Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par oufy-dame le Ven 1 Aoû 2014 - 13:27

Le syndrome de l'imposteur par Brigit Spinath, professeure de pédagogie et de psychologie à l’Université de Heidelberg.
oufy-dame
oufy-dame

Messages : 1040
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 54
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Yul le Dim 31 Aoû 2014 - 21:24

L'accès au reste de cet article est protégé.
Il vous reste 80% à lire.

La personne qui en souffre ne parvient pas à s’attribuer les mérites de sa réussite : elle pense que la bonne évaluation de ses performances n’est due qu’à son charme, à ses relations ou simplement à la chance.

Y'a aussi la politesse de la part de nos interlocuteurs, leur gentillesse, le fait qu'ils ne veuillent surtout pas nous blesser, qu'ils cherchent à nous encourager par pitié, toussa...

Les victimes de ce « syndrome de l'imposteur » – en majorité des femmes – craignent en permanence d'être accusées d'escroquerie.

...
Yul
Yul

Messages : 4072
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 36
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par HellBenito le Dim 14 Sep 2014 - 0:05

C'est juste une capacité inné à relativiser ses "prouesses" une compréhension aiguisé de ce qu'est la réalité d'un acte réalisé. Nous voyons nous évaluons nous agissons et ca marche rien de bien "sorcier". Ce n'est pas un syndrome et ce n'est pas issu d'une maladie c'est la perception du fonctionnement du monde, tout est lié et nous ne sommes pas les seuls responsable de notre situation, de nos échecs comme de nos réussites. Pourquoi ne pas voir la chose dans l'autre sens? Les non HP on le syndrome de la "naïveté"?

Pourquoi devrions nous accepter d'être la victime de notre condition? Il n'y a de victimes que celles qui se résignent. Un hp n'a pas vocation a accepter sa "douance" comme s'il s'agissait d'une résignation. Et le syndrome de l'imposteur n'est qu'une expression victimisante destiné a ceux qui ne vive pas cette prise de conscience.
HellBenito
HellBenito

Messages : 45
Date d'inscription : 10/07/2014
Age : 34
Localisation : Bastille

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Yul le Dim 14 Sep 2014 - 0:29

ça reste chiant à vivre.
Yul
Yul

Messages : 4072
Date d'inscription : 14/06/2014
Age : 36
Localisation : Dieppe

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par HellBenito le Lun 15 Sep 2014 - 19:01

C'est pour ca qu'il faut prendre le taureau par les cornes! ^^
C'est ce que j’essaie de faire du moins. Je me dis simplement je suis le seul a comprendre ce que j'ai vraiment fais, et je garde la tête froide quand on me "dis" ouah! (ouais ouais...). C'est comme un paquet de nœud, on voit juste sur quel fil tirer et ca étonne alors qu'on sait qu'on à rien fait de spécial. Mais ca ne veut pas dire qu'on a pas fait ce qu'on à fait :p

Mon problème avec cette appellation c'est que comme pour d'autres elle nous fait passer pour des caliméros et ca entretiens l’éventuelle souffrance d'une certaine manière. Une facette de l'effet pygmalion qui ne dit pas son nom, un genre d'auto persuasion négative.
HellBenito
HellBenito

Messages : 45
Date d'inscription : 10/07/2014
Age : 34
Localisation : Bastille

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par AUTEUIL138 le Mar 11 Nov 2014 - 23:51

Je vis avec ce "syndrome" qui est très néfaste. C'est depuis que j'ai découvert que mon QI, testé, était suffisant pour être membre de MENSA, que j'ai commencé à me poser des questions. Malheureusement, malgré cette prise de conscience, cela reste pour moi un problème. Je sais qu'un problème sans solution n'est pas un problème. C'est pourquoi, je suis intéressé par vos remarques et suggestions (ou expériences de vie). Bonne journée/soirée

AUTEUIL138

Messages : 4
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 51

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par kalish le Jeu 1 Jan 2015 - 22:56

C'est juste une capacité inné à relativiser ses "prouesses" une compréhension aiguisé de ce qu'est la réalité d'un acte réalisé. Nous voyons nous évaluons nous agissons et ca marche rien de bien "sorcier". Ce n'est pas un syndrome et ce n'est pas issu d'une maladie c'est la perception du fonctionnement du monde, tout est lié et nous ne sommes pas les seuls responsable de notre situation, de nos échecs comme de nos réussites. Pourquoi ne pas voir la chose dans l'autre sens? Les non HP on le syndrome de la "naïveté"?
Je suis toutà fait d'accord avec ça. Je me suis récemment vu reprocher "le trou noir qui te sert d'estime de soi", alors que je n'en avais pas du tout conscience et que je voyais ça comme de l'objectivité.
kalish
kalish

Messages : 225
Date d'inscription : 01/01/2015
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Cyril THQI le Sam 3 Jan 2015 - 9:08

Un individu ne reconnaît pas posséder certaines qualités. Un ou plusieurs autres prétendent le contraire. Pourquoi serait-ce lui qui aurait tort ? Pourquoi parler de syndrome de l'imposteur (et supposer un problème psychologique) sur ce seul fondement ? Peut-être a-t-il raison. Peut-être n'est-il effectivement pas digne des éloges qu'on lui décerne. Je vois régulièrement des individus recevoir des compliments qu'à mes yeux ils ne méritent pas. S'ils refusent ces jugements, je ne les considère pas comme des imposteurs mais comme des personnes lucides, ce que ne sont pas ceux qui les louent.

Pour parler de problème psychologique (c'est-à-dire de syndrome de l'imposteur), il faudrait que soit établie objectivement la haute valeur dudit imposteur, ce qui d'après ce que j'ai observé est loin d'être le cas en général.

J'estime nocif d'attribuer à une personne certaines qualités qu'elle sait ne pas avoir parce qu'alors elle se sent incomprise, ne peut pas demander d'aide pour palier les lacunes qu'on ne lui reconnaît pas, reçoit une étiquette pathologique (syndrome de l'imposteur) qu'elle ne mérite pas et peut souhaiter résoudre un problème imaginaire.

Bien entendu, tout ceci n'empêche pas qu'il existe aussi des personnes se sous-estimant largement. Je dis juste qu'il ne faut pas considérer systématiquement qu'on est dans un tel cas lorsqu'il y a une divergence entre le jugement de l'individu sur lui-même et celui des autres.
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Weigela le Ven 30 Jan 2015 - 1:42

On peut aborder cela aussi sous l'angle de la subjectivité : une personne qui fait un compliment (pourvu qu'il soit honnête) se base sur son expérience à ELLE : pour la personne qui refuse le compliment, ca semble faux, mais parce qu'elle n'a pas la même grille d'analyse que son interlocuteur, pas les mêmes exigences.
Exemple :
Anna dit à Lou : "c'est super que tu aies réussi ton permis du premier coup"
Lou pense "c'est normal j'ai 2 ans de conduite accompagnée et 4 ans de scooter derrière"
Grille d'analyse d'Anna : elle en est à sa troisième tentative infructueuse, son frère l'a eu au 2è coup, comme ses parents et 3 de ses amis
Weigela
Weigela

Messages : 983
Date d'inscription : 23/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Ven 27 Fév 2015 - 18:18

Les HP ne sont pas les seuls à souffrir du syndrome de l'imposteur... "Ne pas se sentir à sa place" est un symptôme d'un comportement inhibiteur de l'action, pas une caractéristique de la douance. L'éducation peut créer ce type de schéma par contre...

Le fait est qu'en empêchant l'enfant de réaliser des schémas d'action qui mènent à la satisfaction ou en le mettant dans des situations de danger où la fuite et la lutte ne sont pas acceptables, l'inhibition de l'action devient une échappatoire. L'absence d'action satisfaisante engendre un sentiment d'incapacité à accepter la satisfaction comme conséquence de l'action.

Le fait est que la personne qui souffre de ce syndrome n'a peut être jamais pu se réaliser non plus... c'est-à-dire être elle-même, à son niveau, brebis, âne, cheval, zèbre, aigle, guépard, tigre, etc.

http://lecerveau.mcgill.ca/flash/a/a_03/a_03_p/a_03_p_que/a_03_p_que.html
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Cyril THQI le Dim 1 Mar 2015 - 9:56

Canardquin'aqu'unbec a écrit:"Ne pas se sentir à sa place" est un symptôme d'un comportement inhibiteur de l'action
Je ne vois pas pourquoi. Je ne comprends pas le lien qu(il y aurait entre l'inhibition de l'action et ce "syndrome de l'imposteur", qui est une représentation de soi faussée.
Cyril THQI
Cyril THQI

Messages : 1509
Date d'inscription : 15/12/2012
Age : 50
Localisation : Foix

http://www.sos-suicide.fr

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Dim 1 Mar 2015 - 13:18

L'inhibition de l'action est aussi une voie par défaut.
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Dim 1 Mar 2015 - 13:22

C'est une voie par défaut, parce que la satisfaction ne peut être atteinte. La persistance dans la voie de l'inhibition de l'action provoque des pathologies, pourquoi pas une perturbation de la représentation de ses actions ? Pourquoi pas un syndrome de l'imposteur ?
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Dim 1 Mar 2015 - 13:28

En gros, ça peut donner un comportement pathologique de persister à ne pas croire qu'on peut retirer satisfaction de ses actions...


Dernière édition par Canardquin'aqu'unbec le Dim 1 Mar 2015 - 13:37, édité 1 fois
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Dim 1 Mar 2015 - 13:36

"Ne pas se sentir à sa place" peut être le produit d'une incapacité à croire à la satisfaction de l'action d'être face à autrui... ça donne des phobies sociales, ce genre de choses...
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Dim 1 Mar 2015 - 13:56

L'inhibition de l'action est une échappatoire parce c'est la voie naturelle que le cerveau emprunte quand le corps est malade. Satisfaction, fuite et lutte sont impossibles quand tu es malade : fiévreux par exemple, mais faut bien que les données transites quelque part.
Si le cerveau ne peut pas emprunter les autres voies, il en conclut qu'il est malade et sa maladie peut expliquer l'absence de satisfaction de ses actions.


Dernière édition par Canardquin'aqu'unbec le Dim 1 Mar 2015 - 14:21, édité 1 fois
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Dim 1 Mar 2015 - 14:18

Si t'es malade trop longtemps, t'as tendance à bloquer, si ta tendance à bloquer tu deviens malade.
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Dim 1 Mar 2015 - 14:19

Oui, oui bon, j'arrête ! Smile Very Happy
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Lun 2 Mar 2015 - 2:03

pale
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par chevrechou le Lun 2 Mar 2015 - 4:36

Canardquin'aqu'unbec a écrit:Les HP ne sont pas les seuls à souffrir du syndrome de l'imposteur... "Ne pas se sentir à sa place" est un symptôme d'un comportement inhibiteur de l'action, pas une caractéristique de la douance. L'éducation peut créer ce type de schéma par contre...

Le fait est qu'en empêchant l'enfant de réaliser des schémas d'action qui mènent à la satisfaction ou en le mettant dans des situations de danger où la fuite et la lutte ne sont pas acceptables, l'inhibition de l'action devient une échappatoire. L'absence d'action satisfaisante engendre un sentiment d'incapacité à accepter la satisfaction comme conséquence de l'action.
Tu parles d'un enfant qui ne serait pas encouragé, félicité, ou d'un enfant soumis à des scènes de violence. Les deux dérives (l'une qui engendrera sans doute un profond manque d'amour-propre, et la seconde qui rendra l'enfant hypervigilant (maladivement nerveux) et phobique à la violence (si on ne fait qu'évoquer le versant passif)) donnent des terrains favorables à la dépression.

La passivité de la dépression limite fortement la possibilité de considérer l'action comme attrayante, puisque l'allant manque, et s'il ne venait pas à manquer l'autocritique découragerait la nouvelle initiative.

Que la dépressivité soit une échappatoire, c'est une drôle de façon de voir les choses : s'il ne reste rien d'autre comme option que la résignation dans la souffrance, est-ce encore une échappatoire ?
Canardquin'aqu'unbec a écrit:C'est une voie par défaut, parce que la satisfaction ne peut être atteinte. La persistance dans la voie de l'inhibition de l'action provoque des pathologies, pourquoi pas une perturbation de la représentation de ses actions ? Pourquoi pas un syndrome de l'imposteur ?
Autodépréciation du dépressif.
Canardquin'aqu'unbec a écrit:En gros, ça peut donner un comportement pathologique de persister à ne pas croire qu'on peut retirer satisfaction de ses actions...
La complaisance dans la passivité serait le suraccident possible du dépressif.
Canardquin'aqu'unbec a écrit:"Ne pas se sentir à sa place" peut être le produit d'une incapacité à croire à la satisfaction de l'action d'être face à autrui... ça donne des phobies sociales, ce genre de choses...
Un cercle vicieux fait que le malaise donne des occasions aux malaises.
Canardquin'aqu'unbec a écrit:L'inhibition de l'action est une échappatoire parce c'est la voie naturelle que le cerveau emprunte quand le corps est malade. Satisfaction, fuite et lutte sont impossibles quand tu es malade : fiévreux par exemple, mais faut bien que les données transites quelque part.
Si le cerveau ne peut pas emprunter les autres voies, il en conclut qu'il est malade et sa maladie peut expliquer l'absence de satisfaction de ses actions.
Je trouve ce passage ésotérique.
Canardquin'aqu'unbec a écrit:Si t'es malade trop longtemps, t'as tendance à bloquer, si ta tendance à bloquer tu deviens malade.
C'est malin de voir ce que le mal-être a de retors.

chevrechou

Messages : 7
Date d'inscription : 02/03/2015
Age : 25
Localisation : Le qi c'est de la merde

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Lun 2 Mar 2015 - 11:00

MERCI CHEVRECHOU !!

Ça m'a fait beaucoup de bien de te lire... Je me sens moins con en fait maintenant Smile

Pour le passage ésotérique, je suis assez d'accord -_-' c'est juste que le cerveau n'aime pas trop les paradoxes, alors je me suis dit qu'un syndrome pouvait être une explication de sa part... Bref, oui c'est de la SF...
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par nid_d'abeille le Lun 2 Mar 2015 - 12:51

Je vois tout à fait. Bravo canard

nid_d'abeille

Messages : 428
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 29
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Lun 2 Mar 2015 - 13:33

bounce Bave Hourra !
Bisous
Pour Toi
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Mar 3 Mar 2015 - 1:18

En fait, je viens de faire le lien avec le syndrome de Peter Pan, bien moins glorieux que le syndrome de l'imposteur (de l'autodidacte), certes, mais finalement, c'est le même problème : la blessure narcissique.
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par nid_d'abeille le Mar 3 Mar 2015 - 16:11

Mais arrêêêêteeeeeuh !!!!! !!!!!

Neutral No alien : " quelle blessure narcissique ? "

nid_d'abeille

Messages : 428
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 29
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Mar 3 Mar 2015 - 16:55

Il faut soigner la blessure et quand elle est narcissique, la reconnaissance et le doute sont primordiaux. Le syndrome de l'imposteur et de Peter Pan, c'est la même chose sur ce plan, d'ailleurs ça l'est pour toutes les pathologies de la blessure narcissique, car elles mènent toutes à l'inhibition de l'action et donc de la petite somatisation au cancer, en passant par toutes ou presque (j'exagère) des pathologies du DSM IV...

On parle d'imposteur quand le sujet est "méritant", c'est-à-dire qu'il peut faire la preuve de ses capacités, alors que la reconnaissance que le sujet perçoit n'est pas suffisante pour son Surmoi, ce qui est dû à une blessure narcissique récente, au contexte d'une manière générale. "L'imposteur" a construit sa maison, il a des racines, un amour et une confiance en ses fondations, même s'il est fragile.

Le Peter Pan lui n'a jamais saisi l'occasion de construire sa maison, fuyant ou luttant, persécuté d'emblée par son Surmoi. Il ne peut donc rien prouver et se persuade qu'aucune reconnaissance n'arrivera jamais. Il a peu développé sa capacité à se construire, il aura donc beaucoup plus de mal à panser sa blessure narcissique.

Maintenant, c'est un mensonge de dire à un Peter Pan qu'il est un imposteur, mais lui dire qu'il est un Peter Pan c'est noyer sa souffrance dans un puits de préjugés, de connotations négatives qu'il voit à travers une lunette grossissante... alors que la psychothérapie pour panser ses blessures est la même, même si elle reste proportionnelle au travail à faire... Cependant, l'acceptation du doute est aussi primordial...

Après, je me cherche tout un tas d'excuses... XD


Dernière édition par Canardquin'aqu'unbec le Jeu 5 Mar 2015 - 9:35, édité 2 fois
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Invité le Mer 4 Mar 2015 - 16:53

Hummm petit canard, y a encore du boulot pour mettre de l'ordre. 1° le syndrome de l'imposteur est postérieur à l'action alors que l'inhibition de l'action est (ahahah logique) antérieur à l'action. Donc ce sont deux points opposés sur l'axe de l'agir. Ensuite, je te rappelle d'une même situations peut avoir beaucoup de causes différentes (1+2 = 3, 0+ 3 = 3, 1,5 + 1,5 = 3 etc etc etc). Tu t'enlises dans les causes. Celles ci ne valent d'en SYSTEME (un réseau/faisceau de causes est signifiant, une seule cause non, sauf Dieu, évidemment). Ensuite, le sentiment de ne pas être à sa place est un ensemble plus grand qui comprend énormément d'objets dont, le syndrome de l'imposteur. Ensuite encore, la dépression évoquée est une conséquence. Mais là encore elle est un ensemble large qui comprend pas mal de chose. Bref mon petit canard, introduire la logique dans le raisonnement (ce que je n'ai pas fait car je ne suis pas dans ces problématiques, juste indiqué) te rendrait service. En commençant par espace/temps et cause/effet par exemple, + des hiérarchisations de tes objets de pensée…

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par nid_d'abeille le Mer 4 Mar 2015 - 17:04

Merci Lau-lorelei c'est intéressant je trouve.. En même temps, qui a demandé qu'il y ait de la logique parfaite dans toutes les expressions verbales de tout le monde sur ce site ou sur la Terre ? Chacun apporte sa pierre à sa manière dans sa façon de voir/penser c'est déjà great isn't it. Hippibisou !

nid_d'abeille

Messages : 428
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 29
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Mer 4 Mar 2015 - 17:49

La vérité est le paradoxe de vérités montées en boucle(s) de Möbius...

1° le syndrome de l'imposteur provoque l'inhibition de l'action, car l'action n'est pas reconnue comme une possibilité de satisfaction... c'est le serpent qui se mord la queue.
2° pour le cerveau ne pas agir et agir sans satisfaction, c'est la même chose.
3° rien à foutre des causes et des conséquences, elles sont toutes les mêmes : l'absence de satisfaction entraine l'inhibition qui entraine l'impossibilité de la satisfaction.
4° la dépression est la conséquence, mais devient aussi la cause.
5° pour ce qui est de l'espace/temps, tout est exponentiel.
6° pour ce qui est de l'espace/temps de mes mots, ça c'est clair, c'est le bordel.
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Invité le Mer 4 Mar 2015 - 20:36

sauf que les "imposteurs", très souvent sont dans l'action, pas dans l'inhibition.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Mer 4 Mar 2015 - 21:29

oui, mais ils courent vers l'inhibition vu qu'ils ne reconnaissent pas l'action satisfaisante comme la leur ! Wink
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Invité le Mer 4 Mar 2015 - 21:37

c'est statistiquement faux je pense

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Mer 4 Mar 2015 - 21:45

Tu penses, mais pour le coup, il n'y a aucune statistique là-dessus, puisque c'est fonction de la fragilité du sujet et du contexte...
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par nid_d'abeille le Mer 4 Mar 2015 - 22:53

Suspect LA LA LA LA LA Boxe Duel Flingue Sérénade

nid_d'abeille

Messages : 428
Date d'inscription : 08/03/2012
Age : 29
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Mer 4 Mar 2015 - 23:28

lol
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par 'C.Z. le Mar 17 Mar 2015 - 11:09

Je dirais que la solution est dans la satisfaction de l'action personnelle et dans l'altérité qui permet de reconnaître et d'enrichir la satisfaction d'être avec l'autre.

Qu'est-ce que vous en pensez ??
'C.Z.
'C.Z.

Messages : 2910
Date d'inscription : 16/02/2015
Age : 39
Localisation : Côte d'Azur (de la Bretonie)

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Oni le Jeu 23 Avr 2015 - 16:20

Oui, ça me semble une des approches pour combler. Je ne sais pas si tu as lu des articles sur "l'effet pygmalion", je pense qu'on peut mettre les deux en corrélation.  Un enfant ayant subis la discrimination négative n'aurait-il pas plus tendance à vivre un syndrome de l'imposteur?  Je te met la vidéo de l'expérience, tu en as une plus récente faite au Canada si le sujet t'intéresse

https://www.dailymotion.com/video/xs0835_classe-ce2-divisee_news
Oni
Oni

Messages : 232
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 43
Localisation : dans mon chêne écoutant le bruit du vent

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par oufy-dame le Ven 24 Avr 2015 - 2:49

Oni a écrit:  Un enfant ayant subis la discrimination négative n'aurait-il pas plus tendance à vivre un syndrome de l'imposteur?  

Veux-tu dire "des maltraitances que le reste de sa fratrie n'a pas subies" ou simplement ayant subi des maltraitances" ?

Dans ce cas, il me semble évident que, subir des maltraitances étant destructeur pour les enfants, et les violences "graves" étant des meurtres psychiques, illes ont de quoi se sentir illégitimes dans leur existence-même. Dans ces conditions, on peut légitimement penser que certain-e-s se sentent imposteur-e-s.
oufy-dame
oufy-dame

Messages : 1040
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 54
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Oni le Ven 24 Avr 2015 - 8:19

Kikoo Oufy-dame, je voulais voir si la mise en lien de l'effet pygmalion avec le syndrome de l'imposteur était probante (que l'effet pygmalion se déroule en classe (rejet par les autres élèves ou le prof) ou du l'isolement social dans la petite enfance ou du à une différence peut importe laquelle, ou que ce soit une maltraitance au sein de la famille, ou le tout ensemble). Ici, je n'ai pas pris un point de vue systémique, ou analytique, j'ai plus l'impression que ça joue plus dans un aspect sociétal.

Et que si l'enfant qui se retrouve dans une spirale de dépréciation personnelle parce qu'il a intégré le point de vue tronqué de l'autre, ne risque pas fortement à l'âge adulte de développer le syndrome de l'imposteur. Je ne sais pas si il y eu des recherches sur la mise en corrélation des deux "syndromes" par contre. La discrimination négative, se sentir en décalage, différent, étranger aux autres peut se faire à tout les niveaux (intrafamilial, scolaire, sociétal). Peut-être que cette analyse, peut-être faite au travers des Récits de vie ethno-sociologiques tiens... A voir...
Oni
Oni

Messages : 232
Date d'inscription : 09/04/2015
Age : 43
Localisation : dans mon chêne écoutant le bruit du vent

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Aethos le Ven 22 Mai 2015 - 10:17

L'inhibition de l'action revêt ici simplement d'un accommodat adaptatif à la sécrétion massive des hormones de stress: la fuite, la tétanie (imitation de la mort) ou l'attaque sont les formes les plus courantes d’adaptation éthologique au stress.

Le syndrome de l’imposteur a ceci de merveilleux que finalement l"imposture" est un déterminant fabriqué par des normes qui nous sont exogènes. Il n'y a donc d'imposteur que dans la mesure ou la norme ne tolère pas de réussite sans effort ou sans apprentissage préliminaire. Ajoutons à cela le mécontentement global patent du HP moyen et on se retrouve avec une belle salade de culpabilité nauséabonde.

Ma petite expérience personnelle me montre qu'en effet j'ai été un imposteur dans le sens commun du terme... je n'ai effectivement pas eu à m'imposer bien des choses pour réussir, sinon à la même hauteur, au moins suffisamment pour me contenter de la vraie médiocrité... la force du milieu somme toute...déformation originelle liée à la culture qui m'a vue naître ;-)

Pour autant je m'en suis toujours voulu...d'arriver où d'autre échouait ou mourrait sous le travail... quel mérite? Quel envergure? Et bien...cessons de nous en vouloir.... il ne s'agit ni d'être meilleur ou moins moins bon...juste d'être et cela se suffit amplement. Nos ambition doivent nous porter ailleurs.... et il faudra toujours un bon dernier pour s'assurer que personne n'est à la traîne ;-) je serai celui là....
Aethos
Aethos

Messages : 724
Date d'inscription : 19/12/2012
Age : 41
Localisation : Suisse - Nyon

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par ifness le Lun 4 Juil 2016 - 20:51

Moi j'arrive, je lis 'C.Z., et j'aime bien son approche.
Qui es-tu, 'C.Z. ? Il me semble que tu possèdes de la pratique, sors de ce corps !
Tu te situes dans l'explication, jamais dans le jugement moral, voilà pourquoi tu es laaaargement au-dessus du lot.
En plus, tu ne parles pas QUE de ton ego.

Un fil abandonné, comme pas mal sur ce site (que j'avais quitté de longues années).
Dommage, le syndrome de l'imposteur est assez courant, et difficile à gérer.
Sans le ramener systématiquement au HP (ou pas) c'est une problématique générale qui me hante depuis tout petit. Et c'est socialement très délicat, très subtil, difficile à gérer, même lorsqu'on en a pris conscience et qu'on tente, je dis au hasard, du comportementalisme.
Moi perso, je m'en suis tiré en gommant l'imposture potentielle, en m'acceptant tel que je suis/je me vois/je me ressens.
Alors (puisque dans mon cas aucun trouble parano du style "ambition narcissique" n'est venu calmer et/ou canaliser et/ou exacerber cette tendance) je suis malheureux, j'ai du mal à créer un canal d'existence, je truque les relations avec mes proches, j'ai recours à des substances qui me jouent parfois des tours, mais
je sais qui je suis.
Et, comme disait mon papa en politique Michel Rocard (au contraire précisait-il, de Mitterrand), qui semblait avoir lu les stoïciens, la mort n'est rien, elle est tellement banale....

ifness

Messages : 2981
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 97
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par Mee Yung le Sam 4 Mar 2017 - 9:58

Ahhh ce syndrome ...
Je ne le connais que trop bien ...

Avant d'en entendre parler sur ce forum, je le vis quotidiennement ...
(Par contre, est ce similaire au syndrome de l'usurpateur ?)

Étant française par adoption, d'origine asiatique, j'ai le sentiment de devoir faire beaucoup plus d'efforts pour avoir la sensation d'être appelée française. Ça passe par une plus grande maitrise de la langue française que d'autres mais également de m'informer sur beaucoup de sujets afin de soutenir une conversation. Cela engendre également une certaine fatigue :/
Maintenant j'en suis arrivée à un point où on me dit que je passe pour l'intello de service ... (asiatique = études = intello  ... voyez le stéréotype -_- )

Dans mon travail : je suis artisan d'art, brodeur.
Là aussi, j'ai le sentiment de ne pas avoir de légitimité pour m'appeler comme ça ...
Je travaille sur mon artisanat de nombreuses heures par jour (8-10-12h / jour).
quand je me suis lancée professionnellement dans la broderie : j'ai eu beaucoup de mal à me dire brodeuse ...
Il y a 2 ans, j'ai eu beaucoup de mal à me dire artisan brodeur ... Parce que je n'ai pas le diplôme (Il existe le CAP broderie). Je suis autodidacte dans le domaine.

Et puis maintenant mon inscription sur ce forum : je ne me suis pas vraiment sentie légitime de m'inscrire car je n'ai pas passé les tests ...
Mais suite à la rencontre d'hier soir au café de Nantes, Nevus m'a confirmé que je faisais bien partie des zèbres car j'en avais beaucoup de caractéristiques. Ça m'a fait du bien d'entendre ça ^^

Mee Yung

Messages : 53
Date d'inscription : 26/02/2017
Age : 40

http://www.meeyung-creations.com

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par ifness le Sam 4 Mar 2017 - 15:30

Que dire ?
Que j'aime vous lire, et me sens proche ?

Je me sens triste, je me sens seul.

J'ai pu jadis penser qu'une psychanalyse (menée 14 ans durant) pouvait m'aider.
Elle m'a aidé, mais j'ai échoué dans le process de "transfert". Bien trop distant.(distancié?)

J'ai échoué dans tous les domaines relationnels/sociaux.
A la fois imposteur et distancié, beaucoup trop exigeant.
En revanche, "on" m'a (presque) toujours bien aimé. J'étais souriant et bienveillant. Quoiqu'il en soit bien trop timide : le petit garçon n'a jamais disparu, il se cachait sous le masque de l'adulte duquel on exigeait, on attendait..

Je suis devenu instit' (après avoir été prof). P-ê pas un hasard si j'ai le + souvent laissé le meilleur des souvenirs à mes jeunes élèves. Tant mieux : dans le monde cruel de l'école, j'apportais mon sourire. J'avais un mal de chien, un max de stress, avec la "discipline", même si j'y parvenais, un combat quotidien. J'en rêve encore.

Mais la cata, c'est lorsque j'ai condeuit toutes ces réflexions/déductions qui m'ont mené à prendre conscience que c'était mon état de HQI qui induisait mes souffrances. Mes études attentives le démontraient : tout correspondait. (Et je me savais HQI)
Mes proches n'admettent pas ça, et les relations se sont brisées.
Et je n'ai absolument pas le coeur à me battre pour leur prouver que :
échec au bout, et cet homme qu'ils ont connu n'était pas le même qu'il se dit être aujourd'hui. Syndrome du tricheur, self et faux selfs en pagaille.

Solitude.
Evitements.
Fuites.




ifness

Messages : 2981
Date d'inscription : 04/07/2016
Age : 97
Localisation : Plus nulle part, désormais

Revenir en haut Aller en bas

Recherche sur le syndrome de l'imposteur Empty Re: Recherche sur le syndrome de l'imposteur

Message par polyradial le Mer 1 Nov 2017 - 14:30

Bonjour à tous,

Je vous soumets une hypothèse à propos de ce syndrome, suite à ma lecture de L'envie, Une histoire du mal de Helmut Schoeck. Est-ce que le syndrome de l'imposteur ne serait-il pas la conséquence de la peur de l'envie des autres ? Je parle de l'envie au sens du péché capital: la volonté de détruire ce que l'on ne possède pas, ou ceux qui ont des qualités que l'on ne peut atteindre. (Bon exemple avec le film Seven de Fincher...) On passerait à ses propres yeux pour un imposteur afin de conjurer la peur de reconnaître que l'on est réellement comme on est, ce qui nous exposerait à la haine de ceux qui ne le sont pas. Soutenir cette haine serait plus difficile que vivre dans la peur d'être démasqué comme imposteur. Qu'en dites -vous ?

polyradial

Messages : 6
Date d'inscription : 01/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum