'ouest

https://www.zebrascrossing.net/t4928-dabrowski-je-vais-bien-ne-t-

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Runes Mer 21 Oct 2015 - 0:23

Gasta a écrit:Voilà un fil qui exprime ce que je ressens.
Je suis sur ce forum depuis bientôt 4 ans. Après une période de recherche de moi-même, de meilleure compréhension de ma personnalité grâce aux témoignages, après m'être beaucoup investi ici, à la modo par exemple, je participe maintenant avec beaucoup de recul.
Je me suis toujours plus ou moins auto-censuré (c'est dommage sans doute) dès que je sentais la moindre pointe d'agressivité ou d'égo qui me semblait surdimensionné. Le débat avec ces personnes, leurs avis dans ce cas ne m'intéressent pas. Je crois que quelqu'un qui a de l'estime pour lui-même n'a pas besoin d'agressivité pour s'affirmer, pour exister.
Mais pour moi la grande force de ce forum ce sont les rencontres, de véritables rencontres irl. J'ai la chance de connaître grâce à ce forum des personnes avec qui je suis en harmonie, c'est à dire des gens avec qui je peux échanger, communiquer, débattre en toute sincérité, simplicité et confiance dans un respect et une estime réciproque.
Nombreux sont ceux qui souhaitent avoir ce genre d'échanges, il faut juste les trouver et ignorer les autres.

bounce Voilà qui est bien parlé : tout est dit !

Runes

Messages : 101
Date d'inscription : 30/08/2015

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Mer 21 Oct 2015 - 1:51

NIN59 a écrit:C'est cool du coming out de connasse!
Mais est ce que les gens te l'ont dit?
parce que tu dis faire cela sournoisement ,prendre les gens de haut ou manipuler innocemment.je n'aime plus trop le tout noir tout blanc, il y a du bon dans le mauvais et vice versa.

Est ce que tu t'aimes davantage en connasse ou en gentille? je veux dire: ce qui te fait le plus de bien.Tu me diras , ça dépend avec qui et des circonstances.
De très rares fois j'ai essayé le côté obscur de la force cela ne m'allait pas du tout, ce n'est même pas une question de culpabilité, je retire davantage de plaisir à voir quelqu'un sourire grâce à moi.(mais c est peut être hyper mégalo?)

Disons que j'aime bien qu'on m'aime bien. Et j'aimerais m'aimer moi même. Donc non, ça ne me fait pas plaisir mes périodes "connasse".
En fait tout d'écrire cela, ça m'a beaucoup fait réfléchir (ouais, encore Rolling Eyes   ) et balancer un truc sur la recherche des limites. Disons que parfois je me dis "un jour quelqu'un va comprendre à quel point je me fous de sa tête et m'en coller une". Ce n'est pas encore arrivé. 
Tiens encore tout à l'heure, quelqu'un a qui j'ai envoyé une pique bien acerbe m'a répondu par un "heureusement que tu es là". 

Je m'aime bien en gentille. Quand je fais de la peine à quelqu'un je le regrette. Je ne le montre pas toujours (mauvaise foi?). Mais je ne suis pas toujours sure d'être gentille parce que c'est ma nature profonde, ou de le faire pour qu'on m'aime. 

Je suis pas fan du "tends l'autre joue" et du "power of love". C'est mon caractère, je suis une combattante "active", entre Ghandi ou Malcolm X, je choisis le second. Ce qui ne se reflète pas forcément sur ZC. Et je pense que cela n'a rien à voir avec d'éventuelles rayures, ou une trentaine de points Happy-meal qui représenteraient mon aptitude à répéter des séries de chiffres. 



Gasta a écrit:Je me suis toujours plus ou moins auto-censuré (c'est dommage sans doute) dès que je sentais la moindre pointe d'agressivité ou d'égo qui me semblait surdimensionné. Le débat avec ces personnes, leurs avis dans ce cas ne m'intéressent pas. Je crois que quelqu'un qui a de l'estime pour lui-même n'a pas besoin d'agressivité pour s'affirmer, pour exister

Respect

Et puis finalement, si on les laisse creuser assez longtemps, ils finissent par s'enterrer tous seuls...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Kodiak Mer 21 Oct 2015 - 23:24

Intéressantes les interventions de Mily, Etoile du paradoxe, et zebulonzebre (page 2).

De ces témoignages, chacun avec ses mots et sa sensibilité propre, il apparaît que les surdoués sont finalement des humains réagissant comme l'immense majorité de l'espèce aux affects tristes et aux affects joyeux, suivant les mêmes mécanismes émotionnels (gratitude, tendresse, affection face à des actes de bientraitance; colère, rancœur, agressivité face à des actes de maltraitance).

Il semble également que nous soyons très divers sur ce point : notre vécu, notre personnalité, notre éducation, nous ont constitué une affectivité fort différente de l'un à l'autre. Les uns seront sensibles à la douceur, à la tolérance et à la compréhension en même temps qu'hostiles à la dureté et à l'orgueil ; tandis que d'autres valoriseront loyauté, courage et abnégation et détesteront la faiblesse, la soumission, et l'insincérité. De quoi relativiser largement les livres "prêts à porter" sur les Z catégorisant ceux ci comme de petits agneaux innocents intrinsèquement plus doux et fragiles que les autres homo sapiens. Eh oui, nous avons parfois recours nous aussi à des réactions violentes, qu'elles soient verbales ou physiques. Avis personnel : pure légitime défense, ou moyen de défense purement légitime que cela !!

Peut être qu'au fond le seul trait commun émotionnel qui peut nous relier serait l'amplification des affects reçus, dans le sens où nos réactions aux stimuli reçus pourraient s'avérer plus intenses, plus prononcées, que la "norme" (la fameuse hypersensibilité des surdoués).
Kodiak
Kodiak

Messages : 1904
Date d'inscription : 05/11/2013
Age : 58
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par djidje Ven 27 Nov 2015 - 18:49

.


Dernière édition par djidje le Mar 9 Aoû 2016 - 11:40, édité 1 fois

djidje

Messages : 329
Date d'inscription : 28/04/2010
Age : 48
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par mypseudo Sam 19 Déc 2015 - 0:12

Je ne sais pas quoi écrire car plusieurs idées se mélangent.

En vrac : je trouve que l'écrit, notre moyens d'exprimer qq chose sur le forum (en dehors des IRL donc) demeure une limite technique dans la communication : nous ne voyons pas l'autre et nous ne l'entendons pas. Ce qui nous fait perdre une partie essentielle de la communication : l'interprétation de l'intention (ironie, reproche, approbation, humour, etc...) lesquels passent, c'est humain, par l'expression du visage, le ton de la voie, la posture etc...

Nous partons donc avec un terrible handicap !! d'où moult malentendus...

Je rejoins les idées sur le fait que chacun arrive avec sa part, grande, de frustration de plusieurs années à être autant, finalement, malmené par l'incompréhension que malmenant par incompréhension. Et en effet, si écart fort entre zèbres et non zèbres il y a,  écarts possible et possiblement aussi forts, entre zèbres il y a aussi car à chacun sa personnalité.

Je suis arrivée sur ce forum avec la découverte récente de ma zèbritude après 40 années de doutes et d'adaptation forcenée à une vie pas faite pr moi. J'ai donc appris dans le même temps que je ne me connaissais pas et qu'en fait, je ne connaissais pas les gens comme moi. Donc, que j'étais no man's land ! Le temps de reformater le disque dur...

Etant d'un naturel réservé et plutôt observateur tout d'abord, j'ai circulé et je continue en intervenant assez peu finalement ou de façon souvent discrète, ce qui me va. Je commence à croiser qq pers. que je reconnais, qui me reconnaissent, à un rythme et dans un respect qui me conviennent très bien. Je prends mon temps et je découvre ce qui est évident : être une communauté ne veut pas dire tous pareils, dans le caractère et finalement dans l'humeur, dans la disponibilité, dans le cycle de vie etc...

A travers les échanges, les posts, je me sens proches ou pas, je me reconnais dans l'expérience ou pas etc...

Est-ce l'âge, peut-être, je suis plutôt proche de gandhi pour ma part. La meilleure "guerre" s'il en est, c'est d'être soi et de l'assumer. Mais pas besoin de s'énerver. Je n'aurais pas écrit cela il y a qq années. Du coup, je ne piges pas l'intérêt d'entrer ds des débats sans fin où on cherche à convaincre l'autre, mais à la fois, j'ai envie de dire que rien ne m'oblige à y prendre part. Et d'ailleurs, j'évite. Du coup, graoul, comme on dit au Sénégal, chacun son trip.

Je crois qu'il y en a pour tout le monde ! Ici et ailleurs. En tout cas j'aime le joyeux bordel qui règne ici. C'est vivant, avec des trucs un peu fous, et à la fois avec bcp d'humanité.

zèbres ou pas, donc, c'est une micro société avant tout !
mypseudo
mypseudo

Messages : 537
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 46
Localisation : entre ici et là bas

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par ShineFlower Sam 19 Déc 2015 - 14:27

Zebre ou pas, l'essentiel c'est d'être bien et heureux le plus possible dans ce monde. Communiquer est une clé essentielle au développement de soi. La zebrite et la non zebrite n'est aucunement un obstacle à la réalisation de soi et à la communication.
ShineFlower
ShineFlower

Messages : 3583
Date d'inscription : 04/07/2013
Age : 61
Localisation : Chez Dieu

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par jolindien Lun 21 Déc 2015 - 8:32

C'est sûr l'obstacle est devant nous, pour le franchir il va falloir se marcher dessus.

jolindien

Messages : 1596
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par Invité Lun 21 Déc 2015 - 10:50

quand j'ai croisé des obstacles dans ma vie j'ai toujours essayé de les franchir et non de comprendre pourquoi je les avais devant et comme je suis doué, j'en ai franchi beaucoup, même des impossibles, mais ils reviennent et en fait ils sont là pour qu'on comprenne quelque chose souvent sur nous mêmes

il ne s'agit donc pas de les franchir mais d'en tirer une expérience

evidemment à force d'avoir des obstacles des baffes et des déceptions on a beaucoup de mal à tirer du positif au fur et à mesure surtout si on a peu d'expérience positive voire aucune

zebre ou pas n'est pas la question précisément, tous le monde a des obstacles

cependant etre zebre fait de vous quelqu'un de différent qui verra obstacles et solutions différemment des masses,sans doute apprendrez vous des choses différemment et à des niveaux differents de la plupart des gens

peu de gens peuvent vous aider à savoir quoi faire face aux obstacles ni a comment en tirer expérience et trouver le bon chemin

vous devez aussi apprendre sur vous memes pour mieux aller vers les autres

je ne nie pas ce que je suis, je le revendique mais j'en apprend seulement désormais tout le spectre des consequences et cela eclaire notamment ce que j'ai vecu ,donc oui c'est aussi la question

et maintenant on fait quoi ? ben on ne changera pas, je reste ce que je suis mais je dois comprendre comment mieux utilsier l'outil, comment ne plus me faire mal avec et comment decouvrir ses fonctions cachées

cela ne peut se faire qu'en l'utilisant quitte à se faire mal mais cette fois pour apprendre

c'est à cette condition que les obstacles peuvent etre compris et valoriser pour ce qu'ils sont, juste des moyens de progresser

pour finir par trouver l'océan où plus aucun obstacle n'est nécessaire et vous êtes vous avec les autres sur la plage à regarder les étoiles


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

zebre ou pas ce n est peut être pas la question Empty Re: zebre ou pas ce n est peut être pas la question

Message par jolindien Lun 21 Déc 2015 - 13:14

D'accord l'expérience plutôt qu'un obstacle...je ne met pas de connotation négative derrière ce mot c'était là le sens de son emploi.

jolindien

Messages : 1596
Date d'inscription : 05/07/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum