Elle marque un point

Aller en bas

Elle marque un point Empty Elle marque un point

Message par Clément le Dim 6 Jan 2013 - 2:29

Vous avez vu cette vidéo ? Bon, c'est la première que je regarde, et même si c'est Suspect Hazan Suspect , je trouve qu'elle marque un point quand à la distinction entre les surdoués et les haut-QI. Je pense aussi que la distinction entre autre et surdoué ne s'effectue pas (seulement) à l'aide du QI, voir pas du tout. Après, je n'aime pas sa manière de dire que le surdoué est forcément mal dans a peaux, pour cela, je pense que ça dépends du contexte familial (par exemple, je veux pas que mon gamin soit de par sa nature mal dans sa peaux, et voué à un replis sur lui, vous voyez ce que je veux dire).

voilou, vous en pensez quoi ?

PS : si un autre post existe sur cette vidéo, merci de ne PAS me rediriger dessus, créons un peu de discussions nouvelles^^

ah, et voici la vidéo :
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par rv le Dim 6 Jan 2013 - 3:12



Bonsoir,
j'approuve le fond, meme si on pourrait poursuivre la différenciation à l'infini
-jusqu'au individus- pardon...
qui est l'intervenante?
rv
rv

Messages : 284
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 43
Localisation : Orange

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Dim 6 Jan 2013 - 3:21

Il s'agit de Raymonde Hazan, une psychologue surdouée quyi est passée un temps par ici.
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par rv le Dim 6 Jan 2013 - 3:31

si je résume,
hp dominante I ou E,
si l'émotionnel est stable, l'intégration sociale du hp est correcte
l'intervention sur les schizophrènes n'est pas développée
perso, j ai mis du temps a stabiliser l'affect, mais une fois que c'est fait, c'est que du bonheur...

je vais voir si R Hazan à des choses à m'apprendre...
rv
rv

Messages : 284
Date d'inscription : 30/01/2012
Age : 43
Localisation : Orange

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Dim 6 Jan 2013 - 4:26

Autant je trouve qu'elle dit des choses intéressantes, autant j'execre tout ce jargon complexe et pseudo-technique de psychologie cognitivo-comportementale. Je pense que nous sommes des êtres différemment simple, aussi simple que les autres, mais différent. Et je n'aime pas ces notions d'HPI vs HPE, etc. Je trouve Mme Hazan très sectarisante1, je crois que c'est pour ça qu'à l'époque elle n'était pas resté sur le forum, pb avec les gens...

Mais si en lisant de ses livres, tu peux apprendre des choses, hey, c'est toujours ça de gagné ^^.


________________________________________________________________
1 : Il n'existe aucun autre mot qu eje connaisse, et celui là, qui est sensé exprimer l'idée de la volonté de former un groupe fermé, presque sectaire, me semble assez compréhensible par tous, je le considère comme valable.
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Re(s) le Dim 6 Jan 2013 - 4:56

Elle a l'air intéressante.
Elle comprend certaine chose. Bien.

Nonobstant que j'ai tout compris sans tout entendu. Bien sûr. Cool
Re(s)
Re(s)

Messages : 63
Date d'inscription : 02/01/2013

http://www.zebrascrossing.net/u4766

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par colargolle le Dim 6 Jan 2013 - 11:57

Mon Dieu, que de raccourcis...

Je ne connais quasiment personne qui rentrerait dans ses cases (j'allais écrire "aucune", mais je me dis que je ne maîtrise pas assez son propos pour être sûre du sens de ce qu'elle évoque ici. Pas regardé ses autres vidéos).
Alors peut-être que je n'ai rencontré que des électrons libres, des weirdos qui ne rentrent dans aucune case, je ne sais pas...
Mais pour moi ça sent à plein nez le "dans ma vie c'est comme ça, donc le monde est comme ça"
(Et je suis peut-être très vieux-jeu, mais ça me gène un peu une psychanalyste qui ne peut pas gérer ses émotions et le revendique...)

Ceci dit, je suis contente car j'ai appris que je ne suis pas surdouée ! Very Happy Moi qui déteste ce mot, ça m'a fait drôlement plaisir d'entendre ça.
Par contre, du coup, je ne sais pas comment m'appeler... HPEI peut-être... ou HPIE... je ne sais pas lequel je devrais mettre en avant...
ou HPCP (haut potentiel en connerie profonde)
ou HPGSR (haut potentiel global qui sert à rien)
ou HPLSCC (haut potentiel livré sans clé de contact) (ah tiens je l'aime bien celui-là)
HPLSCC-CBH alors (haut potentiel livré sans clé de contact - c'est ballot, hein)
colargolle
colargolle

Messages : 1063
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Lophophora le Dim 6 Jan 2013 - 12:59

Je vais passer outre mon aversion pour son papier peint et cliquer sur "regarder plus tard". Merci pour le lien.

colargolle, je vote pour HPLSCC-CBH Laughing
Lophophora
Lophophora

Messages : 413
Date d'inscription : 11/12/2012
Age : 46
Localisation : Singapore

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Elle DETRUIT

Message par oufy-dame le Dim 6 Jan 2013 - 13:28

Aucune compétence : pas psychologue mais psychanalyste : rien à voir.

Danger public.

Les surdoués en souffrance, c'est un bon business.

Massacre à la tronçonneuse pour les jeunes que je connais et qui ont eu la naïveté de la consulter.

Il y a d'autres posts à ce sujet, pourquoi continuer à lui faire de la pub ?
oufy-dame
oufy-dame

Messages : 1039
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 53
Localisation : IdF

http://www.oveo.org/etudes-scientifiques-sur-les-effets-de-la-vi

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Nicoco le Dim 6 Jan 2013 - 13:31

Clément a écrit:Il s'agit de Raymonde Hazan, une psychologue surdouée quyi est passée un temps par ici.

Euh, attention à ce qui est dit... Madame Hazan N'EST PAS psychologue (et encore moins psychiatre ou médecin). Elle se dit être psychanalyste ce qui n'est pas pareil.

Quant à son passage parmi nous (sa présentation est ici), il n'a pas été des plus populaires...

_________________
 Omnia vincit amor  
Nicoco
Nicoco

Messages : 3689
Date d'inscription : 16/09/2009
Age : 55
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Harpo le Dim 6 Jan 2013 - 16:01

Le premier constat de cette vidéo, c'est ce personnage. On sent de la colère chez elle, quasiment de la paranoia.

Ensuite le discours.

Bon, déjà des HQI qui ne sont pas surdoués, car pas d'hypersensibilité... Diantre ! Ensuite, la différence entre HPE et HPI. Les HPI donc, haut potentiel intellectuel, mais qui ne sont pas gouvernés par leur hypersensibilité, savent gérer leurs émotions, ou la filtrer. Ok... Différence avec les HQI non surdoués au dessus ? Et les autres donc, les HPE, pauvres gens condamnés au malheur et à la souffrance....

Tout est confondu il me semble : hypersensibilité, HQI, pouvoirs énergétiques (non mais cette histoire de schizophrènes !), personnalités, histoires personnelles. Comme si la surdouance se mesurait à l'aune de la souffrance !

L'impression d'une classification auto-centrée sur son cas, pour mieux accepter ce qu'elle est, et surtout ne pas être quelqu'un d'autre. La négation même de l'idée du développement personnel...
Harpo
Harpo

Messages : 5770
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 57
Localisation : En Flandre

http://la-maison-et-le-monde.net/

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Dim 6 Jan 2013 - 21:09

Salut Nicoco ^^, Bonne année ! (et aux autres aussi Very Happy )

Ce message n'a pas pour but de lui faire de la pub, au contraire, mais de prendre conscience que tout le monde n'a pas la chance d'avoir un environnement facile ou facilitant, et que parmi ceux là, il y'en a qui tombent sur ce genre de personne, sensé les "aider", qui les transforment pour leur propre pouvoir qu'elle vont avoir sur eux... mais passons.

Je tenais juste à dire que malgré la personnalité, et les dégâts qu'elle cause, elle marque un point sur l'existence de personnes pouvant avoir un haut QI sans pour autant posséder ce fonctionnement particulier de surdoué. Je ne m'appuis pas sur le fait qu'elle ait raison ou pas, mais celles et ceux qui me connaissent savent que je suis obsédé à comprendre ce que je suis, par rapport aux surdoués, HPI, HPE, HQI, HQE, TH..., Asperger, ADHD, et que toute conception, même totalement fausse, peut être un tremplin vers une nouvelle compréhension... bref.

J'ignorait qu'elle n'étais PAS Psy, mais on sent bien la dangerosité de son attitude... Je trouve qu'elle est à rapprocher de Monique de Kermadec.
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Invité le Dim 6 Jan 2013 - 21:13

elle marque un point sur l'existence de personnes pouvant avoir un haut QI sans pour autant posséder ce fonctionnement particulier de surdoué

heuu... c'est quoi "le fonctionnement particulier du surdoué" ? On risque de se trouver face à un raisonnement en boucle, là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Dim 6 Jan 2013 - 21:53

Euh... Je me perd quand je parle, dans ma tête c'est clair, je reviendrai quand j'aurais terminé de lire mon livre sur le fonctionnement cognitif de l'enfant précoce. On s'y perds en ce smoment avec tout ça. Mais juste pour dire que l'on ne peut pas dire qu'il y juste neurotypique/doué/surdoué/THQI/génis/Asperger ou un truc du genre que j'ai vue un jour, je pense qu'on doit pouvoir être un ou plusieurs de ces fonctionnements en même temps, sans pourtant tous les avoir. bref, c'est confus, et je sais plus taper sur un clavier...
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par percevain le Dim 6 Jan 2013 - 23:15

Mmmm... Je me méfie du discours de cette dame, qui me paraît bien identitaire.

percevain

Messages : 24
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 33
Localisation : Annecy

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par percevain le Dim 6 Jan 2013 - 23:24

ou assez "sectarisante", en effet ! ^^

percevain

Messages : 24
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 33
Localisation : Annecy

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Esmeralda92 le Dim 20 Jan 2013 - 17:39

Clément a écrit:
J'ignorait qu'elle n'étais PAS Psy, mais on sent bien la dangerosité de son attitude... Je trouve qu'elle est à rapprocher de Monique de Kermadec.

clément, en quoi fais tu un rapprochement avec Monique de Kermadec? Peux-tu développer?

Tu dis te poser beaucoup de questions sur toi-même, as tu passé la WAIS?
Esmeralda92
Esmeralda92

Messages : 17
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 45
Localisation : ici et maintenant, du moins j'essaye...

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Lun 21 Jan 2013 - 1:50

J'ai passé un WAIS, et j'ai eu 118 ! Je ne suis donc pas un surdoué au sens du gouvernement français. Mais ç date maintenant.

Je suis en train de me lire tous les ouvrages possibles et inimaginable sur la douance, en français, en anglais, etc. Je trouve que sa pensée assez "élitiste" et enfermée. Sa conception de la douance comme étant réservée à une petite minorité de personne qui doivent être reçu comme des messies et non comme des paria, ça me gêne.


Un WAIS n'offre rien de plus que la certitude d'être une daube en maths et en pensée logico-mathématique (enfin, presque daube). Que ceux qui sont convaincu que les parties "verbales" et "spatiales" du test sont réellement le reflet du fonctionnement de ces intelligence lèvent la main.
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Esmeralda92 le Lun 21 Jan 2013 - 8:17

J'ai lu moi aussi beaucoup d'ouvrages sur la douance, écouté ou lu des interviews de différents spécialistes, et je suis très surprise que tu trouves la pensée de Monique de Kermadec "élitiste et enfermée". Sur quoi te bases-tu exactement pour dire ça? Ses ouvrages ne me paraissent pas différents sur le fond de ceux qu'ont pu écrire Arielle Adda ou Jeanne Siaud-Facchin par exemple.

Clément a écrit:Sa conception de la douance comme étant réservée à une petite minorité de personne qui doivent être reçu comme des messies et non comme des paria, ça me gêne.
A quel moment dit-elle ça??? Peux-tu donner des exemples?
Si j'extrapole, cela revient à dire que TU penses que les surdoués devraient être reçus comme des parias, c'est ça?


Clément a écrit: Un WAIS n'offre rien de plus que la certitude d'être une daube en maths et en pensée logico-mathématique (enfin, presque daube). Que ceux qui sont convaincu que les parties "verbales" et "spatiales" du test sont réellement le reflet du fonctionnement de ces intelligence lèvent la main.
Oula, je suis désolée de te dire ça, mais pour moi ça sent la frustration de quelqu’un qui veut absolument se voir et être vu comme surdoué, mais qui n'a pas le niveau requis et qui, du coup, tape sur les "parias" tout en les enviant.
Pour moi, la WAIS a bien été le reflet des capacités que j'ai toujours montrées, à l'école ou au travail, ou dans ma vie personnelle; ce n'est pas une gloire c'est juste un constat. Récemment j'ai eu l'occasion de participer à des jeux de société, que je connaissais pas, car je ne joue quasiment jamais aux jeux de société, n'ayant pas l'occasion et n'étant pas hyper fan. Au bout de 2 tours de chauffe, j'ai gagné toutes les parties ou fait gagner mon équipe à chaque tour. Ces jeux demandaient de la stratégie, rapidité, connaissances, mémoire. Que veux tu que je te dise de plus?? Les tests de QI ne font que refléter ça.
PS: on dit "une" WAIS car il s'agit d'une échelle ("Scale"), mot féminin.

Pour moi, être "surdoué" au sens où les spécialistes du sujet l'entendent aujourd'hui, c'est la combinaison de 2 aspects:
- se sentir profondément proche des caractéristiques décrites dans les ouvrages ou les sites internet sur le sujet (hyper-sensibilité et hyper-réceptivité émotionnelle et sensorielle, pensées incessantes et en arborescence, affectivité, hyper-empathie, grande intuition, etc); en général, lorsqu'on lit les ouvrages, on le sait tout de suite tellement on a l'impression de voir l'histoire de sa vie; JSF dit que 4 personne sur 5 qui se reconnaissent dans son ouvrage TIPEH réussissent les tests de QI.
- ET avoir un QI supérieur à la moyenne, c'est-à-dire une capacité de raisonnement, d'abstraction, de rapidité, de logique, de mémoire, de connaissances plus efficace que chez la plupart des gens (soit 2 à 3% de la population); et seuls les tests peuvent le valider.
- ET passer ces tests chez un psychologue qui sache prendre en compte les 2 aspects pour moduler les résultats si besoin...

Des personnes peuvent posséder l'un ou l'autre (hypersensibilité ou intelligence cognitive et rationnelle), mais il faut les 2 aspects pour être dit "surdoué".

Ensuite ce n'est qu'une question de vocabulaire, et de ressenti personnel. Si toi tu te ressens comme dans les ouvrages, et que tu as eu 118 au test (ce qui est déjà très bien!!), c'est peut-être que tu n'étais pas au mieux de ta forme ou des tes capacités le jour du test. Cela vaut peut-être le coup de le repasser ou de consulter un spécialiste du sujet.
Esmeralda92
Esmeralda92

Messages : 17
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 45
Localisation : ici et maintenant, du moins j'essaye...

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Lun 21 Jan 2013 - 10:24

Et ben je ne suis pas surdoué alors ^^, que veux tu que je réponde à cela. L'intelligence gagne sur l'envie et la jalousie, et vraisemblablement, je susi rempli de jalousie à l'encontre des personnes réellement surdouées, qui de par leurs capacités supérieures et leur surefficience intellectuelles peuvent s'adapter à plus de choses que moi, et mieux comprendre le monde.

Juste un détail, une personne qui se reconnait donc comme ayant une
Esmeralda92 a écrit:hyper-sensibilité et hyper-réceptivité émotionnelle et sensorielle, pensées incessantes et en arborescence, affectivité, hyper-empathie, grande intuition, etc
, mais qui est dénuée de sens logique, qui est extrêmement douée en sport, ou en littérature, ou en interaction sociale, n'est pas surdoué.

Esmeralda92 Merci ! Tu m'ôtes un poids des épaules, ce poids de la surefficience, ce poids de la sur-souffrance que je portais malgré moi au quotidien depuis presque 6 ans, sans réellement me rendre compte qu'en fait ça ne me concernant pas, et du même coup de qualifier toutes les personnes que j'ai rencontré et qui m'ont confirmé ce diagnostique, y compris mon psychiatre. Je vais enfin pouvoir retourner à ma petite vie de neurotypique, enfermé dans mes préconceptions du monde où j'étais persuadé qu'un homosexuel n'avait pas besoin d'un diagnostique médical pour assumer son homosexualité et qu'il en était de même pour toutes ces spécificités qui nous sont propres.

Pour te répondre tout de même, si je suis capable de rivaliser avec ta personne, j'aimerai bien savoir quels spécialistes tu as lu - autre qu' Adda, Siaud-Facchin et de Kermadec ?

Ce qui me dérange dans le discours de Mme de Kermadec, outre son allégeance à Mensa (idem à l'égard de Mme Adda), c'est la quantité assez récurrente de termes en "sur-" dans ses textes sur les surdoués, on retrouve surdoué, naturellement, mais également surefficience, supériorité intellectuelle, sur capacité... et la façon dont elle défend qu'être surdoué, je ne retrouve plus le passage, j'éditerai mon message, c'est être martyrisée par la majorité, tout comme le fait d'être femme et d'être martyrisé par la majorité (y aurait-il donc une majorité d'hommes sur terre, car selon les dernières études, il y a plus de femmes...).

Un WAIS (pour Un (test intitulé) WAIS) IV est un test mesurant l'intelligence logico-mathématique, et en cela, comme le dit Mme de Kermadec dans son livre, seuls les gens qui sont doué d'une "sur-intelligence" dans ces domaines sont des surdoués. Historiquement, et encor aujourd'hui, la partie verbale du test n'a pour but que de classer la personne qui passe le dit-test dans une catégorie socio-professionnelle définie, et prouve par exemple qu'un étranger ne peut s'en sortir avec plus de 110 ! (étranger au pays où est passé le test). La partie spatiale, si elle est sensée fait interagir la spatialisation et la relation au kinesthésique devrait faire intervenir des exercices physiques, et non liés à l'émotionnel.

Enfin, même s'il paraît tentant et rassurant de se dire que le médecin qui va calculer les scores va prendre en compte que la personne était sous stress, donc zapper l'importance d'un sub-test, ce n'est pas un vrai test, c'est comme si une personne qui passait le bac mais qui stress plus que les autres avait moins de questions, mais autant de points ! Ce n'est pas juste. Tient, il me semblait que les surdoués étaient doués d'un sens de la justice assez développé ?

Je préciserai tout de même qu'au USA, il est accepté par tous depuis plus de 60 ans qu'un test de QI WAIS seul ne peut en aucun cas déceler la douance (giftedness) d'une personne. Mais bon, peut-être que les amerloques sont dégénérés...

Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Esmeralda92 le Lun 21 Jan 2013 - 11:28

Clément, pourquoi sembles-tu autant défensif, ironique et en compétition?

Clément a écrit:...les personnes réellement surdouées, qui de par leurs capacités supérieures et leur surefficience intellectuelles peuvent s'adapter à plus de choses que moi, et mieux comprendre le monde.
C'est toi qui le dit... ce n'est pas forcément vrai (en ce qui me concerne).

Clément a écrit:Juste un détail, une personne qui se reconnait donc comme ayant une
Esmeralda92 a écrit:hyper-sensibilité et hyper-réceptivité émotionnelle et sensorielle, pensées incessantes et en arborescence, affectivité, hyper-empathie, grande intuition, etc
, mais qui est dénuée de sens logique, qui est extrêmement douée en sport, ou en littérature, ou en interaction sociale, n'est pas surdoué.
On ne peut pas utiliser le terme "surdoué" si les tests de QI ne reflètent pas une intelligence cognitive globale, au moins supérieure à 125. On dira donc de la personne dont tu parles qu'elle est très "douée" dans de nombreux domaines et hypersensible.

Clément a écrit: Tu m'ôtes un poids des épaules, ce poids de la surefficience, ce poids de la sur-souffrance que je portais malgré moi au quotidien depuis presque 6 ans sans réellement me rendre compte qu'en fait ça ne me concernant pas, et du même coup de qualifier toutes les personnes que j'ai rencontré et qui m'ont confirmé ce diagnostique, y compris mon psychiatre.
Pourquoi depuis 6 ans seulement? La surdouance est congénitale, on nait et on vit avec depuis toujours.

De quel diagnostique parles-tu? Dans ton précédent post, tu disais que tu avais eu 118 et que tu n'étais pas "surdoué" d'après les normes actuelles. Quel est le diagnostic posé par ton psychiatre?

Tu as le droit d'être en souffrance psychologique, de chercher des réponses à ton mal-être, mais ça serait bien de ne pas fustiger pas les gens qui ont eu de meilleurs résultats que toi aux tests de QI.

Clément a écrit: Pour te répondre tout de même, si je suis capable de rivaliser avec ta personne, j'aimerai bien savoir quels spécialistes tu as lu - autre qu' Adda, Siaud-Facchin et de Kermadec ?
Je passe outre l'agressivité de la tournure de tes phrases, à la limite de l'irrespect envers moi (tu parlais d'intelligence en interaction sociale?), et je te réponds: JC Tavernier, Hervé Magnin, Alice Miller, Christel Petitcollin, Béatrice Millêtre, cécile Bost, Elaine Aron. Les as-tu lu? T'es-tu reconnu dedans? peut-être peux-tu m'en conseiller d'autres, ça m'intéresse.

Clément a écrit: Ce qui me dérange dans le discours de Mme de Kermadec, ... c'est... la façon dont elle défend qu'être surdoué, je ne retrouve plus le passage, j'éditerai mon message, c'est être martyrisée par la majorité
Je suis d’accord avec toi, beaucoup trop de ces livres font passer les surdoués pour des gens victimes des autres et martyrisés par la société, ce qui n'est pas forcément vrai. On peut souffrir par exemple de la non-compréhension ou non-tolérance des autres envers notre hypersensibilité, mais ne pas devenir une victime pour autant.

Clément a écrit: Un WAIS (pour Un (test intitulé) WAIS)
je maintiens: un test (intitulé) WAIS et une WAIS

Clément a écrit: Un WAIS IV est un test mesurant l'intelligence logico-mathématique, et en cela, comme le dit Mme de Kermadec dans son livre, seuls les gens qui sont doué d'une "sur-intelligence" dans ces domaines sont des surdoués.
Relis son livre, tu verras pages 33 à 45, quand elle dresse le portrait de l'adulte surdoué, qu'elle parle d'intelligence "cognitive, émotionnelle, relationnelle, créative"; et elle cite et explique 5 traits de caractère récurrents: divergence, excitabilité, sensibilité, clairvoyance, perfectionnisme. On est loin du tout "logico-mathématique". Idem: écoute ses interviews radio, jamais elle ne parle que cette intelligence. Au contraire.

Clément a écrit: Historiquement, et encor aujourd'hui, la partie verbale du test n'a pour but que de classer la personne qui passe le dit-test dans une catégorie socio-professionnelle définie
?? D'où ça sort?

Clément a écrit: Enfin, même s'il paraît tentant et rassurant de se dire que le médecin qui va calculer les scores va prendre en compte que la personne était sous stress, donc zapper l'importance d'un sub-test, ce n'est pas un vrai test, c'est comme si une personne qui passait le bac mais qui stress plus que les autres avait moins de questions, mais autant de points ! Ce n'est pas juste.

Seuls les psychologues peuvent faire passer les tests de QI. Un psychiatre est un médecin, mais ce n'est pas un psychologue.
D'après ce que j'ai lu et entendu, des psychologues peuvent valider la douance même si la personne n' a "que" entre 125 et 130, car au vu de son parcours et des caractéristiques. Mais probablement pas en dessous de 125.

Clément a écrit: Je préciserai tout de même qu'au USA, il est accepté par tous depuis plus de 60 ans qu'un test de QI WAIS seul ne peut en aucun cas déceler la douance (giftedness) d'une personne. Mais bon, peut-être que les amerloques sont dégénérés...
Tout à fait, et les auteurs français que j'ai lus (JSF et MDK notamment) le précisent explicitement dans leurs livres.
Esmeralda92
Esmeralda92

Messages : 17
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 45
Localisation : ici et maintenant, du moins j'essaye...

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Lun 21 Jan 2013 - 11:59

Esmeralda92 a écrit:

On ne peut pas utiliser le terme "surdoué" si les tests de QI ne reflètent pas une intelligence cognitive globale, au moins supérieure à 125. On dira donc de la personne dont tu parles qu'elle est très "douée" dans de nombreux domaines et hypersensible.

Tu dis donc que les personnes ayant de plus forts dons dans l'intelligence logico-mathématique sont plus doués généralement que ceux ayant d'énormes capacités en dessin, en littérature, ou en sport. Traduction explicite : les maths valent plus que le reste.

Esmeralda92 a écrit:Pourquoi depuis 6 ans seulement? La surdouance est congénitale, on nait et on vit avec depuis toujours.

Réfère ici au poids que je croyais porter depuis ma prise de conscience de ce qu'était la douance, il y a 6 ans. rien n'est prouvé quand à la congénitalité de la chose.

Esmeralda92 a écrit:Tu as le droit d'être en souffrance psychologique, de chercher des réponses à ton mal-être, mais ça serait bien de ne pas fustiger pas les gens qui ont eu de meilleurs résultats que toi aux tests de QI.

Et j'insisterai sur "meilleurs résultats que toi", signifiant bien qu'il y a pour ici une epreuve type scolaire, et une compétition à savoir lequel aura le plus haut QI.

Esmeralda92 a écrit:Je passe outre l'agressivité de la tournure de tes phrases, à la limite de l'irrespect envers moi (tu parlais d'intelligence en interaction sociale?), et je te réponds: JC Tavernier, Hervé Magnin, Alice Miller, Christel Petitcollin, Béatrice Millêtre, cécile Bost, Elaine Aron. Les as-tu lu? T'es-tu reconnu dedans? peut-être peux-tu m'en conseiller d'autres, ça m'intéresse.

Je n'ai pas lu ces personnes, j'ai lu leurs ouvrages, en tout cas, tous ceux que j'ai pu trouver. Je peux te conseiller Pascale Planche, Howard Garnder, les livres des éditions Corwin aux USA, anisi que le topic que j'ai ouvert contenant une biblio de 264 références

Esmeralda92 a écrit:?? D'où ça sort?

de là

Esmeralda92 a écrit:Seuls les psychologues peuvent faire passer les tests de QI. Un psychiatre est un médecin, mais ce n'est pas un psychologue.
D'après ce que j'ai lu et entendu, des psychologues peuvent valider la douance même si la personne n' a "que" entre 125 et 130, car au vu de son parcours et des caractéristiques. Mais probablement pas en dessous de 125.

Pardon ?! Il y avait des psychiatres avant qu'il y ait des psychologues ! Un Psychiatre est en effet un médecin, qui s'est spécialisé dans les maladies de l'esprit. N'importe quel professionnel "psy" peut faire passer un test de QI, si tant est qu'il a les moyens d'acheter la batterie du test...

Encor une fois, tu parles de "validation" par une personne qui te connais moins bien que toi-même. Je reprends l'exemple du PD, tu en connais bcp toi, des PD qui vont consulter chez leur médecin faire des analyses pour qu'on leur dise qu'il le sont bien, afin qu'ils puissent s'assumer ?
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Esmeralda92 le Lun 21 Jan 2013 - 12:19

Tu oses me reprendre sur l'expression passée dans le langage courant, "j'ai lu tel auteur", alors que tes posts sont remplis de fautes d'orthographe et de syntaxe??!!!

Tu extrapoles sur ce que je dis, car tu es persuadé que les tests de QI ne mesurent que l'intelligence logico-mathématique, et que tu es frustré de n'avoir eu que 118, au lieu de t'accepter comme tu es et d'arrêter d'agresser les autres.

Il me semble aussi que tu as lu bcp de livres sur le sujet, mais que tu n'es pas capable de répondre à ma simple question: "T'es tu reconnu dans ces livres?"

et enfin , tu te trompes, "n'importe quel professionnel psy" ne peut pas faire passer les tests de QI, seul un psychologue diplômé (qui est allé à l'université pendant au moins 5 ans) peut le faire; renseigne toi, va sur les forums. Un psychiatre est un médecin qui s'est spécialisé dans la psychiatrie. Les psychiatres ne sont pas habilités à la passation des tests psychométriques.

J'arrête là le débat, discuter sur des idées OK, mais discuter avec quelqu'un qui affirme mordicus des choses erronées, non.
Esmeralda92
Esmeralda92

Messages : 17
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 45
Localisation : ici et maintenant, du moins j'essaye...

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Lun 21 Jan 2013 - 12:35

Affirmer mordicus que les seuls surdoués sont ceux qui ont un haut "score" au tests WAIS est du même niveau.
Car enfin, c'est vrai qu'un psychiatre n'a pas fait 5 ans d'études. (je précise que je te fait courir depuis deux bonnes heures...)

Me suis-je reconnu dans ces livres ? Quelle question difficile. Dans celui de Kermadec, presque pas, TIPEH, au début oui, puis de moins en moins en fait. Bost en revanche, oui, Bénard, oui, bcp, Magnin aussi bcp, Gardner m'a apporté la première prise de recul quand au test, et les livres anglophones (si l'on peut parler ainsi) également une ouverture d'esprit sur la douance en général, sur ses formes aussi diverses et variées que des pavots, ne se limitant iansi plus à la seule définition européenne du surdoué, mais allant chercher ailleurs pour observer que ce que l'on qualifie, enfant, de précoce, peuvent être surdoués (donc en logico-math) à l'âge adulte, mais également surdoué en littératures et en langues, en arts, en sports, etc.
Millêtre, c'est pas vraiment des surdoués qu'elle parle, je mets aron et petitcollin sur le même plan = disons que oui, mais sans plus, miller bcp, mais je me sens parfois mal à l'aise avec certaines tournures de phrases, me demande pas lesquelles, je n'écris pas dans les bouquins, et j'ai une mémoire plus auditive et kinesthésique que visuelle.

Bon, et ce n'est pas mon psy-chiatre actuel qui m'a fait passé mon WAIS, mais une psy-chologue qu'on m'avait conseillé sur le forum. Je précise qu'à l'époque, j'étais au début du gros de ma dépression, qui n'en finit plus d'ailleurs, et que l'examen du test a été un échec cuisant. J'avais tout mis sur ZC, mais ça date, alors le post a été supprimé. J'ai été inscrit sous un autre pseudo, maintenant passé dans le commun invité. La psy n'a pas compris : j'avais réussi tous les tests en très bon temps (j'aurais eu 145 en ne se basant que sur ces tests là, de ce que m'a dit la psy en question mot pour mot), mais foiré tous les sub-tests. déduis-en ce qui te semble bon, j'ai déjà fait un pu**in bout de chemin depuis, j'en suis loin maintenant. J'essaye d'avoir une conception différente de la douance, de comprendre ce que c'est, d'où ça vient, ce qui peut rentrer en ligne de compte, etc. Je ne considère pas que la douance soit due à un facteur g (pour giftedness), mais plutôt que plein de petits éléments manquants nous poussent à nous adapter, développant une forme de plasticité cérébrale, en plus de celle que nos parents nous ont transmis et ainsi de suite, se forme une différence...
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Memento le Lun 21 Jan 2013 - 21:51

Réussir ces tests ne peut que confirmer la "douance". Dans le cas inverse, il n'est pas dit que l'on est pas "surdoué". De mon avis, et en ce sens, il ne faut ni sacraliser, ni maudire ces tests.

Memento
Memento

Messages : 223
Date d'inscription : 01/05/2011
Age : 31
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas

Elle marque un point Empty Re: Elle marque un point

Message par Clément le Mar 22 Jan 2013 - 9:09

En ce qui me concerne, je ne les maudis pas, je m'en fous ^^
Clément
Clément

Messages : 902
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 32
Localisation : Corps à Paris, esprit à Beihai

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum