Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Dim 25 Nov 2012 - 13:34

En fait, dernièrement, en lisant certains messages ici, je me fais une réflexion.

JSF, on se plaint tous plus ou moins du fait qu'elle a une tendance à idéaliser les "zèbres"...
Et en définitive, j'ai souvent l'impression qu'on retrouve cette forme d'idéalisation chez les messages de certains.

C'est ... En fait, pour parler franchement, un peu d'émotionnel de temps en temps peut pas me faire de mal après tout hein...
Donc en fait, je trouve ça extrêmement triste. Nul. Limite pathétique ou pitoyable. Y'a une partie de moi qui me fait penser que certains veulent être "exceptionnels". Bon oué, on a tous envie d'être "exceptionnel", de se faire remarquer d'une façon ou d'une autre. On a tous envie, quelque part de hurler au monde "hey je suis vivant, je suis là, moi aussi".

Mais, très franchement, tout l'enrobage que je lis parfois... En fait, je crois que d'une certaine façon ça me les brise. Peut-être parce que j'ai déjà eu droit à cette remarque que je vous fait à vous, aujourd'hui : vous n'êtes pas parfaits.

Le besoin d'absolu, je l'emmerde, ai-je envie de dire. N'est-ce pas finalement une source d'emmerdes qu'autre chose ?

Bref.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Dim 25 Nov 2012 - 14:29

Je ne suis pas parfait, pas plus, pas moins qu'un autre,
J'ai envie d'être accepté tel que je suis autant, j'insiste, autant que n'importe qui, sans devoir cacher, censurer, gommer, raboter des choses qui sont moi et qui seraient acceptables si elles étaient prises pour ce qu'elles sont et non interprétées par des fantasmes divers (par exemple : si je dis que j'ai la pensée qui galope dans tous les sens je ne suis pas en train de dire à l'autre "alors que toi, tu es un peu abruti"),
Je tiens à ma recherche d'absolu et je ne vois pas qui aurait la prérogative de me l'interdire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Fata Morgana le Dim 25 Nov 2012 - 14:43

La recherche de n'importe quel bien est une source d'emmerdes.
Mais pas seulement. La quête d'absolu s'accompagne de culture, de rencontres, de lectures, parfois d'émerveillements et pourquoi pas de révélations, qui annulent de loin tout ce qu'il a pu en coûter de les rechercher.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Dim 25 Nov 2012 - 14:48

En fait, c'est un léger pétage de cable qui n'a peut-être pas d'origine réelle.

J'ai juste parfois l'impression que certains ont tendance à faire une séparation très forte entre zèbre et non-zèbre.
Genre "nous les zèbres, on est très 'peaceful' et compatissants".
Sous-entendu les non-zèbres ne peuvent pas l'être ?
"Mais si les autres peuvent l'être aussi !"
Bon alors, pourquoi faire remarquer qu'on a deux bras deux jambes si d'autres l'ont aussi ?
"Euuh baaah, t'es con dégage !".

Enfin, c'est un peu casse pied, je trouve. Déjà pour des questions de précision, c'est pénible.

Je me rappelle quelqu'un qui disait "souvent soit on m'aime, soit on me déteste".
Ok. Donc en gros, SOUVENT. Donc parfois on s'en fout. Et en plus il est juste fort probable que cette personne ne fasse pas attention aux gens envers qui elle ne suscite que l'indifférence. En bref : comme tout le monde. Alors, dire "souvent, soit on m'aime, soit on me déteste", c'est comme dire : "souvent, on m'aime, on me déteste ou on s'en fout." Pour moi c'est équivalent à dire que souvent les nombres réels sont soit positifs, négatifs ou nuls. Non déconne ? On avait vraiment besoin d'une telle révélation.

Ca c'est pour le côté "manque de précision" qui mène à des idioties de ce genre.

Mais ça, c'est vraiment trois fois rien. J'ai vraiment, mais *vraiment* parfois l'impression que certains d'entre-nous (sûrement comme tout le monde), et je n'y échappe certainement pas - ce qui m'énerve d'autant plus - et mon meilleur ami n'y échappe pas, et ça le rend malheureux, et je sais pas comment faire pour lui ouvrir les yeux... Et ça m'emmerde d'autant plus.
En clair : on crée des disparités là où y'en a pas nécessairement. On "classe" les gens, événements dans des catégories, peu importe pourquoi. Mais quand on en vient à dire des choses qui font penser que "seule telle catégorie de personne peut nous rendre heureux" ou des trucs de ce genre... Et que par la suite on recherche les caractéristiques de cette catégorie chez les gens pour décider s'ils auront le "droit" de nous rendre heureux ou pas.... Ouch ! Putain, là ça va super loin et c'est totalement malsain.

Alors qu'en définitive, on se laisse couler tranquillement, on réfléchit ptet toujours autant, mais juste un peu "différemment", plus sereinement. Avec détachement...

J'y pensais l'autre jour. Un koan zen dit que celui qui recherche la liberté se rendra esclave de ses désirs ; celui qui recherche la discipline trouvera la liberté.

J'aimerais ajouter à ça : celui qui recherche l'attachement trouvera l'isolement ; celui qui recherche le détachement trouvera l'attachement.

Enfin bref... Je m'attends pas à ce que grand monde comprenne, là. Mais franchement, j'aimerais bien pouvoir discuter de ce genre de choses.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Dim 25 Nov 2012 - 15:11

@fata j'adore ton nouvel avatar.
j'ai pas le souvenir d'avoir vu ton age avant ? mais je suis indiscret et je ne demande pas de confirmation.

J'ai exprimé dans mon fil
ce que je crois être cette idée de adcvh.
tout le monde préfère sans doute être un sorcier qu'un moldu... et issu d'un prince plutôt que d'un serf...
par ailleurs
L’énonciation des généralités... m'a tjrs fait exploser. Les allemands sont rigides, les italiens dragueurs, les français routiniers... les zèbres... ? quoi les zèbres, à part ce que tout le monde peut voir! RAYES! et c'est tout.
de là à transposer sur les niveau de créativité... il faudrait un peu de concret à mon avis... D'ailleurs à ce sujet, je vous invite à poster sur ce topic
ou encore sur celui-là

De là à s'interroger sur les spécificités de la zebre_attitude..., je le comprends.
Y a t-l vraiment un abîme entre les zèbres et les zautres?

Cependant reste sans doute la souffrance de n'avoir pour certain pas été compris, et de ne tjrs pas l'être.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Fata Morgana le Dim 25 Nov 2012 - 15:26

Spoiler:
Étant nouveau tu n'as pas vu tous mes avatars. Bon nombre d'entre eux n'ont laissé personne indifférent Smile Pour l'âge, c'est le bon.

Y a t-l vraiment un abîme entre les zèbres et les zautres
Oui. C'est ce que décrivent les tests.
Un TTHQI a dit un jour: "je dois me faire à l'idée de passer ma vie parmi les singes." Faut-il rire ou pleurer ?
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Dim 25 Nov 2012 - 16:06

Spoiler:
Bienvenue aussi dans ma tranche d'age fata Smile
faut -il croire tout ce qui est écrit dans les journaux...
si l'on se fie à ce topic il semble que sur la multitude des aptitudes possibles, il serait envisageable que sur chacune d'entre elles, il pourrait un avoir une graduation de 1 à 10, voire de 1 à 100 si le niveau du testeur , et la finesse des termes le permettait.

De là, les tthqi sont-ils au max dans toutes les catégories?
Voir les polytechniciens incapables de marcher au pas... ne m'incite pas à le penser...

Mais chacun à le droit de s'imaginer le plus grand cerveau de l'année...au dessus d'un parterre de singe. ne lui reste plus qu'à tenter d'apprendre la langue singée, histoire de partager un bout de vie avec d'autres que lui-même, si toutefois cela lui sied.
Pour ma part, après toutes ces années passées sans savoir, j'ai pu correspondre et partager des évènements, des sentiments avec nombre de Zautres. J'ai pu observer des Zautres très pointus dans des domaines inaccessibles pour moi. Non pas forcement vis à vis de la capacité de compréhension, mais tout simplement vis à vis de mon équipement dans les sens. Il existe des gens capables de voir avec une acuité de 13, des gens qui distinguent 65 millions de couleurs, des gens qui entendent sur la fréquence de 16hz à 20000 hz, des gens qui sont des nez.. des chefs capables de reconstituer un plat avec toutes les composantes du gout... et tous les autres...
Les TTHQI le peuvent ils tous?
Comme ST Thomas, je demande à voir...


Dernière édition par semama le Dim 25 Nov 2012 - 16:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Fata Morgana le Dim 25 Nov 2012 - 16:13

Disons que TTHQI commence entre 155 et 160. A partir de là si les potentiels d'analyse, de compréhension, de perception, de synthèse (qui se traduisent par le fait d'etre capable de transposer des connaissances vertigineuses dans des disciplines variées de manière originale) on peut se faire une idée du décalage. On a ici et ailleurs tout un panel de cent trente qui gémit ! Alors quel effet cela fait de vivre à quarante cinq ans au milieu d'une population qui en a huit ? Telle est la question, et la réponse est: ça fait mal.
Il y a, oui, des asperger capables de prouesses intellectuelles vertigineuses mais qui ne sauront jamais attacher leurs lacets de chaussures. mais il y a des TTHQI qui savent non seulement attacher leurs chaussures, mais qui inventent en plus des moyens plus rapides et esthétiques de le faire... Wink
Je ne suis pas certain que la capacité de marcher au pas soit une preuve d'intelligence. N'est-ce pas.
Quant à voir pour croire, pour autant que je sache, cette population est caractérisée par une grande distance sociale, une très grande discrétion et a souvent un mode de vie du type: "Pour vivre heureux, vivons cachés." Ce qui fait que "voir" est rare.
C'est plus sûrement le type qui fait son potager dans un coin que le type qui fait des exploits.
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Dim 25 Nov 2012 - 16:27

Et boum, rebelotte.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Dim 25 Nov 2012 - 16:33

Sans doute il est possible que ce delta existe.
Je partage justement un bureau avec un TTHQI... 160 c'est cela.

Il reste quand même une sacrée marge sur un nombre de sujet aussi divers que variés...entre ce que je vois de lui, et ce que je peux voir dans les réalisations du reste du monde. Et pas que des réalisations exclusives de THQI du monde...
Mais j'accepte qu'il y aurait un potentiel aux HP... qu'il reste à développer.

La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu'elle à.
Et si le nombre de cônes et de bâtonnets du fond de l'oeil est le même que celui du "singe", les possibilités resteront limitées à celle dudit singe, même si par extrapolation, le THQI peut imaginer ce qu'est une acuité visuelle de 13...

Il reste, malgré les capacités d'analyse et de synthèse et ..., d'autres composantes qui peuvent empêcher à certains TTHQI de valoriser les assemblages synaptiques de leur intellect .
Mais, cela aussi doit être source de souffrance.. je pense.






Dernière édition par semama le Lun 26 Nov 2012 - 15:53, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Pieyre le Dim 25 Nov 2012 - 16:37

Si l'on veut juger d'une situation complexe, il faut faire le tri. C'est surtout cela le problème, selon moi.

Quand on idéalise une personne, c'est qu'on prend d'elle un aspect, voire même une possibilité, pour le tout. Cela n'est pas forcément illusoire, et il n'y a pour le moins rien là de triste. C'est au contraire souvent généreux de notre part si l'on pense à l'excès contraire, pour le coup un défaut, d'être trop pragmatique, c'est-à-dire de raboter notre représentation de la personne pour n'en faire plus qu'une pièce ajustée à l'utilité minimale qu'on y verra.

Dans le cas d'un groupe il faut faire le tri en effet, ne serait-ce que, s'il n'a pas d'unité, le faire remarquer. C'est comme dans une classe, où l'on doit encourager certains dans leur désir d'excellence et ramener les autres aux objectifs de base. L'image de la classe est souvent mal vu quand il s'agit d'adultes. Alors je dis bien que ce n'est qu'une image; notamment nous n'avons pas de professeur, sinon l'expérience. Simplement nous restons des élèves tout en n'étant plus des élèves. Ce n'est pas difficile à concilier me semble-t-il.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par avrille le Dim 25 Nov 2012 - 18:41

adcvh a écrit:Et boum, rebelotte.

Laughing

oui, c'est vrai.
je me suis demandée si le zèbre étant(paraî-il) de nature à douter, si ce n'était pas de l'auto-conviction...je dis bien "je me demande".
la bonne vieille méthode Coué quoi! Very Happy

. Y'a une partie de moi qui me fait penser que certains veulent être "exceptionnels". Bon oué, on a tous envie d'être "exceptionnel", de se faire remarquer d'une façon ou d'une autre.


Du coup, ils (nous) auraient bésoin de plus de reconnaissance parce qu'ils connaissent leur qualité....ça se tient
alors se savoir zèbre enlève de l'humlilité , mais j'ai lu que un zèbre était tout le temps dans le doute...
d'où....perplexité.

Mais, très franchement, tout l'enrobage que je lis parfois... En fait, je crois que d'une certaine façon ça me les brise. Peut-être parce que j'ai déjà eu droit à cette remarque que je vous fait à vous, aujourd'hui : vous n'êtes pas parfaits.

loin de là.Effectivement.
Mais j'en lis beaucoup qui disent aussi leurs défauts et qui les décrient même.



Le besoin d'absolu, je l'emmerde, ai-je envie de dire N'est-ce pas finalement une source d'emmerdes qu'autre chose ?

Bref.[/quote]

hummmm,je le crains aussi

ps:je vais apprendre à utiliser les quote promis...
avrille
avrille

Messages : 13
Date d'inscription : 20/11/2012
Age : 45
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Dim 25 Nov 2012 - 19:00

J'ai juste parfois l'impression que certains ont tendance à faire une séparation très forte entre zèbre et non-zèbre.
Genre "nous les zèbres, on est très 'peaceful' et compatissants".
Sous-entendu les non-zèbres ne peuvent pas l'être ?
"Mais si les autres peuvent l'être aussi !"
Bon alors, pourquoi faire remarquer qu'on a deux bras deux jambes si d'autres l'ont aussi ?
"Euuh baaah, t'es con dégage !".

Là-dessus, je suis d'accord. Et ça m'horripile aussi, ce délire "quel enfer je dois passer ma vie au milieu de ces abrutis de normopensants" - les topics "Que faire avec les normopensants" où on te sort froidement qu'ils sont bien bons pour reposer Nos Grands Esprits parce qu'avec eux on sait qu'on va parler cinoche, cuisine et TF1...
Sans déconner.
J'sais pas, j'ai envie de dire : sortez de chez vous, adhérez à des associations culturelles, des groupes de réflexion, de prière si vous êtes croyants, vous allez trouver des taaaas de normopensants capables d'être bons, compatissants, empathes, cultivés, épris d'absolu, de beau, d'intellect, de spiritualité, qui ne lisent pas Closer et ne mettent jamais TF1.

Mais on le fait souvent remarquer aussi, en fait.

Quant aux TTHQI, le problème est qu'on en rencontre tellement peu qu'on ne sait pas s'ils sont représentatifs. Ceux que j'ai vus étaient tous (cad... 3 personnes) du modèle misanthrope-aigri très fréquent chez les hqi ou les thqi, et même les normopensants d'ailleurs; et convaincus que cette attitude est pertinente, validée par leur haute intelligence. Le souci étant que nous n'avons pas le moyen de savoir si c'est le cas. Par contre, pour nous les moins-que-TTHQI, c'est drôlement humiliant de nous retrouver à notre tour considérés comme "des singes", des gens incapables de les comprendre, trop bêtes. Nous qui avons l'habitude de croire que nous pétons dans des draps de soie question intelligence, nous voilà dans la situation inverse : aïe, aïe pour nos petits égos. Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Pieyre le Dim 25 Nov 2012 - 19:42

Par contre, pour nous les moins-que-TTHQI, c'est drôlement humiliant de nous retrouver à notre tour considérés comme "des singes", des gens incapables de les comprendre, trop bêtes. Nous qui avons l'habitude de croire que nous pétons dans des draps de soie question intelligence, nous voilà dans la situation inverse : aïe, aïe pour nos petits égos.
Oui et non, répondrais-je, en distinguant deux cas de figure, – deux cas assez bien adaptés à notre situation sur ce forum puisqu'ils dépendent de notre place dans un groupe de référence. C'est une hypothèse qui me vient comme ça, en fonction d'un questionnement que j'ai pu avoir à ce sujet sur l'orgueil et la modestie.

Je suppose pour les besoins de l'argumentation qu'il existe des groupes de niveau et que j'appartiens à un tel groupe où, peu ou prou, on peut ordonner les membres en fonction d'une évaluation intellectuelle. Alors je précise mes deux cas.

— Si je m'estime dans le bas du groupe relativement à cette évaluation, ceux qui en occupent les premières places pourraient être méprisants vis-à-vis de moi. Avec un peu de variabilité dans la définition du groupe, ils pourraient en sortir par le haut ou moi par le bas. Alors je vais sentir émerger un sentiment négatif, fait d'humiliation et de ressentiment (qu'il doit être possible de vaincre pourtant).

— Si au contraire je m'estime dans le haut du groupe, la comparaison péjorative se fait avec les membres du groupe supérieur. Dans la mesure où je me compare avantageusement avec ceux de mon propre groupe, j'ai moins à souffrir de ne pas être tout en haut d'une échelle qui n'a d'ailleurs pas de borne supérieure. Si alors je suis modeste, c'est que je peux rester par ailleurs orgueilleux.

Ce qui est amusant, c'est qu'on peut facilement passer d'un cas à l'autre. Il suffit de se situer à une extrémité de l'évaluation, en bas ou en haut de son groupe.
Pour prendre le cas qui semble le plus positif, si je suis à la tête d'un groupe, je peux envisager avec joie de rejoindre le groupe supérieur, même si je dois en occuper la dernière place. Mais une fois admis, ne vais-je pas me sentir humilié par ceux qui me semblaient auparavant inaccessibles, donc vis-à-vis desquels je n'avais pas de sentiment négatif...

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par siamois93 le Lun 26 Nov 2012 - 3:53

"Il vaut mieux être à la queue des lions qu'à la tête des renards" dit le proverbe.

Je ne sais pas quels types de perception il y a dans les tests de QI : Auditive ? Toucher ? Goût ? Olfaction ? Ou juste des perceptions visuelles ?

siamois93
siamois93

Messages : 6048
Date d'inscription : 03/04/2012

http://taijiquan.neuronnexion.fr

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Max le Lun 26 Nov 2012 - 5:12

adcvh, merci pour ce post.

Je trouve ça légèrement à vomir ce qu'on parfois lire sur ce forum, et c'est sûrement ce qui explique mon absence de participation.

Max a écrit:
Fée de Boreve a écrit:Non?
Ce sont les gens comme nous qui changeons ( changent?) le MOnde!
___

Parce que si NOUS ne le faisons pas...Qui va le faire?
Fée de Boreve a écrit:

alors tu as raison de demander qui est pour moi ce "nous"
et bien oui je dirais en particulier les Z mais finalement, à tous ceux qui voudront bien s en occuper
AlessB a écrit:Un monde dirigé par des zèbres ça changerait les choses.
Hélàs ce n'est pas le cas, sinon il serait beaucoup plus mieux Groumph

Il faut augmenter les rangs, reproduisons-nous ! Prenons le pouvoir ! lol!

C'est affligeant. Et dire qu'il y en a qui semble penser que le monde serait mieux "dirigé" par des zèbres; effectivement, ces quelques messages nous le montre... facepalm

Une de mes dernières participation au forum, qui est relativement représentative du genre ignominie qu'on peut y lire quotidiennement...

Max

Messages : 181
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 27
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 13:08

Bien content de lire un commentaire tel que le tien, max.

Et aussi, juste pour rire un peu et détendre l'atmosphère.
Max a écrit:mon absence de participation.
Genève ? :p Wink
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Max le Lun 26 Nov 2012 - 15:49

Ah oui, je suis actif (plus récemment) pour ce qui est d'organiser de l'IRL, mais ma première venue date et pourtant je me fais assez discret Terreur

Max

Messages : 181
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 27
Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 16:00

Max a écrit:mon absence de participation.


adcvh a ecrit:Genève ? :p


suisse max ? ou bien
Laughing

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Power Ranger Vert le Lun 26 Nov 2012 - 16:29

"."


Dernière édition par OrelZ le Sam 5 Avr 2014 - 18:11, édité 1 fois
Power Ranger Vert
Power Ranger Vert

Messages : 368
Date d'inscription : 09/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 16:53

Pieyre, il me semble au contraire qu'on peut développer un sentiment négatif vis-à-vis du groupe supérieur, lorsqu'on découvre qu'on ne mérite que leur mépris. Il n'y a pas de lions et de renards, que des hommes; par contre, les groupes sont aussi étanches que si les espèces étaient différentes : qui n'est pas TTHQI ne le sera jamais et un TTHQI ne sera jamais relégué en THQI.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Fata Morgana le Lun 26 Nov 2012 - 17:24

A la base, je ne suis pas sûr que ce soupçon de noophtonie ait des raisons d'être. Ce n'est là qu'un ressenti filtré par l'écran, et d'ailleurs aussi par le langage, toujours relatif. Je pense que des deux bords, pour peu qu'ils existent, on a de bonnes raisons d'être énervé, mais avec le temps, logiquement cet agacement finit par disparaître. Il y a un peu de vérité des deux cotés: Quand des normo-pensants vous ont persécuté pour des conneries vous avez quelques raisons de vous en méfier. Et quand un surdoué qulconque s'est essuyé les godasses sur vos gueules aussi.
Donc les réflexions - qui me semblent au moins légitimes - sur le problème doivent, il me semble, être abordées dans un cadre plus vaste et contextualisé. Si les "normo-pensants ne m'irritent plus, c'est parce que j'ai converti mon agacement (et ma crainte surtout !) en bienveillance, et non parce que j'ai choisi d'aplanir les différences en les niant. Le thème de la solitude, en particulier, du penseur atypique est très saillant. Ce sont là des faits, non une vue de l'esprit. Enfin sincèrement, c'est en tout cas ma réalité.
Spoiler:
Précisément dans mon groupe de prière il y a des normo-pensants, mais est-on encore un normo-pensant sous l'onction du St Esprit ?
Fata Morgana
Fata Morgana

Messages : 20818
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 62
Localisation : Un pied hors de la tombe

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 17:28

Ceci dit, quand on voit le relatif flou qui tourne autour de certains scores, la notion de HQI, THQI, TTHQI (et au-delà), ça reste très relatif...et pas forcément super démontrable.

Je veux dire que les catégories ne sont pas clairement et impartialement définies (différents tests, pro' parfois relevant du charlatanisme, marge d'erreur du test, état de forme du moment, interprétations etc).

Moi je me réfère plus à ce qui est perceptible : le raisonnement dans sa complexcité ou sa pertinence, surtout !

M'enfin, qui peut se revendiquer légitime, même par de savantes démonstrations...et sur quelle durée ? Auprès de quel auditoire ?

Certains génies se sont révélés des imposteurs, d'autres furent reconnus ultérieurement...et d'autres méconnus.

Au final, beaucoup de subjectivité et de narcissisme pour une majorité...

Plus je m'intéresse au sujet et plus je me questionne sur la pertinence des chiffres et classifications, puisqu'ils sont assez discutables.

Ce que je trouve intéressant en revanche c'est certains mécanismes de pensée atypiques, que l'on retrouve (a priori) chez les "HQI" (restons vagues).

Je ne dis pas que les chiffres ne riment à rien et que les tests sont folkloriques, mais tout cela est bien discutable.A relativiser, donc !

D'ailleurs, MENSA vient de refondre totalement ses tests (ma soeur vient de les passer samedi) et étant donné la profondeur du remaniement je suis perplexe.De par les échos que j'ai eu.

Le WAIS évolue (ce n'est pas mal en soi), mais j'ai l'impression que ce test est vendu à des pro' sans scrupules pour une majorité (?) ou du moins des personnes non formées sérieusement à valider un test, qui se veut à valeur scientifique et très normé, donc.

Je me fie à tous les témoignages lu ici et ailleurs.

Alors, relativisons le génie supposé des HQI, THQI, TTHQI...

D'ailleurs, quand on voit la part de culture générale soupoudrée dans les tests, ça me laisse un peu rêveur sur la totale pertinence de certains tets/subtests.
Je ne parle pas de savoir lire et compter (encore que), mais de choses qui font encore plus référence à la culture (notions de mathématiques).

Plus je creuse et moins je trouve de choses pertinentes, même si certaines choses semblent mériter réflexion.

Des fois je me dis que le QI c'est (au mieux) la partie émergée de "l'iceberg intelligence".




Darkside
Darkside

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 49
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 18:23

Fata, franchement, tu fais l'anguille...

Quand des normo-pensants vous ont persécuté pour des conneries vous avez quelques raisons de vous en méfier. Et quand un surdoué qulconque s'est essuyé les godasses sur vos gueules aussi.

Fait'excuse, mais ce qu'il me semble juste de conclure en toute rigueur, c'est de "se méfier" des hommes, c'est tout. Rien de ce que tu as exposé ne permet de corréler le caractère "persécuté pour des conneries" à la normopensance, ce que révèle, d'ailleurs, ton article indéfini. Même chose avec la douance qui n'est pas automatiquement associée, ni à la bienveillance, ni au mépris. Je ne parle pas ici de nier les différences, mais de se sortir du piège qui consiste à tirer d'expériences négatives de la vie une loi qu'on applique ensuite a priori sans discernement, sans tolérer la moindre exception. Ripoliner cette méthode avec de grands mots du genre "ne pas aplanir les différences en les niant" ne la rend pas plus rigoureuse.

Du reste, si tu attribues ton isolement au mauvais critère, alors, sans aucun doute tu resteras isolé, comme une personne qui s'entêterait, placée dans une pièce à deux portes, l'une ouverte et l'autre fermée, à camper devant cette dernière. Isolé en clamant qu'il est irréfutable que la porte est fermée...

Quant à ton spoiler, je crois qu'il fleure bon l'hérésie. Razz

Dark, quand bien même les catégories ne seraient pas discutables, ce qui me le semblera toujours, moi - et comme Fata, je parle à partir d'un ressenti de vie, avec tout ce que ça a de biaisé mais aussi de largeur d'échantillon - c'est cette soi-disant barrière d'incommunicabilité entre elles. Ces histoires selon lesquelles il n'y aurait rien de profond à échanger avec un normopensant, selon lesquelles il y a aussi peu de communication possible entre un thqi et un hqi qu'entre un h et un n, et selon lesquelles tous, thqi compris, ne seraient pour un tthqi que des singes...
Et je ne crois pas que ce soit simplement mon ego qui répugne à l'idée d'être le singe d'une catégorie de population.
Tout ça pour dire que la juste définition des catégories, à la limite, n'est pas le problème de fond. Qu'elles soient, en plus, floues, imprécises et réductrices n'est en quelque sorte qu'une pierre de plus dans le jardin de ceux qui les prétendent irréconciliables.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Darkside le Lun 26 Nov 2012 - 18:38

Je ne suis pas opposé aux catégories, même discutables, mais comme toi, "Fusain", je pense qu'on a tous à échanger de manière positive NP ou HQI...et je pense qu'il y a des NP plus riches que certains supposés ou avérés HQI.

Mais au fond, je me demande à quel point nous ne sommes pas majoritairement d'accord...sous des airs de clivages, plus ou moins prononcés suivant les topics/posts du moment ^^
Darkside
Darkside

Messages : 185
Date d'inscription : 30/10/2012
Age : 49
Localisation : "Vers l'infini et au-delà"

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 18:47

Fusain a écrit:Fait'excuse, mais ce qu'il me semble juste de conclure en toute rigueur, c'est de "se méfier" des hommes, c'est tout. Rien de ce que tu as exposé ne permet de corréler le caractère "persécuté pour des conneries" à la normopensance, ce que révèle, d'ailleurs, ton article indéfini. Même chose avec la douance qui n'est pas automatiquement associée, ni à la bienveillance, ni au mépris. Je ne parle pas ici de nier les différences, mais de se sortir du piège qui consiste à tirer d'expériences négatives de la vie une loi qu'on applique ensuite a priori sans discernement, sans tolérer la moindre exception. Ripoliner cette méthode avec de grands mots du genre "ne pas aplanir les différences en les niant" ne la rend pas plus rigoureuse.
Youpi !!!

Ca fait plaisir de voir qu'il y en a qui comprennent. Dommage que ça soit Fusain, par contre. Lui, je savais qu'il était d'accord avec mon idée, donc rien de nouveau pour moi.


Concernant les tests de QI, un argument qui ne va clairement pas en leur faveur, c'est qu'ils sont étalonnés sur des lots d'environ 1000 personnes. Ca coûte cher de recueillir des infos.
Et 2% de 1000, ça fait 20. 20, c'est pas énorme. C'est très certainement très insuffisant. Je peux expliquer pourquoi, je ne le ferais pas ici, dans ce sujet.

Car c'est pas le sujet justement.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 18:54

Darkside a écrit:Mais au fond, je me demande à quel point nous ne sommes pas majoritairement d'accord...sous des airs de clivages, plus ou moins prononcés suivant les topics/posts du moment ^^

Sais pas. "Oh, que je me sens seul(e) entouré(e) de ces imbéciles de normopensants" est un topos ici. On a tous souffert de décalage, d'isolement et de non-communication, mais pour ma part, j'aimerais juste être cru quand je dis "On peut trouver dans toutes les catégories matière à communication riche et profonde et ce n'est pas par souci de politiquement correct ou d'égalitarisme républicard que je le dis", c'est tout...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Pieyre le Lun 26 Nov 2012 - 19:50

(Fusain, tes remarques sont justes. J'aurais pu me contenter de mon idée initiale (assez théorique il est vrai), qui était la suivante. S'il existe trois groupes et que je suis dans celui du milieu, l'orgueil d'être au-dessus du groupe de base pourrait me permettre d'être modeste relativement au plus élevé. C'est-à-dire qu'il faut craindre aussi bien l'approche de la vanité que de l'abaissement de soi, comme offensant, pour des raisons inverses, la dignité humaine.)

Pieyre, il me semble au contraire qu'on peut développer un sentiment négatif vis-à-vis du groupe supérieur, lorsqu'on découvre qu'on ne mérite que leur mépris.
Bon, j'imagine que tu ne veux pas dire qu'on le mérite vraiment (ce qu'on mériterait, c'est tout au plus de se situer dans un groupe inférieur) mais qu'on suscite ce mépris.
Alors, je prends mon cas; c'est plus simple. Il faudrait que ce mépris soit manifeste pour qu'il pèse sur moi. Sinon je peux vaguement me l'imaginer, ou considérer qu'il n'existe pas, en fonction de l'attitude que j'aurais relativement aux membres d'un groupe inférieur (puisque là je me veux assez détaché, en suspendant mon jugement).
D'ailleurs cette idée de groupes de niveau est assez déplaisante si on envisage qu'elle ait une représentation sociale importante. Je tiens à dire que j'en suis conscient. Il me semble que nous avons tous des relations agréables, y compris intellectuellement, avec des personnes qui n'entreraient pas dans le même groupe que nous.

Il n'y a pas de lions et de renards, que des hommes; par contre, les groupes sont aussi étanches que si les espèces étaient différentes : qui n'est pas TTHQI ne le sera jamais et un TTHQI ne sera jamais relégué en THQI.
Il est vrai que mon modèle, où l'on peut faire varier (un peu) les positions, correspond davantage à une conquête de ses propres facultés, durant l'apprentissage de la jeunesse, ou durant un déploiement progressif de réalisations que permettent les dons.


Dernière édition par Pieyre le Lun 26 Nov 2012 - 21:20, édité 1 fois (Raison : faute)

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 19:57

Pieyre a écrit:être au-dessus du groupe de base
Où est "en haut" dans l'espace, exactement ?...
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Pieyre le Lun 26 Nov 2012 - 20:10

Euh... non, ce n'est pas comme ça qu'il faut prendre les choses. Il s'agissait d'une modélisation; il ne faut pas l'oublier.
Ainsi il n'y a pas a priori un espace que tous reconnaîtraient, et des gens (des vilains sans doute) qui se situeraient en haut, de façon auto-proclamée. Au contraire je définis trois groupes, que j'appelle bas, milieu et haut, comme souvent quand il y a une évaluation, mais que j'aurais pu appeler tout aussi bien gauche, centre et droite, ou... enfin, tu vois. Aussi l'espace ne correspond pas au départ à quelque chose qui existe mais il est constitué par la modélisation.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 20:11

.


Dernière édition par Zebran le Lun 26 Nov 2012 - 22:14, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 20:16

Pieyre a écrit:Euh... non, ce n'est pas comme ça qu'il faut prendre les choses. Il s'agissait d'une modélisation; il ne faut pas l'oublier.
Ainsi il n'y a pas a priori un espace que tous reconnaîtraient, et des gens (des vilains sans doute) qui se situeraient en haut, de façon auto-proclamée. Au contraire je définis trois groupes, que j'appelle bas, milieu et haut, comme souvent quand il y a une évaluation, mais que j'aurais pu appeler tout aussi bien gauche, centre et droite, ou... enfin, tu vois. Aussi l'espace ne correspond pas au départ à quelque chose qui existe mais il est constitué par la modélisation.
Derrière la notion de QI, de HPI, THPI, TTHPI et de "normopensant", y'a un espace vectoriel.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Waka le Lun 26 Nov 2012 - 20:20

Perso, je ne développe un sentiment négatif vis-à-vis des misanthropes du groupe d'en haut que si je ne "ressens" pas de manière palpable le décalage intellectuel (car alors leur mépris me parait injuste). S'il m'est évident qu'une personne m'est intellectuellement supérieure tellement elle l'est, et méprise tout le monde y compris moi, je "comprend" et je compatis.

Perso, j'ai des "pics" de misanthropie. J'ai envie de penser qu'on peut communiquer avec des gens de toutes catégories, mais je suis soudainement convaincue du contraire dans des laps de temps courts où un truc m'énerve vraiment beaucoup. J'assume.

Mais du coup, je conçois qu'il ait des gens plus intelligents que moi qui aient encore plus souvent ces pics, voir soient misanthropes en permanence, au point d'exprimer ça:
je dois me faire à l'idée de passer ma vie parmi les singes

Je trouve "dur" d'exclure d'office, parce qu'on est soit même surdoué et qu'on ressent pas ça, que d'autres, peut être juste encore plus surdoués que nous (même si c'est peut être pas le seul facteur), puissent le ressentir.

Sinon, tu parles des conséquences sur les choix relationnels:
celui qui recherche l'attachement trouvera l'isolement ; celui qui recherche le détachement trouvera l'attachement

Avant je voulais croire que je pouvais créer des relations avec tout le monde. Je dépensais beaucoup d’énergie pour qu'au final ça capote et je me sente mal. Maintenant je me force beaucoup moins à faire marcher une relation si j'ai rapidement l'intuition que "ça va pas coller". Ben, c'est plus simple comme ça, quand même.
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 20:30

1 : Cette misanthropie, ce côté "je marche parmi les singes", personnellement, j'ai quand même de quoi s'interroger. Et si c'était pas une question d'intelligence, mais juste de valeurs/principes (moraux, par exemple) ?

2 : Pour le détachement, y'a un peu cette idée oui. Dit avec des mots justes et peut-être niais : Forcer les choses, n'est-ce pas violenter ces choses ? Démarrer une relation dans la violence, est-ce une bonne idée ?

1+2 : Dois-je développer ?
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Waka le Lun 26 Nov 2012 - 21:11


1 : Cette misanthropie, ce côté "je marche parmi les singes", personnellement, j'ai quand même de quoi s'interroger. Et si c'était pas une question d'intelligence, mais juste de valeurs/principes (moraux, par exemple)?
Je peux pas trancher, mais ce que je sais, c'est que je n'ai pas la prétention d'être parmi les plus gros cerveaux justement, et donc pas non plus la prétention d'avoir expérimenté tous les ressentis et décalage d'un vraiment très gros cerveau. En fait, exclure que certains puissent avoir un sentiment de décalage plus aigü du fait d'une plus grande intelligence que soi ne me parait pas vraiment plus humble que de dire qu'on a l'impression d'évoluer parmi des singes, pour résumer.
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 21:20

C'est pas ce que je voulais dire.

Si le décalage était dû à l'intelligence, comment se fait-il que je puisse m'entendre, très bien, avec des personnes qui ne feraient probablement pas un bon score au test de QI ?
Comment se fait-il que certaines de ces personnes parviennent à m'apporter quelque chose d'extrêmement précieux que d'autres qui feraient un gros score ne m'apportent pas ?

Enfin bref... Entre autres, j'ai énormément de mal à comprendre ce qu'on entend par "plus grande intelligence" quand on est ni capable de la définir, ni de la mesurer.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Waka le Lun 26 Nov 2012 - 21:27

Ben justement, c'est ce que je veux dire: tu prends comme référence ton vécu à toi. Or, tu es surdoué, mais peut être qu'il y a des gens encore plus surdoué que toi, et que seuls eux sont concerné par des décalages d'une ampleur telle qu'ils ne rencontrent jamais une personne non surdoué avec qui ça passe.
Mais en fait, tu as l'air de partir du principe que l'intelligence ne s'échelonne pas.. du coup, tu ne te considères pas vraiment comme surdoué?
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 21:37

En effet. Ca fait un moment que je me dis que je devrais écrire un truc pour expliquer plus précisément mon idée. Qui n'est pas très compliquée, en fait.

Résumée, ça donne qu'on a des affinités avec certaines personnes et qu'on pourrait certainement faire une analyse des qualités de chacun qui permettrait de déterminer quels caractéristiques, quels traits de caractère, quels genre de personnalités nous conviennent.
Mathématiquement, ça a un sens. On sait ce qu'on manipule, si tu préfères.

A l'inverse un test de QI, étalonné sur un échantillon trop petit de la population évalue une corrélation entre divers résultats de tests... Mais c'est vraiment sujet à controverse. On mesure quelque chose, oui. On ne sait pas de quoi il s'agit. On nous dit qu'il s'agit de l'intelligence, mesurée comme la performance à un test, et de l'autre côté on nous dit qu'être surdoué et performant sont des choses orthogonales... Enfin bref...
Je m'étale alors que je devrais parler de ça dans l'autre sujet que je n'ai pas encore écrit.

Dans quels cas, nous, ça ne passe pas avec des gens ? Hors cas évidents où on a affaire à quelqu'un qui abuse, bien sûr.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Lun 26 Nov 2012 - 22:02

En fait, exclure que certains puissent avoir un sentiment de décalage plus aigü du fait d'une plus grande intelligence que soi ne me parait pas vraiment plus humble que de dire qu'on a l'impression d'évoluer parmi des singes, pour résumer.

Personne ne l'a exclu.
Nous sommes - je crois - quelques-uns à trouver que c'est un peu dommage et à se demander jusqu'à quel point ça recoupe une réalité, étant donné que l'affirmation "Je ne peux avoir de vraie communication avec personne en-dehors de mon groupe de QI" présente un potentiel carabiné en termes de prédiction autoréalisatrice.
Je ne sais pas si c'est "humble" ou pas, pour ma part, c'est une transposition de proche en proche. J'entends beaucoup dire que les HQI ne peuvent guère communiquer (au sens profond) avec les NQI, que c'est pareil avec les HQI vs les THQI, mon vécu le dément - sauf à supposer que le psy qui m'a testé m'ait menti et que je sois un imposteur - à partir de là il me semble cohérent d'être sceptique devant la même formule appliquée au groupe "du dessus", assavoir les TTHQI.
La limite, et c'en est une belle, à mon extrapolation, est que le QI n'étant théoriquement pas limité vers le haut, un TTHQI peut être beaucoup plus loin des THQI que cette simple différence d'une lettre T.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 22:06

Personnellement, je vais jusqu'à remettre en cause le QI, tel qu'il existe aujourd'hui.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Pieyre le Lun 26 Nov 2012 - 22:09

Bon ! au moins comme ça c'est clair. Eh bien je crois que voilà une ligne de fracture.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 22:10

Développe
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Waka le Lun 26 Nov 2012 - 22:17

@adcvh
Ben si je prend mon cas c'est surtout lié aux codes sociaux, que j'ai du mal à saisir de manière innée, je dois apprendre. Et même en apprenant, il y en a que j’intègre pas, que je supporte pas.
Par exemple, pour moi, le respect dans l'amitié ne consiste pas à appeler ses amis une fois par semaine minimum. Je peux ne pas appeler une personne plusieurs mois d'affilée, mais la considérer comme une de mes plus proches amis. Le respect que je lui témoigne, c'est à travers la confiance que j'ai en elle, le fait que son avis compte pour moi, ce genre de choses.
Du coup, avec des gens qui ne remettent pas en cause les codes sociaux de la même manière que moi, ben, ça passe pas, ça casse, car je suis pas prête à me plier à des codes qui ne représentent rien à mes yeux, je trouverais ça hypocrite, alors que les personnes en face évaluent le respect que je leur témoigne au regard de ces codes sociaux.

Tu me suis? Après tu seras peut être pas d'accord avec le fait que la remise en cause de ces codes sociaux est lié à la douance, mais j'aurai tendance à dire que oui (quand j'ai fini par fréquenter des milieu zébrés par mon parcours pro, j'ai cessé d'avoir des ennuis relationnels de ce type).

@Fusain: oui, nan mais je suis d'accord en fait. En dehors de ton cas, même dans le salon THQI, finalement pas mal de THQI exprimaient pouvoir communiquer avec des NQI.

En fait, je pense qu'il y a des gens qui souffrent vraiment d'un décalage plus important que la majorité d'entre nous. Mais ils sont vraiment rares, trop rares pour représenter l'ensemble des sentiments de décalage exprimés sur le forum, donc, ok, il n'y a pas que ça.

EDIT: j'écris pas vite, j'ai 4 posts de retard...
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Pieyre le Lun 26 Nov 2012 - 22:18

Je développe.

Tu commences par contester la pertinence de sentiments ou de jugements qu'on peut avoir les uns sur les autres en fonction d'un niveau intellectuel perçu.
Ensuite, en répondant à Waka, tu te demandes quelles caractéristiques seraient pertinentes pour rendre compte des convenances inter-personnelles.
Et enfin tu considères que le QI ne convient pas.

Est-ce que je résume bien ? Je le fais sans intention polémique.

Au final, puisque le QI est là, qui fournit au moins une base de comparaison (dont tout le monde reconnaît qu'elle est imparfaite), la balle est donc dans ton camp : il faut que tu argumentes si tu veux le contester.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Arkhèss le Lun 26 Nov 2012 - 23:04

Réponse groupée pour vous deux.

Aujourd'hui, on choisit cette mesure du QI pour rassembler des "surdoués" et leur dire qu'ils devraient essayer de se rencontrer entre-eux. Entendu qu'ils seront certainement plus heureux ainsi, qu'ils augmenteront leurs chances de trouver des personnes qui leur ressemble, avec qui ils s'entendront, en gros.

Personnellement, je me dis que si on faisait une étude statistique prenant en compte énormément de paramètres (tels que ceux qui servent à calculer le QI, mais aussi des paramètres tout à fait différents), ça ne m'étonnerait pas du tout que, en limitant d'abord le modèle à des relations entre deux personnes maximum, on s'aperçoive que "l'intelligence" joue un rôle dans l'entente entre deux personnes, mais un rôle peut-être mineur, en regard d'autres paramètres.

C'est assez flagrant sur ce forum, y'a des gens qui me sont très antipathiques ici, par exemple.

"Trop intelligent pour être heureux", bah... Non, pourquoi ? En quoi l'intelligence et le bonheur seraient anti-corrélés ? Peut-être hein, je dis pas. Mais je demande à voir.



L'exemple que tu donnes, waka, ça me fait plus penser à des systèmes de valeurs différents qui s'entre-choquent et à un manque de patience, respect et/ou un manque de **volonté** d'adaptation en fait.
Intelligence, nada, ici, pour moi.
Arkhèss
Arkhèss

Messages : 737
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Pieyre le Lun 26 Nov 2012 - 23:37

adcvh a écrit:Aujourd'hui, on choisit cette mesure du QI pour rassembler des "surdoués" et leur dire qu'ils devraient essayer de se rencontrer entre-eux. Entendu qu'ils seront certainement plus heureux ainsi, qu'ils augmenteront leurs chances de trouver des personnes qui leur ressemble, avec qui ils s'entendront, en gros.
Sauf qu'il n'y a pas un on qui serait extérieur, donc pas de devoir à être ceci ou cela qui imposerait ni même suggérerait.
Je prends le cas de Mensa bien sûr. Ce sont des personnes intéressées par ce qu'elles connaissaient de l'association internationale qui en ont créé une branche dans leur pays. Elles se sont organisées, elles se sont rencontrées et elles ont souvent été surprises elles-mêmes de s'entendre si bien.

Personnellement, je me dis que si on faisait une étude statistique prenant en compte énormément de paramètres (tels que ceux qui servent à calculer le QI, mais aussi des paramètres tout à fait différents), ça ne m'étonnerait pas du tout que, en limitant d'abord le modèle à des relations entre deux personnes maximum, on s'aperçoive que "l'intelligence" joue un rôle dans l'entente entre deux personnes, mais un rôle peut-être mineur, en regard d'autres paramètres.
Bon, si l'on s'entend à Mensa, c'est sur le plan intellectuel, et même parfois seulement d'une façon toute conviviale, parce que nos modes de pensée se rejoignent et permettent des raccourcis. Sur le fond, c'est plus douteux, parce que toutes les opinions s'expriment. Alors, pour la discussion, et même l'amitié, c'est formidable. Pour avoir des projets communs, ou pour s'entendre sur le plan amoureux, l'avantage, qui existe selon moi, doit être pourtant moindre.

C'est assez flagrant sur ce forum, y'a des gens qui me sont très antipathiques ici, par exemple.
Eh bien, de mon côté, j'ai tendance à passer beaucoup de choses aux personnes que j'estime très intelligentes. Il ne s'agit pas de vivre avec elles mais de discuter avec elles.

"Trop intelligent pour être heureux", bah... Non, pourquoi ? En quoi l'intelligence et le bonheur seraient anti-corrélés ? Peut-être hein, je dis pas. Mais je demande à voir.
Je pense que des corrélations peuvent exister entre telle ou telle mesure de l'intelligence et tel ou tel indice d'insatisfaction dans la vie, disons. Mais il n'empêche qu'à fréquenter les gens, ces corrélations ne sont pas inscrites dans leur comportement. Les personnes très intelligentes que je connais personnellement présentent certes des troubles de l'humeur, de l'attention, de la motivation... que sais-je ? Mais elles peuvent être très joyeuses à l'occasion.

Pieyre

Messages : 20533
Date d'inscription : 17/03/2012
Localisation : Quartier Latin

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Doinel le Lun 26 Nov 2012 - 23:54


Pourquoi ne parlez vous que d'intelligence?

Le point commun entre la plupart des surdoués est l'hypersensibilité alliée à une manière de penser particulière. Les deux marchent main dans la main et font la différence, créant des personnalités intenses, complexes et particulières, difficiles à appréhender dans leurs qualités et leurs défauts par des personnes plus "normales".

Dire qu'on ne peut pas s'entendre avec des gens "normaux" parce qu'ils ne sont pas assez intelligents est une déformation de la réalité. Il faut rencontrer des personnes qui peuvent s'intéresser à, voire être séduites par cet exotisme dans le quotidien.
Doinel
Doinel

Messages : 1297
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 53
Localisation : Rouen

http://laboitedalphonsed.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Mar 27 Nov 2012 - 9:46

je rejoins Doinel dans ce constat
Le point commun entre la plupart des surdoués est l'hypersensibilité alliée à une manière de penser particulière
Mais même là, il n'y a aucun fait/test/demo qui prouve que la manière de penser particulière est la même pour tous.
Le nombre d'aptitudes (voir là!! ) possibles, et l'intensité de chacun dans ces aptitudes correspond à un nuage de point de plusieurs milliers de positions.
De même les SENS ne peuvent pas être ignorés dans les aspects relation inter-personnelle, or la également il y a chez chacun une échelle importante dans les perceptions. Facile à dimensionner pour la vue, ou l’ouïe mais moins facile pour le toucher et composant la encore une collection importante d'individus différents
Comment pourrait-on ne pas en tenir compte dans les relation avec les autres?
Comment par exemple l'odeur corporelle serait-elle plus supportable de la part d'un TTTHQI?
Comment les aspects du toucher dans une relation de couple pourraient elles être ignorées?

adcvh a écrit Derrière la notion de QI, de HPI, THPI, TTHPI et de "normopensant", y'a un espace vectoriel.
Je suis assez d'accord avec cette idée qui matérialiserait assez bien les milliards de cellules nerveuses interconnectées dans nos têtes.
je m'imagine plus facilement qu'un raisonnement solidement bâti est une pensée plutôt linéaire mise en œuvre par des "gros penseurs", et par opposition que la pensée "non linéaire" permet les liaisons et associations d'idées propices à l'innovation et la création, et utilisant pour cela les chemins détournés mis en place par le vécu de chacun.

L'inventeur de la roue avait-il un gros QI, ou était il plutôt concret et pragmatique?

Jean Sébastien Bach était capable de jouer un fugue en Live... Quand on sait ce qu'est une fugue, il faut se poser la question sur la nature de Qi mise en oeuvre dans ce cas, et si il est mesurable par les tests Wais ou Mensa.

Existe-t-il des instituteurs de primaire à fort QI ? Et si oui, comment font-ils pour supporter les miniQI qu'ils ont toute la journée en face à face?
Comment imaginer que tous les formateurs/enseignants ne soient que des NP voire PHQI (pour petits hqi) pour supporter en permanence les individus qu'ils forment!
Je crois au contraire que l'hypersensibilité leur facilite le travail, que l'empathie très développée leur permet de "sentir" et d'aider au mieux leur élèves. Que la pensée non séquentielle leur permet d'imaginer plusieurs voix pour rendre perméable leurs enseignements. En utilisant plusieurs approches, plusieurs angles de vue.
















Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Invité le Mar 27 Nov 2012 - 10:31

Je me risque ici car la réflexion mise en lumière par ce topic est très présente en moi depuis que je parcours ce forum.
J'ai toujours trouvé dangereux d'enfermer les gens dans des petites boîtes...L'histoire nous prouve que c'est une attitude stérile et dangereuse (mais rassurante sans doute puisqu'il faut lutter pour dépasser cela).
Il est important d'apprendre à "mieux se connaître", comprendre son fonctionnement...Menfin...pour moi, le but de tout cela est de mieux vivre au milieu de tous, parcourir mon chemin le plus sereinement possible ...Je ne demande pas aux au reste du monde d'essayer de me comprendre ou de s'adapter à moi! Pourquoi tout serait la faute de l'autre? Parce qu'il ne nous comprend pas ? Arf pauvre de nous!! Rolling Eyes
Un fonctionnement différent, des capacités supérieures dans un domaine ou un autre ne font pas de nous des "êtres supérieurs" (ah oui, supérieur, en quoi, pourquoi, comment? ça me fait doucement sourire). Le fait même de le penser serait d'une grande bêtise.
Désolée pour le caractère "ras l'bolien" de mon post.Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! 1185-r11

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même ! Empty Re: Comment qu'on est trop plus bien mieux quand même !

Message par Waka le Mar 27 Nov 2012 - 12:18

Y a plein d'autres fils qui ont abordé le sujet, et c'est toujours la même chose qui revient au final: quel valeur accorder à la mesure du QI, que représente t'elle vraiment, est-ce qu'il existe vraiment une population susceptible d'avoir plus de "problèmes dans la vie" du fait d'un QI supérieur à la moyenne.

Au final on tourne en rond.

Je pense qu'il y a pas mal d'études qui ont fait les corrélations (déjà les sub-QI sont super corrélés entre eux, et les psys spécialiste de la douance se plaignent surtout d'avoir pas de gens "qui vont bien" dans leurs échantillons car justement les gens qui ont un haut QI et vont bien consultent pas -> donc les données qu'on a, sans doute biaisées certes, mais quand même, montrent vraiment que HQI = probabilité plus importante d'avoir des problèmes).

On parle de corrélation, pas de règle absolue, évidemment (les "nan mais ça marche pas parce que moi ceci cela", ça fait un point de plus dans les données, mais ça change pas le nuage de point global...).

Bref, après, chacun son avis. Je comprend que ceux qui n'aient jamais rencontré de difficultés liées à leur douance aient du mal à croire que la douance soit responsable de difficultés chez les autres. Mais du coup, si vous n'aimez pas les généralités, ne faîtes pas de vos cas des généralités, justement.

(Je dis ça sans partit pris, perso je me considère de ceux qui s'en tirent bien, hein, donc c'est pas pour revendiquer "un droit de me plaindre", mais plus pour revendiquer un "droit à laisser ceux qui se plaignent se plaindre" Like a Star @ heaven )
Waka
Waka

Messages : 3452
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 35
Localisation : A l'ouest mais au Sud.

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum